mardi 31 août 2010

Laurent Fignon

Laurent Fignon (né le 12 août 1960 dans le XVIIIe arrondissement de Paris et mort le 31 août 2010 d’un cancer des voies digestives) est un cycliste français. Professionnel de 1982 à 1993, il a remporté notamment deux Tours de France, en 1983 et 1984, et le Tour d'Italie en 1989.
................
Maladie
Il révèle le 14 juin 2009 qu'il souffre d'un « cancer avancé » des voies digestives. Il ignore si cela peut être lié aux « doses ridicules » de produits dopants qu'il a pris, « comme tout le monde », tout au long de sa carrière sportive. Six mois après le diagnostic, grâce aux traitements la maladie semble se stabiliser, voire régresser.
............
Il succombe finalement le 31 août 2010 à l'âge de 50 ans.

====================

un champion est parti...
Laurent Fignon est décédé le lendemain des jours critiques physiques P18/P19 d'un "cancer septennal" et à une date proche de son anniversaire...
autant d'éléments que je note souvent et qui je l'espère feront un jour l'objet de recherches approfondies : j'ai en effet remarqué que nombre de maladies fort diverses avaient un lien avec les périodes critiques septennales de notre cycle psychique et émotionnel : ce sont en effet des périodes "portails".

drame conjugal

http://www.noows.de/familiendrama-in-rosenheim---mutter-und-sohn-tod---vater-auf-der-flucht-21385

Familiendrama in Rosenheim - Mutter und Sohn Tod - Vater auf der Flucht
Im oberbayrischen Rosenheim sind die Leichen einer 37- Jährigen Frau und ihres drei Jährigen Sohnes im Keller eines Wohnhauses gefunden worden. Die Polizei fahndet nach dem Ex-Mann und Vater.
der Rosenheimer Innenstadt ist am Montagnachmittag zu einem Familiendrama gekommen. ........

Nach Angaben der des Bayerischen Rundfunks (BR) wurde die 37-Jährige Frau erschlagen und das drei Jährige Kind erhängt aufgefunden. Zwei weitere Kinder der Frau nahm der Täter mit. Sie sind inzwischen aber bei Verwandten wohlbehalten aufgefunden worden.

Die Polizei verdächtigt den 48-Jährigen Ex-Mann der Frau, der der Vater der drei Kinder ist. Ein Sprecher der Staatsanwaltschaft Traunstein sagte am Dienstagvormittag, bei dem Gesuchten handle es sich um ein Familienmitglied der beiden Opfer. Über das Motiv und die Hintergründe des Verbrechens lagen zunächst keine Angaben vor. Die beiden Leichen werden derzeit in München obduziert. (bpc / dpa)

=============

on a retrouvé le corps d'une femme de 37 ans et d'un enfant de trois ans dans la cave d'une maison. l'ex-mari de 48 ans est recherché car suspecté des meurtres. il s'est enfui avec deux autres enfants du couple. ceux-ci ont entretemps été retrouvés sains et saufs chez des parents.

édit 22/09 :
l'époux, qui a 48 ans (entrée période critique des 49 ans) aurait été retrouvé : il s'est suicidé par pendaison probablement dès son coup de folie...

tuerie de Bratislava

tdg.ch :
L'auteur de la fusillade à Bratislava détenait ses armes légalement
SLOVAQUIE | L’auteur de la fusillade à Bratislava lundi avait un permis de port d’armes, a annoncé la police slovaque mardi. L’homme, âgé de 48 ans, a tué sept personnes et en a blessé au moins 13 avant de se donner la mort.

================

si cet âge s'avère juste, (car j'avais d'autres indications jusqu'ici), il pourrait donc bien s'agir d'un coup de folie lié au cycle septennal : à 48 ans et demi c'est l'entrée dans la période critique des 49 ans.
c'est toujours la donnée que je recherche lors de drames de ce type.
jour critique émotionnel ?
les deux éléments sont fréquemments présents, s'agissant de pics de pulsions psychiques...


il faudrait éventuellement envisager un point, sous forme d'examen de l'état psychique, avant l'arrivée d'une période critique septennale pour les détenteurs d'armes à feu autorisés : un certain nombre disjonctent à ce moment-là, s'agissant du passage dans un "pic à risque"...


édit 1/09 :
Il s’appelait Lubomir Harman et n’avait pas de casier judiciaire. La Slovaquie a découvert en fin de journée ce mardi l’identité du forcené qui a tué sept personnes la veille à Bratislava, avant de se donner la mort. Ce célibataire de 48 ans vivait seul, au même étage que la famille de Roms qu’il a décimée. Membre d’un club de tir, il détenait un fusil d’assaut, huit chargeurs et deux armes de poing en toute légalité, mais ne faisait pas partie d’un corps de sécurité.
...........
Le tireur a fait irruption chez la famille rom et a abattu quatre femmes et un garçon de 12 ans, puis un homme à l’extérieur. Une voisine de 52 ans a été tuée alors que le forcené tirait sur les fenêtres alentour. S’en est suivi une fusillade avec la police.
http://fr.euronews.net/2010/08/31/fusillade-de-bratislava-le-forcene-identifie/

-------
et il serait né le 31 mars 1962. sous réserve que cette date soit juste, l'intéressé a agit un jour neutre lundi 30 août à 10H du matin. (son jour critique émotionnel est samedi)(c'est deux jours après un ensemble double critique P19-E15, en fait il y a un groupe critique du 26 au 28 - mais je pense que l'élément essentiel est certainement l'entrée dans la période critique septennale des 49 ans fin septembre prochain - on passe par un pic de pulsions/désinhibition à ce moment-là)

août 2010 (31/03/1962)
Je 26 I(26)
Ve 27 P(18)
Sa 28 P(19)E(15)
Di 29
Lu 30
Ma 31

justin est malade...

http://www.news-de-stars.com/justin-bieber/justin-bieber-est-malade_mrm120795.html

Le petit chanteur à mèche a du annuler le concert qu’il devait donner dimanche soir à New-York pour cause de maladie ! C’est sur son Twitter que Justin a expliqué : « Je suis très malade depuis quelque temps, mais heureusement, vous me soutenez. Merci pour tout votre amour… Je ne sais pas quoi écrire sur Twitter, je me repose et essaie de récupérer. Ça...

============================

c'est l'entrée dans un jour critique physique P1 dimanche en fin d'après-midi...

août 2010 (1/03/1994)
Sa 28
Di 29
Lu 30 P(1)

Ma 31 E(8)

j'appelle çà la "maladie d'un jour" : un jour critique physique (P1 est le plus "fort" des quatre) nous pouvons être carrément malades... ou particulièrement mal en point, mais c'est juste le temps d'une journée... le temps que le jour critique soit passé...
il s'agit en fait d'une pulsation rythmique (nous avons un tel jour - jour de "down" - chaque sixième jour de notre vie, mais dont un sur quatre est particulièrement ressenti : c'est donc chaque 24ème jour de notre vie que nous avons souvent un "jour de grande fatigue" ou de problème plus important parfois...

accident

Drame à Voulgézac
Le camion se renverse. Le chauffeur routier de 48 ans est entre la vie et la mort

Du blé déversé dans le champ, des traces de freinage sur la route, un fossé qui porte encore les stigmates du passage des roues du poids lourd et, surtout, un camion renversé sur le bas-côté et un chauffeur dont le pronostic vital est engagé. En contrebas de Voulgézac, près de Blanzac, ce matin, le chauffeur d'un camion transportant 26 tonnes de blé vers la Charente-Maritime s'est renversé sur la chaussée. Aucun autre véhicule n'est impliqué dans cet accident dont les circonstances n'ont toujours pas été mises au jour.

Avant 9 heures, Bernard Thomas, un conducteur de poids lourds, âgé de 48 ans et qui vivait sur la commune de La Couronne, partait de la coopérative de Salles-Lavalette où il venait de charger sa remorque en blé. Il reprend la route à bord de son camion de marque Mercedes, et emprunte la D 22 vers Châteauneuf.

Virage mal négocié
Sur cette route de campagne, sinueuse et en légère descente, le chauffeur rate un virage. Les roues de son poids lourd empruntent alors le fossé relativement profond, le long d'un champ de tournesol. Le conducteur tente une manœuvre, il contre-braque, pour se remettre sur la route, mais emporté par la vitesse de l'appareil et surtout par sa cargaison de 26 tonnes, le camion tangue. Le chauffeur est de nouveau obligé de contre-braquer. Le camion finit par se renverser sur le côté gauche de la route.
.............

Un trajet quotidien
Le drame reste encore inexpliqué. « La route est bonne, non, vraiment, je ne vois pas. Peut-être a-t-il croisé quelqu'un ou est-ce qu'il a eu un problème de conduite ? Je ne sais pas », s'interroge Claude Lieutaud, le responsable de l'agence départementale de l'aménagement de Montmoreau. Ou bien est-ce la routine qui a conduit à ce tragique accident ? L'homme, ainsi que ses collègues chauffeurs routiers, avait l'habitude d'emprunter cette route au moins une fois par jour, comme le précise son employeur, choqué par l'accident qui est survenu.

Le dégagement du véhicule a duré plusieurs heures. La départementale où s'est déroulé le drame a été bloquée jusqu'à 13 heures. Une enquête menée par la compagnie de gendarmerie d'Angoulême a été ouverte pour définir les circonstances de l'accident. Les premières conclusions précisent que la vitesse n'est pas en cause.


http://www.sudouest.fr/2010/08/31/drame-a-voulgezac-172830-813.php

==================

une étude devrait porter sur les accidents dont la cause est la situation en jour ou période critique des conducteurs : je pense que l'on trouverait des choses importantes.
ici, s'il a 48 ans le chauffeur se trouve à l'entrée de sa période critique septennale des 49 ans : nous passons, aux alentours de 48 ans et demi, par une sorte de "pic de pulsions" qui nous met dans un état particulier et l'on peut par exemple être très distrait, on peut mal calculer, interpréter, réagir, etc...
on est perturbé, le cerveau se trouvant dans une phase d'hyperactivité : récemment quelqu'un - qui ignore ma théorie - exprimait cela par "le Bronx dans la tête"...
(ce qui me donne d'ailleurs l'idée de démarrer une liste des expressions consacrées, que les gens emploient instinctivement, en présence d'un événement ou d'un comportement de jour ou période critique...)
à vérifier aussi le jour critique physique qui est "jour des accidents"...
à mon avis les accidents "inexpliqués" ont souvent un lien avec un jour ou une période critique. beaucoup d'autres aussi, bien entendu...

lundi 30 août 2010

retraite

«La retraite à 62 ans, c'est retenir un âge de raison»

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2010/08/30/04016-20100830ARTFIG00621-la-retraite-a-62-ans-c-est-retenir-un-age-de-raison.php

==================

il faudra tenir compte du fait que la retraite démarre alors avec le moment de l'entrée dans la période critique septennale des 63 ans...
un certain nombre de retraités ou pré-retraités dépriment aujourd'hui du fait de la survenue de la période critique septennale des 56 ans (à 55 ans et demi environ et près de la retraite) ou encore de celle des 63 ans (à 62 ans et demi environ : une fois la retraite prise...)

on met parfois - peut-être souvent, même - sur le compte de la prise de retraite et de l'arrêt du travail, le fait qu'une personne qui a cessé de travailler sombre dans la dépression : cependant en y regardant de près on remarquera qu'il s'agit plutôt de dépressions septennales liées aux périodes critiques des 56 et/ou 63 ans...
bien sûr le fait d'avoir changé de mode de vie y est souvent pour quelque chose également, mais le déclencheur reste probablement fréquemment l'arrivée d'une période critique de notre cycle psychique et émotionnel septennal...

Amok

Fusillade à Bratislava, huit morts.
le tireur, qui s'est suicidé, aurait 50 ans.

===================================

Un tireur fait cinq morts en Arizona‎.
le tireur, qui s'est suicidé, aurait 26 ans.

===================================

attendons d'en savoir plus : mais je trouve que les gens sont un peu nerveux... et qu'il traîne beaucoup d'armes à feu...

homicide et suicide

orf.at :
Familiendrama: Zwei Tote nach Schüssen
Wie jetzt bekannt wurde, dürfte sich am Wochenende ein Familiendrama in der Salzburger Elisabeth-Vorstadt ereignet haben. Ein betagter Mann erschoss laut Polizei seine Frau und tötete sich selbst.
Unheilbare Krankheit
Die 76-jährige Frau dürfte unheilbar krank gewesen sein. Das Ehepaar sah offenbar keinen anderen Ausweg mehr. Der Todesschütze soll ein Gewehr verwendet haben und 77 Jahre alt sein.

===========

c'est un homme de 77 ans qui a tué d'un coup de fusil son épouse malade de 76 ans, puis s'est suicidé...
nous avons ici une personne en période critique septennale et une autre à l'entrée de sa période critique : donc une situation de compatibilité "à risque"...

Homicide

SKCenter :

Dordogne : Une mère poignardée à cinq reprises

Gravement blessée, elle a été évacuée sur Bordeaux. L'auteur présumé est toujours en garde à vue.
Hier soir, un Périgourdin de 62 ans était toujours en garde à vue au commissariat de Périgueux pour des violences volontaires.

L'homme a été interpellé samedi vers 19 h 15 au domicile de son ex-femme, à Boulazac, dans le quartier résidentiel de Monplaisir, non loin de l'enseigne Métro.

Un peu plus tôt, une dispute aurait éclaté entre le sexagénaire et son ex-femme âgée de 29 ans alors que l'homme ramenait leurs enfants de 2 et 4 ans au domicile. Il aurait porté cinq coups de couteau dans le thorax de son ex-femme.
...........
Le retraité qui n'était pas connu sur Boulazac pour des actes de violences possède, en revanche des antécédents psychiatriques.
.........
Source : Sud Ouest

expédition punitive

LeParisien :
Aisne : la folle expédition punitive de cinq jeunes femmes
Le drame s'est déroulé dans la nuit de jeudi à vendredi. Cinq jeunes femmes, dont quatre mineures, sont suspectées d'avoir mené une expédition punitive contre une habitante de Saint-Quentin (Aisne), l'agressant et la violant durant plusieurs heures à son domicile.
........
Selon les premiers éléments de l'enquête, c'est une rivalité amoureuse qui serait à l'origine du drame : la plus âgée du groupe, 27 ans, aurait monté les adolescentes contre sa rivale, âgée de 29 ans, accusée de lui avoir volé son compagnon.
.........
http://www.leparisien.fr/faits-divers/aisne-la-folle-expedition-punitive-de-cinq-jeunes-femmes-29-08-2010-1047187.php

======================

samedi 28 août 2010

suicide

http://www.libertebonhomme.fr/2010/08/03/exclusif-appel-au-debrayage-apres-le-suicide-d%E2%80%99un-conducteur-de-bus-a-caen/
Exclusif. Appel au débrayage après le suicide d’un conducteur de bus, à Caen

Un conducteur de 55 ans s’est donné la mort dans son bus, jeudi dernier, à la fin de son service, à Hérouville Saint-Clair.

=================

entrée dans la période critique septennale des 56 ans.
voir aussi à ce sujet mon post précédent.

suicide

Hier matin, suicide au passage à niveau
samedi 28.08.2010, - La Voix du Nord
Hier, trente passagers du TER Armentières-Lille de 6 h 47
ont été retardés de plus de trois heures : un homme s'était laissé happer par le train à un passage à niveau de campagne, à La Chapelle-d'Armentières. Le conducteur du train, choqué, a vu cet homme avancer sous les barrières, revenir en arrière, puis avancer à nouveau, après avoir rabattu sa capuche, à 100 m du TER, qui n'a pu que le percuter violemment. La voiture du désespéré, un Armentiérois de 41 ans, responsable d'une société de propreté à Houplines, était garée de l'autre côté des voies.
.................
======================

probables dégats de l'arrivée en période critique septennale des 42 ans...
les suicides ont souvent un lien avec une période critique septennale - de près ou de loin, c'est à dire au moment de l'arrivée de cette période (ici 41 ans et demi et possible pic de sévère dépression) ou lors du séjour dans la période critique (dépression septennale)... ; ils peuvent avoir lieu en dehors de ces moments critiques si par exemple la dépression, souvent grave et tenace, dure au-delà.
autre élément fréquemment présent et à surveiller à l'avance - ces éléments à risque étant repérables à l'avance - c'est le jour critique émotionnel.

si l'on veut éviter un certain nombre de drames, et notamment de suicides il faut prendre en compte A L'AVANCE jours et périodes à risque.

infanticide

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/200904/02/01-842823-adele-sorella-accusee-du-meurtre-de-ses-deux-fillettes.php

(un article du 3/04/2009)
Adèle Sorella est accusée d'avoir tué ses fillettes de 8 et 9 ans

La comparution d'Adèle Sorella, accusée d'avoir tué ses fillettes de 8 et 9 ans, a été brève, hier, au palais de justice de Laval: la femme de 43 ans devra d'abord subir une évaluation psychiatrique d'un mois à l'Institut Philippe-Pinel pour déterminer si elle est apte à subir son procès.
Son avocate Johanne St-Gelais en a fait la demande lors de la comparution éclair de sa cliente en après-midi. La Couronne ne s'y est pas objectée.
.............
La mère de famille était apparemment dépressive lorsque le drame familial a éclaté, le deuxième à Laval en une semaine.

Suicidaire

Au cours des deux dernières années, Adèle Sorella a tenté de mettre fin à ses jours à au moins deux reprises, a confirmé hier Daniel Rock, l'avocat de Giuseppe De Vito, le père des deux fillettes. Selon Me Rock, l'accusée n'a pas reçu les soins dont elle avait besoin.

En mars 2008, il l'avait accompagnée à l'hôpital Cité de la Santé à Laval après qu'elle eut ingurgité de fortes doses de médicaments.
...............
Adèle Sorella a également tenté de se suicider en novembre 2007 en sautant d'un viaduc, rapporte Me Rock. Un employé du ministère des Transports avait réussi à l'agripper à temps.

==================

cela me semble bien être un scénario de la période critique septennale des 42 ans...
jour critique émotionnel ?

infanticide

http://www.radio-canada.ca/regions/alberta/2010/08/27/003-infanticide_calgary_vendredi.shtml

Infanticide
Une mère accusée six ans après les faits

Une mère de Calgary fait face à des accusations de meurtre en lien avec la mort présumée de son fils par étouffement il y a près de six ans.

À l'époque, le décès du bébé de dix mois avait été considéré comme naturel. Or, en mai dernier, la police a été appelée dans un hôpital de Calgary, où un garçon de cinq ans aux prises avec des difficultés respiratoires avait été emmené.

Le problème médical du garçon a été attribué à une forme de traumatisme. Sa mère de 33 ans a été accusée de tentative de meurtre, déclenchant ainsi une enquête sur son passé.

Les policiers ont indiqué qu'avec les nouvelles informations rassemblées lors de cette enquête, la mort du nourrisson survenue en 2004 a été reclassée comme homicide.

============

si l'on observe les dates : la personne ayant 33 ans aujourd'hui, elle se trouvait à l'entrée de sa période critique septennale des 28 ans en 2004.

bébé défenestré : des précédents

http://www.lepoint.fr/societe/bebe-defenestre-par-sa-mere-ou-son-pere-des-precedents-27-08-2010-1229493_23.php
Bébé défenestré par sa mère ou son père : des précédents.

Après le drame de Toulouse, où une mère de 34 ans est soupçonnée d'avoir défenestré jeudi son bébé de deux semaines, voici les principaux cas d'enfants tués dans les mêmes conditions au cours des dix dernières années.

Janvier 2002 : à l'issue d'une dispute avec sa compagne, un homme de 31 ans défenestre leur bébé d'un mois qui meurt dans sa chute du 4e étage de leur immeuble à Montmorency (Val-d'Oise). Le père se jette ensuite lui-même dans le vide, mais n'est que blessé.

Janvier 2003 : une femme de 19 ans défenestre son bébé depuis le 3e étage d'un immeuble d'un quartier populaire de Montpellier (Hérault) après avoir accouché seule dans sa baignoire. L'enfant est retrouvé au bas de l'immeuble par un voisin, dans la neige et en état d'hypothermie. Il décède ensuite de ses blessures.

Septembre 2005 : une mère de 20 ans défenestre sa petite fille âgée de quelques heures d'un immeuble de six étages à Persan (Val-d'Oise). La jeune femme, qui avait caché sa grossesse à ses proches, venait d'accoucher dans les toilettes.

Mai 2006 : un bébé de neuf mois est retrouvé mort au pied d'un immeuble à Narbonne (Aude), après avoir été défenestré par sa mère, âgée 27 ans, qui reconnaît les faits sans pouvoir donner d'explication à son geste.

Juin 2007 : une femme de 29 ans défenestre son nouveau-né du 8e étage de l'immeuble de ses parents à Chambéry (Savoie), où elle vit. Cette femme, déjà mère d'un enfant de 3 ans qu'elle élevait normalement, avait caché sa grossesse à ses proches et accouché seule dans sa chambre.

Mai 2008 : une mère de deux enfants précipite son fils de 14 mois, dont elle avait perdu la garde, du 5e étage d'un hôtel payé par l'aide sociale à Noisy-le-Grand (Seine-Saint-Denis). Cette femme de 43 ans, en instance de divorce, essaye ensuite sans succès de tuer sa fille de 11 ans avec des médicaments.

========================

je pense qu'il convient de séparer l'infanticide au moment de l'accouchement, de celui qui intervient plus tard : le premier a souvent un lien avec un déni de grossesse et intervient au moment de l'accouchement. (donc tributaire de la date de celui-ci)

dans les cas cités ci-dessus nous avons trois cas qui sont arrivés au moment de l'accouchement à
- 19 ans (année neutre),
- 20 ans (période critique septennale des 21 ans)
- 29 ans (probable lien avec la période critique septennale des 28 ans).
nous sommes cependant chaque fois tributaire du moment de l'accouchement.

les quatre autres cas arrivent à
- 34 ans (période critique septennale des 35 ans),
- 31 ans pour le père (là il faudrait connaître la situation de la compagne et le jour critique émotionnel du père : 31 ans est une année neutre, mais il s'agit d'une dispute du couple)
- 27 ans (période critique septennale des 28 ans)
- 43 ans (drame de la séparation ayant un lien probable avec la période critique septennale des 42 ans)


analyse "comme on peut" avec les quelques données citées dans l'article.
quelques autres précisions au sujet de ce type de drame et de ces exemples :

- on ne connaît dans aucun des cas cités le jour critique émotionnel de la personne. c'est un élément très important car on peut être ce jour là dans un état très différent de notre état habituel : les drames ont tendance à arriver de préférence ce jour-là - plus qu'un autre jour - en raison d'un effet de pulsions/désinhibition présent à ce moment-là. (1) une personne qui accouche son jour critique émotionnel, ou qui a une dispute ce jour là, sera dans une situation bien plus "à risque" de dépression "froudroyante" par exemple.

- pour les quatre cas arrivés bien après la naissance du bébé nous avons trois cas qui semblent avoir un lien avec une période critique (2). le 4ème cas probablement aussi : il faudrait connaître pour cela l'âge de la mère et épouse de l'homme de 31 ans. (lorsqu'il ya une grave dispute dans un couple il y a le plus souvent une période critique à la clé - de l'un ou de l'autre des partenaires ou parfois même des deux : cela est lié aux pulsions qui surgissent lors de l'arrivée ou en situation d'une période critique septennale ou d'un jour critique émotionnel).


prévention :
on ne peut pas éviter tous les drames, mais on pourrait en éviter une bonne partie.

moments à risques : jour critique émotionnel et période critique septennale sont connus à l'avance.

il faut alors tenir compte du fait que ce sont des périodes lors desquelles peuvent surgir des effets de pulsions accompagné d'une désinhibition. il faut savoir à l'avance et se préparer au risque (heureusement non systématique) d'une possible dépression importante qui peut revêtir des formes longues et tenaces mais aussi des formes foudroyantes (propices alors dans des cas exceptionnels à des coups de désespoir ou coups de folie)
l'effet peut être nettement accentué si nous avons à faire à un jour critique émotionnel situé à l'arrivée ou à l'intérieur d'une période critique septennale.
si nous sommes prévenus à l'avance de ces risques, la situation et le scénario en sont considérablement modifiés...


par exemple dans le cas de la maman qui a défenestré son bébé il y a quelques jours, on sait, si elle a 34 ans, qu'aux alentours de 34 ans et demi elle passe par un cap délicat (pic de pulsions) qui est le moment de l'entrée dans sa période critique septennale des 35 ans. on pourrait encore vérifier si elle a agit son jour critique émotionnel, ce qui est fréquent, s'agissant d'un jour de passage à l'acte...
c'est probablement aussi le même "élément moteur" qui est en cause dans le cas du jeune médecin qui a décimé sa famille récemment, puis s'est suicidé...




(1) il s'agit d'un cycle de sept jours, donc hebdomadaire : nous avons notre jour critique émotionnel chaque semaine toujours le même jour : notre jour de naissance... (cela est lié au fait mathématique qu'il s'agit d'un cycle de pulsations psychiques et émotionnelles de sept jours démarrant le jour de la naissance)

(2) la période critique septennale est une période critique d'un cycle psychique et émotionnel à pulsations septennales. elle démarre environ six mois avant un anniversaire de la table de sept et elle est de durée variable : quelques semaines à un ou deux ans. les périodes critiques septennales sont très importantes car elles peuvent donner lieu parfois à de très graves dépressions et multitude d'autres maux et comportements.

harcèlement

DiCaprio obtient une injonction contre une femme qui le harcèle

L’acteur américain a déclaré sous serment qu’il avait peur de Livia Bistriceanu, 41 ans, domiciliée à Chicago (nord-est). «Etant donné son comportement obsessionnel et de harcèlement, j’ai peur de Mme Bistriceanu et ai le sentiment que ma sécurité personnelle ainsi que celle de ceux qui m’entoure est en péril», écrit-il.
http://www.tdg.ch/actu/people/dicaprio-obtient-injonction-contre-femme-harcele-2010-08-27

=================

un comportement de harcèlement a souvent un lien avec une situation en période critique septennale, ou le moment de l'arrivée de celle-ci.

vendredi 27 août 2010

narcolepsie

http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/medecine/d/en-bref-cas-de-narcolepsie-apres-une-vaccination-contre-la-grippe-a_24956/
En bref : cas de narcolepsie après une vaccination contre la grippe A
Une vingtaine de cas de narcolepsie, une maladie très rare, ont été rapportés en Finlande, en France et en Suède peu de temps après l'administration d'un vaccin contre la grippe A(H1N1). Le lien n'est pas établi, explique l'Afssaps, mais une étude de pharmacovigilance est lancée à l'échelle européenne.
Les six premiers cas ont été signalés en Suède chez des enfants de 12 à 16 ans, qui présentaient les symptômes de la narcolepsie un à deux mois après l'injection de Pandemrix, un vaccin utilisé contre la pandémie de grippe A(H1N1). La narcolepsie est un trouble grave et rare (20 à 30 cas par 100.000 personnes en Europe) qui se traduit par des épisodes de sommeil irrépressible en cours de journée. Le tableau clinique peut s'aggraver de catalepsie, c'est-à-dire d'endormissement brutal sous le coup d'une émotion.
....................

==================

peut-être voir s'il peut y avoir un lien avec la période critique septennale - période de fragilisation...
(par exemple si l'on on dit "chez des enfants de 12 à 16 ans" : or la période critique septennale des 14 ans va de 13 ans et demi à 15 ans...)

infanticide

Mort d'un bébé jeté par la fenêtre du 8e étage à Toulouse, la mère soupçonnée

TOULOUSE — Une petite fille de deux semaines est morte jeudi soir, jetée par la fenêtre de sa chambre, depuis le 8e étage d'un immeuble du centre de Toulouse, probablement par sa mère, une jeune femme de 34 ans, interpellée et interrogée par la police.

"Il y a toutes les raisons de penser que cet enfant a été jeté par la fenêtre par sa mère. Le bébé est mort sur le coup", a déclaré à des journalistes le procureur de Toulouse, Michel Valet, après s'être rendu dans l'appartement.
.............
Il ne s'agit absolument pas d'un drame dans un environnement social défavorisé, le couple vivait dans un bel appartement, a souligné la source proche de l'enquête.
..............
"C'est un couple très gentil. J'ai du mal à croire qu'elle ait pu faire une chose comme ça, c'est une femme très bien, elle était si contente d'avoir un enfant, c'était son premier. Elle a dû faire une dépression", a-t-elle déclaré à un journaliste de l'AFP


http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5jrj88Ee_ZoGmBOPTfucG_fr2F7nw

===================

à voir : "coup de folie" de l'entrée dans la période critique septennale des 35 ans (çà se passe aux alentours de 34 ans et demi). jour critique émotionnel ?

jeudi 26 août 2010

colis au vitriol

Colis au vitriol: ce sont les épouses des banquiers qui étaient visées

L’enquête se poursuit sur les colis au vitriol envoyés lundi à des banquiers privés de la place et à des personnalités du monde de la finance. Selon nos informations, la plupart de ces envois n’ont pas été adressés aux banquiers eux-mêmes mais à leurs épouses. Ce qui explique que les paquets aient été envoyés au domicile privé des personnes visées. Un mystère de plus autour des mobiles de l’auteur et de sa personnalité de toute évidence retorse.
http://www.tdg.ch/geneve/actu/colis-vitriol-epouses-banquiers-visees-2010-08-26

================

cold case

http://www.lacapitale.be/regions/bruxelles/2010-08-25/un-cold-case-de-12-ans-elucide-806063.shtml

Un cold case de 12 ans élucidé à Anderlecht

Depuis douze ans, le meurtre de Carine Sellemans, la serveuse du café “ La Belle Vue ”, chaussée de Mons à Anderlecht, restait une énigme policière. Mais ce vieux “ cold case ” vient d'être élucidé, grâce à des aveux soudains de son auteur présumé. Pascal Geno (49 ans) s'est hélas pendu dans sa cellule, quelques jours après son arrestation. Ses obsèques ont eu lieu ce mardi à l'église de La Roue.

Il n'est pas mort en emportant son secret dans la tombe, mais il restait encore beaucoup de devoirs d'enquête à mener. Des confrontations, des recoupements, des analyses... Le samedi 14 août dernier, Pascal Geno, un Anderlechtois de 49 ans, se pendait au moyen de sa chemise, dans sa cellule de la prison de Forest. Il y avait été écroué une dizaine de jours plus tôt, après avoir spontanément avoué un meurtre que la police judiciaire tentait d'élucider depuis douze ans.

C'est le coup de chance qu'espère tout policier dans une vieille enquête qui s'enlise au fil des ans. Ce jour-là, au début du mois d'août, un homme se présente au commissariat central de la rue Démosthène, à Anderlecht, pour se plaindre qu'on lui a volé sa voiture. En réalité, il ne se souvenait plus où il l'avait garée.

Complètement ivre, il vide alors son sac devant les inspecteurs médusés. “ Tant que j'y suis, autant tout vous raconter... ”, lâche-t-il en substance. Et l'homme confesse être l'auteur du meurtre de Carine Sellemans, la serveuse du café “ La Belle Vue ”, commis la nuit du 22 octobre 1998, place Bizet à Anderlecht.

Carine, âgée de 38 ans, avait été retrouvée le lendemain matin dans les toilettes, le crâne fracassé contre le carrelage du mur. Elle avait le bas du corps dévêtu. L'argent avait disparu de la caisse. Et, trois mois plus tard, son portefeuille sera retrouvé, sans les photos de ses deux fils de 4 et 16 ans et de son compagnon d'alors.

Douze années durant, Tous les efforts des enquêteurs sont demeurés vains. Et puis viennent ces aveux soudains. Pascal Geno les a confirmés lors de plusieurs interrogatoires ultérieurs, avec des détails précis prouvant soit qu'il était sur place, soit qu'il les tenait de l'auteur. Mais il restait à vérifier méticuleusement tous ces éléments. Trop tard! L'homme, fragile, s'est suicidé en prison. Il a été inhumé hier matin, après une cérémonie à la paroisse Saint-Joseph de La Roue. L'instruction se poursuit et attend des résultats d'analyses d'ADN.

============

hé oui... fragilité, en période critique septennale, peut-être en jour critique émotionnel (à vérifier) car les deux sont parfois "jour et/ou période de vérité"...
j'en avais déjà parlé à d'autres occasions : on a tendance à se laisser aller dans ces moments là... donc si on est adepte, à plus boire, mais aussi à plus parler...
ce sont des moments de désinhibition et notre conscience peut vouloir "se libérer" à cette occasion...
revers de la médaille : jour et période critique sont des moments propices au suicide en cas de désespoir ou de grave problème...

drame

http://www.cholet.maville.com/actu/actudet_-Un-retraite-tabasse-a-mort-a-Angers_dep-1488070_actu.Htm

Un retraité tabassé à mort à Angers

...........
les policiers ont alors découvert un cadavre en état de décomposition. Celui du locataire, un homme de 63 ans, qui habitait ici depuis quatre mois.

À ses côtés, les policiers ont retrouvé également le cadavre d'un chien, vraisemblablement mort étouffé. Puis, en fouillant le logement, ils ont fini par tomber sur un homme qui semblait se cacher. Âgé de 40 ans, celui-ci a été aussitôt interpellé et placé en garde à vue.

drame

Figaro :

Un septuagénaire torturé par son épouse dans les Vosges

Une femme de soixante ans est soupçonnée d'avoir fait endurer les pires sévices à son époux hémiplégique dans leur maison de Nompatelize. Elle a été placée en détention provisoire.

Un calvaire à domicile. Un homme de 71 ans a été retrouvé samedi dernier dans un état grave dans sa maison de Nompatelize, dans les Vosges, par les pompiers. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme - hémiplégique depuis trois ans - aurait subi des actes de torture de la part de sa propre femme, âgée d'une soixantaine d'années, indique L'Est Républicain, qui révèle jeudi l'affaire.

mercredi 25 août 2010

arrêts maladie et suicide

Un lien entre arrêts maladie pour raisons psychiatriques et suicide

http://www.leparisien.fr/laparisienne/sante/un-lien-entre-arrets-maladie-pour-raisons-psychiatriques-et-suicide-24-08-2010-1042486.php

==================

bizarre, cet article concernant une drôle de trouvaille : les dépressifs ont plus tendance à se suicider que les autres...

ce qui m'aurait intéressé c'est le lien entre les arrêts maladie, les suicides, et l'arrivée et la situation en période critique septennale... et/ou en jour critique émotionnel... ce lien est probablement un peu plus "caché" mais à mon avis certainement présent...

car d'après mes observations on se suicide surtout plus à l'arrivée et en période critique septennale, et/ou à l'arrivée ou en situation d'un jour critique émotionnel...
on a aussi plus d'arrêts maladie à ces moments-là...
or ce sont des périodes et jours que l'on connaît à l'avance...

noyé en portant secours

Il se noie en sauvant une suicidaire
Il est environ 19h15 dimanche quand Jean F. aperçoit depuis la terrasse d’un café du centre de Grenoble une jeune femme se jeter dans l’Isère. N’écoutant que son courage, l’homme de 53 ans n’a pas hésité à se jeter à l’eau.

Pour ses amis, à la tristesse s’ajoute la colère.

Âgée de 20 ans et sauvée, la jeune femme a été admise hier dans une unité spécialisée au centre hospitalier de Grenoble.

Édouard R. pour Starwizz
http://www.starwizz.com/noyage-sauvetage-suicide-68539

================

la colère semble liée au fait que la jeune femme serait connue pour être une récidiviste, si j'ai bien compris...
période critique septennale des 21 ans ?

mardi 24 août 2010

prise d'otages

SKCenter :
Mercredi 28 mars 2007
Le directeur d'une garderie a retenu en otage pendant une dizaine d'heures à Manille une trentaine d'enfants de son centre avant de les libérer sains et saufs, dans une action dramatique visant à dénoncer la "corruption" des autorités et la pauvreté qui règne dans le pays.
A 19H00 (11H00 GMT), comme il l'avait promis, le ravisseur Amando "Jun" Ducat s'est rendu à la police et a relâché 31 enfants et deux enseignants qu'il retenait prisonniers depuis le matin dans un autocar scolaire stationné en plein coeur de la capitale philippine.
............
Ducat avait déjà fait parler de lui avec des actes similaires.
Il avait notamment retenu prisonniers deux prêtres catholiques à Manille en 1987 à l'aide de fausses grenades. Il s'agissait à l'époque d'un litige d'ordre immobilier. Ducat avait été inculpé, mais la procédure était ensuite restée lettre morte.
.................

================

j'ai regardé cette précédente prise d'otages ayant eu lieu à Manille en 2007 et citée dans les articles de journaux : je voulais voir l'âge du preneur d'otages puisque ceux-ci sont souvent dans des périodes critiques septennales.

effectivement on trouve l'âge de 56 ans - ce qui correspondrait et serait la même période critique que notre preneur d'otage actuel...
mais on trouvé aussi cité un âge de 60 ans (bien que moins souvent cité et moins probable semble-t-il)...

si 1987 est juste (aussi trouvé deux dates) il s'agirait de la période critique septennale des 35 ans de l'intéressé...

lundi 23 août 2010

tentative d'infanticide et de suicide

Une mère tente de tuer ses 3 filles et de mettre fin à ses jours
(Librairie 3ème oeil)

" Pour des raisons encore inexpliquées, une jeune femme de trente ans a tenté de tuer ses trois filles hier dans sa maison à Tourcoing. L'aînée de cinq ans est dans un état grave tandis que les jumelles de deux ans sont hors de danger.
.............
Source : LA VOIX DU NORD (23 août 2010

================

édit :
« Complot mondial »
Si les grands-parents sont venus ce jour-là, ce n'est pas un hasard. Tahar était parti travailler vers 11 heures, très inquiet, demandant à ses beaux-parents de venir auprès de leur fille. « Claire se sentait persécutée, elle faisait beaucoup de recherches sur Internet et croyait à un complot mondial. La veille, elle m'avait dit qu'elle partirait en nous prenant avec elle. J'ai alors pris un rendez-vous avec un service de psychiatrie pour le lundi et je n'ai pas dormi de la nuit. En partant le matin, je lui ai dit : "Je te fais confiance", et je l'ai appelée cinq fois pour vérifier que tout était normal. » Claire a fait l'objet d'une procédure administrative d'hospitalisation sous contrainte à Tourcoing. Le parquet attend de savoir si elle peut être entendue.
(LaVoixduNord)

==============

pas directement de période critique ici, à 30 ans, mais il faut chercher peut-être en amont pour voir de quand datent les troubles : période critique septennale des 28 ans ?
un autre indice intéressant est la théorie du complot... la période critique septennale est en général présente chez la plupart des personnes qui craignent et/ou crient au complot en tout genre...

jour critique émotionnel ?

prise d'otages

Philippines
Un ex-policier tient des touristes en otages
Mise à jour : 23/08/2010 08h14

Aux Philippines, le groupe d’intervention de la police de Manille a donné l’assaut contre le forcené qui tient toujours en otages une dizaine de personnes dans un autocar immobilisé dans une rue de la capitale.

Les images de la télévision locale ont montré des policiers fracasser plusieurs vitrines du véhicule dans lequel s’est enfermé l’individu, un ex-policier armé d’un fusil automatique de type M16. La police a fait feu sur les pneus de l’autocar pour l’empêcher de démarrer.

Après dix heures de siège, les forces policières ont lancé leur offensive après que le suspect eut menacé de tuer des otages si la police s’approchait trop de lui. L’homme aurait déclaré sur les ondes d’une radio de Manille qu’il «voyait les membres du SWAT» et qu’il «savait que ceux-ci allaient le tuer».

L’homme identifié comme étant Rolando Mendoza, 55 ans, portait son uniforme et était muni d’un fusil d’assaut automatique M16 lorsqu’il a fait signe au conducteur, plus tôt en journée, de s’arrêter, réclamant un transport.

Un guide a bien tenté d’empêcher l’individu de monter à bord de l’autocar transportant 25 personnes, mais sans succès. Une fois à l’intérieur, il a exigé que la portière soit verrouillée.

Mendoza a déjà accepté la libération de neuf otages, dont deux femmes et trois enfants. Le conducteur de l’autobus figure toujours parmi les 15 personnes retenues contre leur gré. La majorité d’entre elles provient de Hong Kong; elles étaient en visite dans la ville.

Les autorités indiquent que le forcené, un ancien enquêteur limogé en 2008, exige de réintégrer ses fonctions. Il aurait aussi demandé aux médias à ce que son fils puisse le rejoindre.

Le suspect a inscrit ses revendications sur des affiches qu’il a collées dans le pare-brise de l’autobus.

Un imposant périmètre de sécurité a été érigé aux abords du véhicule, tandis que des tireurs d’élite sont postés, prêts à intervenir.

Mendoza fait partie d’un groupe de cinq policiers mis à la porte en 2008 pour avoir tenté d’extorquer un homme d’affaires.

(D’après AP et CNN)

http://lcn.canoe.ca/lcn/infos/lemonde/archives/2010/08/20100823-062004.html

===================


l'entrée en période critique septennale (ici celle des 56 ans, en principe) est parfois un révélateur et un un "déclencheur" de comportements à risque... inconscients, plus proches d'un coup de folie... car ce monsieur ne s'imagine quand même pas, par ce moyen, obtenir sa réintégration dans la police !


édit 24/08 :
une prise d'otages qui se termine très mal... je crois qu'ils auraient dû continuer de parlementer plutôt que de donner un assaut complètement raté...

"Aquino a souligné qu'après la libération de neuf otages, les policiers avaient cru à un dénouement "pacifique, sans pertes en vies humaines", Rolando Mendoza n'ayant pas les caractéristiques d'un criminel endurci ou d'un terroriste"
effectivement, si comme ailleurs il est écrit qu'il s'agit d'un officier de police qui a été récompensé pour ses services en 1986...

la période critique septennale est une période qui peut faire "péter les plombs" mais cela reste toujours une période particulière, très schizophrène puisque on est limite entre le coup de folie et la prise de conscience de ce coup de folie...
tous les états sont possibles mais à l'origine il y a quand même souvent la survenue d'une dépression septennale qui va faire "que l'on ne tient plus le coup..."
jour critique émotionnel ? s'il est en cause c'est un élément supplémentaire très intéressant sur lequel on peut jouer car on est "différent" ce jour là : on ne l'est plus le lendemain.

photos

Un touriste britannique a été arrêté pour avoir pris des photos d'enfants - sur une plage près du lieu où Madeleine McCann a disparu.
Trois couples de parents ont remarqué un homme prenant des photos d'enfants jouant sur la côte portugaise de l'Algarve, a indiqué la police .

Les policiers ont découvert "plusieurs" photos sur son appareil d enfants "âgés entre huit et 15 ans.

Prendre des photos de mineurs sans la permission de leurs parents est illégal au Portugal.

Le suspect âgé de 48 ans a été arrêté vers 15 heures jeudi après que les mamans et les papas concernés aient contacté la gendarmerie maritime.
.............
Source : The Sun

dimanche 22 août 2010

pyromane

Sylt – Haftbefehl gegen Tatverdächtigen

==========

un homme de 46 ans, chauffeur de taxi, aurait été arrêté : c'est lui qui aurait allumé 17 incendies sur l'ïle de Sylt ses derniers jours...

je le note pour mémoire, la 47ème année de vie étant une année critique physique sextennale, équivalente du jour critique physique P1. (première année d'un nouveau cycle de 23 ans).

drame conjugal

Wikipédia :

Corinne Rey-Bellet
Corinne Rey-Bellet est une skieuse alpine suisse née le 2 août 1972 à Val d'Illiez et morte assassinée le 30 avril 2006 aux Crosets.
.........
Assassinat
Le 30 avril 2006, Corinne Rey-Bellet et son frère Alain sont assassinés avec une arme à feu par son mari Gerold Stadler. La mère de Corinne, Verena, est grièvement blessée. Le drame s'est déroulé dans le chalet de ses parents aux Crosets, une station de sports d'hiver près de Val d'Illiez. Le fils de la skieuse, Kévin, alors âgé de 2 ans et demi, s'en est sorti indemne ainsi que le père de Corinne qui avait quitté la demeure parentale quelques instants avant le drame. Corinne et son mari étaient séparés depuis dix jours.

Son époux a été retrouvé mort par un promeneur, le 3 mai à 20h15, à 250 mètres du village de Huémoz dans la commune d'Ollon, plus de 36 heures après sa mort. Il s'est suicidé avec son pistolet d'ordonnance en tirant une balle dans la tempe droite, à bout touchant. Sa mort a été immédiate. Un seul coup de feu a été tiré. L’intervention d'un tiers a pu être exclue.

=================

c'est un drame ancien sur lequel je suis tombé par hasard, et comme toujours je regarde les données du scénario.

ici également nous allons trouver l'entrée en période critique septennale des 35 ans de l'auteur du drame, Gerold Stadler l'époux dont Corinne Rey-Bellet s'était séparée dix jours auparavant.
mais en fait il semble s'agir plus particulièrement d'un drame de la "compatibilité septennale" : la séparation d'un couple dont les deux partenaires avaient les mêmes cycles.
les deux personnes entraient ensemble dans leur période critique des 35 ans, ce qui a probablement conduit à leur mésentente et séparation...

Gerold Stadler s'est suicidé lundi 1er mai entre 18h00 et minuit. Il s'est donné la mort environ 24 heures après avoir abattu sa femme, et le frère de celle-ci Alain.

je n'ai pas trouvé la date de naissance de l'intéressé pour vérifier si le drame a eu lieu son jour critique émotionnel. (celui-ci, jour de pulsions, est souvent jour de passage à l'acte lors de coups de folie...)

suicide

SKCenter :
Un pédophile belge se suicide dans une prison en France

Un Belge, mis en examen et écroué il y a un mois pour le viol d'au moins cinq enfants de 9 à 12 ans dans un camp naturiste du Cap d'Agde (Hérault), s'est suicidé samedi en maison d'arrêt, a-t-on appris de source judiciaire.

Cet homme de 48 ans, connus pour des faits similaires en Belgique, s'est pendu dans sa cellule à la maison d'arrêt de Béziers où il se trouvait en détention préventive, a-t-on appris de même source.

L'affaire était partie d'une plainte pour viol déposée le 13 juillet auprès du commissariat d'Agde par la mère de deux victimes de 10 et 12 ans séjournant dans le camping.

Les enquêteurs étaient d'abord remontés jusqu'à un Français de 49 ans, interpellé puis mis en examen le 19 juillet et écroué pour corruption de mineurs de 15 ans (sans passage à l'acte).
Cet homme avait déjà été condamné pour des faits similaires dans le passé. L'enquête avait ensuite conduit les policiers à s'intéresser à un Belge de 48 ans, sans lien avec le premier homme.

Les faits, essentiellement des actes de fellation, se seraient produits cette année depuis juin, mais aussi en 2009. Jamais condamné jusqu'ici, le Belge, qui séjournait dans ce camp avec une amie, avait alors été mis en examen et écroué pour viol sur mineurs de 15 ans.

Source : Belga

======================

j'avais cité cette affaire de deux personnages "septennaux" dans mon post du 21 juillet...
la situation en période critique septennale est une situation parfois très "tourmentée"... chez certaines personnes...

samedi 21 août 2010

décès

Sepp Daxenberger
aus Wikipedia, der freien Enzyklopädie

Sepp (eigentlich Josef) Daxenberger (* 10. April 1962 in Waging am See; † 18. August 2010 in Traunstein) war ein deutscher Politiker der Partei Bündnis 90/Die Grünen.

Im Dezember 2003 wurde bei ihm eine Krebserkrankung diagnostiziert, die ihn bei seiner politischen Tätigkeit immer wieder beeinträchtigte. Im Juni 2010 erlitt er einen leichten Schlaganfall. Am 18. August 2010 erlag er seinem Knochenmark-Krebsleiden. Seine Ehefrau Gertraud (* 1961) starb 49-jährig drei Tage vor ihm am 15. August 2010 ebenfalls an Krebs. Daxenberger und seine Frau hinterlassen drei Söhne im Alter von 20, 18 und 12 Jahren.

==================

j'avais déjà fait état du fait que nombre de maladies et de décès semblent avoir un lien avec le cycle psychique et émotionnel et ses périodes critiques septennales.

je relève ici la particularité que ce représentant allemand des verts est décédé à 48 ans d'un cancer, trois jours après que son épouse soit également décédée à 49 ans aussi d'un cancer.
ce sont donc deux décès qui arrivent en période critique septennale.
mais encore... le cancer a été diagnostiqué chez Sepp Daxenberger en 1993... soit la période critique septennale précédente, à 41 ans...

jeudi 19 août 2010

tuerie d'Agosta

http://24ore.club-corsica.com/agosta-ne-comprend-toujours-pas_14230.html
Agosta ne comprend toujours pas

Un an après le drame l’entourage, les voisins, les habitants d’Agosta ne comprennent toujours pas ce qui a poussé Andy, aujourd’hui âgé de 17 ans, à tuer ses parents et ses frères. Son transfèrement en milieu hospitalier a été rejeté mercredi par la cour d’appel de Bastia.

................
RAPPEL. Dans la nuit du 11 au 12 août 2009, Andy se réveille, se sentant « habité par une force ». Il se lève, va chercher le fusil de chasse de son père et fait le tour des chambres. Il abat, dans leur sommeil, ses parents et ses frères des jumeaux âgés de 10 ans. L’adolescent erre ensuite toute la nuit dans les environs de Porticcio, rencontrant l'un de ses oncles au petit matin. C’est avec lui qu’Andy se rend à la gendarmerie pour reconnaître le quadruple meurtre.
.............
Malgré les conclusions de quatre des cinq experts psychiatres, la cour d’appel de Bastia a refusé son transfèrement en milieu hospitalier. Il demeurera donc en détention au centre pénitentiaire jusqu’à son éventuelle comparution devant la cour d’assises des mineurs. Pour l’heure, ses avocats ont déjà formé un recours contre la décision de la cour d’appel.

====================
(c'est arrivé dans la nuit de mardi 11 à mercredi 12 août 2009).

j'ai trouvé que l'intéressé serait né en novembre 1993 mais je ne connais pas la date exacte : cela permettrait de savoir s'il a agit durant un jour critique émotionnel, par exemple, celui-ci étant souvent un jour des "délires et hallucinations" en cas de coup de folie... moins fréquemment c'est le jour critique physique qui peut être en cause, aussi. (ce sont là des jours "d'hyperactivité du cerveau")

(nb 11/1993 -3-10-17-24E1)

Dalhem : délire collectif ?

La notion de "délire collectif" étonne le monde psychiatrique.
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/1146662/2010/08/18/La-notion-de-delire-collectif-etonne-le-monde-psychiatrique.dhtml

===============

en fait je pense qu'il ne s'agit pas d'un délire collectif, mais plutôt des conséquences de la survenance successive de trois périodes critiques septennales ayant chacune entraîné une grave dépression septennale.

voici le scénario tel que je l'interprète, avec réserves, puisque je n'ai pas de détails précis concernant la chronologie des faits dont je parle :

les deux filles sont entrées successivement dans leur période critique septennale à l'âge de 27 ans et demi environ et cela a conduit à la séparation de leur couple et au retour chez les parents (1). une dépression septennale peut être à l'origine des problèmes en particulier de la séparation, mais elle peut aussi survenir et s'aggraver du fait de la séparation. (2)
les deux soeurs se sont enlisées dans la dépression l'une après l'autre, peut-être l'une entraînant et y maintenant l'autre du fait des problèmes de séparations successives.
nous avons donc une fille en dépression septennale (à 28 ans), puis la seconde (à 28 ans).
survient alors la période critique septennale de la mère, chez laquelle elles ont trouvé refuge : celle-ci entre à 55 ans et demi dans sa période critique des 56 ans. et se met à sombrer dans la dépression à son tour : nous avons alors une dépression collective des trois personnes, dont l'origine est l'entrée en période critique septennale successivement de chacune de ces personnes, à l'arrivée de leur période respective : c'est une forme de "compatibilité à risque". cela arrive assez fréquemment, dans un couple ou dans une situation parents-enfants.

une dépression septennale peut entraîner des idées et comportements suicidaires : si elle est collective bien sûr également ou même d'autant plus si on est en famille... il suffit qu'il survienne alors un jour critique émotionnel (3) qui est un jour de passage à l'acte et cela permettra de persuader tout le monde que la vie est moche et ne vaut pas la peine d'être vécue : "la preuve nous avons tous les trois échoué"... on va donc décider de partir ensemble : et cela fonctionne probablement encore mieux puisque l'on se sent moins seul dans cette entreprise...


cette analyse n'est bien sûr possible que si l'on s'intéresse aux cycles humains dont je parle dans ce blog : ils sont cependant totalement ignorés de la psychiatrie... alors qu'ils sont à l'origine de la majorité de nos soucis et comportements à problèmes...

le quadruple suicide de Coulonge relève d'ailleurs du même scénario...
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/2008/10/quatre-pendus-quatre-priodes-critiques.html





(1) de nombreuses séparations, voire peut-être la majorité d'entre elles, sont liées à l'entrée en période critique septennale de l'un ou l'autre ou des deux partenaires d'un couple. cela est lié entre autre aux pulsions et au changement de personnalité - momentané ou définitif - qui surviennent à ce moment-là.

(2) la dépression septennale est une forme de dépression fréquente qui a la particularité de survenir autour de nos âges septennaux : elle est parfois particulièrement grave et tenace. elle peut avoir de graves conséquences, notamment, dans l'extrême, donner lieu à des comportements suicidaires.

(3) la dépression septennale peut se suffire à elle même pour susciter des comportements suicidaires : mais le jour critique émotionnel survenant hebdomadairement (autre cycle psychique et émotionnel très important) et se greffant là-dessus, peut constituer alors un élément déclencheur dans la mesure où il peut faire surgir des pulsions et un effet de "dépression violente et foudroyante", (18H semble être un pic de pulsions/désinhibition) de vrais coups de désespoir voire coups de folie, la goutte qui fait déborder le vase, en quelque sorte... ceci dans les scénarios extrêmes, bien sûr, ce qui a l'air d'être le cas ici.

mercredi 18 août 2010

que de dégats septennaux !

rtlinfos.be :

Suicide collectif à Dalhem: "Des gens sans histoire"
Un habitant de Dalhem, près de Visé, a retrouvé sa femme et ses deux filles pendues, lundi. Le médecin légiste a confirmé la thèse du suicide suite à un délire collectif.

Un père de famille habitant Dalhem, près de Visé en province liégeoise, a retrouvé sa femme et ses deux filles mortes en rentrant chez lui. La mère, 56 ans, et ses deux filles, âgées de 29 et 30 ans, étaient toutes les trois pendues dans le vestibule.
...........
Le médecin légiste confirme la thèse du suicide
http://www.rtlinfo.be/info/belgique/faits_divers/731008/suicide-collectif-a-dalhem--des-gens-sans-histoire-

======================

j'ai trouvé ailleurs :
"Les deux enfants du couple vivaient chez leurs parents suite à leurs séparations avec leurs conjoints respectifs."http://www.mondial-infos.fr/actualite/faits-divers/triple-suicide-a-dalhem-18164494/

======================

hélas oui... des gens sans histoire peuvent se suicider collectivement si comme ici (comme à l'époque à Coulonge aussi, et d'autres encore...) tout le monde sombre par un effet de compatibilité, dans une dépression septennale collective...
la mère à 56 ans, et les deux filles peut-être séparées du fait d'avoir sombré lors de leur période critique septennale des 28 ans...


il nous faut nous intéresser au cycle psychique et émotionnel septennal qui peut faire survenir périodiquement, autour des âges septennaux, de graves phénomènes de dépression et changement de personnalité... ce type de dépression peut conduire à la séparation d'un couple (la plupart des séparations probablement) et parfois aller jusqu'au suicide, et plus rarement, au suicide collectif s'il y a une situation de compatibilité, ou si l'un arrive à entraîner l'autre.
le jour critique émotionnel est très souvent présent, aussi : c'est un jour de passage à l'acte.

mort subite du nourrisson

un petit up à propos de la mort subite du nourrisson : je n'ai qu'épisodiquement des données permettant de vérifier la situation cyclique des bébés décédés de la mort subite du nourrisson, mais lorsque j'en trouve, assez systématiquement le décès arrive un jour critique physique (ou à côté).

c'est aussi le cas de C. né le 25 février 2010, MSN le 13 juillet... et dont voici la situation :

Juillet 2010 (25/02/2010)
Je 1 P(12)E(15)
Ve 2
Sa 3
Di 4
Lu 5
Ma 6
Me 7 P(18)I(1)
Je 8 P(19)E(22)
Ve 9
Sa 10
Di 11
Lu 12
Ma 13 P(1)
Me 14
Je 15 E(1)I(9)
Ve 16
Sa 17

ce bébé est donc décédé des suites d'une MSN son jour critique physique P1 : P1 est le 1er jour d'un nouveau cycle physique des biorythmes de 23 jours.

la raison précise, bien sûr on ne la connaît pas, le plus souvent, mais ce que l'on sait - si l'on s'intéresse aux cycles humains - c'est que le cycle physique de 23 jours est un cycle de l'énergie de l'organisme et qu'il induit un jour de "down" - une sorte de "jour de débrayage de l'énergie" - chaque sixième jour de la vie de bébé (comme bien sûr des autres humains aussi).

ce jour là va alors constituer un "jour maillon faible" lors duquel pourra parfois intervenir l'accident - qui reste exceptionnel - de la MSN...
et le risque est accru si le jour "maillon faible" vient s'ajouter un élement qui va encore peser sur l'équilibre du système...

le problème est que nous avons un tel jour chaque sixième jour de la vie de bébé et on ne peut donc pas s'alarmer systématiquement chaque semaine environ, à l'arrivée d'un jour critique physique. (1)

on peut cependant en tenir compte pour observer bébé ce jour là et lui prêter un peu plus d'attention...

je reviens dans un prochain post sur quelques idées à ce sujet. (2)

(1) à voir ici : http://biorythm.online.fr/w/
les jours P1 - P6/P7 - P12 - P18/P19.

(2) voir aussi les différents posts dans mon blog précédent :
http://biorythmes.blogspot.com/search/label/mort%20subite%20du%20nourrisson

mardi 17 août 2010

le diable

Le Diable lui ordonne de tuer un homme de 19 coups de couteau
(Librairie 3ème oeil)
" Wojtysiak Cezary avait hurlé au secours avant de mourir. Son voisin, qui a alerté
la police, témoigne

Il est 21 h, ce dimanche soir, lorsque Monsieur Fernandez et son épouse, confortablement installés sur leur canapé, devant la télévision, entendent des bruits dérangeants provenant de chez les voisins.
............
Lorsque les policiers arrivent sur place, à 21 h 32, ils défoncent sans hésiter la porte du troisième étage, d’où les voisins ont entendu les cris. C’est là qu’ils découvriront la présence d’un homme debout sur la terrasse. Il n’est pas seul.

Allongé au sol, baignant dans son sang, Wojtysiak Cezary, le locataire des lieux vient d’être tué de 19 coups de couteau par celui qui, face aux policiers, restera d’abord muet, avant d’avouer le meurtre qu’il vient de commettre.

Stephan, 27 ans, aurait ensuite déclaré aux policiers avoir agi sur une instruction que le “diable” lui a donnée. Il aurait également précisé qu’il a tué le Polonais de 43 ans, qui l’avait accueilli chez lui suite à “une histoire de jeunesse”.

Déjà connu pour neuf faits, Stephan avait également séjourné à plusieurs reprises dans des centres psychiatriques.
............
Source : LA DERNIERE HEURE (17 août 2010)

=======================

le diable c'est la plupart du temps le jour critique émotionnel ou la période critique septennale... ici l'arrivée de celle des 28 ans.

période à risque

Elle menace des policiers avec leur arme
LeFigaro.fr
Une femme a été mise en examen pour tentative de meurtre à Montigny-en-Gohelle, près d'Hénin-Beaumont, rapporte la Voix du Nord.
Dans la nuit de samedi à dimanche, des policiers, venus pour un tapage nocturne, sont arrivés en plein conflit de voisinage. En essayant d'intervenir, ils ont été frappés par plusieurs personnes. Une femme de 42 ans s'est emparée de l'arme de service d'un des policiers, tombée à terre, et aurait tenté de tirer vers lui.
Elle, ainsi que quatre autre personnes, ont été présentées au tribunal de Béthune hier.

==================

période à risque... que la période critique septennale... : on peut être beaucoup plus irritable et agressif...

cancer et dépression

Cancer : la survie augmente avec le moral !
Et si le moral contribuait à la guérison du cancer ? C'est ce que démontre l'analyse de quelque 26 études, incluant un total de 9.000 patients.

Le taux de mortalité du cancer est accru de 25% lorsque les patients présentent des symptômes dépressifs. Et il est plus élevé de 39% pour les patients chez lesquels une dépression (majeure ou mineure) a été diagnostiquée.

Ce résultat indique que la dépression est une maladie qu'il faut impérativement prendre en charge en parallèle du cancer. Cette maladie peut conditionner la réussite du traitement anticancéreux. Il faut donc rechercher systématiquement des signes de dépression chez les patients afin de les orienter vers des traitements psycho-sociaux, lesquels devraient être inclus dans le traitement standard du cancer lui-même.

Selon les auteurs de cette étude, " 85% de patients atteints d'un cancer et 71% des oncologistes croient que les variables psychologiques affectent le cancer ".
Isabelle Eustache
16/08/2010
Satin J. et coll., Société Américaine du cancer, Cancer, septembre 2009.
http://www.e-sante.fr/cancer-cancer-survie-augmente-moral-NN_16665-18-1.htm

=====================

si l'on s'intéressait à comparer les âges de survenance des cancers et des dépressions... je pense que l'on aurait des surprises...

j'ai en effet remarqué qu'un bon nombre de cancers semblaient avoir un lien avec une période critique septennale... (au point que je les appelle des "cancers septennaux") laquelle a un lien avec la possible dépression septennale...


se pose ensuite la question de l'oeuf ou la poule...
dépression et cancer ? ou cancer et dépression ? la dépression est "programmée" par notre cycle psychique et émotionnel septennal... elle survient à un moment précis, mais elle ne survient pas obligatoirement... et je pense qu'il faut des éléments déclencheurs. en quelque sorte, nous passons à certaines dates précises dans des périodes à risque ; et si durant une telle période ou pas loin autour, arrive un "élément déclencheur" (événement traumatisant p.ex.) la dépression peut survenir. il y a cependant aussi des dépressions qui surviennent "pour rien" mais qui sont à l'heure. les comprendre et expliquer (parce que liées à un cycle naturel) c'est être déjà à moitié guéri...

lundi 16 août 2010

Elvis

http://videos.arte.tv/fr/videos/elvis_56-3368334.html

intéressante émission sur ARTE à propos d'Elvis Presley... "Elvis 56..."
une bonne année pour lui qui est en fait l'année de sa période critique septennale des 21 ans :-)

(Elvis Aaron Presley, dit « The King » (en anglais : « Le Roi ») (8 janvier 1935 à Tupelo, Mississippi - 16 août 1977 à Memphis, Tennessee), était un chanteur et un acteur américain).
(Wikipédia)

sinon : Elvis Presley est décédé en période critique septennale des 42 ans, (42 ans et 7 mois) son jour critique émotionnel E22 :

août 1977 (8/01/1935)
Ve 12
Sa 13
Di 14 P(12)I(17)
Lu 15
Ma 16 E(22)
Me 17
Je 18


Wikipédia :
"Après avoir absorbé des somnifères (selon sa compagne Ginger Alden, il se coucha très tard, autour de 6 ou 7 heures le matin du 16 août), au milieu de l'après-midi, Elvis fut trouvé inanimé dans sa salle de bains par Ginger Alden. Al Strada contacta à son tour Joe Esposito. Ce dernier, de même que tante Delta Mae Presley, auraient pratiqué le bouche à bouche sur Elvis afin d'essayer de le ranimer. Sa fille Lisa Marie, alors âgée de neuf ans, et qui ce jour-là séjournait chez lui, sera témoin de la scène. Appelés sur les lieux, deux ambulanciers de Memphis viendront 40 minutes plus tard à son secours. Il est trop tard, Elvis est mort d'une crise d'arythmie. Les tentatives de réanimation à l'hôpital de Memphis furent vaines. À un certain moment, une mince lueur d'espoir montrait un signe de vie, mais trop faible pour le réanimer complètement. Elvis avait plusieurs problèmes de santé depuis 1974. Il souffrait notamment d'un problème de poids, de glaucome, d'un problème aux intestins (constipation chronique) et d'une grave dépendance aux médicaments que son médecin personnel, le docteur George Constantine Nichopoulos, lui prescrivait. Celui-ci sera soupçonné de faute professionnelle grave en ayant favorisé par abus de prescriptions les nombreuses surdoses de médicaments dont il fut victime durant les dix dernières années de sa vie, et qui laisseront le soupçon d'une dernière overdose fatale. Il fut radié de l'ordre des médecins. Certaines personnes de son entourage, dont la soprano Kathy Westmoreland, persistent à dire qu'il aurait eu un cancer des os. Cette thèse était aussi soutenue par son ami Charlie Hodge. Cependant, rien n'est officiel. Il s'agit d'une rumeur et cette maladie possible ne saurait expliquer sa mort. Il semble que son problème cardiaque ait pu être génétique, car son père Vernon et son oncle Vester sont morts aussi d'une crise cardiaque."

(le jour critique émotionnel est souvent le "jour des overdoses"...)

suicide

Hockey sur glace : Alain Vogin, entraîneur des Ducs, est décédé.

Alain Vogin.
Il allait prendre les rênes de la section pro, dimanche. Samedi, Alain Vogin s'est donné la mort à Angers.
Le club de hockey-sur-glace est sous le choc. Alain Vogin, le nouvel entraîneur de la section pro des Ducs d'Angers, s'est défenestré, rue Louis-Gain à Angers, samedi après-midi.
http://www.angers.maville.com/sport/detail_-Hockey-sur-glace-Alain-Vogin-entraineur-des-Ducs-est-decede_spo-1477825_actu.Htm

====================

39 ans et 9 mois, pas de période critique mais natif du dimanche, c'est
veille de jour doublement critique P6 (critique physique) et E 15 (critique émotionnel).


août 2010 (15/11/1970)
Je 12
Ve 13
Sa 14
Di 15 P(6)E(15)

Lu 16 P(7)
Ma 17 I(1)
Me 18

l'arrivée d'un jour critique émotionnel peut engendrer ce que j'appelle des "dépressions foudroyantes" - risque accentué ici, semble-t-il par la proximité de l'ensemble critique physique P6/7 et intellectuel E1.

calme et déterminé...

Noyé dans sa voiture - Refusant toute aide du sauveteur, il se suicide

Les hommes grenouilles n'ont pu ramener sur la berge qu'un corps sans vie.

LESDINS (Aisne). L'homme qui est mort samedi soir au volant de sa voiture tombée dans le canal s'est, selon la gendarmerie, suicidé.

Agé de 48 ans et domicilié à Bohain-en-Vermandois, l'homme aura été jusqu'au bout de sa volonté d'en finir avec la vie.
Samedi, en fin de journée, un automobiliste était tombé avec sa voiture dans le canal à Lesdins. Il s'était noyé à bord de son véhicule (l'union d'hier).

L'homme semblait calme et déterminé

L'enquête ouverte par les gendarmes de Saint-Quentin n'est pas terminée, mais une certitude : c'est un suicide. Les investigations vont se poursuivre, notamment en interrogeant sa mère qui habite à Vaux-Andigny, village de Thiérache non loin de Bohain.
Un témoignage relaté dans notre édition d'hier a conforté la thèse du suicide d'autant que cette personne, gardien de la paix, a plongé à son secours. L'homme au volant de sa Peugeot, semblait calme et déterminé selon les dires du sauveteur, il a même refusé son aide, restant impassible et serein au volant de sa voiture. Les causes ne sont pas encore connues, l'homme vivait seul et semblait mener une vie normale et paisible.

http://www.lunion.presse.fr/article/aisne/noye-dans-sa-voiture-suite-refusant-toute-aide-du-sauveteur-il-se-suicide

===================

cet article est intéressant dans la mesure où il exprime bien la métamorphose qui s'opère momentanément lors de l'arrivée de la période critique septennale (ici celle des 49 ans)...
il peut se produire un "changement d'état d'esprit et de personnalité" qui va faire en sorte qu'une personne qui menait une vie "normale et paisible" va pouvoir aller se suicider de façon "calme et déterminée" en restant "impassible et sereine"... malgré une aide proposée au dernier moment !
cela décrit assez bien la difficulté à éviter un suicide si une personne entre dans une période critique septennale : les "sirènes du suicide" sont alors tout à fait convainquantes et persuasives...
cela peut aller jusqu'à mettre en danger la vie d'un éventuel sauveteur, comme cela semble être le cas ici...

suicide chez les infirmières (Québec)

Quatre cas de suicides confirmés par la direction du CHUQ.
http://www.cyberpresse.ca/le-soleil/actualites/sante/201008/12/01-4306168-quatre-cas-de-suicides-confirmes-par-la-direction-du-chuq.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_vous_suggere_4306167_article_POS2

====================

j'ai du mal à trouver les données qui m'intéressent mais je pense que là également c'est souvent la dépression septennale qui est en cause... et qu'il faudrait prendre en compte lors du mal-être des personnes...

j'ai trouvé en vrac :
une infirmière qui s'est suicidée à 28 ans...
"elle n'avait que 21 ans."
" Dans une lettre laissée à ses proches, la femme de 58 ans soulignait elle-même que son retour précipité au travail constituait une des difficultés qu'elle vivait."
(probable dépression septennale des 56 ans)

ce qui ferait donc rien que trois cas où le cycle psychique et émotionnel septennal entre en ligne de compte.


dès qu'il y a dépression il faut s'occuper de :
- voir si la personne se trouve ou approche d'une période critique septennale de son cycle psychique et émotionnel septennal. (risque de grave dépression septennale)
- repérer le jour critique émotionnel (fréquent jour de passage à l'acte, en tous cas jour de possible sévère "down"... avec les risques que peut comporter une "dépression foudroyante".
je pense que le risque est accentué chez les infirmières du fait des tensions et stress qu'elles rencontrent dans l'exercice de leur profession...

"Craigslist Killing"

Le tueur de Craigslist s'est suicidé
(Librairie 3ème oeil)
" Un étudiant en médecine de Boston (Massachusetts, nord-est), incarcéré pour le meurtre présumé d'une femme qu'il avait contactée sur le site Craigslist, a été retrouvé mort dans sa cellule après avoir apparemment commis un suicide, a annoncé la police dimanche.

Le décès de Philip Markoff, 24 ans, a été prononcé à 10h17 locales (16h17 HB) après que le détenu a été retrouvé "inanimé" dans sa cellule, ont indiqué la police de Boston et les autorités judiciaires du comté de Suffolk (Massachusetts) dans un communiqué conjoint.

"Markoff était seul dans sa cellule et tous les indices recueillis jusqu'à présent montrent qu'il s'est suicidé", ajoute le communiqué. "Quoi qu'il en soit, comme dans tout ce type d'affaires, une enquête exhaustive sera menée pour déterminer les faits et circonstances de sa mort", poursuit le communiqué.

Le jeune homme, surnommé le "tueur de Craigslist" par la presse américaine, était en prison depuis avril 2009 et en attente de jugement. Il avait été inculpé de meurtre, de vol à main armée, d'enlèvement, d'agression en vue de commettre un vol et de possession illégale d'arme à feu après le décès d'une prostituée de 25 ans, Julissa Brisman à l'hôtel Marriott à Boston.

La jeune femme offrait ses services consistant en des massages érotiques sur Craigslist. Il était accusé de l'avoir assommée avec la crosse d'un pistolet, avant de la tuer de trois balles dans la poitrine.
Philip Markoff avait clamé son innocence, et attendait son procès prévu en janvier."
Source : BELGA (15 août 2010)

===========

Wikipédia :
Philip Haynes Markoff (February 12, 1986 - August 15, 2010) was an American medical student who was charged with the armed robbery and murder of Julissa Brisman in a Boston, Massachusetts hotel on April 14, 2009, and two other armed robberies. The media have referred to the Brisman murder as the "Craigslist Killing" because the killer was alleged to have met his victims through ads they placed on Craigslist offering erotic services. Markoff maintained his innocence of all charges and he had pled not guilty at his arraignment. A grand jury subsequently indicted Markoff for first-degree murder, armed robbery, and other charges.

The Suffolk County Sheriff's Department reported on August 15, 2010, that Markoff died of an apparent suicide by "suffocation" in Boston's Nashua Street Jail, where he was being held in custody awaiting trial. However, there has been no official determination of the cause of death and it is still under investigation.
.............
Attacks
Markoff was suspected in three robberies — one of which resulted in the murder of Julissa Brisman — which had taken place in Massachusetts and Rhode Island. The robberies were against three women, closely spaced in time and exhibiting strong similarities to each other. Law enforcement officials suspect that they were committed by the same individual.

1.The first incident took place on Friday, April 10, 2009, at the Westin Copley Place Hotel, in Boston, Massachusetts, in which Trisha Leffler, a paid escort, was bound and robbed at gunpoint.
2.The next incident occurred on Tuesday, April 14, 2009, at the Copley Marriott, also in Boston, and resulted in the death of Julissa Brisman, an exotic masseuse.
3.The third incident occurred on Thursday, April 16, 2009, at a Holiday Inn Express in Warwick, Rhode Island, resulting in the attempted robbery of an exotic dancer offering lap dance services.
.......
Suicide attempts and death
Jail officials allegedly found "shoelace marks" around Markoff's neck on April 23, 2009, three days after his arrest, and they placed him under suicide watch in the psychiatric unit of Nashua Street jail, where he was monitored around-the-clock. A law enforcement source said he attempted to strangle himself with shoelaces and to slice his wrists with a spoon he sharpened to a point using concrete in his cell. He was taken off suicide watch a few days later.

On August 15, 2010, one year and one day after the date his wedding was to have taken place, Markoff was found dead in his cell at the Nashua Street Jail in Boston. The Suffolk County Sheriff's office released a statement that said "Markoff was alone in his cell, and all evidence collected thus far indicates that he took his own life". The cause of death appeared to be "suffocation",[6] however no official determination of the cause of death has been made and an investigation into the circumstances of his death is being conducted.


====================

situation le jour du meurtre :

Avril 2009 (12/02/1986)
Me 1 E(22)
Je 2
Ve 3
Sa 4 P(12)
Di 5
Lu 6
Ma 7
Me 8 E(1)I(9)
Je 9
Ve 10 P(18)
Sa 11 P(19)
Di 12
Lu 13
Ma 14
Me 15 E(8)
Je 16 P(1)I(17)

Ve 17
Sa 18
Di 19
Lu 20
Ma 21 P(6)
Me 22 P(7)E(15)
Je 23

Ve 24
Sa 25 I(26)

c'est une veille de jour critique émotionnel E8 - ce qui pourrait donc correspondre à un épisode pulsions = agression. aussi 23 ans et deux mois est une situation en année critique physique équivalente de P1.

on peut remarquer que les jours des agressions qui lui sont reprochées sont à chaque fois des jours de "pulsions". 10 avril (jour critique physique P18) 14 avril (veille de jour critique émotionnel E8) 16 avril (jour critique physique P1 et critique intellectuel i 17)

de même une tentative de suicide aurait eu lieu le 23 avril 2009 : jour neutre mais lendemain de double critique P7 - E15.



août 2010 (12/02/1986)
Ma 10
Me 11 E(15)
Je 12 P(1)
Ve 13
Sa 14
Di 15
Lu 16 I(9)

Ma 17

pas de période critique. le jour du suicide est une veille de jour critique intellectuel i9 : inhabituel mais ce cycle demanderait des recherches car je le retrouve souvent lors de passages à l'acte de certains serial killers. (pulsions ?)

dimanche 15 août 2010

"accident"

Ibbenbüren
Drei Tote bei Zusammenstoß zwischen Auto und Zug
Ibbenbüren (ddp). Beim Zusammenstoß zwischen einer Regionalbahn und einem Auto sind in Ibbenbüren (Kreis Steinfurt) die drei Insassen des Wagens getötet worden. Wie die Polizei in der Nacht zu Freitag mitteilte, wurden der 57-jährige Fahrer, seine 45-jährige Ehefrau und ein 12-jähriger Junge aus dem Verwandtenkreis am Donnerstagnachmittag in ihrem Auto auf einem Bahnübergang von dem Zug erfasst und mehrere hundert Meter mitgeschleift. Laut Zeugenangaben waren die Halbschranken zum Zeitpunkt des Unfalls geschlossen und die Lichtzeichenanlage in Betrieb. In dem Zug wurde niemand verletzt. Die Bahnstrecke zwischen Rheine und Osnabrück war bis zum Abend gesperrt.
http://www.rp-online.de/public/kompakt/panorama/893377/Drei-Tote-bei-Zusammenstoss-zwischen-Auto-und-Zug.html

Tödliche Kollision in Ibbenbüren:
„Stelle ist brandgefährlich“
Ibbenbüren - Der Autofahrer, der am Donnerstag in Ibbenbüren ebenso wie seine beiden Beifahrer durch eine Kollision mit einer Regionalbahn getötet wurde, hat nach Ansicht der Deutschen Bahn „alles falsch gemacht, was falsch zu machen war“. Das betonte Bahn-Sprecher Gerd Felser auf Anfrage unserer Zeitung.

So habe der 57-jährige Ibbenbürener sowohl das Rotlicht als auch das Linksabbiegeverbot missachtet. Letzteres soll den Au­toverkehr „aus Sicherheitsgründen“ daran hindern, von der parallel zu den Gleisen laufenden Straße nach links abzubiegen und so den Zugverkehr direkt zu kreuzen. Hernach habe der Unfallfahrer die Halbschranke umfahren, die unten war, weil sich die Regionalbahn Osnabrück-Rheine näherte. Wie er von Passanten vor Ort erfahren habe, so Felser, hätten auch gestern, einen Tag nach dem Unglück, diverse Autofahrer die geschlossene Schranke passiert. Ein Umstand, der den Bahn-Sprecher umtreibt. „Ich kann nicht verstehen, wieso nicht mal ein solch fataler Unfall die Menschen zu mehr Achtsamkeit anhält.“

Generell, so betont er, gingen Vorfälle an Bahnübergängen zu 98 Prozent auf Unaufmerksamkeit von Verkehrsteilnehmern und nicht auf technische Pannen zurück. Allein 2009 habe es in NRW 34 solcher Unfälle gegeben, von denen die meisten „gottlob“ mit Blechschäden endeten.

http://www.ahlener-zeitung.de/aktuelles/muensterland/1372975_Toedliche_Kollision_in_Ibbenbueren_Stelle_ist_brandgefaehrlich.html

Oft Übermut im Spiel

Trunz hat sich intensiv mit der Problematik befasst: Wie in Ibbenbüren schätzten die Opfer die Situation meist falsch ein. Oft sei auch Übermut im Spiel. „Gerade für Jugendliche ist es eine Mutprobe, es noch über den Übergang zu schaffen“, sagt Werner Sauerhöfer vom Deutschen Verkehrssicherheitsrat.

Von Übermut kann bei dem 57-jährigen Fahrer in Ibbenbüren nicht die Rede sein. Auch war der Mann laut Trunz ortskundig. „Ich gehe daher von einem Augenblicksversagen aus.“

http://www.muensterschezeitung.de/nachrichten/region/hierundheute/nams/art1757,998965

==============

je note pour mémoire cet accident qui a quand même fait trois morts parce qu'un conducteur de 57 ans a franchi sciemment un passage à niveau dont le feu était clignotant, la demi-barrière fermée, tout en bravant une interdiction de tourner à gauche...
le conducteur, son épouse et un garçon de 12 ans du voisinage... ont tous été tués.

il est question de "Übermut" ce qui ne se traduit pas facilement mais va dans le sens de "prise de risque" par excès d'audace, si l'on veut...

pas de données mais il aurait été intéressant de connaître la situation cyclique exacte des personnes adultes : 57 ans est la sortie d'une période critique septennale qui peut se passer avec diverses tensions... ou dépression.
s'il n'y avait pas eu la présence du garçon étranger à la famille j'aurais un instant pensé à un suicide...

toujours est-il que c'était une manoeuvre suicidaire...

jour critique émotionnel ? dispute ? jour critique physique ?

samedi 14 août 2010

suicide

Elle se suicide en sautant d’un pont Hier après-midi, une femme de 31 ans, domiciliée à Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines), a mis fin à ses jours en sautant du pont enjambant l’autoroute A 15 à Sannois. Entre la vie et la mort, souffrant de multiples fractures et d’un traumatisme crânien, elle a été transportée vers 17 h 30 par hélicoptère à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre (Val-de-Marne).
La circulation sur l’autoroute a été interrompue dans les deux sens pendant l’intervention de l’hélicoptère
(Le Parisien.fr)

===============

la période critique septennale n'est pas forcément toujours directement présente : il faut alors regarder en amont.
dans l'exemple ci-dessus il n'est pas impossible que la personne ait sombré en dépression depuis sa période critique des 28 ans, et qu'elle "traîne" cette dépression ou ait "tenu le coup" pendant quelques années jusqu'à ce que çà casse...
jour critique émotionnel ?

tentatives

Une mère tente de tuer ses enfants et de se suicider
(Librairie 3ème oeil)
" Une mère de 31 ans a tenté, jeudi, de tuer ses enfants âgés d'un an et de quatre ans. Elle a ensuite essayé de mettre fin à ses jours. Les services de secours sont parvenus à réanimer la jeune femme et ses enfants. Selon la police locale, leurs jours ne seraient plus en danger.

La jeune femme a été hospitalisée sous surveillance policière. Selon des voisins, la mère aurait tenté d'empoisonner ses enfants avec des médicaments. Une procédure en divorce et des difficultés financières seraient à l'origine de ce drame familial. Le parquet de Tongres a confirmé les faits. Un juge d'instruction a été chargé du dossier.

Les faits se sont déroulés jeudi vers 23h30. Des membres de la famille ont découvert la mère et les enfants inanimés dans leur habitation de Borgloon. "

Source : BELGA (13 août 2010

===================

pas de période critique directe mais à voir en amont à quand remonte l'origine des problèmes...
jour critique émotionnel ?

vendredi 13 août 2010

suicide septennal

CREIL
Le suicidaire se tue aux urgences
Mercredi soir, un homme de 41 ans admis aux urgences de Creil après une tentative de suicide, a sauté par une fenêtre du service. Il est mort dans la nuit.
http://www.leparisien.fr/oise-60/le-suicidaire-se-tue-aux-urgences-13-08-2010-1029999.php

==================

apparemment même cycle que la personne précédente...

suicide septennal

nouvelobs :
Albi: il se suicide en se faisant écraser par un ascenseur
TOULOUSE (AP) — Un ascensoriste de 41 ans s'est suicidé mardi soir en se faisant écraser par une cabine d'ascenseur dans un immeuble d'Albi (Tarn), a-t-on appris jeudi de source policière.

Dépressif, cet homme célibataire et sans enfants qui était en congé maladie depuis juin dernier avait laissé une lettre explicite dans l'établissement de repos où il était hospitalisé. Il précisait notamment le lieu exact de son suicide.

Après avoir trouvé sa casquette et son passe-partout dans le hall de son immeuble, sa cousine a alerté les policiers qui ont découvert la victime vers 23h. Pour mettre fin à ses jours, ce dernier a utilisé sa clé pour ouvrir la porte du rez-de-chaussée, tandis que l'ascenseur était dans les étages. Il s'est ensuite couché sur les amortisseurs de l'appareil et a attendu qu'une personne monte dans la cabine qui lui a ensuite écrasé la cage thoracique.

Une cellule psychologique a été mise en place dans l'entreprise où l'ascensoriste travaillait depuis neuf ans. AP

==============

nous passons par un "pic à risque", aux alentours de 41 ans et demi, moment de l'entrée dans la période critique septennale des 42 ans...

drame conjugal

Drâme familial à Bourg-en-Bresse : un couple retrouvé tué au fusil de chasse
(Librairie 3ème oeil)
" Le mari et son épouse, âgés de 69 et 65 ans, ont succombé aux coups de fusil de chasse retrouvé sur place. L'enquête s'oriente vers un drame familial : un double suicide ou un meurtre suivi du suicide du conjoint

==========================

jeudi 12 août 2010

décès

Mort brûlé : accident ou suicide ?

La sûreté départementale de Tours procède depuis mardi après-midi à de nombreuses investigations pour déterminer comment un homme de 35 ans, ouvrier dans le bâtiment, demeurant à Tours, a trouvé la mort.
Le drame s'est produit mardi, vers midi, alors que l'homme avait quitté le chantier où il travaille pour faire une pause. Selon des témoignages recueillis par la police, il aurait garé son véhicule, avenue du Prieuré, à La Riche. Là, il s'est dirigé à pied vers un lieu recouvert de broussailles.
Quelques instants plus tard, sans que l'on sache comment, l'homme a été vu à nouveau, en proie à des flammes impressionnantes. Il s'est ensuite effondré au sol. Transporté à l'hôpital, il est malheureusement décédé dans l'après-midi.
La police lance un appel à témoins

http://www.lanouvellerepublique.fr/france-monde/ACTUALITE/Faits-Divers/24-Heures/Mort-brule-accident-ou-suicide2

=================

période critique septennale des 35 ans.

prévenir les drames liés aux dépressions septennales

cela devrait être possible, puisque l'on connaît le "calendrier" des périodes critiques septennales...

il faut se rappeler QU'AU MOMENT DE L'ARRIVEE D'UN ANNIVERSAIRE SEPTENNAL (nos anniversaires de la table de sept) plus précisément l'année et surtout les six mois qui précèdent cette arrivée, (voir les dates en marge de droite) certaines personnes peuvent passer par un pic de dépression sévère, pouvant être foudroyante, et parfois tenace ensuite et durant toute la durée de la période critique septennale - même au-delà si l'on "s'embourbe"...

les dépressions septennales ne sont pas systématiques, (de nombreux autres "symptômes" et conséquences variables sont possibles) mais lorsque l'on se sent sombrer dans une dépression il faut de suite vérifier si ce n'est pas une dépression "naturelle" car liée à notre cycle psychique et émotionnel.

ce cycle démarre à la naissance et induit tous les sept ans (ni astrologie, ni numérologie, mais probalement horloge individuelle à pulsations hormonales) des périodes de "remise an cause" qui peuvent parfois (pas systématiquement bien sûr, mais selon les personnes, leur état et les circonstances du moment) produire des "downs" sévères. la majorité des dépressions fortes et longues sont probablement liées à ce cycle naturel.

la période critique septennale est une période lors de laquelle vont surgir des pulsions qui vont parfois nous désemparer : en réalité elles sont faites pour nous faire changer et évoluer, avancer au moyen d'étapes que constituent les périodes. (si l'on observe on remarque que les décisions et actes importants qui ont changé notre vie ont majoritairement pris date lors de l'une de nos périodes septennales).

pour plus d'efficacité ces pulsions sont accompagnées d'un effet de désinhibition qui va encore faciliter les prises de décision et l'action.
on a accusé certains médicaments d'avoir contribué à des passages à l'acte dramatiques : je pense que ce n'est pas faux car ils ont tendance à nous désinhiber. or c'est une désinhibition artificielle, qui, dans un moment critique, va venir s'ajouter à celle, arrrivant naturellement du fait de l'arrivée d'une période critique. cette période devient alors une période à risque.

drame de Jarzé : une mère de 41 ans tente de se suicider avec ses deux fillettes : celles-ci y perdront la vie. (entrée période critique septennale des 42 ans)
drame de Pouzauges : un médecin de 34 ans décime sa famille, épouse et ses quatre enfants, puis se suicide. (entrée période critique septennale des 35 ans)
pour ne citer que certains drames récents...
mais de très nombreux autres (voir les posts du présent blog) ont un lien avec les périodes critiques de notre cycle psychique et émotionnel.

or ces "périodes à risque" sont connues A L'AVANCE : on peut donc voir arriver un risque, ce qui permettrait parfois de comprendre et d'expliquer, donc de prévenir.

mercredi 11 août 2010

drame conjugal

à rythme septennal : cela semble se confirmer... :

===============

Retraité mort dans un congélateur à Lyon: la concubine avoue le meurtre
(AFP) – http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gbQ1HAKFtv9moQiWcAZO8qKaEhXg

LYON — La concubine du retraité de 71 ans, dont le corps a été découvert dans un congélateur à Lyon, a reconnu être l'auteur des coups mortels, après avoir donné dans un premier temps aux enquêteurs une version incohérente des faits, a annoncé mercredi le parquet.

Lors d'une conférence de presse, le procureur de la République Marc Desert a indiqué qu'une information judiciaire pour "coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner" avait été ouverte à l'encontre de Guylène Collober, 51 ans, qui a été placée sous mandat de dépôt.
.............
.............
La suspecte, qui avait déclaré dans un premier temps aux enquêteurs de la police judiciaire de Lyon que son compagnon avait été victime de racketteurs, a finalement donné "une version cohérente des faits", reconnaissant avoir "tué son concubin à coups de poing" en novembre 2008.
..............
Le restaurateur et sa concubine s'étaient mis en couple en 2001 et s'étaient alors installés ensemble dans l'appartement.

=======================

c'est donc bien en période critique septennale des 49 ans que le drame est arrivé, (69/70 ans pour le monsieur vu qu'il y a compatibilité) mais c'est aussi la période critique précédente, celle des 42 ans de la dame (63 ans pour le monsieur), que les deux personnes se sont mises en couple...
les périodes critiques septennales sont des périodes de pulsions qui nous font bouger... mais parfois aussi dans le mauvais sens...

tentative

LePost :
France-Télécom: une employée tente de se suicider sur son lieu de travail

Une employée de France-Télécom aurait tenté de mettre fin à ses jours ce mardi à Épinal.

Avec un fil de téléphone.

L'employée, âgée de 49 ans, se trouvait dans la salle des archives lorsqu'elle a essayé de se pendre avec un fil de téléphone. Retrouvée consciente, elle a été transportée à l'hôpital.
http://www.lepost.fr/article/2010/08/04/2174521_france-telecom-une-employee-tente-de-se-suicider-sur-son-lieu-de-travail.html

===============

un grand nombre de suicides au travail ont un lien avec notre cycle psychique et émotionnel septennal et sont liés à une dépression septennale...

drame conjugal

Welt-online :
Ehefrau ermordet - Familienvater schweigt
Wuppertal - Ein Familienvater soll in Wuppertal den Mord an seiner Ehefrau mehrfach angekündigt und sie dann tatsächlich mit zwei Kopfschüssen umgebracht haben. Gestern beim Prozessauftakt am Wuppertaler Landgericht schwieg der 43-Jährige beharrlich - wie schon seit seiner Festnahme unmittelbar nach der Tat. Dafür sagte sein Schwager im Zeugenstand aus: Der Angeklagte habe ihn nach der Bluttat angerufen und das Verbrechen gestanden. Nach den tödlichen Schüssen auf seine Frau soll der Mann sich ebenfalls eine Kugel in den Kopf gejagt haben. Er überlebte den Schuss in die Schläfe allerdings - die Kugel trat über dem Auge wieder aus, der 43-Jährige konnte gerettet werden.

Die Anklage geht von einem klassischen Familiendrama aus. Zeugen berichteten, die Eheleute hätten sich ständig gestritten. Die Frau war schließlich ausgezogen und hatte einen neuen Mann kennengelernt. Die Trennung habe der 43-Jährige nicht verkraftet. Er habe ständig geweint und schon früher einen Selbstmordversuch unternommen. Laut Anklage hat er am 15. Januar dieses Jahres seine getrennt von ihm lebende Ehefrau (47) in deren Wohnung getötet. Bei seiner Festnahme soll er die Waffe noch in der Hand gehabt haben.

suicide

LePost :
Une fillette de 11 ans retrouvée pendue: "On est sur un geste suicidaire"
Sur Le Post, le procureur d'Avignon nous indique qu'il y a bien eu une dispute avant le suicide de la fillette, "mais c'était une dispute banale".

Elle allait avoir 12 ans vendredi. Cette fillette a mis fin à ses jours mardi après-midi. C'est sa mère qui a fait la sinistre découverte.

Le drame s'est déroulé dans une cité sensible de Cavaillon, dans le Vaucluse. Pour autant, les parents de la fillette ont un profil rien de plus classique. "C'est une famille qui ne pose aucune difficulté. Nous n'avons aucun renseignement défavorable à leur encontre", nous indique Catherine Champrenault, procureur de la République d'Avignon.

"Ce sont des gens parfaitement socialisés, qui travaillent tous les deux", ajoute-t-elle.

Alors, comment expliquer le geste de cette fillette de 11 ans?

Dans la matinée, la piste d'une dispute était évoquée par les enquêteurs. Une hypothèse que réfute le procureur d'Angers:

"Il semblerait qu'il y ait bien eu une dispute. Mais c'était une dispute banale selon le témoignage du père", nous rapporte le procureur d'Angers.

D'après les premiers éléments de l'enquête, la fillette s'est pendue avec une écharpe. "On est sur un geste suicidaire, aucun élément ne permet d'affirmer qu'il s'agisse du jeu du foulard", affirme Catherine Champrenault.

"Nous n'avons pour l'instant aucune explication à donner à ce geste dramatique", ajoute le procureur d'Angers.

Le père de la jeune fille a pu être entendu "difficilement" ce mercredi. La mère, quant à elle, n'a pas été auditionnée, elle se trouve "en état de choc". "La famille était tellement bouleversée que les enquêteurs ont eu beaucoup de difficultés pour recueillir des renseignements", a précisé le parquet, selon Europe 1.

L'enquête se poursuit et devrait permettre d'élucider ce suicide qui consitue un fait rarissime.

=================

dans cet article nous avons la date de naissance de la jeunne fille, ce qui est assez rare, car en général ces données sont absentes. ce n'est probablement pas une coïncidence d'ailleurs, si le drame a lieu deux jours avant la date anniversaire car c'est là l'un des éléments "pulsions" que je prends toujours en compte.
la situation cyclique donne aussi des renseignements intéressants, quoique pas flagrants :
mardi après-midi c'est la journée du mercredi qui est à prendre en compte, et nous trouvons un jour critique physique P12 et intellectuel i 26 (doublement critique, donc). il reste un autre élément que je regarde également et qui risque de paraître étonnant parfois, mais je suis sûr qu'il est incident : la situation en pleine lune ou en lune noire. or nous sommes en lune noire.

donc pas d'élements flagrant tels qu'on les trouve souvent : période critique septennale ou jour critique émotionnel.
mais si je classe par ordre d'importance ou "d'influence" cela donne :
- un jour doublement critique (physique et intellectuel)
- une proximité immédiate de la date anniversaire
- une lune noire...

je n'exclus pas non plus un "accident" lié à une prise de risque par un jeu du foulard, le jour critique physique mais aussi le jour critique intellectuel dans le présent cas, étant un "jour à risque d'accident". (lié à des réactions et des capacités d'estimation du risque modifiées)
il existe probablement aussi des situations entre l'envie de suicide (prise de risque) et l'accident qui arrive alors qu'on ne le voulait pas vraiment...
bizarrement cela arrive plutôt un jour critique émotionnel (ici de mercredi soir à jeudi soir)

je ne sais pas non plus si l'arrivée groupée avec P12 - i26 du jour critique émotionnel E15 peut avoir une incidence : je le pense car j'ai remarqué qu'il semblait en être ainsi dans de nombreuses situations. des correspondants qui s'intéressent au sujet m'ont aussi fait la remarque.


août 2010 (13/08/1998)
Di 8
Lu 9
Ma 10
Me 11 P(12)I(26)

Je 12 E(15)
Ve 13

édit : situation de la maman ? (qui apparemment se serait disputée avec elle et l'aurait renvoyée dans sa chambre)