jeudi 31 juillet 2014

suicide

Un médecin bruxellois se suicide à la prison de Forest, quelques heures après avoir tenté de tuer son épouse Dans la nuit de mardi à mercredi, Filip Verkinderen, un médecin bruxellois, s’est donné la mort à la prison de Forest, où il passait sa première nuit de détenu après avoir tenté de tuer son épouse...
Ce mardi, le médecin bruxellois Filip Verkinderen a tenté de tuer son épouse. Un acte qui l’a conduit à la prison de Forest, où il s’est donné la mort dès sa première nuit. Chez SOS Médecins, c’est le choc. Le docteur Verkinderen était réputé pour sa sympathie et son professionnalisme. Ne supportant pas la rupture, le médecin s’était rendu au nouveau domicile de son épouse. Une fois face à celle qui ne voulait plus partager sa vie, l’homme s’était emparé d’un couteau et avait tenté de l’égorger. Par chance, le fils de la victime était intervenu à temps...
http://www.lacapitale.be/1068006/article/2014-07-30/un-medecin-bruxellois-se-suicide-a-la-prison-de-forest-quelques-heures-apres-avo

===================
(âge non précisé)

faux agent

Faux agent de mannequin, vrai pédophile
Il a abusé de 13 ados, âgées de 11 à 16 ans, entre septembre 2011 et mai 2013. Parmi elles: trois jeunes victimes de Wépion, Sambreville et Gembloux. Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné Joaquim Ferrero, un ressortissant brésilien âgé de 31 ans, à 5 ans de prison ferme. L’intéressé a été reconnu coupable de viols et d’attentats à la pudeur sur treize enfants ou adolescentes, âgées de 11 à 16 ans. La période infractionnelle s’étend de septembre 2011 à mai 2013.
 Fausse agence de mannequinat Le modus operandi de celui que les experts ont dépeint comme un psychopathe pervers, avec des traits psychotiques très marqués, a consisté à approcher des victimes sur le Net, en se présentant comme le directeur d’une agence de mannequinat pour adolescentes. Après avoir régulièrement complimenté ses proies sur leurs «charmes et talents divers», Ferrero parlait d’argent aussi. En effet, il promettait 200 euros pour trois heures de photos, pour commencer, indiquant cependant que la première rencontre était gratuite. Comme de bien entendu, il proposait des échanges de photos légères mais, avec beaucoup d’habileté, il assurait qu’il fallait «garder de la tenue» pour la «qualité artistique du travail». En clair, il demandait d’abord des photos légèrement dénudées mais sans excès, pendant la phase d’approche en tout cas.
 Un dessein derrière l’objectif Car le trentenaire misait surtout sur les rencontres dans son prétendu studio. En effet, de fil en aiguille, le prévenu convainquait les victimes de venir à Bruxelles pour quelques poses d’essai. Et les 13 victimes qui ont déposé plainte dans ce dossier se sont effectivement rendues à son domicile pour de premiers clichés. Parmi elles: M.D., 11 ans, de Wépion, J.W., 11 ans, de Sambreville, et L.B., de Gembloux. On le devine, il a profité de la situation en «aidant» les victimes à se déshabiller, en procédant à des attouchements et à certaines pénétrations digitales. Il avait proposé à certaines d’entre elles de venir se détendre avec lui dans sa chambre. Outre ces treize victimes d’attouchements directs, une vingtaine d’autres ont été abusées via la webcam. Les psychiatres qui ont examiné le psychopathe pervers ont été effrayés par l’absence de remords de l’intéressé, ainsi que l’absence d’empathie pour les victimes. La plupart d’entre elles sont tombées dans le panneau, en ne tenant pas leurs parents informés de la situation. La peine est de 5 ans de prison ferme. L’arrestation immédiate du condamné a été ordonnée.
http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=dmf20140730_00508601

================

apparemment çà l'a pris avec sa période critique septennale des 28 ans ? 

possédée

Un homme tue sa compagne possédée par le diable
 Un homme de 32 ans a tué sa petite amie de 24 ans étant convaincu qu’elle était possédée par le diable. Placé dans un hôpital psychiatrique, il plaide la folie et a renoncé à son droit d’assister à son procès. Daniel Johnson et Gemma Finnegan vivaient en couple depuis près de trios ans. Mais un soir, le jeune homme, qui avait visiblement des troubles psychotiques, s’est jeté sur sa petite amie afin de lui extirper le diable qui vivait en elle. Sans retenu, il a étranglé et poignardé la jeune femme, rapporte Metronews. Le corps de la victime a été trouvé dans la chambre à coucher dans leur maison à Boldon Colliery, après que Johnson avait été aperçu errant autour de son ancienne école à Kenton, Newcastle, torse nu et agissant étrangement. Les faits remontent à septembre 2013, mais le procès qui se tient actuellement à Londres révèle que Daniel Johnson était dans un état délirant au moment où il a commis le crime. Le procureur Jamie Colline a déclaré au Daily Mail : "Il a réellement tué Gemma Finnigan, persuadé qu’elle avait été possédée soit par le diable soit par un mauvais esprit". (...)
http://www.au-troisieme-oeil.com/index.php?page=actu&type=skr&news=44091

==================

accident

Betrunkener Geisterfahrer baut Unfall : Zwei Kinder tot
 Ein Familien-Drama hat sich auf der Autobahn bei Allhaming in Österreich ereignet: Dort ist eine vierköpfige Familie aus Südbaden in einen tödlichen Unfall durch einen Falschfahrer verwickelt worden. Beide Kinder starben, die Eltern wurden verletzt. Ein betrunkener Geisterfahrer hat in Österreich einen schweren Unfall verursacht, bei dem ein neun Jahre altes Mädchen und ein 20-Jähriger aus Wehr (Kreis Waldshut) ums Leben kamen. Der 56 Jahre alte Unfallverursacher war in der Nacht zum Mittwoch bei Allhaming in Oberösterreich falsch auf die Autobahn in Richtung Wien gefahren und frontal gegen das entgegenkommende Auto der Familie aus Südbaden geprallt, wie die Polizei mitteilte. (...)
http://www.focus.de/panorama/welt/eltern-verletzt-beide-kinder-tot-tragischer-autounfall-durch-geisterfahrer-in-oesterreich_id_4026457.html

====================

alcoolisé, cet homme de 56 ans a pris l'autoroute à contresens et causé une collision frontale avec le véhicule d'une famille : les deux enfants sont morts alors que les parents survivent, la mère étant grièvement blessée, le père légèrement... tout comme le chauffard ivre.

tireur fou

Tireur fou à Paris : Abdelhakim Dekhar voulait "faire peur" aux gens
L'individu armé âgé de 48 ans, qui s'était introduit dans les locaux de BFM TV en novembre 2013 avant de tirer trois jours plus tard sur un photographe à "Libération" a livré quelques éléments début juillet au juge d'instruction. Il aurait notamment dit qu'il ne voulait pas "tuer" et aurait affirmé avoir eu des complices.
Il a fait une grève de la faim. Il est resté emmuré dans le silence pendant huit mois. Finalement, le 3 juillet dernier, le tireur présumé de Paris mis en examen et écroué pour tentatives d'assassinat pour des faits commis en novembre dernier dans les locaux de BFM TV et Libération, a fini par parler.(...)
Agé aujourd'hui de 48 ans, Abdelhakim Dekhar avait été interpellé puis condamné en septembre 1998 à quatre ans de prison pour association de malfaiteurs dans l'affaire Rey-Maupin. Il avait été libéré dans la foulée, ayant effectué quatre ans de détention provisoire. Dans la nuit du 19 au 20 novembre 2013, le quadragénaire a de nouveau été interpellé à Bois-Colombes (Hauts-de-Seine) après une intense chasse à l'homme en Ile-de-France. C'est son hébergeur qui l'avait dénoncé à la police après avoir vu dans les journaux la traque menée à l'encontre d'un tireur parisien.
http://www.metronews.fr/paris/tireur-fou-a-paris-abdelhakim-dekhar-voulait-faire-peur-aux-gens/mngE!0OQp0uqFQhFw/

==================

Dekhar est un natif du vendredi (24/09/1965) le 3 juillet est un jeudi et l'entrée dans le jour critique émotionnel de vendredi. cela peut avoir pour propriété de le faire parler, le jour critique émotionnel étant fréquemment notre "jour de passage à l'action" et "jour de vérité" : il a d'ailleurs agit un vendredi, le 15 novembre 2013. (jour critique émotionnel E1)
en outre récidiviste septennal (affaire Rey-Maupin 1994 = période critique septennale des 28 ans), il entrait en novembre dernier dans sa période critique septennale des 49 ans.

viol

Paris : un homme accusé de viol deux semaines après deux agressions
Un homme a été interpellé pour viol ce mardi à Paris. Il avait été mis en examen puis laissé libre après l'agression de deux femmes.
Selon une source proche du dossier, confirmant une information du Figaro, le suspect était toujours en garde à vue ce mercredi après son arrestation dans l'ouest de Paris. Présenté comme un sans domicile fixe de nationalité guinéenne, l'homme est soupçonné d'avoir violé une femme dans la nuit de samedi à dimanche rue des Pyrénées (XXe arrondissement de Paris). Il avait déjà été placé en garde à vue le 10 juillet pour des agressions commises deux mois plus tôt, dans la nuit du 17 au 18 mai, déjà dans le XXe arrondissement. C'est notamment grâce à la téléphonie que le suspect avait pu être interpellé le 10 juillet. Lors de sa garde à vue, il avait reconnu l'agression de ces deux femmes. 
Laissé libre sous contrôle judiciaire Le parquet de Paris avait alors ouvert une information judiciaire pour "tentatives d'homicides", demandant sa mise en examen de ce chef et son placement en détention provisoire. Considérant que le suspect n'avait pas d'intention homicide, le juge d'instruction l'avait cependant mis en examen pour "vol avec violences entraînant une incapacité totale de travail (ITT) de 8 jours" concernant la première agression, et "violences entraînant une ITT de 8 jours" concernant la seconde agression et l'avait laissé libre sous contrôle judiciaire. Le parquet de Paris avait fait appel des qualifications de la mise en examen et du placement sous contrôle judiciaire, un recours qui n'avait pas encore été examiné quand le suspect a été de nouveau interpellé mardi.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/paris-un-violeur-presume-accuse-de-recidive-7773509036

=================

les pulsions ont tendance à être particulièrement présentes le jour critique émotionnel, c'est à dire alors le même jour de la semaine. on peut donc le vérifier mais aussi selon le cas se servir de cette donnée pour faire de la prévention.
ici cela pourrait être le cas également, puisque les agressions ont eu lieu chaque fois le dimanche.
cela reste à vérifier avec les données de naissance de la personne (il peut y avoir coïncidence ou autres raisons)  le jour critique émotionnel étant toujours le jour de naissance, alors que les pulsions sont liées à un cycles à pulsation tous les 7 jours.
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/p/prevention.html
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/p/analyser_25.html

Villain

l'assassinat de Jean-Jaurès, il y a cent ans, est un assassinat septennal, lié à la situation de son auteur en périodes et jour critiques : Raoul Villain se trouvait dans sa période critique septennale des 28 ans et entrait ce soir-là dans son jour critique émotionnel E15 ; il était à un mois et demi de son, 29ème anniversaire.


Raoul Villain (né à Reims le 19 septembre 1885...)
Le vendredi 31 juillet 1914 à 21 h 40

juillet 1914 (19/09/1885)
Di 26
Lu 27
Ma 28
Me 29 P(6)
Je 30 P(7)
Ve 31 
Août 1914
Sa 1 E(15)
Di 2 I(17)
Lu 3
Ma 4 P(12)

mercredi 30 juillet 2014

dopage

Dopage : le lutteur Steeve Guénot risque deux ans de suspension
 Steeve Guénot, champion olympique de lutte à Pékin, a commis trois infractions aux règles de localisation, a annoncé mercredi la fédération française de lutte, une "négligence" selon la FFL, passible de deux ans de suspension. Guénot, également médaillé de bronze à Londres, a une première fois omis de donner les informations obligatoires sur sa localisation, un manquement valant avertissement. Ensuite, toujours selon la FFL, il aurait été absent de son domicile lors de deux contrôles inopinés, très tôt le matin, à une heure où il aurait dû être présent selon les informations communiquées précédemment. Ces deux manquements, ou "no show", ajoutés au premier avertissement sont passibles d'une suspension de deux ans en vertu du code mondial antidopage. La FFL, dans un communiqué, a plaidé la "négligence administrative" et rappelé que Guénot, premier champion olympique de l'histoire de la lutte française, avait été "régulièrement contrôlé depuis Pékin". La fédération "espère" également que "notre double médaillé, qui traverse des moments difficiles avec une blessure longue à soigner, saura faire face, surmonter ces nouvelles contraintes et rester mobilisé dans la perspective des JO de RIO en 2016". Un espoir ténu car même en cas d'une suspension à une peine moins élevée -un an en cas de circonstances atténuantes-, le temps serait compté pour Guénot, les sélections olympiques ayant lieu durant la saison 2015.
http://www.lepoint.fr/sport/dopage-le-lutteur-steeve-guenot-risque-deux-ans-de-suspension-30-07-2014-1850371_26.php

========================

(Steeve Guénot se trouve en pleine période critique septennale des 28 ans)

suicide

Amanvillers : un policier se donne la mort par arme à feu
Un policier de la brigade anticriminalité de Metz s'est suicidé hier soir vers 18 heures dans la commune d'Amanvillers selon une information du Républicain Lorrain. L'homme de 46 ans aurait mis fin à ses jours avec une arme qui ne serait pas celle qu'il utilisait en service. Le drame s'est joué près du cimetière de la commune. C'est une passante qui a découvert le corps sans vie du policier. Malgré l'arrivée rapide des secours, il était déjà trop tard pour rammener le malheureux à la vie. Une enquête va être ouverte. Chaque année, près d'une cinquantaine de policiers mettent fin à leurs jours en métropole.
http://www.lorfm.com/articles/amanvillers-un-policier-se-donne-la-mort-par-arme-a-feu.html

======================
(année P1)

collision frontale

Collision frontale : un Bisontin tué
Mardi en fin d'après-midi, deux automobiles sont entrées en collision frontale sur la départementale 470, à Villards-d’Héria, direction Saint-Claude dans le Jura, rapporte Le Progrès. Malgré l’intervention rapide d’une douzaines de pompiers, d’une équipe du service médical d’urgence et de réanimation ainsi que des gendarmes, le conducteur d’une voiture immatriculée dans le Doubs, âgé de 48 ans, est décédé sur place des suites de ses blessures.
http://www.bienpublic.com/faits-divers/2014/07/30/collision-frontale-un-bisontin-tue

Les deux autres personnes impliquées, un couple de septuagénaires, légèrement blessées, ont été transportées sur le centre hospitalier de Saint Claude.
http://www.lesechosdujura.info/?p=56628
=======================

accident

Sportif américain spécialiste du 400m, Torrin Lawrence est décédé ce lundi matin dans un terrible accident de voiture... Triste nouvelle en ce début de semaine : l'athlète Torrin Lawrence est mort hier (lundi 28 juillet) dans un tragique accident de la route. Il était âgé de 25 ans... Comme le rapporte l'Associated Press, le sportif américain spécialiste du 400m se trouvait sur une autoroute près de la ville de Cordele, en Géorgie, lorsque son véhicule a été percuté de plein fouet par un semi-remorque aux alentours de 1h30 du matin.
Si les détails exacts de l'accident n'ont pas été révélés par la presse, les médias affirment cependant que Torrin s'était arrêté sur le bord de la route pour changer son pneu. Le drame est survenu quelques minutes après que les dépanneurs eut été appelés sur place pour lui porter secours... De son côté, l'USATF (Fédération américaine d'athlétisme) s'est chargé de confirmer l'information au travers d'un communiqué : "Nous sommes dévastés d’apprendre la décès de Torrin ce matin. Nos pensées et nos prières vont à sa famille, ses amis et tous ceux qui le connaissaient. Torrin représentait la Fédération avec fierté et passion et il avait un incroyable avenir devant lui. Nous nous joignions à tous ceux à qui il manquera profondément", a-t-on écrit. Natif de Jacksonville, Torrin Lawrence avait participé à tous les relais des USA lors des compétitions IAAF en 2014. En 2010, il avait remporté le 400m du meeting en salle Tyson Invitational en 45"03, signant ainsi la meilleure performance mondiale de l'année.
http://www.public.fr/News/Torrin-Lawrence-l-athlete-americain-est-decede-dans-un-tragique-accident-de-voiture-557477

=======================

juillet 2014 (11/04/1989)
Je 24
Ve 25
Sa 26
Di 27
Lu 28
Ma 29 P(18) E(1) I(1)
Me 30 P(19)
Je 31

accident

Beton-Bazoches Le chauffeur du minibus est décédé, le mis en cause n'avait pas le droit de conduire
Le bilan du grave accident qui s'est produit hier sur la Nationale 4 s'est alourdi. Le chauffeur du minibus qui transportait des personnes handicapées est décédé à l'hôpital.
L’homme de 60 ans devait partir à la retraite en octobre prochain. Il est malheureusement décédé à son arrivée à l’hôpital du Kremlin-Bicêtre. On en sait un peu plus sur les circonstances de l’accident. Visiblement, le mis en cause, un jeune homme de 29 ans originaire de la Meuse, a tenté un dépassement dangereux en franchissant une ligne continue. Il n’a ainsi pu éviter la collision frontale. Qui plus est, il roulait malgré une annulation de permis.
http://www.lepaysbriard.fr/chauffeur-minibus-decede-mis-en-cause-pas-droit-conduire-14443/

===================

retrouvée morte

Mort de la soeur de Drew Barrymore, la piste du suicide est envisagée
Jessica Barrymore, la demi-soeur de Drew Barrymore, fille de son père et Nina Wayne, a été retrouvée morte le 29 juillet. Cette femme de 47 ans avait visiblement quelques problèmes...
(...)Jessica Barrymore, 48 ans, a été retrouvé sans vie dans son véhicule, à National City en Californie. La découverte macabre a été faite le mardi 29 juillet à 6h du matin et il pourrait s'agir d'un suicide. En effet, de nombreux cachets ont été retrouvés sur le siège passager, alors que Jessica Barrymore, la conductrice, assise au volant, avait une canette de boisson énergisante coincée entre les jambes. (...)
 La mort de Jessica Barrymore survient 2 jours avant son anniversaire. Elle aurait fêté ses 48 ans le 31 juillet. Est-ce la perspective de franchir ce cap qui l'a conduite à commettre l’irréparable ? Jessica Barrymore est la fille de John Drew Barrymore, le père de l'actrice Drew Barrymore. Les parents de la star des films E.T ou Charlie's Angels ont divorcé quand elle était très jeune.  (...)
http://www.staragora.com/news/mort-de-la-soeur-de-drew-barrymore-la-piste-du-suicide-est-envisagee/495148

==============

lundi/mardi est jour neutre mais au moment de l'anniversaire, possible épisode de dépression...
aussi E1 dimanche (le plus fort des jours critiques émotionnels)

juillet 2014 (31 juillet 1966)
Ve 25 P(1)
Sa 26
Di 27 E(1)
Lu 28
Ma 29
Me 30 P(6) I(9)
Je 31 P(7)

suicide

Disparition de St Père-sur-Loire : l'homme retrouvé mort
Christophe Gallier était porté disparu depuis vendredi dernier. Son corps sans vie a été découvert ce matin dans la forêt de Saint Père-sur-Loire (Loiret).
Agé de 48 ans, Christophe Gallier avait quitté son domicile de Saint Père-sur-Loire avec sa moto le 25 juillet en fin d'après-midi sans argent, sans téléphone et sans ses médicaments alors qu'il suivait un traitement. D'importants moyens avaient été déployés ce week end par la gendarmerie de Sully-sur-Loire pour tenter de le localiser. C'est un photographe animalier, parti prendre des photos à l'aube dans la forêt de Saint Père-sur-Loire qui a découvert le corps sans vie de Christophe Gallier. Selon la compagnie de Gendarmerie de Gien, il s'agit d'un suicide.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/centre/2014/07/29/disparition-de-st-pere-sur-loire-l-homme-retrouve-mort-524721.html

=================

retrouvé mort

Esparron : l'homme retrouvé mort dans le lac identifié Dimanche 27 juillet, un corps sans vie avait été découvert. Il s'agit d'un homme de 70 ans.
L'enquête menée par la gendarmerie a permis d'identifier la victime, un homme de 70 ans originaire de Gardanne (Bouches-du-Rhône). Il possédait une résidence secondaire près des lieux du drame. Selon les premiers éléments, il s'agirait d'une noyade accidentelle.
http://www.hauteprovenceinfo.com/article/29/07/2014/esparron--lhomme-retrouve-mort-dans-le-lac-identifie/4820

=================

interpellation

Un homme tué par un policer au cours d'une interpellation
La police avait été appelée pour des nuisances causées par trois hommes éméchés. Un Roumain a été tué mardi soir par un policer qui lui a tiré dessus lors d'une interpellation qui a mal tourné à Montgeron dans l'Essonne, a-t-on appris de source proche de l'enquête. Mardi soir vers 19 heures, trois hommes "passablement éméchés et assez énervés", selon cette source, provoquent des nuisances dans une rue de Montgeron. Selon le maire de la ville, François Durovray, la police municipale est intervenue au Moulin de Senlis, un bâtiment du 14eme siècle en partie squatté, où trois hommes alcoolisés leur auraient tenu tête. Les policiers municipaux ont alors fait appel à la police nationale qui a réussi à maitriser deux des individus. Face à la virulence du trio, l'un des policiers fait usage de son flash-ball dans un premier temps. Deux des trois hommes acceptent alors les injonctions "et se soumettent aux palpations mais le troisième refuse". Selon les premiers éléments, il se montre alors menaçant et "avec un tesson de bouteille à la main", se dirige vers un des policiers, assure une source proche de l'enquête. Dans des circonstances qui restent à éclaircir, le fonctionnaire fait alors usage de son arme à feu et tire sur cet homme, un Roumain de 42 ans résidant en France, qui, malgré l'intervention des secours, décède sur place. Les deux autres hommes ont été interpellés et placés en garde à vue. L'inspection générale de la police nationale (IGPN, la police des polices), a été saisie.
http://www.europe1.fr/Faits-divers/Un-homme-tue-par-un-policer-au-cours-d-une-interpellation-2192797/

===================
édit : Le policier, âgé de 34 ans et en poste à Montgeron depuis un an, "est entendu sous le régime de la garde à vue pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner", selon le parquet.
http://tempsreel.nouvelobs.com/faits-divers/20140730.OBS4994/essonne-un-roumain-tue-par-un-policier.html

======
(policier et victime en période critique septennale)

mardi 29 juillet 2014

homicide

Gironde : l'incendie d'une maison cachait un homicide
 Jeudi soir, une septuagénaire est décédée dans l'incendie de sa maison. Un homme est en garde à vue Les gendarmes ont interpellé un homme de 42 ans à l'issue d'une course-poursuite.
 Ce n'était pas un accident. La septuagénaire retrouvée morte dans l'incendie de sa maison jeudi soir à Saint-Magne a en fait été tuée par arme à feu. Le meurtrier aurait ensuite mis le feu à l'habitation afin de maquiller son crime. Et c'est seulement le vendredi matin que le corps a été retrouvé dans les décombres. Co-saisis, les gendarmes du groupement de la Gironde et ceux de la section recherches de Bordeaux progressaient à grand pas sur les traces de l'auteur présumé. Lundi soir, à l'issue d'une course-poursuite à Beautiran, ils ont interpellé un homme de 42 ans, auteur présumé des faits, qui se trouve toujours en garde à vue. Source : Sud Ouest le 29 juillet 2014
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=20600&hl=

=====================

édit :
 Meurtre d'une retraitée à Saint-Magne (33) : le suspect mis en examen -
L’homme arrêté lundi a été mis en examen hier pour le meurtre d’une septuagénaire dont le corps a été retrouvé carbonisé dans sa maison familiale. Il a été écroué
 Jean-Michel Dupin, 42 ans, qui bénéficie toujours de la présomption d'innocence à ce stade de la procédure, a été mis en examen hier et écroué. Le parquet a ordonné l'ouverture d'une information judiciaire pour homicide volontaire sur personne vulnérable en récidive, destruction de bien par incendie, vol, refus d'obtempérer, mise en danger de la vie d'autrui et violences avec arme par destination sur personne dépositaire de l'autorité publique.
 Une série d'infractions qui résument les contours d'"un crime particulièrement crapuleux", selon le procureur de la République de Bordeaux, Marie-Madeleine Alliot. Celui de Colette Beyriès, 74 ans, tuée d'une gerbe de plombs tirée de près à hauteur du torse par un fusil de chasse. Crime qui a ensuite été maquillé par un violent incendie qui a détruit la maison familiale située à Saint-Magne (Gironde). (...)
Le véhicule a été signalé sur les lieux d'une grivèlerie d'essence. Mieux, lundi, elle a été repérée par des policiers de la brigade anticriminalité à Villenave-d'Ornon, et, surtout, un témoin a eu la surprise et la certitude de reconnaître Jean-Michel Dupin. Le suspect avait désormais un nom. Il a joué au jeu du chat et de la souris avant d'être finalement interpellé lundi soir après une course-poursuite, non sans avoir foncé dans les véhicules des gendarmes. Il sortait de prison Le mobile du meurtre reste un mystère.(...)
 Jean-Michel Dupin était sorti de prison en avril dernier. (...)
  Le quadragénaire n'est pas un inconnu des services de gendarmerie et de justice. Le 28 janvier 1994, il avait notamment été condamné à vingt ans de réclusion criminelle pour le meurtre, sans autre mobile apparent qu'une dette de 100 francs, d'un copain de régiment du camp de Souge, où il effectuait son service militaire. Le 5 octobre 1991, il s'était rué sur le jeune appelé pour le frapper à coups de poing, de pied, de bâton, ciblant la tête et les parties génitales.(...)
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=20611&hl=

====================
(libéré en pleine période critique septennale des 42 ans ?)

homicide

Var. Une sexagénaire retrouvée morte à son domicile, probable homicide
 Le corps d'une sexagénaire, probablement victime d'un homicide, a été découvert lundi à son domicile de Roquebrune-sur-Argens (Var). Le « Le corps de la victime, une femme âgée de 67 ans, présente des traces suspectes et nous souhaitons confirmer ou écarter l'hypothèse criminelle », a indiqué le parquet de Draguignan, qui a ouvert une enquête en recherche des causes de la mort. Une autopsie sera pratiquée « dans les jours prochains », a-t-il précisé La victime a été retrouvée par sa voisine à l'extérieur de sa maison, sur sa terrasse, selon une source proche de l'enquête qui privilégie l'hypothèse d'un homicide, confirmant une information de France Bleu Provence. L'enquête a été confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Marseille. Source : Ouest France le 29 juillet 2014
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=20602&hl=

=====================

drame

Isère: le témoin d'une tentative de braquage tué par les malfaiteurs
 Témoin d'un braquage dans un bureau de tabac du village de Dolomieu (Isère), un homme de trente-quatre ans a été tué d'un coup de feu tiré par un des malfaiteurs qu'il aurait tenté de désarmer avant que ceux-ci ne prennent la fuite.
 En milieu d'après-midi, deux hommes d'aspect juvénile, cagoulés et gantés, dont un seul était armé d'un fusil, ont pénétré dans le commerce situé sur la place centrale du village de 3.000 habitants, face à la mairie. Alors que l'un d'entre eux intimait l'ordre à la commerçante de lui remettre la caisse et des cigarettes, celui qui était armé est ressorti sur le pas de la porte, a indiqué Catherine Lanza-Perret, vice-procureur de la République de Bourgoin-Jallieu. Pour une raison encore ignorée des enquêteurs, la victime, un habitant du village, qui faisait partie des clients du tabac, est ressorti derrière lui, a précisé la magistrate. "On suppose qu'il a essayé de le désarmer, mais nous n'avons pour l'instant aucun élément permettant de le confirmer", a-t-elle ajouté, précisant qu'il n'y a eu aucun témoin direct de la scène et qu'il n'existe pas de vidéo surveillance extérieure à proximité. (...)
http://www.lepoint.fr/societe/isere-le-temoin-d-une-tentative-de-braquage-tue-par-les-malfaiteurs-29-07-2014-1850096_23.php

=======================

tentative de suicide

Loire: tentative de suicide d'une employée de la poste
C’est un geste de détresse qui a provoqué une grande émotion, ce mardi 29 juillet, dans le bureau de Poste du Chambon-Feugerolles, ainsi que dans tous ceux de la vallée de l'Ondaine. Une employée a tenté de mettre fin à ses jours sur son lieu de travail
Les faits se sont produits vers 10 heures, ce mardi 29 juillet dans les locaux du bureau de poste du Chambon-Feugerolles. Cette employée a tenté d'ingérer une grande quantité de médicaments sur son lieu de travail. Selon ses collègues, elle sortait d'un entretien avec sa hiérarchie. Ses collègues ont alerté les pompiers qui l'ont transporté à l’hôpital le plus proche. Ses jours ne sont pas menacés. (...)
http://france3-regions.francetvinfo.fr/rhone-alpes/2014/07/29/loire-tentative-de-suicide-d-une-employee-de-bureau-524897.html

=======================
(l'employée serait âgée de 53 ans)

outils

Une véritable boîte à outils planquée dans son anus
Le certificat médical a donné la puce à l’oreille aux gardiens de prison. Selon ce document, André Silva de Jesus (35 ans) ne pouvait pas être passé aux rayons X car il est porteur d’un pacemaker. Ils l’ont donc fouillé avant de le laisser entrer dans l'établissement. Ils ont découvert dans son anus : deux téléphones portables, deux batteries, une pince, cinq clous, huit lames de scie, cinq clous et quelques autres babioles. Les gardiens de la prison de Ribeiro das Neves ont appelé leurs collègues de la police militaire pour immortaliser ce record. On ignore à quel détenu était destiné cette boîte à outils."
http://www.au-troisieme-oeil.com/index.php?page=actu&type=skr&news=44081

=============

malaise mortel

Malaise mortel sur la plage des Kaolins Ploemeur
Un Lanestérien de 56 ans est décédé des suites d'un malaise, lundi vers 18 h, plage des Kaolins à Ploemeur. Il n'a pu être ranimé. Difficultés à respirer L'homme s'était installé à environ 700 m du poste de secours, à gauche de la plage, à proximité des rochers. Il a commencé à éprouver des difficultés à respirer. Un ami s'est rendu au poste de secours pour chercher de l'aide, à 17 h 45.
 Massage cardiaque Un CRS et un sauveteur civil, équipés d'un sac de réanimation, se sont rendus sur place. L'homme, inconscient, ne respirait plus et n'avait plus de pouls. Les secours ont entrepris un massage cardiaque et utilisé un défibrillateur, sans succès. Pompiers et Smur Les pompiers de Ploemeur et le Smur ont pris le relais. Ils sont restés sur place jusqu'à 20 h environ, mais n'ont pas réussi à réanimer le quinquagénaire.
http://www.ouest-france.fr/faits-divers-ploemeur-malaise-mortel-sur-la-plage-des-kaolins-2728795

==============

drame familial

35-Jähriger nach Familiendrama wegen Totschlags angeklagt
Weil er seine beiden Eltern umgebracht haben soll, hat die Saarbrücker Staatsanwaltschaft gegen einen 35-Jährigen Anklage wegen Totschlags erhoben. Anfang April soll es zu der Bluttat in dem Wohnhaus in Saarbrücken gekommen sein, in dem der Angeschuldigte gemeinsam mit seiner 69-jährigen Mutter und dem 70 Jahre alten Vater gelebt hatte, teilte die Staatsanwaltschaft am Montag mit.
http://www.zeit.de/news/2014-07/28/deutschland-35-jaehriger-nach-familiendrama-wegen-totschlags-angeklagt-28120003

==============

un homme de 35 ans se retrouve devant la justice pour avoir tué au mois d'avril dernier, ses parents âgés de 69 et 70 ans... un drame de la période critique septennale des 35 ans, comportant une compatibilité septennale entre les trois personnes, possible élément à risque de tensions...

suicide social

VERDICT Procès de l'étudiante prostituée : « Un suicide social » La jeune étudiante prostituée qui avait failli tuer son client en 2012 à Nancy a été condamnée à 5 ans de prison dont 18 mois de sursis, hier. Deux heures auront suffi à examiner le volumineux dossier inscrit au rôle du tribunal de Nancy. Deux heures dont une consacrée au psychisme de la prévenue. Les faits, eux, ont été très succinctement évoqués. Par égard à la victime – absente de la salle d’audience – un médecin nancéien d’une quarantaine d’années, rongé par la honte et la culpabilité, suggère son avocat Me Behr ? « Leur matérialité est établie et reconnue », tranche d’entrée de jeu la présidente Catherine Hologne. Vrai que Mylène Pariset, dans le box, ne fait aucune difficulté. La jeune fille de 23 ans au physique de brindille admet avoir commis des violences volontaires avec arme et préméditation. Le 6 décembre 2012, cette étudiante en philosophie qui s’adonnait occasionnellement à la prostitution a failli tuer un client, dans une chambre d’hôtel de l’avenue du XXe -Corps. (...)
  La présidente s’attache à comprendre les ressorts d’un tel déchaînement de violence. Deux premiers rendez-vous s’étaient déroulés sans heurts. Mylène Pariset s’est toujours défendu de nourrir une quelconque animosité contre ce client. « Je ne sais pas si c’est une explication, mais j’étais alors dans un état de grande fragilité », avance-t-elle d’une voix douce, les jambes bien serrées, une main tenant le coude du bras opposé, comme une élève bien sage. Spirale infernale autodestructrice « Cela pourrait s’apparenter à un suicide social qui s’est imposé à moi dans une sorte d’urgence ». L’acmé d’une spirale infernale d’autodestruction, entamée des années auparavant. « J’avais conscience que je posais là l’acte ultime, un point d’arrêt. Détruire l’autre, c’était me détruire moi en me réservant une porte de sortie ». Mylène Pariset, enfant précoce et brillante – elle a décroché son bac à 15 ans – réussi sa première année de médecine dans la foulée, présente des troubles de la conduite alimentaire depuis l’âge de 13 ans, depuis le décès de son père. Elle oscille entre anorexie et boulimie. Traverse des épisodes dépressifs, envisage de se suicider, part à San Francisco pour mettre son funeste projet à exécution… (...)
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=16085&hl=

=========================

les troubles de la conduite alimentaire semblent avoir débuté avec l'entrée dans la période critique septennale des 14 ans... alors que le drame dont il est question semble lié à la situation en période critique septennale suivante, celle des 21 ans... situation des cycles courts à vérifier (6 décembre 2012) car elle devrait présenter un ou des éléments pulsions.
la victime, quant à elle, se trouvait dans son année critique P1.

traque

Interpol traque une Fribourgeoise en cavale
Telma G., une Portugaise domiciliée à Rossens dans le canton de Fribourg est accusée d'avoir tenté d'assassiner son mari début avril. La suspecte a essayé de faire boire un «étrange cocktail» à son compagnon, rapporte 20 Minuten. Celui-ci flaire l'embrouille et le couple en vient aux mains. Le mari est blessé au poignet après un coup de couteau mais parvient à sortir de son appartement et alerter un voisin. Cachée au Brésil ? La coupable en profite pour disparaître dans la nature avec un complice, son amant. Depuis cet incident, la police recherche activement la Fribourgeoise de 27 ans, sans succès. Interpol s'est mise aux trousses de la coupable depuis le mois de mai. Sur une page Facebook créée pour retrouver la femme de 27 ans, on pense que celle-ci pourrait se trouver à Rio, une ville dans laquelle elle a fait des études de médecine. La police de Fribourg, qui confirme ses recherches, ne souhaite pas donner plus d'informations selon 20 minutes. Le porte-parole de la police précise toutefois l'erreur d'Interpol qui a inscrit «meurtre» sur l'avis de recherche de Telma G. «Cette femme n'a tué personne», précise-t-il. Source : NewsNet le 10 juillet 2014
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=20599&hl=

Rossens (FR) — La Portugaise suspectée d'avoir voulu tuer son mari à Rossens (FR) en avril a été arrêtée au Brésil. Son extradition sera demandée, car elle fait l'objet d'une procédure pénale pour tentative de meurtre et séquestration. 

========================

recul

L'avenir politique de Mélenchon en suspens Le co-président du Parti de gauche, Jean-Luc Mélenchon veut "prendre du recul" mais ne "lâche rien".
 Comment va-t-il ? Après une interview, parue mardi sur le site Hexagones, dans laquelle il expliquait vouloir prendre du recul, les interprétations sont allées bon train. Il y a réagi : "Prendre du recul est une attitude intellectuelle raisonnée. Je veux donc rassurer tous ceux que cet enterrement prématuré alerte : je ne lâche rien", écrit Jean-Luc Mélenchon sur sa page Facebook. Sa tribune que nous publions dans le JDD est aussi une réponse. Lui qui veut "faire Jaurès" pense forcément à sa situation quand il cite l'homme de Carmaux : "Je n'en peux plus. […] Je sens grimper les limaces." Mais Mélenchon ajoute : "L'espoir est indéracinable." "Un peu plus que le coup de mou dont il est coutumier" Reste que l'interview a troublé. "J'ai besoin de temps, je ne peux plus continuer comme cela", reconnaissait-il. "Il a besoin de repos, comme 60 millions de Français", explique l'un de ses proches. Mais cela ne ressemble pas à de simples vacances. "Les hauts et les bas de Jean-Luc, on les connaît. Il est un peu cyclique. (...)
http://www.lejdd.fr/Politique/L-avenir-politique-de-Jean-Luc-Melenchon-en-suspens-677749

=====================

les rythmes et cycles humains sont omniprésents puisqu'il sont un élément du vivant... mais ils sont d'effets très variés selon les personnes et les situations... certains les ressentent peu, alors que d'autres les perçoivent fortement... certains jours ou périodes critiques peuvent se manifester alors que d'autres passent bien, voire sans que l'on s'en aperçoive... des événements qui surviennent peuvent déclencher bien plus de réactions s'ils surviennent en épisode critique... tous cela reste encore à découvrir et étudier...
Jean-Luc Mélenchon a 63 ans le 19 août et approche donc de son anniversaire (aussi période à possibles "réaction")... et il est entré dans sa période critique septennale en ce début d'année.
natif du dimanche, son jour critique émotionnel...

récidives

Drame de la route dans la Meuse : le chauffeur encourt sept ans de prison
Dans la Meuse, comme à Limoges, l’émotion ne faiblit pas après la mort de cinq Limougeauds, fauchés sur la RN 4, par un chauffeur de poids lourd, vendredi matin.
Le procureur de Bar-le-Duc, qui a révélé la présence d’un fort taux de cocaïne dans les analyses toxicologiques du conducteur, âgé de 35 ans, a annoncé qu’une information judiciaire allait être ouverte dans les prochains jours. (...)
Le parquet de Bar-le-Duc a révélé que le chauffeur routier avait déjà fait l’objet de condamnations pour des infractions liées aux stupéfiants. La dernière en date remonte à juillet 2013. Pour la seule conduite sous l’emprise de produits stupéfiants, le routier de 35 ans avait été condamné, il y a sept ans, en 2007. Une fois l’information judiciaire ouverte, un expert doit être nommé afin d’établir les conséquences du taux élevé de cocaÏne, révélé par l’analyse, sur le comportement du chauffeur. Les mesures effectuées laissent présager une prise de produit stupéfiant, « récente », « dans les heures qui ont précédé l’accident », expliquait, hier, le parquet de Bar-le-Duc, à nos confrères de France Info. « On ne sent plus la fatigue » Selon l’Institut national de prévention et d’éducation pour la santé (INPES), la cocaïne est une drogue « psychostimulante », qui « accélère le fonctionnement du cerveau, en faisant disparaître certains signes d’alerte qui l’avertissent habituellement de la fatigue, du sommeil, de la douleur et de la faim ». Le consommateur « croit que sa fatigue disparaît, mais en fait sa fatigue est bien là mais il ne la sent plus », précise l’institut. (...)
http://www.lepopulaire.fr/france-monde/actualites/a-la-une/police/2014/07/28/drame-de-la-route-dans-la-meuse-le-chauffeur-encourt-sept-ans-de-prison_11095013.html

=============================

le chauffeur se trouve dans sa période critique septennale des 35 ans, dans laquelle il est entrée après le 34ème anniversaire. (2013 ?). la précédente condamnation remonte à la période critique septennale précédente, celle des 28 ans. 

pour voir

"Je voulais tuer quelqu'un... pour voir" ce que ça faisait, a déclaré la jeune Japonaise qui a tué puis décapité une de ses camarades de classe le week-end dernier, rapportent mardi des médias. D'après ces médias, qui citent des sources policières, la lycéenne a fait cette incroyable confession aux enquêteurs sans exprimer le moindre regret.
 Les faits se sont déroulés dans la ville de Sasebo, dans la préfecture de Nagasaki (ouest). La meurtrière, qui a reconnu les faits mais dont l'identité n'a pas été révélée, étant mineure (16 ans), a sauvagement tué samedi soir en l'étranglant puis en la lacérant de coups Aiwa Matsuo, une copine de classe. Elle a ensuite sectionné un bras et la tête de sa victime. L'abdomen de la victime était aussi largement ouvert, selon les sources citées par la presse. La tueuse présumée, qui devrait subir des examens psychiatriques, a apparemment prémédité son crime en se procurant par avance les outils nécessaires, estiment les enquêteurs cités par les médias. "J'ai tout acheté avant", aurait-elle avoué à la police, qui va désormais faire le tour des magasins de bricolage pour savoir quand elle avait acquis ce matériel. La police enquête aussi sur quatre messages postés sur un forum internet avec entre autres des photos d'une main ensanglantée. Ces images faisant état du crime ont été mises en ligne deux heures environ après l'heure estimée du crime. Les deux jeunes filles étaient copines et avaient passé plusieurs heures ensemble avant le drame, qui s'est déroulé dans l'appartement de la meurtrière présumée, laquelle vivait seule. Selon des témoignages, la mère de la jeune fille était décédée l'an passé et son père s'était remarié. Source : Belga le 29 juillet 2014
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=20591&hl=

==================

lundi 28 juillet 2014

drame

Creuse : Il poignarde sa compagne et se donne la mort
Selon les premiers éléments, une violente dispute aurait éclaté vers 5 heures lundi dans un pavillon de Sainte-Feyre, une commune d’environ 2 000 habitants à une dizaine de kilomètres de Guéret, a-t-on indiqué auprès de la gendarmerie et du parquet. L’homme âgé de 51 ans aurait alors poignardé sa compagne de 50 ans, avec laquelle il vivait depuis plus de 25 ans, la blessant à plusieurs reprises entre le cou et le thorax, avant de quitter la maison en voiture, avec une arme de chasse. La fille de couple, âgée de 24 ans, réveillée par ce qu’elle croit être un coup de feu, a découvert sa mère en sang et donné l’alerte. La mère, grièvement blessée, a été hospitalisée à Guéret, où ses jours n’étaient plus en danger lundi soir. Les recherches du fugitif, lancées par gendarmerie et police, ont abouti vers 6h50 à la découverte du véhicule, en bordure d’une forêt à 3,5 km du domicile du couple. Le corps de l’homme gisait à proximité, après qu’il se fut vraisemblablement donné la mort avec l’arme de calibre 6 mm.
http://www.bienpublic.com/faits-divers/2014/07/28/il-poignarde-sa-compagne-et-se-donne-la-mort

==================

accident

Gironde : accident de plongée mortel au Cap-Ferret
Une femme de 48 ans, de Libourne, est décédée dimanche après-midi au cours d’une plongée sous-marine au large de la presqu’île du Cap-Ferret. Une enquête est ouverte
http://www.sudouest.fr/2014/07/28/la-plongee-au-cap-ferret-vire-au-drame-1626778-3246.php

===============

meurtre

Tué à coups de couteau
Un Palois de 36 ans a été mis en examen ce week-end pour homicide volontaire après avoir poignardé un SDF jeudi dans la nuit. L 'auteur des coups de couteau qui ont tué un homme de 40 ans, vendredi, à Pau, est désormais poursuivi pour meurtre. Le parquet a ouvert une information judiciaire samedi, avant de confier l'enquête à une juge d'instruction. Âgé de 36 ans, ce Palois a reconnu les coups mortels (...)
http://www.sudouest.fr/2014/07/28/tue-a-coups-de-couteau-1626613-4344.php

====================

suspect

Une enquête a été ouverte par le parquet de Draguignan après la découverte samedi d'une femme retrouvée pendue à son domicile de Saint-Raphaël. La victime, née dans les années 1930, vivait seule et a été découverte pendue dans sa villa par un voisin qui s'inquiétait de ne pas avoir de ses nouvelles. «En apparence, il pourrait s'agir d'un suicide, mais le médecin a relevé des traces suspectes sur le corps» indique la procureure de la République de Draguignan, Danielle Drouy-Ayra. «Nous voulons comprendre si ces traces ont été faites peu de temps avant la mort, ou si elles datent de bien plus longtemps» a-t-elle ajouté pour expliquer l'ouverture d'une enquête. Une autopsie doit être pratiquée dans les jours prochains. L'antenne de la Police judiciaire de Toulon est saisie de l'enquête. Source : Le Parisien le 27 juillet 2014
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=20590&hl=

=============
édit : Femme retrouvée pendue à Saint-Raphaël : ce n'est peut-être pas un suicide
Une femme, âgée de 84 ans, a été retrouvée morte pendue dans sa villa de Saint-Raphaël, dans le Var. C'est son voisin qui, inquiet de ne pas avoir de nouvelles, a fait la macabre découverte samedi. Même si les premières constatations laissaient à penser à un suicide, des traces suspectes ont été relevées sur le corps de la victime. «Nous voulons comprendre si ces traces ont été faites peu de temps avant la mort, ou si elles datent de bien plus longtemps» a indiqué la procureure de la République de Draguignan, Danielle Drouy-Ayra. Une autopsie sera effectuée dans les prochains jours.
http://www.faitsdivers.org/17675-Femme-retrouvee-pendue-a-Saint-Rapha%C3%ABl-ce-n-est-peut-etre-pas-un-suicide.html

==================

le second article précise que la femme est âgée de 84 ans : elle se trouve donc en pleine période critique septennale. 

forcené

La nuit dernière, un homme s'en est pris physiquement à son épouse et à deux de ses enfants. Une vingtaine de gendarmes sont intervenus pour l'interpeller à 4h30. Vers 1h la nuit dernière, un différend familial a dégénéré à Messac, dans le sud du département. Un homme de 47 ans s'en est pris à son épouse et à deux de ses enfants. Il s'est ensuite armé d'une carabine en menaçant de mort ses proches et lui même. Il a tiré un coup de feu. Son épouse a réussi à quitter la maison avec deux des enfants. Deux autres enfants étaient endormis. Une vingtaine de gendarmes Un négociateur de crise et 18 gendarmes sont intervenus. « L'individu resté à son domicile et défavorablement connu notamment pour des violences a fait usage de sa carabine en présence de ses proches », explique le colonel Fabrice Bouillié, commandant de groupement.
 Interpellé à 4h30 En liaison permanente avec le GIGN, le négociateur de crise et le commandant de gendarmerie ont envisagé plusieurs hypothèses pour interpeller le forcené en toute sécurité. A 4h30, après le bouclage du périmètre, les gendarmes ont pénétré dans la maison et ont interpellé l'homme. Les enfants restés au domicile ont pu être mis en sécurité. La brigade de recherche de Redon et la compagnie de gendarmerie de Bain-de-Bretagne sont en charge de l'enquête.
http://www.ouest-france.fr/sequestration-retranche-chez-lui-messac-il-menace-de-tuer-sa-famille-2725843

===================

dimanche 27 juillet 2014

choc frontal

Choc frontal : elle décède à 32 ans
Pour la 21e fois cette année, la Saône-et-Loire a été le théâtre d’un dramatique accident de la route, hier en fin de journée. Pour des raisons encore inconnues, une Fiat Punto qui roulait sur la RCEA dans le sens Montceau-Chalon s’est déportée brusquement sur l’autre voie. Le véhicule qui, selon les témoins, roulait à allure modérée, a percuté de plein fouet le 4x4 Nissan Qashqai qui arrivait en face. À l’endroit où s’est produit l’accident, entre le rond-point du Pont-Jeanne-Rose et la sortie du Bois Bretoux, la Route Centre Europe atlantique n’est pas (encore) dotée de séparation matérialisée. Originaire du Jura La petite voiture a été littéralement broyée par la violence du choc frontal. Les pompiers ont dégagé une jeune femme de 32 ans, originaire de Dole (Jura) mais malgré les soins apportés, elle est décédée une demi-heure plus tard dans l’ambulance du SMUR du Creusot. Dans l’autre voiture impliquée, le 4x4, une famille de trois personnes résidant à Nice partait en vacances vers l’Ouest. La mère et la fille de 16 ans ont été grièvement blessées, le père légèrement. Tous les trois ont été transportés à l’Hôtel-dieu du Creusot. L’enquête, menée par la brigade de gendarmerie d’Autun et dirigée par l’adjudant-chef Didier Mazuel, va tenter de déterminer les circonstances de l’accident. La conductrice qui a bifurqué d’un coup se serait-elle endormie au volant ? (...)
http://www.lejsl.com/edition-le-creusot/2014/07/27/choc-frontal-elle-decede-a32ans

découvert mort

Découvert mort chez lui à Saint-Quentin, sept jours après son décès
Le mystère reste entier sur les causes de la mort de cet homme de 49 ans, domicilié dans le centre-ville. Les résultats de l’autopsie, prévue samedi 26 juillet, détermineront la suite des investigations.
Ce n’est pas un drame de la solitude. Fabrice Lheullier, 49 ans, a été retrouvé, mort chez lui, jeudi 24 juillet, en milieu d’après-midi. Ce n’est pas sa compagne, avec qui il partageait un appartement de la rue des Bouchers, dans le centre-ville de Saint-Quentin (Aisne), qui a donné l’alerte. Ce sont des bénévoles de la Ligue contre le cancer, occupant un bureau dans le même immeuble, qui ont prévenu la police. La forte odeur pestilentielle, qui se dégageait de l’appartement, leur était insupportable. Lorsque les policiers ont ouvert la porte, ils ont découvert le corps sans vie du quadragénaire, gisant sur le sol. Dès lors, toutes les précautions sont de mises puisqu’aucune hypothèse ne peut être écartée, y compris celle de l’homicide, volontaire ou non. Les techniciens de la police scientifique ont procédé à différents relevés jusque très tard dans la nuit. « Les causes de la mort ne sont pas connues, c’est pour cela qu’une autopsie sera pratiquée demain matin (NDLR : samedi 26 juillet) », indique le procureur de Saint-Quentin. Selon les premiers éléments en possession des policiers, Fabrice Lheullier aurait quitté son domicile quelques instants, vendredi 18 juillet. En revenant, il aurait subitement chuté sur le sol, sans que cela n’alerte sa compagne. Celle-ci a été brièvement placée en garde à vue afin d’être entendue. Les enquêteurs cherchent à savoir si elle a joué un rôle dans la mort de son concubin. Examinée par un médecin à la demande du parquet, elle n’a pu répondre aux questions à cause « d’un état de désorientation ». Autrement dit, son état de santé était incompatible avec une garde à vue. Dès lors, elle a été internée. Les résultats de l’autopsie orienteront la suite des investigations.
http://www.courrier-picard.fr/region/decouvert-mort-chez-lui-a-saint-quentin-sept-jours-ia0b0n410710

=======================

retrouvés morts

Essonne : deux cadavres découverts en contrebas d'un viaduc
Les jeunes, un homme de 30 ans et une femme de 24 ans, étaient originaires de Bagneux dans les Hauts-de-Seine. Les corps de deux jeunes gens ont été retrouvés au pied d'un viaduc à Gometz-le-Châtel (Essonne), a-t-on appris samedi auprès de la gendarmerie et des pompiers. Les jeunes, un homme de 30 ans et une femme de 24 ans, étaient originaires de Bagneux dans les Hauts-de-Seine. Ils ont été découverts vers 23h30 dans la nuit de vendredi à samedi en contrebas du Viaduc des Fauvettes, un site connu par les amateurs d'escalade. Une enquête est en cours pour éclaircir les circonstances de leur mort, a déclaré la gendarmerie, mais d'après les premiers éléments, des témoins ont indiqué que le couple était seul au moment du drame.
http://www.europe1.fr/Faits-divers/Essonne-deux-cadavres-decouverts-en-contrebas-d-un-viaduc-2190841/

===================
(le couple s'est bien suicidé)

exécution ratée

Un condamné à mort succombe deux heures après l'injection
Un condamné à mort a succombé près de deux heures après avoir reçu l'injection d'un cocktail létal, mercredi en Arizona, a-t-on appris auprès du bureau du procureur de l'Etat.
 Joseph Wood, condamné pour les meurtres en 1989 de son ex-petite amie et du père de celle-ci, a été déclaré décédé à 15H49 locales (00H49 vendredi) à Florence, alors que l'injection avait commencé à 13H52 locales, a indiqué une porte-parole du bureau du procureur général Tom Horne. Cette exécution particulièrement longue intervient alors qu'une polémique entoure depuis plusieurs mois les mises à mort aux Etats-Unis. L'efficacité des produits utilisés est régulièrement montrée du doigt. Au cours des dernières 24 heures, M. Wood avait déposé plusieurs recours et contesté jusque devant la Cour suprême des Etats-Unis le voile du secret qui entoure la procédure d'injection létale dans cet Etat, comme dans nombre d'autres pratiquant la peine capitale. Il avait dénoncé les risques de souffrances inconstitutionnelles qu'il risquait d'encourir lors de son exécution, en l'absence d'informations sur les produits utilisés et sur les qualifications des personnels chargés de les injecter. L'Arizona s'était contenté de dire que M. Wood serait exécuté avec les mêmes produits utilisés lors d'une exécution controversée en janvier en Ohio (nord) au cours de laquelle le condamné s'était agité et avait gémi pendant 26 minutes. En l'occurrence, l'Etat a utilisé l'anesthésiant midazolam combiné à de l'hydromorphone, un dérivé de la morphine. http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=20578&hl=Source : Belga le 24 juillet 2014

====================

Date of murders: August 7, 1989
Date of birth: December 6, 1958
http://murderpedia.org/male.W/w/wood-joseph.htm

je suis allé voir sa situation au moment des meurtres :
Août 1989
Ma 1
Me 2
Je 3
Ve 4
Sa 5 E(1)
Di 6 P(1)
Lu 7
Ma 8 I(17)
Me 9
Je 10
Ve 11 P(6)

pédophile

Allemagne : un homme soupçonné de 175 agressions sexuelles sur des enfants Le pédophile présumé aura sévi pendant plus de 20 ans. Un homme de 52 ans, soupçonné de 175 agressions sexuelles sur des enfants et des jeunes, a été arrêté en Allemagne, a indiqué samedi la procureur de Cottbus (est) à l'agence DPA. L'affaire a été mise à jour dans le cadre des recherches entreprises pour retrouver un adolescent de 14 ans disparu depuis quatre semaines à Lübbenau, au sud de Berlin, a précisé Petra Hertwig à l'agence allemande.
 Certains cas remontraient à 1994 L'adolescent, handicapé mental, avait été découvert vendredi dans l'appartement de cet homme qui le retenait depuis quatre semaines, selon la même source. L'homme est soupçonné de 100 agressions sexuelles sur des enfants et 75 sur des adolescents, a détaillé le procureur qui a souligné que certains cas remontraient à 1994. Le risque de fuite existant, l'homme a été placé en détention provisoire. Source : Le Parisien le 26 juillet 2014
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=20584&hl=

==================

drame familial

Gerpinnes: il tue son fils et la compagne de celui-ci
Un homme s'est livré aux forces de l'ordre, samedi, en déclarant avoir abattu son fils et la compagne de celui-ci au sein de leur domicile de Gerpinnes. Pour l'heure, le mobile de ce double homicide n'est pas encore connu.
 Vers 13 heures, un homme s'est présenté dans un commissariat de la zone de police Flowal (Florennes - Walcourt), affirmant avoir abattu son fils et sa belle-fille de plusieurs coups de feu. Une patrouille de la zone Germinalt s'est immédiatement rendue au domicile de ces derniers et a constaté que deux corps gisaient au rez-de-chaussée de l'habitation. Les secours, appelés sur place, n'ont rien pu faire. Un périmètre de sécurité a été dressé autour de la villa. Le laboratoire de la police fédérale, le médecin légiste, le parquet et le juge d'instruction sont descendus sur les lieux durant l'après-midi. La fille du couple, âgée de 6 ans, se trouvait chez sa grand-mère paternelle, épouse de l'auteur présumé, au moment des faits. En début d'après-midi, des informations selon lesquelles une femme et un enfant étaient décédés avaient circulé, avant qu'il ne soit finalement fait état d'un couple tué par balles. Source : Belga le 26 juillet 2014
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=20585&hl=

==============

suicide

Par un communiqué, l’association Gendarmes et Citoyens informe qu’un gendarme de la brigade de gendarmerie maritime de Saint-Raphaël s’est donné la mort le 23 juillet avec son arme de service. Le gendarme a mis fin à ses jours dans les locaux de son unité. Marié et père de deux enfants, il était électrotechnicien sur la vedette gendarmerie de Saint-Raphaêl.
http://www.armee-media.com/2014/07/26/suicide-sun-gendarme-a-saint-raphael/comment-page-1/

====================
(âge non précisé)

drame

Un homme a tué sa mère à coups de couteau, ce samedi matin à Bron (Rhône), dans la banlieue lyonnaise, avant de tirer et de blesser un des policiers venus l’interpeller, a-t-on appris de source policière. Sur place, un homme, en pleine crise de démence, s’est emparé de l’arme de service d’un des fonctionnaires et tiré sur le policier, le blessant au bras. Vers 7H15 samedi, les policiers ont été alertés par des riverains sur des cris provenant d’un appartement à Bron. Lorsqu’ils sont parvenus sur les lieux, ils ont trouvé le cadavre d’une femme, avec un couteau planté dans le corps, selon la même source. Présent sur les lieux, l’homme, dans un état de grande excitation, a réussi à s’emparer de l’arme de service d’un des fonctionnaires et a fait feu, blessant un des policiers à un bras. Finalement interpellé, l'homme sur les lieux a été conduit dans un hôpital psychiatrique de l’agglomération, sous le régime de la garde à vue. Selon les premiers éléments de l’enquête, confiée à la sûreté départementale, un autre homme, présent lors des faits et qui pourait être un autre fils de la victime, a réussi à prendre la fuite à l’arrivée des policiers. Il était toujours activement recherché en milieu de journée samedi.
http://www.lejsl.com/faits-divers/2014/07/26/bron-une-femme-retrouvee-morte-un-policier-blesse

========================
(âges non précisés)

édit :
Meurtre à Bron : le meurtrier présumé présente des troubles psychologiques
On en sait un peu plus après le terrible meurtre qui s'est déroulé samedi matin à Bron. Un homme a poignardé à mort une femme dans son appartement situé 22 rue Maréchal-Leclerc. La victime, une femme de 58 ans a été retrouvée morte par les policiers. Le meurtrier présumé serait le fils de la victime selon nos informations. (...)
Le suspect principal a été conduit à l'hôpital Edouard-Herriot, et placé en garde à vue. L'individu de 24 ans était déjà connu pour des troubles psychologiques. A noter lors de l'intervention des forces de l'ordre, il a également pris l'arme d'un fonctionnaire et lui a tiré dessus, en le blessant à l'avant-bras. Le policier s'est fait opérer, mais ses jours ne sont pas en danger. Devant l'atrocité et la violence des faits, une cellule psychologique a été mise en place pour les policiers. Pour l'instant on ne connaît pas encore les circonstances exactes de ce drame.
 http://www.lyonmag.com/article/66620/meurtre-a-bron-le-meurtrier-presume-presente-des-troubles-psychologiques

======================

pédophile

Un pédophile décrit comme une véritable bombe à retardement par les spécialistes qui l'ont évalué aurait fait une nouvelle petite victime à Montréal. Le délinquant sexuel Steve Hurdle faisait pourtant l'objet d'une surveillance étroite des autorités depuis sa sortie de prison. Il portait encore l'étiquette de délinquant à contrôler. Cela ne l'aurait pas empêché de récidiver. Le pédophile de 34 ans a fait la manchette il y a neuf ans après avoir agressé une fillette de trois ans choisie au hasard dans un centre commercial de Sherbrooke. Il était déjà connu à l'époque pour avoir agressé des adolescentes dans la région de Granby. Cette fois-ci, il est soupçonné d'avoir enlevé, séquestré puis agressé une fillette de 5 ans dans le vestiaire d'une piscine publique de Montréal. (...)
http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/201407/26/01-4786904-un-pedophile-surveille-aurait-recidive.php

=========================

des pulsions plus importantes arrivent avec l'entrée dans une période critique septennale, ici celle des 35 ans... donc surveillance accrue...

meurtre familial

L'inquiétante froideur d'un meurtre familial
Le 22 juillet 2013, à Toulouse, un pédiatre a été assassiné chez lui. Accusé numéro 1, son frère qui a également tiré sur sa belle-sœur et blessé sa nièce. Un drame familial aux ressorts intimes. C'était un soir de mi-juin à Toulouse. Le juge d'instruction Philippe Guichard, les enquêteurs de la sûreté départementale, le principal accusé Icham Yassine, les victimes, sa belle-sœur et sa nièce, sont revenus dans une maison discrète de l'avenue Jean-Chaubet, à Toulouse. Derrière les murs blancs, en présence des avocats et des experts, le magistrat a confronté les explications de cet homme de 62 ans et les constatations. Il fallait comprendre comment dans la nuit du 21 au 22 juillet 2013, à l'issue d'une soirée qui ne s'était pas si mal passée, cet architecte à la dérive a pu abattre froidement son frère Bassel, tirer presque à bout portant sur Souheir, sa belle-sœur qui, la mâchoire et le cou fracassés par une balle, s'en est sortie par miracle. Icham Bassel a aussi blessé sa nièce âgée aujourd'hui de 15 ans d'un coup de couteau avant de tenter de mettre fin à ses jours en s'enfonçant un couteau dans la poitrine. (...)
http://www.ladepeche.fr/article/2014/07/25/1924333-l-inquietante-froideur-d-un-meurtre-familial.html

===============================

crime gratuit

(Québec) «Donne-moi tes clés de voiture, sinon je te tue!» Jonathan Kaven Lévesque-Gervais n'en est pas resté à ces menaces et a tenté d'égorger l'homme de 81 ans qui se trouvait sur son chemin dans la nuit du 16 mai. Un «crime gratuit et inexplicable», a déploré vendredi le juge qui lui a infligé une peine de 10 ans de prison.
 Vêtu d'un coton ouaté qui ne cachait en rien sa carrure, Jonathan Kaven Lévesque-Gervais, 24 ans, n'a pas bronché lorsque le juge Jean Asselin l'a condamné pour tentative de meurtre. Du haut de ses six pieds, le résident de Québec venait de plaider coupable. Il est plutôt rare qu'une personne accusée de tentative de meurtre - un crime passible de l'emprisonnement à vie - reconnaisse sa culpabilité aussi rapidement après les événements. Le procureur de la Couronne, Me Justin Tremblay, a relaté l'agression «gratuite, inexpliquée et inexplicable» qu'il a commise dans la nuit du 16 mai dernier, peu avant 1h. La victime, âgée de 81 ans, rentrait chez elle après avoir passé la soirée au Patro Roc-Amadour, dans le quartier Limoilou. Arrivé à son domicile, l'octogénaire se fait aborder par Jonathan Kaven Lévesque-Gervais. «T'es encore levé à cette heure-là?» balance le jeune homme, qui le somme aussitôt de lui donner ses clés de voiture. La victime répond qu'elle n'a pas de véhicule, ce qui n'empêche pas l'accusé de la ruer de coups de couteau. L'homme de 81 ans a été atteint à la gorge, à l'arrière de la tête et aux épaules. Il est plus tard parvenu à se rendre à l'hôpital, d'où la police a été alertée. (...)
http://www.lapresse.ca/le-soleil/actualites/justice-et-faits-divers/201407/25/01-4786824-tentative-de-meurtre-sur-un-octogenaire-un-jeune-de-24-ans-condamne-a-10-ans-de-prison.php

==================

vendredi 25 juillet 2014

drame

Il poignarde le petit ami de sa fille
Nogent-sur-Oise, un homme d’origine kurde est toujours activement recherché.
Jeudi 24 juillet, vers 19 heures, Muhittin Ulug, un Kurde de 45 ans, regagne le pavillon familial, 1, rue Hoche, à Nogent-sur-Oise (Oise). En arrivant, il trouve sa fille de 19 ans en compagnie de son petit ami, Julien, un garçon de 20 ans, né d’un père algérien et d’une mère française. Furieux, le père de famille se serait alors emparé d’un couteau et lui aurait porté plusieurs coups, dont certains mortels. À l’arrivée des pompiers, le jeune homme est décédé et le père de famille a pris la fuite.
Arrivé en France en 1989, Muhittin Ulug n’avait jamais fait parler de lui. « Il était toujours calme, gentil… », assurent ses voisins. Associé à ses deux frères dans le restaurant Les Nuits de Marmara, rue Alexandre-Ribot, à Nogent, il ne travaillait plus depuis six mois en raison de problèmes cardiaques. Le couple avait acheté un terrain dans la commune et fait construire un pavillon où il avait emménagé, voici trois ans, avec ses enfants : cinq filles et un garçon. « Chez nous, ramener son copain chez ses parents, ça n’existe pas » Au moment du drame, seule la fille aînée, employée dans un salon de coiffure de Creil, était présente à Nogent-sur-Oise. Depuis quelques jours la mère était partie en vacances en Belgique avec les cinq autres enfants, mais le père était resté, apparemment bien décidé à veiller de près sur la vertu de son aînée. Aussi décidé qu’elle était, de son côté, résolue à mener une vie normale, à l’occidentale. « C’est culturel ! explique le neveu du meurtrier présumé. Chez nous, ramener son copain chez ses parents, ça n’existe pas… Un petit mariage, et après tout va bien. Sinon, ça n’existe pas. Son père, il a été choqué… » Alors que la fille, transportée en état de choc au centre hospitalier de Creil est toujours hospitalisée, à l’écart de la famille, Muhittin Ulug est toujours en fuite. « Son portable est coupé, explique son neveu. On ne sait pas où il est, ni ce qu’il fait. » L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Creil.
http://www.courrier-picard.fr/region/nogent-sur-oise-il-poignarde-le-petit-ami-de-sa-fille-ia193b0n410687

===================

drame

Une ado de 13 ans tuée par un train à Groenendaal : la ligne Bruxelles-Namur-Arlon perturbée
Une jeune fille âgée de 13 ans est décédée, jeudi peu avant 18h00, après avoir été percutée par un train alors qu’elle traversait les voies à hauteur de la gare de Groenendaal.
En province du Brabant flamand, une adolescente de 13 ans est décédée après avoir été percutée par un train et une deuxième personne, qui traversait également à cet endroit, est indemne mais en état de choc. (...)
http://www.sudinfo.be/1063810/article/2014-07-24/une-personne-decede-apres-avoir-ete-percutee-par-un-train-a-groenendaal-dans-le

======================

mort violente

Mort violente d'une femme à Zeebrugge: un suspect appréhendé
Un suspect a été appréhendé durant la nuit de jeudi à vendredi dans le cadre de l'enquête sur l'assassinat d'une femme de 42 ans à Zeebrugge, a confirmé la section brugeoise du parquet de Flandre occidentale. Il s'agit d'un homme de 60 ans d'origine égyptienne. Le corps sans vie d'une femme a été retrouvé jeudi matin sur la plage de Zeebrugge. Il s'est rapidement avéré que la victime était décédée de mort violente. L'autopsie doit apporter plus de clarté sur les causes précises de la mort. Les enquêteurs se sont rapidement tournés vers un suspect âgé de 60 ans car la police avait déjà dû intervenir auparavant pour des conflits entre la victime et lui. Il n'y a cependant pour l'instant aucun élément concret qui relie le suspect au décès. L'homme, qui vit aux Pays-Bas, a été appréhendé dans les environs de Maldegem alors qu'il se trouvait en compagnie de trois autres personnes dans une voiture. Les personnes qui se trouvaient avec le suspect lors de son interpellation seront également interrogées par la police.
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/1960604/2014/07/25/Mort-violente-d-une-femme-a-Zeebrugge-un-suspect-apprehende.dhtml

======================

auto-agression

Mort suspecte: la thèse de l'auto-agression retenue VEVEY — Un homme avait été découvert grièvement blessé dans un immeuble de la rue de la Byronne, à Vevey. Les premières investigations mènent à la piste de l'auto-agression.
Un Suisse de 32 ans, domicilié dans la région de Vevey, avait été découvert mort lundi vers 14 heures. La police avait lancé un appel à témoins pour connaître le coupable de ce qu'elle croyait être une «agression» à l'arme blanche. Mais l'enquête, ouverte par le procureur Karim Ben Amor, retient la thèse de l'auto-agression. «L'instruction tend à démontrer que le décès d'un jeune homme à la suite de coups de couteau est consécutif à un geste d'auto-agression», rapporte le communiqué de la police cantonale vaudoise vendredi. Ce sont les premières conclusions en l'état des recherches. L'instruction est toujours en cours.
http://www.lematin.ch/faits-divers/mort-suspecte-these-autoagression-retenue/story/23397192

========================

année critique i1, jour critique émotionnel ou intellectuel ? 

accident

Au moins 4 morts dans un accident sur la RN4 Vendredi matin, un camion benne a pour une raison encore inconnue traversé la chaussée à hauteur de Saulvaux alors qu'il voyageait dans le sens Paris-Nancy sur la RN4. Il a percuté et écrasé un véhicule qui circulait dans le sens inverse. Ses occupants sont tous morts sur le coup. Il s'agirait d'une famille de 4 ou 5 personnes, les secours ne sont pas encore en mesure de déterminer le nombre exact de victimes en raison de l'état très détérioré de la voiture. Le chauffeur du poids lourd est grièvement blessé. Son pronostic vital est engagé. (...)
http://www.estrepublicain.fr/actualite/2014/07/25/meuse-accident-mortel-sur-la-rn4?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

===================

édit :
Quand le drame s'ajoute au drame. Samedi, le compagnon de l'une des adultes tuées dans un accident de la route dans la Meuse, et également père du petit garçon de 7 ans tué, a mis fin à ses jours près de Limoges, selon une source proche du dossier.
Vendredi, une famille de cinq personnes avait été tuée : les victimes sont deux soeurs de 35 et 41 ans, ainsi que trois enfants de 7 et 13 ans (deux soeurs et leur cousin).
 La famille, originaire du Limousin, venait de Moselle et se rendait en vacances dans les Landes. Ce samedi, on a également appris que le conducteur du poids lourd qui a provoqué le drame avait consommé de la cocaïne dans les heures précédant sa prise de volant. «Les analyses toxicologiques ont révélé une quantité telle de cocaïne qu'on peut en déduire, de façon très probable, que la prise de stupéfiants s'est faite dans les quelques heures qui ont précédé sa prise de volant», a expliqué ce samedi le procureur de Bar-le-Duc, Rémi Coutin. «Nous aurons besoin de nommer un expert en toxicologie pour savoir quelles conséquences a pu avoir sur le comportement du conducteur la prise de cocaïne», a ajouté le magistrat. Les analyses pratiquées sur le chauffeur de 35 ans, hospitalisé depuis l'accident dans un état toujours préoccupant, sont en revanche négatives pour tous les autres stupéfiants, y compris l'alcool. Le camion a écrasé la voiture venant en sens inverse L'accident, survenu vendredi matin à Saulvaux (Meuse) sur une portion à 2x2 voies de la RN4, a provoqué la mort de cinq personnes d'une même famille, dont trois enfants. La voiture à bord duquel elles se trouvaient a été littéralement écrasée par le camion venant en sens inverse. Celui-ci a traversé le terre-plein central et leur a roulé dessus. Selon l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé, l'usage de cocaïne provoque une euphorie immédiate, une indifférence à la douleur et à la fatigue. Ces effets peuvent ensuite laisser place à un état dépressif et à une anxiété, et provoquer des troubles du rythme cardiaque
http://www.leparisien.fr/faits-divers/accident-dans-la-meuse-le-conducteur-du-poids-lourd-positif-a-la-cocaine-26-07-2014-4030271.php

=====================

drame familial

Drame familial à Aylmer : un procès pour triple meurtre pour Shakti Ramsurun
 Shakti Ramsurun L'accusé dans cette histoire de drame familial survenu dans le secteur Aylmer en mai 2012 subira un procès pour trois meurtres prémédités. C'est ce qu'a annoncé hier la juge Anouk Desaulniers qui a indiqué que la preuve était suffisante pour aller à procès. Rappelons que Shakti Ramsurun aurait tué son ex-conjointe et ses beaux-parents à l'aide d'une arme blanche. Il avait ensuite pris la fuite avec l'enfant qu'il avait eu avec son ex-conjointe. Le bébé avait eu la vie sauve.
http://gatineau.rougefm.ca/info-gatineau-ottawa/2014/07/24/drame-familial-a-aylmer-un-proces-pour-triple-meurtre-pour-shakti-ramsurun

===================

apparemment - comme la grande majorité des drames familiaux - un drame de la période critique septennale des 28 ans.

dépression

Alors que le public français ne se lasse pas d’écouter l’album de reprises qui lui est consacré, le chanteur Renaud fait l’actualité pour d’autres raisons. Le magazine « VSD » dévoile ce jeudi en couverture des clichés peu rassurants de l’artiste. Il semblerait que Renaud ait replongé dans ses vieux démons. Rattrapé par la dépression, le chanteur se serait remis à boire, à haute dose, comme l’affirme « VSD ». Sur la couverture, on aperçoit Renaud épaulé par un ami à la sortie d’un restaurant parisien. L’artiste s’était fait discret ces dernières années en allant s’isoler dans le Sud de la France pour se ressourcer et tenter d’aller mieux. Mais ces derniers mois, des nouvelles ont commencé à inquiéter ses fans. Le magazine « Paris Match » révélait au début du mois de juillet : « Le chanteur sait trop bien qu’une nouvelle dépression l’attend. Plutôt que de soigner sa plume, il boit son mal-être. »
 Ses amis se veulent rassurants Pourtant, le magazine rapporte le témoignage de son avocat et ami, Stéphane Loisy, qui concède qu’il boit toujours, mais qui tente tout de même de tempérer les rumeurs sur sa santé : « Ne vous fiez pas à son aspect extérieur. Dans sa tête, tout va parfaitement bien. » Ce sont aussi des nouvelles rassurantes que donnaient récemment son gendre, qui n’est autre que Renan Luce : « Tout va bien. Il ne faut pas écouter les nouvelles qu’on donne, c’est rarement vrai. » Son ami Hugues Aufray, en revanche, confiait son inquiétude dans une interview à RTL au mois de juin : « J’adore Renaud, je souffre beaucoup de le voir comme ça. » Les Français ne l’oublient pas(...)
http://www.elle.fr/People/La-vie-des-people/News/Renaud-des-cliches-du-chanteur-peu-rassurants-2737203

===================

attention à l'arrivée de la période critique septennale des 63 ans... 

jeudi 24 juillet 2014

état grave

Thierry Redler, le Marc des "Filles d'à côté", serait dans un état grave
Selon le quotidien Sud-Ouest, Thierry Redler, le comédien qui incarnait Marc dans la série Les Filles d'à côté, a été hospitalisé dans un état grave. Un de ses enfants l'aurait retrouvé à bord de son bateau, sur lequel il vit depuis plusieurs mois.
Thierry Redler, âgé de 56 ans, serait dans un état grave, rapporte le quotidien Sud-Ouest. L'acteur, qui incarnait "Marc" dans la série télé Les filles d'à côté aurait été retrouvé inconscient par un de ses enfants à bord du bateau sur lequel il vit depuis plusieurs mois, dans le Vieux Port de La Rochelle, précise le journal. "Les secours sont intervenus sur les lieux pour tenter de le réanimer avant de le transporter à l'hôpital de La Rochelle. Son état est jugé très critique", précise encore Sud-Ouest.
Troubles psychologiques Thierry Redler a également joué dans la suite des Filles d'à côté baptisée 'Les Nouvelles filles d'à côté. Il a aussi tourné dans plusieurs séries et téléfilms dont La Traversée du phare ou 'Les Inséparables' qu'il avait également réalisés, en 1999. Dans une interview accordée à France Dimanche il y a un an, Thierry Redler expliquait avoir été diagnostiqué bipolaire puis autiste Apserger et qu'il avait déjà fait deux tentatives de suicide et un séjour l'hôpital psychiatrique Saint-Anne, rapporte Metro News.
http://www.lexpress.fr/culture/tele/thierry-redler-le-marc-des-filles-d-a-cote-serait-dans-un-etat-grave_1561774.html

=======================

le comédien se trouve en pleine période critique septennale des 56 ans dans laquelle il est entré autour de lmi 2013. (24 juillet est jour neutre)
Thierry Redler est décédé le 26 juillet. (P1 E1 i17 jour triplement critique)

frayeur

Cinq heures de frayeur
Mercredi, un homme de 43 ans est resté cinq heures en haut du barrage du Chartrain à Renaison dans la Loire, face à 50 mètres de vide. Meurtri par le départ de son épouse, il menaçait de se suicider, avant de se raviser peu avant 16 heures, suite à la venue de son épouse, et à l’intervention d’un négociateur de la gendarmerie, dépêché sur place par hélicoptère. Domicilié à Saint-Christophe-en-Brionnais, ce père de trois enfants ne supportait pas la séparation intervenue au mois de juin.
 Mercredi matin, il est allé à la rencontre de son épouse sur son lieu de travail, avant de donner rendez-vous au nouveau compagnon de celle-ci au barrage de Renaison, où il avait l’habitude de se promener. Il menaçait de se jeter dans le vide La gendarmerie a été alertée et quand elle s’est rendue sur place vers 11 heures, l’homme était perché en haut du barrage du Chartrain et menaçait de se jeter dans le vide. D’importants moyens ont été dépêchés sur place, que ce soit des sapeurs-pompiers qui ont envoyé sur place notamment des équipes du GRIMP (groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux), ou de la gendarmerie, mais tous se tenaient à distance, car l’homme ne voulait voir personne. Les premiers contacts ont été établis par le personnel de la Roannaise de l’eau, qui exploite les barrages, les gendarmes présents sur les lieux, puis c’est un négociateur de la gendarmerie, dépêché sur place en hélicoptère depuis Saint-Etienne, qui a échangé avec lui et est progressivement parvenu à gagner sa confiance, le rassurer sur les intentions de la gendarmerie. L’homme a demandé à voir son épouse, ce qui a été accepté, même si certains craignaient que l’homme ne la prenne à témoin pour se suicider. Cela n’a pas été le cas. Sa présence a au contraire contribué à l’apaiser. Après cinq heures de tension, de cris, l’homme a renoncé à se jeter dans le vide. Jugé posé et calme, il n’a pas été interné d’office. L’homme s’est excusé auprès des gendarmes et est rentré avec son véhicule chez lui en fin d’après-midi. Il avait par le passé déjà fait deux tentatives de suicide.
http://www.lejsl.com/faits-divers/2014/07/24/cinq-heures-de-frayeur

==============================

période critique septennale des 42 ans, jour critique émotionnel ? 

suicide

Il se suicide sur la voie ferrée : le conducteur du TER choqué.
Un homme de 64 ans a mis fin à ses jours mardi soir. L’Hirsonnais qui avait déjà fait des tentatives, s’est rendu sur la voie ferrée au niveau du lycée, à 19 h 45. Un TER qui assurait la liaison Aulnois-Hirson est arrivé à vive allure. Le chauffeur a tout vu et raconte avoir klaxonné. Malgré avoir freiné, il n’a pu s’arrêter à temps. Sous le choc, le conducteur a rapidement été entendu par les services de gendarmerie. Le trafic a été perturbé près de deux heures. Les wagons du TER étaient pratiquement vides. Les quelques passagers sont repartis en taxi. À 21 h 30, la circulation a repris.
http://www.lunion.presse.fr/accueil/il-se-suicide-sur-la-voie-ferree-le-conducteur-du-ter-choque-ia0b0n382796

=============================

période critique septennale des 63 ans, jour critique émotionnel ? 

prédateur

Un prédateur étrangle une ado et décapite son ami
Une adolescente américaine enceinte et son petit-ami ont été tués après une rencontre à caractère sexuel initiée sur la plateforme Craigslist. Le meurtrier s'est donné la mort.
Brooke Slocum, 18 ans, avait fait la connaissance de Brady Oestrike, 31 ans, en ligne sur le site d'annonces Craigslist. Avec son petit copain Charles Oppenneer, 25 ans, elle avait organisé une rencontre sexuelle avec l'individu, qui s'est révélé être un terrible prédateur. Le rendez-vous avait été pris dans un parc public. Selon les e-mails retrouvés par les enquêteurs, la jeune Américaine prévoyait d'avoir une relation sexuelle avec l'homme rencontré en ligne, en échange d'une somme d'argent. Elle avait demandé à ce que son petit-ami soit présent.
 L'ex de Brady Oestrike avait déposé plusieurs plaintes contre lui. D'après des détails livrés par la police de la ville de Wyoming, dans l'état américain du Michigan, l'adolescente, enceinte de 8 mois, a été retenue captive par Brady Oestrike pendant 5 jours. La police a finalement découvert le cadavre de Brooke Slocum dans une voiture. Elle a été tuée par étranglement. La veille, les enquêteurs avaient déjà fait une première découverte macabre: le corps mutilé de Charles Oppenneer avait été retrouvé dans un parc de la ville. Selon les premiers éléments de l'enquête le jeune homme a été décapité après avoir été tué. La tête de la victime n'a pas été retrouvée, malgré d'intenses recherches, selon une chaîne d'information locale. Lors de la perquisition de la police au domicile de Charles Oestrike, ce dernier a réussi à prendre la fuite. Mais le meurtrier n'est pas allé bien loin. Il a encastré sa voiture contre un mur, avant de se tirer une balle dans la tête. Source : CGA le 22 juillet 2014
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=20575&hl=

===============
to identify 31-year-old Brady E. Oestrike – birthdate Dec. 4, 1982 – as a suspect.
http://fox17online.com/2014/07/18/more-details-of-triple-killing-investigation-in-wyoming-emerge/

=================

Police say that Slocum had been corresponding with Oestrike on Craigslist to arrange a sexual meeting. Officers say they had agreed to meet at Gezon Park for sex on Saturday, July 12. Oppenneer was to be present during the act and Oestrike would pay Slocum.
http://www.wzzm13.com/story/news/local/2014/07/21/wyoming-police-reveal-more-homicide/12941499/

=================

deux dates qui permettent de regarder la situation du suspect :

12/07/2014 (4/12/1982)
Me 9 P(18)
Je 10 P(19)
Ve 11 I(26)
Sa 12 E(8)
Di 13
Lu 14
Ma 15 P(1)
Me 16
Je 17
Ve 18
Sa 19 E(15) I(1)

retrouvé mort

Un détenu de la prison de Champ-Dollon, à Puplinge près de Genève, a été trouvé mort ce matin à 7 heures 5 par ses gardiens, annonce l'établissement carcéral. Ce Suisse de 32 ans avait été écroué le 27 octobre 2011. L'homme séjournait seul dans sa cellule, si bien que l'intervention d'un tiers paraît exclue, précise le communiqué. «La thèse du suicide est envisagée», précise le directeur de la prison, Constantin Franziskakis, joint au téléphone par la Tribune de Genève. Le Ministère public et la police se sont rendus sur les lieux et une enquête est ouverte. L'homme faisait l'objet d'une mesure pénale. «Ces décisions judiciaires sont prises lorsque le délit est commis en lien avec l'état mental de la personne», explique Constantin Franziskakis. Le détenu avait été poursuivi pour tentative de meurtre, menaces, lésions corporelles simples et vol. (...)
http://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/detenu-decouvert-mort-cellule-champdollon/story/22186193

=====================

accident

Une dame de Saint-Calixte a connu une fin atroce après s’être ouvert le cou avec une scie mécanique, au cours des derniers jours. Il semble que R D était en train de couper des retailles de bois sur son terrain avec une scie à chaîne lorsque le drame est survenu. On ignore quand exactement le drame est survenu.(...)
http://www.journaldequebec.com/2014/07/22/egorgee-par-sa-scie-a-chaine
130962
=========================