dimanche 31 janvier 2010

récidiviste septennal

Le meurtrier de Natasha Cournoyer pourrait être un tueur en série
Article posté par Stéphane Bourgoin le Dimanche 31 janvier 2010
Librairie 3ème oeil.

" Les policiers mènent une enquête approfondie afin de voir si Claude Larouche, accusé du meurtre de Natasha Cournoyer, est lié à d'autres crimes.
«On ouvre beaucoup de dossiers, c'est une enquête très large», a indiqué la procureure de la Couronne Éliane Perreault, hier matin, au terme d'une brève audience dans le dossier de Larouche, au palais de justice de Montréal. Parmi les dossiers à l'étude se trouve celui d'une escorte qui aurait été attaquée chez elle par un client, environ deux semaines après le meurtre de Mme Cournoyer, en octobre dernier. La femme pense que Larouche est son agresseur. Mais aucune accusation n'a été portée à cet égard jusqu'ici.Hier matin, l'accusé, âgé de 48 ans, .............
.............
Rappelons que Natasha Cournoyer, 37 ans, employée aux communications du Service correctionnel du Canada, avait disparu à la sortie de son travail, à Laval, le soir du 1er octobre dernier. Elle aurait été enlevée alors qu'elle se rendait à sa voiture, à l'autre bout du stationnement du complexe. Cinq jours plus tard, son corps meurtri a été découvert près du fleuve, dans l'est de Montréal. Larouche, un récidiviste, a été arrêté le 6 novembre, trahi, semble-t-il, par son ADN. L'homme avait des antécédents judiciaires. Il avait été condamné en 1991, dans sa région natale du Saguenay, pour une agression sexuelle. Le 10 octobre 2003, il avait tenté d'enlever une fillette de 9 ans à Montréal. .........
........
============================

on peut rapidement vérifier la situation cyclique d'une personne en cas de suspicion ou de récidive. cela permet aussi de prévoir les risques de récidives futurs...

à 48 ans en 2009 l'intéressé se trouve à l'entrée de sa période critique septennale des 49 ans. en 2003 c'était la période critique septennale précédente, celle des 42 ans.
cela correspond à ce que je sais à présent : beaucoup de récidivistes agissent surtout en période septennale ou à l'arrivée de ces périodes en raison de l'effet de pulsions/désinhibition présent à ce moment là.
ils ont de même et pour les mêmes raisons tendance à agir leur jour critique émotionnel - donc toujours le même jour de la semaine - je ne connais pas ce jour ici puisque je n'ai pas de date de naissance mais je constate que :

- soir du 1er octobre (correspond pour moi en matière de chronobiologie au 2 octobre) c'est un vendredi.
- le 10 octobre 2003 est... un vendredi.

ce peut être une coincidence. mais on peut quand même voir si le jour critique émotionnel de Larouche est un vendredi, et si d'autres faits commis coïncident également.

vendredi 29 janvier 2010

infanticide

Une Britannique tue ses enfants et les garde dans le coffre de sa voiture

Article posté par Stéphane Bourgoin le Vendredi 29 janvier 2010 Librairie 3ème oeil.

" Une mère de famille britannique de 43 ans, Fiona Donnison, vient d'être mise sous mandat d'arrêt pour le meurtre de ses deux enfants de deux et trois ans, découverts dans le coffre de sa voiture, révèle ce jeudi le Daily Mail.

Aveux

Cette ancienne employée communale s'est en effet rendue à onze heures ce jeudi au bureau de police, conseillant aux policiers d'aller investiguer sa voiture, garée à proximité.

Après avoir forcé la serrure du coffre, les policiers ont fait la terrible découverte de deux corps d'enfants: le fils de Fiona Donnisson, Harry, trois ans, et sa fille, Elise, deux ans.

Selon les premières sources, les bambins avaient été disposés dans des sacs séparés, dans le coffre de la voiture, et devaient être mort "depuis un certain temps".

Auto-mutilation

La santé psychique de la mère infanticide présumée est actuellement évaluée par des psychiatres, mais on sait d'ores et déjà qu'elle s'infligeait des sévices, vu les scarifications relevées sur ses poignets et ses bras.

Il a ensuite été révélé que l'accusée a perdu un bébé, Mia, en avril 2004. Pour l'heure, la mère serait dans un état "stable". Le mari et père des deux enfants décédés, quant à lui, a été pris en charge par la police. Il a deux enfants d'un précédent mariage qui se portent bien.

Crise de couple et apparences trompeuses

Selon les voisins, le couple traversait une grave crise depuis Noël.
Ils s'étaient visiblement soudainement séparés et avaient mis leur maison en vente. Un accord de vente venait justement d'être signé mercredi.

Cependant, l'incompréhension est totale dans l'entourage de la famille, sans histoire et d'un milieu plutôt aisé, qui vivait dans un quartier où pas un cambriolage n'est à déplorer.

Si on en croit son profil sur un réseau social britannique, la mère était très fière de ses enfants, dont elle avait encore récemment publié des photos, avec des commentaires de mère aimante. Une mère qui parlait avec joie de sa vie confortable, de sa voiture de luxe, et de ses hobbies: cuisine, amis, tennis, golf et ski. Une famille où tout, donc, paraissait se passer le mieux du monde. "

Source : 7 SUR 7.BE (28 janvier 2010

====================================
dans un journal anglais :
http://www.telegraph.co.uk/news/uknews/crime/7095018/Mother-suspected-of-murdering-children-feared-losing-them.html
"Writing on a condolence website after the death of Mia, she said: “Our beautiful daughter Mia was born on Sunday 29th June 2003 and was tragically taken from us on Thursday 15th April 2004, a victim of SIDS"

=========================

l'enfant est décédé de MSN un jour neutre... (les MSN arrivent de préférénce un jour critique physique ou à côté dans près de 80% des cas)
mais il est décédé... aussi... un jeudi... et... au cours de ou pas loin de la période critique septennale précédente de la mère, qui est celle des 35 ans...

reste à vérifier si jeudi est le jour critique émotionnel de la dame... mais je n'ai pas trouvé sa date de naissance... un élément cependant : la période critique septennale des 42 ans vient probablement de mal se passer...)

les éléments que l'on trouve fréquemment lors d'un infanticide sont le jour critique émotionnel et la période critique septennale. moins souvent mais quand même en raison des dépressions possibles à ce moment-là, c'est la proximité de la date anniversaire. (il semblerait qu'environ dix pour cent des morts subites du nourrisson seraient en réalité des infanticides)
la situation de l'époux serait aussi intéressante à connaître... je n'ai pas trouvé son âge...

les outils du présent saut évolutif de la conscience

dans le futur proche, la compréhension et la prise en compte des rythmes et cycles humains (probables cycles et pulsations du vivant), constitueront un véritable "saut évolutif de la conscience".

ils sont assez simples à observer, mais bizarrement personne ne s'en est encore saisi...

- un cycle psychique et émotionnel hebdomadaire :
c'est lui qui nous incite, si cela arrive, à déprimer, être colérique voire violent, nous suicider, tuer, violer, mourir, devenir Mr Hyde, de préférence un certain jour plutôt qu'un autre : le jour de la semaine où nous sommes nés... il s'agit d'un effet de pulsions associé à un effet de désinhibition.(1)

- un cycle psychique et émotionnel septennal :
c'est lui qui nous incite, si cela arrive, à tomber dans de graves et longues dépressions, certaines maladies, à être violent ou colérique, nous suicider, tuer, violer, mourir, devenir Mr Hyde... ; c'est lui aussi qui nous aide à nous assembler, mais aussi à nous séparer, parfois avec fracas, à nous métamorphoser, changer de personnalité, délirer, à tout plaquer pour faire autre chose voire aller au bout du monde... à avoir des coups de génie... ou l'inverse... : de préférence aux alentours de l'une de nos années septennales (nos âges de la table de sept)... et là aussi, c'est un effet pulsions/désinhibition qui semble faire fonctionner le mécanisme. (2)


- un cycle physique se six jours :

c'est lui qui est concerné lors de nos jours à "accidents, malaises et états de faiblesse", "décès", mais aussi parfois "agressivité" (pulsions physiques). c'est un jour critique "physique" lié à une pulsation chaque sixième jour de notre vie.(3)

- un cycle physique de six ans... : pour l'instant moins eu l'occasion de l'observer suffisamment, mais c'est lui que nous avons tendance à retrouver lors d'épisodes de violence (chez des personnes plus liées à ce cycle), mais aussi de certains types de maladies et périodes de grande fatigue et/ou dépression.

- et un équivalent intellectuel (cycle de huit jours/huit ans) que je n'ai pas encore eu le temps d'approfondir... mais dont j'ai également constaté l'apparent fonctionnement.

le grand intérêt de la chose est que ces cycles permettent de connaître A L'AVANCE certains aspects de nos réactions émotionnelles et physiques : nous pouvons donc comprendre et expliquer beaucoup de nos comportements aujourd'hui souvent qualifiés "d'inexpliqués", d'incompréhensibles, mais surtout nous pouvons LES PREVENIR en connaissant très largement à l'avance le moment où ils peuvent arriver.

il peut être capital par exemple de savoir que l'on a tendance à plus se suicider à l'arrivée de son jour critique émotionnel, ou à l'arrivée d'une période critique septennale. et tout aussi capital de savoir qu'un criminel peut le devenir, ou récidiver dans ces moments-là... et encore qu'un jour critique physique est un "jour à risque d'accident" lorsque une ou de nombreuses vies sont en jeu... etc...
il est important de savoir que les drames conjugaux et familiaux, les drames en général, ont tendance à plus arriver un jour critique émotionnel et/ou une période critique septennale des personnes impliquées... etc.. etc.. les applications dans le quotidien sont illimitées, et les outils sont là, sous la forme d'une simple calculette et d'un calendrier....



(1) ni astrologie ni numérologie, mais très matériellement et mathématiquement la conséquence d'un cycle à pulsations chaque septième jour, démarrant le jour de la naissance.

(2) comme (1) sauf qu'il s'agit d'une pulsation chaque septième année.

(3) tout ceci n'est pas systématique, (sinon on l'aurait bien sûr déjà remarqué) mais "de préférence"...

jeudi 28 janvier 2010

septennaux

Danemark: un chômeur somalien tue sa conseillère pour l'emploi

(Article posté par Stéphane Bourgoin le Jeudi 28 janvier 2010 Librairie 3ème oeil).

" Une employée danoise d'un centre d'emploi au Danemark a été tuée de plusieurs coups de couteau par un chômeur mécontent d'elle, a indiqué la police. Birthe Christiansen, conseillère sociale de 56 ans, a été mortellement poignardée à plusieurs reprises dans un parking près de son travail, à Holstebro (ouest). Avant de mourir, elle a eu le temps de prononcer le nom de son agresseur dans l'ambulance qui l'amenait à l'hôpital de Herning.

La police a arrêté peu après un chômeur somalien de 28 ans, soupçonné d'être l'auteur de l'agression.
...........

================

deux septennaux qui ont un différend : c'est parfois (pas toujours heureusement) un gros risque supplémentaire, tous les deux étant en "période up/down"...

trop gros

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1769/Britney-Spears/article/detail/1059605/2010/01/27/C-est-la-depression-qui-m-a-rendu-gros.dhtml
"C'est la dépression qui m'a rendu gros"

Kevin Federline a divorcé de Britney Spears en 2006. Il confie être tombé en dépression après cette rupture très médiatisée. "Quand vous êtes déprimé, vous n'avez pas vraiment envie de vous bouger", a confié Federline à Access Hollywood. "Tu te décourages toi-même, puis tu prends du poids, ce qui te rend encore plus déprimé. Ma prise de poids, c'est une combinaison de toutes ces choses."

"Tout le monde sait ce qu'il s'est passé entre moi et Brit. Je n'ai pas l'intention de dire que tout est à cause de ça, mais le fait de ne pas être heureux était probablement la plus grande cause de ma dépression."
............................

=============

il est possible aussi que la survenue d'une dépression septennale soit la cause des problèmes... y compris de la rupture comme c'est souvent le cas...
Kévin Federline étant du 21 mars 1978 se trouvait alors (en 2006) en pleine période critique septennale des 28 ans, l'une des plus difficiles.
pour grossir ensuite, pas de problème, les anti-dépresseurs s'en chargent... :-)
Un jeune homme tente de tuer son professeur

http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=6265&hl=

==============

on devrait tenter de se servir de l'observation des cycles des personnes sensibles : je n'en sais rien ici puisque je n'ai pas les données, mais je sais par expérience qu'il y a une forte probabilité que le jeune homme ait réagit ainsi parce qu'il se trouvait dans son jour critique émotionnel, son jour "d'explosion", le jour où il vaut mieux ne rien dire, ou le jour ou l'on est à prendre avec des pincettes

l'élève et l'enseignant gagnent chacun à connaître leur jour critique :

- moyennant un petit effort (pas toujours facile car nous sommes alors dans notre "jour Hyde"), l'élève saura qu'il est dans son "mauvais jour" (son jour de colère et d'irritablité : en principe il le ressent sans problème car il est de mauvaise humeur dès la veille au soir puis le matin au réveil : on peut ainsi se réveiller "la rage au ventre" ce qui est assez typique pour un jour critique émotionnel, surtout lorsqu'on n'est pas bien et que l'on a des problèmes (ceux-ci ont alors l'air démultipliés ce jour là : ce n'est pas pour rien que le jour critique émotionnel est le jour des crimes et suicides).

- l'enseignant peut et devrait d'ailleurs tenir compte du jour critique émotionnel de l'élève et éviter de le solliciter de la mauvaise façon. mais il doit aussi tenir compte de son jour "Hyde" à lui : il sera bien plus irritable et sensible son propre jour critique émotionnel.

dans le cas présent il n'est par exemple pas impossible que le refus de poursuivre le cours soit lié à un problème de jour critique : si on le sait on comprend ce qui se passe et on réagit prudemment. la provocation par exemple fait partie des réactions que l'on peut avoir son jour critique psychique et émotionnel.


mais comme dit, il faut les données de naissance des personnes concernées pour faire une analyse juste.

mercredi 27 janvier 2010

suicide

LeParisien :
A quelques mois de la retraite, l’ingénieur se suicide
Un salarié d’Epamarne, l’établissement public en charge de l’aménagement de Marne-la-Vallée, amis fin à ses jours.Dans une lettre, il évoque des conditions de travail insupportables.
............
C’est le choc parmi le personnel d’Epamarne. Lundi, la plupart des 125 salariés de l’aménageur de Marne-la-Vallée ont appris le drame qui s’est noué ce week-end à plus de 300 km de là. L’un de leurs collègues, Michel Aubelle, un ingénieur de 62 ans qui devait partir à la retraite fin 2010, a mis fin à ses jours dans sa maison de campagne, dans l’Allier.

Dans une lettre à l’attention de sa famille, il lie très clairement son geste aux conditions de travail devenues pour lui insupportables.

« Personne n’avait décelé quoi que ce soit, témoigne Pascal Bertaud, le directeur général d’Epamarne-Epafrance. C’était quelqu’un de très apprécié qui considérait qu’il n’était pas reconnu à sa juste valeur. »

Depuis quelques mois, le fonctionnement de l’établissement a beaucoup changé. « Nous vivons une réorganisation assez lourde, reconnaît le directeur général. Nous sommes passés à [...] des équipes pluridisciplinaires. » Dans ce schéma, Michel Aubelle, autrefois coordonnateur des ingénieurs, avait accepté un poste de référent métier en voiries et réseaux divers ainsi qu’en archéologie préventive. Pour lui, une véritable mise au placard.

Un de ses collaborateurs le présente comme « très gentil, apprécié de tous, qui n’élevait jamais le ton malgré ses responsabilités ». Dernièrement, « il s’inquiétait même pour un de ses collègues qu’il estimait fragile », ajoute ce dernier.
....................

===========================

il faudrait pouvoir prévenir les dépressions septennales : beaucoup de personnes ont des problèmes au moment de leur retraite. en général les retraites sont prises à 60 ans ou aux alentours.

or il y a à ce moment là deux périodes de fragilité que je rencontre fréquemment en cas de problème et même de drame à ce moment là :

- la période critique septennale des 56 ans (qui va de 55 ans et demi à 57 ans)
- la période critique septennale des 63 ans (qui va de 62 ans et demi à 64 ans)
c'est apparemment celle ou se trouve la personne ci-dessus.

or les périodes critiques septennales peuvent donner lieu à de graves dépressions pouvant conduire jusqu'au suicide (voir l'actualité car cela touche même les chefs d'entreprise).


on peut plus ou moins essayer de désamorcer le risque et le système (puisque c'est un système très matériel et mathématique d'un cycle je pense hormonal) en prévenant les personnes à l'avance. tout mon entourage est prévenu ainsi des risques inhérents à l'arrivée et au passage d'une période critique septennale : nous en avons une chaque septième année de notre vie. elle peut se passer sans aucun problème, le plus souvent, mais elle peut très mal se passer, parfois. tiens c'est d'ailleurs la dépression de Philippe Labro qui m'a entre autre fait découvrir ce cycle.

voir aussi les risques liés au jour critique émotionnel (on a tendance à se suicider notre jour de naissance ou à l'arrivée de celui-ci : il s'agit ici d'un cycle hebdomadaire absolument équivalent au cycle septennal dont je parle ci-dessus). il faut aussi le savoir.

grave... lui...

SKCenter :
Parce que sa que sa femme s’est refusée à lui, il lui a arraché les yeux

En juillet 2003, à Nîmes, Samira Bari était énucléée par Mohamed Hadfi, son époux, parce qu’elle venait de se refuser à lui. Son procès en appel s’ouvre ce matin devant la cour d’assises du Vaucluse.

Mohamed Hadfi, 34 ans, comparaît dès ce matin en appel devant les trois juges et les douze jurés de la cour d’Assises du Vaucluse.
......
Torture
........
« Il a pété les plombs »
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=6258&hl=

========================

j'ai trouvé des âges divers pour l'accusé mais il serait intéressant de voir s'il n'était pas dans sa période critique des 28 ans au moment des faits et dans un jour critique émotionnel.
les actes particulièrement monstrueux ont souvent un lien avec notre situation cyclique.

fuite

lematin.ch :
Disparition à La Chaux-de-Fonds: la police retrouve une mère et son fils

Instable psychologiquement depuis une année suite à une série de drames familiaux, la jeune mère de famille est toutefois consciente d'avoir fait «une grosse bêtise» en disparaissant avec son jeune fils
..........
De lundi midi à mardi 11 h, la ville de La Chaux-de-Fonds a vécu 24 heures de battue qui ont mis la police neuchâteloise sur les dents: une maman et son jeune enfant avaient disparu. Ils ont été retrouvés dans les montagnes du Jura bernois, sains et saufs. La famille, qui était hier rassurée, a raconté ses heures d'angoisse au «Matin».

«J'ai quitté mon domicile à 11 h, lundi, raconte Antony (19 ans) qui habite La Chaux-de-Fonds. Je pensais retrouver ma mère (43 ans) et mon petit frère Matteo (5 ans) une heure plus tard. Mais de retour chez moi, plus personne. Et plus de voiture. J'ai tout de suite trouvé cela anormal.»

Pas de reproches
Aucun membre de la famille ne fait de reproches à la fugitive. «Ce n'est pas de sa faute. Elle est en dépression depuis une année.
...........
La famille est davantage révoltée contre le système médical du canton. «Les médecins ont libéré ma maman de la maison de santé de Préfargier (NE) vendredi dernier. Quelques jours après, elle s'enfuyait. Pourquoi l'ont-ils libérée?» s'interroge Antony.

La famille reproche aussi, et surtout, le manque de sérieux de la thérapie psychologique. «Les médecins la bourrent de médicaments, affirme Catia. Je ne suis pas un spécialiste, mais ce n'est pas une solution. La situation ne peut que se régler par une meilleure communication entre ma soeur et ses médecins.»

La famille espère bien que dorénavant la prise en charge psychiatrique sera plus efficace.
..........
De cette affaire douloureuse reste un espoir: «Que les médecins arrêtent de lui donner tous ces médicaments», rappelle Catia. Et une certitude: «Je suis sa soeur. Depuis le début de sa maladie, nous nous occupons - moi et mon mari - de ses trois enfants. Surtout du fils cadet. En attendant que leur maman guérisse», conclut-elle.
http://www.lematin.ch/actu/suisse/disparait-fils-226215
==================

si comme il semble ressortir de l'article la personne a 43 ans, il s'agit probablement là aussi d'une dépression septennale qui en principe ne devrait faire que passer : la période critique septennale lors de laquelle on peut sombrer dans une profonde dépression et parfois être gravement perturbé psychiquement se déroule de 41 ans et demi - souvent début des premières manifestations - et jusqu'à 43 ans.
il faut tenir compte du fait qu'il s'agit d'une période naturelle particulière qu'il convient de ne pas systématiquement essayer de faire disparaître au moyen de médicaments : elle fait partie de nos périodes de croissance et de transformations au même titre que la période d'adolescence par exemple. (l'adolescence est la période critique septennale la plus "remarquable" du fait des profonds changements qui s'opèrent durant cette période : les autres périodes critiques, qui surviennent au même rythme tous les sept ans sont très importantes aussi mais moins "voyantes".)

bébé secoué

journal du québec :
Bébé secoué, mère accusée
Éric Thibault

26/01/2010

Une mère de famille du secteur Sillery, dont le bébé de 18 mois se retrouve partiellement paralysé après avoir été violemment secoué, doit maintenant faire face à la justice.
La femme de 41 ans - dont l'identité ne peut être révélée afin de protéger celle de la jeune victime - a comparu mardi, sous l’accusation de s'être livrée à des voies de fait graves sur son bambin, le 25 novembre dernier.
http://lejournaldequebec.canoe.ca/journaldequebec/actualites/faitsdiversetjudiciaires/archives/2010/01/20100126-160020.html
===================

rappelons que bébé est secoué lorsque certaines conditions sont présentes :

- jour critique physique du bébé (ce jour là va parfois le faire pleurer fort et de façon ininterrompue).
- jour critique émotionnel de son parent ou gardien (c'est le jour où l'adulte qui a la garde du bébé peut craquer si bébé pleure)
- période critique septennale de son parent ou gardien (c'est une période longue de plusieurs semaines à un ou même deux ans, durant laquelle un adulte peut être psychiquement et émotionnellement "fragilisé" et parfois "craquer" en présence d'un bébé qui va le "mener à bout".

au moins l'un sinon plusieurs des éléments ci-dessus sont pratiquement toujours présents et sont l'un des déclencheurs du drame : si on apprend à prendre en compte ces éléments le drame peut être évité.
dans le cas ci-dessus la personne se trouve apparemment au moment de l'entrée dans sa période critique septennale des 42 ans (le pic de tension se situe à 41 ans et demi) et les autres éléments doivent être vérifiés au moyen des dates de naissance car il s'agit de cycles physiques et psychiques qui démarrent à ce moment là et sont réguliers tout au long de la vie.

mardi 26 janvier 2010

drame conjugal

3ème oeil :
Un homme abat son épouse et se suicide
" Un homme de 25 ans a abattu sa compagne de 23 ans d’un coup de fusil, avant de retourner l’arme contre lui dans leur appartement d’Antony.

Personne n’a rien entendu. Le drame s’est joué entre quatre murs, au premier étage d’une tour qui en compte dix-sept, parvis de la Bièvre à Antony. Dans la nuit de vendredi à samedi dernier, un jeune homme a tué sa compagne d’une décharge de chevrotine, avant de retourner le fusil contre lui.
Pompiers et policiers ont été avertis vers 3 h 30 du matin, par un appel d’un interlocuteur qui disait avoir reçu le texto d’un ami, annonçant qu’il allait se suicider.

============

c'est assez typiquement la crise qui arrive un jour critique émotionnel, ce serait à vérifier si l'on veut faire de la prévention : les crises de colère et de rage qui finissent par devenir incontrôlées et dangereuses pour leur auteur et leur entourage ont tendance à arriver le jour critique émotionnel ; cela est lié au fait qu'il s'agit de notre jour hebdomadaire de colère "naturellement à pulsions/désinhibition".
si l'on y regarde de plus près on remarquera que les drames familiaux et conjugaux - les autres ausssi d'ailleurs, souvent - arrivent de préférence le jour de naissance de leur auteur, celui-ci étant toujours le "jour critique émotionnel" ou "jour à risque d'explosion", du fait d'un cycle psychique de sept jours qui démarre le jour de la naissance...

une fois que les personnes sont informées de ce risque "hebdomadaire", et moyennant un peu de bonne volonté, celui-ci est nettement moins dangereux voire est désamorcé.

lundi 25 janvier 2010

problèmes de période critique

afp :
Rose, mère de famille braqueuse d'un jour, a voulu "crier au secours"
De Anne BEADE (AFP)

MARSEILLE — Le 8 décembre, Rose, mère de famille surendettée, a décidé au petit matin de braquer sa buraliste.
...........
Cohue devant le tribunal, où les caméras et micros se bousculent pour accueillir Rose Vicari, une dame de 50 ans aux longs cheveux blonds, visiblement perdue. D'emblée, elle dit "regretter" ce geste un peu fou dont l'idée lui est venue un jour de décembre.

"Je tapais à toutes les portes, j'avais besoin qu'on m'écoute, j'avais des idées de suicide, j'étais tellement dans le désespoir", lance-t-elle d'une voie tremblante à la cour.

En arrêt longue maladie pour dépression, cette employée municipale

Piégée par les dettes (entre 35.000 et 40.000 euros, selon son avocat Pascal Luongo) et la spirale du jeu, menacée d'expulsion après deux ans de factures et loyers impayés, elle parle de son fils de 23 ans "qui souffrait de plus en plus de la situation".

De l'aîné, âgé de 27 ans, elle ne souffle mot. On apprendra au cours de l'audience qu'elle a porté plainte à plusieurs reprises contre lui car il la battait, raconte Me Luongo: "sa vie a basculé le jour ou son fils l'a frappée".

Symbole de ces Français en détresse qui "craignent de devenir SDF", elle "a complètement lâché prise", plaide l'avocat.

==============

8 décembre est un mardi... vérifier si native du mardi et passage à l'acte le jour critique émotionnel ?

sinon ce scénario fait apparaître des problèmes "psyclique" (1) à tous les niveaux
- la dame devrait être soignée pour des problèmes de dépression qui arrivent à l'âge de 48 ans et demi avec le moment de l'entrée dans la période critique septennale des 49 ans. (la personne est en arrêt maladie pour dépression depuis deux ans et elle a 50 ans)
- le plus jeune fils souffre possiblement de l'entrée dans sa 24ème année de vie : certaines personnes sont hypersensibles à cette année critique physique qui est la première année d'un nouveau cycle de 24 ans.
- le second fils qui semble avoir des problèmes de violence : il faudrait voir depuis quand ces problèmes, si ce n'est surtout depuis le moment de l'approche de l'entrée dans la période critique septennale des 28 ans : période parfois difficile qui démarre 27 ans et demi en général.


et ensuite, il faut bien sûr lui aider à gérer ses dettes et ses sous... l'attrait pour le jeu aussi, mais les excès peuvent être liés à la période critique septennale donc être momentanés. ce serait à vérifier.

(1) un problème psyclique est un problème psychique lié à l'arrivée d'un moment critique d'un cycle.

Hank Skinner

Wikipédia :
Hank Skinner

Henry Watkins "Hank" Skinner (né le 4 avril 1962) est un américain condamné à mort au Texas. Jugé coupable d'avoir assassiné son amie, Twila Busby, et poignardé à mort ses deux fils, Randy Busby et Scooters Caler, Skinner a été condamné à mort. Le meurtre a eu lieu le 31 décembre 1993 au 801 East Campbell Avenue de Pampa. Skinner, alors âgé de 31 ans, avait consommé de l'alcool et de la codéine, à laquelle il était sévèrement allergique, et tomba dans une stupeur comateuse. Un ami, Howard Mitchell, était venu chercher Skinner et Twila Busby pour une réception de nouvel an, mais n'avait pas pu réveiller Skinner.

============

il y a des doutes au sujet de la culpabilité de l'intéressé.
sa situation cyclique du moment n'indique effectivement rien (pas de situation de pulsions/désinhibition de celles que l'on trouve habituellement chez un criminel et que j'ai trouvées chez la plupart des condamnés à mort)


sa situation :
décembre 1993 (4/04/1962)
Di 26
Lu 27
Ma 28 I(9)
Me 29 P(1) E(1)
Je 30
Ve 31
Janvier 1994
Sa 1

Di 2
Lu 3

situation neutre, par conséquent, des cycles courts et des cycles longs.

reste à examiner la situation cyclique des éventuels autres suspects...

dimanche 24 janvier 2010

agression en direct

"La police est arrivée et a ensuite récupéré l'individu dont le discours semblait incohérent, expliquant qu'il "était intervenu sur TF1 "à la demande de Dieu car il avait un message à faire passer au monde ! Le vaccin H1 N1 est en réalité un poison"
http://www.jeanmarcmorandini.com/article-35216-exclu-agression-dechavanne-ce-qui-s-est-passe-hors-antenne.html

===============

à propos de l'agression de Dechavanne...
pas encore trouvé l'âge de l'agresseur ; peut-être le saurons nous plus tard... juste par curiosité, car ce type de demande est en général faite par Dieu lorsque les personnes se trouvent dans leur période critique septennale... et si on en sait vraiment plus autant vérifier le jour critique émotionnel aussi... :-)

brad et angelina

LeParisien.fr :
Angelina Jolie et Brad Pitt se séparent
..........
Le couple le plus glamour d'Hollywood s'était rencontré sur le tournage de «Mr and Mrs Smith», il y a cinq ans.
..........
L'amour fou
A 40 ans, amoureux fou, Pitt avait alors changé de vie et de look pour vivre une aventure torride aux côtés d'Angelina, mais en brûlant toutes les étapes. En un temps record, cinq ans, le couple rebaptisé «Brangelina» a adopté trois enfants et en a conçu trois autres, dont le premier né dans un hopital de Namibie, à l'écart des paparazzi. En famille, ils ont parcouru le monde au gré des causes humanitaires qu'ils défendaient. Les deux acteurs avaient décidé de ne pas se marier tant que les homosexuels américains n'en auraient pas le droit.

Angelina serait en dépression

L'entourage des deux acteurs hollywoodiens a décliné tout commentaire. Mais, selon un magazine américain, le National Enquirer, le couple se serait violemment disputé le 6 janvier dernier au restaurant new yorkais «The Alto».

Selon ce journal, Brad Pitt serait resté six heures sur place, pour persuader sa compagne de 34 ans d'accepter une aide psychiatrique. Le magazine affirme qu'Angelina souffrirait d'une dépression depuis la mort de sa mère, Marcheline Bertrand, emportée par un cancer il y a trois ans.

============

angelina est effectivement en plein dans l'entrée dans sa période critique septennale des 35 ans, depuis décembre dernier... (elle est du 4 juin 1975 un mercredi)... cela peut effectivement donner lieu parfois à de graves dépressions... et souvent de la casse dans les couples...
ce qui n'arrange pas les choses entre Brad et Angelina... c'est que les deux sont du mercredi (leur jour de naissance et jour critique émotionnel) ils auront donc de préférence les "bagarres" ensemble ce jour là...
(Brad Pitt est du 18 décembre 1963, un mercredi)

c'est probablement pour cela que leur sortie au resto du mercredi 6 janvier a tourné au vinaigre...

les couples se font et se défont au gré des périodes critiques septennales : ce fut aussi le cas de leurs précédentes séparations...

si on sait tout cela... (périodes critiques septennales et jour critique émotionnel = risque d'orage et de dépression) les choses pourraient souvent se passer très différemment... car on peut alors désamorcer ou au moins diminuer, gérer, le risque et les éventuelles conséquences.

Kim de Gelder


rtf.infos :
Des calmants injectés à Kim De Gelder, colérique
Un an après le drame de Termonde où Kim De Gelder, 20 ans, avait commis l’irréparable en poignardant des bébés et une employée du "Pays des Fables", nous apprenons que l’inculpé se voit injecter de puissants calmants pour excès de colère.

Il y a un an, une crèche de Termonde était le théâtre d’un drame qui a secoué la Belgique entière. Kim De Gelder poignardait des bébés et tuait une puéricultrice dévouée dans la crèche du "Pays des Fables". A l'heure actuelle, l'enquête n'est pas encore close, mais en voie d'être finalisée. Début janvier, Kim De Gelder ne s'était pas présenté devant la chambre du conseil de Termonde. Son avocat avait expliqué cette absence par un "état psychique inquiétant".

Kim De Gelder entre dans une colère

Aujourd’hui, il semble que son état ne s’améliore pas : le jeune homme a piqué une grosse colère dans la prison de Bruges vendredi, écrit Het Laatste Nieuws. Il a menacé de s'en prendre à un gardien, il a dû être maîtrisé et a dû recevoir une piqûre contenant un calmant. Kim De Gelder est ensuite resté plusieurs heures à l'infirmerie. Les raisons de cet accès de colère ne sont pas connues. La direction de la prison n'a pas voulu faire de commentaire.

Un an après, jour pour jour

Ce samedi, il y a un an précisément que Kim De Gelder a fait irruption dans la crèche du Pays des Fables à Termonde. .........
..........
=====================

en voilà un qui a l'air d'être à l'heure...

je ne connais toujours pas sa date de naissance, mais si j'étais psy je regarderais son graphique biorythmique et je constaterais peut-être que Kim de Gelder est un natif du vendredi et que le vendredi est son jour critique émotionnel.
(j'en parlais précédemment : le jour critique émotionnel est notre "jour d'humeurs" mais dans les versions "psychopatiques/psychiatriques" il devient jour de passage à l'acte et de coups de folie).

pourquoi cette idée (qui reste à vérifier puisque je n'ai pas la date de naissance de kim de gelder) :

vendredi 16 janvier : meurtre d'une agricultrice
vendredi 23 janvier : crèche de Termonde
vendredi 20 février : il entend de nouveau des voix
vendredi 1er janvier 2010 : plein désarroi
vendredi 22 janvier : coup de colère
proximité anniversaire aussi ? 

Kim De Gelder

SKCenter :

Kim De Gelder a piqué une crise de nerfs

Kim De Gelder, inculpé pour la tuerie dans la crèche de Termonde et l'assassinat d'Elza Van Raemdonck à Vrasene, a piqué une grosse colère dans la prison de Bruges.

Grosse colère

L'auteur de la tuerie de Termone a menacé de s'en prendre à un gardien, il a dû être maîtrisé et a dû recevoir une piqûre contenant un calmant, écrit samedi Het Laatste Nieuws. Kim De Gelder est ensuite resté plusieurs heures à l'infirmerie. Les raisons de cet accès de colère ne sont pas connues. La direction de la prison n'a pas voulu faire de commentaire vendredi.

Un an après

Ce samedi, il y a un an précisément que Kim De Gelder a fait irruption dans la crèche du Pays des Fables à Termonde. Il avait tué deux enfants et une puéricultrice. Récemment, son avocat a fait savoir que Kim De Gelder se trouvait dans un état psychique inquiétant".

Source : 7 sur 7

================

lorsque j'ai vu que Kim de Gelder fait parler de lui j'ai réfléchi en me demandant quel jour nous sommes : dimanche... ah çà doit bien être de vendredi alors...

et effectivement d'après l'article ci-dessus cela semble bien être vendredi dernier qu'il a "piqué sa crise de nerfs"...

je ne me suis donc pas trompé : vendredi ... car c'est déjà un vendredi qu'il avait été transféré et c'est un vendredi qu'il a tué une vieille femme et c'est un vendredi qu'il a tué les bébés de la crèche... (voir mes précédents posts à son sujet)

ben oui... si on ne s'intéresse pas aux cycles biorythmiques la raison d'une telle colère est effectivement inexpliquée... elle s'explique simplement en regardant le graphique biorythmique de l'intéressé.

étant précisé que je reste dans les suppositions et déductions car je ne connais pas la date de naissance de Kim de Gelder : il y a de fortes chances cependant que le vendredi soit son jour de naissance/jour critique émotionnel, jour des suicides, crimes et récidives... jour des coups de folie et coups de colère.
alors... date de naissance de Kim de Gelder pour vérifier et anticiper les vendredis de récidive à venir ?

samedi 23 janvier 2010

déprime au choix

Trop de choix? Attention! La déprime vous guette

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1522/Societe/article/detail/1057851/2010/01/22/Trop-de-choix-Attention-La-deprime-vous-guette.dhtml

=========================

c'est un article intéressant qui explique peut-être en partie le fait que notre confort et notre mode de vie induisent pour nous le titre de champions du monde de la consommation de psychotropes...

et cela correspond tout à fait à la réaction spontannée d'embarrassement et d'inquiétude suscitée par la vision des rayons d'un hypermarché par une personne parente sortie il y a des années de çà de derrière le rideau de fer : chez eux le problème du choix ne s'était pas souvent posé... :-)

jeudi 21 janvier 2010

tueur

Man is charged with murder in 8 Appomattox shootings


=========

je n'ai pas encore trouvé la date de naisssance du tueur de Appomattox aux USA, qui aurait 39 ans... afin de voir s'il a "disjoncté" lors de son jour critique émotionnel...
( on January 19th, 2010. (c'est un mardi) Christopher Speight)
à 39 ans il ne se trouve pas en période critique septennale mais comme toujours il faut aller fouiller en amont, pour voir ce qui a pu se passer et comment a pu se passer la période critique précédente (ici celle des 35 ans... qui est une période assez importante) et un indice déjà à ce sujet dans un article US : "But something happened in recent years that changed Speight, friends say. It started when his mother died in 2006. "He said he had a 'zinging' in his ears."

or en 2006 nous sommes effectivement en période critique septennale des 35 ans...

à voir plus tard, si l'on trouve d'autres détails...

lundi 18 janvier 2010

Sexualstraftäter

Focus.de :
Sexualstraftäter – Familie will gegen Dauerüberwachung klagen
Die Familie des in Heinsberg lebenden Sexualstraftäters Karl D. will gegen dessen Dauerüberwachung klagen. Karl D. saß wegen der Vergewaltigung von drei 14- und 15-jährigen Mädchen fast 20 Jahre im Gefängnis.
Kriminalität:
Sextäter in Heinsberg stimmt Therapie zu Die Familie eines in Heinsberg lebenden und als rückfallgefährdet geltenden Sexualstraftäters will gegen dessen Dauerüberwachung klagen. „Die Voraussetzungen, die das Gesetz an eine langfristige Observation knüpft, liegen hier nicht vor“, sagte der Anwalt der Familie, Wolfram Strauch, am Montag der Nachrichtenagentur AFP in Aachen. Die Klage werde spätestens Anfang nächster Woche eingereicht.

Der Fall des 58-jährigen Sexualstraftäters Karl D. sorgt seit Monaten bundesweit für Aufsehen. Der Heinsberger Landrat Stephan Pusch (CDU) hatte die Bevölkerung vor D. gewarnt, nachdem dieser Anfang 2009 nach Verbüßung einer langjährigen Haftstrafe in die nordrhein-westfälische Stadt zu seinem Bruder gezogen war.

=================

c'est un cas lors duquel un délinquant sexuel a été libéré sous condition de soins - ce qu'il a accepté - après être ressorti de 20 années de prison, pour avoir violé trois jeunes adolescentes.
c'est son frère qui l'héberge mais cette famille a l'intention de porter plainte pour harcèlement en raison de l'étroite et permanente surveillance dont l'ex-condamné fait l'objet... ils estiment que leur vie est devenue invivable, alors que de leur côté les médecins estime qu'il y a risque de récidive pour la personne libérée...

et c'est peut-être là que les rythmes et cycles pourraient être intéressants aussi :
je n'ai pas trouvé les dates précises des antécédents commis mais l'intéressé ayant 58 ans, libéré il y a environ 1 an et ayant fait vingt années de prison... çà ressemble fort à des passages à l'acte liés à la période critique septennale des 35 ans.
le risque de récidive se trouve donc en période critique septennale : celle des 56 ans vient de passer et la prochaine est celle des 63 ans.
on peut aussi voir quels jours l'homme est passé à l'acte : si c'est un jour critique physique ou émotionnel on peut aussi en tenir compte pour un risque futur... le risque de récidive existant plutôt ce jour là...


édit :
Es ging um die Anordnung der nachträglichen Sicherungsverwahrung gemäß § 66b Abs. 2 StGB gegen einen 1995 zu einer 14-jährigen Freiheitsstrafe verurteilten, heute 58-jährigen Sexualstraftäter.

http://www.haufe.de/recht/newsDetails?newsID=1263383043.11&portal=Recht&topic=SonstigeRechtsgebiete&topicView=Sonstige%20Rechtsgebiete

je n'étais apparemment pas loin avec ma théorie septennale... sauf que c'est pas la période des 35 ans dont apparemment il s'agit, mais celle des 42 ans...
(acte de 1994 condamnation en 1995 et 58 ans aujourd'hui)

mais sous réserve de vérification toujours, s'agissant d'articles de presse qui ne sont pas toujours justes.

infanticide

SKCenter :
Assises : en appel pour la mort de son bébé

Manon avait presque autant de fractures sur le corps que de mois d’existence. Elle n’avait pas encore 1 an quand, le 28 juillet 2005, elle est morte suite à un traumatisme crânien ayant entraîné une hémorragie méningée. Outre cette blessure mortelle, la petite fille, résidant à Montfavet, présentait une récente fracture du bras et d’autres plus anciennes.

La mère a d’abord expliqué que l’enfant avait fait une chute de la hauteur de la table à langer. Plus tard, elle a soutenu qu’en s’amusant à l’envoyer en l’air, elle n’avait pas réussi à la rattraper. Avant de nier à nouveau, Sandrine Chante, aujourd’hui âgée de 33 ans, a admis avoir frappé la tête de sa fille contre le sol.
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=6207&hl=
==============

bébé Manon serait né le 24/08/2004 : j'ai regardé sa situation le 27/28 juillet et elle est neutre (sauf P18 le 28 au soir). c'est donc la situation de la mère qu'il convient de vérifier.
mais il semble bien s'agir d'un drame de la période critique septennale des 28 ans de la mère, peut-être un jour critique émotionnel : les périodes Hyde devraient être prises en compte chez certaines personnes qui ont des difficultés, car elles peuvent devenir alors de véritables "périodes à risque".
(pas pu vérifier précisément car présence de donnés de dates diverses selon les articles, et ne correspondant pas).

nous sommes les champions

Antidépresseurs : comment expliquer la surconsommation en France ?
un intéressant article ici
http://blog.surf-prevention.com/2010/01/17/antidepresseurs-medicaments-depression-consommation/

forcené

Figaro.fr :
Yvelines : un forcené menace sa fille
AFP
17/01/2010
Un père de famille armé d'un couteau de cuisine a retenu, hier soir, sa fille de 8 ans au domicile conjugal à Mantes-la-Ville (Yvelines), a-t-on appris dimanche matin de source policière.
L'homme âgé de 42 ans, qui se trouvait dans en état de surexcitation ne souhaitait pas que sa fille reparte avec sa mère, avec laquelle il est en instance de séparation.
Les policiers, par le dialogue, ont réussi à faire sortir la fillette, qui était très choquée, avant de persuader le forcené de sortir à son tour.
Après une heure de discussion, il a été finalement maîtrisé avant 01H00 heure du matin et transporté à l'hôpital où il a été pris en charge.

==================

les périodes critiques septennales sont à l'origine de la majorité des séparations et surtout des drames conjugaux et familiaux : prises à l'avance on peut en éviter une partie.

drame conjugal septennal

LaMontagne.fr :

dimanche 17 janvier 2010 - 21:42
Saint-Rémy-en-Rollat : il poignarde son épouse et tente de se suicider


Une dispute serait à l'origine du drame. Dimanche matin, un homme de 50 ans a porté plusieurs coups de couteau sur son épouse et tenté ensuite de mettre fin à ses jours.

Un drame familial s'est noué, dimanche, au petit matin, sur les hauteurs de Saint-Rémy-en-Rollat, dans la périphérie de Vichy. Un homme de 50 ans a poignardé à plusieurs reprises son épouse et tenté ensuite de mettre fin à ses jours.

La scène s'est passée vers 7 heures du matin, dans l'intimité d'une maison de la rue Piquejalle, dans un quartier résidentiel situé sur les hauteurs du village, en bordure de la route de Saint-Pourçain.

Le couple était déjà levé. Une dispute dont on ignore le motif les aurait opposés. Michel Charasse s'en serait alors pris violemment à son épouse Catherine, 49 ans. Il se serait saisi d'un couteau et aurait porté plusieurs coups dans l'abdomen et le dos. L'homme aurait ensuite tenté de se suicider d'un coup de couteau dans le ventre.

Grièvement blessée, la victime aurait quand même eu la ressource de demander à la plus jeune de leur fille, âgée de 16 ans, la seule présente au moment des faits, de prévenir les secours.

Très vite, les pompiers étaient sur place. Bientôt rejoints par deux équipes du Smur de Vichy. L'épouse était rapidement évacuée aux urgences de Vichy puis transférée au CHU de Clermont-Ferrand. Son état était jugé préoccupant. Le mari a également été hospitalisé. Mais ses blessures inspiraient moins d'inquiétudes.

Les gendarmes de Vichy\Bellerive et de la brigade de recherches de Vichy ont procédé aux premières constatations et aux relevés des traces et indices.

Présent sur place, Jean-Claude Martinet, maire de Saint-Rémy et voisin proche, se disait atterré par ce qui venait de se passer. « C'était une famille sans histoire. Le couple habitait là depuis une vingtaine d'années. Lui, je l'ai vu il y a pas longtemps à la mairie, il était bien ».

Cuisinier de métier, Michel Charasse était en arrêt de travail depuis plusieurs mois. On le savait dépressif. Il avait déjà tenté de se suicider à deux reprises.

==================

une compatibilité à haut risque ici, en cas de dépression septennale, et qu'il faut absolument prendre en compte avec la situation en période critique des deux personnes simultanément : un jour critique émotionnel là-dessus et c'est le drame.
il faut et on peut désamorcer ce risque à l'avance.

dimanche 17 janvier 2010

fibromyalgie

je m'intéresse à toutes les maladies car j'ai remarqué que certaines d'entre elles ont assez systématiquement un lien avec les périodes critiques septennales.
c'est le cas de la fibromyalgie par exemple.
le témoignage sur lequel je suis tombé ce matin le confirme encore une fois et je pars toujours à la recherche des données concernant l'âge de l'auteur et le moment de l'irruption de la maladie...
dans le cas présent la personne écrit :
"Atteinte de cette maladie depuis 7 ans, ..........."

==========================

et en cherchant dans son profil, je trouve qu'elle a ... 42 ans aujourd'hui (période critique septennale) et qu'elle est par conséquent tombée malade lors de la période critique septennale précédente qui est celle des 35 ans...
il serait intéressant de prendre en compte ce mécanisme des périodes critiques septennales pour essayer de comprendre et soigner cette maladie... (et plein d'autres) car notre cycle psychique et émotionnel septennal semble bien impliqué...

samedi 16 janvier 2010

drame familial

SKCenter :

Il tente d'assassiner les enfants de sa compagne en ouvrant le gaz

Encore sous le coup de l'émotion, cette voisine témoigne : "J'ai entendu du bruit vers 23 heures... Puis, plus rien. J'étais loin de me douter de ce qui se passait... " À Grésy-sur-Isère, petite bourgade sans histoires de 1 200 habitants, c'est le choc. Cet homme de 48 ans vivait depuis six ans avec sa compagne, mère de trois enfants qui n'étaient pas nés de leur union.
..............

=======================

c'est une cohabitation qui a démarré en période septennale. la période septennale suivante peut devenir "période à risque" si çà ne marche pas et cela a bien l'air d'être le cas ici. par chance on a apparemment échappé au pire.

vendredi 15 janvier 2010

méthodes de voyou ?

Vincent Peillon avait prévu «depuis longtemps» de planter France 2
http://www.20minutes.fr/article/376652/France-Vincent-Peillon-avait-prevu-depuis-longtemps-de-planter-France-2.php

===============

pour ce genre d'anecdote il faut dans la marmite un jour critique émotionnel et une période critique septennale et le compte y est... :-)

(Vincent Peillon se trouve en pleine période critique septennale des 49 ans (1) et un jour de colère là dessus (un jeudi Vincent Peillon étant un natif du jeudi et un jeudi E1, le meilleur... :-)




(1) j'en avais déjà parlé car il se trouve dans la même situation que Ségolène Royal (qui est dans sa période des 56 ans) qui semble s'être faite un peu plus discrète. la période critique septennale n'aide pas toujours à se faire remarquer en bien... elle est plutôt destinée à être une "année sabbatique", une année de réflexion, en somme, de mise au point et de "réorientation"...

édit : du coup je me rends compte : Ségolène, Vincent, Marine... même combat...
Marine Le Pen, née le 5 août 1968 entre dans sa période critique septennale des 42 ans en février prochain, c'est à dire pratiquement maintenant...

en fait c'est un peu le club avec Nicolas (entre dans sa période critique septennale des 56 ans en août prochain) et Carla aussi... (qui y est en plein puisqu'elle avait 42 ans le 23 décembre dernier)...

édit 17/01 : "La phrase de trop de Gaudin" ... merci, j'allais l'oublier : période critique septennale des 70 ans, dans ce cas.

les personnages publics ont tendance à se trahir ou encore à "se distinguer", durant leur période critique septennale. cela est lié à cet effet pulsions/désinhibition qui les incite parfois à parler et faire, différemment... un peu trop ou moins diplomatiquement, souvent...

il faut tenir compte du fait qu'en période critique septennale on n'est pas le même (ou la même) : on est différent, une autre personne, on est dans un autre état... ce qui d'ailleurs n'est parfois pas sans risque... lorsqu'il s'agit de personnes qui ont des responsabilités.

édit 28/01 :
dans la collection des septennaux qui se distinguent par leurs paroles - particulières à ce moment là - on peut rajouter Georges Frèche (période critique septennale des 70 ans) :

http://www.lexpress.fr/region/george-freche-tyran-et-titan_844950.html
L'actuel président de la Région Languedoc-Roussillon collectionne les polémiques. Dernière en date, à propos de Laurent Fabius: "il a une tronche pas catholique". Une phrase lâchée à L'Express, qui décrit Frêche comme grossier, autocrate, mais aussi fin stratège. Portrait.

Il est grossier, cynique, autocrate, démagogue... Mais il est aussi un intellectuel brillant, fin stratège, qui restera comme un grand maire de Montpellier. Le président sortant de la région, de nouveau en campagne, est un homme plus complexe qu'il n'y paraît.

Georges Frêche a le génie des scènes hallucinantes. Le 5 octobre 2009, alors que s'ouvre le conseil municipal de Montpellier, il avise le premier adjoint, Serge Fleurence: "Salut, traître. Je vais te couper les couilles et tu ne t'en rendras même pas compte." Il apostrophe un autre élu, le Pr Jacques Touchon, ancien doyen de la faculté de médecine: "Toi, je vais te saigner comme un poulet." Les interpellés? Deux proches d'Hélène Mandroux, la maire PS que Frêche a mise en place en 2004, mais qu'il ne supporte plus et qu'il a entrepris d'isoler.
..............

jeudi 14 janvier 2010

double infanticide

Figaro :
Double infanticide confirmé à Bastia
AFP
14/01/2010 Le procureur de la République à Bastia, Jean-Jacques Fagni, a confirmé aujourd'hui la thèse du double infanticide après la mort de deux frères de 2 et 4 ans, retrouvés immergés hier dans une baignoire après l'alerte de leur mère, qui a été placée en garde à vue.

"C'est bien un double infanticide", a déclaré M. Fagni lors d'une conférence de presse, précisant que la mère avait confirmé en garde à vue le double meurtre. "Elle ne s'exprime pas trop pour le moment sur le mobile et les circonstances, mais on peut estimer que la séparation du couple y est pour quelque chose", a ajouté le procureur.

Les corps sans vie des deux enfants avaient été découverts mercredi dans une baignoire dans l'appartement familial à Cardo, un hameau de 300 personnes situé sur les hauteurs de Bastia. La mère avait appelé la police à la mi-journée en indiquant "qu'elle venait de tuer ses enfants", selon une source proche de l'enquête.

====================

drame de la séparation, le plus souvent, lors de scénarios d'infanticides...
la mère aurait 36 ou 37 ans, ce qui n'exclue pas que des problèmes aient démarré avec l'arrivée de la période critique septennale des 35 ans...
jour critique émotionnel ?
(jour du drame mercredi)

dépression septennale

Rolf Lyssy
Rolf Lyssy (né le 25 février 1936 à Zurich) est un auteur et réalisateur suisse. Avec Thomas Koerfer, Kurt Gloor, Fredi Murer, Markus Imhoof et Daniel Schmid il est considéré comme l’un des fondateurs du jeune cinéma suisse.

==============

Rolf Lyssy a notamment écrit son livre "Swiss Paradise" (2001) dans lequel il parle de sa grave dépression vécue trois ans auparavant : c'était le moment de l'entrée dans la période critique septennale des 63 ans...*

il a l'air d'avoir fait un cheminement qui ressemble beaucoup à celui de Philippe Labro qui a vécu aussi une dépression septennale au même âge... en plus presque au même moment si j'ai bien calculé puisqu'ils sont nés de la même année...
Philippe Labro a écrit "tomber sept fois se relever huit"...


Philippe Labro (né à Montauban le 27 août 1936) est un écrivain, journaliste, réalisateur français et également auteur de chansons.
Tomber sept fois, se relever huit est un témoignage écrit en 2003. Ce livre autobiographique décrit l'entrée, le douloureux passage, et la lente sortie de dépression de Philippe Labro, entre 1999 et 2001. Passionnant et émouvant.
(Wikipédia)

tiens, et sans le vouloir je viens de confirmer la thèse que les natifs de la même année peuvent tomber en dépression ensemble puisque leurs périodes critiques septennales arrivent toujours en même temps... :-) (mon post précédent)

inventif

Le Monde.fr |
Au Guatemala, un avocat avait "maquillé" son suicide pour accuser le président Colom
LE MONDE | 14.01.10 | 15h16

Rodrigo Rosenberg avait tout prévu. Cet avocat d'affaires guatémaltèque, âgé de 47 ans, avait enregistré une vidéo retentissante, juste avant d'être assassiné par des tueurs à gages, le 10 mai 2009 au Guatemala. Il y accusait, par avance, le chef de l'Etat, Alvaro Colom, d'être responsable de toute fin précipitée de son existence. Or, il s'avère que l'avocat avait planifié sa propre mort, selon une enquête internationale, pour nuire au président.
..............
L'enquête fut confiée à la Commission internationale contre l'impunité au Guatemala (Cicig), créée sous les auspices des Nations unies, seul organisme jouissant de confiance dans un Etat infiltré par le crime organisé et miné par la corruption. Le juriste espagnol Carlos Castresana, à la tête de la Cicig, a rendu ses conclusions, mardi 12 janvier. Elles blanchissent M. Colom et son entourage.

"Au cours des investigations menées jusqu'à ce jour, nous n'avons trouvé aucun indice de la participation du président", a assuré M. Castresana. Mais la version des enquêteurs est aussi surprenante que la vidéo-testament de Me Rosenberg. Ils ont conclu que l'avocat avait commandité lui-même son propre meurtre.

"Il était convaincu de ce qu'il a dit dans la vidéo et ce qu'il voulait, en sacrifiant sa vie, c'était ouvrir la boîte de Pandore, provoquer un changement, un tremblement de terre au Guatemala, a expliqué M. Castresana. Rosenberg était une personne honorable, il savait ce qu'il faisait, il a agi seul, il n'a pas comploté ni dit à personne ce qu'il allait faire."

Selon les enquêteurs, l'avocat a été aidé par deux amis, les frères Francisco José et José Estuardo Valdés Paiz, auxquels il a raconté qu'il faisait l'objet d'un chantage et qu'il comptait se débarrasser du maître chanteur. Les deux frères ignoraient que la victime de l'opération serait Me Rosenberg lui-même.

Onze personnes sont en prison, soupçonnées d'être les auteurs du meurtre, mais les frères Valdés Paiz et un garde du corps, accusés d'en être les commanditaires, sont en fuite depuis décembre 2009. "Aujourd'hui s'achève un chapitre triste mais très important de l'histoire du Guatemala", a déclaré le président Colom, soulagé par les conclusions de la Cicig.
...............
http://www.lemonde.fr/ameriques/article/2010/01/14/au-guatemala-un-avocat-avait-maquille-son-suicide-pour-accuser-le-president-colom_1291636_3222.html
=======================

Rodrigo Rosenberg Marzano (November 28, 1960 – May 10, 2009) was a Guatemalan attorney who was assassinated. The lawyer's pre-recorded message alleging that, if he were murdered, Álvaro Colom Caballeros, President of Guatemala, was directly responsible had caused consternation in Guatemala.[1][2] It was later determined by the United Nations that Rosenberg had arranged his own murder and had his law partners hire a hitman.

=======================

je me suis questionné au sujet de cette personne qui a eu une telle idée à 47 ans comme indiqué dans l'article.
jusqu'au moment où j'ai trouvé sur Wikipédia qu'il n'avait apparemment pas 47 ans mais exactement l'âge qu'il faut : 48 ans et mieux encore très précisément 48 ans et demi : moment pile de l'entrée dans la période critique septennale des 49 ans et "pic de pulsions" ici probablement "hallucinatoires" ou de "délire paranoïaque" ou je ne sais comment on peut appeler ce scénario d'auto-assassinat programmé ou suicide par personne interposée...


(November 28, 1960 – May 10, 2009)
en plus, je ne sais comment il a fait pour fixer le jour de son "assassinat", mais c'est la veille d'un jour émotionnel E1 - le plus "efficace des jours "suicide", effectivement :

mai 2009 (28/11/1960)
Sa 9
Di 10
Lu 11 E(1)I(9)

Ma 12

même Dignitas n'a pas encore remarqué que le meilleur jour pour suicider c'est la veille du jour critique émotionnel et/ou le jour critique émotionnel lui-même :-)
(de préférence en période critique septennale)

Jay Reatard

Jay Reatard meurt à 29 ans
Ce n'est pas 27 ans, comme tant d'autres mais c'est plutôt jeune, on en conviendra. Jay Reatard avait près de dix ans de carrière mais on le connaissait encore à peine par ici.
...........
Depuis il avait gardé un rythme de travail frénétique, sortant en 2009 un album (Watch Me Fall) et trois EP en collaboration avec Sonic Youth. Il était toujours resté aussi punk ; son approche de la musique, même après dix ans de carrière, demeurant assez peu sophistiquée, et son caractère de cochon n'allant pas en s'améliorant non plus : en novembre dernier, il avait viré son groupe en plein milieu de la tournée et le mois suivant, acompagné de nouveaux musiciens recrutés d'urgence, il se battait sur scène avec des membres de son public en colère.
..................
http://musique.fluctuat.net/blog/41814-jay-reatard-meurt-a-29-ans.html

=======================

j'aime bien l'introduction "Ce n'est pas 27 ans, comme tant d'autres"...
auraient-ils remarqué les dégats faits dans les troupes par l'arrivée de la période critique septennale des 28 ans ?

et effectivement Jay Reatard meurt à 29 ans et huit mois... un jour "neutre" mais pas tout à fait, puisque veille de jour doublement critique, physique et émotionnel... (P18-E15)


janvier 2010 (1/05/1980)
Di 10
Lu 11
Ma 12
Me 13 I(26)
Je 14 P(18) E(15)

Ve 15 P(19)
Sa 16

Jimmy Lee Lindsey Jr. (May 1, 1980 – January 13, 2010),

à vos dépressions, prêts ? partez...

le cycle psychique et émotionnel septennal permet de connaître à l'avance le risque d'arrivée d'une dépression : les dépressions septennales ne sont pas systématiques, mais dans la plupart des cas "on ressent" quelque chose, si on n'est pas forcément gravement déprimé, on est différent, on change... d'humeur, de personnalité, etc...
et les autres le ressentent aussi...

en fait la période critique septennale n'est pas spécialement une période de dépression, elle peut le devenir si on est désemparé face à ce qui "nous tombe dessus"... la période critique septennale est une période charnière destinée à nous faire faire une sorte de "saut évolutif" dans notre vie : à nous de bien gérer ces pulsions de changement...

alors pour 2010 accrochez-vous natifs de 2003, 1996, 1989, 1982, 1975, 1968,1961, 1954, 1947,1940, 1933, 1926, 1919.... c'est votre tour cette année...

dépression septennale ?

Natalie Imbruglia lutte contre la dépression!
http://www.scooppeople.fr/article-11427-natalie-imbruglia-lutte-contre-la-depression.html

née le 4 février 1975 elle est entrée dans sa période critique septennale des 35 ans en août 2009, et là elle se trouve devant son 35ème anniversaire. pleine période critique septennale, approche de la date anniversaire une grosse et une petite raison de déprimer, parfois...

étudiant tueur

LePost :

Secrétaire de la fac de Perpignan tuée au couteau: "L'étudiant a fait une crise de démence"
...........
Il était 9h30 environ, ce mercredi, quand un étudiant a égorgé, avec un couteau, une secrétaire administrative dans les locaux de l'université de Perpignan, révèle Midi Libre.
............
"La secrétaire, âgée de 49 ans, est malheureusement décédée" nous dit aussi Jean-Pierre Dreno.
...............
L'agresseur présumé est un étudiant chinois âgé de 26 ans inscrit en 2ème année de sociologie, précise LCI.
..............
L'étudiant a été interpellé et placé en garde à vue.
.............
Celui qui a fait sa première année de sociologie à Perpignan présente des troubles du comportement et avait accepté de se hospitalisé, toujours selon LCI.
"Il avait suivi des soins en psychiatrie début novembre" nous apprend aussi le procureur de Perpignan, ajoutant "qu'il était ensuite sorti de l'hôpital."
Et après? "Pendant un temps, on ne l'a plus vu" nous répond-il, précisant "qu'il n'a pas fait sa rentrée et ne s'est pas présenté à ses derniers examens."
"On n'a plus entendu parler de lui jusqu'à lundi, quand il a téléphoné à un des ses professeurs. Cet enseignant, trouvant l'étudiant particulièrement perturbé, a prévenu la médecine préventive" nous explique encore Jean-Pierre Dreno.
Et ensuite? "La médecine préventive a appelé l'étudiant, mais n'a pas réussi à entrer en contact avec lui."
Pourquoi cet étudiant s'en est-il pris à cette secrétaire? "On n'en sait pas plus."
...........

===================

toujours délicat, après coup de faire des commentaires, mais on peut quand même se poser la question de ce que l'on aurait pu mettre en oeuvre pour essayer d'éviter d'en arriver là.
certaines stratégies pourraient tenir compte du fait que les "crises de démence" ont tendance à arriver le jour critique émotionnel... il faut donc voir quel est le jour critique émotionnel de la personne et si l'on voit qu'elle a tendance à changer ce jour là, et notamment à récidiver (c'était quand en novembre dernier, l'hospitalisation ? car ces personnes ont tendance à "disjoncter" alors le même jour de la semaine, ce qui permet de faire le lien)...
26 ans n'est pas une année critique physique ni émotionnelle... mais intellectuelle : je n'ai pas d'expérience pour ce cycle qui reste à étudier... mais pas impossible qu'il ait un rôle important pour un étudiant, puisque c'est ainsi qu'on l'a découvert...
et enfin pourquoi cette secrétaire ? j'avais lu ailleurs qu'il la connaissait, sa fille également... peut-être un différend à ce niveau là ? un indice... avec l'âge de la secrétaire qui peut éventuellement laisser supposer une "inimitié" liée à une situation en période critique septennale ?
mais tout cela reste à découvrir encore, et difficile à voir et dire depuis "l'extérieur"...

mercredi 13 janvier 2010

exécution

SKCenter :
Gary Johnson, 59 ans, condamné à mort au Texas pour un double meurtre en 1986, a été exécuté par injection mortelle hier soir dans cet Etat du sud des Etats-Unis, a-t-on appris auprès des autorités pénitentiaires américaines.

===============

le compte y est chez lui aussi : 30/04/1986 c'est, s'il a 59 ans aujourd'hui, 35 ans et période critique septennale. (35 ans et 6 mois)
souhaitons qu'un jour les scientifiques remarquent que les tueurs tuent en période critique essentiellement : çà permettrait de mieux comprendre comme çà marche et de prévenir...
c'est apparemment aussi à côté de son jour critique émotionnel : mais là ce n'est pas très clair car c'est le lendemain soir que le drame est arrivé, et ce peut être une coïncidence - bien qu'un jour critique émotionnel on ait tendance à être bien plus enclin à la violence expéditive, ce qui n'est pas le cas un autre jour :


avril 1986 (17/10/1950)
Sa 26
Di 27
Lu 28 I(9)
Ma 29 P(7)E(15)
Me 30

Mai 1986
Je 1
Ve 2
Sa 3

le scénario de l'époque serait aussi intéressant à voir de près car si j'ai bien vu les deux victimmes étaient en période critique. (28 ans et 23 ans sont deux périodes de possible "forte agressivité")
comme disait mon collègue... 35 ans c'est nitro... 28 ans c'est glycérine... de sorte que s'ils se rencontre en situation de forte tension...

lundi 11 janvier 2010

crime sans mobile ?

SKCenter :
Elle avait tué son amant d’un soir
Jessica Davies est la nièce du secrétaire d’Etat britannique à la Défense, Quentin Davies. Elle sera jugée lundi à Versailles pour le meurtre d’un jeune Français. Un crime pour l’instant sans mobile.

Adolescente, Jessica Davies rêvait de devenir top-modèle et d’aimanter les regards. Lundi, ce sont les yeux des jurés des assises de Versailles qui seront braqués sur cette Franco-Britannique de 30 ans, poursuivie pour avoir poignardé à mort un Français de 24 ans dans la nuit du 11 novembre 2007 à Saint-Germain- en-Laye (Yvelines). L’accusée sera aussi dans le viseur des journalistes anglais venus couvrir le procès très "people" de cette fille d’un banquier de Sa Majesté, nièce de Quentin Davies, député travailliste et secrétaire d’Etat britannique à la Défense.

Une personnalité "border line"
Devant le juge, Jessica Davies n’a pas su expliquer son geste, se contentant d’évoquer un "trou noir", durant lequel le drame serait survenu.
Faute d’un mobile sérieux, la justice versaillaise a cherché dans la vie de la jeune femme, née dans la banlieue londonienne d’un père anglais et d’une mère française, les raisons de cette folie meurtrière. .........
.......... Dépressive, Jessica Davies se serait automutilée plusieurs fois avec un couteau. Quelques mois avant le drame, elle tente de se suicider. Les experts psychiatres qui l’ont examinée parlent d’une personnalité "borderline", dont la responsabilité au moment du crime était "altérée". Contactés par le JDD, Me Daniel Soulez-Larivière, l’avocat de la jeune femme, et Me Martine Bouccara, l’avocate de la famille de la victime, n’ont pas souhaité s’exprimer avant le début du procès, qui s’achèvera mardi.

Sources : Le JDD/The Sun

======================

raison de plus, pour une personnalité borderline de s'intéresser à la période critique septennale des 28 ans dans laquelle se trouvait la jeune femme au moment des faits. (ce qui est déjà, pour moi, un élément suffisant)... de même qu'à sa situation cyclique lors du crime mais aussi lors de ses tentatives de suicides et ses mutilations précédentes : on risque fort de trouver son jour critique émotionnel.
(la date reste à confirmer car ailleurs j'ai trouvé "de la nuit du 10 au 11 novembre 2007").
c'est important pour déterminer le rapport avec le jour critique émotionnel)

dimanche 10 janvier 2010

suicide

LeMonde :
L'ex-femme de Bertrand Cantat s'est suicidée
Kristina Rady, l'ancienne épouse du chanteur de Noir Désir, Bertrand Cantat, a mis fin à ses jours dimanche 10 janvier à Bordeaux, a-t-on appris auprès du parquet, confirmant une information de RTL. Mme Rady s'est donné la mort par pendaison, a précisé une source policière. Selon Sud-Ouest, une enquête a été ouverte et une autopsie sera pratiquée lundi.
D'origine hongroise, Kristina Rady, âgée de 42 ans, avait rencontré M. Cantat en 1993 lors d'un festival à Budapest. Elle avait eu deux enfants avec le musicien : un garçon né en 1997 et une fille, née en 2002. Marié en 1997, le couple s'était séparé peu après la naissance de leur fille, le chanteur ayant fait la connaissance de l'actrice Marie Trintignant.
Mme Rady a toujours fait montre d'un soutien sans faille à l'égard de son ancien mari lorsque celui-ci a été condamné le 24 mars 2004 à huit ans de prison par un tribunal de Lituanie pour avoir porté des coups mortels à Marie Trintignant, au cours d'une violente dispute survenue en juillet 2003 à Vilnius. Bertrand Cantat a été libéré de prison en octobre 2007, dans le cadre d'une mesure de liberté conditionnelle.

================

pas trouvé sa date de naissance précise (1968 Budapest) pour voir si elle est native du dimanche (on a tendance à mettre fin à ses jours le jour critique émotionnel en raison des pulsions, se traduisant parfois par des dépressions foudroyantes, qui peuvent survenir ce jour là)
je me souviens du soutien que Kristina Rady avait apporté à Bertrand Cantat à l'époque du drame qui a coûté la vie à Marie Trintignant... drame septennal, probablement, puisque Marie Trintignant se trouvait en pleine période critique des 42 ans... et que c'est arrivé son jour critique émotionnel... deux éléments à risque...

pour rappel la situation de Bertrand Cantat et Marie Trintignant le jour du drame (la nuit du 26 au 27 juillet 2003) :

Bertrand Cantat (5/03/1964)
juillet 2003.
Me 23
Je 24 E(22)
Ve 25 P(12)
Sa 26
Di 27 I(1)

Lu 28
Ma 29
c'est un jour critique intellectuel i1...
Cantat a 39 ans et 4 mois.

Marie Trintignant (21/01/1962)
juillet 2003.
Je 24
Ve 25
Sa 26
Di 27 E(15)

Lu 28 P(7)I(17)
Ma 29
éléments "à risque" (idem i1 chez Cantat) avec l'arrivée du jour critique émotionnel E15 et la période critique septennale des 42 ans. (Marie Trintignant a 41 ans et 6 mois, soit précisément le moment de l'entrée dans la période critique septennale des 42 ans).

===========
édit 11/01 :

un peu plus... au sujet de Kristina Rady
si elle est juste sur facebook sa date de naissance est le 16 décembre 1968.

janvier 2010 (16/12/1968)
Sa 9
Di 10
Lu 11 P(6)E(22)

Ma 12 P(7)
Me 13

c'est un suicide la veille, à l'arrivée d'un jour doublement critique physique P6 et surtout émotionnel E22.
elle venait d'avoir 41 ans il n'y a pas tout à fait un mois. c'est en juin prochain qu'elle allait entrer dans sa période critique septennale des 42 ans. (proximité anniversaire)

(10/08/2013 édit : attention date de naissance de Kristina Rady remise en cause : Wikipédia dit 23 août 1968 ce qui donne un jour neutre (toutefois lendemain de jour critique intellectuel i1) le jour du suicide mais nous approche du moment de l'entrée dans la période critique septennale des 42 ans)

tueur en série

SKCenter :

Le tueur Keith Hunter Jesperson , appelé « le tueur au visage heureux, » est né le 6 avril 1955 à Chilliwack, en Colombie-Britannique, condamné à perpétuité pour le meurtre d'une femme de l'Orégon il a également admis avoir tué plusieurs femmes dans le pays et a été reconnu coupable vient d'avouer le meurtre d'une femme non identifiée dont les restes ont été trouvés le 30 août 1992, près de Blythe, à l'ouest de l'itinéraire d'état, juste en dehors de la ville.
....
Les autorités croient que les meurtres de Jesperson ont commencé autour de 1990.
........
Alors qu'il était détenu dans la prison du comté de Clark pour l'assassinat de Julie il se mit à parler à son avocat, Thomas Phelan, sur d'autres crimes qu'il avait commis en commençant par Taunja Bennett 23 ans sa première victime tuée le 23 Janvier 1990 près de Portland.
.......
Source : Résumé après recherches diffférents médias

=====================

la plupart des tueurs en série (les autres d'ailleurs aussi) répondent à un scénario qui correspond à leurs cycles psychiques et émotionnels : quoi de plus naturel car on ne tue pas n'importe quand, ou rarement. en général il faut que quelque chose de "fort" nous y pousse : la période critique septennale et le jour critique émotionnel sont le plus souvent ces éléments "pulsions".

les autorités qui pensent que K. H. Jesperson a démarré ses meurtres autour de 1990 ne se trompent probablement pas : un petit calcul permet de voir qu'il avait alors 35 ans et par conséquent pleine période critique septennale. (les périodes critiques septennales sont des périodes de pulsions/désinhibition).
reste toutefois à vérifier s'il n'a pas fait de bêtises lors de sa période critique septennale précédente, celle des 28 ans. la période critique des 35 ans reste cependant souvent le "point de démarrage" de crimes de certains types. (les périodes critiques sont chacune particulières et prêtent à des symptômes et comportements différents).

ensuite la date du 23 janvier 1990 pour le premier meurtre a bien l'air de correspondre également :

janvier 1990 (6/04/1955)
Sa 20
Di 21
Lu 22
Ma 23
Me 24 E(1)

Je 25 P(18)
I(9

puisque nous retrouvons une veille de E1, le plus fort des quatre jours critiques émotionnels.(les jours critiques émotionnels sont nos jours de pulsions/désinhibition hebdomadaires) la plupart des tueurs et tueurs en série "démarrent" ce jour là.

samedi 9 janvier 2010

stimulation anti-dépression

http://www.abendblatt.de/ratgeber/wissen/article1335787/Tiefe-Hirnstimulation-bei-Depression.html
Tiefe Hirnstimulation bei Depression
9. Januar 2010,
Neuer Therapieansatz bei der Behandlung von schweren Depressionen: Neurochirurgen der Universitätsklinik Heidelberg haben weltweit erstmals eine Patientin erfolgreich durch die Stimulation einer winzigen Nervenstruktur im Gehirn, der sogenannten Habenula, behandelt. Der 64 Jahre alten Frau halfen zuvor weder Medikamente noch eine Elektrokrampftherapie, berichtet die Klinik, die in diesem Fall eng mit Psychiatern des Mannheimer Instituts für seelische Gesundheit zusammenarbeitete. Seit dem Eingriff am 3. Juni 2008 sei die Patientin ohne zusätzliche Elektrokrampftherapie beschwerdefrei.

Wissenschaftliche Untersuchungen haben gezeigt, dass die stimulierte Nervenstruktur bei einer Depression hyperaktiv ist und dadurch die Balance der Nervenübertragungsstoffe im Hirnstamm gestört wird, wie es in der Mitteilung heißt. Die Depression ist eine häufige psychiatrische Erkrankung; rund ein Drittel der Patienten spricht nicht auf eine medikamentöse Therapie an. Auch die Elektrokrampftherapie, die bei sehr schweren Fällen angewandt wird, ist nicht immer wirksam.

Dies war auch bei der Patientin der Fall, die bereits zwei Suizidversuche hinter sich hat. Bei der tiefen Hirnstimulation werden Elektroden ins Gehirn eingesetzt, die über Kabel unter der Haut mit einem elektronischen Impulsgeber verbunden sind, der im Brustbereich implantiert ist. Die Elektroden setzen Strom frei, der kontinuierlich spezifische Hirnareale stimuliert. Diese auch als "Hirnschrittmacher" bezeichnete Therapie wird bereits erfolgreich bei Patienten eingesetzt, die an der Parkinson-Krankheit oder anderen Bewegungsstörungen litten.

Auch depressive Patienten konnten bereits mithilfe der Elektrostimulation mit einigem Erfolg behandelt werden. Allerdings wurden hier zwei andere Hirnregionen stimuliert, die im Bereich des Großhirns lokalisiert sind. Die Habenula (Lateinisch: Zügelchen) liegt weiter unten in Richtung Hirnstamm. "Wir haben uns für die Habenula entschieden, weil dort die zentrale Steuerung von wichtigen Nervenübertragungsstoffen erfolgt, die bei Depression gestört ist", erklärt der Mannheimer Psychiater Privatdozent Dr. Andreas Sartorius.

Der Erfolg des Eingriffs wurde durch vorübergehendes unfreiwilliges Abschalten der Elektrode bestätigt: Ein Fahrradunfall der Patientin erforderte eine Operation, zu deren Vorbereitung ein EKG nötig war. Dazu musste der Hirnschrittmacher abgeschaltet werden. Nachdem er versehentlich für einige Tage nicht wieder aktiviert worden war, kehrte die Depression prompt zurück. Einige Wochen nach erneuter Aktivierung hatte sich der Zustand der Patientin wieder verbessert.

Die Heidelberger Neurochirurgen und Mannheimer Psychiater planen nun eine Studie, bei der die Habenula-Stimulation an fünf psychiatrisch-neurochirurgischen Zentren in Deutschland bei schwer depressiven Patienten zum Einsatz kommt.(HA)

======================

j'avais lu un autre article sur le même sujet mais ils ne donnaient pas l'âge de la patiente... en me disant "çà si ce n'est pas une septennale qui termine sa période critique" et en cherchant un peu j'ai trouvé :
une "électro-stimulation" du cerveau permettrait de réduire voire guérir les problèmes de dépression. c'est ce qui semble avoir réussi chez une patiente dépressive et suicidaire de 64 ans d'après l'article.

vu que la période critique septennale des 63 ans (de 62 ans et demi à 64 ans) s'arrête à 64 ans... il y a de fortes chances que la dépression s'arrête "naturellement" avec le 64ème anniversaire. ce serait bien sûr à vérifier...
tout en tenant compte aussi du jour critique émotionnel qui peut donner lieu à des dépressions foudroyantes mais momentanées...

drame scolaire

SKCenter :
L'élève poignardé dans son lycée est décédé, l'agresseur présumé interpellé

Hakim, 18 ans, est mort hier, vendredi soir un peu avant 23 heures à l'hôpital Henri-Mondor de Créteil. Il a succombé à ses blessures après avoir été poignardé quelques heures plus tôt par un camarade de son âge, dans un couloir du lycée Darius-Milhaud au Kremlin-Bicêtre.

Le lycéen soupçonné d'être l'auteur des coups de couteau, âgé lui aussi de 18 ans et domicilié à Vitry-sur-Seine (Val-de-Marne), a été interpellé en pleine rue vers 1 heure du matin ce samedi à Ivry-sur-Seine.


D'après la police, le drame serait survenu vers 10h40 à l'intérieur de l'établissement, à la suite d'une dispute entre les deux élèves.

Une histoire de «séduction»

Le différend serait lié à une histoire de «séduction». La soeur de la victime, élève en classe de seconde du lycée, aurait été importunée par l'agresseur présumé d'Hakim la veille du drame. Elle prévient alors son frère. «Ils se sont pris la tête à cause d'elle, je ne sais pas pourquoi. L'agresseur a alors sorti un couteau, et l'a planté dans la victime», a expliqué vendredi après-midi une élève de 1ère, en précisant avoir assisté à la scène.

Hakim était un élève « calme »

Dès l'annonce du drame, les cours ont été annulés dans l'établissement. Une cellule de crise sera mise en place dès lundi. Devant les grilles du lycée Darius-Milhaud, les élèves rassemblés faisaient part vendredi midi de leur «surprise» et du «choc» provoqué, au sein de l'établissement, par la nouvelle de l'agression.

«C'est arrivé à la récréation, dans un couloir du lycée. On est tous très choqués, on ne s'y attendait pas», explique ainsi Tony, 17 ans, élève de seconde générale. «La victime était un élève de BEP vente. C'était quelqu'un de calme et de respecté. Ce qui vient de lui arriver, ça fait peur. Ca veut dire qu'on n'est même plus en sécurité à l'intérieur du lycée», a ajouté Jennyfer, 17 ans, élève de BEP Sanitaire et social.

Luc Chatel demande une minute de silence mardi


Le ministre de l'Education nationale, porte-parole du Gouvernement, Luc Chatel a exprimé son «immense tristesse». Il s'était déplacé avec son collègue de l'Intérieur dans le lycée vendredi en fin d'après-midi. Il a proposé « à l'ensemble des proviseurs de lycée et des principaux de collège de faire respecter une minute de silence à la mémoire d'Hakim dans la journée du mardi 12 janvier.» Le ministre de l'Education «leur suggère également d'organiser des temps de parole pour réfléchir collectivement sur la fraternité, le respect de l'autre et la dignité de la personne humaine.»

Vendredi en fin d'après-midi, les ministres de l'Intérieur et de l'Education s'étaient déplacés dans l'établissement pour rencontrer une équipe pédagogique et des élèves sous le choc. Brice Hortefeux avait souligné qu'il s'agissait d'«un drame individuel». «Il ne s'agit pas d'un phénomène collectif, d'un phénomène de bande, il s'agit d'un drame individuel, lié semble-t-il à des préoccupations personnelles, autour d'une rivalité amoureuse.»

«Aucun incident notable dans cet établissement dans les années précédentes»

Le lycée polyvalent Darius-Milhaud accueille 1 500 élèves dans des sections générales et professionnelles.

Selon la mairie du Kremlin-Bicêtre, «il n'y a eu aucun incident notable dans cet établissement dans les années précédentes». Le maire Jean-Luc Laurent (MRC) «a longuement discuté avec le proviseur et doit se rendre sur place», a indiqué son secrétariat.

Impuissance

C'est donc un sentiment d'impuissance qui prédomine après le drame. Le président (PS) de la région a détaillé les mesures de sécurité financées dans l'établissement. «Le lycée était bien protégé, on avait mis des portiques de sécurité et des caméras de vidéosurveillance voilà un an et demi. Il n'y a pas de problèmes de sécurité». Le ministre de l'Education a reconnu qu'il était bien «difficile» de protéger un tel établissement.

Source : Le Parisien

====================

il faudrait que nous apprenions à "vivre avec nos cycles" : 18 ans est une année "à risque" (P19 année critique physique d'un cycle physique de 23 ans).
on peut vérifier aussi, en regardant la situation cyclique des deux personnes, s'il ne s'agit pas d'une "explosion de jour critique émotionnel".
si c'est le cas cela voudrait dire que l'on pourrait et devrait faire un minimum de prévention en enseignant le fonctionnement des cycles émotionnels humains.


l'observation de ces cycles permet en effet de prévoir à l'avance les périodes et jours "à risque d'agressivité" et bien entendu d'en tenir compte.
il faut cependant prendre en compte la situation de tous les impliqués et de leurs réactions, si l'on veut analyser un scénario, ici il semble s'agir de deux personnes de 18 ans et d'une soeur un peu plus jeune.

édit pour un paragraphe de notre Ministre qui a l'air de tout confondre :
"Ce qui s'est passé hier, ce n'est pas un affrontement entre bandes, une affaire de racket, c'est une affaire absolument terrible de banalisation d'une violence quotidienne, c'est un différend entre deux jeunes de 18 ans qui, il y a quelques années, aurait tourné en une petite bagarre à la récréation et là s'est terminé par un coup de couteau et un mort", a déclaré M. Chatel."

les bagarres à la récré c'est dans la guerre des boutons... et peut-être pour d'autres générations de gamins... parce qu'en général on n'avait pas trop intérêt à se bagarrer à la récré : la surveillance était bien trop stricte...
et ensuite à cette époque là les gens de 18 ans ne se comportaient pas comme des gamins apparemment : faut dire qu'ils n'étaient plus à l'école, mais au boulot...

tueur en série

SKCenter :
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=6147&hl=
Luis Alfredo Garavito Cubillos dit La Bestia né le 25 juillet 1957, est un tueur en série et violeur colombien. C'est l'un des tueur en série connus les plus prolifiques.
Gavarito était le plus vieux de sept enfants. Il a été à plusieurs reprises battu par son père et violé par deux voisins masculins. Garavito était également un alcoolique, et a été traité pour dépression et tendances suicidaires. La plupart des meurtres ont été commis sous l'emprise de l'alcool.
Garavito a apparemment commis son premier meurtre en 1992. Les autorités ignoraient l'existence d'un tueur en série jusqu'à ce que 25 corps aient été trouvés dans la ville occidentale de Pereira.
............
==============

je serais tenté de dire "comme tout tueur en série qui se respecte" Garavito a démarré à la faveur d'une période critique septennale : en 1992 il avait 35 ans.

vendredi 8 janvier 2010

tueur en série

SKCenter :
Un tueur en série déclare qu'il était aliéné lorsqu'il a tué 4 femmes autour de Los Angeles dans les années 1970 et nie avoir tué une fille en Californie en 1979.

Une audience est prévue Mercredi pour déterminer si une évaluation psychiatrique doit être effectuée sur Rodney Alcala, 66 ans, selon le comté d'Orange. Alcala se défend seul dans l'affaire.

Alcala fut jugé et condamné deux fois pour le meurtre de Robin Samsoe, 12 ans, de Huntington Beach, Californie.
Pendant qu'il attendait un troisième procès, les enquêteurs ont trouvé des preuves le reliant à 4 meurtres dans le comté de Los Angeles, dont de l'ADN. Il attend son procès pour 5 meurtres le 30 Novembre.
En Septembre, un juge a décidé qu'Alcala pouvait être son propre avocat. Il a déposé une motion de non-culpabilité pour folie pour les meurtres de Los Angeles.

Rodney Alcala s'en est pris à des femmes de 1977 à 1979, ainsi qu'à la fille de 12 ans et une fillette de 8 ans qui fut battue et violée, mais qui survécut.

================

je n'ai pas trouvé la date de naissance précise de l'intéressé. un petit calcul en arrière nous dit cependant qu'il s'agit de crimes de la période critique septennale des 35 ans.
(66 ans aujourd'hui c'est 34 ans en 1977, moment de l'entrée dans la période critique septennale des 35 ans et pic de pulsions)
il n'a peut-être pas tout à fait tort : la période critique septennale est aussi la période des aliénations... le problème étant qu'il ne s'agit en général que d'une sorte de "demi-aliénation" liée à un effet de désinhibition... nous pouvons être en quelque sorte "débridés"... mais nous restons conscients et responsables...

en fait l'intéressé a décelé quelque chose et il serait intéressant d'entendre sa version de la folie septennale...

dans un autre post SKCenter je trouve des données qu'il peut être intéressant de comparer :

En plus de Samsoe (20 juin 1979), il est accusé des meurtres de:

- Jill Barcomb, 18 ans, le 10 Novembre 1977. Son corps fut retrouvé dans un chemin poussiéreux à Mulholland Drive.

- Georgia Wixted, 27 ans, le 16 Décembre 1977. Elle fut retrouvée dans sa maison de Malibu, battue, nue, et sexuellement violentée.

- Charlotte Lamb, 32 ans, de Santa Monica, le 24 Juin 1978. Elle fut découverte nue dans la blanchisserie d'un complexe d'appartements à El Segundo.

- Jill Parenteau, une opératrice de perforeuse pour ordinateurs de 21 ans, le 14 Juin 1979. Elle fut tuée après qu'un intrus soit rentré de force dans son appartement de Burbank; son corps nu fut trouvé sur le sol, placé sur des coussins.

en résumé :
10 novembre 1977 un jeudi
16 décembre 1977 un vendredi
24 juin 1978 un samedi
14 juin 1979 un jeudi
20 juin 1979 un mercredi
(les tueurs en série ont tendance à agir le même jour ou celui d'à côté)
il faudrait cependant être sûr qu'il s'agit bien là des dates justes des viols et meurtres.

criminel et suicidaire ou l'inverse... mais septennal

Castres. Un fermier surprend le violeur de sa fille
Un Castrais de 35 ans a fait irruption dans une ferme et a violé une fille de 13 ans. Il venait de sortir de l'hôpital après une tentative de suicide.

http://www.ladepeche.fr/article/2010/01/08/750811-Castres-Un-fermier-surprend-le-violeur-de-sa-fille.html

==================

en période critique septennale la moindre alerte doit être prise au sérieux : la durée de la période critique étant longue, on n'est pas à l'abri de la récidive, ou de tout autre forme d'acte de violence contre soi ou les autres.

drame conjugal

Villemur-sur-Tarn. Elle tue son mari et se suicide

Les gendarmes enquêtent depuis mercredi soir sur un drame survenu dans le huit-clos d'une maison du hameau de Sayrac, chemin des Saoulous, où un couple a été retrouvé mort. L'homme et la femme, âgés respectivement de 54 et 57 ans, marchands ambulants de profession, gisaient dans une chambre. C'est la famille, inquiète de ne pas avoir de nouvelles de la journée alors que tous avaient passé la soirée ensemble, qui a donné l'alerte, vers 20 heures. En pénétrant dans les lieux, ils ont découvert les occupants ensanglantés et prévenus les secours.

D'après les premières constatations, la femme aurait tiré sur son mari avec un revolver et aurait retourné l'arme contre elle. Le revolver a été retrouvé sur place, à proximité du corps de la femme.

...........
Reste également à comprendre ce qui a pu motiver un tel geste et les raisons de cette dispute éventuelle. Des raisons qui pour l'heure demeurent mystérieuses.
http://www.ladepeche.fr/article/2010/01/08/751166-Villemur-sur-Tarn-Elle-tue-son-mari-et-se-suicide.html

===================

il faudra probablement s'intéresser à la période critique septennale des 56 ans de l'épouse... ainsi qu'au jour critique émotionnel des deux personnes...

suicide

20minutes :
Une intendante de collège se suicide
L'intendante du collège Chaumeton de L'Union s'est donné la mort mardi à son domicile, à l'âge de 58 ans.
http://www.20minutes.fr/article/374930/Toulouse-Une-intendante-de-college-se-suicide.php

====================

une triste histoire dont il faut peut-être chercher le début dans l'arrivée de la période critique septennale des 56 ans de la personne, à 55 ans et demi ? jour critique émotionnel ?

tueur en série ?

Librairie 3ème oeil :
Le meurtrier des fiancés de Halen serait un tueur en série : "Nous sommes sûrs à 90% qu'il a tué également Annick Van Uytsel"

=====================

Annick Van Uytsel, une jeune femme de 18 ans, a disparu dans la nuit de vendredi à samedi 28 (avril 2007) après avoir fait la fête avec quelques amies à Schaffen, près de Diest.

=====================

Les corps du jeune couple découverts samedi matin dans une voiture incendiée dans la Rozedelstraat à Halen (Limbourg, Belgique) porte des blessures par balle, selon les résultats de l'autopsie, a indiqué dimanche soir le parquet de Hasselt. Les deux victimes, Shana Appeltans, 18 ans, de Loksbergen (Halen) et son ami de 22 ans, Kevin Paulus, de Kortenaken, ont donc été assassinés.

=====================

le voisin Ronald Janssen a avoué le crime du jeune couple dans la nuit de vendredi à samedi. mais on le soupçonne aussi d'avoir tué Annick van Uytsel une nuit de vendredi à samedi...

coïncidence peut-être dans les dates, mais pas sûr puisque je pense que les psychopathes passent à l'acte de préférence le même jour de la semaine en raison de pulsions hebdomadaires liées à leur jour critique émotionnel. mais avec la prudence qui s'impose : on est pas sûr que ce soit lui, pour l'instant.

si l'on calcule les cycles entre les deux dates (1) cela donne aussi le même jour critique émotionnel... ceci aussi est important car les jours critiques émotionnels sont d'importance et d'effet différent : un individu a cependant tendance à agir le même jour suite à ses pulsions, le jour critique émotionnel le plus fort étant par exemple E1 premier jour du cycle.

autre élément encore : les troubles psychologiques ont tendance à se manifester ou prendre naissance avec l'arrivée d'une période critique septennale : en 2007 nous sommes dans ou pas loin de la période critique des 35 ans de l'intéressé.


=============================

édit SKCenter 9/01/ :
Le vendredi 17 mars 2006 , dans la matinée, Tamara MORRIS, âgée de 26 ans, quitte son domicile de AARSCHOT ( Belgique).
Elle n’a plus donné signe de vie depuis.

- - - -

apparemment on a retrouvé son squelette entretemps... mais elle aussi a disparu...
un vendredi...

édit 11/01 : l'intéressé aurait effectivement avoué le meurtre de Annick Van Uytsel citée plus haut.

édit 12/01 : deux autres meurtres vont être étudiés...
Ingrid Caeckaert, 26 ans, originaire de Maldegem, a été sauvagement poignardée à mort le samedi 16 mars 1991
Le vendredi 5 juillet 1996, une adolescente Allemande de 16 ans, Carola Titze, disparaissait...
---------
encore du vendredi/samedi...



(1) 28 avril 2007 / 2 janvier 2010

Gary Coleman

Wikipédia :
Gary Coleman est un acteur, producteur et scénariste américain né le 8 février 1968 à Zion, Illinois (États-Unis).

================

Gary Coleman est sorti de l'hôpital
L'acteur, rendu célèbre pour son rôle dans la série «Arnold & Willy», avait été admis mercredi soir après une attaque...

Plus de peur que de mal pour l’acteur Gary Coleman, hospitalisé d’urgence à Los Angeles, mercredi soir, après une attaque. Selon son agent, l’acteur aujourd’hui âgé de 41 ans, devenu célèbre pour son rôle dans la série «Arnold & Willy», va mieux. Il est même sorti de l'hôpital dès jeudi soir.

Selon lui, cette hospitalisation n’était qu’une mesure de précaution. L’acteur, qui a subi deux transplantation – ratées - des reins, a commencé à se sentir mal avant de vomir, plus tôt dans la journée de mercredi. Il a depuis quitté l'hopital.

20minutes.fr

========================

Janvier 2010 (8/02/1968)
Ve 1
Sa 2 I(26)
Di 3
Lu 4 P(12)
Ma 5
Me 6
Je 7 E(22)

Ve 8
Sa 9


l'acteur est entré mercredi soir dans son jour critique émotionnel E22...
et à un mois de ses 42 ans il se trouve en pleine période critique septennale.

les "attaques" sont généralement en rapport avec un jour critique physique... le jour critique émotionnel surtout en période critique septennale étant plutôt associé à nos humeurs et nos coups de blues... mais bon il peut effectivement y avoir des communications entre les cycles physiques et psychiques et ils peuvent revêtir un peu des effets analogues selon les personnes et leur situation, leur état.
attaque... de panique... peut-être aussi... j'ai en effet remarqué que la période critique septennale semblait souvent y être pour quelque chose.