glossaire

ACCIDENT SEPTENNAL : c'est un accident qui arrive lors d'une période critique septennale ou autour de l'une de nos périodes critiques. il peut avoir un lien avec la période critique dans la mesure où c'est une période durant laquelle nos "paramètres" peuvent se modifier : nous avons tendance à être moins prudents, moins conscients d'un risque, nous prenons parfois plus de risques, ce que nous n'aurions pas fait, ou fait différemment, en dehors de cette période-là. la différence est infime mais suffisante pour parfois contribuer à un accident.


ACTEUR : "acteur septennal" ou "acteur du ... (jour x)" est employé dans le sens d'une personne qui "passe à l'acte". un acteur septennal aura tendance à passer à l'acte lors de l'arrivée ou du séjour dans l'une de ses périodes critiques septennales. un acteur d'un jour précis de la semaine, par exemple "acteur du mardi" est une personne qui aura tendance à passer à l'acte ou à démarrer une série d'actions le mardi parce qu'il est natif de ce jour-là et que ce-jour là est alors sa vie durant son "jour critique émotionnel".


BAVURE :  c'est une erreur souvent grave et qui peut être commise par un policier au cours d'une opération, mais aussi par un malfaiteur ou même un tiers en cause ou intervenant... elles sont bien plus rendues possibles lorsque les personnes se trouvent dans une situation d'un ou plusieurs éléments critiques.



BIORYTHMES : par la façon habituelle de désigner les biorythmes on entend trois cycles qui démarrent à la naissance :
- un cycle de l'énergie physique de 23 jours
- un cycle émotionnel (de l'humeur, du moral), de 28 jours
- un cycle intellectuel de 33 jours
les cycles physique et émotionnel ont été découverts aux alentours de 1900 à peu près en même temps par le médecin allemand Wilhelm Fliess et un autre médecin, autrichien, Herrman Swoboda. le cycle intellectuel a été découvert plus tard par Alfred Teltscher, un professeur autrichien en génie mécanique.
il s'agit là de trois cycles courts. Ils comportent chacun à intervalles réguliers un "jour critique" (physique, émotionnel, intellectuel) respectivement chaque 6ème, 7ème et 8ème jour de notre vie.
mais j'ai trouvé entretemps qu'il existe l'équivalent en cycles longs :
- un cycle psychique et émotionnel septennal que j'ai décelé de façon certaine à force de m'intéresser à divers comportements notamment dépressifs et criminels ; de même que le cycle physique sextennal et le cycle intellectuel octonal... ce dernier étant uniquement suspecté pour l'instant.
les biorythmes sont souvent "mis à toutes les sauces" et parfois payants, ce qui n'est pas nécessaire : ils sont gratuits sur le Net et pas à confondre avec l'astrologie ou la numérologie, s'agissant d'un mécanisme endogène (hormonal je pense) qui influe souvent nos capacités et comportements physiques, psychiques et intellectuels.


COMPATIBILITE BIORYTHMIQUE : c'est le fait pour différentes personnes d'avoir les mêmes cycles. cela est important pour un couple, ou dans les relations parents-enfants, par exemple, où le fait d'avoir le jour critique ou des périodes critiques septennales simultanément, peut parfois poser problème...



CRITIQUE - CRITICITE : lorsqu'il est question des cycles psychiques et émotionnels il faut entendre par "critique" non pas qu'il s'agit de "mauvais jours" et "mauvaises périodes" mais de jours et périodes "charnières" çàd lors desquels nous pouvons être amenés à prendre des décisions, à changer des choses et des situations, à modifier nos paramètres, mais nous restons seuls juges quant à la direction que prendront ces "orientations".
c'est ainsi qu'un jour ou une période critique peut conduire à un drame, mais peut aussi conduire à une géniale invention, à une décision très satisfaisante et profitable...
cette criticité - d'un jour ou d'une période critique -  va momentanément induire des pulsions (qui vont nous aider, nous donner envie, voire nous pousser à agir dans le sens que nous préférons, que nous avons choisi) et un effet de désinhibition (qui va nous faciliter un passage à l'action).


CYCLES LONGS : c'est le cycle psychique et émotionnel septennal qui induit une pulsation chaque septième année de notre vie, le cycle physique sextennal (chaque sixième année) et intellectuel octonal (chaque huitième année). (si l'existence du premier est certaine pour moi, le second et surtout le dernier, demandent à être confirmés).
ces cycles sont rythmés par une pulsation d'environ une année à une année et demie : et c'est cette année de pulsation qui est à considérer comme année ou période critique. donc à ne pas confondre avec la théorie des cycles humains qui considère des périodes successives longues de sept années chacune.


CYCLE PHYSIQUE SEXTENNAL (ou aussi cycle physique et émotionnel sextennal) : c'est un cycle qui démarre au moment de la naissance et qui se compose d'une succession de périodes de six années et qui régit notre énergie physique. Il comprend des périodes critiques pouvant se traduire par des "années de fatigue" qui arrivent chaque sixième année de notre vie. ce cycle n'est que suspecté et il convient encore de l'étudier au moyen de suffisamment d'exemples et statistiques.


CYCLE INTELLECTUEL OCTONAL : c'est un cycle qui démarre au moment de la naissance et qui se compose d'une succession de périodes de huit années qui régit notre efficacité intellectuelle. il comprend des périodes critiques durant lesquelles notre intellect est moins "efficace", périodes qui défilent chaque huitième année.



CYCLE PSYCHIQUE ET EMOTIONNEL SEPTENNAL : c'est un cycle très important qui démarre au moment de la naissance et qui se compose d'une succession de périodes critiques psychiques et émotionnelles autour de chaque septième année de vie, c'est à dire nos années de vie de la table de sept..



DECALAGE DES RYTHMES courts : les rythmes et cycles sont immuables et démarrent au moment de la naissance. les rythmes courts (biorythmes de 23-28-33 jours) peuvent cependant parfois décaler définitivement d'un jour en avant ou d'un jour en arrière selon le moment de la naissance. Une naissance tôt le matin (heures proches de 0 heure) pourra faire décaler définitivement les cycles biorythmiques d'une personne au jour précédent, donc un jour en arrière. une naissance tardive proche de minuit pourra faire décaler les cycles d'une personne au jour suivant. une remarque ici cependant : les raisons et les conditions exactes du mécanisme, restent mystérieuses et font partie des nombreux points encore à éclaircir par la recherche scientifique.
il y a probablement un lien avec le fait que la journée chronobiologique semble aller de 18h à 18h et non pas de 0h à 0h comme nos journées "officielles" : mais cela aussi reste à confirmer.


DEPRESSION FOUDROYANTE : voir ci-après sous "dépression hebdomadaire"


DEPRESSION HEBDOMADAIRE : c'est une journée de "dépression", déprime, ou coup de blues qui peut nous arriver à l'entrée du jour critique émotionnel, c'est à dire chaque semaine le jour où nous sommes nés (et dès la veille au soir de ce jour). dans les cas graves elle peut engendrer des "dépressions foudroyantes" çàd des dépressions ou crises d'angoisse subites et violentes.


DEPRESSION SEPTENNALE : c'est une dépression qui peut se déclencher à l'entrée dans une période critique du cycle psychique et émotionnel septennal. elle est souvent longue et grave.
dans l'extrême elle peut donner lieu à des comportements dramatiques liés à un changement de personnalité voire un coup de folie.
http://rythmeshumains.blogspot.fr/search/label/d%C3%A9pression%20septennale


DEPRESSION SEMESTRIELLE : comme beaucoup de choses ici c'est un rythme qui reste à découvrir et à étudier, mais je retrouve des problèmes (graves parfois car suicides et autres drames) lors d'une période qui se situe autour de l'anniversaire... et à six mois de là (5/7 mois) ce qui me fait soupçonner un rythme semestriel.


DESINHIBITION : voir sous PULSIONS/DESINHIBITION.


DRAME SEPTENNAL : c'est un drame qui a lieu au moment de l'arrivée d'une période critique septennale ou durant celle-ci.
il peut être directement lié à la période critique septennale, lorsqu'il arrive avec celle-ci, mais aussi indirectement. dans ce cas le drame arrive en dehors de la période critique, mais reste lié à celle-ci. c'est par exemple le cas si une dépression septennale perdure au-delà de sa durée habituelle, et qu'un drame arrive après 36 ou 43 ans.


DRAME DU JOUR CRITIQUE EMOTIONNEL : c'est un drame qui arrive le jour critique émotionnel, ou le jour à côté, généralement "aidé" par un effet de pulsions/désinhibition (voir cette expression) survenant à ce moment-là.


ELEMENTS CRITIQUES : j'appelle ainsi les différents épisodes (jours et périodes critiques) par lesquels passe l'humain avec des conséquences et une intensité très variables en fonction des personnes, des âges et des situations. ce sont souvent eux que l'on trouve ou doit observer en cas de problème, car ce sont souvent eux qui peuvent être la cause d'un état particulier (dépression par exemple) ou aussi ce sont eux qui peuvent produire un effet faciliteur ou déclencheur d'une action un passage à l'acte, par leur effet de pulsions et de désinhibition.



ENFANT SEPTENNAL : c'est un enfant né en période critique septennale du ou des parents ; il aura alors toujours ses propres périodes critiques en même temps que son ou ses parents. c'est une situation de compatibilité dont il peut être utile de tenir compte lors de rapports parents enfants.


ERE BIORYTHMIQUE : les trois cycles biorythmiques démarrent en même temps par leur jour 1 le jour de la naissance. comme ils sont de durée différente ils vont se mélanger ensuite. ils arrivent cependant à un moment de la vie (58 ans et 67 jours) à un redémarrage collectif, lorsque tous seront à nouveau ensemble à leur premier jour (P1-E1-i1) au bout de 23x28x33 jours. c'est cette durée de vie qui est parfois appelée une ère biorythmique.


IVRESSE SEPTENNALE :
j'appelle ainsi cet état particulier qui peut nous arriver en jour critique (jour critique émotionnel surtout) ou période critique (période critique septennale).
ivresse sans alcool car psychique et liée à nos cycles, mais pouvant avoir des effets un peu analogues : nous sommes poussés et désinhibés ce qui peut parfois conduire à des comportements inhabituels voire "déraisonnables" ou dangereux.


JOUR CRITIQUE EMOTIONNEL ou MORAL : c'est un jour de "dépression", blues ou "down", hebdomadaire. toujours le même jour de la semaine : le jour de naissance, simplement parce qu'il s'agit d'un cycle de sept jours.
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/2011/05/jour-critique-emotionnel.html


JOUR CRITIQUE INTELLECTUEL : c'est un jour de "débrayage" de nos facultés intellectuelles - nous sommes un peu moins efficaces. (chaque huitième jour)


JOUR CRITIQUE PHYSIQUE (ou aussi jour critique physique et émotionnel) : c'est un jour de "débrayage" de l'énergie physique : ce jour là nous sommes moins efficaces. nous pouvons même être parfois carrément malades. c'est aussi un jour à accidents. (chaque sixième jour)


JOURNEE CHRONOBIOLOGIQUE (ou aussi journée biorythmique) : la journée chronobiologique se déroule de 18 heures à 18 heures et non pas comme notre journée officielle de 0H à 24H. ainsi un jour critique va démarrer déjà la veille au soir : né par exemple un dimanche, on "entre" dans le jour critique émotionnel dès le samedi soir aux alentours de 18H. il est important d'en tenir compte car l'entrée dans le jour critique - émotionnel dans cet exemple - la veille au soir de ce jour est un possible "pic de dépression". (beaucoup de coups de blues, de violence, et aussi pour cela, moment de prédilection des suicidaires le soir ou au courant de la nuit à l'entrée dans le jour critique émotionnel).


MALADIE D'UN JOUR : j'ai appelé ainsi les différents "malaises" et maladies survenant subitement parce que l'on entre ou se trouve dans un jour critique physique. ces malaises sont très fréquents et souvent on est remis le lendemain, une fois le jour critique passé.


MALADIE SEPTENNALE : j'ai appelé ainsi une maladie qui survient avec l'arrivée ou durant une période critique septennale et d'après mes observations elles peuvent être nombreuses et variées, différemment graves. la science doit étudier la chose mais il convient de se méfier de certaines maladies même graves, car liées au passage dans la période critique septennale : elles semblent pouvoir disparaître après elle...


NATIF DU DIMANCHE : c'est une personne née un dimanche. elle va se distinguer par le fait qu'elle aura sa vie durant son "jour critique émotionnel" (jour de tristesse ou de mauvaise humeur) toujours le dimanche et cela peut énormément lui compliquer la vie, ainsi qu'à son entourage.


PEDOPHILIE SEPTENNALE : c'est une pédophilie qui se manifeste ou survient au moment de l'arrivée d'une période critique septennale et durant celle-ci, en quelque sorte "à la faveur" de pulsions et d'un effet de désinhibition liés à la période critique. des passages à l'acte peuvent survenir à ce moment là alors qu'il n'y a jamais eu d'antécédents, et leurs auteurs n'arrivent souvent pas à se les expliquer. cette pédophilie peut se poursuivre ensuite au-delà de la période critique mais souvent aussi les pulsions cessent avec la fin de celle-ci. il peut y avoir récidive lors des périodes critiques suivantes.


PERIODE CRITIQUE OCTONALE : c'est la période critique du cycle intellectuel octonal.


PERIODE CRITIQUE SEPTENNALE : c'est la période critique du cycle psychique et émotionnel septennal. elle démarre environ six mois avant un anniversaire de la table de sept et elle est de durée variable : quelques semaines à un ou deux ans. les périodes critiques septennales sont très importantes car elles peuvent donner lieu parfois à de très graves dépressions et multitude d'autres maux et comportements.


PERIODE CRITIQUE SEXTENNALE : c'est la période critique du cycle physique sextennal. elle semble pouvoir induire de très longues périodes (une année) de grand fatigue, voire épuisement.


PHASE ACTIVE ou positive/PHASE PASSIVE ou négative : ce sont des éléments dont tiennent compte les découvreurs des biorythmes, mais nous les considérons différemment, car nous n'avons pas trouvé la même corrélation. le sujet reste cependant à étudier car nous avons remarqué par exemple une nette différence entre les jours critiques de la phase active et ceux de la phase passive.


PULSIONS/DESINHIBITION : exprimées ensemble dans le contexte des rythmes et cycles dont il est ici question, il faut entendre par là un mécanisme de pulsions (probablement hormonal mais cela reste à étudier et confirmer)(qui va nous donner envie, même nous pousser à faire quelque chose, à agir, passer à l'acte) mécanisme de pulsions associé pour plus d'efficacité à un effet simultané de désinhibition : afin d'arriver, d'oser, agir et entreprendre, nous allons être désinhibés ce qui aura pour résultat que nous aurons moins peur, voire plus peur du tout, de passer à l'acte. 
cet effet de pulsions/désinhibition se produit à l'arrivée et pendant nos jours et périodes critiques. 



RECIDIVE SEPTENNALE  : c'est une récidive qui survient lors de l'arrivée d'une période critique septennale à la faveur des pulsions septennales, alors qu'un précédent passage à l'acte a déjà eu lieu dans les mêmes conditions cycliques. elles expliquent les mystérieuses poses de sept années que les professionnels constatent parfois entre deux crimes ou séquences de crimes, sans pouvoir les expliquer.



RECIDIVE HEBDOMADAIRE : c'est une récidive cyclique liée au jour critique émotionnel qui est hebdomadaire. cela entraîne des passages à l'acte, pas forcément d'une semaine à l'autre, mais le même jour de la semaine (ou autour)  en raison des pulsions survenant ce jour-là. 


RYTHMES COURTS : ce sont les rythmes physique de 23 jours, émotionnel de 28 jours, et intellectuel de 33 jours. (comparativement aux cycles longs, qui sont les mêmes, mais en années...) ces rythmes courts sont pratiquement ceux des "biorythmes" mais d'après mes observations il convient de revisiter cette théorie dans certains aspects de son fonctionnement.


RYTHME EMOTIONNEL DE 28 JOURS : rythme de l'humeur, d'une durée de 28 jours, qui démarre au moment de la naissance. Il comprend quatre jours critiques émotionnels : un tous les sept jours. s'agissant pratiquement d'un rythme à pulsations hebdomadaires, le jour critique émotionnel est toujours (sauf décalage des cycles) le jour de la semaine où l'on est né.


RYTHME INTELLECTUEL DE 33 JOURS : rythme du cerveau et de la pensée, d'une durée de 33 jours. il comprend quatre jours critiques intellectuels : un tous les huit jours.


RYTHME PHYSIQUE DE 23 JOURS : rythme de l'énergie physique, d'une durée de 23 jours, qui démarre au moment de la naissance. il comprend 4 jours/épisodes critiques physiques : un tous les six jours.


SUICIDE SEPTENNAL : c'est un suicide qui a un lien avec l'arrivée d'une période critique septennale ou le séjour durant celle-ci. la période critique septennale pouvant donner lieu à de graves dépressions et épisodes d'importantes pulsions suicidaires y compris foudroyantes c'est à dire subites et inattendues  (souvent alors le jour critique émotionnel), c'est dans ces moments-là que sont prises parfois "sur le champ", les décisions de passer à l'acte, aidées en cela par un mécanisme simultané de désinhibition face au suicide ou à la mort.
le suicide septennal peut être directement lié à l'arrivée ou au séjour en période critique : le passage à l'acte a alors lieu à ce moment-là. mais il peut aussi avoir un lien indirect : le passage à l'acte est alors différé et a lieu plus tard, la source du mal-être restant toutefois la dépression septennale passée, mais alors souvent persistante au-delà de la durée de la période critique.


SUICIDE DU JOUR CRITIQUE EMOTIONNEL : c'est un suicide qui, comme son nom l'indique, a lieu le jour critique émotionnel, ou le jour à côté. cela reste à étudier mais c'est probablement le suicide le plus fréquent en raison des épisodes de dépression importante qui peuvent survenir particulièrement le jour critique émotionnel ou au passage de celui-ci.


TUEUR SEPTENNAL : un tueur septennal est un criminel qui passe à l'acte lorsqu'il entre ou se trouve dans l'une de ses périodes critiques septennales. il a aussi tendance à récidiver à ce moment-là. cette particularité est à l'origine des mystérieuses pauses de sept années (ou multiples de sept) que l'on rencontre de temps en temps entre deux crimes ou séries de crimes perpétrés par le même auteur. l'auteur peut aussi ne pas s'arrêter de tuer entre deux périodes critiques ou reprendre lors de l'une de ses périodes critiques suivantes, après une pause de sept années, ou multiple de sept années.