jours critiques des rythmes courts

ils ne sont pas d'égale incidence.(1)(3)

les voici classés par ordre d'importance :

- rythme psychique et émotionnel de 28 jours : 
les jours critiques émotionnels :
E1 - E8 - E15 - E22
le jour le plus fort est E1, premier jour du rythme. les autres jours semblent être d'importance équivalente entre eux.
ce rythme et ses jours critiques sont importants, probablement les plus importants car régissant nos émotions, donc aussi nos "possibles explosions" ou "disjonctions"... dépressions aussi...
s'agissant d'un rythme de 28 jours, le jour critique émotionnel nous arrive chaque semaine (toujours le jour de la semaine où nous sommes nés) et une semaine sur quatre ce sera E1 jour en général plus "ressenti" que les trois autres.

ce sont eux que l'on trouve fréquemment lors d'un passage à l'acte dramatique par exemple, car ce sont des jours "pulsions" ou "pulsions/désinhibition". (2)
ce sont ces jours là, bien plus que les autres jours, où "la goutte peut faire déborder le vase", ce qui explique leur présence fréquente lors d'un drame.






- rythme physique de 23 jours : 
les jours critiques physiques sont, dans leur ordre d'apparition : P1 - P6/P7 - P12 - P18/P19
et par ordre d'importance : P1 - P18/P19 - P12 = P6/P7
P1 : c'est le premier jour du rythme qui revient après chaque 23ème jour.
P18/P19 : ils semblent fonctionner par paire (peut être critique l'un ou l'autre ou "à cheval" sur les deux) cela reste à déterminer précisément ; ils sont importants car il s'agit du "down" de la phase passive d'un rythme (sa seconde moitié). édit 5/2014 : suspicion de criticité de P17 ce qui donnerait un épisode à risque plus long dans la phase passive de ce cycle avec P17/P18/P19 - P17 semblant toutefois moins "fort" que ses deux voisins - mais à confirmer)
P12 : jour de la moitié du rythme (11 jours et demi)
P6/P7 : apparemment fonctionnement par paire (comme P18/P19) il s'agit de la phase active du rythme (haut de la courbe des biorythmes si on est adepte de cette présentation : attention ils sont critiques alors que la théorie des biorythmes les considère comme de "bons jours")

(il y a une petite irrégularité - qui reste à résoudre - ce rythme n'étant pas divisible car pas paire (23 jours), d'où la prise en compte parfois de deux jours contigus)
les jours critiques physiques sont également des jours "pulsions/désinhibition" - comme les précédents) surtout remarqués pour P1 et P18/P19.
les quatre épisodes critiques physiques sont par ailleurs des jours/épisodes de "down" de notre énergie physique.
(pour des raisons pratiques les jours critiques physiques P6 et P19 (fonctionnant par paire avec P7 et P18) - ne sont pas mentionnés - pour l'instant - sur le graphique http://biorythm.online.fr/w/
mais il faut les prendre en compte)

édit : j'ai observé que l'épisode critique physique P18/P19 peut être un épisode de fort "down" psychique et moral quasiment équivalent à un jour critique émotionnel du rythme précédent. il nous arrive tous les 23 jours. il peut parfois coïncider avec l'arrivée d'un jour critique émotionnel et prudence alors, car leurs effets, similaires, semblent pouvoir se cumuler.




- rythme intellectuel de 33 jours : 
les jours critiques intellectuels : 
i1 - i9 - i17 - i26
les jours les plus forts sont apparemment i1 et i9.
(jours pulsions et sinon le rythme intellectuel est un rythme du cerveau et de la pensée).




(1) (il s'agit des cycles biorythmiques de 23, 28 et 33 jours découverts par Fliess, Swoboda et Teltscher aux alentours de 1900 - mais interprétés un peu différemment)
ils sont calculés ici :
http://biorythm.online.fr/w/

pour les "effets" - variés - voir ici :
http://rythmescycleshumains.blogspot.com/p/effets.html

(2) s'agissant de "jours pulsions" ou jours "pulsions-désinhibition",  ils sont bien entendu présents dans des circonstances très diverses de la vie courante, dès lors que nous prenons par exemple une initiative pour laquelle nous avons hésité, etc... un jour critique émotionnel p.ex. pourra alors lever notre hésitation...
voir aussi http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/p/pulsionsdesinhibition.html
pour cela ils sont aussi fréquemment présents, et en cause de par leurs "impulsions", en tant qu'éléments déclencheurs d'un comportement dramatique.

(3) à confirmer mais il semblerait que la "journée chronobiologique" démarre déjà la veille au soir : un jour critique physique, émotionnel ou intellectuel devra donc être pris en considération dès ce moment-là.







===============================================
==============================================================

essai de définir les jours critiques des rythmes, leur importance et certains effets qui leur semblent particuliers : 
http://biorythm.online.fr/w/

rythme physique de 23 jours :

P1 jour critique physique, premier jour du rythme (1)
P2 jour neutre
P3 jour neutre
P4 jour neutre
P5 jour neutre
P6 jour critique physique de la phase active du rythme (2)
P7 jour critique physique de la phase active du rythme (2)
P8 jour neutre
P9 jour neutre
P10 jour neutre
P11 jour neutre, veille de jour critique physique (3)
P12 jour critique physique de la moitié du rythme (4)
P13 jour neutre
P14 jour neutre
P15 jour neutre
P16 jour neutre
P17 jour neutre, veille de jour critique physique (5)
P18 jour critique physique de la phase passive du rythme (6)
P19 jour critique physique de la phase passive du rythme (6)
P20 jour neutre
P21 jour neutre
P22 jour neutre
P23 jour neutre, veille de jour critique physique (7)


rythme psychique et émotionnel de 28 jours : 

E1 jour critique émotionnel, premier jour du rythme (8)
E2 jour neutre
E3 jiour neutre
E4 jour neutre
E5 jour neutre
E6 jour neutre
E7 jour neutre, veille de jour critique émotionnel
E8 jour critique émotionnel de la phase active (9)
E9 jour neutre, lendemain de jour critique émotionnel
E10 jour neutre
E11 jour neutre
E12 jour neutre
E13 jour neutre
E14 jour neutre, veille de jour critique émotionnel
E15 jour critique émotionnel du milieu de rythme (9)
E16 jour neutre, lendemain de jour critique émotionnel
E17 jour neutre
E18 jour neutre
E19 jour neutre
E20 jour neutre
E21 jour neutre, veille de jour critique émotionnel
E22 jour critique émotionnel de la phase passive (9)
E23 jour neutre, lendemain de jour critique émotionnel
E24 jour neutre
E25 jour neutre
E27 jour neutre
E28 jour neutre, veille de jour critique émotionnel


rythme intellectuel de 33 jours :

i1 jour critique intellectuel, premier jour du rythme (10)
i2 jour neutre
i3 jour neutre
i4 jour neutre
i5 jour neutre
i6 jour neutre
i7 jour neutre
i8 jour neutre
i9 jour critique intellectuel (11)
i10 jour neutre
i11 jour neutre
i12 jour neutre
i13 jour neutre
i14 jour neutre
i15 jour neutre
i16 jour neutre
i17 jour critique intellectuel (12)
i18 jour neutre
i19 jour neutre
i20 jour neutre
i21 jour neutre
i22 jour neutre
i23 jour neutre
i24 jour neutre
i25 jour neutre
i26 jour critique intellectuel (12)
i27 jour neutre
i28 jour neutre
i29 jour neutre
i30 jour neutre
i31 jour neutre
i32 jour neutre
i33 jour neutre




(1) P1 est le premier jour donc jour important, du rythme physique de 23 jours des biorythmes. jour de pulsions, comme tous les jours critiques de ce rythme.

(2) P6 et P7 -  respectivement 6ème et 7ème jour du rythme physique de 23 jours des biorythmes - semblent être des jours un peu équivalents, critiques soit l'un soit l'autre, soit parfois même les deux selon les circonstances et probablement les états de la personne. attention : situés en haut de la courbe sur un graphique biorythmique traditionnel ils sont généralement considérés comme de bons jours mais j'ai remarqué qu'ils sont en réalité des jours critiques, parfois fortement critiques même.

(3) P11 : onzième jour du rythme physique de 23 jours, il se trouve (à 11,5 jours) à la moitié de ce rythme, au moment où le rythme passe de sa "phase active" à sa "phase passive". le rythme de 23 jours est curieusement un rythme impair donc n'est pas divisible en deux moitiés. la criticité à 11,5 jours est parfois admise mais son importance reste à vérifier.

(4) P12 : douxième jour du rythme physique de 23 jours et jour critique du "milieu du rythme" lorsque l'on passe de la "phase active" à la "phase passive".

(5) P17 : dix septième jour du rythme physique de 23 jours. à l'observation il semblerait qu'il fasse partie du "down" important des jours critiques P18 et P19 mais cela reste à vérifier : il semble être le début de ce down qui s'étalerait alors sur trois jours, la criticité se trouvant toutefois le plus souvent sur P18 et P19, (moins sur P17 ou peut-être le soir, à l'entrée dans P18).

(6) P18 et P19 : 18ème et 19ème jour du rythme physique de 23 jours, ce sont eux qui figurent tout en bas de la courbe - sur un graphique montrant les courbes biorythmiques -  lorsque le rythme est dans sa "phase passive". j'ai remarqué qu'ils sont particulièrement critiques, physique mais aussi émotionnel, et peuvent donc équivaloir à un jour critique émotionnel.

(7) P23 : dernier jour du rythme physique de 23 jours des biorythmes. possiblement critique du fait de la survenance et de l'entrée, le soir, dans le premier jour (P1) d'un nouveau cycle suivant.



(8) E1 : premier jour du rythme psychique et émotionnel, rythme du moral de 28 jours des biorythmes. j'ai remarqué que c'est probablement le jour le plus fortement critique de ce rythme, plus que les trois autres jours critiques de ce rythme (E8 E15 E22) qui sont, eux de criticité apparemment assez équivalente entre eux.

(9) E8 - E15 - E22 : ces trois jours critiques du rythme émotionnel de 28 jours semblent avoir une valeur de criticité assez semblable. (E8 est critique également alors que considéré comme un "bon jour" car situé en haut de la courbe sur un graphique traditionnel)
les jours critiques E1 - E8 - E15 et E22 du rythme émotionnel de 28 jour (ce sont toujours le jour de la semaine où on est né) sont importants car ce sont eux qui sont en cause lors de colères, comportements pouvant virer au drame dans les cas graves, c'est aussi le "jour du suicide" en raison des forts états de désespoir que ce jour peut causer. dans ce cas attention aussi aux jours à côté. pas remarqué de grande différence entre les jours critiques de la phase active (E8) et de la phase passive (E22) du rythme émotionnel de 28 jours, contrairement à ce qui semble se passer pour les rythme physique de 23 jours et rythme intellectuel de 33 jours)



(10) i1 : premier jour - de ce fait plus important que les suivants (sauf i9 dont il semble pouvoir être l'équivalent) du rythme intellectuel (rythme du cerveau et de la pensée) de 33 jours des biorythmes.

(11) i9 : neuvième jour et jour critique du rythme intellectuel de 33 jours. c'est le jour situé en haut de la courbe sur un graphique montrant les courbes biorythmiques, et jour critique contrairement à la façon traditionnelle qui interprète ce jour comme un "bon jour" parce que situé en haut de la courbe en phase active du rythme. apparemment jour important car trouvé (plus que i1) chez les "tueurs" "sans états d'âme" en situation de drame, au point que je l'ai appelé le "jour des tueurs"... mais cela reste bien sûr à étudier.

(12) i17 - i26 : respectivement 17ème ("jour du milieu du rythme") et 26ème jour du rythme intellectuel de 33 jours des biorythmes. pas constaté de particularité ni de différence de criticité entre les deux.

tout cela et de nombreux autres points restent encore à découvrir et à étudier... 
par exemple l'incidence de la survenance de plusieurs jours critiques ensemble ou successifs : leur effet semble se cumuler s'il survient par exemple des jours "doublement critique" c'est à dire deux jours ou épisodes critiques le même jour, ou encore triplement critique : trois éléments critiques...