samedi 30 octobre 2010

accident

L'Union L'Ardennais :
Un homme décède coincé entre deux wagons
L'employé s'affairait à accrocher deux wagons remplis de blé entre eux, quand l'accident s'est produit.
 R L, 56 ans, est décédé hier matin. Il s'est retrouvé coincé entre deux wagons, alors qu'il était en train de les accrocher l'un à l'autre.
L'incompréhension
Les employés de la coopérative, quant à eux, complètement bouleversés par les événements, ne s'expliquent pas ce qui est arrivé. « Les deux collègues communiquent par talkie-walkie pendant la manœuvre. Peut-être se sont-ils mal compris ? ».............. R L, travaillait depuis vingt ans au sein de la coopérative et avait déjà entrepris ce genre de manœuvre plus d'une centaine de fois.

===================

incompréhensible... effectivement pour quelqu''un qui a fait çà maintes fois... mais ce qu'il y a de particulier ici c'est la situation en période critique septennale des 56 ans de la personne : selon les cycles qui m'intéressent, une période où il y a probablement plus d'accidents car "on a souvent la tête ailleurs" et on est "distrait"...
cela reste à confirmer au moyen de statistiques, de même que l'éventuelle présence du jour critique physique ou émotionnel, jour des accidents.

infanticide

Mort de Leila : la mère écope de 7 ans de prison
La cour d'assises des Bouches-du-Rhône a reconnu coupable d'homicide volontaire C. M., accusée d'avoir tué son bébé de 14 mois et de délaissement de mineurs (elle avait abandonné ses deux autres filles en décembre 2006). La jeune mère a été condamnée à 7 ans d'emprisonnement.
(SKCenter)

================
curieuse affaire que celle de cette jeune femme de 33 ans accusée d'avoir tué son bébé et de l'avoir jeté à la poubelle... d'avoir abandonné ses deux filles aussi, tout cela en décembre 2006...
un premier point déjà est la proximité de la période critique septennale des 28 ans, à l'époque des faits...
sinon on pourrait voir la situation de la maman et du bébé le jour du drame. mais je ne sais même pas si on connaît ce jour avec précision...

vendredi 29 octobre 2010

récidive septennale ?

Peter Dale MacDonald accusé de trois meurtres

La police de Toronto vient de porter des accusations de meurtre prémédité contre Peter Dale MacDonald, un homme de l'Île-du-Prince-Édouard, pour les meurtres non résolus de trois prostituées, commis de 1994 à 1997.
Les trois travailleuses du sexe Julie Ann Middleton, 23 ans, Virginia Coote, 33 ans et Darlene McNeill, 35 ans, ont toutes été étranglées. Leurs corps ont été retrouvés dans le même secteur du lac Ontario.
Peter Dale MacDonald purge en ce moment une peine d'emprisonnement à vie pour le meurtre de James Campbell. Ce dernier, âgé de 63 ans, a été étranglé dans son appartement, à Toronto, en avril 2000.
MacDonald, 52 ans, originaire de Summerside, est aussi accusé du meurtre de Michelle Charette, âgée de 40 ans, retrouvée morte au mois d'août 2000 à Windsor. Le procès n'a toujours pas eu lieu.
La police de Toronto n'a pas révélé les détails de son enquête ni les circonstances qui ont mené à ces accusations additionnelles plus de 16 ans après les événements.

==================
le premier meutre en 1994 semble avoir eu lieu en période critique septennale des 35 ans. (les périodes critiques constituent souvent des moments de "démarrage" chez les tueurs en série, du fait des pulsions qui surviennent à ce moment-là - les récidives ont alors tendance à arriver également à cette occasion pour les mêmes raisons, les pulsions étant septennales). c'est ainsi qu'en 2000 l'intéressé se trouvait dans sa période critique des 42 ans.

provoc...

(JDD.fr)
Drôme: 48h de garde à vue pour une petite "inflation"

Un habitant de Bourg-la-Reine (Drôme) a été arrêté et mis en garde à vue pendant 48 heures pour avoir envoyé un courrier à la maire du 7e arrondissement de Paris, Rachida Dati, lui demandant une petite "inflation", relate le Dauphiné Libéré . L'homme de 48 ans, qui avait ainsi souhaité relever le lapsus de la députée européenne au cours d'une émission de télévision, a vu son appartement perquisitionné et son ordinateur saisi. Il devra comparaître le 3 décembre prochain pour "outrage à personne chargée d'une fonction publique".

===============

(c'est sous réserve car j'ai trouvé plusieurs âges entretemps)

suicide

Après le suicide de son fils, salarié de France Telecom, une mère accuse

Salarié de France Telecom en longue maladie, E., 38 ans, s'est pendu au domicile de sa grand-mère..., le 11 octobre. Pour sa mère, ce suicide est lié à l'employeur.
...........................
Petit à petit, E. tombe dans la dépression. En 2005, il est placé en longue maladie sur recommandation d'un médecin du travail de France Telecom.
Patrick Ackermann, chargé des risques psychosociaux au syndicat Sud PTT, rencontre E. et sa mère un ou deux ans plus tard. Il s'agit de chercher à réintégrer le salarié dans l'entreprise via un poste à temps aménagé. « Cela n'a pas été possible, confie le syndicaliste. E. était très fragile, très mal psychologiquement. »
...........................
Nous avons contacté France Telecom à propos du cas d'E.. Il nous a été répondu, par courriel, que le trentenaire « était en arrêt maladie et n'était plus présent à France Télécom depuis novembre 2005. Il est donc difficile d'imaginer qu'un lien puisse exister entre ce drame, que nous regrettons, et ceux ayant eu lieu l'année dernière. »
E. s'est pendu au domicile de sa grand-mère, ..., dans la nuit du 10 au 11 octobre dernier. En raison de sa maladie, il allait bientôt être placé en retraite d'office. « Il voulait se pendre depuis trois ans, souffle la maman. Il me disait : "Je ne suis pas comme les autres. Ils ne veulent pas de moi." Il a mis fin à ses souffrances. »
http://www.leberry.fr/editions_locales/bourges/apres_le_suicide_de_son_fils_salarie_de_france_telecom_une_mere_accuse@CARGNjFdJSsBFxoDAhg-.html

============

dur...dur... mais on retrouve là aussi des éléments qui me font penser à une dépression septennale liée à la période critique des 35 ans... si la personne s'est suicidée à 38 ans l'an dernier elle avait, 34 ans en 2005 au moment de l'arrivée de sa dépression. or c'est à 34 ans et demi que l'on démarre la période critique septennale des 35 ans. cela semble aussi concorcer avec le fait "qu'il voulait se prendre depuis trois ans"...
jour critique émotionnel ? une dépression septennale peut se déclencher d'elle même le moment venu, mais le travail et bien d'autres éléments ou situations peut également être des déclencheurs...

dépression

un petit article intéressant pour les symptômes cités, qui sont ceux qui peuvent survenir aussi lors de l'arrivée d'une période critique septennale...
http://www.come4news.com/la-depression-des-symptomes-parfois-trompeurs-903721

J'ai exerçé la profession d'infirmière en santé mentale durant dix ans et j'ai constaté l'étonnement des patients qui se retrouvaient parachutés en clinique psychiatrique avec un diagnostic de dépression. Tout le monde connaît la chape de tristesse qui s'abat sur le dépressif. Ce trouble se traduit souvent par une perte de l'élan vital : le malade n'a plus envie de rien, n'a plus d'appêtit, maigrit. Ce sont des signes évidents. Pourtant, il existe d'autres manifestations plus insidieuses de l'état dépressif auxquelles il faut être vigilent.

Des douleurs rebelles
Il est des douleurs chroniques qui résistent à tous les antalgiques. Qu'elles soient musculaires, neurologiques ou articulaires, aucune lésion ni trouble organique ne peut les expliquer. C'est pourquoi certains sont surpris de se voir prescrire des anti-dépresseurs pour les soulager. En effet, la dépression peut être à l'origine de maux physiques divers : migraines, crampes, lombalgies etc...
Une tendance à l'hyperphagie
La dépression peut s'accompagner d'une augmentation de la consommation alimentaire, dans un but de remplissage ou pour calmer des angoisses. Dans ce cas, on peut observer une prise de poids.
Une intolérence au bruit
Il est alors perçu comme amplifié. Les claquements de portes, les cris d'enfants deviennent insupportables. Un comportement agressif
Parfois la personne déprimée ne manifeste aucune tristesse mais plutôt une forte hostilité, surtout envers son entourage, ce qui génère beaucoup d'incompréhension.
Des troubles du sommeil
Ils peuvent se manifester par des difficultés d'endormissement ou des réveils matinaux précoces.
Des difficultés de concentration
Des oublis, des trous de mémoire, des pertes d'objets (souvent les clefs...), une incapacité à lire ou à suivre une émission de télé peuvent révéler un état dépressif.
Une fatigue intense et permanente
Elle ne cède pas au repos et nous accable dès le réveil.
Bien sûr, tous ces symptômes ne sont pas nécessairement liés à une dépression. Mais, si nous sommes facilement alertés par une grande tristesse et un abattement, les signes moins typiques ne retiennent pas forcément notre attention. Il est important de les reconnaître chez soi et ses proches, afin de consulter rapidement et d'être correctement traité.

incurable...

Télégramme.com :
Hauts-de-Seine. Pensant mourir, il tue sa femme à coups de marteau
28 octobre 2010
Un homme de 43 ans a tué sa femme à coups de marteaux le 19 octobre dernier à Antony dans les Hauts-de-Seine. Il pensait être atteint d'une maladie incurable et ne pouvait supporter l'idée que sa femme refasse sa vie avec un autre. Avant d'être mis en examen pour "meurtre par conjoint", il a passé des tests médicaux. Verdict : il est en très bonne santé. ...
Profitant de l'absence de ses trois enfants, âgés de 9, 13 et 15 ans, il a ensuite quitté la maison avec l'intention de se suicider en se jetant dans la Seine. Arrivé près du fleuve, il s'est ravisé. Pas le courage de sauter. Il a donc pris la fuite. Les forces de l'ordre l'ont interpellé mardi dernier. Au cours de la garde à vue, il a expliqué aux policiers la raison de son acte. Une maladie incurable ? Pas sûr. L'homme a été mis en examen pour "meurtre par conjoint" juste après avoir appris qu'il était en bonne santé, précise Le Parisien.

=================

stupéfiant... si ce n'était vrai... et coup de folie ayant possiblement un lien avec le passage dans la période critique septennale des 42 ans...
c'est une période de perturbations physiques et psychiques qui peut, si l'on a des tendances délirantes et hypocondriaques, faire apparaître maintes peurs et maladies... si tel est le cas il ne faut pas rester seul car on finit par s'enfoncer et être de plus en plus persuadé que ce que l'on s'imagine est réel...

quant à se considérer comme propriétaire de sa femme au point d'avoir un droit de vie et de mort... cela peut aussi faire partie du délire, mais c'est encore un autre problème...  heureux - si l'on peut dire cela dans ce cas - qu'il n'ait pas voulu "mettre à l'abri" ses trois enfants de la future absence des parents... car cela arrive aussi...
jour critique émotionnel ?

mercredi 27 octobre 2010

exécution

SKCenter :
Une juge fédérale a interdit lundi à l’Etat de l’Arizona, dans le sud-ouest des Etats-Unis, d’exécuter par injection mortelle Jeffrey Landrigan, 48 ans, à l’aide d’un anesthésiant dont les autorités refusent de divulguer l’origine. Jeffrey Landrigan, condamné à mort pour meurtre en 1990, devait être exécuté hier matin. Alors que le seul laboratoire fabriquant l’anesthésiant utilisé dans les exécutions aux Etats-Unis, le thiopental, est en rupture de stock, l’Arizona avait annoncé le 30 septembre s’être procuré une dose suffisante du produit pour exécuter M. Landrigan.

================

Jeffery Timothy Landrigan
Date of Birth: March 17, 1962
On Dec. 15, 1989, Chester Dean Dyer was found dead in his apartment by co-worker, who went to his residence because they were concerned about his failure to appear for work. Dyer was found face down with an electrical cord at the front of his throat. The victim also had lacerations about his face and puncture wounds in the upper back. The victim's death was determined to have been caused by strangulation. Dyer had telephoned Michael Shaw at work on Dec. 13, 1989, to let him know he had talked "Jeff" into coming to his apartment and was having sexual relations with Jeff. On Dec. 20, 1989, the police arrested Landrigan on unrelated charges. Police later developed numerous items of evidence that tied Landrigan to the killing of Dyer.

===========

apparemment le sursis n'a pas été de longue durée et l'intéressé vient d'être exécuté par injection...

la situation cyclique des condamnés à mort est toujours instructive car on trouve souvent le ou les éléments déclencheurs que sont jours et périodes critiques : ce sont eux qui, par leur présence, ont entre autre tendance à mener au drame car ce sont des moments "pulsions" mais surtout aussi des éléments "désinhibition"...

voici la situation de
Jeffery Timothy Landrigan

Date of Birth: March 17, 1962
On Dec. 15, 1989,

décembre 1989 (17/03/1962)
Me 13
Je 14
Ve 15
Sa 16 E(1)
Di 17 P(18)
Lu 18 P(19)
Ma 19 I(9)
Me 20

le 15 décembre est la veille de l'arrivée du jour critique émotionnel "fort" qu'est E1 (dès le 15 au soir)
mais aussi de l'ensemble P18/P19 jours critiques physiques.
il a 27 ans et 9 mois et se trouve par conséquent dans sa période critique septennale des 28 ans (depuis mi-septembre).
je n'ai toutefois pas réussi à trouver de façon certaine la date du drame puisqu'il est dit que Chester Dean Dyer a été retrouvé mort ce jour-là... la situation à l'entrée de la période critique septennale constitue cependant déjà à elle seule un élément important puisque c'est un pic de pulsions par lequel on passe environ six mois avant un anniversaire septennal.

mort subite du nourrisson et bébé secoué

18 mois de prison requis pour avoir secoué leur bébé.
Un couple de la région de Walcourt a comparu mardi devant le tribunal correctionnel de Dinant. Les parents ont secoué volontairement leur nouveau-né, à plusieurs reprises, en décembre 2007. L'enfant souffre de graves lésions cérébrales.
Les deux prévenus ont secoué volontairement leur bébé, à plusieurs reprises, en décembre 2007. L'enfant, placé dans une institution spécialisée, souffre de graves lésions cérébrales, de problèmes de vue et d'ouïe. Agé de trois ans, il se déplace en chaise roulante.
Le 25 septembre 2007, la jeune mère de famille donnait naissance à des jumeaux, un garçon et une fille. La petite fille devait décéder le 26 novembre de la mort subite du nourrisson. Eprouvés psychologiquement, les parents commettaient l'irréparable à plusieurs reprises. Les 6, 22 et 26 décembre 2007, ils allaient secouer le jeune garçon qui ne cessait de pleurer. "Comme un prunier", précisera même le père.
(rtbf.be.infos)

=============

divers éléments peuvent être vérifiés, dans ce drame, vu que j'ai les données, ce qui n'est pas souvent le cas :

- la mort subite du nourrisson a tendance à intervenir le jour critique physique (ou à l'arrivée de celui-ci) parce qu'il s'agit d'un "jour maillon faible" ; c'est aussi le cas ici où le premier bébé est décédé le 26 novembre, la veille d'un épisode doublement critique P18 et E8.

- mais... le jour critique physique est aussi le "jour des bébés secoués"... pour les mêmes raisons... parce que ce "jour maillon faible" bébé ne ne sent pas bien et peut souvent pleurer fort et beaucoup... c'est ce jour là que bébé est pafois qualifié d'infernal de sorte que si le "gardien" du bébé craque il va avoir tendance à le secouer.
et c'est aussi le cas ici, du moins pour le secouement fatal (26 décembre) : il s'agit d'un jour critique physique P1, le plus "dur" des quatre jours critiques du cycle physique. les précédents secouements semblent avoir eu lieu en jour neutre. (6 et 22 décembre)

- et enfin il y a une donnée que je n'ai pas, c'est le jour critique émotionnel du "gardien" ou parent secoueur...
ici il serait intéressant de savoir quel est ce jour pour les deux époux : ce jour là on peut bien plus facilement perdre patience, et on est bien plus irritable.

- s'agissant de bébés jumeaux... les bébés vont avoir exactement le même cycle tous les deux puisqu'ils sont nés le même jour : ils risquent alors de souvent pleurer ensemble le même jour, parce qu'ils ne sont pas en forme...

voici la situation des bébés le jour des drames :

novembre 2007 (25/09/2007)
Ve 23
Sa 24
Di 25
Lu 26
Ma 27 P(18) E(8)
Me 28 P(19)
Je 29

Décembre 2007 (25/09/2007)
Sa 1
Di 2
Lu 3 P(1)
Ma 4 E(15)
Me 5
Je 6
Ve 7
Sa 8 P(6) I(9)
Di 9 P(7)
Lu 10
Ma 11 E(22)
Me 12
Je 13
Ve 14 P(12)
Sa 15
Di 16 I(17)
Lu 17
Ma 18 E(1)
Me 19
Je 20 P(18)
Ve 21 (P19)
Sa 22
Di 23
Lu 24
Ma 25 E(8) I(26)
Me 26 P(1)
Je 27
Ve 28
Sa 29
Di 30
Lu 31

mardi 26 octobre 2010

suicide

Sud-Ouest.fr :
Dordogne : le couple de retraités s'est suicidé "simultanément"
A Mauzac, les gendarmes ont terminé les investigations : le couple de retraités retrouvés morts hier matin dans leur garage se sont bien suicidés simultanément, cela ne fait plus de doute
Le parquet n'a pas ordonné d'autopsie. Les deux personnes, âgées de 64 et 70 ans, se sont tiré une balle dans la tête, à bout portant, à l'aide d'un revolver. Les deux coups ont été mortels, a confirmé le médecin légiste.
Le scénario du suicide, révélé ce matin par "Sud Ouest", faisait peu de doute : l'épouse du couple, âgée de 64 ans, était atteinte d'une maladie qui la condamnait. Et des panneaux avaient été posés sur la porte d'entrée : "Défense d'entrer, prévenez la gendarmerie." En outre, des vêtements propres étaient mis en évidence pour "la mise en bière", d'après une lettre qui contenait aussi des instructions pour les obsèques. Des colis pour des proches du village ont aussi été retrouvés ainsi que des courriers expliquant le geste à l'intention du procureur, du maire et de la gendarmerie.
Le couple n'avait pas d'enfants et peu de rapport avec la famille. Natifs de Paris, ils se sont installés à Mauzac il y a six ans.

===========

compatibilité septennale, chez ce couple (période critique des 63 ans pour la dame (il serait intéressant de voir si elle n'est pas malade depuis l'entrée dans cette période, à 62 ans et demi) et période critique septennale des 70 ans pour le monsieur (on y entre dès 69 ans et demi).

drame familial

Familiendrama mit drei Toten

26.10.2010,
Ein 17-Jähriger rast frontal in einen Sattelzug - und stirbt. Dann macht die Polizei noch eine schreckliche Entdecktung: Vermutlich hat er zuvor seine Eltern getötet.

===============

ce jeune de 17 ans s'est tué lors d'une collision frontale avec un poids lourd. lorsque la police a voulu prévenir ses parents (50 et 59 ans) elle a trouvés morts dans leur maison : on craint que le fils ne les ait tués puis s'est probablement suicidé lors d'une collision.

décès

Un facteur de 46 ans retrouvé mort au volant de son fourgon.
mardi 26.10.2010, 05:17 - La Voix du Nord
Les pompiers ont trouvé le facteur inanimé au volant de son fourgon. D'après les premiers éléments de l'enquête, J-P B serait mort d'un arrêt cardiaque. Il était l'un des trois facteurs qui livrent habituellement le courrier à Haspres.

============

la 47ème année de vie est une année critique physique... (P1 première année d'un nouveau cycle de 23 ans).
peut-être une coïncidence, mais peut-être aussi qu'un jour nous saurons, grâce à des statistiques, si la 47ème année de vie est plus "à risque" que l'année de vie 46 ou 45...
cela permettrait de confirmer l'existence - comme je le suspecte - d'un cycle physique et psychique de 23 années.
jour critique physique ?

accident

Une partie de chasse a tourné au (stupide) drame familial. Les faits se sont déroulés à Airaines (Somme), dimanche matin. Alors qu'il chassait, un homme de 49 ans aurait glissé du monticule où il était monté et a tiré accidentellement un coup de fusil. La balle a atteint son fils, âgé de 13 ans, à la tête. Gravement blessé et en dépit des secours, le jeune garçon est décédé sur place.
http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=4813911213920244538

lundi 25 octobre 2010

suicide

 corps identifié
Le corps sans vie repêché dimanche ...a été identifié.
Il s'agit bien de la femme de 49 ans qui avait été portée disparue sur la plage .. Un examen du corps doit être pratiqué dans l'après-midi. Pour l'heure, la thèse du suicide par noyade semble privilégiée par la Police.

forcené

Un forcené maîtrisé par le Raid
mardi 12 OCTOBRE 2010,
Un homme de 64 ans a été maîtrisé ce matin...après s'être retranché pendant 12 heures chez lui.
Il a fallu six assauts aux policiers d'élite du Raid pour venir à bout du forcené armé. ...................
Au départ, c'est son fils qui a appelé les secours, inquiet parce que son père s'est enfermé chez lui depuis plusieurs jours. Mais quand les pompiers arrivent, ils comprennent que le retraité est armé et dangereux. Aucun dialogue n'est possible.
....................
 L'homme a été interné d'office en raison de son état délirant.
Dépressif, le sexagénaire était déjà placé sous tutelle. Il était connu pour des accès de violence, notamment lors d'une séparation en 2004.

==============

périodes critiques septennales des 56 et 63 ans ? jour critique émotionnel ?

infanticide

Trente ans de réclusion pour un père infanticide
(site 3ème oeil)
" La cour d'assises d'appel de la Charente a condamné vendredi soir à 30 ans de réclusion criminelle un Bordelais de 38 ans qui avait jeté dans la Garonne son fils, un bébé de 14 jours qu'il ne désirait pas, en 2006, a-t-on appris samedi auprès des avocats des parties civiles.

====================

2006 : entrée en période critique septennale des 35 ans... ?

mal...

« Mais depuis deux ans, c'était infernal. Lui qui était si calme, il était devenu violent, physiquement et verbalement. "
j'ai relevé cette phrase dans un article sans trouver toutefois les détails qui m'intéressent : l'âge de la personne car cela ressemble fort à l'entrée dans une critique septennale ; la personne s'est hélas suicidée...

décès

Un sexagénaire retrouvé mort dans une rivière (47)
L'homme était activement recherché depuis hier après avoir disparu du foyer dans lequel il résidait. Son corps sans vie a été retrouvé ce matin, dans une rivière de Mézin
Ce n'est que ce matin vers 10 heures que les gendarmes ont retrouvé le corps mort noyé de B D, sous un pont qui enjambe la rivière la Gélise à Mézin. Depuis hier, l'homme de 69 ans, résidant au foyer pour personnes âgées de l'Orée du bois à Mézin, était activement recherché. Un important dispositif de gendarmes et de pompiers a battu la campagne Mézinaise toute la nuit en vain jusqu'à la macabre découverte de ce matin.
http://www.sudouest.fr/2010/10/24/un-sexagenaire-retrouve-mort-dans-une-riviere-47-220476-7.php

meurtre

Le suspect est accusé de meurtre
MONTRÉAL - Un homme âgé de 28 ans, B D, a été formellement accusé de meurtre au deuxième degré, samedi, en lien avec la découverte du corps sans vie d’un homme dans un appartement situé dans l’arrondissement Verdun, vers 15 h vendredi.
L’accusé se serait lui-même livré aux policiers quelques minutes après que les policiers eurent découvert le cadavre.
Une altercation ...serait à l’origine du 33e homicide à survenir sur le territoire desservi par le Service de police de la Ville de Montréal.
http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/2010/10/20101023-222001.html

violence conjugale

Plainte pour violence conjugale: le SPVM ouvre une enquête interne
La police de Montréal (SPVM) a annoncé hier qu'elle ouvrira une enquête interne pour faire la lumière sur les «délais inexplicables» dans le traitement d'une plainte pour violence conjugale dont l'auteure a été poignardée à mort six jours plus tard.
M A D a été assassinée dans la nuit de samedi à dimanche dans son logement de Montréal-Nord. Son ancien conjoint, EK, 34 ans, fait face à des accusations de meurtre prémédité. Près d'une semaine avant le drame, le 11 octobre, la victime de 28 ans avait porté plainte contre le suspect pour harcèlement et violence.
...........................
»Elle vivait l'enfer»
http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201010/22/01-4334965-plainte-pour-violence-conjugale-le-spvm-ouvre-une-enquete-interne.php?

===============

une entrée en période critique septennale pour l'auteur de l'assassinat... et une situation de compatibilité pour les deux personnes, apparemment. par conséquent une situation à risque important...

drame conjugal

http://www.cyberpresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201010/22/01-4335201-condamne-pour-le-meurtre-de-sa-conjointe-en-2009-pas-de-liberation-avant-15-ans.php

Condamné à une peine de prison à vie, un père de famille qui a tué sa conjointe devant leurs deux adolescentes ne sera pas admissible à une libération conditionnelle avant 15 ans.
...................
Le 20 septembre, le Montréalais de 42 ans, qu'on ne peut identifier en raison d'une ordonnace de non-publication, a plaidé coupable du meurtre non-prémédité de sa conjointe ...........
Le 26 août 2009, une dispute éclate entre le suspect et sa conjointe à leur domicile de l'arrondissement Saint-Michel, dans le nord-est de Montréal. L'homme aurait alors poignardé la femme à 50 reprises.
Les deux filles du couple, alors âgées respectivement de 11 et 15 ans, étaient présentes au moment du meurtre et ont été blessées.

==================

l'entrée dans la période critique septennale des 42 ans semble y être. jour critique émotionnel ?
car il faut bien un "moteur" pour une telle réaction et un tel acharnement lors d'une dispute...

troubles...

Mineurs chiliens : le retour des héros vire au drame

Le passage de l’ombre à la lumière est brutal pour les 33 mineurs chiliens. Enfermés pendant 69 jours dans une mine de San José, certains miraculés montrent des signes de troubles peu après leur sortie,. Le cas du jeune Edison Pena est révélateur. Victime d’une crise d’angoisse, « absolument prévisible », selon un psychologue, lors d’une énième séance de surexposition médiatique, le mineur a été immédiatement hospitalisé vendredi.
..................
http://www.leparisien.fr/politique/mineurs-chiliens-le-retour-des-heros-vire-au-drame-24-10-2010-1121371.php

========================

je suis allé chercher l'âge du jeune Edison Pena : il a 34 ans et c'est le moment de l'entrée dans la période critique septennale des 35 ans. c'est effectivement un moment de fragilisation : cela reste cependant individuel car il y a d'autres mineurs en situation septennale...
quatre mineurs ont 27 ans (entrée période critique des 28 ans) (deux de 29 ans, aussi)
deux ont 34 ans (période critique des 35 ans)
deux ont 48 et un 49 ans (période critique des 49 ans)
deux ont 56 ans (période critique des 56 ans)
et un d'en eux a 63 ans (période critique septennale des 63 ans)
sur les 33 mineurs il y en a 12 en période critique soit 36% de l'ensemble.
il serait intéressant de savoir si on a pu discerner des comportements particuliers à chaque période critique.
je ne sais pas s'ils sont volontaires pour descendre car il est intéressant aussi de voir les âges "absents" :
20 - 21 - 22 - 23
25 -
28 (pleine période critique)
32
35 (pleine période critique)
36
37
38
39
41 (entrée période critique)
42 (pleine période critique)
47 (année critique physique)
51
55 (entrée période critique)
57
58 59
60
61
62 (entrée période critique)

il est par exemple curieux de voir qu'il manque les gens en "pleine période critique" des 28 - 35 et 42 ans...
mais tout cela peut être aussi du domaine de la coïncidence...
je pense cependant pour ma part qu'il y a quelque chose à observer du côté de la "prise de risque " ou de "l'absence de peur" (désinhibition) : prise de risque plus importante à l'arrivée d'une période critique septennale, par exemple... plus de peur ou prudence en pleine période critique ? mais bon je crois que si on n'est pas mineur il est difficile de s'imaginer ce qui se passe dans une tête lorsqu'on descend à des centaines de mètres sous terre... vaut mieux ne pas être claustrophobe...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Mine_San_Jose-fr.svg

samedi 23 octobre 2010

mort subite du nourrisson

un petit up pour un ancien post datant de novembre 2007 dans un de mes anciens blogs, et relatant un essai de statistiques concernant la mort subite du nourrisson :


j'ai relevé la situation biorythmique des bébés par rapport au cycle physique de 23 jours des biorythmes (cycle découvert par les Dr Fliess et Swoboda - aux alentours de 1900) (1)

- l'analyse porte sur 62 cas de MSN trouvés en cherchant en divers endroits sur le Net : je n'ai pas pu aller au-delà - comme cela serait nécessaire - du fait que je n'ai pas trouvé plus de données. (je n'ai pas accès à des données officielles : il faut connaître la date de naissance d'un bébé ainsi que la date de la MSN)

- dans la colonne "nombre de décès" ne pas tenir compte des décimales mais seulement des nombres de 1 à 7.

voici les résultats :
jour 1 : 7 décès (jour critique physique P1)
jour 2 : 3 décès
jour 3 : 4 décès
jour 4 : 0 décès
jour 5 : 3 décès
jour 6 : 6 décès (jour critique physique P6)
jour 7 : 2 décès
jour 8 : 5 décès
jour 9 : 1 décès
jour 10 : 1 décès
jour 11 : 1 décès
jour 12 : 4 décès (jour critique physique P12)
jour 13 : 1 décès
jour 14 : 2 décès
jour 15 : 0 décès
jour 16 : 1 décès
jour 17 : 2 décès
jour 18 : 6 décès (jour critique physique P18)
jour 19 : 4 décès
jour 20 : 1 décès
jour 21 : 3 décès
jour 22 : 2 décès
jour 23 : 3 décès

- il ressort assez clairement les "pics" des jours ou plutôt épisodes critiques tous les six jours, (P1-P6-P12-P18) s'agissant d'un cycle de l'énergie à pulsations tous les six jours (2), avec néanmoins quelques mystères :

jour critique 1 : le maximum avec 7 décès

jour critique 6/7 : respectivement 6 et 2 décès. les deux jours sont à considérer car il s'agit d'un down sur deux jours (l'un ou l'autre, ou une partie des deux je ne sais pas encore précisément : çà reste à étudier)

jour neutre 8 : là c'est bizarre 5 décès... pour un jour qui en principe est neutre... j'ai cependant tendance à penser qu'avec des données plus nombreuses et plus précises, surtout, ce "pic" est à comptabiliser avec le "down" de l'énergie des jours P6 et P7.
car si l'on admet les jours P6 - P7 - P8 cela fait 13 décès sur ces trois jours.

jour critique 12 : 4 décès

jour critique 18 : 6 décès
jour critique 19 : 4 décès (P18 et P19 fonctionnent également en paire tout comme P6/P7)

qu'il convient en principe de résumer ainsi :
P1 : 7 décès pour un jour
P6/P7/P8 : 13 décès sur trois jours (4,3 par jour)
P12 : 4 décès pour un jour
P18/P19 : 10 décès sur deux jours (5 par jour)
P3 : 4 décès pour ce jour
P2 - P5 - P21 - P23 : 3 décès/jour
P14 - P17 - P22 : 2 décès chaque jour
P9 - P10 - P11 - P13 - P16 - P20 : 1 décès/jour.
P4 - P15 : 0 décès ces jours là.

(P signifie le numéro du jour du cycle physique biorythmique de 23 jours de Fliess/Swoboda - ces jours sont numérotés de 1 à 23)


au total il y a pour ce cycle qui est de 23 jours, 4 "épisodes critiques", comportant 7 jours "à risque" - sur un ensemble de 23 jours - nous avons 34 décès soit 55 pour cent de décès sur 30 pour cent d'une période.
(ces épisodes critiques sont - dans mon interprétation - des "pulsations" chaque sixième jour de vie, en partant du jour de naissance : lors de ces pulsations semble se produire un "down" de l'énergie de l'organisme)
ces statistiques sont ce que j'ai pu faire avec les maigres données que j'ai eu pas mal de difficultés à rassembler au gré des forums et blogs : elles seraient à refaire avec quelques centaines de cas au moyen de données "officielles"(3) : un tel travail devrait certainement confirmer l'existence et le bon fonctionnement du cycle physique biorythmique de 23 jours, de ses "downs" chaque sixième jour et à cette occasion apporter un peu plus de lumière sur le mystère des Morts Subites des Nourrissons, mais sur d'innombrables autres choses encore car ce cycle est manifestement présent tout au long et dans tous les événements de notre vie...




(1) c'est Fliess je crois, qui a remarqué une régularité dans les visites des mamans inquiètes : elles avaient tendance à venir le consulter le même nombre de jours après la naissance parce que bébé n'était pas bien (bébé a en effet tendance à pleurer beaucoup lors d'un épisode critique et à être insomniaque, donc chaque sixième jour de sa vie. le jour critique physique est aussi pour cela le jour des bébés secoués)
attention : mon tableau mentionne les différents jours d'un cycle de 23 jours : le jour 1 par exemple est autant le 24ème jour de vie du bébé que le 47ème (ils sont tous deux le jour 1 d'un cycle de 23 jours) et non pas le premier jour de vie du bébé... (d'ailleurs un décès au moment ou le jour de l'accouchement n'est pas compté, puisque pas MSN)

(2) calculateur :  http://biorythm.online.fr/w/
les "jours critiques" sont les jours P1 - P6/P7 - P12 et P18/P19.
le jour critique émotionnel (jours en E) joue également parfois un rôle, mais faute de données je n'ai pas eu l'occasion de beaucoup m'y intéresser dans le domaine de la MSN.

(3) si lors de ce travail - qui est en somme assez simple - l'on prend en compte l'heure de naissance et l'heure de décès des bébés on devrait pouvoir observer quelle est notre "journée chronobiologique" ; je la suspecte aller de 18H à 18H et non pas de 0H à 0H comme notre journée officielle...


============

édit 20/10/2012 : il y a encore une autre façon intéressante de lire mon tableau : c'est celle de prendre en compte les "épisodes critiques" du cycle de 23 jours des biorythmes. s'agissant de pulsations chaque sixième jour voici ce que çà donne (car je ne sais pas, en effet, quand précisément démarre et s'arrête chaque épisode critique) :

épisode P1 (jours P23 + P1) : 10 décès
épisode P6 (jours P6 + P7 + P8) : 13 décès
épisode P12  (jour P12) : 4 décès
épisode P18  (jours P18 + P19) : 10 décès

soit : 
37 décès sur 62 (soit 60% des décès) en l'espace de ces quatre épisodes/pulsations critiques (8 jours sur 23 jours soit sur 35% de temps)
les autres 25 décès (40% des décès sur 65% de temps)

on découvre notamment une chose importante, c'est que l'épisode P6 est bien critique, tout comme les trois autres, alors que c'est ce jour là qui est considéré dans l'interprétation traditionnelle de la théorie des biorythmes comme un "bon jour" : c'est ce bon jour (car situé dans la première moitié dite phase active du cycle) qui a en réalité faussé toutes les interprétations et statistiques et conduit ensuite au désintérêt des biorythmes (années 70) puisque, considéré comme un bon jour, les accidents - tout aussi nombreux que les autres jours critiques - n'étaient pas compris...


n.b. statistiques portant sur plusieurs cycles successifs, çàd bébés non pas âgés seulement de 1 à 23 jours, mais d'âges variés, le cycle se renouvelant toujours après 23 jours. (je précise car on m'avait posé la question).

vendredi 22 octobre 2010

exécution

Name Wooten, Larry
Date of Birth 12/10/58
 Date of Offense 9/3/96
Summary of incident
On September 3, 1996, Wooten murdered an 80-year-old black male and his 86-year-old wife. Wooten stabbed the victims and cut their throats. Also, the female victim was beaten with a pistol with such force that the grips and portions of the trigger mechanism of the pistol broke off. Wooten then robbed the couple of $500.00 to $600.00 in cash.
http://www.tdcj.state.tx.us/stat/wootenlarry.htm
=================
 
l'intéressé vient d'être exécuté au Texas.
http://www.tsr.ch/info/monde/2611111-le-texas-a-execute-un-homme-de-51-ans-jeudi-coupable-du-double-meurtre-d-octogenaires-en-1996.html
 
voici sa situation le jour du crime :
Septembre 1996 (10/12/1958)

Di 1
Lu 2
Ma 3 P(6)
Me 4 P(7) E(8)
Je 5
Ve 6

pas de période critique des cycles longs (37 ans et 9 mois) mais un jour critique physique P6 et veille de jour critique émotionnel E8.
(les jours critiques physiques et émotionnels sont des jours "pulsions")

jeudi 21 octobre 2010

dissidents

Wikipédia :

- Guillermo Fariñas Hernández (born 3 January 1962) ("El Coco") is a Cuban doctor of psychology, independent journalist and political dissident in Cuba. He has conducted 23 hunger strikes over the years to protest various elements of the Cuban regime. He has stated that he is ready to die in the struggle against censorship in Cuba.
2010 hunger strike. Fariñas during his hunger strike.In February 26, 2010, Fariñas declared yet another hunger strike to protest the death of fellow dissident Orlando Zapata Tamayo. He has indicated that he will remain on strike until twenty-six other prisoners of conscience who are seriously ill are set free. As of April 1, 2010, he has been in a hospital in his hometown of Santa Clara, receiving fluids intravenously since collapsing on March 11, 2010. His condition is said to be weak, but stable.
...............
On July 8, 2010, Fariñas ended his 134-day hunger strike Thursday, following signs the communist government is making good on its promise to release 52 political prisoners.
2010 Sakharov Prize
On 20 October 2010 Fariñas was awarded the Sakharov Prize for Freedom of Thought by the European Parliament.[7] In presenting the award the parliament commended Fariñas saying that he was a "symbol of the fight for freedom of speech". This marks the third time that the award has been made to Cuban dissidents.

- Orlando Zapata Tamayo (May 15, 1967 – February 23, 2010) was a Cuban mason, plumber, and political activist and prisoner who died after fasting for more than 80 days.

- Pedro Luis Boitel (1931–1972) was a Cuban poet and dissident who opposed the governments of both Fulgencio Batista and Fidel Castro. In 1961, the regime sentenced him to 10 years in prison. Boitel died during a hunger strike in prison in 1972 while serving a sentence handed down by the communist regime.

==============

le "moteur" des dissidents est assez souvent septennal, et on le retrouve chez les trois cubains dont j'ai trouvé les données chez Wikipédia : c'est ainsi que Guillermo Farinas qui vient d'obtenir le prix Sakharov se trouve dans sa période critique septennale des 49 ans ; Orlando Zapata se trouvait dans sa période critique septennale des 42 ans lors qu'il est décédé des suites de sa grève de la faim, et Pedro Luis Boitel se trouvait lui aussi dans sa période critique septennale des 42 ans lors qu'il est décédé pour les mêmes raisons.

Elliott Smith

Sept choses à savoir sur Elliott Smith
Le 21 octobre 2003, le chanteur originaire de Portland disparaissait tragiquement dans des circonstances mystérieuses, poignardé en pleine poitrine. Suicide, meurtre? Sept ans plus tard, l'enquête est toujours ouverte et sa voix fantômatique continue de nous hanter.
1. Il a commencé par le rock garage. Né le 6 août 1969 à Omaha, dans le Nebraska, Steven Paul Smith, de son vrai nom, déménage avec sa mère au Texas puis rejoint son père dans l'Oregon, après le divorce de ses parents.
.....................
5. Sa mort reste un mystère. Le 21 octobre 2003, Elliott Smith et sa petite amie, Jennifer Chiba, se disputent dans leur appartement de Los Angeles. Elle s'enferme dans la salle de bains, entend soudain un cri et découvre le chanteur, poignardé de deux coups de couteau dans le coeur. L'enquête est toujours en cours. Officiellement, sa mort n'est toujours pas reconnue comme un suicide, même si la dépression chronique dont souffrait le guitariste pourrait le laisser à penser. Son addiction à l'héroïne avait créé en lui une paranoïa dont il n'arrivait pas à se défaire. Mais sept ans après sa mort, et malgré le culte qui règne autour de lui, son entourage reste encore aujourd'hui étonnement silencieux.
................
http://www.lexpress.fr/culture/musique/sept-choses-a-savoir-sur-elliott-smith_929829.html
===================

 les éléments "pulsions" qui iraient plutôt dans le sens d'un suicide ou d'une "crise de paranoïa", semblent réunis :

octobre 2003 (6/08/1969)
Di 19
Lu 20
Ma 21 P(6)
Me 22 P(7) E(8)
Je 23

jour critique physique P6 + jour critique émotionnel  E8 + entrée en période critique septennale des 35 ans (34 ans et 3 mois)
une dispute avec sa copine du moment Jennifer Chiba aurait eu lieu, lors de laquelle Elliot Smith se serait donné des coups de couteau.
on a un temps suspecté Jennifer Chiba (pas trouvé sa date de naissance pour voir sa situation au moment de l'atercation)...

drame familial

Toter Tierarzt in Oberursel Stiefsohn wohl schuldunfähig
Obwohl er seinen Stiefvater brutal mit Schlägen und Messerstichen getötet hat, erwartet den 30 Jahre alten Studenten aus Oberursel wohl keine Gefängnisstrafe.
Nach dem tödlichen Familiendrama in Oberursel ist der Stiefsohn des Opfers in der Psychiatrie. Der 30- Jährige soll in der Nacht zum Dienstag seinen Stiefvater getötet haben. Nach einem medizinischen Gutachten spreche alles dafür, dass der Student zur Tatzeit schuldunfähig war, teilte die Frankfurter Staatsanwaltschaft mit. Der Mann war am Mittwoch dem Haftrichter vorgeführt worden, hatte dort aber keine Angaben zum Tathergang gemacht.
Die Familie konnte noch nicht befragt werden. Die Mutter, die Schwester und die Großmutter des 30-Jährigen standen unter Schock. Sie waren während der blutigen Tat im Haus gewesen.
Der Student soll nach einem jahrelangen Familienstreit mit einem Baseballschläger auf den 50 Jahre alten Tierarzt losgegangen sein und ihm mehrfach in den Oberkörper gestochen haben. Die 56 Jahre alte Mutter hatte gegen 4.00 Uhr die Polizei gerufen. Der Notarzt konnte nur noch den Tod des Mannes feststellen, der auf einem Bett im Gästezimmer lag. (dpa)
http://www.fr-online.de/rhein-main/bad-homburg/stiefsohn-wohl-schuldunfaehig/-/1472864/4760354/-/index.html
==============

la goutte qui fait déborser le vase ? "après des années d'un conflit familial" le fils, un étudiant de 30 ans,  a tué son beau-père de 50 ans à coup de batte de baseball... il a été interné en psychiatrie.
vu que le conflit dure depuis un certain temps il faut probablement là aussi aller voir en amont car il semble y avoir compatibilité septennale entre des deux personnes en cause et leur récent passage simultané dans leurs périodes respectives n'est peut-être pas étranger au conflit et au drame arrivé : période des 49 ans pour le beau-père et 28 ans pour le beau-fils)
jour critique émotionnel ? (mardi)

disparue

Nouvelles fouilles, 4 ans après la disparition d'Alicia Allemeersch

De nouvelles fouilles sont en cours dans la Sambre à Montignies, dans le cadre de la disparition d'Alicia Allemeersch, qui n'a pas donné signe de vie depuis le 12 novembre 2006, relate Actu24.
Police, pompiers et protection civile sondent la Sambre, non loin de la maison où habitait Alicia au moment de sa disparition.
On ignore les raisons de cette nouvelle fouille mais un nouvel élément pourrait avoir relancé l'enquête.
La jeune femme, âgée à l'époque de 20 ans, vivait en couple et était mère d'une petite Jenna. Elle avait quitté son appartement le soir du 12 novembre pour aller chercher un pain. On ne l'a plus revue depuis. (7sur7)

====================

j'ai regardé la situation de cette jeune fille disparue il y a près de quatre ans, bientôt...


novembre 2006 (23H environ disparition, le dimanche 12 novembre 2006)
(naissance 7/11/1986)
Je 9
Ve 10 P(18) E(1)
Sa 11 P(19) I(17)
Di 12
Lu 13
bizarrement il y a proximité de la date anniversaire, et proximité d'un épisode trimplement critique assez important (P18/P19 et E1 i17 vendredi et samedi...) cette situation peut simplement signifier qu'elle avait "la bougeotte"... ce qui veut dire aussi "prise de risque"...
aurait-elle "organisé" quelque chose à ce moment-là, pour disparaître dimanche soir ? çà ne devrait pas être çà, les véritables "jours à risques" étant passés (de jeudi soir à samedi soir : on devrait avoir pu constater alors un comportement particulier de jour critique physique, émotionnel et intellectuel...)
situation, ce soir là,  des deux hommes qu'elle fréquentait ?
mais une disparition dans un endroit "à risque" n'est probablement pas à exclure... à une heure aussi tardive...

(les disparitions volontaires, ou les fugues, ont tendance à arriver de préférence le jour critique émotionnel dès la veille de celui-ci)

meurtre

Un prince saoudien condamné pour le meurtre de son amant
Saud Bin Abdulaziz Bin Nasir al Saud a été reconnu coupable du meurtre du serviteur qui partageait sa chambre, et son lit, dans un luxueux hôtel londonien.
La sentence est tombée mercredi : perpétuité. Reconnu coupable, mardi, du meurtre de son serviteur le 15 février, le prince saoudien sera donc emprisonné à vie en Grande-Bretagne. Saud Bin Abdulaziz Bin Nasir al Saud, petit-fils par sa mère du roi Abdallah, âgé de 34 ans, était suspecté d'avoir tué à Londres Bandar Abdullah Abdulaziz, son domestique saoudien de 32 ans. Ce dernier avait été retrouvé dans sa chambre d'hôtel, étranglé, le corps couvert de bleus et de morsures au visage.
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/10/20/01016-20101020ARTFIG00447-un-prince-saoudien-condamne-pour-le-meurtre-de-son-ami.php

journée contre la dépression

c'est aujourd'hui, paraît-il : alors profitons-en pour rappeler, en résumant, ce que sont la dépression septennale et la dépression hebdomadaire, telles que je les ai découvertes à force d'observer les gens et les faits divers de l'actualité :

- la dépression septennale est une dépression qui peut être longue et importante (dans les situations graves, elle peut mener parfois au suicide). sa particularité est son lien avec les pulsations (chaque septième année de notre vie) de notre cycle psychique et émotionnel septennal, c'est à dire qu'elle a tendance à survenir autour de nos années de la table de sept. (14/15 ans, 21/22 ans, 27/28 ans, 34/35 ans, 41/42 ans, 48/49 ans, 55/56 ans, 62/63 ans, 69/70 ans, 76/77 ans, 83/84 ans, 90/91 ans).

elle ne survient bien entendu pas systématiquement, heureusement, mais elle peut survenir parfois sans aucune raison, mais aussi du fait d'un élément traumatisant qui va nous arriver autour de ces périodes : celui-ci peut alors produire un effet de déclencheur de la dépression.
nous subissons toutefois, tous, au cours de notre vie, comme l'indique la liste ci-dessus, le passage dans une dizaine de ces "périodes à risque" que sont les périodes critiques septennales... : c'est probablement pour cela que l'on dit qu'un français sur six connaîtra la maladie dépressive au cours de sa vie...

de nombreux problèmes de couples, aussi, prennent naissance à ce moment-là et ont pour origine l'arrivée d'une "période critique septennale" de l'un ou l'autre des partenaires, parfois des deux, s'il y a compatibilité. cela est souvent lié au changement de personnalité ou de comportement que peut induire une dépression septennale.

le fait de le savoir à l'avance permet en quelque sorte d'être sur ses gardes et de comprendre et mieux réagir à ce qui peut nous arriver : "un homme (ou une femme) averti(e) en vaut deux"...

si on observe un peu les dépressions et les événements dramatiques autour de nous et dans l'actualité, on remarquera souvent ce lien avec l'âge septennal des victimes ou des auteurs de suicides par exepmple mais aussi drames conjugaux et autres. c'est ainsi que j'ai trouvé l'existence du cycle dont je parle.


- la dépression hebdomadaire est aussi le fait d'un cycle du moral ... mais il est à pulsations hebdomadaires : c'est ainsi qu'en observant bien,  nous avons tendance à avoir nos gros coups de blues toujours le même jour de la semaine, celui où nous sommes nés (dès la veille au soir) : pas d'astrologie ni de numérologie mais cycle émotionnel de sept jours démarrant le jour de la naissance... mais là aussi les symptômes sont d'intensité variable et non systématiques...
il est également utile de s'en rappeler pour ne pas paniquer en cas de crise d'angoisse ou de pensées suicidaires, ce jour-là : tout en y prenant garde car le "jour critique émotionnel", est pour cette raison-même et assez fréquemment, le "jour du suicide"... comme je l'appelle dans certaines circonstances dramatiques...

on peut voir aussi : http://rythmeshumains.blogspot.com/search/label/d%C3%A9pression%20septennale

chute

...un homme se tue en tombant d'un balcon du 10e étage
Un homme de 28 ans d'origine sri-lankaise s'est tué mercredi à l'aube en tombant d'un balcon du 10e étage dans la commune d'Ittigen (BE), a indiqué la police cantonale bernoise dans un communiqué. Les circonstances du drame n'ont pas encore été éclaircies.
L'homme a été retrouvé sur les voies de la gare de Worblaufen (commune d'Ittigen), située en bas du balcon d'où l'accident a eu lieu. Le drame s'est passé vers 5h00 du matin.

accident

Unfall: Frau von Maishäcksler erfasst
In Hollingenstedt ist eine 27-jährige Frau beim Verrichten der Notdurft von einem Maishäcksler erfasst worden. Die Frau wurde lebensgefährlich verletzt. Zu allem Überfluss stieß der alarmierte Notarztwagen auf dem Weg zum Einsatzort bei Glüsing mit ...

============

c'est une femme de 27 ans qui a été grièvement blessée apparemment par une broyeuse de maïs.
ce serait à vérifier mais je pense que les accidents sont plus fréquents en période critique septennale ou à l'arrivée de celle-ci parce que nous sommes un peu plus distraits, et avons souvent "la tête à autre chose"...
à vérifier aussi la présence éventuelle des "jours accidents" (jour critique physique et jour critique émotionnel)
trop nombreux accidents pour que je les retienne tous, et dont je ne note que certains de temps à autre, en quelque sorte en guise de rappel...

surendettement et suicide

Surendetté, il attaque les créanciers
Sa femme, âgée de 48 ans, s’est suicidée. Elle avait contracté 27 crédits auprès de 14 organismes pour 207.000€.
Il n’a rien vu venir et aujourd’hui doit plus de 207.000 euros à 14 organismes de crédits à la consommation. Un homme, habitant de Meurthe-et-Moselle, a découvert au suicide de sa femme, en août 2009, qu’elle s’était endettée alors qu’elle gérait entièrement les comptes du ménage.
...........................
==============

Van Damme

Jean-Claude Van Damme: crise cardiaque
Alors qu'il tournait le film «Weapon» en Nouvelle-Orléans, Jean-Claude Van Damme a subi une crise cardiaque au lendemain de son 50e anniversaire.
Cette attaque cardiaque est d'ordre mineur. Après avoir brièvement séjourné dans un hôpital de la Louisiane, il est maintenant de retour chez lui, en Belgique, pour poursuivre sa convalescence. La vedette d'action devrait se remettre pleinement de son malaise.
Dans un court message transmis à MTV News, le porte-parole du comédien a dit qu'il se portait bien.
...................
Van Damme a célébré son 50e anniversaire de naissance le 18 octobre.

===============

les incidents cardiaques ayant tendance à arriver en présence d'un jour critique physique ou parfois émotionnel, on peut d'un coup d'oeil sur les cycles vérifier la situation :

octobre 2010 (18/10/1960)
Sa 16
Di 17
Lu 18 P(1)
Ma 19 E(8)
Me 20
Je 21 I(17)
Ve 22

lundi 18 l'acteur se trouvait dans son jour critique physique P1 (le jour le plus fort des quatre de ce cycle de l'énergie) et il entrait le soir même dans son jour critique émotionnel E8.
l'acteur nie entretemps avoir eu une "crise cardiaque"... il vaut mieux, effectivement que ce soit un simple malaise de jours critiques, ce qui arrive fréquemment... :-)

cancer

L'actrice Kim Novak souffre d'un cancer du sein.
 Kim Novak, la sublime Madeleine/Judy dans le film "Sueurs Froides" d'Allfred Hitcock est atteinte du cancer du sein. L'actrice de 77 ans, a commencé son traitement. Voilà une bien triste nouvelle en ce mois de lutte et de prévention contre la maladie.
..............
La tumeur a été découverte lors d'une mammographie de contrôle ................
.............

===================

drame conjugal

Drame conjugal ..........
Un homme de 45 ans aurait étranglé son ex-conjointe hier matin .......... avant de transporter son corps dans sa camionnette durant 400 kilomètres, ......... Le suspect devrait comparaître dans les prochains jours pour faire face à des accusations de meurtre ou d'homicide, ..........
Le drame se serait produit hier matin vers 10h00. «Le couple avait amorcé des procédures de séparation», ............ «L'homme aurait vraisemblablement étranglé son ex-conjointe», a-t-il ajouté.

====================

37 et 45 ans pour ce couple en cours de séparation : périodes critiques respectives ? (35 ans et 42 ans : compatibilité septennale)...
jour critique émotionnel lundi ?

mercredi 20 octobre 2010

drame de la vieillesse

Il a tué sa femme gravement malade
Les enquêteurs estiment que ce drame familial, homicide suivi d'un suicide, s'est déroulé dimanche matin. Le mauvais état de santé de l'épouse aurait motivé le double geste funeste.
Ainsi donc, les secours et les militaires de la compagnie de gendarmerie ont découvert les corps sans vie de .. 80 ans et de son épouse - âgée de 77 ans -
Cette dernière était gravement malade et l'on pense que le geste funeste qui a vu son mari la tuer d'une balle de fusil de chasse tiré de près a voulu mettre un terme à ses souffrances.

==============

il faudrait s'intéresser de près aux mécanismes et aux conséquences qu'engendre l'arrivée d'une période critique septennale :  une dépression septennale peut parfois prendre les allures d'une grave maladie : l'arrivée de la période critique (76 ans et demi)  va accentuer cet état, subitement et considérablement, mais souvent momentanément, le temps de passer la période critique.
par ailleurs la 81ème année de vie est une année pulsions P12.

mardi 19 octobre 2010

Eyedea

Eyedea Retrouvé Mort à Son Domicile
Le renommé rappeur underground Eyedea est décédé dimanche matin, un mois avant son 29e anniversaire.
Membre du crew Rhymesayer et MC incontournable de la scène underground connu notamment pour son association avec DJ Ability et ses prouesses en battle, il a été retrouvé mort chez lui par sa mère ( Kathy Averill) le 17 octobre.
« C'est avec une grande peine et tristesse que je vous annonce que mon fils Mikey (Eyedea) est décédé.» écrivait-elle sur Facebook.
Me Averill a décidé de garder les raisons de la mort de son fils sécrètes et demande aux fans de respecter son souhait et la perte de son enfant.
http://www.paperblog.fr/3742303/eyedea-retrouve-mort-a-son-domicile/

=================

décès en période critique septennale des 28 ans, à la proximité de la date anniversaire et la veille de son jour critique émotionnel : autant d'éléments que je regarde pour avoir une idée de ce qui a pu amener un décès...

octobre 2010 (9/11/1981)
Je 14
Ve 15
Sa 16 P(12) I(9)
Di 17
Lu 18 E(15)
Ma 19

drame de voisinage

Sexagénaire tué à Wazemmes : le voisin aurait avoué.
Le voisin de l'homme retrouvé mort vendredi matin dans son appartement du quartier de Wazemmes, à Lille, a été écroué dimanche. Il aurait partiellement avoué avoir tué le sexagénaire avec lequel il avait l'habitude de s'alcooliser.
Un homme de 60 ans avait été retrouvé mort chez lui vendredi matin, rue des Stations, dans le quartier de Wazemmes à Lille. En recueillant les témoignages, la brigade criminelle de la police judiciaire de Lille était remontée jusqu'à un voisin habitant l'étage du dessus.
Placé en garde à vue, l'homme, âgé de 55 ans, aurait reconnu partiellement les faits. Il a été déféré au parquet de Lille puis écroué dimanche, à 14 h. Les deux hommes se côtoyaient déjà par le passé. Ils avaient l'habitude de s'enivrer ensemble et étaient connus, déjà, pour plusieurs différends.
http://www.nordeclair.fr/Actualite/2010/10/19/sexagenaire-tue-a-wazemmes-le-voisin-aur.shtml

====================

suspect...

24Heures.ch :
Parti à la chasse, il est retrouvé mort
Un chasseur est décédé en Haute-Argovie (BE) dans des circonstances qui ne sont pas claires. Âgé de 69 ans, il a été retrouvé sans vie dimanche.
édit : "Un chasseur de 69 ans qui a été retrouvé mort le week-end dernier en Haute-Argovie, en Suisse, s'est tiré dessus accidentellement, selon les résultats de l'enquête de la police bernoise."

=================

c'est en tous cas l'entrée en période critique septennale des 70 ans...  jour critique physique ou émotionnel ?

criminel...

Arzt verabreichte schwangeren Geliebten Blutverdünner – versuchter Mord?
Ein 41-jähriger Arzt steht vor Gericht, da er beschuldigt wird, seiner schwangeren Geliebten Tee verabreicht zu haben, welcher mit Blutverdünner vermischt war. Offenbar wollte der Mediziner den Tod des Ungeborenen herbeiführen, da er um seine Ehe fürchtete. Wegen des Vorgehens à la Agatha Christie muß sich der Mann wegen versuchten Mordes und gefährlicher Körperverletzung verantworten.
Ein verheirateter Arzt ging eine Beziehung mit einer Krankenschwester ein. Als diese schwanger wurde, versuchte der Mediziner die Frau zu überreden, das Kind abzutreiben. Er bot ihr sogar Geld an, doch die Krankenschwester entschied sich für das Kind. Weil der Arzt um seine Ehe fürchtete, wollte er, daß das Ungeborene nicht zur Welt kommt.
Bei jedem Treffen im Wohnheim, mußte die Krankenschwester vermeintlich guten Tee trinken, der die Schwangerschaft positiv unterstützte. Die Krankenschwester wunderte sich über den bitteren Geschmack, vertraute aber ihrem Geliebten. Der steht unter Verdacht, dem Tee das blutverdünnende Mittel „Marcumar“ beigemischt zu haben.
Offenbar wollte der Mediziner den Tod des Ungeborenen herbeiführen, da die Geburt zur Aufdeckung der Beziehung zu der Krankenschwester geführt hätte.
Da bei der Schwangeren Zahnfleisch- und Nasenbluten auftraten, begab sich die Frau in ärztliche Behandlung. Bei einer Blutuntersuchung stellte sich heraus, daß die Krankenschwester über einen nur geringen Blutgerinnungswert verfügte. Stationär konnten die Blutwerte wieder in den Normalbereich gebracht werden, und das Kind kam gesund zur Welt. Wegen des Vorgehens à la Agatha Christie muß sich der Arzt wegen versuchten Mordes und gefährlicher Körperverletzung verantworten.

http://www.cecu.de/deutschland-nachrichten+M5d34955a69d.html


================

ce médecin de 41 ans aurait offert régulièrement, lors de leurs rencontres, du thé contenant des fluidifiants sanguins à une femme qui attendait un enfant de lui... il espérait ainsi se débarrasser de l'enfant gênant...
la mère et l'enfant vont bien, mais on a quand même découvert le scénario macabre lorsque la personne a eu des saignements du nez et des gencives.

drame conjugal

Totes Ehepaar im Auto: Familiendrama Stobersreuth/Hof (Bayern) – Bei dem in der Vorwoche tot in einem Auto entdeckten Ehepaar geht die Polizei in Oberfranken von einem Familiendrama aus. Der 51-Jährige habe zunächst seine 48-jährige Frau getötet und sich anschließend selbst umgebracht, teilte die Polizei Bayreuth mit. Der Wagen war in einem Wald bei Stobersreuth gefunden worden. Die Obduktion beider Toten habe ergeben, dass die Frau erwürgt worden sei. Der Ehemann starb an einem Kopfschuss. Der Schuss stamme aus einem im Wagen gefundenen Revolver, der dem Toten gehört hatte. Ein Einheimischer hatte das Auto Ende vergangener Woche in dem oberfränkischen Waldstück entdeckt. Auf dem Fahrersitz saß der tote 51-Jährige. Die verständigten Polizisten fanden später im Kofferraum noch eine Frauenleiche. Kurz darauf stellte die Kripo fest, dass es sich bei der Toten um die drei Jahre jüngere Ehefrau des Mannes handelte.
http://www.bild.de/BILD/news/telegramm/news-ticker,rendertext=14343016.html

=============

un meurtre suivi d'un suicide probablement, pour ce couple retrouvé mort dans sa voiture.

chute

(Sherbrooke) L'identité du travailleur de Carrières PCM ... qui a perdu la vie vendredi vers 16 h a été dévoilée. Il s'agit de J. Q., 56 ans, de Thetford Mines.
L'enquête de la Sûreté du Québec (SQ) est toujours en cours pour déterminer les causes de ce qui semble être un accident.
http://www.cyberpresse.ca/la-tribune/faits-divers/201010/18/01-4333509-lidentite-du-travailleur-decede-a-la-suite-dune-chute-revelee.php

décès

 Un coureur décède lors du semi-marathon
......
Dans des conditions qui restent à déterminer, T.C., âgé de 42 ans, .......... s'est écroulé à la hauteur du 18e kilomètre. Pris en charge par la Croix rouge puis le Smur et conduit au CHU il n'a pas pu être réanimé. Crise cardiaque ou rupture d'anévrisme ? On ne le savait pas encore hier, à l'heure où nous écrivions ces lignes.

======================

des recherches statistiques devraient permettre de savoir si la situation en période critique septennale est une situation ou un état plus "fragilisé" que d'ordinaire. pour ma part je pense que oui.

lundi 18 octobre 2010

scénario macabre

SKCenter : Epris de sa nièce, il finit par la tuer.
Sarah, une adolescente italienne recherchée depuis le 26 août dernier, a été tuée par son oncle. L'Italie est sous le choc.
Michele Misseri l'auteur du meurtre et du viol de Sarah Scazzi
Michele M. a provoqué une onde de choc en Italie, en avouant le meurtre de sa nièce, Sarah, recherchée depuis la fin de l'été. "Je l'ai étranglée avec une petite corde alors que je me trouvais derrière elle. J'ai ensuite abusé d'elle une fois qu'elle était morte".
Pour justifier ses actes, le meurtrier a expliqué aux enquêteurs qu'il s'était fait éconduire plusieurs fois par l'adolescente de 15 ans et qu'il avait perdu la tête. Ce jeudi matin, Michele M. a indiqué aux policiers où se trouvait le cadavre de Sarah, en état de décomposition avancée. A-t-il agi seul ou avec l'aide de complices? Les enquêteurs italiens cherchent à le découvrir.
Sarah S. était portée disparue depuis le 26 août dernier. Elle a été tuée le même jour dans le garage de la maison de Michelel M., située dans la ville d'Avetrana (sud de l'Italie). Le tueur a ensuite dénudé le corps, l'a jeté dans un puit, avant de brûler ses vêtements.
La mère apprend les nouvelles à la télévision en direct
Sources : 7 sur 7/ La Repubblica( Italie)

===============

cette affaire a fait beaucoup de bruit en Italie...
j'étais parti à la recherche de l'âge de l'intéressé et j'ai trouvé un âge de 53 ans chez divers médias. sur le moment çà m'a étonné et j'ai gardé l'affaire à l'oeil...

 mon pressentiment semblait fondé car en cherchant dans les forums italiens l'intéressé aurait en réalité 56 ans et par conséquent pleine période critique septennale. c'est bien l'élément que je cherchais...
"e' nato il 22 03 1954 "
(c'est donc sous réserve de l'exactitude de cette date)

on peut alors regarder la situation le jour du crime :  (26 août 2010)
ce qui donne cependant une situation neutre (on trouve souvent un jour critique émotionnel ou physique un jour de passage à l'acte ; toutefois la situation en période critique septennale est suffisante pour donner parfois lieu à des comportements insensés et dramatiques...
je note quand même un jour triple critique lundi. (soit P1 - E1 - i17 le lundi 23).
je pense cependant que c'est la situation en période critique septennale qui peut amener des perturbations de la personnalité, et faire apparaître ou libérer (désinhibition) des comportements latents.

août 2010 (22/03/1954)
Sa 21
Di 22
Lu 23 P(1)E(1)I(17)
Ma 24
Me 25
Je 26
Ve 27
Sa 28

dimanche 17 octobre 2010

7SUR7 :
Un père poignarde son fils à Deurne
Une bagarre entre un père et son fils a dégénéré en une rixe samedi soir à Deurne (Anvers). Le fils de 28 ans est décédé plus tard des suites de ses blessures à l'hôpital, a indiqué dimanche le parquet d'Anvers.
"Le père était allé boire samedi soir au café. A son retour à la maison, vers 23h00, une bagarre a éclaté entre le père, la mère et le fils. Elle a rapidement dégénéré en une rixe et à un moment, le père a saisi un couteau et a poignardé son fils", a expliqué le porte-parole du parquet.
Le fils a été emmené dans un état critique à l'hôpital où il est décédé des suites de ses blessures. Le père et la mère ont également été conduits à l'hôpital pour y recevoir des soins. La famille était connue du parquet pour des précédents faits de violence intra-familiale.

=============

pas trouvé l'âge des parents mais le fils est dans sa période critique septennale.
jour critique émotionnel ?
http://www.augsburger-allgemeine.de/Home/Lokales/Guenzburg/Lokalnachrichten/Artikel,-Familiendrama-Mann-zuendet-sich-an-_arid,2270630_regid,2_puid,2_pageid,4497.html
Günzburg
Familiendrama: Mann zündet sich an
17.10.2010 14:02 Uhr
Mit dem Tod eines 60-Jährigen endete am Sonntagvormittag ein Familienstreit in Günzburg.
Streit endet tragischWie die Polizei mitteilte, war es nach bisherigen Erkenntnissen zwischen dem Mann und seiner Ehefrau aus derzeit noch unbekannten Gründen zum Streit gekommen. Deshalb hatte die Frau die gemeinsame Wohnung in dem Mehrfamilienhaus verlassen.
Gegen 10 Uhr wurde der Polizei ein Wohnungsbrand in dem Anwesen gemeldet. Die Einsatzkräfte drangen in die Wohnung ein und fanden dort den Mann auf dem Boden liegend. Ein Polizist löschte den Brand sofort, doch für den 60-Jährigen kam jede Hilfe zu spät. Bisher deutet alles auf einen Suizid des Mannes hin, Hinweise auf eine Beteiligung Dritter liegen derzeit nicht vor, so die Polizei. AZ

================

c'est un homme de 60 ans qui s'est immolé par le feu à la suite d'une dispute avec son épouse.
pas trouvé l'âge de l'épouse car il serait intéressant de voir la situation précise de ces deux personnes... elle donnerait peut-être une idée de ce qui a pu  occasionner un tel geste suicidaire... pour une simple dispute.
(pas de période critique à 60 ans mais il faudrait connaître l'âge de l'épouse et la situation des cycles courts de chacun)

samedi 16 octobre 2010

violences

SKCenter :
Il avait jeté la prostituée dans la Meuse après la passe: condamné pour "simples" coups

Un Liégeois de 27 ans a répondu vendredi devant le tribunal correctionnel de Liège de faits de coups occasionnés à une prostituée. Après une relation tarifée, l'homme avait empoigné la prostituée et l'avait jetée dans la Meuse.
............

===========

attention si vous avez à faire à un client qui entre ou qui est en période septennale :-(

enlèvement

LePost :
http://www.lepost.fr/article/2010/10/15/2265753_joggeuse-portee-disparue-puis-retrouvee-elle-s-enferre-dans-son-mensonge.html
Joggeuse portée disparue, puis retrouvée: "tout se dégonfle" ?
Dimanche dernier, Marine, une étudiante de 18 ans, a disparu pendant 13 heures, alors qu'elle était partie faire un jogging, près de son domicile, à Saint-Germain-du-Morin, en Seine-et-Marne.
Selon sa version des faits, elle aurait été victime d'un enlèvement sans violence, de la part d'un homme, armé d'un couteau, qui circulait à vélo.
Au fil des jours, cette version des faits semble de plus en plus fragilisée.
"Il n'y a aucun élément qui permet d'attester la thèse de l'enlèvement si ce n'est le propre témoignage de Marine", indique un enquêteur.
Selon un autre enquêteur, en charge du dossier, plus les gendarmes de la section de recherche de Paris poursuivent leurs investigations, plus "tout se dégonfle".
Et c'est ainsi que les enquêteurs ont retrouvé des "effets personnels" de la jeune étudiante, abandonnés dans la nature.
Une preuve matérielle qui accréditerait la thèse "d'une escapade un peu préparée plutôt que celle d'un enlèvement" souligne un enquêteur dans Le Parisien.
A cette « preuve matérielle », s'ajoutent de nouveaux témoignages recueillis par les gendarmes.
Des témoignages qui seraient en contradiction avec les déclarations de la jeune joggeuse.
Ainsi plusieurs riverains ont témoigné avoir vu Marine marcher toute seule, au moment où elle était censée être aux mains de son ravisseur.
Lundi c'est un voisin de la famille de Marine qui avait affirmé avoir vu seule, Marine, dans un champ, un sac sur le dos, rappelle Le Parisien.
Une source judiciaire précise que dans cette affaire d'enlèvement, "rien ne colle, ni les témoignages, ni les constatations sur place".
De nouvelles investigations ont été ordonnées par le parquet de Meaux. Ainsi des analyses ADN sont en cours pour relever toutes traces inconnues sur les vêtements de Marine.
Des analyses ADN qui laissent sceptique une source proche du dossier : "Il y a fort à parier qu'on ne trouvera rien ".
Une source qui émet l'hypothèse que Marine "s'enferre dans son mensonge".
Et qui ajoute :
"Elle n'ose peut-être pas revenir en arrière ou elle ne peut pas psychologiquement le faire pour l'instant".
Mardi prochain, Marine va être examinée par un psychologue, pour la 2ème fois.

==============

pas évident, effectivement de revenir en arrière, après avoir mobilisé tout le monde...
native du dimanche ? car c'est le jour critique émotionnel que l'on fait ce genre de scénario...
et c'est alors le dimanche qu'il faut la questionner : souvent on ne résiste pas car c'est le "jour de vérité"... notre jour critique émotionnel étant une sorte de "jour charnière" de la conscience.
les problèmes peuvent survenir de préférence ce jour là en raison d'une sorte de "sur-activité" de nos neurones... c'est ce qui peut amener à délirer, ou à faire de la mythomanie...

(édit 21/10)
SKCenter :
La joggeuse était partie faire son jogging avec un duvet dans son sac à dos

La joggeuse de 18 ans qui dit avoir été victime le 10 octobre d'un enlèvement sans violence en Seine-et-Marne a été retrouvée quelque douze heures plus tard avec un duvet dans son sac à dos, a-t-on appris mercredi de source proche du dossier.
L'enlèvement de cette joggeuse "cachait finalement une fugue".
Interrogée par l'AFP, une source proche du dossier a expliqué mercredi que les enquêteurs "se refusent" pour le moment "à employer le mot fugue" et à "affirmer que cette histoire repose sur une affabulation totale".
..............
Un «verrou psychologique»
...............
Les gendarmes avaient employé les grands moyens pour mener la battue, déployant 180 militaires, des équipes cynophiles et un hélicoptère de l'unité de Villacoublay (Yvelines). La jeune femme avait été retrouvée transie de froid peu avant minuit. Au dernier stade des investigations, Marine n'aurait guère modifié sa version des faits. Un enquêteur n'exclut pas l'hypothèse d'un «verrou psychologique»: «Marine, dont on ignore les motivations, craint peut être la réaction de ses amis et de ses proches, des commentaires sur internet, de passer pour une affabulatrice dans son internat et d'être poursuivie pour dénonciation de faits imaginaires». Un délit passible, du moins en théorie, de cinq d'emprisonnement et 45.000 euros d'amende.
«Jusqu'à nouvel ordre et tant que le contraire n'a pas été établi, cette jeune femme est considérée comme victime dans cette affaire», précise un gendarme. De son côté, le parquet de Meaux, qui n'a pas prévu d'ouvrir d'information judiciaire, devrait clore le dossier dans les tous prochains jours
Sources : AFP/Le Figaro

édit 21/10 SKCenter :
Joggeuse disparue : Marine avoue n'avoir jamais été enlevée

Marine, la jeune joggeuse brièvement disparue le 10 octobre dernier en Seine-et-Marne n'a finalement jamais été enlevée. Le jeune femme a reconnu devant la justice qu'elle avait inventé son histoire de disparition. Reconnue coupable jeudi de «dénonciation mensongère d'un crime ayant exposé à d'inutiles recherches», elle a été dispensée de peine.

Guy Desnoyers

Le curé d’Uruffe est mort
En 1956, Guy Desnoyers a assassiné sa maîtresse de 19 ans, lui a ouvert le ventre pour tuer l’enfant qu’elle portait. Il avait échappé à la peine de mort et avait été condamné aux travaux forcés à perpétuité. L’information est passée inaperçue, Guy Desnoyers, le curé d’Uruffe, acteur du plus incroyable fait divers du siècle passé, est mort le 21 avril dernier, à l’âge de 90 ans.
http://www.estrepublicain.fr/fr/france/info/3968761-Folie-meurtriere-le-cure-d-Uruffe-est-mort
=================

Wikipédia :
Guy Desnoyers
Il est né le 24 février 1920 à Haplemont, un hameau du Saintois en Meurthe-et-Moselle.
.................
Le drame
En 1956, il a une relation avec Régine Fays, jeune fille d'Uruffe, âgée de 19 ans, qui travaille comme ouvrière à la verrerie de Vannes-le-Châtel. Elle est séduite au cours d'une activité théâtrale qu'il avait créée, et se trouve enceinte des oeuvres du prêtre comme Michèle en 1953. Desnoyers persuade le père de Régine que l'amant de sa fille est un jeune homme du cru, parti pour la Guerre d'Algérie. Peu de monde croit en son histoire et il proteste publiquement devant ses paroissiens en dénonçant une calomnie. Régine promet de garder le secret de la paternité de l'enfant mais refuse d'accoucher clandestinement, d'abandonner son enfant ou d'avorter.
Le 3 décembre 1956, peu avant la date prévue pour l'accouchement, Guy Desnoyers prend peur et entraîne Régine sur la petite route déserte qui mène à Pagny-la-Blanche-Côte. il arrête sa voiture près d'un bosquet et à deux reprises propose à la jeune fille de lui donner l'absolution. Etonnée, celle-ci refuse et s'éloigne à pied. Guy Desnoyers la suit tenant son revolver 6,35 à la main. Il tire alors à trois reprises sur sa maîtresse dans la nuit noire. Après l'avoir tuée, il l'éventre pour sortir l'enfant, (une petite fille), qu’elle portait. Après avoir baptisé le bébé, il le tue puis lui taillade le visage afin de se prémunir contre une éventuelle ressemblance. Il pousse ensuite la mère et son enfant dans un fossé.
Dès le lendemain, il organise lui-même les recherches pour retrouver Régine, tout en prétendant qu'il connaît le meurtrier mais qu'il lui est impossible de le dénoncer à cause du secret de la confession à laquelle il est soumis. Cependant, une amie de Régine confie à la police que la jeune femme lui avait dit que le curé était le père. Guy Desnoyers nie avec véhémence. Il est rapidement acculé à révéler la vérité par la rumeur, d'autant plus qu'une douille de calibre 6.35 a été retrouvée à l'endroit du crime et qu'il a justement un permis de port d'arme pour ce calibre. Le 5 décembre 1956, quarante huit heures après l'assassinat, il finit par avouer son crime.

===========

la situation du curé au moment du drame :

décembre 1956  (24/02/1920)
Sa 1
Di 2 I(1)
Lu 3 P(1)
Ma 4 E(22)
Me 5
Je 6
Ve 7

36 ans et 9 mois, donc pas de période critique, mais celle des 35 ans est à côté et sa relation date peut-être de ce moment-là. (en 1953 date d'une autre relation Desnoyers avait 33 ans)
par contre c'est un ensemble triplement critique : lendemain de critique intellectuel i1, un jour critique physique P1 le jour même, et le soir au moment du crime, l'entrée du jour critique émotionnel E22.

Guy Desnoyers décède la veille de son jour critique physique P18. (21/04/2010)
90 ans et deux mois, pas loin de la période critique septennale des 91 ans qui démarre à 90 ans et demi.

vendredi 15 octobre 2010

noyade

Bild.de :
Joachim „Blacky“ Fuchsbergers Sohn ist tot Warum starb Thomas Fuchsberger in einem Bach?

Obduktionsergebnis: Er ist ertrunken
...............
So viel steht fest: Im Anschluss an den Vortrag gab es einen Empfang im oberhalb der Kulmbacher Altstadt liegenden Akademiegebäude, den Thomas Fuchsberger nach zwei Stunden verließ. Nach lokalen Medienberichten soll der 53-Jährige danach noch mit Bekannten in ein Lokal gegangen sein. In der Nacht zuvor, gegen 1 Uhr, war er mit einem Taxi zu seinem Hotel gebracht worden.
Dann verliert sich seine Spur.
.............
================

je note par curiosité ce décès paraît-il accidentel : le fils du célèbre acteur allemand a été retrouvé noyé dans un ruisseau de 2m de profondeur dans lesquel il serait tombé accidentellement, après une soirée.

il avait 53 ans et se trouvait dans son jour critique physique P18 et critique intellectuel i26..
(5/08/1957-15/10/2010)

en fait je note parce que cela correspond bizarrement (simple coïncidence mais bizarre quand même) à la situation de Christine Boisson - 54 ans (donc pas loin le même âge) qui a fait le même jour une tentative de suicide en voulant subitement sauter par la fenêtre d'un 5ème étage... et elle aussi se trouvait dans son jour critique physique P18.

forcené

TF1.news :
Le forcené retranché à Paris a été appréhendé

L'homme de 70 ans, qui s'était retranché dans son appartement du 10e arrondissement à Paris après avoir agressé un ouvrier dans la rue, a été appréhendé et évacué par les pompiers.

suicide septennal

14-10-2010

L'ancien boulanger se suicide
Joseph Dorffer, ancien boulanger à Bischwiller et MOF, a mis fin à ses jours dans la nuit de samedi à dimanche à la maison d'arrêt de Colmar. L'homme âgé de 69 ans était impliqué dans une sombre affaire de séquestration et de violences.
L'affaire remonte au 21 mars. Vers 4 h du matin, une femme de 64 ans domiciliée à Schirrhein est surprise dans son sommeil par un individu au visage dissimulé. Vraisemblablement entré par une fenêtre, ce dernier la ligote dans son lit et lui assène plusieurs coups de poing au visage. Il prend la fuite en emportant son sac à main contenant des bijoux.
Quelques jours plus tard, Joseph Dorffer est interpellé par les gendarmes de la section de recherches de Strasbourg. Boulanger à la retraite à Bischwiller et meilleur ouvrier de France, l'homme, bien connu dans le secteur de Haguenau, n'est autre que l'ancien compagnon de la victime.

===============

hé bien... apparemment çà peut rendre malade, l'arrivée de la période critique septennale...
je suis plutôt surpris car je connaissais l'intéressé pour avoir eu à travailler brièvement avec lui - il y a des années toutefois - en vendant son pain lorsque je faisais les marchés...

pas trouvé sa date de naissance mais apparemment c'est l'entrée dans la période critique septennale des 70 ans que l'on trouve ici... (on y entre à 69 ans et demi par un pic de pulsions à ce moment-là.)
et un autre indice : les passages à l'acte et récidives - en tous genre - ont lieu souvent le jour critique émotionnel - jour de pulsions - (à vérifier ici au moyen de la date de naissance)
car... le jour de l'agression le 21 mars est un dimanche et le jour du suicide ... aussi...
alors ... natif du dimanche ?

de justesse

Une jeune maman en détresse sauvée de justesse du suicide
http://www.ladepeche.fr/article/2010/10/15/927562-Une-jeune-maman-en-detresse-sauvee-de-justesse-du-suicide.html

===========

pas trouvé l'âge de la maman pour l'instant...

suicide septennal

Suicide à la prison de Verviers 15.10.10 - 13:29
Un détenu qui se trouvait en préventive à la prison de Verviers est décédé ce vendredi matin. Les premiers éléments donnent à penser qu'il s'agit d'un suicide. Ce détenu est un eupenois de 35 ans. C'est son co-détenu qui l'a découvert pendu dans sa cellule peu après 11h ce vendredi matin.
http://www.rtbf.be/info/regions/verviers/suicide-a-la-prison-de-verviers-265382

tentative

http://www.staragora.com/news/christine-boisson-fait-une-tentative-de-suicide/407046

Christine Boisson a tenté de se suicider. L'actrice célèbre pour ses rôles au théâtre, à la télé et au cinéma (Le Bal des actrices) a essayé de sauter de son balcon situé au 5e étage. Le pire a finalement été évité.
Jeudi 14 octobre, Christine Boisson a tenté de mettre fin à ses jours en sautant par la fenêtre de son appartement, situé au 5e étage, dans le 5e arrondissement de Paris.
Alors que plusieurs personnes se trouvaient chez elle, Christine Boisson aurait voulu se défenestrer, laissant ses proches stupéfaits.
Alerté par les cris et la scène qui se déroulait plus haut, un policier est intervenu et s'est rendu chez l'actrice.
Avec l'aide des occupants de l'appartement, il a réussi à ramener Christine Boisson à la raison, lui évitant une fin tragique.
Depuis cette tentative de suicide, Christine Boisson serait hospitalisée dans un lieu tenu secret.

===================

ouf c'est resté une tentative...
elle se trouvait dans son jour critique physique P18. un jour de down physique et psychique qui fait la paire avec l'ensemble P18 (jeudi et P19 (vendredi)...

en cas de suicide ou tentative on trouve souvent le jour critique émotionnel, mais on peut aussi trouver (moins souvent) le jour critique physique.

native du dimanche ce sera donc son jour critique émotionnel (de samedi soir à dimanche soir). attention à la période critique septennale des 56 ans qui arrive à 55 ans et demi.


drame conjugal

Bild.de :
Tödliches Familiendrama im Thurgau
Freitag, 15. Oktober 2010, Illighausen
Bei einem Familiendrama in der Ortschaft Illighausen im Schweizer Grenzkanton Thurgau ist eine 36-jährige Frau getötet worden. Mutmaßlicher Täter ist ihr 41-jähriger Lebenspartner, wie die Kantonspolizei am Freitag mitteilte. Er und das gemeinsame sechs Monate alte Kind erlitten schwere Verletzungen. Der genaue Tathergang und das Motiv für die Bluttat waren zunächst nicht bekannt. Nach ersten Ermittlungen soll der 41-Jährige seine Lebensgefährtin am Donnerstagabend in der Wohnung der Familie im Streit mit einem Messer erstochen haben.

===============

on ne sait par encore ce qui s'est précisément passé mais ce serait le père de 41 ans qui aurait tué son épouse de 36 ans lors d'une violente altercation. l'enfant de six mois aurait également été sérieusement blessé.

l'âge des personnes impliquées permet déjà de voir que l'épouse vient de passer dans sa période critique septennale des 35 ans(ce qui peut être à l'origine de problèmes dans un couple dès l'entrée en période critique après 34 ans ou plus précisément aux alentours de 34 ans et demi).
mais surtout c'est le mari qui après ses 41 ans démarre (pic de pulsions toujours, l'entrée en période critique)  à 41 ans et demi son entrée dans la période critique septennale des 42 ans.

à voir aussi le jour critique émotionnel respectif qui peut être en cas de fortes tension un véritable détonateur.

paranormal activity

je n'ai même pas encore vu "l'un des films les plus terrifiants de tous les temps"...
mais il pourrait bien être le fruit de la période critique septennale des 35 ans de son réalisateur Oren Peli...
les idées un peu "spéciales" voire les "coups de génie", font souvent partie des périodes critiques septennales : je pense que cela est lié à cette sorte d'hyperactivité des méninges qui s'empare de nous à ce moment-là... :-)

(pas trouvé de données concernant Toni Taylor co-productrice et apparemment aussi à la source de l'idée...)

Wikipédia :
Oren Peli (born 1971) is an Israeli-born film director and screenwriter. He is also a video game programmer.
Paranormal Activity is a 2007 American horror film written and directed by Oren Peli...

ceci pour l'anecdote, car l'application la plus importante est et reste toujours la prévention de comportements à risques et dramatiques liés à cette période "d'accélération de nos particules d'émotions" que constituent les jours critiques émotionnels et les périodes critiques septennales... :-)

suicides ?

http://news.abidjan.net/article/?n=377371
Cocody : drame - Un Italien quitté par son épouse, découvert mort dans son salon
La communauté européenne vivant en Côte d’Ivoire, précisément à Abidjan, vient d’être de nouveau frappée d’un deuil. Après la mort du Français F JP , évoquée dans notre parution d’hier jeudi 13 octobre, c’est au tour d’un Italien d’être découvert mort. Il s’agit de M P né le 11 juin 1962 à « Porto-Giorgio ». L’homme a été retrouvé sans vie dans son appartement situé dans un immeuble dit « Résidence Latrille », aux 2 Plateaux, dans la commune de Cocody.

===============
http://news.abidjan.net/h/377296.html?n=377296

Un Français retrouvé mort avec une balle dans la tête
ressortissant français né le 13 octobre 1949 .......... Il a été retrouvé mort à son domicile sis dans le chic quartier de Zone 4, dans la commune de Marcory. Un impact de balle est parfaitement visible à son crâne. La découverte macabre a été faite le vendredi dernier 8 octobre.
............suicidé ou, si tout simplement, il a été liquidé ?

==============
 
c'est à Abidjan mais pas de frontières pour les cycles humains... (je suis informé par des alertes google) comme ils me donnent les dates de naissance je peux regarder la situation des personnes :

11/06/1962 - 11/10/2010
c'est une situation en période critique septennale des 49 ans (48 ans et 4 mois = entrée période critique) et jour critique émotionnel E15. (natif lundi = drame lundi)

============

13/10/1949 - 7 ou 8/10/2010 (a été trouvé mort le matin du 8) :
c'est à quelques jours des 61 ans (proximité anniversaire) et jour critique émotionnel E15 ou plutôt un ensemble triplement critique :
octobre 2010 (13/10/1949)
Je 7 E(15)
Ve 8 P(12)  I(1)
(natif jeudi = drame jeudi)

drame conjugal

http://www.ladepeche.fr/article/2010/10/15/928147-Meurtre-de-Figeac-le-proces-est-ouvert.html
Figeac et sa région

Ouverture du procès du mari meurtrier
 J B comparait devant la cour d'assises du Lot, à Cahors, pour le meurtre de sa femme Catherine en février 2009. Hier il a parlé de sa vie, de son couple, de leur dérive.
Raconter sa vie, ne rien oublier, parler encore et encore des jours heureux alors que seuls comptent les derniers, les plus tristes, ceux par qui le malheur est arrivé. J B, 49 ans, a tué sa femme Catherine le 22 février 2009, à Camburat. Un seul coup de couteau, fatal. Depuis hier, ce chef d'entreprise sorti de prison en juillet après 17 mois de prison affronte les regards de la cour d'assises du Lot. Celui de la présidente Annie Cautres, de l'avocate générale Magali Norguet, des jurés, cinq hommes et quatre femmes plongés dans l'univers de cette famille longtemps « heureuse ». Enfin ceux tristes des familles. La sienne et celle de la victime. Deux familles que le drame n'a pas séparées.
..............
 Cathy morte à 39 ans,
...............
 Lentement, et quelque part sûrement, Cathy s'est enfoncée. Cette déprime, son mari l'a vu venir mais n'a pas réussi à la combattre. Son émotion d'homme n'est pas feinte quand il avoue : « C'est dur de voir quelqu'un qu'on aime se détruire ». Sa femme s'effondre et lui n'arrive pas à réagir. « Je n'avais plus de force. D'habitude, j'étais toujours en train de la remonter. Là, plus rien… » Sa femme tente de se sauver avec des cachets par poignée et des pétards « pour se détendre ». Lui craque quand elle part, début février 2009,
..............................
Dans son box, regard triste, J B semble refaire le film, chercher là où il s'est trompé. Philippe arrive à la barre. Il est l'ami du couple, le confident de « Cathy ». Il a quitté Camburat quelques heures avant le drame, parlé à Jacques son ami moins de 30 minutes avant le geste fatal. « Jacques était déprimé. C'était la première fois que je le voyais comme ça. Face à un butoir qu'il n'arrivait pas à résoudre ». Il a aussi senti la détresse de Cathy. « Je crois qu'elle avait pris la décision de partir. Elle était à bout. ». « Le ressort était cassé ? », interroge Me Martial. « C'est ça. mais je l'ai compris après, trop tard. Autrement, je l'aurais amenée avec moi. »

================

toujours délicat de s'intéresser à des drames personnels alors que l'on voit cela de loin, et toujours cette tentation d'y trouver les cycles humains auquels on devrait s'intéresser pour essayer d'éviter de tels drames : peut-être ici une femme qui sombre dans une dépression septennale au moment de ses 35 ans (pas sûr car elle en a 39 au moment du drame, mais certaines dépressions dont on ne sort pas peuvent "s'incruster" sérieusement...) un mari qui entre dans sa période critique et peut-être un jour critique émotionnel et c'est le drame...
il ne s'agit bien sûr pas de trouver des excuses pour un meurtre à coup de couteau mais d'essayer de comprendre ce qui a pu se passer : il faut remonter dans le temps, comme dans un film, pour trouver à quel moment on aurait pu enrayer et modifier le scénario en cours, et c'est là que jouent presque toujours les cycles émotionnels humains... calendriers de nos épisodes à risque...
la majorité des séparations et des problèmes de couple, des drames aussi, de ce fait... semblent liés aux cycles psychiques et émotionnels humains.