samedi 30 juin 2012

meurtre

Meurtre de Chérence : un suspect interpellé trois mois après
Un homme a été interpellé mercredi pour le meurtre d'une jeune femme, début avril, à son domicile de Chérence (Val-d'Oise). Le suspect, un artisan d'une soixantaine d'années, a été déféré vendredi soir devant le parquet en vue de sa mise en examen,. Lors de sa garde à vue, il a reconnu les faits. (...)

La jeune femme, 23 ans, mère d'un bébé d'un an, avait été retrouvée morte à son domicile par son compagnon, le 8 avril, non loin de son enfant, pour sa part vivant. L'autopsie avait permis d'établir qu'elle était décédée à la suite de violences commises avec un objet contondant. Le parquet de Pontoise avait ouvert une information judiciaire pour "meurtre" une dizaine de jours plus tard.

Le suspect est le père de l'ex-fiancé de la victime, décédé dans un accident de la route peu après leur rupture. «Pétri de vengeance à l'égard du nouveau couple», il tenait la jeune femme pour responsable de la mort de son fils, explique une source proche du dossier. Le jour du drame, il se serait présenté au domicile de la victime avant de la frapper à la tête. Il s'est ensuite débarrassé de son arme, dont la nature n'a pas a été précisée.
http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/meurtre-de-cherence-un-suspect-interpelle-trois-mois-apres-29-06-2012-2071067.php

======================


période critique

Un patient aurait tué sa mère à sa sortie de l'hôpital 
Robert Pothier, arrêté la semaine dernière parce qu'il est suspecté d'avoir tué sa mère, aurait commis ce meurtre quelques heures après avoir obtenu son congé de l'aile psychiatrique de l'hôpital Maisonneuve-Rosemont, a appris TVA Nouvelles. M. Pothier, âgé de 49 ans, avait été conduit à l'hôpital parce qu'il était en état de crise et avait des pensées suicidaires, selon ses proches. Une information que des sources policières ont également confirmée. Selon des témoins, l'homme était toujours en état de crise lorsqu'il a quitté l'hôpital. Il aurait commis des actes de violence dans le passé et est bien connu des policiers.
http://fr.canoe.ca/infos/societe/archives/2012/06/20120629-222602.html

====================

pleine période critique septennale des 49 ans : ses effets peuvent durer longtemps...
jour critique émotionnel ?
Drame au CHU de Liège
Un jeune homme âgé de 19 ans est décédé dans la nuit du 19 au 20 juin 2012 alors qu’il était hospitalisé pour des examens au CHU de Liège. Selon le site laprovince.be, le jeune homme subissait des tests pour savoir s’il pourrait bénéficier d’une opération capable de soulager ses crises d’épilepsie. C’est dans ce but que des crises avaient été provoquées afin d’observer ses réactions. Dans la nuit, il a été victime d’une crise mais il était sans surveillance et est décédé, étouffé dans son oreiller. Le personnel hospitalier n’a constaté le drame que plusieurs heures plus tard. Le papa de la victime a décidé de porter plainte contre le CHU. On lui avait affirmé que son fils serait continuellement sous surveillance durant les examens ce qui aurait pu éviter le drame. Une enquête interne a également été ouverte à la demande de la direction de l’hôpital.
http://www.mondial-infos.fr/actualite/faits-divers/drame-au-chu-de-liege-181118971/

======================

drame

Drame de Dottignies : meurtre suivi d’un suicide
Ce mercredi 27 juin 2012, la police s’est présentée à l’appartement occupé par un couple de sexagénaires à Dottignies suite à l’inquiétude de leurs proches qui n’avaient plus de nouvelles. C’est ainsi que les agents ont découvert les corps des deux époux dans leur logement situé au premier étage de la résidence Le Dotto. Selon le site laprovince.be, le enquêteurs ont conclu à un meurtre suivi d’un suicide. Cette thèse a été confirmée par l’autopsie. La dame âgée de 63 ans a été retrouvée sur le lit tandis que son époux de 65 ans s’était pendu dans la salle de bain. D’après les proches du couple, le mari souffrait de dépression suite à une grave maladie.
http://www.mondial-infos.fr/actualite/faits-divers/drame-de-dottignies-meurtre-suivi-dun-suicide-181119297/

======================

vendredi 29 juin 2012

séparation

Tom Cruise et Katie Holmes annoncent leur divorce
Après le couple Paradis-Depp, un autre duo glamour est sur le point de se séparer... L'acteur américain Tom Cruise et l'actrice américaine Katie Holmes ont entamé une procédure de divorce, après un peu plus de cinq ans de mariage, rapporte vendredi le magazine People. (.....)
http://www.leparisien.fr/actualite-people-medias/tom-cruise-katie-holmes-des-medias-us-annoncent-le-divorce-29-06-2012-2071056.php

=====================

après le couple Paradis-Depp, une autre séparation septennale : Tom Cruise va sortir de sa période critique des 49 ans, dans laquelle il vient de passer... (même période critique que Johnny Depp)

double meurtre

Double meurtre à l'hôpital Notre-Dame
Un patient du département de psychiatrie de l'hôpital Notre-Dame aurait étouffé deux personnes âgées en plus de tenter d'en tuer une autre, la semaine dernière.
Vendredi, en début d'après-midi, les policiers ont été appelés à l'aile psychiatrique du centre hospitalier pour une tentative de meurtre. «Sur les lieux, les policiers ont rencontré une femme de 71 ans qui prétendait qu'on avait tenté de la tuer», explique Daniel Lacoursière, porte-parole du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM).
En discutant avec le personnel de l'hôpital et à la suite de l'autopsie de patients décédés quelques jours plus tôt, les policiers se sont aperçus que deux personnes âgées étaient mortes asphyxiées. À première vue, le personnel avait cru à une mort naturelle dans les deux cas.
Les victimes, deux hommes de 69 et 77 ans, étaient également des patients du service de psychiatrie. Ils sont morts respectivement le 16 et le 22 juin. Les enquêteurs n'avaient toujours pas réussi hier à joindre la famille de l'une des deux victimes.
http://www.lapresse.ca/actualites/quebec-canada/justice-et-faits-divers/201206/27/01-4538886-double-meurtre-a-lhopital-notre-dame.php

================

pas de lien avec l'auteur suspecté pour ces meurtres, mais curieusement les trois victimes sont des personnes "septennales" c'est à dire dans l'une de leurs périodes critiques ou à côté : peut-être est-ce pour cela qu'elles sont toutes trois dans cette aile psychiatrique ? 

édit 30/06 : 
à la réflexion et en y regardant de plus près, il n'est pas impossible que les dates des agressions correspondent à des jours critiques physiques, jours de pulsions - (du moins l'intervalle correspond : les jours situés dans cet intervalle n'étant pas des jours pulsions). ce pourrait être une coïncidence, aussi... mais c'est curieux quand même... (la date de naissance est nécessaire pour le vérifier, car il y a d'autres jours cycliques qui pourraient être en cause... )
voici cet aspect, en partant de la date de la première agression : 

juin 2012 (agressions le 16 - le 21 et le 22)

Je 14
Ve 15
Sa 16 P(1) E(1) I(1)
Di 17
Lu 18
Ma 19
Me 20
Je 21 P(6)
Ve 22 P(7)
Sa 23 E(8)
Di 24 I(9)

édit : L’accusé, qui a fêté son 32e anniversaire la semaine passée,
SKCenter 30/10/2012
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=14759&hl=

meurtre

Le croque-mort découvre le meurtre parfait commis par l’aveugle
Les autorités avaient conclu à une morte naturelle en découvrant le corps de Katheleen Mcewan (70 ans), couchée dans le lit de son appartement à Roxborought près de Philadelphie. Le croque-mort a fait une drôle de trouvaille en préparant la dépouille en vue des funérailles.
En bougeant la langue du cadavre, l’employé des pompes funèbres a découvert dans la gorge une trentaine de centimètres de corde, un papier d’emballage de bonbon, un morceau de lange ainsi qu’une bouteille de lotion. La thèse du meurtre ne faisait plus, dès lors, l’objet d’aucun doute.
L’enquête a permis l’arrestation de la colocataire de la défunte. Geraldine Cherry (50 ans), aveugle, avait confié à une assistante sociale avoir fait «quelque chose» à la vieille dame.
http://faitsdivers.blogs.sudinfo.be/archive/2012/06/27/le-croque-mort-decouvre-le-meurtre-parfait-commis-par-l-aveu.html

=====================

probable compatibilité septennale dans ce cas... ?

hôpital

Le premier hôpital européen réservé aux adolescents
A la fin de la journée, Arthur, 13 ans, quittera l’enceinte du tout nouvel Espace méditerranéen de l’adolescence, dans le quartier Sainte-Marguerite. Un moment d’émotion pour cet ado "aux idées noires", qui déborde pourtant d’énergie. "Je suis un fonceur, taureau ascendant taureau ! Mais depuis quelque temps, l’école, les copains, rien n’allait. J’ai pensé plusieurs fois au suicide", confie-t-il deux semaines après son arrivée.
"Au début, j’avais peur d’être cloué sur un lit. Mais ça ne s’est pas du tout passé comme ça. Ici, j’ai fait plein de choses qui n’ont rien à voir avec l’hôpital". Et pourtant, à l’intérieur de l’établissement, les soins pour ces jeunes souffrant de dépression ou d’anorexie sont les mêmes que dans un centre hospitalier. Seul le cadre change.(.....)
http://www.blogger.com/post-create.g?blogID=4813911213920244538

====================

le premier hôpital européen consacré à une période critique septennale : celle des 14 ans... ? :-)

mystère

Enquête : mystère autour du cadavre d’un nourrisson
Un bébé a été découvert mort au pied de la porte de la maternité d’Argentan (Orne). Les enquêteurs tentent de retrouver les parents, pour l’instant en vain.
Qui a déposé le nourrisson découvert mort, le 21 juin vers 7 heures, au pied de la porte d’entrée de la maternité de l’hôpital d’Argentan (Orne)? Aujourd’hui, la justice va diffuser, dans la presse, un appel à témoins, accompagné de photos des vêtements que portait cette enfant, pour tenter de l’identifier.(.....)
http://www.leparisien.fr/faits-divers/enquete-mystere-autour-du-cadavre-d-un-nourrisson-28-06-2012-2069289.php

==========================

jeudi 28 juin 2012

récidiviste

La perpétuité pour le meurtre d'un couple d'octogénaires dans l'Essonne
Un homme de 45 ans, récidiviste, a été condamné ce mercredi par la cour d'assises de l'Essonne à la perpétuité pour le meurtre particulièrement cruel d'un couple d'octogénaires, retrouvés bâillonnés, poignardés et brûlés en 2008 dans leur pavillon de Viry-Châtillon.
Cette peine est assortie d'une période de sûreté de 18 ans, alors que l'avocat général avait demandé que cette durée automatique soit portée à 22 ans. «Il a commis un acte monstrueux. Mais ce n'est pas un monstre, c'est un homme, il est responsable de ses actes», a déclaré la représentante du ministère public.(.....)
Déjà condamné en 1990 à 15 ans de réclusion par la cour d'assises de Gironde pour avoir tué un homme de 44 coups de couteau, Carlos Manuel Fernandes Oliveira comparaissait depuis vendredi pour la mort le 4 novembre 2008 d'un homme de 85 ans et son épouse de 79 ans.
http://www.20minutes.fr/ledirect/961801/perpetuite-meurtre-couple-octogenaires-essonne

===================

probable récidiste septennal : en cause les périodes critiques septennales des 21 et 42 ans. 
jour critique émotionnel pour les passages à l'acte ? 
la monstruosité peut prendre le dessus, lors de nos jours et périodes critiques, du fait d'un effet de désinhibition à ce moment-là...

forcené

Gironde: le GIGN obtient la reddition du forcené retranché dans son domicile
Le GIGN a obtenu mercredi peu après 17H00 la reddition d'un forcené retranché dans son domicile à Marcillac (Gironde), qui avait tiré à plusieurs reprises dans la matinée en direction des gendarmes sans les blesser, a-t-on appris de sources concordantes.
"Après un temps de négociation, les gendarmes du GIGN ont pénétré à l'intérieur de la maison et l'homme a fini par se rendre de lui-même", a indiqué à l'AFP le préfet délégué à la sécurité et la défense, Hubert Weigel, ajoutant que l'homme, âgé d'une soixantaine d'années, avait été aussitôt placé en garde à vue.
http://www.liberation.fr/depeches/2012/06/27/gironde-un-forcene-qui-a-tire-sur-des-gendarmes-en-negociations-avec-le-gign_829535

========================

édit 10/07 : l'homme aurait 63 ans donc un "septennal". (c'est une personne qui est perturbée entre autre du fait de sa situation en période critique septennale)
http://www.gendarmerie.interieur.gouv.fr/fre/Sites/Gendarmerie/Actus/2012/Juillet/Aquitaine-un-forcene-interpelle-par-le-GIGN

suicide

Le forcené de Côte d'Or s'est suicidé
Le forcené de 75 ans qui s'était retranché avec des armes depuis mercredi soir dans une maison de Savigny-lès-Beaune, en Côte d’Or, a été découvert par le GIGN «suicidé» dans son salon, jeudi matin, a annoncé à l’AFP le directeur de cabinet du préfet du département, Arnaud Schaumasse.
«Quand les hommes du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) ont repris leurs investigations dans la demeure», jeudi peu avant 7 heures, «ils ont découvert le corps du forcené dans le salon, une balle dans la tête», a précisé Arnaud Schaumasse, selon lequel le forcené «s’est suicidé».
http://www.liberation.fr/societe/2012/06/28/un-forcene-retranche-chez-lui-en-cote-d-or_829701

====================

Münchhausen

Des surdoses d’insuline à son bébé de 12 mois
Une mère de famille du Pays de Thionville a été mise en examen, hier matin, soupçonnée d’avoir, à trois reprises, administré de l’insuline en surdosage à son bébé de 12 mois. Un syndrome de Münchhausen décelé à l’hôpital.(.....)
http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2012/06/28/des-surdoses-d-insuline-a-son-bebe-de-12-mois

==================

pas d'indication d'âge pour l'instant...

mercredi 27 juin 2012

suicide

Découverte macabre ce matin aux alentours de 7 h 15 : le principal du collège Jean-Paul de Dadelsen à Hirsingue a retrouvé le cuisinier-concierge pendu dans son garage. Le cuisinier et concierge au collège de Hirsingue avait laissé trois missives dans la cuisine de l’établissement scolaire avant de mettre fin à ses jours. L’une destinée à sa famille, une deuxième adressée au principal et une troisième à l’attention du second de cuisine. « Dans la lettre qu’il m’a adressée, il a fait part de ses soucis de santé », indique Christian Kaemmerlen, le principal du collège. Quand le drame s’est-il produit ? Impossible de le déterminer. « Il avait assuré son service hier soir et l’établissement était fermé lorsque je suis arrivé ce matin ». (.....)  La victime était un homme de 45 ans originaire de la région de Belfort. Il était divorcé et père d’une jeune fille d’une vingtaine d’années.
http://www.lalsace.fr/haut-rhin/2012/06/27/suicide-au-college-de-hirsingue

==================

suicide

Arras : après la mort d'une retraitée découverte carbonisée, le suspect s'est suicidé en prison
Dans la nuit de jeudi à vendredi, un homme de 33 ans incarcéré en détention provisoire à la maison d'arrêt d'Arras mettait fin à ses jours en se pendant dans sa cellule, à l'isolement. Il s'agissait d'un individu mis en examen pour « dégradation ou destruction par incendie ayant entraîné la mort ».
 Le 8 juin en effet, les pompiers de Marquion avaient découvert le corps en grande partie carbonisé d'une retraitée, gisant sur son lit médicalisé, dans son domicile à Inchy-en-Artois.(.....)
 De son côté, la famille du suspect envisage de porter plainte contre l'établissement pénitentiaire. Elle estime que le suicide aurait pu être évité, d'autant qu'on connaissait ses antécédents suicidaires.
http://www.lavoixdunord.fr/region/arras-apres-la-mort-d-une-retraitee-decouverte-ia29b0n541425

=================

je tente toujours de recouper les maigres données dont je dispose, car elle peuvent donner certaines indications.
sachant que les passages à l'acte sont très fréquemment le résultat, entre autre, de pulsions, et sachant (du moins pour moi) que les pulsions psychique d'un cycle émotionnel sont hebdomadaires, ... les passage à l'acte ont tendance à avoir lieu le même jour de la semaine, ce que l'on peut aisément vérifier si on dispose de données.
ici le drame semble avoir eu lieu dans la nuit du 7 au 8 juin, soit de jeudi à vendredi...
le suicide a eu lieu également dans la nuit de jeudi à vendredi... 
donc même moment d'un cycle hebdomadaire.
sous réserve de coïncidence, car elles existent, bien entendu, il est donc possible que la personne ait agit chaque fois son jour critique émotionnel, celui-ci étant hebdomadaire et toujours le même jour... et l'aspect intéressant, si tel est le cas, est que c'est un jour connu à l'avance.

forcené

Prise d'otage Météo France : 2 psychologues se penchent sur le cas du forcené
Toujours hospitalisé, avec le statut de détenu, Philippe Galinier, qui a pris en otage un vigile de Météo France le 7 juin dernier, est aujourd’hui aux prises de la justice. Mais la personnalité du forcené reste floue.
C’est la raison pour laquelle deux experts psychologues vont se pencher sur son cas. Pendant les 6 heures de prise d’otage, l’homme a tenu des propos « incohérents », répétant aux forces de l’ordre « qu’ils savaient très bien pourquoi il faisait ça », ou encore invoquant « une mafia roumaine qui dirigeait le pays».Il n'avait pas eu de grandes revendications, excepté un paquet de cigarette, des journaux et la présence de la presse. Les seules informations connues de lui sont qu'il est âgé de 52 ans, qu'il est au chômage, célibataire et sans enfants.
Après l’assaut du GIPN, Philippe Galinier a été gravement blessé, au ventre et au cou. Aujourd’hui sorti d’affaire, il devra rendre des comptes devant la justice.
http://www.toulouseinfos.fr/index.php/dossiers/breves/5383-prise-dotage-meteo-france-2-psychologues-se-penchent-sur-le-cas-du-forcene.html

=================

jour critique émotionnel ?


suicide ou homicide ?

Fleurance. Coiffeuse retrouvée morte : la piste du meurtre n'est pas écartée Vendredi dernier, un drame a endeuillé la ville de Fleurance. Geneviève Montès, une femme de 54 ans qui tenait un salon de coiffure à l'Isle-Jourdain est décédée dans une résidence de la commune. Selon les premières constatations, elle aurait été empoisonnée après avoir bu du Destop, un produit utilisé pour déboucher les canalisations. Son compagnon, un homme de 56 ans, a été retrouvé gravement intoxiqué à ses côtés, dans leur lit. Lundi soir, il était encore dans le coma et son pronostic vital était engagé. Double suicide ou homicide ? Les circonstances du drame qui s'est déroulé ne sont pas encore claires mais la piste du meurtre n'est pas écartée. Une enquête pour homicide suivi d'une tentative de suicide a été ouverte. « Il n'est pas impossible qu'il l'ait contrainte à avaler le Destop. On a retrouvé des hématomes sur le visage de la femme mais on ne sait pas s'ils proviennent de coups », a indiqué hier Philippe Pommereul, substitut du procureur. L'autopsie est prévue pour ce matin à l'institut médico-légal de Toulouse. Elle devrait permettre d'en apprendre plus sur les causes du décès de Geneviève Montès. « C'était une femme discrète, je me souviens d'elle promenant son chien », raconte une habitante de l'Isle-Jourdain. Les Lislois se sont par ailleurs étonné de la fermeture du commerce, samedi. Une enquête pour disparition inquiétante avait été ouverte la veille. Jeudi déjà, les enfants de la coiffeuse se seraient inquiétés de voir le salon de coiffure fermé. Et vendredi, la famille de l'homme retrouvé aurait également signalé la disparition de ce dernier. Seuls les résultats de l'autopsie permettront d'expliquer dans quelles circonstances s'est déroulé ce drame. Source : La Dépêche
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=14466&hl=

=========================

l'homme se trouve en pleine période critique septennale des 56 ans. on pourrait encore regarder les cycles courts individuels : ils ne sont pas forcément pareils selon qu'il s'agit d'un suicide ou d'un homicide... (on trouve p.ex. fréquemment le jour critique émotionnel ou moins souvent un jour critique physique chez l'auteur d'un passage à l'acte criminel, mais aussi chez le suicidaire...)

mardi 26 juin 2012

quadruple tueur

Lecrenier, quadruple tueur de Bas-Oha, réclame 400.000 euros pour une interview de sa famille
La chaîne de télévision W9 va faire un documentaire sur Remy Lecrenier, le quadruple tueur de Bas-Oha (près de Huy). D’après la journaliste, le grand-père de Lecrenier aurait dit oui... mais à condition de débourser 400.000 euros.
Le 7 juillet 1997, le Wanzois Rémy Lecrenier, 28 ans à l’époque, décime une famille à Bas-Oha en région hutoise. Il tue son ex-petite amie, Vinciane Tellier, les deux sœurs de celle-ci, Laurence et Vanessa, et leur maman Geneviève.
Ce fait divers a marqué les esprits. Non seulement parce que quatre personnes d’une même famille sont mortes. Mais à cause des circonstances du drame: l’assassin a violé sa victime, et transpercé le coeur de Vinciane avec une flèche d’arbalète.
En 1999, les assises de Liège condamnent Lecrenier à la prison à perpétuité. Dix ans plus tard, il demande, jour pour jour après les faits, sa libération conditionnelle. Il la demande chaque année.

Aujourd’hui encore, cette affaire intéresse les médias. Dans le cadre d’une série sur les crimes passionnels, “ Enquêtes criminelles ”, diffusée sur la chaîne W9, Michelle, la journaliste chargée du sujet, a contacté la famille de Lecrenier: “ Nous savions qu’il avait encore sa maman et son grand-père ”, raconte-t-elle. Mais visiblement après avoir pris contact avec son petit-fils, le grand-père a téléphoné pur nous dire OK mais pour nous demander 400.000 euros. Je ne sais pas s’il confondait avec des anciens francs belges ”.
Source : Sud Presse le 26 juin 2012
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=2930&hl=

================

autre tueur septennal, puisque Rémy Lecrenier avait 28 ans au moment des crimes.
je n'ai pas trouvé sa date de naissance exacte pour voir si, comme souvent, il a agit un jour critique.
(1968?)

tueur septennal

Camille Cléroux coupable de trois meurtres 
OTTAWA – Camille Cléroux a plaidé coupable pour les meurtres de trois femmes, mardi, à Ottawa. 
L'homme de 58 ans a reconnu avoir tué deux de ses anciennes épouses en 1990 et 2003, ainsi qu'une voisine, en 2010. 
Camille Cléroux purgera donc une peine automatique de 25 ans de prison sans possibilité de libération. 
Il avait été arrêté à la suite de la disparition de sa voisine, Paula Leclerc, en mai 2010. Le corps de la femme de 64 ans avait été découvert dans une forêt située à proximité. 
Des ossements identifiés comme étant ceux de Lise Roy, disparue en 1990, avaient été découverts l'automne dernier dans la cour arrière de la résidence de Cléroux. 
Le corps de Jean Rock, conjointe de fait de Cléroux disparue en 2003, n'a jamais été retrouvé. 
Source : Agence QMI le 26 juin 2012
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=7568&hl=

========================

il y a des personnes qui fonctionnent parfaitement d'après leurs cycles psychiques... Camille Cléroux a l'air d'être de ceux-là :
si 58 ans il est né en 1954 (ou à côté)
et 1990 donne la période critique septennale des 35 ans
2003 c'est celle des 49 ans
2010 est celle des 56 ans...

drame conjugal

Il tue sa femme en Italie puis se dénonce au commissariat de Belfort
L’affaire est peu banale. D’après le parquet, à 1 h 30 du matin vendredi, un homme de 41 ans se présente au commissariat de police de Belfort en annonçant au planton qu’il a tué sa femme, chez lui, en Italie. Au départ, les policiers ne le prennent pas au sérieux, mais l’homme insiste. Il explique qu’il a de la famille près de Belfort, qu’il réside en Italie, et que, là-bas, chez lui, il a bien tué sa femme. (.....)
http://www.lepays.fr/faits-divers/2012/06/26/faits-divers-belfort-un-italien-s-accuse-du-meurtre-de-son-epouse-police

=====================

dangereux...

Un adolescent décède après avoir sniffé le gaz d'un déodorant
Un adolescent de 15 ans est décédé dans la nuit de vendredi à samedi à Brest après avoir volontairement inhalé le gaz d'un aérosol de déodorant, pour se droguer, a-t-on appris mardi de source judiciaire.
Une analyse toxicologique était en cours mardi et devrait confirmer la mort par inhalation d'un gaz utilisé comme "un produit stupéfiant", a indiqué le parquet de Brest, qui a ouvert une enquête préliminaire pour recherche des causes de la mort. Lundi, les résultats de l'autopsie n'avaient révélé aucune trace de violence sur le corps.
http://tempsreel.nouvelobs.com/education/20120626.AFP0817/un-adolescent-decede-apres-avoir-sniffe-le-gaz-d-un-deodorant.html

====================

suicide

Un adjoint de sécurité se suicide avec son arme de service dans l'Essonne
Un jeune adjoint de sécurité s'est donné la mort dimanche soir avec son arme de service au commissariat d'Etampes (Essonne), a-t-on appris lundi de sources policières, confirmant une information du Parisien.
Selon le site du quotidien, le jeune homme, âgé d'une vingtaine d'années, s'est suicidé vers 21H40 avec son arme de service de calibre 9 mm.
Le suicide est intervenu "suite à une rupture sentimentale", a indiqué une source policière, se refusant à tout autre commentaire.
"C'est une affaire privée dont le dénouement intervient au commissariat. Il n'y a pas de lien avec la profession", a confirmé une autre source.
Créés en 1997 avec les emplois jeunes, les adjoints de sécurité sont des agents travaillant pour la police nationale dans le cadre d'un contrat de trois ans renouvelable une fois. Ils portent un uniforme, disposent d'une carte professionnelle mais, contrairement aux policier, il leur est strictement interdit de porter leur arme en dehors des heures de service.
http://www.liberation.fr/depeches/2012/06/25/un-adjoint-de-securite-se-suicide-avec-son-arme-de-service-dans-l-essonne_828975

===================

drame conjugal

Familiendrama: Rechtsanwalt ersticht Ehefrau im Streit
Schäftlarn/München (dapd-bay). Bei einem Beziehungsstreit hat ein 45 Jahre alter Rechtsanwalt in Schäftlarn bei München seine Ehefrau erstochen. Der vierfache Familienvater tötete seine 37-jährige Partnerin am Montagabend mit mehreren Messerstichen in der Küche des Wohnhauses, wie der Leiter der Münchner Mordkommission, Markus Kraus, am Dienstag sagte.
Die vierjährige Tochter des Ehepaars hielt sich zur Tatzeit im Nebenzimmer auf und sah später die Leiche der Mutter. Die drei weiteren Kinder im Alter von neun bis zwölf Jahren befanden sich in der Nachbarschaft.
Nachdem er seiner Frau mehrmals ein Küchenmesser in den Oberkörper gerammt hatte, habe der Rechtsanwalt selbst die Polizei gerufen, sagte Kraus. Die alarmierten Rettungskräfte fanden die Frau leblos in dem Wohnhaus vor. Reanimierungsversuche blieben erfolglos. Die Tatwaffe wurde sichergestellt.
Der bis dahin unauffällige Mann ließ sich den Angaben zufolge widerstandslos festnehmen. Er ist weitgehend geständig. In einer ersten Vernehmung sagte der Mann, dass ihm die Tat leidtue. Die Kinder werden zunächst von Nachbarn versorgt, später von Angehörigen aus Nordrhein-Westfalen.
Hintergrund für die Tat waren laut Kraus schon länger anhaltende Beziehungsprobleme. Warum der Streit eskalierte, war zunächst unklar. Gegen den Mann wurde Haftbefehl beantragt. Die Staatsanwaltschaft geht vorerst von Totschlag aus, wird aber prüfen, ob Mordmerkmale vorliegen. Die Leiche der Frau sollte noch am Dienstag obduziert werden.
http://www.welt.de/newsticker/news3/article107272794/Familiendrama-Rechtsanwalt-ersticht-Ehefrau-im-Streit.html

=====================

cet avocat de 45 ans a appelé les secours lundi soir vers 19 heures en leur précisant qu'il venait de tuer sa femme. il s'agit apparemment des suites d'une dispute qui a dégénéré, mais il semblerait que le couple avait des problèmes depuis un bon moment. les quatre enfants âgés de quatre à douze ans ont été pris en charge...


peut-être faut-il remonter jusqu'aux périodes critiques septennales réciproques (il y a une compatibilité à risque chez ce couple) celle des 42 ans pour l'homme et celle des 35 ans pour l'épouse, pour discerner le point de départ des difficultés conjugales. c'est alors que l'observation et la prise en compte des périodes critiques pourraient parfois aider à solutionner des situations de conflits conjugaux qui risquent de s'aggraver...
jour critique émotionnel ? 

rixe

Rixe entre SDF : pour se défendre elle l’égorge
Un homme, sans domicile fixe, est mort dans la nuit de dimanche à lundi des suites d’un coup de couteau à la gorge porté par une Allemande de 27 ans, SDF elle aussi, sur le parvis de la gare de Lyon à Paris, selon des sources proches de l’enquête.
Selon les premiers témoignages, la femme fréquentait la gare depuis une dizaine de jours et se serait déjà plainte d’avoir été importunée par l’homme, dont l’âge et l’identité n’ont pas été précisés.
Selon des témoins, la jeune femme, placée en garde à vue, aurait réagi après avoir fait l’objet d'attouchements de la part de la victime. Prenant peur, elle a sorti un couteau avant de porter le coup à la gorge. La victime, mortellement blessée, n’a pu être ranimée. La femme, de son côté, à été interpellée par une patrouille de la brigade des réseaux ferrés, sur les indications des témoins. Selon une source proche de l’enquête, elle avait tenté de se débarrasser de l’arme du crime.
L'enquête a été confiée au 2e district de la police judiciaire (DPJ) parisienne.
Source : La Dépêche le 25 juin 2012
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=14459&hl=

==================

meurtre/homicide

Meurtre d'un collégien à Rennes : qu'est-ce qu'un homicide volontaire ?


================

un article qui précise un peu les différences entre homicide volontaire, meurtre, etc...

retrouvé mort

Charente : retrouvé mort au retour de la fête de la musique
A Vibrac, un homme de 63 ans a été retrouvé dans les eaux de la Charente hier après-midi.
Le corps sans vie de P J, 63 ans, habitant Vibrac depuis de nombreuses années, a été retrouvé hier après-midi dans les eaux de la Charente. Il avait été signalé disparu hier matin par un couple d'amis britanniques parti à sa recherche. (.....)
http://www.sudouest.fr/2012/06/23/mort-au-retour-de-la-fete-751294-1057.php

=================

immolation

(janvier 2012)
Les faits sont rapportés par Radio Free Asia (RFA), qui cite l'AFP. Sopa, un moine de 42 ans respecté, s'est immolé par le feu dans le centre ville de Darlag, dans la préfecture autonome tibétaine de Golog.
"Il s'est immolé par le feu à environ six heures, il a bu et a jeté le kérosène sur tout son corps", selon une source de l'intérieur du Tibet, dit encore RFA.(.....)
Sopa était un Rinpoché du monastère de Darlag. "Rinpoché" est un titre honorifique utilisé dans le bouddhisme tibétain pour les lamas et professeurs de haut rang ou respectés. Sa mort survient après celle de deux autres Tibétains qui se sont immolés à Ngaba (Sichouan) pour protester contre la domination chinoise et appelant au retour du Dalaï Lama au Tibet. L'un des deux moines au moins serait décédé
http://www.rtbf.be/info/monde/detail_tibet-un-moine-s-est-immole-par-le-feu-a-darlag-le-15eme-depuis-mars?id=7352493

======================

vieillesse

Vieillesse et maladie : l’acte d’amour d’une épouse
Quatre jours après ce drame de la vieillesse conjuguée à la maladie ayant, selon toute vraisemblance, vendredi à Metzervisse, conduit une épouse à tenter de commettre l’irréparable sur son mari avant d’essayer de se suicider (lire RL de dimanche), l’état de santé du couple s’est amélioré. Tous les deux hospitalisés depuis les faits, les époux, respectivement âgés de 78 et 81 ans, demeurent sous haute surveillance médicale.
Une amélioration notable a tout de même permis aux gendarmes en charge de cette délicate enquête, d’entendre l’épouse dans le cadre d’une audition libre.
Homicide ou violences volontaires ?
Des éléments forcément précieux pour l’évolution judiciaire de ce dossier douloureux mais qui ne font que confirmer le funeste scénario qui aurait dû conduire, vendredi matin, au décès des deux époux. « Le contexte est très particulier, précisait hier le procureur de la République de Thionville, Jean-François Mailhes. Avec deux personnes âgées confrontées à une problématique de fin de vie. L’épouse ne conteste pas les faits tels que reconstitués pour l’instant mais évoque précisément un acte d’amour envers son mari. Elle le voit partir doucement, et dit ne pas le supporter. »
Un énième épisode provoqué par l’octogénaire souffrant d’une dégénérescence liée à son âge, vendredi matin au domicile du couple, aurait eu raison de la patience de son épouse. Elle-même diminuée physiquement par une ostéoporose lourde ainsi qu’une grave dépression, comme l’expliquait il y a peu sa fille.(.....)
http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2012/06/26/vieillesse-et-maladie-l-acte-d-amour-d-une-epouse

=========================

attention à la dépression septennale des 77 ans...

jeu du foulard

Un garçon de 10 ans est décédé à Malines, après s'être prêté au "jeu du foulard" à son domicile, rapportent lundi Het Nieuwsblad, De Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg. Selon les experts, le garçon serait la première victime mortelle flamande de ce jeu meurtrier en vogue.
L'enfant s'est retiré dans sa chambre mercredi dans la soirée. Ses parents l'ont retrouvé inconscient, une corde autour du cou. Le jeune garçon a ensuite été transféré vers l'hôpital universitaire d'Edegem, où les médecins l'ont placé dans un "caisson à oxygène". Malgré les efforts des médecins, l'enfant est décédé le lendemain.
Au cours du "jeu du foulard", les enfants se serrent eux-mêmes la gorge avec une écharpe ou une ceinture, empêchant l'oxygène d'arriver au cerveau. Cela provoque notamment des hallucinations. Si le noeud n'est pas défait à temps, le jeu peut avoir une issue fatale. (.....)
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/1459469/2012/06/25/Un-garcon-de-dix-ans-decede-apres-s-etre-prete-au-jeu-du-foulard.dhtml

=================

lundi 25 juin 2012

suicide

Paris : il escalade la tour Eiffel et se jette dans le vide
Un homme s'est jeté dans le vide dimanche à minuit alors qu'il escaladait la tour Eiffel. On ignorait cette nuit les raisons de son geste.
Le grimpeur a été aperçu à 22h40 alors qu'il se trouvait entre le deuxième et le troisième étage du monument. Aussitôt la police a fait évacuer les touristes et établi un périmètre de sécurité.
Les pompiers du GREP (Groupe de recherche et d’exploration profonde), un corps d'élite de grimpeurs, ont escaladé la tour pour tenter de le raisonner. Mais dès que les militaires s'approchaient de lui, l'homme, qui s'exprimait en anglais, menaçait de se suicider. Il a mis sa menace à exécution, et a trouvé la mort en heurtant le deuxième étage du monument.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/un-grimpeur-fou-escalade-la-tour-eiffel-24-06-2012-2063394.php

====================

suicide

Frouard : il se suicide à deux pas de la braderie
Le contraste saisit. Alors que la grande foule déambule dans les allées de la braderie de Frouard, les gendarmes mènent les constatations sur le suicide d’un homme de 52 ans. Les militaires sont à deux pas, derrière un périmètre de sécurité, installé dans la commune proche de Nancy. Le désespéré avait fait part de son intention de mettre fin à ses jours à son ex-compagne et à sa famille. Déjà, la veille, une voisine l’avait vu par la fenêtre, avec un fusil à la main. « J’ai eu peur pour mes gosses », a raconté Sophie. Les gendarmes, prévenus, avaient réussi à le raisonner.
« Il broyait des idées noires depuis longtemps », expliquait, hier, le maire de Frouard, Jean-François Grandbastien. Sa compagne n’aurait pas tenu face à ce malaise. Elle lui avait signifié leur séparation définitive hier matin. Devant son état suicidaire, la famille de la victime avait prévenu les gendarmes. L’homme, intérimaire dans une entreprise proche, s’était retranché chez lui, une petite maison avec une cour devant. La grille donnait sur la rue principale de Frouard, la rue de Metz.
Deux négociateurs de la gendarmerie sont intervenus. Ils avaient noué un contact. Mais peu après 14h, l’occupant est sorti dans la cour avec un fusil. « Il s’est assis et a attendu, a dit Pascal Muller, l’adjoint au maire présent tout au long de l’épisode. Nous avons quitté le PC provisoire avec les négociateurs. » Ils n’ont pas eu le temps d’atteindre l’autre côté de la rue. L’homme avait posé sa tête sur le canon de son arme et tiré.(.....)
http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2012/06/25/il-se-suicide-a-deux-pas-de-la-braderie

==========================

broyait-il du noir depuis sa période critique septennale des 49 ans, d'où aussi la séparation ? 

disparitions

Cela va faire bientôt 24 heures que l’on est sans nouvelles d’Erane, 7 ans, et d’Andy, 7 ans, ces deux cousins qui ont disparu vers 18 heures samedi d’une maison d’Eysines, près de Bordeaux, où était organisée une fête d’anniversaire.
Une fête qui s’est donc achevée dans l’angoisse lorsque les adultes se sont inquiétés de ne plus les entendre jouer au ballon dans le jardin. Car si ce ballon a bien été retrouvé, les deux enfants, eux, n’ont plus donné aucun signe de vie.
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=14455&hl=

=======================

espérons qu'ils n'aient pas fait de mauvaise rencontre...
hormis deux éléments à considérer (pleine période critique septennale et 18h, on pourrait regarder encore le jour critique émotionnel, semblant plus fréquemment jour de fugues et disparition... bien que dans la pratique çà n'avancerait pas beaucoup, sauf peut-être pour tenter de comprendre...
(ils auraient 7 et 8 ans)

dimanche 24 juin 2012

décès

Un détenu de la prison de Jamioulx est décédé samedi des suites d'une overdose à la méthadone. Le Parquet de Charleroi a été avisé.
Pour l'heure, les circonstances de ce décès ne sont pas encore établies mais il semble que la méthadone soit à l'origine de cette overdose. Les résultats des analyses toxicologiques sont attendus par le magistrat de service.
Une enquête est ouverte afin de savoir comment ce détenu a pu se procurer cette substance.
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/1459281/2012/06/24/Un-detenu-decede-par-overdose-a-Jamioulx.dhtml

==================

(âge non connu pour le moment)

plainte

BORDEAUX - La plainte déposée par la famille d'un salarié de France Télécom qui s'est immolé par le feu en avril 2011 sur son lieu de travail à Mérignac (Gironde) a été rejetée, et la procédure a été jointe à une autre à Paris, a indiqué dimanche la famille qui appelle à manifester lundi contre cette décision.
La famille de Rémy Louvradoux avait porté plainte pour homicide involontaire et mise en danger de la vie d'autrui en décembre, mais la juge d'instruction bordelaise a joint cette plainte à celle pour harcèlement moral, déjà instruite depuis 2010 à Paris, a-t-on appris de même source.
L'appel interjeté par la famille a été jugé irrecevable, a-t-on ajouté. (.....)
La famille Louvradoux a porté plainte pour sa part contre France Télécom pour homicide involontaire et mise en danger de la vie d'autrui.
Rémy Louvradoux, qui avait 56 ans, était chargé des conditions de travail, de l'hygiène et de la sécurité, et représentant du personnel pour la CFDT.
Selon sa famille, il était resté au même grade pendant 18 ans après être devenu cadre en 1993, il avait été amené parfois à faire "un travail en dessous de ses compétences", et ses suggestions à l'employeur "n'étaient pas suivies d'effet".
Sa veuve, découvrant après le suicide des écrits alarmants de son mari à son employeur, a indiqué qu'elle "voulait comprendre comment des gens qui ont reçu des courriers comme ça n'ont pas réagi".
http://www.20minutes.fr/article/959407/salarie-france-telecom-suicide-merignac-plainte-famille-jointe-celle-paris

==================

infanticide

Großmutter soll zweijährige Enkelin getötet haben
Eine 55 Jahre alte Frau soll im rheinland-pfälzischen Herrstein ihre zwei Jahre alte Enkelin getötet haben. Laut Polizeiangaben fand der Großvater das Mädchen mit schweren Verletzungen in der Wohnung. Seine Frau soll unter Alkoholeinfluss gestanden haben.(.....)
http://www.sueddeutsche.de/panorama/familiendrama-in-rheinland-pfalz-grossmutter-soll-zweijaehrige-enkelin-getoetet-haben-1.1391890

================

cette grand mère de 55 ans, ayant des problèmes d'alcool, aurait tué sa petite nièce de deux ans.
(c'est probablement un infanticide septennal, à l'entrée dans la période critique des 56 ans)

suicide

Un enfant de 13 ans se pend à un arbre
La macabre découverte a été réalisée au parc de la Brondeloire.
Le corps sans vie d'un adolescent âgé de 13 ans et originaire de Croix a été découvert jeudi soir, dans le parc de la Brondeloire, à Roubaix.
Le jeune garçon, pendu à un arbre, a été découvert par deux de ses camarades. Il aurait laissé une lettre.
http://www.nordeclair.fr/Actualite/2012/06/23/un-enfant-de-13-ans-se-pend-a-un-arbre.shtml

======================

soucoupes

Ephemeride.com :
1947 : Pour la première fois il est question de "soucoupes volantes" alors que Kenneth Arnold, un Américain de retour d'un voyage d'affaires aux commandes de son avion privé, raconte avoir vu neuf disques lumineux en forme de soucoupes dans le ciel de l'État de Washington au-dessus des montagnes Rocheuses

===============

la situation de Kenneth Arnold ce jour-là est intéressante (le 24 juin est "coincé" entre deux jours critiques importants : pas réussi à trouver l'heure, pour voir vers lequel des deux çà penche) :

juin 1947 (29/03/1915)
Je 19 P(18)
Ve 20 P(19)
Sa 21
Di 22 I(26)
Lu 23 E(15)
Ma 24
Me 25 P(1)
Je 26
Ve 27
Sa 28
Di 29

samedi 23 juin 2012

infanticides

Gaëlle Grouchetzky condamnée à 25 ans de réclusion pour infanticide. . Les jurés ont écarté l’irresponsabilité pénale pour troubles psychiques mais retenu l’altération du discernement au moment des faits. (...)
En l'absence de diagnostic de pathologie mentale , rien ne permettait en effet d'entrevoir les risques qui pesaient sur les deux garçonnets retrouvés noyés dans leur baignoire le 13 janvier 2010.  (...)
Et il s'est employé à dévoiler les aspects « les plus sombres » de cette femme de 39 ans, qui « ne s'est jamais départie du masque qu'elle a toujours porté ».
(.....)
 Elle est extrêmement vulnérable, il lui est impossible de déprimer normalement, de gérer ses émotions. Elle n'a jamais de comportements normaux face à l'échec, son parcours le démontre. Elle est intolérante à la frustration. D'ailleurs, toutes les mères infanticides souffrent de troubles graves, ce sont des femmes dépassées ».
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=6175&hl=

===================

séparation et infanticide : aussi probablement un drame lié à la période critique septennale des 35 ans...
(même si la personne n'a pas directement cet âge au moment précis du drame, il faut remonter à l'origine des problèmes, au point de départ de ce qui va devenir parfois une "descente aux enfers" :  fréquemment l'arrivée d'une période critique septennale... scénario différent, mais même "racine", voire "élément moteur", dans ce cas d'infanticides que dans le drame objet de mon post précédent... autre point restant à vérifier : le jour critique émotionnel est fréquemment jour de passage à l'acte - voir p.ex. Lhermitte et Turcotte pour ne citer que ces deux cas connus)

infanticides

Saint-Brieuc. La mère condamnée à 20 ans de prison pour infanticides
La cour d’assises des Côtes-d’Armor a condamné Christine Riou, 38 ans, à vingt ans de réclusion criminelle pour infanticides. Elle a été reconnue coupable d’avoir tué ses deux bébés en moins de deux mois à Ploumilliau (Côtes-d’Armor), le 3 décembre 2008 et le 26 janvier 2009. Depuis le début du procès mardi, elle a nié avoir eu l’intention de leur donner la mort. Convaincu qu’elle avait jeté le premier du haut de l’escalier et noyé le second dans la baignoire, l’avocat général, Antoine Loussot, a requis 22 ans de prison. L’avocate de Christine Riou a plaidé la thèse accidentelle. Au terme d’un délibéré de quatre heures, les jurés n’ont pas suivi la défense. Comparaissant libre, Christine Riou a été écrouée à l’issue de l’audience.
http://www.ouest-france.fr/region/bretagne_detail_-Saint-Brieuc.-La-mere-condamnee-a-20-ans-de-prison-pour-infanticides_40825-2090265_actu.Htm

==============

probable drame de la période critique septennale des 35 ans, et de la dépression septennale...
pas trouvé de lien flagrant entre les deux dates des décès, hormis éventuellement le jour critique émotionnel le mardi, mais pas pu vérifier en l'absence d'autres données. 
3/12/2008 est neutre pour les bébés alors que 26/01/2009 est P1.

suicide ou meurtre ?

Un policier jugé pour meurtre d'épouse
Un policier, Jacques Prévosto, qui dénonce un complot de ses pairs, comparaît à partir de lundi devant la cour d'assises de l'Hérault à Montpellier pour l'assassinat en 2009 de sa femme Marie-Paule, également policier, retrouvée carbonisée dans sa voiture.

"C'est tout le paradoxe de ce dossier. S'il est innocent, il est victime d'un coup du sort totalement extraordinaire. S'il est coupable, c'est le coupable le plus stupide qu'on ait jamais vu parce qu'il a laissé des indices partout", souligne son avocat Luc Abratkiewicz.

Après trois ans d'instruction, ce ténor du barreau reconnaît avec humilité "ne pas savoir où est la vérité" et a "un regret", celui que les magistrats instructeurs Joëlle Hallot et Thomas Meindl aient choisi de confier l'enquête aux collègues de la victime et non à la gendarmerie.

Cette décision est d'ailleurs au centre de l'axe de défense de Prévosto, 37 ans, un accusé qui, selon son défenseur, se sent "pris dans un piège qui lui échappe". Il clame depuis le début son innocence et dénonce "un acharnement judiciaire", assurant que sa femme s'est simplement suicidée.

Les faits remontent au 5 juillet 2009. Ce soir-là, vers 22h15, Prévosto appelle les secours, affirmant que son véhicule a pris feu avec son épouse à l'intérieur sur la bande d'arrêt d'urgence de l'autoroute A75 en direction de Pézenas. A l'arrivée des secours, Mme Prévosto, 34 ans, est décédée. Et tout de suite, plusieurs éléments matériels ainsi que le comportement du mari, que les sauveteurs jugent étrange, amènent les gendarmes sur place à s'interroger sur la pertinence de l'hypothèse de l'accident.

Auto-strangulation
D'ailleurs la piste criminelle est vite privilégiée. Car les premières analyses démontrent que la victime a été aspergée de substances inflammables. De surcroît, les analyses toxicologiques permettent, de trouver dans le sang une quantité de 9 à 12 cachets de somnifère.
Face aux enquêteurs, lors de ses huit auditions, en tant que témoin ou dans le cadre d'une garde à vue, M. Prévosto, mari infidèle, va alors donner plusieurs versions des événements de la journée. Mais, affirme-t-il, la mort est la conséquence d'un suicide avec absorption de médicaments et auto-étranglement.
Cette version est cependant contestée. Sur le plan matériel, par les experts. Sur le plan psychologique, par la famille et ses proches. A leurs yeux, la victime, de nature gaie et volontaire, n'avait jamais manifesté de comportement suicidaire et aimait trop ses deux enfants pour se tuer.

Quant à l'incendie, M. Prévosto a finalement avoué avoir voulu maquiller le suicide en mort accidentelle. Pour ne pas être accusé de complicité pour le suicide alors qu'il avait fourni certains des cachets. Mais surtout pour toucher l'assurance-vie, ce que le suicide interdisait.
Le policier a également justifié le feu par l'existence d'une lettre dans laquelle son épouse décrivait sa détresse au travail, avec sa crainte d'être réaffectée sur la voie publique, et lui demandait de cacher son suicide à sa famille. Problème: ce courrier n'a jamais été retrouvé Le verdict est attendu vendredi.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2012/06/23/97001-20120623FILWWW00300-un-policier-juge-pour-meurtre-d-epouse.php

================

les deux se trouvaient apparemment dans leur période critique septennale des 35 ans... ou à l'entrée dans celle-ci, donc un drame septennal : la période est fréquemment présente lors d'un drame... meurtre... mais aussi suicide...
la situation individuelle serait intéressante et préciserait peut-être si l'un des deux se trouvait dans un jour critique émotionnel ou autre jour pulsions... meurtres et suicides ayant fréquemment lieu ce jour-là... mais ce ne serait probablement là qu'une indication supplémentaire, mais d'importance quand même...

voiture folle

Voiture folle à Marseille: une fillette de quatre ans dans le coma
Une fillette de quatre ans a été grièvement blessée lors d'un accident survenu samedi en fin de matinée dans les quartiers Nord de Marseille, a-t-on appris de source proche de l'enquête. L'enfant est dans le coma, précise-t-on de même source.
Un automobiliste âgé de 77 ans a perdu, pour une raison inconnue, le contrôle de son véhicule, qui est allé s'encastrer dans un Abribus devant la cité La Busserine à Sainte-Marthe. Le conducteur et la mère de l'enfant, âgée de 45 ans, ne sont que légèrement blessés.
http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120623.FAP4996/voiture-folle-a-marseille-une-fillette-de-quatre-ans-dans-le-coma.html

=================

malaise

Eric Raoult, le maire UMP du Raincy en Seine-Saint-Denis, a été victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) ce samedi 23 juin dans son bureau de la mairie, rapporte Le Parisien. L’AFP parle quant à elle d’un malaise. Âgé de 57 ans, il a été rapidement pris en charge par les pompiers et une équipe du Samu et évacué vers l’hôpital selon le journal francilien, qui indique qu'il aurait «également fait un malaise cardiaque». Son état serait jugé «très sérieux.»
Raoult avait déjà été victime d’un malaise dimanche dernier, jour du second tour des élections législatives au cours desquelles il a perdu son siège de député dans la 12e circonscription de Seine-Saint-Denis face au socialiste Pascal Popelin.(.....)
http://www.slate.fr/france/58319/eric-raoult-hospitalise-sante

==================

juin 2012 (19/06/1955)
Je 14 P(1) I(26)
Ve 15
Sa 16
Di 17 E(15)
Lu 18
Ma 19 P(6)
Me 20 P(7)
Je 21
Ve 22 I(1)
Sa 23
Di 24 E(22)
Lu 25 P(12)
Ma 26
Me 27
Je 28

Eric Raoult semble sensible à son jour critique émotionnel. (dimanche dernier et demain).
il vient par ailleurs de sortir de sa période critique septennale des 56 ans avec son 57ème anniversaire il y a une semaine...

Alan Turing

La science commémore son fils mal aimé Alan Turing
Le génie des mathématiques britannique, pionnier de l'informatique et de l'intelligence artificielle, persécuté pour son homosexualité, aurait eu cent ans aujourd'hui.
La communauté scientifique mondiale commémore ce samedi 23 juin le centenaire de son fils mal aimé et père de l'informatique moderne, le génie des mathématiques britannique Alan Turing, vainqueur des codes secrets nazis durant la seconde Guerre mondiale.
Le 23 juin, centième anniversaire de sa naissance à Londres, de nombreuses villes organisent conférences et expositions pour rendre hommage aux travaux d'un homme qui fait désormais figure d'Einstein des mathématiques mais qui fut de son vivant persécuté pour son homosexualité.
"Turing est sans doute la seule personne à avoir apporté des contributions qui ont changé la face du monde dans les trois types d'intelligence les plus fines : humaine, artificielle et militaire", écrivait la revue scientifique "Nature" dans un récent éditorial.
Turing est mort à l'âge de 41 ans, empoisonné au cyanure, après avoir été condamné en 1952 pour "outrage aux bonnes moeurs" en raison de son homosexualité, encore illégale en Grande-Bretagne à l'époque, et contraint à la castration chimique.
Certains pensent que le scientifique, réputé pour son excentricité, s'est suicidé en 1954 en croquant une pomme empoisonnée mais cela n'a jamais été formellement prouvé.
http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120623.OBS9424/la-science-commemore-son-fils-mal-aime-alan-turing-pere-de-l-informatique.html

=========================


Alan Mathison Turing, (23 juin 1912 - 7 juin 1954).


juin 1954 (23/06/1912)
Ma 1 P(1)
Me 2
Je 3 I(9)
Ve 4
Sa 5
Di 6 P(6) E(8)
Lu 7 P(7)
Ma 8
Me 9
Je 10
Ve 11 I(17)

divers éléments ont tendance à aller dans le sens d'un suicide septennal
- lendemain de son jour critique émotionnel E8
- jour critique physique P7
- à deux semaines de son 42ème anniversaire, soit pleine période critique septennale
- approche de la date anniversaire

sadisme

Pfleger sollen Patienten zu Tode misshandelt haben Bestürzung im saarländischen Elversberg: Mehrere Monate lang sollen zwei Pfleger wehrlose Senioren bis zum Tod gequält haben. Einer der beiden Männer "operierte" eine Frau ohne Narkose.
http://www.welt.de/vermischtes/weltgeschehen/article106648676/Pfleger-sollen-Patienten-zu-Tode-misshandelt-haben.html

================

scandale en Allemagne : deux soignants âgés de 25 et 35 ans ont été arrêtés pour avoir eu pendant des mois  des comportements particulièrement sadiques dans cette maison pour personnes âgées malades... deux patients en sont décédés.
notamment une dame âgée qui a été volontairement "opérée" sans anesthésie... la liste des sévices est lourde, comme par exemple débrancher momentanément les appareils respiratoires et demander au patient ce que cela lui fait de suffoquer ! etc...

altercation

Le collégien de Rennes est mort des suites de ses blessures
Le collégien de 13 ans blessé vendredi matin dans son établissement scolaire de Rennes, lors d'une altercation avec un autre élève dans la cour de récréation, est décédé samedi matin, a-t-on appris auprès du parquet. "Transporté à l'hôpital dans un état critique, il est décédé des suites de ses blessures", a annoncé dans un communiqué le procureur de la République de Rennes. Samedi matin, la préfecture de région avait annoncé que l'enfant était en état de "mort clinique" et que "l'encéphalogramme était plat".

"Appréhendé immédiatement après les faits, l'auteur a été placé en garde à vue", rappelle le communiqué du procureur, Thierry Pocquet du Haut-Jussé. L'altercation a opposé la victime, en classe de cinquième, et un élève de troisième, âgé de 16 ans. Aucun différend a priori n'avait opposé ces deux adolescents jusqu'à présent, selon l'équipe éducative.(.....)

Inexpliqué
L'altercation entre les deux garçons, durant la récréation vendredi matin dans la cour de leur collège de Cleunay, reste inexpliquée, d'autant que, aux yeux de l'équipe éducative, rien ne laissait présager un tel drame. (.....)
Vendredi en fin d'après-midi, alors que chacun gardait encore espoir, l'émotion était palpable à la sortie du collège. Les jeunes sortaient calmement, échangeant un mot ou un sourire timide avec l'adulte posté à l'entrée. "On mène beaucoup d'actions pédagogiques dans ce collège et on ne voit jamais les journalistes quand on les invite. Et là, ils sont tous là. Ça nous met la rage au coeur", lâchait, le visage fermé, un membre du personnel.
http://www.lepoint.fr/societe/pronostic-vital-engage-pour-un-collegien-victime-d-une-bagarre-23-06-2012-1476761_23.php

===================

dépression

Daniel Powter de retour après une dépression
C’est après 4 ans sous silence et également sous dépression que le chanteur de « Bad Day » nous revient enfin avec un nouveau titre et un nouvel album très bientôt !
C’est en effet juste après le succès de « Bad Day » sorti en 2005, que le chanteur s’est retrouvé en première place des classements de singles l’année suivante, notamment en France et aux Etats-Unis. Daniel Powter a eu ensuite une série noire de, si l’on puis dire, bad days (mauvais jours en anglais). Ne supportant pas la médiatisation et le feux des projecteurs tout autour de lui, le chanteur canadien a sombré dans la dépression, et la sortie de son album suivant, « Under The Radar » qui fut un échec n’avait pas arrangé le tout.(.....)
http://www.thewebtape.net/daniel-powter-de-retour-apres-une-depression/

==================

Wikipédia :
Daniel Richard Powter (born February 25, 1971) is a Canadian recording artist. He is known as a one hit wonder for his hit "Bad Day" (2006), which spent five weeks atop theBillboard Hot 100


né fin février 1971 le chanteur entamait en septembre 2005 sa période critique septennale des 35 ans...
peut-être un lien avec une dépression septennale ? 
mais sinon... la période critique suivante est celle des 42 ans... qui commence pour lui en septembre 2012...
je crois cependant avoir remarqué que la période critique des 35 ans a tendance à toucher un peu plus les hommes, alors que celle des 42 ans semble un peu plus fémine... un autre effet (variable selon les personnes, leur état et situation) est que la dépression va pouvoir durer parfois d'une période critique à la suivante : on "renaît" alors après sept années de grisaille...
mais tout ceci demanderait à être étudié, au moyen de nombreuses données... 

forcené

Un forcené arrêté après une dispute conjugale.
Un homme de 46 ans qui venait de se disputer violemment avec sa compagne à Courtepin (FR) s'est retranché jeudi en fin de journée dans son appartement. Il a fallu une heure à la police pour le maîtriser. La femme, 48 ans, sérieusement blessée, a été prise en charge par les ambulanciers.
L'alerte a été donnée vers 17h. Les agents arrivés sur place ont mis en sécurité la blessée, mais l'auteur présumé des violences s'est alors enfermé dans son appartement. Un dispositif policier a été déployé et a permis au bout d'environ une heure de déloger l'homme. Une enquête a été ouverte, a indiqué la police cantonale de Fribourg.
http://www.20min.ch/ro/news/romandie/story/Un-forcen--arr-t--apr-s-une-dispute-conjugale-22407034

======================

pousseurs

Un sixième disparu à Bordeaux
Chute accidentelle de jeunes alcoolisés ou “ serial pousseur ” ? Une sixième disparition nourrit la psychose sur les rives de la Garonne.
Juillet 2011 : Thianibié Hie, 20 ans, étudiant en musique. Décembre : Valentin Bernabeu, 19 ans, étudiant en architecture. Mars 2012 : Vincent Zecca, 19 ans, étudiant en droit. Avril : Maxime Le Bot, 24 ans, étudiant à l'Inseec. Mai : Julien Teyssier, 25 ans, croupier. Juin 2012 : un homme d'une trentaine d'années, pas encore formellement identifié. Cette nouvelle disparition, dans la nuit de jeudi à vendredi, porte à six le nombre de jeunes hommes retrouvés noyés dans les eaux de la Garonne, à Bordeaux. Alors qu'un début de psychose commence à circuler dans la population bordelaise les Bordelais, notamment parmi les 60.000 étudiants, les autorités tentent de faire taire les rumeurs. Si la piste de l'ébriété est privilégiée, aucune piste n'est encore écartée.
http://www.lanouvellerepublique.fr/France-Monde/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2012/06/23/Un-sixieme-disparu-a-Bordeaux

==================

les pousseurs, çà existe... ainsi que les accidents... mais attention aussi aux "éléments pousseurs" que sont certains éléments "désinhibiteurs" - ils peuvent nous pousser à "prendre des risques" - comme alcool (surtout) (1), médicaments, jours et périodes critiques de nos cycles psychiques (jour critique émotionnel, physique ou intellectuel, date anniversaire ou sa proximité)...




(1) plus que la cigarette... il est fréquemment un élément en cause lors de la survenance de drames en tous genres...

vendredi 22 juin 2012

suicides

Russie: un homme se leste avec des haltères et se suicide en sautant du 8e étage
Un homme de 29 ans s'est suicidé en se jetant du huitième étage d'un immeuble à Moscou après s'être lesté en s'accrochant des disques d'haltérophilie autour du cou, a indiqué vendredi le Comité d'enquête.
"L'homme s'est suicidé en sautant par la fenêtre du huitième étage d'un appartement sur l'avenue Lénine" à Moscou, selon un communiqué.
"Le mort avait un cordon autour du cou, par lequel étaient attachés quatre disques d'haltérophilie".
Le Comité d'enquête n'indique pas si l'homme avait bu avant de se défenestrer.
Il précise cependant qu'une enquête est ouverte pour vérifier les circonstances et les éventuels motifs de ce suicide présumé.
http://www.liberation.fr/depeches/2012/06/22/russie-un-homme-leste-avec-des-halteres-se-suicide-en-sautant-du-8e-etage_828389

====================

Russie: Un fermier se suicide à la tronçonneuse
La méthode est pour le moins radicale. Jeudi, un agriculteur russe a décidé de mettre fin à ses jours... A l'aide d'une tronçonneuse. L'idée lui est venue après une soirée bien arrosée, passée en compagnie de son frère, a annoncé ce vendredi le Comité d’enquête de la région de l’Altaï en Sibérie, rapporte Le Matin.
Dans un communiqué, le comité d'enquête raconte en effet que ce fermier de 55 ans avait passé sa soirée à boire. Et que c'est «pendant qu’il buvait, que l’idée lui est venue de se suicider». L'homme est alors parti chercher sa tronçonneuse, avec laquelle il s'est tranché la gorge.
Une enquête est actuellement en cours, pour déterminer les circonstances exactes du drame.
http://www.20minutes.fr/ledirect/958529/russie-fermier-suicide-tronconneuse

=======================


les grands moyens... les russes... pour ces deux suicides septennaux...
on a tendance à plus facilement passer à l'acte en jour ou période critique car on est plus désinhibé... l'alcool ou les médicaments venant éventuellement se rajouter et cumuler cet effet, le risque en est amplifié. 

tentative de suicide

Roumanie: l'ex-Premier ministre opéré après sa tentative de suicide
L'ex-Premier ministre roumain Adrian Nastase a été opéré avec succès jeudi après une tentative de suicide consécutive à sa condamnation à deux ans de prison pour corruption, un verdict considéré comme une avancée majeure dans la lutte contre l'impunité des puissants en Roumanie.
"L'opération est terminée, le patient a été chanceux, il n'a subi aucune lésion mettant sa vie en danger", a déclaré l'un des chirurgiens, Ioan Lascar.
"C'était une intervention simple," a ajouté un deuxième chirurgien, Stefan Bradisteanu, selon qui M. Nastase devra rester hospitalisé pendant une douzaine de jours.
L'avocat Ioan Cazacu a par ailleurs annoncé qu'il comptait demander un report de trois mois de l'emprisonnement de son client, pour raisons médicales.
M. Nastase, 61 ans, était hospitalisé depuis mercredi soir à Bucarest après s'être tiré une balle dans la gorge lorsque les policiers sont venus à son domicile pour l'emmener en prison.
Demandant à prendre un livre, il a saisi un pistolet dans un tiroir et a tenté de se suicider, selon des sources citées par l'agence Mediafax.
http://www.leparisien.fr/flash-actualite-monde/roumanie-l-ex-premier-ministre-tente-de-se-suicider-apres-sa-condamnation-pour-corruption-20-06-2012-2059253.php

=================

Adrian Nastase entrait dans son jour critique émotionnel E22 mercredi soir... et se trouvait à deux jours de son 62ème anniversaire. 

jeudi 21 juin 2012

musique

Adele : sa musique sort une enfant du coma !
Certains miracles se produisent en musique. Adele cartonne avec son album « 21 » depuis plusieurs mois, mais plus important encore que des records de vente, sa musique vient de sauver une vie. Charlotte, 7 ans, était hospitalisée depuis le 13 avril à cause d’une hémorragie cérébrale et avait subi deux opérations et des attaques qui l’avaient plongée dans le coma. Les médecins avaient annoncé aux parents qu’ils devaient se préparer au pire, son état étant irréversible.
Mais après une semaine de coma, alors que la mère de Charlotte est à son chevet, une radio allumée diffuse le tube « Rolling in the Deep » d’Adele, la chanson préférée de la petite fille. Pendant que sa mère chantonne, Charlotte esquisse un sourire. Dans les colonnes du Sun, sa mère se souvient de ce moment miraculeux. « C’était la première fois qu’elle réagissait depuis son attaque. Les infirmières étaient stupéfaites et m’ont dit de continuer de chanter. Elle a encore sourit. […] A partir de ce jour, elle est allée de mieux en mieux. » Depuis, Charlotte est sortie de l’hôpital, marche à nouveau et a retrouvé ses camarades de classe.
http://www.elle.fr/People/La-vie-des-people/News/Adele-sa-musique-sort-une-enfant-du-coma-2091544#

===================

dépression

Un outil élaboré pour repérer la dépression en deux questions
Une équipe de médecins lausannois a développé un test rapide qui permet aux généralistes de détecter la dépression à l'aide de questions simples. Ces travaux ont reçu le Prix de recherche 2012 du Collège de médecine de premier recours (CMPR), doté de 25'000 francs.

Le groupe de recherche, emmené par le Dr Patrick Lombardo, a testé la pertinence des questions de dépistage dans le cadre d'une étude impliquant 24 médecins de premier recours. Deux questions simples ont été posées aux patients: "durant le mois qui a précédé, vous êtes-vous senti souvent triste, déprimé ou désespéré?" et "avez-vous ressenti un manque d'intérêt et de plaisir dans la plupart des activités que d'habitude vous appréciez?".

L'analyse des réponses de 724 patients montre que ces deux questions permettent de détecter une dépression majeure dans neuf cas sur dix, indique mercredi le CMPR dans un communiqué. Le test est considéré comme positif lorsque le patient a répondu positivement à une des deux questions au moins.

L'étude a démontré une prévalence de la dépression majeure chez 9,5% des patients consultant leur médecin pour des plaintes somatiques. "Compte tenu de la fréquence élevée de situations de dépression majeure au cabinet du médecin de famille, l'utilisation de ce test de dépistage est recommandée", a indiqué le Dr Lombardo.
http://www.romandie.com/news/n/Un_outil_elabore_pour_reperer_la_depression_en_deux_questions28200620122102.asp

=============================

il serait intéressant de savoir combien de personnes de ce lot sont dans ou autour de l'une de leurs périodes critiques septennales... un questionnement le jour critique émotionnel risque par ailleurs d'accentuer l'aspect dépressif...

drame familial

Leichenfund in Sülfeld: Familiendrama?
Hat ein Vater seinen Sohn umgebracht? Die Indizien weisen nach Angaben der Polizei darauf hin.
Nach der mutmaßlichen Familientragödie in Sülfeld (Kreis Segeberg) sind erste grausige Details bekannt geworden. Demnach hat der 62-jährige Vater des 27 Jahre alten Toten den Leichnam zerstückelt. Das hätten die ersten Vernehmungen ergeben, teilte die zuständige Lübecker Polizei heute mit. Die Leichenteile habe der 62-Jährige dann in eine mehrere Meter tiefe Jauchegrube geworfen. Ob er seinen Sohn - wie die Ermittler vermuten - auch getötet hat, ist allerdings noch unklar.
Todesursache noch unbekannt
Ob gegen den Vater Haftbefehl beantragt werde, stehe noch nicht fest, sagte der Sprecher der Staatsanwaltschaft Kiel, Michael Bimler. Das hänge von den Ergebnissen der Obduktion ab. Die wird heute von Rechtsmedizinern in Lübeck durchgeführt. Dabei soll auch die Todesursache geklärt werden. Die Schwester des 27-Jährigen hatte die Leiche am Dienstag auf einem Grundstück der Familie in Sülfeld gefunden. Der Mann aus Bad Oldesloe (Kreis Stormarn) war seit Sonntag vermisst worden.
http://www.ndr.de/regional/schleswig-holstein/suelfeldmord103.html

===================

cet homme de 62 ans est suspecté d'avoir tué et découpé son fils de 27 ans puis d'avoir jeté les morceaux dans la fosse à purin de la ferme...
(deux personnes à l'entrée de leur période critique septennale respective : un enfant septennal a sa vie durant ses périodes critiques en même temps que le ou les parents, ce qui peut périodiquement donner lieu à des tensions...)

drame conjugal

Une mère de famille, tuée en son domicile
Dans la villa d’un lotissement de Polliat dans l’Ain, une femme de 42 ans a été retrouvée morte par son fils de 13 ans. Son époux retrouvé près d’elle, prostré, a été placé en garde à vue.

C’est un drame familial aux raisons imprécises et aux circonstances encore floues, qui s’est déroulé hier en début d’après-midi à Polliat.
Dans une petite maison d’un lotissement, à l’entrée sud du village, une mère de famille est morte sous les coups qu’elle a reçus. Elle laisse deux enfants âgés de 20 et 13 ans. C’est d’ailleurs ce dernier qui, rentrant un peu avant 13 heures du collège, a découvert sa mère inanimée et prévenu les sapeurs-pompiers.
Des écrits sur les lieux
(.....)les militaires ont découvert sur les lieux des écrits, dans lesquels le mari évoque le meurtre de son épouse. Visiblement, le couple allait se séparer. (.....)la victime âgée de 42 ans travaillait à la maison de retraite de Montrevel. Son époux, lui âgé de 44 ans, était à la recherche d’un emploi après avoir travaillé dans un organisme de logements sociaux et pour une société d’ambulances.
aucun signe précurseur ne pouvait laisser penser à la survenue d’un tel drame.
http://www.lejsl.com/saone-et-loire/2012/06/21/une-mere-de-famille-tuee-en-son-domicile

===================

violeur en série

Boulogne : le violeur du Pont-de-Sèvres condamné à 18 ans de prison
Jugé depuis le lundi 18 juin pour trois viols et quatre agressions ou tentatives d’agressions sexuelles commis sur des mineures et une majeure, en 2009 et 2010, dans le quartier du Pont-de-Sèvres à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), Sébastien Lepeingle a été condamné, ce mercredi 20 juin à 18 ans de réclusion criminelle, assortie d’une peine de sureté des deux tiers. 
Ce jeune homme de 30 ans, a également vu sa condamnation assortie d’un suivi socio-judiciaire de 5 ans. En cas de non-respect de ce suivi, il pourrait encourir une nouvelle peine de 5 ans de prison. L’avocat général de la cour d’assises des Hauts-de-Seine avait requis 20 ans de réclusion criminelle à son encontre.
L’accusé, qui a reconnu les viols mais pas les agressions, ni les tentatives d’agressions avait été interpellé, le 23 juin 2010, après plusieurs semaines d’investigations menées par les enquêteurs du service départemental de police judiciaire (SDPJ). Le violeur avait sévi, pour la première fois, le 28 avril 2009. Ce jour-là, vers 18 heures, une adolescente de 13 ans, qui venait de sortir de la station de métro Pont-de-Sèvres pour regagner le domicile de ses parents à Boulogne, avait été agressée par un inconnu. Ce dernier, qui était montée avec elle dans l’ascenseur de l’immeuble de ses parents, l’avait contraint à monter jusau’au dernier étage avant de tenter d’abuser d’elle dans les escaliers. Le mystérieux agresseurr avait reproduit le même scénario, deux fois, au mois de mai 2009 sur des jeunes filles âgées de 15 ans et 16 ans, puis le 2 juin de la même année sur une enfant de 11 ans. Au début de l’année 2010, il avait, à nouveau, agressé et violé deux mineures et une jeune femme de 25 ans avant d’être interpellé. Décrit comme un jeune homme «sans histoire», employé dans une société d’informatique, implantée dans le quartier du Pont-de-Sèvres, là même où il sévissait, Sébastien Lepeingle habitait toujours chez ses parents.
Source : Le Parisien le 20 juin 2012
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=6335&hl=
==============


dans ce cas aussi, il faut peut-être s'intéresser aux pulsions de la période critique septennale des 28 ans... ainsi qu'au jour critique émotionnel (d'après les données de l'article, soit 28 avril et 2 juin 2009, il s'agit du même jour cyclique, mais ce peut aussi être une coïncidence...)

rupture

(.....)Une rupture serait à l’origine de ce drame qui a coûté la vie à David Fleury, âgé de 35 ans. Son compagnon lui demandant de déménager dans les meilleurs délais. Ces derniers temps, les disputes semblaient récurrentes. Mais que s’est-il passé dans la nuit de mardi à mercredi ? (.....)
http://www.republicain-lorrain.fr/actualite/2012/06/21/drame-de-la-rupture-meurtre-ou-suicide

===================

mercredi 20 juin 2012

prise d'otages

Prise d'otages à Toulouse: Setih Boumaza, djihadiste ou déséquilibré ?
Qui est ce jeune homme de 26 ans qui a pris en otage quatre employés de banque ce mercredi ? Un rouage d'Al-Qaïda ou un schizophrène? (.....)les enquêteurs vont cependant très vite découvrir l'autre profil de ce forcené: celui d'un déséquilibré souffrant d'importants troubles psychiatriques. Loin donc de ce portrait esquissant les contours d'un intégriste rompu aux camps d'entrainement. Présenté comme un schizophrène, Setih Boumeza, "était en rupture de soins depuis des mois et des mois vis-à-vis de l'hôpital Marchant", selon une source médicale toulousaine. (.....) Reste maintenant à comprendre ce qui l'a poussé à agir et à se rendre dans une banque armé d'un pistolet? Source : Sud Ouest
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=14434&hl=

====================

tentative de suicide

Rennes. Tentative de suicide d’un accusé : le procès parti pour être reporté
Le procès de deux hommes devant la cour d’appel de Rennes pourrait être reporté.
Ce mercredi matin, à Rennes, devait avoir lieu la seconde journée du procès de deux hommes de 41 et 34 ans, accusés de coups mortels devant la cour d’assises d’Ille-et-Vilaine. Il leur est reproché d’avoir frappé un SDF de 36 ans, en juillet 2010 à Rennes, et d’avoir causé sa mort. Mais la nuit dernière, à la prison de Rennes-Vezin, un des deux accusés a tenté de mettre fin à ses jours.
Il a été secouru par le personnel pénitentiaire, et transporté au CHR de Pontchaillou. Le procès d’assises a été suspendu. Le président a nommé un médecin expert légiste, qui devra examiner l’accusé et dire si le procès peut reprendre cet après-midi.(.....)
http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Rennes.-Tentative-de-suicide-d-un-accuse-le-proces-parti-pour-etre-reporte_40771-2089076-pere-bre_filDMA.Htm

==================

parricide

Hénin-Beaumont : il tue son père à coups de couteau dans une clinique
La victime était hospitalisée depuis la veille dans cette clinique d'Hénin-Beaumont. 
Scène d’une violence inouïe, le mardi 19 juin, vers 16 h 30 à la polyclinique d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais). Un homme, armé d’un couteau, s’en est pris à un patient. La victime, âgée de 56 ans a été très grièvement blessée. Malgré l’intervention rapide du personnel de l’établissement de soin, le quinquagénaire a été poignardé à de nombreuses reprises par son agresseur qui s’est révélé être son fils. 
La victime, qui était hospitalisée depuis la veille dans cette clinique, est finalement décédée quelques heures plus tard des suites de ses blessures.
L’auteur des coups de couteau, âgé de 23 ans, a été maîtrisé avant d’être placé en garde à vue. «Pour l’heure, les raisons de son geste restent à déterminer, confie une source proche de l’affaire. Son audition est toujours en cours».
Source : Le Parisien
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=14436&hl=

======================