dimanche 30 novembre 2014

drame

Corps sans vie à Nancy: la victime présentait des plaies au cou Nancy.
Une jeune femme a été découverte sans vie, vendredi à son domicile, 105 avenue de Strasbourg à Nancy. Elle présentait des plaies au niveau du cou. Son compagnon l’aurait retrouvée ainsi à l’heure du déjeuner alors qu’il regagnait son appartement. Selon lui, la porte d’entrée du logement était verrouillée de l’intérieur. Aucune hypothèse n’est écartée pour l’instant. Pas même celle d’un geste désespéré. Une autopsie du corps aura lieu mardi, elle pourra peut-être permettre de mieux comprendre les circonstances du décès de cette institutrice de 36 ans. Le SRPJ de Nancy est chargé de l’enquête, ouverte dans le cadre d’une procédure de recherche des causes de la mort. Hier, ses hommes ont tenté de cerner la personnalité de la victime, en auditionnant son entourage. Source : L'Est Républicain le 30 novembre 2014
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=21212&hl=

=========================

suicide

Prison : un détenu se pend dans sa cellule, près de Toulouse
Un homme détenu à la prison de Seysses, près de Toulouse, s'est suicidé dans sa cellule ce samedi.
Un détenu a été retrouvé pendu ce samedi 29 novembre au matin, à la maison d'arrêt de Seysses (Haute-Garonne), près de Toulouse. L'homme, dont l'âge n'a pas été communiqué, était "suivi pour de multiples tentatives de suicide", selon la gendarmerie. Les raisons de son incarcération n'ont pas été révélées.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/prison-un-detenu-se-pend-dans-sa-cellule-pres-de-toulouse-7775652656

================

séquestré

Un jeune garçon, retenu par son père pendant quatre ans, vient d'être libéré. Cinq personnes ont été arrêtées, dont le père et la belle-mère à Jonesboro, près d'Atlanta, en Géorgie, selon le média en ligne local WXIA diffusant des images du garçon se serrant contre sa mère, les deux en larmes, lors de leurs retrouvailles samedi. (...)
L'enfant a été confié aux services sociaux dans l'immédiat. Le père et la belle-mère, Gregory Jean, 37 ans, et Samantha Joy Davis, 42 ans, et trois autres personnes ont été inculpés pour obstruction aux forces de l'ordre, séquestration et acte de cruauté envers un mineur. Des voisins ont affirmé avoir vu quelquefois l'enfant travailler dans le jardin, et avoir entendu dire qu'il était scolarisé à domicile.
http://www.lessentiel.lu/fr/news/story/18364492

=====================

drame

Une Américaine de 34 ans a été victime d'une complication rarissime au moment d'accoucher. La vie de son enfant étant en jeu, elle a préféré se sacrifier en privilégiant une opération dangereuse pour elle. Elle n'a pas survécu.
Le jour de l'accouchement est censé être l'un des plus beaux de la vie. Pour la famille de Karisa Bugal, il a viré au cauchemar. Les faits remontent au 3 novembre : ce jour-là, la jeune femme se rend dans une maternité du Colorado pour donner naissance à un petit garçon, son second enfant. Mais rapidement, les choses se compliquent : le liquide amniotique se mélange avec le sang de Karisa. "Cela a fait lâcher tous les organes", explique le Docteur Kelly Gerow à 9News. "Nous ne savons pas comment empêcher cela". D'après les experts, ce genre de complication pendant l'accouchement survient dans environ 1 cas sur 80.000. La plupart du temps, la mère est condamnée. (...)
http://www.metronews.fr/info/le-fait-divers-du-jour-le-jour-de-l-accouchement-elle-prefere-mourir-pour-sauver-son-bebe-video/mnkD!Os99a66BB9Sc/

=================

retrouvé mort

Serge Leclerc, l’homme accusé du meurtre prémédité de Patricia Lafleur lors d’un incendie criminel mortel lundi dernier à Drummondville aurait été retrouvé sans vie dans sa cellule, samedi, à Sherbrooke. L’homme de 62 ans a comparu devant un juge vendredi et la date de son enquête préliminaire avait été fixée au 20 février 2015. Une source a confié à l’Agence QMI que le détenu Leclerc a été découvert sans vie, samedi matin, à l'établissement de détention de Sherbrooke. La Sûreté du Québec a refusé de commenter le dossier, samedi soir, tout comme le personnel du centre de détention de Sherbrooke. Un coroner devrait être chargé d’enquêter sur ce décès, comme le veut la procédure lorsqu’un détenu meurt. Le 24 novembre dernier, le corps de Patricia Lafleur a été découvert dans les décombres d’une résidence unifamiliale qui avait été ravagée par les flammes, sur la rue Gaudet, à Drummondville. Le corps de la femme de 54 ans était calciné.
http://www.journaldequebec.com/2014/11/29/serge-leclerc-retrouve-mort-dans-sa-cellule

====================
(apparemment suite d'un drame de la période critique septennale des 63 ans)
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/2014/11/incendie.html

énervé

Motta, énervé ou pressé ? Remplacé à la 83e minute du match PSG-Nice samedi (1-0), Thiago Motta a été le premier à sortir des vestiaires, visiblement énervé selon certains journalistes présents. Pour son entraîneur, Laurent Blanc, le milieu de terrain avait juste "une responsabilité personnelle à honorer". Thiago Motta n’a pas traîné après la victoire à l’arraché du PSG contre Nice, samedi après-midi, dans le cadre de la 15e journée de Ligue 1. Remplacé par Marquinhos à la 83e minute, le milieu de terrain italien a vite pris sa douche et aurait quitté le Parc des Princes seulement trente secondes après le coup de sifflet final, apparemment énervé. (...)
http://www.sports.fr/football/ligue-1/articles/motta-quitte-le-parc-precipitamment-1149049/

===============

possible "énervement" du jour critique émotionnel, qui est toujours le samedi, pour Thiago Motta, natif de ce jour...
déjà là http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/2014/11/coup-de-tete.html

samedi 29 novembre 2014

retrouvée

Disparue de Coubon : retrouvée à Lyon, elle n'était pas enceinte
Partie de son domicile et introuvable depuis mercredi 26 novembre, Laure Duchand, que l'on croyait enceinte et sur le point d'accoucher, a été découverte dans la nuit du vendredi 28 au samedi 29 à Lyon. Elle aurait prétendu avoir « jeté l'enfant dans le Rhône », mais avait en réalité simulé sa grossesse. Surprenant et heureux dénouement dans l'affaire qui tient en haleine les enquêteurs de Haute-Loire depuis mercredi 26 novembre et la disparition de Laure Duchand, une Coubonnaise de 34 ans, qui avait quitté son domicile en début de journée. (...)
Une grossesse inventée Mais les examens pratiqués sur la jeune femme, par un médecin, révéleront qu'elle n'était pas enceinte et qu'elle n'a pas accouché au cours des deux dernières semaines. (...)
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=16587&st=270&hl=

=================

suicide

Suspectée du meurtre de sa mère, elle se suicide en prison
Une Choletaise de 58 ans, mise en examen pour le meurtre de sa mère de 84 ans, en janvier dernier à Cholet (Maine-et-Loire), est décédée au CHU de Nantes dans la nuit de jeudi à vendredi. Elle avait été hospitalisée mardi après une tentative de suicide à la maison d’arrêt de Nantes. Cette femme avait utilisé des draps pour se pendre aux barreaux de sa cellule individuelle. Ce sont les surveillants qui venaient lui apporter son plateau-repas vers 13 h qui l’ont découverte. La détenue ne faisait l’objet d’aucune surveillance particulière. Le décès de cette femme, agent administratif à temps partiel au moment des faits, signe l’extinction de l’action judiciaire engagée pour meurtre sur ascendant. Il n’y aura pas de procès. Et les proches ne sauront jamais pourquoi cette femme au casier judiciaire vierge s’est rendue le 14 janvier au domicile de sa mère qu’elle ne voyait plus depuis 14 ans pour la frapper à coups de chaise et de balai. Source : Presse Océan le 28 novembre 2014
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=21209&hl=

====================

le meurtre de la mère datant apparemment du mardi 14 janvier, la tentative de suicide, fatale trois jours plus tard, est également d'un mardi laissant supposer qu'il s'agit peut-être de drames du jour critique émotionnel...
voir aussi les liens avec les périodes critiques septennales de 56 ans et 42 ans (rupture avec la mère ?)

Gloomy Sunday

Un morceau si triste qu'il aurait été interdit pour ne pas pousser au suicide
Sombre Dimanche est un morceau écrit en 1933 par le compositeur hongrois Rezső Seress.
Triste et mélancolique, le morceau est devenu célèbre grâce à une légende urbaine disant qu'il aurait créé des vagues de suicide en Hongrie, et c'est pourquoi les propriétaires de clubs l'auraient banni de leurs établissements. Ironie du sort, son compositeur s'est lui-même suicidé. Il fut repris dans différents films, dont la Liste de Schindler de Steven Spielberg.
http://secouchermoinsbete.fr/57655-un-morceau-si-triste-qu-il-aurait-ete-interdit-pour-ne-pas-pousser-au-suicide

=====================

Gloomy Sunday... peut-être composé un dimanche de tristesse et de mélancolie de son jour critique émotionnel... par un natif du dimanche (qui tente aussi de se suicider ce jour là, mais réussit seulement quatre jours après...)
http://cycleshistoire.blogspot.fr/2013/09/rezso-seress.html

retrouvé mort

Nouveau drame de la télé-réalité aux USA: Ryan Knight, jeune candidat de 29 ans retrouvé mort chez lui
C'est une star de la réalité aux USA , âgé de seulement 29 ans, qui a été retrouvé mort cette nuit aux USA. Le jeune Ryan Knight a été découvert par un ami, inanimé et étouffé dans son vomit. Selon TMZ , Ryan était à une soirée et des sources affirment l’avoir vu prendre plusieurs pilules. Le jeune homme avait rejoint en 2010 le casting de Real World New Orleans , l'émission de télé-réalité de MTV . Des amis de la star affirment que Ryan allait bien ces derniers temps et qu’il venait de rencontrer quelqu’un qui le rendait heureux, la thèse du suicide n'est donc pas privilégiée dans l'immédiat. L’autopsie devrait confirmer très bientôt les causes de son décès.
http://www.jeanmarcmorandini.com/article-329581-nouveau-drame-de-la-tele-realite-aux-usa-ryan-knight-jeune-candidat-de-29-ans-retrouve-mort-chez-lui.html

============

disparitions

j'ai regardé par curiosité la situation de 9 ados disparus cités ici : 
http://www.116000enfantsdisparus.fr/avis-de-recherche.html
ces disparitions ont eu lieu en jour critique ou surtout à côté d'un jour critique

- 6 jour critique émotionnel (ou équivalent)
- 1 jour critique intellectuel
- 2 jours critiques physiques

(donc aucun jour totalement neutre, et une majorité de disparitions à côté du jour critique émotionnel, mais l'effet des divers jours critiques reste bien sûr à étudier plus précisément en s'intéressant de plus près aux cycles psychiques humains, car le jour critique émotionnel n'est pas seul à considérer)(cycles visibles ici http://biorythm.online.fr/w/ )


Disparue le 21/11/2014 Béatrice BERLAIMONT 14 ans, née le 06/07/2000
(lendemain jour critique émotionnel)
(édit : hélas retrouvée morte le 1/12 : un individu a été arrêté - dans ce cas probablement pas de lien avec le jour critique émotionnel de B. mais à voir cycles de l'auteur du drame)

Disparue le 21/11/2014 L P 14 ans, née le 14/05/2000
(veille de jour critique intellectuel)(retrouvée)

Disparue le 31 juillet 2014 Malvina CRESTEL 15 ans, née le 24/03/1999
(lendemain jour critique émotionnel)

Disparu le 2 octobre 2014 T G 16 ans, né le 12/11/1997
(lendemain jour critique émotionnel)(retrouvé)

Disparue le 1er juillet 2014 Maéva COLARD-CLAUDY 16 ans, 27/01/1998
(jour critique émotionnel)

Disparu le 5 mars 2014 Patrice SAIFA 16 ans, 17/11/1997
(P19 équivalent jour critique émotionnel)

Disparue le 6 janvier 2014 Oledjé AGBO 15 ans, née le 29 avril 1999
(jour neutre lendemain jour critique physique P7)

Disparue le 8 novembre 2013 Shahinasse BEKKOUCHE 17 ans, née le 31/07/1997
(lendemain jour critique émotionnel)

Disparue le 14 avril 2013 Axelle MOERCKEL 17 ans, 02/05/1997
(lendemain jour critique physique P7 et d'un épisode triple critique)

(màj 6/04/15)

vendredi 28 novembre 2014

rencard à risques

Le fait divers du jour : à 84 ans, son rencard avec des jumelles de 17 ans vire au drame
Un octogénaire a été victime d'un saucissonnage de la part de sœurs jumelles qu'il avait rencontrées sur un site Internet. Les jeunes filles de 17 ans, qui lui ont dérobé au passage argent et cartes de crédit, ont été arrêtées.(...)
http://www.metronews.fr/info/le-fait-divers-du-jour-a-84-ans-son-rencard-avec-des-jumelles-de-17-ans-vire-au-drame/mnkB!mwqoZdPdJZCU2/

==============

suicide

Le rapport du coroner sur la mort du caporal-chef Michael Beaulieu, retrouvé sans vie le 24 août dernier dans le garage de sa résidence à Valcartier, non loin de la base, conclut à une mort violente par suicide, mais pointe comme causes, non pas le syndrome de stress post-traumatique (SSPT), mais plutôt les multiples réaffectations, l’éloignement, la dépression, sa séparation en 2013 et la crainte d’être viré des Forces armées parce que plus à la hauteur. Le caporal-chef Beaulieu était technicien en systèmes avioniques au 430e escadron tactique d’hélicoptères, situé sur la base des Forces canadiennes Valcartier. Il était responsable de l’entretien de tous les systèmes électroniques à bord des hélicoptères. Enrôlé en février 2002, il avait joint les rangs de l’Aviation royale canadienne et s’était retrouvé successivement à Greenwood, Kingston et Shearwater, pour finalement se retrouver, en 2006, à Valcartier. Il avait été déployé une fois en Afghanistan, en 2009. Le caporal-chef Beaulieu était suivi pour trouble de l’adaptation avec à la fois anxiété et humeur dépressive., révèle le rapport du coroner Jean-Marc Picard qui fait état de deux dépressions majeures l’une en 2010 et l’autre en 2011. La revue de son dossier médical nous apprend, dit le rapport, que sa mission en Afghanistan d’avril à novembre 2009 n’était pas l’élément déclencheur de sa dépression de 2010 car il n’a pas vécu d’événement à haut potentiel traumatique. (...)  À la mi-juillet 2014, il a commencé à avoir des pensées suicidaires, mais se sentait en contrôle pour ne pas en arriver là. Malgré sa médication (somnifère, antidépresseur), il souffrait d’insomnie, de pensées obsessionnelles et de crises de panique quotidiennes qu’il n’arrivait pas à contrôler. (...)
 Dans deux autres de ces cas, celui du caporal-chef Sylvain «Peanut» Lelièvre et celui du capitaine Philippe Boudreau, le bureau du coroner de Québec a terminé son enquête et conclut, dans un cas, au suicide, dans l’autre, à une mort naturelle. Avant d’avoir un portrait plus exact de la situation, il faudra toutefois attendre les résultats de toutes les enquêtes du sur les décès survenus dans cette période. Les suicides peuvent avoir plusieurs causes, comme on le voit dans le cas de Michael Beaulieu, et, tel qu’illustré ici, on ne peut tous les prévenir, bien que cela ne peut en aucun cas servir de prétexte à ne pas prévenir ceux qui peuvent l’être. Il semble aussi à la lumière du rapport d’aujourd’hui qu’avec ces exigences, ces multiples réaffectations, l’éloignement et tout ce qu’elle comporte de renoncement, la vie militaire soit en elle même un défi, même quand nos militaires ne sont pas soumis à des événements traumatiques en déploiement.
http://www.45enord.ca/2014/11/sucide-du-caporal-chef-michael-beaulieu-le-sspt-hors-de-cause-dit-le-coroner/

=====================

il pourrait bien s'agir de problèmes qui ont démarré avec la période critique septennale des 28 ans (2009) et qui se sont accentués avec l'arrivée de l'année critique intellectuelle i1 après le 33ème anniversaire (pensées suicidaires mi-juillet 2014)
(le jour critique intellectuel i9 - jour critique du cerveau - peut perturber car peut être à l'origine de "pensées qui tournent en boucle")

Date de naissance : 18 juin 1981 Date décès : 24 août 2014
 (33 ans et 2 mois - année i1)(lendemain de jour critique intellectuel i9 et veille de P1)

août 2014 (18/06/1981)
Je 21 E(22)
Ve 22
Sa 23 I(9)
Di 24
Lu 25 P(1)
Ma 26
Me 27

suicide

Lambersart : un CRS se suicide chez lui avec son arme personnelle
C'est par un message sur Twitter que l’UNSA Police Pôle CRS a publié la nouvelle : « 50e suicide dans la Police Nationale La CRS 12 Lambersart endeuillée apres le suicide d’un collègue avec une arme personnelle à son domicile. » Selon La Voix du Nord, ce CRS avait 42 ans. il aurait laissé des lettres à sa famille et à l'administration pour expliquer son geste. « L’administration l’avait appelé à outrance sur des déplacements, explique Denis Hurth, délégué régional de l’UNSA-Police, sa femme ne l’aurait pas accepté... » Début novembre, un policier de Valenciennes s'était suicidé par pendaison à son domicile. Les syndicats de police avaient dénoncé une recrudescence des suicides depuis le début de l'année. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, doit arrêter début 2015 de nouvelles mesures de prévention pour luttre contre ce phénomène.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/nord-pas-de-calais/2014/11/27/lambersart-un-crs-se-suicide-chez-lui-avec-son-arme-personnelle-601818.html

===============
(drame de la période critique septennal des 42 ans) - jour critique émotionnel ?

suicides

Waremme: une cérémonie d'adieu au Collège St-Louis pour Thomas, qui s'est suicidé à Fexhe
La section transition du Collège Saint-Louis a tenu à rendre un dernier hommage à Thomas Godart, un camarade de classe et ami disparu trop tôt. L’ado s’est suicidé dimanche sur la ligne de TGV à Fexhe.
(...)
http://www.lameuse.be/1156991/article/2014-11-26/waremme-une-ceremonie-d-adieu-au-college-st-louis-pour-thomas-qui-s-est-suicide

=========

né à Liège le 15 septembre 1997 et décédé ce 23 novembre 2014. (17 ans et deux mois)
il s'agit d'un suicide le jour critique intellectuel i9 et surtout la veille du jour critique émotionnel E8, dans un épisode triplement critique.
(grande prudence si l'on est déprimé ou si l'on a des problèmes : le jour critique émotionnel peut induire momentanément des épisodes de dépression très importants et de façon quasi "foudroyante" - i9 jour critique du cerveau, peut, quant à lui induire des "pensées qui tournent en boucle")

23 novembre 2014 (15/09/1997)
Je 20
Ve 21
Sa 22
Di 23 I(9)
Lu 24 P(1) E(8)
Ma 25
Me 26
Je 27

un autre jeune s'est suicidé récemment  :
"Pour rappel, le 4 octobre dernier, le jeune Robin Genin, 15 ans, avait lui aussi mis fin à ses jours, sur la même ligne de train, à la gare d’Ans, en se jetant sur les rails. Ironie du sort, les deux adolescents se connaissaient et avaient de nombreux amis en commun.
http://www.lameuse.be/1155241/article/2014-11-24/gare-de-fexhe-le-haut-clocher-thomas-godart-17-ans-s-est-suicide-en-se-jetant-so

Robin GENIN 29/05/1999 (Rocourt) 04/10/2014 (15 ans et 4 mois)

4 Octobre 2014 (29/05/1999)
Me 1
Je 2
Ve 3 P(18)
Sa 4 P(19) E(8)
Di 5
Lu 6
Ma 7 I(1)

il s'agit d'un suicide quasiment dans la même "configuration cyclique" que le précédent : jour critique émotionnel E8 dans l'épisode fortement critique P18/P19.

drame

Seine-et-Marne : une mère et de sa fillette retrouvées mortes dans un appartement
Découverte macabre ce jeudi vers 18 heures, dans un appartement de la rue du 21-Août à Souppes-sur-Loing. Les corps sans vie d’une mère de 35 ans et de sa fille de 5 ans ont été découverts. Selon les premières constatations, leurs morts remonteraient à une quinzaine de jours. La petite-fille n’avait pas été vue à l’école depuis ce temps. C’est le propriétaire du logement qui a fait la terrible découverte en ouvrant la porte du logement avec les policiers municipaux. Selon les premiers éléments de l’enquête, deux pistes semblent être privilégiées : un infanticide suivi d’un suicide, ou une intoxication au monoxyde de carbone. L’autopsie des deux corps devrait permettre de déterminer la cause précise des décès. Les enquêteurs du commissariat de Nemours, en charge de l’enquête, n’ont pas trouvé trace d’un mot expliquant un éventuel suicide. (...)
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=21205&hl=

=================
(période critique septennale des 35 ans)
édit : La mère et sa fille retrouvées mortes auraient été intoxiquées au monoxyde de carbone.

jeudi 27 novembre 2014

retrouvé mort

Meysse: un jeune homme retrouvé sans vie
 Hier, en début d’après-midi, plusieurs véhicules de gendarmerie et de pompiers étaient mobilisés, route de Privas, à Meysse. Un jeune homme, âgé de 28 ans, a été retrouvé décédé à son domicile. C’est sa mère qui aurait découvert son corps sans vie. Les premières constatations des enquêteurs privilégieraient l’hypothèse de la mort naturelle. Un examen du corps devrait avoir lieu vendredi, afin de déterminer les circonstances exactes du décès.
http://www.ledauphine.com/faits-divers/2014/11/26/un-jeune-homme-retrouve-sans-vie

================

coup de tête

Une nouvelle sanction à prévoir pour Brandao ?
L'attaquant bastiais Brandao comparaît devant le tribunal correctionnel de Paris pour son coup de boule sur Thiago Motta. Après avoir déjà écopé de six mois de suspension pour son coup de tête asséné au milieu de terrain du PSG Thiago Motta, Brandao pourrait de nouveau être sanctionné, mais cette fois par la justice.
Brandao nie la préméditation. Sur les images de la caméra de surveillance, on le voit s'avancer vers lui et porter un bref coup de tête avant de courir vers le vestiaire. Le geste a valu à Thiago Motta "une fracture du nez non déplacée". Depuis, Brandao a reconnu les faits mais nié le caractère prémédité de cette agression. (...)
http://www.directmatin.fr/foot/2014-11-27/brandao-devant-le-tribunal-correctionnel-695399

=============

Bastia suggère une sanction contre Motta Ce n'est pas écrit noir sur blanc mais entre les lignes quand Bastia souligne: "Qu'il nous soit donc simplement permis de déplorer le comportement tout aussi inacceptable de certains joueurs qui n'ont de cesse d'insulter et de provoquer leurs adversaires, ainsi que le démontrent une nouvelle fois les images de la rencontre et bon nombre de témoignages. C'est pourquoi nous demandons à toutes les parties de faire preuve de retenue afin que ce dossier soit traité de la façon la plus juste et équitable qui soit". En clair Thiago Motta, milieu italien du PSG, devrait être aussi sanctionné selon Bastia. Julian Palmieri, défenseur bastiais, avait dit samedi soir sur RMC: "S'il y a eu un coup de tête, ça ne donne pas une bonne image. Mais pourquoi a-t-il donné ce coup de tête ? Il (Thiago Motta) a passé le match à dire 'fils de pute' à toute l'équipe devant l'arbitre. Motta passe son temps à insulter les joueurs. On sait comment il est. C'est un super joueur mais il y a des choses à ne pas dire".
http://www.lindependant.fr/2014/08/18/coup-de-tete-de-brandao-sur-thiago-motta-bastia-condamne-mais-ne-sanctionne-pas,1919509.php

================

dans ce différend il est intéressant de tenter de voir l'ambiance en regardant la situation des deux joueurs :
le premier se trouve en jour neutre mais en pleine période critique septennale des 35 ans, alors que le second se trouvait, le 16 août, dans son jour critique émotionnel le plus fort qu'est E1... 
ce qui donne effectivement comme possibilité une réaction d'exaspération... vs un jour de mauvaise humeur et jour des insultes... :-)

suicide

Suicide d'une résidente du CHUM: «ses études en médecine l'ont tuée»
Au Québec, près d'un étudiant en médecine sur cinq a songé au suicide. Plus tôt ce mois-ci, une résidente en médecine interne au CHUM de 27 ans s'est donné la mort, venant ainsi confirmer cette sombre statistique. (...) Comme beaucoup d'étudiants en médecine qui soignent des patients tout en étant constamment évalués par leurs supérieurs, la jeune femme de 27 ans vivait chaque jour du stress à un niveau élevé, jumelé à une impression de ne pas avoir droit à l'erreur. Et le pire est arrivé. Le 15 novembre dernier, Émilie Marchand ne s'est pas présentée à sa garde à l'hôpital Notre-Dame. Elle a été trouvée morte deux jours plus tard dans sa voiture. Elle s'était suicidée. (...)
http://www.lapresse.ca/actualites/justice-et-affaires-criminelles/faits-divers/201411/26/01-4822661-suicide-dune-residente-du-chum-ses-etudes-en-medecine-lont-tuee.php

===================
(née du 3/02/1987 c'est apparemment un suicide à l'entrée dans la période critique septennale des 28 ans, et à l'arrivée du jour critique émotionnel E15)

mercredi 26 novembre 2014

suicide

Suicide en gare de Marly-le-Roi : l'homme s'est allongé sur les rails et a attendu le train
Un homme s'est donné la mort hier soir lundi en gare de Marly-le-Roi : le désespéré s'est allongé sur les rails et a attendu le passage d'un train. Son corps, sans vie, a été découvert à 23h10 par un agent de la SNCF qui en a informé le PC de la gare Saint-Lazare. La circulation des trains a été immédiatement interrompue. La victime a pu être rapidement identifiée par les services de police : elle faisait l’objet d’une déclaration de disparition inquiétante de la part de son épouse, au commissariat de Marly-le-Roi, ville où elle demeure. A 21h30, son mari, âgé de 41 ans, lui avait adressé un ultime message par SMS lui indiquant ses intentions suicidaires. Une enquête a été ouverte. Le trafic ferroviaire a été rétabli dans les deux sens à 0h45.
http://www.infonormandie.com/Suicide-en-gare-de-Marly-le-Roi-l-homme-s-est-allonge-sur-les-rails-et-a-attendu-le-train_a6393.html

==============

drame

Hamm Zwei Tote - 77-Jähriger rastet in Seniorenwohnanlage aus 
Ein Rentner hat in einer Seniorenwohnanlage in Hamm (Nordrhein-Westfalen) um sich gefeuert und einen Menschen getötet sowie drei verletzt. Danach erschoss sich der 77-Jährige selbst. Er hatte nach Angaben der Ermittler bei einem Streit mit einer gleichaltrigen Mitbewohnerin in einem Aufenthaltsraum eine Pistole gezogen und um sich geschossen. Ein 72-Jähriger, der mit anderen Bewohnern und einer Mitarbeiterin der evangelischen Kirche schlichten wollten, wurde tödlich getroffen. Die 77-Jährige, mit der der Rentner in Streit geraten war und die 55 Jahre alte Beschäftigte wurden schwer verletzt. Eine 79-Jährige kam leicht verletzt davon. "Worum es bei dem Streit ging, ist noch unklar", sagte Staatsanwalt Jörg Schulte-Göbel. "Auf eine Eifersuchtstat oder Ähnliches gibt es keinen Hinweis." Unklar war zunächst auch, ob der Streit zwischen den beiden 77-Jährigen schon länger schwelte und wieso der Mann überhaupt eine Waffe besaß. Zu der Auseinandersetzung war es am Mittwochvormittag in dem schon weihnachtlich geschmückten Aufenthaltsraum gekommen, in dem sich Bewohner der Wohnanlage getroffen hatten. Dort gab es regelmäßige Treffen der Senioren. Die Bewohner seien in der Lage, in den altengerechten Wohnungen der Anlage selbstständig zu leben, sagte der Staatsanwalt. Um 10.30 Uhr ging der Notruf aus der Wohnanlage ein. Offenbar hatte der 77-Jährige in seiner Wut unvermittelt, aber gezielt abgedrückt. Der erste Schuss traf seine Kontrahentin. Anschließend schoss er auf die anderen Bewohner und die Mitarbeiterin der Kirche. Nach bisherigen Ermittlungen gab er jeweils einen Schuss auf seine Opfer und sich selbst ab. Eine Mordkommission der Polizei Dortmund ermittelt. Die Wohnungsgesellschaft reagierte mit Bestürzung: "Ich bin fassungslos und traurig", sagte Thomas Jörrißen, Geschäftsführer der Hammer Gemeinnützigen Wohnungsbaugesellschaft mbH. "Unsere Gedanken sind in diesen Momenten vor allem bei den Schwerverletzten." Die Gesellschaft werde alles tun, um den Beteiligten, die das schreckliche Unglück miterlebt haben, beizustehen. Bewohner wurden nach der Bluttat von Seelsorgern betreut. Angehörige wurden von der Polizei vor der Anlage informiert.
http://www.rp-online.de/nrw/panorama/zwei-tote-77-jaehriger-rastet-in-seniorenwohnanlage-aus-aid-1.4695712

==================

un homme de 77 ans a "disjoncté" à la suite d'une dispute avec une pensionnaire du même âge, dans une résidence pour personnes âgées. il a sorti une arme et tiré autour de lui, tuant une personne et blessant trois autres personnes présentes (dont son interlocutrice). il s'est ensuite donné la mort.

fusillade

Un homme âgé de 65 ans a tué ce mercredi matin sa femme d'un coup de fusil, en pleine rue, blessant sa fille et son gendre, a-t-on appris auprès de la police confirmant une information du Dauphiné Libéré. «C'est un drame familial. Le couple était en instance de divorce», a déclaré le commandant Guillaume Josserand, ajoutant que le tireur avait été interpellé «sans difficultés» peu après les faits. La fille souffre d'une plaie ouverte au bras gauche La fusillade s'est produite vers 10h15 sur l'avenue Jean Perrot à proximité du domicile du tireur, inconnu des services de police. C'est là que la dispute avait éclaté avant de se poursuivre en pleine rue en présence de leur fille et de son compagnon. (...)
http://www.20minutes.fr/societe/1488555-20141126-grenoble-homme-tue-femme-pleine-rue

========================
(l'épouse victime serait âgée de 45 ans)

disparition

Momignies: Maude Thallot, 16 ans, a disparu depuis près de... six mois et "tout le monde s'en fout!" «Le 2 décembre, cela fera six mois que Maude n’est pas rentrée à la maison», sanglote sa maman, Marguerite Cartiaux. C’est à l’aube de ses 16 ans, le 2 juin que Maude est partie, tôt le matin, de son domicile de Momignies (Botte du Hainaut). Depuis, elle n’a plus donné de nouvelles.(...)
http://www.lameuse.be/1157071/article/2014-11-26/momignies-maude-thallot-16-ans-a-disparu-depuis-pres-de-six-mois-et-tout-le-mond

===================
(sous réserve d'exactitude de la donnée de naissance, car incertaine) :
juin 2014 (2/06/1998)
Di 1
Lu 2
Ma 3 E(22)
Me 4
Je 5 P(6)
Ve 6 P(7)
Sa 7 I(9)


ce serait une disparition la veille du jour critique émotionnel, le jour de son anniversaire... 
ce sont deux éléments "à risque" de blues ou de tensions, et que l'on trouve assez fréquemment en cas de fugue... (voir post précédent cette autre disparition, aussi à côté du jour critique émotionnel et à l'approche de l'anniversaire...) 

édit 3/12 : la jeune fille a été retrouvée saine et sauve.
http://www.lanouvellegazette.be/1161336/article/2014-12-02/momignies-maude-thallot-16-ans-a-ete-retrouvee-saine-et-sauve-ce-mardi-six-mois

disparition

70 militaires en appui pour tenter de retrouver Béatrice Berlaimont
Les recherches se poursuivent pour essayer de retrouver Béatrice Berlaimont. La jeune fille de 14 ans a disparu vendredi matin alors qu’elle se rendait à son école à Arlon.
De très importants moyens sont toujours déployés pour tenter de retrouver Béatrice Berlaimont. Hier, une cinquantaine de militaires sont venus en appui des policiers. Ils sont 70 aujourd’hui à mener des fouilles. Ces hommes sont issus des trois départements de la caserne de Stockem : le camp d’instruction base sud, le département des manœuvres et le détachement d’appui. Lundi, ils ont notamment fouillé un bois entre Sesselich et l’autoroute ; l’ensemble des bois situés derrière le centre Adeps d’Arlon ; la zone dite de l’ancienne carrière située face aux bureaux d’IDELux. Ce matin, c’est toute la zone des étangs de Stockem ainsi que l’arrière le camp Bastin, là où se trouve le parcours VITA de l’armée, qui a été passée au peigne fin. Les recherches vont se poursuivre cette après-midi. Une réunion est en cours à la police d’Arlon afin de faire le point sur l’enquête.
http://www.lameuse.be/1155680/article/2014-11-25/70-militaires-en-appui-pour-tenter-de-retrouver-beatrice-berlaimont

=================

modif/édit  :
hélas...
"
Arlon: le corps sans vie de Béatrice Berlaimont (14 ans) a été retrouvé sur le chemin de son école
Selon nos informations, une macabre découverte a été effectuée, ce lundi en milieu d’après-midi à Arlon, dans le bois de Sesselich, qui avaient pourtant déjà été fouillés.Le parquet du Luxembourg a confirmé qu’il s’agissait du corps de Béatrice Berlaimont, cette jeune fille de 14 ans, disparue depuis plus d’une semaine.
Elle avait disparu le vendredi 21 novembre aux environs de 7h30 après avoir quitté son domicile de Schoppach, près d’Arlon. Elle devait se rendre à l’école mais n’avait plus donné signe de vie depuis.
Son corps a été retrouvé dans le bois de Sesselich, un quartier d’Arlon. Ce bois se trouve sur le chemin de l’école de Béatrice Berlaimont.
La police est actuellement sur place et a complètement bouclé le quartier.
Source : Sud Info le 1er décembre 2014
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=21170&hl=
Née à Arlon (Belgique) le jeudi 6 juillet 2000 
Décédée à Arlon (Belgique) le lundi 1 décembre 2014 
===============


édit 9/10/2016 :
Meurtre d’Arlon : Béatrice a été étranglée près de Longwy Enlevée à Arlon (Belgique) sur la route de l’école, la jeune Béatrice Berlaimont, 14 ans, aurait été tuée en France, à Allondrelle-la-Malmaison, près de Longwy, après avoir été torturée par son ravisseur, Jérémy Pierson.  Après avoir été enlevée sur la route de son collège le 21 novembre 2014, à Arlon (Belgique), Béatrice Berlaimont, 14 ans, est morte étranglée dans la solitude et le froid d’un mirador de chasse en pleine nature à Allondrelle-la-Malmaison, près de Longwy. Son ravisseur, qui l’a violée à plusieurs reprises et torturée, comme le prouvent les marques sur son cadavre, l’a installée là dès le 28 novembre, selon les révélations du journal La Meuse , qui a eu accès au dossier d’instruction. La jeune fille a passé ses dernières heures ligotée, les mains attachées dans le dos, et une corde autour du cou reliée à un crochet dans le mur. Ces informations glaçantes jettent une lumière crue sur un dossier déjà troublant par sa violence et qui a rappelé, il y a deux ans, aux habitants de la capitale du Luxembourg belge les heures les plus noires de l’affaire Dutroux. Agression à Saint-Avold Quelques heures après la mort de Béatrice, son ravisseur, Jérémy Pierson, un petit délinquant sans envergure âgé de 27 ans, décide de déplacer son corps emballé dans une couverture et la dépose dans la sapinière de Sesselich, à 4 km d’Arlon, où un promeneur fera la macabre découverte, le 1er décembre au matin. Le 4 décembre, Pierson, en fuite, agresse et viole une automobiliste. Les traces ADN qu’il laisse à ce moment-là seront déterminantes pour son identification. Le 9 décembre, à Saint-Avold, il attaque au couteau une automobiliste qui résiste et le repousse, quelques heures avant son interpellation dans l’appartement où il vit, en face… du commissariat de police d’Arlon !(...)
http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-metz-ville/2016/10/08/meurtre-d-arlon-beatrice-a-ete-etranglee-pres-de-longwy
==================
(Jérémy Pierson serait né à Messancy en 1988. pas de date précise pour l'instant.)

drôle d'idée

Affaire Nabilla : un escroc interpellé ce week-end
Un homme a été interpellé ce week-end en Essonne. Il se serait fait passer pour un policier, dans le but de récupérer les images de vidéo-surveillance de l’hôtel où la starlette aurait poignardé son compagnon. Placé en garde à vue ce week-end, il sera jugé le 31 décembre.
 En voilà un pour qui le réveillon risque d’être austère. Le 31 décembre, cet escroc amateur de 35 ans sera jugé par le tribunal correctionnel de Nanterre, Hauts-de-Seine, pour escroquerie et avec la circonstance aggravante de s’être fait passer pour un policier. L’homme s’était mis en tête de récupérer les images de vidéo-surveillance de l’hôtel où la starlette Nabilla est soupçonnée d’avoir poignardé son compagnon.(...)
http://www.franceinfo.fr/culture-et-medias/medias/article/affaire-nabilla-un-escroc-interpelle-ce-week-end-607973

==================

meurtre

Un Bruxellois drogué et poignardé par sa femme au Brésil
Un Bruxellois est décédé mardi matin au Brésil après que sa femme, âgée de 28 ans, et qu'il avait épousée au Brésil en février dernier, l'a drogué et poignardé. Les faits se sont déroulés dans le lotissement Sun Beach, situé à Barra Grande, sur la côte Atlantique, rapportent les journaux de Sudpresse mercredi. C'est la jeune femme qui a alerté la police locale. Elle a expliqué que son mari et elle avaient été victimes d'un vol et que l'agresseur avait tué Louis Marot durant sa sieste. Mais les caméras de surveillance avaient filmé la suspecte maculée de sang. Interrogée à nouveau, la jeune femme est finalement passée aux aveux. Elle a affirmé que son mari la menaçait sans cesse de la battre et de la tuer. Louis Marot vivait au Brésil depuis plusieurs années. Source : Belga le 26 novembre 2014
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=21186&hl=

==================

forcené

Un forcené interpellé à Lisle sur Tarn dimanche soir.C'est un homme de 49 ans qui a menacé dimanche après-midi sa femme et ses enfants, visiblement avec un couteau de chasse. La gendarmerie a été prévenue. Femme et enfants ont pu se réfugier chez des proches, mais l'homme s'est retranché dans son domicile et les gendarmes ont fait appel à des négociateurs. Vers 20h, armé d'un fusil de chasse, il est sorti de chez lui et a tiré plusieurs coups de feu en l'air et un en direction des gendarmes. L'un des gendarmes a échappé de peu au tir. L'individu a ensuite été maitrisé et interpellé. Une information judiciaire a été ouverte au Parquet de Toulouse pour tentative d'homicide sur personne dépositaire de l'autorité publique.
http://www.centpourcent.com/les-infos-10/un-forcene-interpelle-a-lisle-sur-tarn-dimanche-soir-886

================

mardi 25 novembre 2014

drame

Drame familial dans l'Essonne
Un homme d'une cinquantaine d'années a été retrouvé mort aujourd'hui à son domicile de Massy (Essonne), à la suite d'un probable drame familial, a-t-on appris de source policière. Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme aurait été abattu par son père, âgé de 77 ans, dans le jardin familial. Le tireur présumé aurait ensuite tenté de mettre fin à ses jours avec la même arme, un fusil ou une arme de poing. Il a été transporté dans un état critique dans un hôpital parisien, a précisé la source policière. L'enquête a été confiée au commissariat de Massy.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/11/25/97001-20141125FILWWW00298-drame-familial-dans-l-essonne.php

=============

aveux

Elle avoue avoir tué son bébé 53 ans après Janice Summerfield, âgée à l'époque de 24 ans, a tué son bébé, âgé de 8 mois, en 1961 dans le Michigan, aux Etats-Unis. Elle a ensuite déposé le corps sans vie du nouveau-né dans le lit de son grand frère, âgé de 4 ans et demi. Lorsque ce dernier s'est réveillé, il a découvert son petit-frère mort. Il a donc appelé sa mère et cette dernière lui a fait croire que c'était de sa faute.
 Janice Summerfield, âgée aujourd'hui de 77 ans, a avoué en septembre dernier le meurtre à sa fille Paula, 53 ans après les faits. La septuagénaire, qui vit actuellement dans une maison médicalisée, aurait étouffé son bébé. Phil Summerfield, l'autre fils de Janice qui a découvert le corps, a vécu toute sa vie avec la culpabilité d'une mort dont il n'était pas responsable, jusqu'à faire une tentative de suicide. Le cadavre du nourrisson a été exhumé en octobre dernier, mais les médecins n'ont pas pu révéler les causes de la mort, le corps étant trop vieux.
 Paul et Phil se demandent maintenant si leur mère n'est pas responsable également de la mort de ses jumelles. Beth est morte à l'âge de 3 mois en 1969, et Brenda était âgée de 11 mois quand elle est morte en 1970. Source : Fox News le 23 novembre 2014
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=21183&hl=

=====================

pédophile

Le pédophile qui a terrorisé l'Espagne
 Le prédateur :Il est accusé de cinq viols et trois tentatives de viol sur des fillettes âgées de six à onze ans, des faits commis dans le même quartier de Madrid. Enquête sur Antonio Ortiz Martinez, le pédophile présumé qui a créé la psychose et horrifié toute l'Espagne. Pourquoi cet homme âgé de quarante-deux ans, déjà condamné pour agressions sexuelles sur mineur, n'a-t-il pas été arrêté plus tôt ? Un reportage de Romain Bolzinger et Jean-Pierre Guillerez. -
http://videos.tf1.fr/sept-a-huit/le-pedophile-qui-a-terrorise-l-espagne-8523292.html

==================

drame familial

Familiendrama in Harburg: Acht Jahre Haft
Das Hamburger Landgericht hat einen 44-Jährigen verurteilt. Er hatte seine Ehefrau im März in Harburg vor den Augen der Kinder erstochen. Das Hamburger Landgericht hat am Montag einen 44-Jährigen wegen Totschlags und Widerstands gegen Polizisten zu acht Jahren und zwei Monaten Haft verurteilt. Der Mann hatte seine Frau vor ihren drei Kindern mit 60 Messerstichen getötet. Anschließend musste er mit Schüssen von einem weiteren Angriff auf Polizeibeamte abgehalten werden.
 "Du verlässt mich nicht" - mit diesen Worten hatte sich der Mann mit einem langen Küchenmesser auf seine völlig überraschte Ehefrau gestürzt. "Sie wollten sie töten und haben mit dieser Tat Ihre Familie zerstört", sagte die Vorsitzende Richterin in ihrer Urteilsbegründung. Die Messerstiche seien mit großer Wucht in den Oberkörper eingedrungen. Die 28 Jahre alte Frau verblutete vor den Augen ihrer drei Kinder. Die Kinder im Alter von zwei bis zehn Jahren sind seitdem seelisch schwer krank und leben in einem Heim. "Auch daran tragen Sie Schuld", warf die Richterin dem Mann vor. Richterin:
Verminderte Schuldfähigkeit berücksichtigt Die Tat habe er am 5. März dieses Jahres aus Eifersucht, der Angst schwer krank zu sein und wegen Depressionen begangen. Sie sei im Affekt passiert. Der Täter sei so hochgradig erregt gewesen, dass seine Steuerungsfähigkeit eingeschränkt war. Diese verminderte Schuldfähigkeit und das Geständnis des Mannes seien in der Haftstrafe berücksichtigt worden, betonte die Richterin. Täter von Polizisten niedergeschossen Als die Polizei kurz nach der tödlichen Attacke am Tatort in Harburg eintraf, war der Mann mit dem Messer in der Hand auf die Beamten zugegangen. Nachdem der Einsatz von Pfefferspray ohne Wirkung blieb, schossen zwei Polizisten insgesamt vier Mal auf den Täter. Erst danach war der Mann zusammengebrochen.
http://www.ndr.de/nachrichten/hamburg/Familiendrama-in-Harburg-Acht-Jahre-Haft-,prozess2398.html

===================

huit ans de prison pour cet homme de 44 ans qui a tué son épouse de 28 ans - qui voulait le quitter - de 60 coups de couteau, tout cela devant leurs trois enfants âgés de 2 à 10 ans. il n'a pu être maîtrisé par la police qu'au moyen de quatre coups de feu. l'intéressé a bénéficié de circonstances atténuantes sa capacité de conscience étant altérée au moment des faits. l'homme aurait agit par jalousie, et était en dépression croyant être gravement malade. 
(à voir effets de la période critique septennale des 42 ans ? l'épouse victime, et qui avait décidé de se séparer se trouvait dans sa période critique des 28 ans)

incendie

Drummondville. Incendie mortel: il pourrait s'agir d'un drame conjugal
Un homme aurait tué sa conjointe avant d'incendier sa résidence et de tenter de s'enlever la vie, lundi matin, à Drummondville, dans le Centre-du-Québec. Le drame s'est joué un peu avant 7 h, dans une résidence unifamiliale de la rue Gaudet, au beau milieu d'un quartier paisible. La maison était déjà en flammes à l'arrivée des premiers services d'urgence. Sur place, ils ont découvert un homme gravement blessé. Serge Leclerc, âgé dans le début de la soixantaine, présentait d'importantes lacérations aux poignets et perdait beaucoup de sang. Le sexagénaire avait visiblement tenté de mettre fin à ses jours quelques minutes plus tôt. (...)
 Un peu plus de deux heures après le début des recherches à l'intérieur de la résidence calcinée, les pompiers ont découvert un corps carbonisé dans les décombres. Selon nos informations, le cadavre se trouvait sur le lit de la chambre à coucher. Le corps, qui serait celui de la conjointe de Serge Leclerc, se trouvait toujours dans les décombres en milieu de soirée. Il était difficilement accessible puisque le plancher de la chambre à coucher s'est effondré durant l'incendie et le lit s'est retrouvé dans le sous-sol parmi toutes sortes de débris. Un homme en apparence heureux Si cette triste histoire a toutes les apparences d'un drame conjugal, personne dans l'entourage de Serge Leclerc ne semble avoir vu venir le drame.(...)
http://www.journaldemontreal.com/2014/11/24/incendie-mortel-il-pourrait-sagir-dun-drame-conjugal

====================
(âge non précisé mais voir lien éventuel avec la période critique septennale des 63 ans - jour critique émotionnel ?)

drame

Il tente de supprimer sa famille avec un couteau
 Drame conjugal samedi soir à la ZUP. Un père de famille éthiopien a gravement blessé sa compagne et son bébé d’une vingtaine de coups de couteau.
Vers 20 h 30, la police a été appelée en urgence au 30 rue Jean-Baptiste-Charcot. À l'arrivée de la patrouille, les pompiers et le Smur étaient en train de prodiguer les premiers soins à une femme devant un immeuble. De nombreux riverains étaient rassemblés autour de la scène. C'est alors que des personnes ont désigné un homme à proximité de l'entrée de l'immeuble. Quand les policiers l'ont accosté, l'individu était maculé de sang et présentait des entailles aux mains ainsi qu'à hauteur de l'abdomen. Dans un français approximatif, l'homme qui est de nationalité éthiopienne, s'est aussitôt accusé d'avoir porté des coups de couteau à sa femme ainsi qu'à un de leurs enfants en bas âge. Un bébé né en septembre 2013 a, en effet, été découvert par les secours, présentant plusieurs entailles à travers ses vêtements à hauteur du ventre. Le petit garçon a été atteint par quatre coups portés à l'aide d'un couteau de cuisine long de 30 cm. L'autre enfant du couple âgé de deux ans a heureusement été épargné. La maman a été grièvement blessée de 21 coups de couteau. Par miracle, aucun organe vital n'a été touché. Cette femme née en 1978 et de même nationalité que son conjoint, a été évacuée avec son bébé au centre hospitalier de Blois. Leur état est jugé grave mais leur pronostic vital n'est plus engagé. Dans l'immeuble, les policiers ont retrouvé de nombreuses traces de sang, notamment dans les parties communes. L'appartement familial était lui aussi maculé de sang. C'est dans le logement que les coups de couteau ont été portés. Le père, sans emploi et âgé de 40 ans, a été aussitôt placé en garde à vue au commissariat de Blois. L'enquête a été confiée à la brigade de sûreté urbaine. (...)
http://www.lanouvellerepublique.fr/Loir-et-Cher/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2014/11/25/Il-tente-de-supprimer-sa-famille-avec-un-couteau-2130266

=======================

drame

Une quinquagénaire massacre sa voisine au couteau
Une femme de 58 ans était lundi soir entre la vie et la mort après avoir été poignardée une trentaine de fois par sa voisine, chez elle à Tacoignières (Yvelines), a-t-on appris de source proche de l'enquête. Les deux femmes habitaient deux pavillons voisins de cette commune de 1000 habitants. Vers 15 heures, l'une d'entre elles, âgée de 50 ans, s'est présentée chez l'autre et, pour une raison encore inconnue, lui a asséné «plus d'une trentaine de coups de couteau», a relaté cette source.. La victime, dont le pronostic vital est engagé, a été évacuée vers l'hôpital Georges-Pompidou à Paris, a-t-elle ajouté. Interpellée sur place, sa voisine devait être examinée par un psychiatre chargé de déterminer la compatibilité de son état avec une garde à vue, a précisé la source. Un couteau, vraisemblablement celui ayant servi à porter les coups, a été retrouvé. Les gendarmes de la brigade de recherches de Mantes-la-Jolie sont chargés de l'enquête. Sources : AFP/NewsNet le 24 novembre 2014
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=21173&hl=

==================
(période critique septennale des 49 ans ?)

hypnose

Un avocat de l'Ohio est accusé d'avoir hypnotisé une cliente pour profiter d'elle pendant qu'elle était sous son contrôle psychique. Intriguée par des détails troublants, la femme a mis en place un stratagème pour le piéger...
En utilisant des mots-clefs, l'homme plaçait sa cliente en état d’hypnose pour engager un échange sexuel. Quand elle sortait de chez son avocat, elle éprouvait une étrange sensation dans sa culotte. La cliente d'un avocat spécialisé en divorce de l'Ohio, dans le Mid-Ouest des Etats-Unis, a alors mis au point, avec la police, tout un stratagème pour piéger l'homme qu'elle soupçonnait de profiter sexuellement d'elle durant ses consultations. D'où il est ressorti qu'en effet Michael Fine, 57 ans, l'hypnotisait sans qu'elle s'en rende compte afin d'abuser d'elle. L'affaire a démarré l'an dernier, quand la cliente en question a engagé Michael Fine pour régler un problème de garde d’enfant, suite à son divorce. Après une série de rendez-vous, "d'étranges souvenirs et sensations" remontent à sa mémoire, explique un rapport dévoilé par le site américain The smoking gun.
Incapable de se souvenir d'une partie de ces consultations, la femme réalise en revanche que quand elle en sort, "ses vêtements et son soutien-gorge ont bougé de place, et son vagin est humide"...
"De multiples orgasmes" Inquiète, la cliente se rend au commissariat pour faire part de ses doutes. Mais les policiers lui font remarquer qu'elle manque de preuves pour accuser son avocat d'abus sexuels. Elle entreprend alors de piéger son agresseur présumé. D'abord, en enregistrant leurs conversations téléphoniques. Les bandes, qu'elle rapporte à la police, montrent que si la conversation commence bien sur des sujets légaux, l'avocat change de ton après s'être assuré que son interlocutrice est seule chez elle. En utilisant des mots-clefs, l'homme la place en état d’hypnose et engage un échange sexuel qui "induit chez elle de multiples orgasmes". A la fin de la seconde conversation téléphonique, il lui demande d'apporter un vibromasseur à leur prochain rendez-vous. Et lâche à la victime placée sous son emprise psychique cette phrase qui glace le sang : "Vous vous souviendrez uniquement que nous avons parlé de votre dossier." Pour savoir jusqu'où l'avocat pousse ces abus, la police équipe la cliente d'un micro et d'une caméra miniature. Leur plan : prendre l'homme en flagrant délit. Arrivée dans son bureau, la femme tombe à nouveau sous hypnose, et se fait assoir sur le canapé, pendant que son avocat entreprenant de la masser tout en déviant leur échange : "Vous allez me demander de vous toucher et à me toucher". C'est là que les policiers déboulent dans la pièce pour l'arrêter. L'avocat, qui pratiquait le droit depuis 30 ans, a été suspendu dans l'attente de la fin de l'enquête. Une deuxième femme a d'ores et déjà signalé qu'elle avait elle aussi subi de sa part des tentatives d'hypnose.
http://www.metronews.fr/info/le-fait-divers-du-jour-l-avocat-utilisait-l-hypnose-pour-violer-sa-cliente/mnkx!CYlCVtnyYtN3M/

================

une "hypnose" de la période critique septennale des 56 ans ? 

lundi 24 novembre 2014

suicide

Une policière de 33 ans s’est suicidée dimanche soir dans le Val-de-Marne avec son arme de service, selon le Parisien. D’après le journal, la jeune femme, affectée au commissariat de Charenton, se trouvait dans le jardin d’un collègue à La Queue-en-Brie à qui elle venait de confier ses problèmes personnels.(...)
http://www.20minutes.fr/societe/1486631-20141124-policiere-suicide-arme-service-val-marne

======================

viol et meurtre

Marcheuse tuée à Echillais (17) : le suspect est un Rochefortais de 22 ans 
Le suspect interpellé ce jeudi matin dans le cadre de l’enquête pour le meurtre de Catherine Gardère, le 2 octobre dernier à Echillais, est toujours en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie de Saint-Agnant, en Charente-Maritime. Cette mesure de privation de liberté a été prolongée ce vendredi matin. Il s’agit d’un homme de 22 ans, à Libourne le 15 juillet 1992, Jérémy Tiberghien. Ce jeune, installé à Rochefort depuis quelques années et passionné d’équitation, bénéficie à ce stade de l’enquête, de la présomption d’innocence.
Connu pour des violences conjugales Déjà connu des services pour violences conjugales, il doit s’expliquer à propos du meurtre de cette femme de 51 ans, originaire de Marmande (Lot-et-Garonne), retrouvée le 3 octobre à demi dénudée et le crâne fracassé dans les bois d’Echillais, où elle habitait et avait l’habitude de marcher. Les enquêteurs ont pu interpeller le jeune homme grâce aux prélèvements ADN pratiqués sur les lieux du meurtre par la police scientifique. Son profil génétique était particulièrement complet, à la faveur de nombreuses maladresses et de multiples traces laissées sur place et sur le corps de la victime. Source: http://www.sudouest.fr/
http://bordeauxmedia.com/marcheuse-tuee-a-echillais-17-le-suspect-est-un-rochefortais-de-22-ans/

====================

la date de naissance permet de voir la situation cyclique le jour du drame : 

Octobre 2014 (15/07/1992)
Me 1 P(18) E(22)
Je 2 P(19)
Ve 3
Sa 4
Di 5
Lu 6 I(1)
Ma 7 P(1)
Me 8 E(1)

il s'agit effectivement d'un épisode "fort" avec le jour critique physique P19 (un équivalent du jour critique émotionnel) le lendemain du jour critique émotionnel E22.
deux mois et demi après le 22ème anniversaire terminant généralement la période critique septennale des 21 ans

pédophilie

Un attaché parlementaire d’un député écologiste condamné en Allemagne
Die Grünen – voit remonter à la surface le scandale de ses affinités pédophiles d’autrefois. Une illustration supplémentaire en a été fournie par la condamnation lundi dernier d’un ancien assistant parlementaire du député écologiste (...). Cet ex-assistant parlementaire, âgé de 62 ans, a été condamné à sept ans et dix mois de prison après avoir été inculpé pour plus d’une centaine d’abus sexuels sur enfants. Les faits condamnés se sont produits entre 2008 et 2009 à Giessen. L’homme avait « abusé massivement » la confiance de nombreux enfants et de leurs parents, a déclaré le président du tribunal. (...)
http://www.medias-presse.info/pedophilie-un-attache-parlementaire-dun-depute-ecologiste-condamne-en-allemagne/18809

====================
(2008-2009 est la période critique septennale des 56 ans)

drame

Etats-Unis : un garçon de 12 ans tué par la police après avoir sorti un pistolet factice
Aux Etats-Unis, la police de la ville de Cleveland (Ohio, Etat-Unis) a abattu un enfant de 12 ans. Il tenait en main un pistolet en plastique, a rapporté le New York Times (en anglais) samedi 22 novembre. Le garçon a été touché à l'estomac et au torse. Il est mort dimanche matin, selon un média local (en anglais).
Les deux agents de police ont été suspendus. L'arme "avait l'air très très réaliste" Selon la police de Cleveland, les policiers ont demandé au garçon de lever les mains, mais ce dernier, au lieu de s'exécuter, a plongé sa main sous sa ceinture pour attraper ce que les agents ont identifié comme une arme de poing. Ce n'est qu'après avoir tiré deux coups de feu sur le garçon qu'ils ont constaté que l'arme était factice, poursuit le New York Times.
Un journaliste local en a posté une photo sur Twitter. L'arme, un faux pistolet semi-automatique "avait l'air très très vraie et énorme", a expliqué une porte-parole de la police. Elle a ajouté que le garçon s'amusait samedi après-midi à la pointer sur les passants sur une aire de jeux de la ville. C'est l'un d'eux qui a donné l'alerte. Dans son appel à la police, rapporté par Buzfeed (en anglais) le témoin indique qu'un petit garçon noir joue avec une arme sur la balançoire, précisant : "c'est surement un faux, mais ça m'a fait une peur bleue". Le drame survient dans un contexte particulièrement tendu : en 24 heures, sept personnes ont été tuées par armes à feu dans la ville de Cleveland. Source : France TV Info le 23 novembre 2014
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=21164&hl=

==================

l'âge des policiers n'est pas précisé pour l'instant. il est intéressant car les bavures semblent avoir tendance à un lien avec les épisodes critiques des tireurs qui auraient "la gachette plus facile" à ce moment-là... 
(c'est p.ex. le cas lorsque George Zimmerman (acquitté lors du procès) abat Trayvon Martin et aussi lorsque Darren Wilson a tué Michael Brown : les deux tireurs se trouvaient dans leur période critique septennale des 28 ans)
édit 27/11 :
"La voiture de police arrive sur les lieux, alors que le garçon n’a plus son pistolet à bille en main. Tamir Rice se dirige vers le véhicule, sans lever les bras et semble vouloir prendre quelque chose à sa ceinture. Le policier, un jeune officier de 26 ans, lui tire immédiatement dessus."
http://www.europe1.fr/international/cleveland-une-video-accable-les-policiers-apres-la-mort-d-un-enfant-2301387
(on devrait encore pouvoir regarder la situation des cycles courts, situation du jour-même)

édit : la voici... (tout ceci sous réserve de la bonne date et de la bonne personne)

22 novembre 2014 (2/09/1988)
Me 19 P(7)
Je 20
Ve 21 E(1)
Sa 22
Di 23 I(9)
Lu 24 P(12)
Ma 25
Me 26
Je 27 


il s'agit du lendemain du jour critique émotionnel E1 et de la veille du jour critique intellectuel i9... s'agissant de l'après-midi du 22 ce serait plutôt ce dernier en cause) 


un ancien problème noté (alcool semblerait-il ?) apparemment le 20 octobre 2007 (à 19 ans) : curieusement... (peut-être coïncidence, peut-être pas) dans un peu la même situation cyclique... (en plus critique avec P18/P19, mais aussi samedi aussi entre jour critique émotionnel et jour critique intellectuel)

20 octobre 2007 (2/09/1988)
Lu 15
Ma 16
Me 17
Je 18
Ve 19 P(18) E(15)
Sa 20 P(19)
Di 21 I(26) 
Lu 22 
Ma 23 
Me 24

dimanche 23 novembre 2014

drame

A 84 ans, il tue son épouse malade et retourne l'arme contre lui
 L'octogénaire s'est donné la mort dimanche matin dans un hôpital de Boulogne-Billancourt, dans les Hauts-de-Seine, où se trouvait sa femme de 82 ans, atteinte d'un cancer incurable, a indiqué l'Assistance publique-Hôpitaux de Paris. "Le personnel soignant a entendu vers 11h30 du bruit et a découvert les deux corps inanimés", a expliqué le professeur Laurent Teillet, chef du service gériatrie de l'hôpital Ambroise-Paré. 
Selon les premiers éléments de l'enquête, l'homme, âgé de 84 ans, aurait apporté une arme à feu dans la chambre de l'établissement qu'il a retournée contre lui après avoir tué sa femme de 82 ans, probablement dans son sommeil. Aucune lettre n'a été découverte pour expliquer ce geste, mais le couple semblait déterminé à en finir. Les époux, mariés depuis de nombreuses années, avaient déjà tenté de se suicider il y a deux semaines, en absorbant des médicaments et avaient été hospitalisés à Ambroise-Paré. Le mari était rentré chez lui depuis quelques jours, tandis que sa femme était restée à l'hôpital en soins palliatifs. (...)
http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/a-84-ans-il-tue-son-epouse-malade-et-retourne-l-arme-contre-lui-8523172.html

=====================
(si tentative précédente précisément il y a deux semaines peut-être voir jour critique émotionnel ?)

suicide

Italie : un prêtre pédophile se suicide après avoir avoué son acte
La semaine dernière, un prêtre italien a été retrouvé mort dans sa sacristie. Ce prêtre s’est suicidé en se pendant dans cet endroit. Cet acte fait suite à sa confession sur sa pédophilie. En effet, ce prêtre italien âgé de 48 ans a avoué qu’il a commis dans le passé des attouchements sur une jeune fille mineure qui n’avait que 13 ans. (...)Après la confession, le prêtre a demandé à l’évêque de lui accorder un délai de deux jours pour écrire une lettre relatant sa repentance et sa demande de pardon envers Dieu, la victime et l’église. Suite à cette confession, l’évêque MgrGiampaoloCrepaldi a décidé de renvoyer le prêtre de la paroisse et projetait de lui annoncer personnellement cette décision. (...)
http://www.assurance-auto-resilienonpaiement.fr/actualite-suite/857/italie-un-pretre-pedophile-se-suicide-apres-avoir-avoue-son-acte-29102014

=================
(un suicide à l'entrée dans la période critique septennale des 49 ans. pas trouvé de donnée de date concernant les faits, apparemment anciens - ils sont souvent liés à une situation en période critique)

drame

Le corps d’un Grenoblois de 27 ans, porté disparu depuis le printemps dernier, a été retrouvé ce samedi matin, gisant au pied d’une barre rocheuse haute d’une soixantaine de mètres, sur la commune de Livet-et-Gavet. Il semble avoir succombé à une chute accidentelle. V M avait quitté son domicile grenoblois le 26 avril dernier et utilisé sa carte d’abonnement au réseau Transisère pour prendre un car. Depuis, nul ne l’avait revu et les policiers grenoblois avaient été alertés de sa disparition. Hémiplégique depuis sa naissance et sous traitement antiépileptique, le jeune homme était malgré tout un sportif accompli : il avait, notamment, fait l’ascension du Mont-Blanc à deux reprises et parcouru les chemins menant à Saint-Jacques de Compostelle, ainsi que le GR 20 en Corse.
Au moment de sa disparition, tout portait à croire qu’il était allé marcher seul, sans dire où il allait.(...)
http://www.ledauphine.com/isere-sud/2014/11/22/livet-et-gavet-un-jeune-homme-disparu-en-avril-retrouve-mort-par-ses-proches
17686?
==================

suicide

Un homme de 82 ans retrouvé mort 40 m en contrebas du viaduc de Collioure
Ce sont des automobilistes qui ont prévenu les sapeurs-pompiers et les gendarmes hier vers 8 h. Ils signalaient qu'un véhicule était abandonné au beau milieu de la chaussée, toutes portières ouvertes, sur la départementale 114 au niveau du viaduc du Douy, à l'entrée du tunnel d'En Raxat, entre Collioure et Port-Vendres. Aussitôt, des recherches ont été lancées et ont permis de découvrir le corps d'un homme gisant au pied du pont, 40 m en contrebas. Les secours n'ont malheureusement pu que constater le décès de la victime, un Colliourenc âgé de 82 ans. Un témoin l'aurait vu arrêter subitement sa voiture, descendre, traverser la route et se jeter dans le vide.(...)
http://www.lindependant.fr/2014/11/22/un-homme-de-82-ans-retrouve-mort-40-m-en-contrebas-du-viaduc,1958327.php

=============

samedi 22 novembre 2014

mystère

Coupe Davis : le mystère Jo-Wilfried Tsonga
(...). Battu vendredi au terme d'un vrai bras de fer avec Stanislas Wawrinka, il s'était dit prêt dans la foulée à disputer le double ce samedi, pour "se racheter". (...)
http://www.franceinfo.fr/sports/tennis/article/coupe-davis-le-mystere-jo-wilfried-tsonga-606221

==================

pas vraiment un mystère, vendredi, en tous cas : vendredi était le jour critique physique P1 (le plus "fort" du cycle, avec la paire P18/P19 un peu équivalente)
(Wawrinka était en jour neutre)

et ce samedi :
La paire Wawrinka-Federer était opposée ce samedi à Benneteau-Gasquet ; les Suisses ont remporté le match trois sets à 0 (...)

(Benneteau neutre - Gasquet en jour critique physique P12 - Wawrinka neutre - Federer en jour critique émotionnel E8 - mais possiblement neutre ses cycles étant décalés au lendemain - là c'est un mystère)

et dimanche ?
"Coupe Davis: Le programme de dimanche à Lille
Les deux derniers simples de la rencontre sont au programme ce dimanche sur la terre battue du Stade Pierre Mauroy à Lille. L'issue du premier déterminera probablement la tenue ou non du second. Coup d'envoi à 13h00 A partir de 13h00, Jo-Wilfried Tsonga tentera d'abord de ramener les deux équipes à égalité face à Roger Federer. Abattu par sa cinglante défaite de vendredi, le Français devra relever la tête pour se donner les moyens de réaliser ce petit exploit. S'il y parvient, ce sont ensuite Gael Monfils et Stan Wawrinka qui se verront confier la lourde tâche de départager les deux nations. L'ambiance promet d'être chaude dans cette antre aux 27 000 spectateurs, surtout en cas de 5ème match décisif.

http://fr.tennistemple.com/actualite/coupe-davis-le-programme-de-dimanche-a-lille_42427.html


(Tsonga est en jour neutre (sa défaite de vendredi était un jour critique physique fort) - Federer est probablement dans son jour critique émotionnel et entre dans un épisode triplement critique : Tsonga devrait donc avoir toutes ses chances.
Monfils est en jour critique physique P7 à l'entrée d'un épisode triple critique. (en période critique des 28 ans)
Wawrinka est en jour critique intellectel i9 (un jour des "erreurs" et entre (mais le soir seulement) dans son jour critique physique P1 (jour de "fatigue"). avantage plutôt à Wawrinka...
(Gasquet est en jour neutre hormis la période critique septennale des 28 ans)
édit : "Roger Federer offre la Coupe Davis à la Suisse !"

drame

Bordeaux: une fillette tombe dans la Garonne, le père toujours en garde à vue
Les enquêteurs ont décidé de prolonger de 24 heures la garde à vue du père d'une fillette de 21 mois, qui affirme que son enfant est tombée dans la Garonne dans le centre de Bordeaux vendredi soir, a-t-on appris samedi soir auprès du Parquet. Selon la version donnée par le père de famille, âgé de 34 ans et résidant aux alentours de Libourne (Gironde), la fillette marchait sur le parapet du Pont de pierre, pont historique de Bordeaux, lorsqu'elle aurait voulu donner un coup de pied qui l'aurait fait basculer dans le fleuve.
Prévenus par le père vers 20H00, les pompiers ont rapidement déclenché des recherches terrestres et fluviales. Deux embarcations, dont une équipée d'une caméra thermique, ont sondé le fleuve. Des battues terrestres ont été menées sur les deux rives, en aval du pont, en vain. Compte tenu du courant, le corps de la fillette a pu être emporté très loin de son point de chute.
Le père de famille a été entendu à plusieurs reprises samedi par les enquêteurs de la section de recherches de la Police judiciaire de Bordeaux, qui ont décidé de prolonger la garde à vue du chef d'homicide volontaire sur mineur de moins de 15 ans, a dit le Parquet à l'AFP. Il s'agit pour les enquêteurs de "vérifier la pertinence du scénario" avancé par le père de famille, alors que la scène se serait déroulée sans témoins, et d'approfondir un éventuel "impact de la séparation du couple" sur les faits, a-t-on précisé de même source. En fin d'après-midi, le jeune homme restait sur une version de chute accidentelle, a précisé le Parquet. Selon les premiers éléments de l'enquête, les parents, séparés il y a quelques mois, étaient en conflit. Une procédure judiciaire était notamment en cours concernant la garde de l'enfant. La mère de famille a également été entendue par les enquêteurs. Le 11 novembre, le père d'un bébé de quatre mois et demi, avait affirmé avoir jeté son nourrisson dans la Garonne à Bordeaux. Mis en examen le 13 novembre pour homicide volontaire aggravé, cet homme, âgé de 30 ans et originaire du Togo, a ensuite été incarcéré. Le nourrisson, dont le corps reste introuvable, est très probablement mort. L'enquête avait montré que le couple avait connu une vive "tension conjugale" dans les jours précédant les faits.
http://www.rtl.be/info/monde/france/1144201/bordeaux-une-fillette-tombe-dans-la-garonne-le-pere-toujours-en-garde-a-vue

===========

le père entre dans sa période critique septennale des 35 ans... situation du vendredi soir ? 
situation le 11 novembre du second père ? 

drame

Sallanches - Les corps d’un couple de sexagénaires découverts chez eux, la thèse du drame familial privilégiée
Les deux corps ont été découverts jeudi matin au domicile du couple. La femme, gravement malade et en fauteuil roulant, a été tuée par balle. Son mari a été retrouvé pendu. L’enquête semble privilégiée la thèse du drame familial.
C’est l’infirmière chargée de soins de la femme qui a découvert, jeudi matin, les deux corps sans vie au domicile des victimes dans le quartier Sainte Anne à Sallanches. Selon le procureur de Bonneville, le couple était confronté à des difficultés financières. La femme âgée de 58 ans était également atteinte d’une sclérose en plaque, maladie dégénérative incurable. Une décision d'en finir prise à deux ? C’est cette accumulation de problèmes qui aurait poussé le mari à passer à l’acte.
Tuer son épouse avec une arme à feu avant de se suicider par pendaison. Sur place, les enquêteurs ont retrouvé une lettre dans laquelle le coupe explique son geste. Si le document est authentifié, cela laisserait à penser que la décision d’en finir a été prise à deux. Le mari était âgé de 60 ans. Ancien salarié du service des ordures ménagères de la communauté de communes, il était à la retraite depuis une quinzaine de jours. "C’était un homme bien, toujours prêt à rendre service mais aussi très affecté par la maladie de son épouse" a indiqué le maire de Sallanches.
http://www.francebleu.fr/infos/infos/sallanches-les-corps-d%E2%80%99un-couple-de-sexagenaires-decouverts-chez-eux-la-these-du-drame-familiale-pri-1942244

================

violences

Un éducateur filmé en train de frapper un ado handicapé mental
Un Britannique de 35 ans vient d'être condamné à 6 mois de prison après avoir été filmé en train d'insulter et de bousculer un jeune handicapé de 19 ans. Les parents de l'adolescent avaient placé une caméra cachée dans sa chambre.
Face aux images filmées, l'éducateur n'a pu que reconnaître les faits : oui, il a bien molesté Zak Rowlands, un adolescent handicapé mental de 19 ans. Après avoir plaidé coupable pour "mauvais traitements", Stanley Nkenka, 35 ans, vient d'écoper en Angleterre d'une peine de six mois de prison, rapporte vendredi le Daily Mail. (...)
http://www.metronews.fr/info/le-fait-divers-du-jour-un-educateur-filme-en-train-de-frapper-un-ado-handicape-mental-video/mnku!Uba6mrWAMzWaI/

=================

drame

Un bébé, qui se trouvait avec son père sur un pont suspendu à Bordeaux, est tombé dans la Garonne vendredi soir, a-t-on appris auprès des pompiers. La fillette, âgée de 21 mois, se trouvait avec son père lorsqu'elle est tombée depuis le parapet du Pont d'Aquitaine, pont autoroutier qui enjambe la Garonne au nord de Bordeaux. Alertés par le père de famille aux alentours de 20 heures, les secours ont rapidement lancé des recherches terrestres et fluviales.
Deux embarcations, dont une équipée d'une caméra thermique, ont sondé le fleuve et des battues terrestres ont été menées sur les deux rives, en amont du pont, en vain jusqu'à présent. A la suite du drame, le père était entendu par les policiers du commissariat de Bordeaux, indique-t-on de même source. La marée était descendante au moment de la chute, ont précisé les pompiers qui ont suspendu les recherches dans la soirée. Le Pont d'Aquitaine est un pont suspendu situé sur la rocade de Bordeaux. Son tablier est situé à une cinquantaine de mètres au-dessus du niveau du fleuve. Le 11 novembre, un autre père, âgé de 30 ans avait affirmé avoir jeté avoir jeté son bébé de quatre mois dans la Garonne à Bordeaux. Mis en examen le 13 novembre pour homicide volontaire aggravé, il avait été incarcéré alors que le nourrisson, dont le corps reste introuvable, est probablement mort.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/bordeaux-un-bebe-tombe-dans-la-garonne-depuis-un-pont-22-11-2014-4311655.php

vendredi 21 novembre 2014

retrouvés morts

Metz : deux jeunes retrouvés morts par balles
Deux corps, d'un homme et d'une femme ont été retrouvés dans un champ à Goin, un petit village de la banlieue de Metz (Moselle). Les deux victimes, visiblement un couple, ont été touché par balles. La gendarmerie a ouvert une enquête après la découverte de deux corps dans un champ à Goin (Moselle), à l'écart du petit village de 330 habitants situé au sud de Metz.
Le petit hameau d'habitude calme s'est réveillé ce matin avec de multiples interrogations. Selon les premiers éléments de l'enquête, les deux corps sont ceux d'un homme et d'une femme âgés d'environ 25 à 30 ans. Il pourrait s'agir d'un jeune couple. D'après une source proche de l'enquête, la piste d'un meurtre passionnel suivi d'un suicide n'est pas à exclure. Tout comme la piste du suicide pour les deux victimes. Une arme à feu a été retrouvée dans un véhicule de société à quelques mètres du champ où quatre cyclistes ont fait cette macabre découverte vers 17h jeudi après-midi. Les corps n'ont pas été identifiés formellement. Une autopsie pratiquée à l'institut médico-légale de Nancy devra déterminer les circonstances de la mort et les identités des deux victimes. L'enquête confiée à la section de recherches de la gendarmerie de Metz se poursuit. Source : LOR'Actu.fr le 21 novembre 2014
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=21156&hl=

=================

drame

Gironde : une mère a-t-elle enterré son bébé ?
La mère d’un nourrisson de 7 semaines a été mise en examen pour homicide volontaire et incarcérée. La gendarmerie a lancé un appel à témoins au sujet du véhicule utilisé. Les gendarmes, aidés des chiens du Centre national d’investigation cynophile de Gramat (Lot), ont tenté hier de localiser le corps dans le jardin des parents. La présence des gendarmes et d'équipes cynophiles, jeudi, dans une rue calme du lotissement Le Clos du Vallon, non loin du centre bourg de Peujard (Gironde), n'est pas passée inaperçue. Toute la matinée, les militaires et rares voisins étaient suspendus à l'éventuelle issue macabre des recherches entamées il y a plus de deux semaines : la découverte du cadavre d'un nourrisson de 7 semaines. Mais le petit corps de Jade n'a toujours pas été retrouvé.
 " Elle s'est rendue chez un proche auquel elle a fait ce terrible aveu En son absence, il est extrêmement difficile et hasardeux pour les enquêteurs de dire ce qui s'est réellement passé dans cette maison le 6 novembre dernier, date à laquelle la petite a disparu et sa mère de 41 ans s'est accusée de l'avoir… enterrée. Accident domestique puis décès sur la route en allant chercher les secours, coup de folie ou réelle volonté, homicide d'une mère épuisée psychiquement ? Une certitude : ce jour-là, Fouzia Benannar, qui bénéficie toujours de la présomption d'innocence à ce stade de la procédure, s'occupait de sa petite. Elle a pris son véhicule, a roulé un certain temps, puis s'est rendue chez un proche auquel elle a fait ce terrible aveu. Tentative de suicide Sans donner de détails sur les circonstances du décès ou le lieu de cette mise en terre de fortune. Abasourdi par cette confidence, son interlocuteur ne l'aurait tout d'abord pas crue. Il n'aurait pas davantage pu l'empêcher de lui dérober des médicaments. De retour chez elle, après avoir avalé de nombreux cachets, la jeune femme s'est enfoncée dans un profond sommeil. C'est le père des enfants qui s'est inquiété de l'état de son épouse et de la disparition de sa petite dernière. Mais la mère avait déjà sombré dans le coma. " Jusqu'à 70 gendarmes mobilisés Soignée, intubée, elle est restée hospitalisée près d'une semaine, sans que personne ne puisse savoir ce qu'il était advenu du bébé. À son réveil, tant attendu, les gendarmes de la brigade de recherches de Bouliac sont venus l'interroger. Mais son témoignage semble difficilement exploitable tant il est resté vague. La mère fait-elle preuve de mauvaise volonté ou est-elle réellement dans l'incapacité de se souvenir ? A-t-elle intérêt à ce que Jade ne soit jamais retrouvée ou ne sait-elle réellement plus où se trouve sa fille ? (...)Pour toute information, contacter la brigade de recherches de Bouliac au 05 57 54 22 46
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=21157&hl=

===================

drame

Un forcené tue 7 personnes dans un hôpital
Un déséquilibré a tué jeudi à l'arme blanche sept personnes, dont six infirmières, dans un hôpital du nord de la Chine, ont rapporté les médias d'Etat.
Un homme aux antécédents psychiatriques a perpétré son agression en pleine nuit, dans un dortoir réservé aux employées d'un hôpital du nord de la Chine, administré par l'Armée populaire de libération, dans la station balnéaire de Beidaihe. Identifié sous le nom de Li Xiaolong, et âgé d'environ 27 ans, il a été interpellé par la police, a précisé la télévision publique CCTV. Une autre infirmière a été blessée par le déséquilibré. la Chine a été ces dernières années le théâtre d'attaques similaires dans des hôpitaux, souvent commises par des patients furieux de la qualité des soins prodigués. Les statistiques officielles montrent une hausse globale de la criminalité en Chine ces 30 dernières années mais les autorités soulignent que le nombre d'homicides y est inférieur à celui enregistré dans les pays occidentaux.
http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/Un-forcene-tue-7-personnes-dans-un-h-pital-26911428

====================

(apparemment une personne entrant dans sa période critique septennale des 28 ans : il s'agit très souvent - probablement le plus souvent - de "septennaux" qui sont à l'origine de ce genre de drames...)
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/2014/09/drame_26.html

meurtre

Seulement une reconstitution partielle du meurtre de Véronique Delouvain
 La reconstitution qui a eu lieu mercredi dès 17h30 à Champion dans le cadre du meurtre de Véronique D. ne s’est pas terminée au canal Bruxelles-Charleroi à Roux où a été retrouvé le corps de cette mère de famille de 43 ans le 29 avril dernier, pieds et poings liés. «La reconstitution s’est arrêtée là avec l’accord de toutes les parties. Il n’est pas sûr qu’elle se poursuivra à Roux. Cela reste à déterminer», a indiqué ce jeudi le parquet. Selon une source proche du dossier, la reconstitution à Champion s’est terminée à 22h30. Alors qu’il était prévu de se rendre ensuite à Roux, la reconstitution a été stoppée «provisoirement» et devrait se poursuivre à une date ultérieure à déterminer, toujours selon cette même source. La suspecte, Marie-Laure D., incarcérée à la prison de Mons, était présente. «Il n’y a pas eu d’incident. Elle a été coopérante», ajoute le parquet. L’inculpée était la gérante de l’Eveil des sens, un club privé situé à Champion où travaillait la victime. Selon le journal La Dernière Heure, elle aurait avoué avoir tué Véronique D. à Champion à l’aide d’un démonte-pneu (ou d’un pied de biche), parce que Véronique D. s’incrustait dans son établissement alors qu’il était convenu qu’elle quitte les lieux. Elle aurait reconnu également s’être débarrassée du cadavre à Roux. Son avocat, Me Schonnartz, se dit «perplexe» quant à cette version des faits. Il s’étonne que sa cliente, sans antécédent judiciaire, ait pu agir seule. Selon lui, le mobile relaté dans la presse paraît léger. Source : L'Avenir le 25 septembre 2014
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=20242&hl=

==========

même moteur

agnès, sonia, marie-jeanne, laetitia, léa... cinq jeunes filles dont les meurtres ont pour point commun qu'ils ont eu lieu durant la même "fenêtre cyclique" de leur auteur, le jour critique émotionnel (ou équivalent pour léa) : 

Matthieu a tué Agnès à l'entrée dans son jour critique émotionnel E8
Lewis a tué Sonia son jour critique émotionnel E22 
Anthony a tué Marie-Jeanne le lendemain de son jour critique émotionnel E22
Tony Meilhon a tué Laetitia son jour critique émotionnel E1
Gérald Seureau a tué Léa son jour critique physique P19 (équivalent du jour critique émotionnel)

le jour critique émotionnel est un jour de pulsions et de désinhibition qui nous arrive chaque septième jour de la vie (toujours le même jour, jour de la semaine où nous sommes nés, en raison d'un cycle psychique à pulsations chaque septième jour).

dans les situations donnant lieu à des drames (et il est fréquemment présent et en cause lors de drames particulièrement graves, et sordides) il est notre "jour Hyde" lors duquel sont alors possibles des accès de rage et de violences... (souvent latentes et accumulés, et qui ce jour-là ou les jours à côté, se manifestent) voire des coups de folie...

c'est cela que les personnes concernées ont tendance à traduire en disant qu'elles n'étaient pas dans leur état normal, qu'elles étaient "déconnectées", et ce n'est effectivement pas un état habituel puisque seulement présent tous les sept jours, et encore d'intensité et d'effet très variable selon que jouent un certain nombre d'éléments psychiques et de l'environnement. 

pour les mêmes raisons le jour critique émotionnel se retrouve fréquemment lors d'un suicide, le jour même ou les jours à côté. je l'appelle le jour du suicide à cause de cela... (et certains comportements meurtriers peuvent aussi être des comportements suicidaires...)

voici pour les détails des situations dans les drames ci-dessus :
(une situation cyclique se calcule ici : http://biorythm.online.fr/w/ )

Matthieu a tué Agnès à l'entrée dans son jour critique émotionnel E8
Matthieu est né le jeudi 30 décembre 1993 
Agnès a été tuée le mercredi 16 novembre 2011
novembre 2011 (30/12/1993)(un mois avant le 18ème anniversaire)
Sa 12 P(18) I(26)
Di 13
Lu 14
Ma 15
Me 16
Je 17 E(8)
Ve 18 P(1)
Sa 19
Di 20 I(1) 

Lewis a tué Sonia son jour critique émotionnel E22 
Lewis est né le jeudi 20 mai 1993
Sonia a été tuée le jeudi 19 avril 2012
avril 2012 (20/05/1993)(un mois avant le 19ème anniversaire)
Di 15 P(6) I(9)
Lu 16 P(7)
Ma 17
Me 18
Je 19 E(22)
Ve 20
Sa 21 P(12)

Anthony a tué Marie-Jeanne le lendemain de son jour critique émotionnel E22 (lendemain d'un jour triplement critique)
Anthony est né le vendredi 27 mars 1992
Marie-Jeanne a été tuée le samedi 18 juin 2011
juin 2011 (27/03/1992) (19 ans et 3 mois)
Di 12
Lu 13
Ma 14
Me 15
Je 16 P(6)
Ve 17 P(7) E(22) I(26)
Sa 18
Di 19
Lu 20
Ma 21

Tony Meilhon a tué Laetitia son jour critique émotionnel E1
Tony Meilhon est né le mardi 14 août 1979
Laetitia a été tuée la nuit du mardi 18 au mercredi 19 janvier 2011
janvier 2011 (14/08/1979)(31 ans et 5 mois)(à 5 mois de l'anniversaire)
Sa 15 P(1)n
Di 16
Lu 17
Ma 18 E(1)
Me 19
Je 20 P(6)
Ve 21 P(7) 

Gérald Seureau a tué Léa son jour critique physique P19 (P18/P19 sont équivalents du jour critique émotionnel)
Gérald Seureau est né le lundi 16 juin 1986
Léa a été tuée la nuit du vendredi 31 décembre 2010 au samedi 1er janvier 2011.
décembre 2010 (16/06/1986) (24 ans et 6 mois)
Ma 28
Me 29
Je 30
Ve 31 P(18) 
Janvier 2011
Sa 1 P(19)
Di 2
Lu 3 E(8)
Ma 4 I(26)



comment ? 
divers cycles chronobiologiques démarrent au moment de la naissance et pulsent ensuite avec la régularité d'une horloge jusqu'à la fin de la vie.
ces pulsations cycliques ont une incidence sur nos comportements puisqu'elles ont tendance à induire - à intervalles réguliers qui peuvent être calculés - des "jours critiques" (ou des périodes plus longues pour les cycles longs).
ces pulsations "jours critiques" peuvent parfois nous perturber et induire des comportements qui alors pourront donner lieu à des excès et "dérapages", s'agissant de perturbation de l'humeur et/ou du psychisme.
les effets prêtant le plus à conséquence sont des pulsions (nous sommes poussés à agir) accompagnées pour plus d'efficacité d'une "désinhibition" - afin que nous n'ayons pas peur d'agir - et nous avons là - dans des circonstances exceptionnelles, les éléments "faciliteurs" d'un drame.
ces éléments vont pouvoir être à l'origine d'un drame en raison des pulsions et de la désinhibition présentes, ou encore aggraver un drame pour cette même raison, si l'événement suscitant des tensions correspond par hasard ou non à un épisode critique cyclique.

c'est la raison pour laquelle, si l'on analyse la situation cyclique d'un drame arrivé, on retrouve généralement ces fameux "jours critiques" (ou période critiques plus longues) qui ont souvent contribué à permettre sa réalisation.

dans les cinq drames ci-dessus nous retrouvons pour cela dans quatre cas la présence du jour critique émotionnel ainsi qu'une fois l'épisode P18/P19 qui est cependant à considérer comme un équivalent du jour critique émotionnel car il peut induire les mêmes effets. on peut aussi noter quatre fois la proximité de l'anniversaire ou 5/6 mois de là, pour moi un autre élément pulsions à retenir.


voir aussi :
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/p/analyser_25.html
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/p/pulsionsdesinhibition.html