mercredi 30 juin 2010

Corey Allen

Wikipédia :
Corey Allen est un réalisateur, acteur, scénariste et producteur américain né le 29 juin 1934 à Cleveland dans l'Ohio (États-Unis); décédé le 27 juin 2010, il allait avoir 76 ans.

=================

décès en jour neutre - période critique des 76 ans - proximité anniversaire.

accident

Familien-Drama am Angelsee
Rollstuhlfahrerin im Wasser
Sillenstede/ - Eine 49-jährige Frau verlor am Sonntag gegen 18.15 Uhr beim Spaziergang mit ihrem Mann plötzlich die Kontrolle über ihren Elektrorollstuhl und fuhr in einen Angelsee. Der 50-jährige Ehemann sprang sofort hinterher, zog seine Frau aus dem Rollstuhl und hielt ihren Kopf über Wasser. Da es ihm wegen der dichten Böschung nicht möglich war, seine Frau aus dem Wasser zu ziehen, rief der Mann um Hilfe. Aufmerksame Spaziergänger verständigten den Rettungsdienst, der kurz darauf mit Notarzt, Polizei, und Feuerwehr eintraf. Die Bergung des Ehepaars gestaltete sich zunächst schwierig, da der schwere Rollstuhl nicht sofort gehoben werden konnte. Schließlich gelang es, die Frau aus ihrer misslichen Lage zu befreien. Sie wurde glücklicherweise nur leicht verletzt, berichtete die Polizei gestern.

============

une femme handicapée de 49 ans a subitement perdu le contrôle de son fauteuil roulant aux alentours de 18h30 et est tombée dans un lac. son mari a pu apparement la tenir hors de l'eau avec l'aide de passants le temps que les secours arrivent.

suicide

Le policier en charge de l'affaire Kampusch s'est suicidé

Librairie 3ème oeil le Mercredi 30 juin 2010

" Le chef de la police autrichienne qui était en charge de l'affaire Natascha Kampusch depuis son enlèvement en 1998 s'est suicidé.

Franz Kroell a été retrouvé mort à son domicile. Le policier de 58 ans s'est suicidé en se tirant une balle dans la tête avec son arme de service.

Le policier avait enquêté, il y a douze ans de cela, sur l'enlèvement de la petite Natascha Kampusch, une Autrichienne de 10 ans. Celle-ci avait été retrouvée saine et sauf huit ans plus tard après avoir réussi à s'évader de la maison d'un certain Wolfgang Priklopil qui la détenait dans une cave depuis tout ce temps. Celui-ci avait pourtant été interrogé par la police à plusieurs reprises mais en vain.

Quatre ans après l'évasion de Natascha Kampusch, le policier dépressif, comme le racontent ses collègues, ne s'était toujours pas remis de son échec. Il a finalement décidé d'en finir avec sa culpabilité."
Source : BELGA (29 juin 2010)


=============


ce pourrait être un exemple ou l'intéressé a sombré dans une dépression septennale à l'entrée dans sa période critique des 56 ans (on entre dans cette période critique à 55ans et demi environ) on essaie et on arrive alors à tenir jusqu'à un moment où çà ne va plus et il ne serait pas étonnant qu'il se soit suicidé son jour critique émotionnel...

si l'on tient compte des rythmes de nos cycles on sait à l'avance qu'il peut survenir une grave dépression à partir de 55 ans et demi et c'est alors qu'il faut - largement en amont donc - rendre attentif, surveiller et éventuellement prendre des mesures.


pour ce qui est du ravisseur de Natascha Kampusch, Wolfgang Priklopil, on peut rappeler que celui-ci a enlevé Natascha Kampusch durant sa période critique septennale des 35 ans et au moment de son jour critique émotionnel E1.
nous avons là deux éléments "passage à l'acte" correspondant aux rythmes et cycles de l'intéressé.

pulsions et désinhibition

les périodes critiques et les jours critiques des quatre cycles qui m'intéressent (1):

- un cycle psychique et émotionnel à rythmes courts induisant un "jour critique émotionnel" chaque septième jour de notre vie
- l'équivalent en rythme long, induisant une période critique longue, chaque septième année de notre vie (période critique septennale)

- un cycle physique et psychique à rythmes courts induisant un "jour critique physique" chaque sixième jour de notre vie
- un cycle équivalent au précédent, induisant une période critique plus longue chaque sixième année de notre vie.

les cycles psychique et émotionnel (7jours/7ans) semblent prédominants, dans nos comportements.


on peut donc facilement repérer les jours et périodes critiques d'une personne au moyen de sa simple date de naissance puisque jours et périodes s'écoulent tout au long de la vie de chaque individu et à un rythme qui ne change pas.


connaître à l'avance jours et périodes critiques peut être d'une importance capitale
, car ce sont des jours et périodes durant lesquels surviennent diverses pulsions sensées nous activer, nous faire bouger. pour plus d'efficacité ces pulsions sont accompagnées d'un effet de désinhibition. en général çà ne pose pas de problèmes trop importants : nous décidons de déménager, de nous marier, de faire un enfant, de nous séparer, de changer de boulot, etc... etc... beaucoup de grandes décisions - de celles ayant une incidence sur le cours de notre vie - ont un lien avec une période critique septennale... pulsions et désinhibition des jours et périodes critiques nous aident à nous décider, à franchir le pas... ce sont des "déclencheurs ou pousseurs au passage à l'acte". nous osons.

c'est là que le mécanisme peut devenir problématique et c'est la raison pour laquelle nous trouverons fréquemment des jours et périodes critiques lors de passages à l'acte préoccupants, voire dramatiques ou criminels.

on trouvera ces jours et périodes critiques en analysant les faits divers, par exemple : cet effet de pulsions/désinhibition va avoir une incidence sur notre état psychique et nous pouvons dans ces moments-là devenir particulièrement irritables, colériques, mais aussi malheureux et déprimés. ce qui se passe alors c'est que nous sommes bousculés sans toujours comprendre ce qui nous arrive. c'est ainsi que ces jours et périodes sont souvent présents lors de violences conjugales ou autres, problèmes psychiatriques, drames familiaux, séparations qui se passent mal, suicides ou tentatives, viols aussi, les pulsions sexuelles étant plus importantes alors que nous sommes plus entreprenants par l'effet de désinhibition.

la prévention dans tous les domaines cités pourra prendre une toute autre dimension lorsque nous aurons appris à tenir compte des rythmes et cycles naturels de l'humain.






(1) je laisse de côté les deux cycles intellectuels (8 et 33 jours, 8 et 33 ans), ceux-ci n'ayant pas tellement d'incidence au niveau des pulsions puisqu'ils jouent surtout sur le cerveau, la pensée, la faculté de penser...

mardi 29 juin 2010

Délinquants sexuels - prévention et récidive

Délinquants sexuels: la prévention de la récidive laisse à désirer en France

Librairie 3ème oeil le Mardi 29 juin 2010
http://www.au-troisieme-oeil.com/index.php?page=actu&type=skr&news=33620

" L'académie nationale de médecine tire la sonnette d'alarme...

Reposée à chaque fait divers, la question de la récidive criminelle est omniprésente dans le débat public et politique en France, les députés ayant voté un cinquième projet de loi sur le sujet en début d'année. Elle fait pourtant l'objet de lacunes importantes en matière de prévention.

C'est le constat de l'Académie nationale de médecine, qui a publié un rapport sur le sujet ce lundi. Ses rapporteurs, dont le psychiatre Jean-Pierre Olié, souhaitent attirer l'attention sur le fait que le rôle de la médecine, qu'il s'agisse des traitements hormonaux et de la prise en charge psychologique, est largement surestimé dans la prévention de la récidive des délinquants sexuels.
.............
Un taux qui pourrait toutefois être amélioré si la France avait recours à certaines techniques, comme la statistique, explique l'Académie nationale de médecine.
....................
Quelles solutions alors? L'Académie nationale de médecine se garde bien de les donner, renvoyant la balle au politique. Edwin Milgrom cite malgré tout des mesures pratiquées dans d'autres pays, comme celle d'informer la population de la présence d'une personne condamnée pour crime(s) sexuel(s) dans les alentours. Une sixième loi ira-t-elle dans ce sens? "

==========================

l'observation et la prise en compte des rythmes et cycles humains seraient un outil très intéressant pour faire une prévention efficace.

des statistiques prenant en compte la date de naissance des délinquants et la date du ou des passages à l'acte permettrait probablement de constater que :

- les passages à l'acte ont lieu de préférence lorsque la personne se trouve ou arrive en période critique septennale ou - moins souvent - sextennale.
- ils ont lieu de préférence lorsque la personne se trouve ou arrive en jour critique émotionnel ou - moins souvent - en jour critique physique.

ce serait simple à vérifier en prenant les données des cas arrivés : il suffit de comparer les dates de naissance avec la date des passage à l'acte et de regarder la situation des cycles à ce moment là. on trouvera généralement les éléments dont je parle ci-dessus.
les récidives également ont tendance à avoir lieu dans les mêmes conditions.

cela s'explique par le fait que périodes et jours critiques sont des périodes et jours de pulsions/désinhibition.

violences conjugales

Les Echos.fr :
http://www.lesechos.fr/info/france/020635855895-les-deputes-unanimes-pour-lutter-contre-les-violences-conjugales.htm
Les députés unanimes pour lutter contre les violences conjugales

L'Assemblée nationale a adopté mardi à l'unanimité une proposition de loi qui crée notamment un nouveau délit de «harcèlement conjugal» au sein du couple. Reste à savoir si le texte sera vraiment applicable.

C'est suffisamment rare pour être noté : les députés ont adopté hier à l'unanimité une proposition de loi. Porté conjointement par le PS et l'UMP, ce texte sanctionne plus durement les violences conjugales. La gravité du sujet explique le consensus politique : en 2008, 156 femmes sont mortes sous les coups de leurs conjoints, soit un décès tous les deux jours et demi. Un chiffre auquel il convient d'ajouter les décès d'hommes victimes eux aussi de ce type de violences, mais dont le nombre est plus difficile à évaluer.
Une ordonnance de protection

Cette proposition de loi apporte deux nouveautés importantes. D'abord l'instauration d'une ordonnance de protection qui s'inspire du modèle espagnol. Une femme qui se dit victime de violences conjugales pourra ainsi être mise à l'abri plus rapidement par le juge aux affaires familiales. Une mesure qui s'explique par la nécessité d'agir en urgence dans certaines situations, mais qui inquiète une partie des magistrats. «C'est complètement aberrant au regard des principes du droit français. Que fait-on de la présomption d'innocence et du principe du contradictoire ?», s'interroge Virginie Duval, secrétaire national de l'Union syndicale des magistrats (USM). Le juge aux affaires familiales n'ayant pas de pouvoir d'enquête, il doit effectivement se prononcer sur une mise à l'écart du mari violent sans pouvoir vérifier la véracité des faits. Une instrumentalisation de cette mesure est donc toujours possible. Elle devra donc être utilisée avec doigté par les juges.

=====================

l'observation et la prise en compte des rythmes et cycles humains sont un outil très intéressant pour prévoir et faire une prévention efficace mais aussi pour vérifier : si l'on examine les violences conjugales, elles ont probablement lieu (je n'ai pu le vérifier puisque je n'ai aucune donnée, mais j'en suis persuadé au regard des faits divers de l'actualité et de par mon expérience du fonctionnement des cycles humains) :

- les violences conjugales ont lieu de préférence lorsque l'un ou l'autre des partenaires d'un couple se trouve ou arrive en période critique septennale ou - moins souvent - sextennale.
- elles ont lieu lorsque l'un ou l'autre des partenaires d'un couple se trouve ou arrive en jour critique émotionnel ou - moins souvent - en jour critique physique.

ce serait simple à vérifier en prenant les données des cas arrivés : il suffit de comparer les dates de naissance avec la date des violences et de regarder la situation des cycles des deux époux à ce moment là. on trouvera généralement les éléments dont je parle ci-dessus.

cela s'explique par le fait que périodes et jours critiques sont des périodes et jours de pulsions/désinhibition.

double suicide

Normandie.fm :
Double suicide sur les voies de la gare de Lisieux lundi soir vers 21h

Un double suicide en gare de Lisieux hier soir, un peu avant 21h... un homme de 63 ans et une femme de 57 ans. Le couple s’est jeté sur les voies au passage du Paris-Deauville... La thèse du suicide a été confirmée par une lettre retrouvée à proximité du drame....

==================

compatibilité septennale ici à 63 ans pleine période critique alors qu'à 57 ans on vient tout juste d'en sortir...
la compatibilité peut jouer un rôle important dans un couple, si les deux sont en période critique en même temps ou successivement par exemple : on risque de sombrer dans la dépression ensemble ou l'un d'entraîner l'autre.
si les périodes critiques sont séparée, l'un des deux reste toujours "lucide" et peut aider l'autre.
si par ailleurs on connaît le mécanisme des dépressions septennales on peut se préparer à l'avance à assumer bien plus aisément les périodes critiques à venir.

jour critique émotionnel ?

grave... lui...

Un Texan de 28 ans a été arrêté pour avoir battu et étouffé sa belle-fille de deux ans qui pleurait pendant le match Etats-Unis Ghana.

parricide

RTLinfos.be :
Parricide à Rixensart: un jeune homme tue son père juste avant sa majorité
Un jeune homme qui allait fêter son 18ème anniversaire ce lundi a tué son père, âgé de 53 ans, samedi à Rixensart, a déclaré le parquet de Nivelles.
...........
Samedi vers 16h30, une dispute a éclaté au domicile familial. Le fils a menacé puis frappé son père avec un couteau. Il l'a ensuite poursuivi à l'extérieur avec un marteau et une masse.
............

http://www.au-troisieme-oeil.com/index.php?page=actu&type=skr&news=33614

==================

comme nous connaissons la date de naissance grâce aux indications de l'article nous pouvons regarder la situation des cycles de la personne :

né le dimanche 28 juin 1992 cela nous donne :


juin 2010
Je 24
Ve 25
Sa 26 P(18)
Di 27 P(19)E(22)

Lu 28
Ma 29I(9)

il s'agit d'un natif du dimanche qui aura donc son jour critique émotionnel toujours le dimanche en passant par un pic de pulsions au moment de l'entrée dans ce jour critique émotionnel toujours samedi en fin d'après midi.
on est particulièrement susceptible à ce moment-là (de samedi soir à dimanche soir toujours dans le présent cas) et de nombreux drames pourraient être évités si on en tenait compte. cela demande cependant une information et d'acquérir une certaine habitude de gestion la chose :

notre jour critique émotionnel (qui est toujours notre jour de naissance et qui démarre la veille au soir déjà, est notre "jour à risque de colère et de dépression". nous pouvons alors être particulièrement "chatouilleux" voire explosifs... ce dont nous et les autres doivent tenir compte.


sinon il y a d'autres éléments à retenir encore dans le cas ci-dessus : la présence de la période anniversaire (période de possible dépression) et les années de vie P18 et P19 qui sont critiques physiques.

lundi 28 juin 2010

dépression septennale ?

http://www.news-de-stars.com/jennifer-capriati/jennifer-capriati-maladresse-ou-suicide_art34590.html

Jennifer Capriati : tentative de suicide ?
La question se pose de plus en plus à mesure que le temps passe depuis l’overdose médicamenteuse qui a failli emporter l’ancienne championne de tennis.

Jennifer Capriati a été retrouvée inconsciente à son domicile hier matin, après avoir absorbé trop de médicaments. Il est encore trop tôt pour définir les causes de cette overdose, et aucune piste n’est écartée pour le moment.

La tenniswoman était dépressive depuis plusieurs mois déjà. La jeune femme de 34 ans n’a semble-t-il pas réussi à gérer émotionnellement une carrière en dents de scie, et une absence des courts depuis 2004, des suites d’une blessure à l’épaule.
.................
========================

Jennifer Capriati entre dans sa période critique septennale des 35 ans en octobre prochain. il faudra donc qu'elle en tienne compte car cette situation peut aller crescendo et entraîner de graves dépressions pour devenir une situation à risque si l'on a des problèmes...
autre moment - hebdomadaire - à prendre en compte : son jour critique émotionnel. c'est une native du lundi et son jour critique émotionnel va toujours de dimanche fin d'après-midi à lundi soir, avec un pic à risque le dimanche soir aux alentours de 18H au moment de l'entrée dans le jour critique émotionnel.


juin 2010 (29/03/1976)
Je 24
Ve 25 P(18)
Sa 26 P(19) I(1)
Di 27
Lu 28 E(22)

Ma 29

suicide

Le mystère des suicidaires de l’Aude

Librairie 3ème oeil le Lundi 28 juin 2010

" Après la mort de Chloé, les environs de Coursan (Aude) sont encore sous le choc. Personne ne comprend le geste de la jeune fille et des trois autres adolescents qui ont tenté de se suicider à sa suite.
..............
La mort de la jeune fille de 15 ans, décédée mercredi dernier après une semaine passée dans le coma – due au cocktail médicamenteux qu’elle a ingéré le 17 juin pour se suicider ..............
En effet, en plus du décès de cette jeune élève de 3e D du collège des Mailheuls, ce sont trois autres adolescents, Olivia, Brian et Fabio – un camarade de la classe de Chloé – tous âgés de 15 ou 16 ans, qui ont voulu la suivre dans la mort entre le 18 et le 22 juin. Ces trois derniers, usant eux aussi de médicaments pour tenter de mettre fin à leurs jours, ont heureusement pu être sauvés.

............

Marco, c’est le dernier en date d’une précédente vague de morts prématurées. Le 16 juin, une journée avant que Chloé n’avale ces médicaments, ce jeune homme de 16 ans, ancien élève du collège, apprenti en électronique entre Perpignan et Coursan et grand joueur de rugby à Fleury, mourait après avoir heurté de plein fouet un pylône électrique avec son scooter. Trois semaines auparavant, le 23 mai, ce sont Hélène et Florian, âgés de 15 et 19 ans, qui décédaient d’une mort violente. De retour à bicyclette d’une fête de village à Gruissan, les deux adolescents accompagnés de Loïk, le petit ami d’Hélène, avaient été fauchés par un conducteur en excès de vitesse et ivre. Loïk n’avait été que blessé, Florian et Hélène sont morts.

............
==================

un indice que l'on peut vérifier, car il permet parfois d'avoir une partie d'explication : le jour du suicide correspond souvent au jour critique émotionnel (le jour de la semaine où on est né, en raison d'un cycle psychique de sept jours démarrant à la naissance : on se suicide de préférence le jour de la semaine ou on est né ou dès la veille au soir de ce jour, à l'arrivée de celui-ci).
cela est dû au fait que c'est ce jour là que peuvent survenir de subits et graves coups de blues, des "dépressions foudroyantes". celles-ci peuvent nous faire décider "sur le champ" un passage à l'acte, sans qu'il n'y ait eu aucun indice auparavant.

les accidents de la circulation ont tendance à arriver le jour critique physique du fait que nous sommes moins en condition ce jour là. à scooter de plein fouet dans un pylone, çà paraît étonnant... ? jour critique émotionnel ?

dimanche 27 juin 2010

viol

Il droguait sa belle-fille pour mieux la violer
(Librairie 3ème oeil)
" Le violeur est condamné à 6 ans fermes. ..... Le 9 juillet 2004, une adolescente s’est présentée à la police pour déposer plainte contre le compagnon de sa mère, Jean N.W., âgé aujourd’hui de 57 ans.

Elle a déclaré que ce dernier a commencé à la violer en 2002, quand elle allait avoir 15 ans. Depuis, les abus n’ont plus cessé, jusqu’au mois de juin 2004.
.............
==================

ce genre de comportement a souvent tendance à démarrer en période critique septennale, "à la faveur" des pulsions particulières survenant à ce moment là.
cela pourrait aussi correspondre ici puisque 57 ans aujourd'hui c'est 49 ans et période critique septennale en 2002 lors du premier viol.

drame de la séparation

SKCenter :
Il tue sa femme et se suicide

Deux corps sans vie ont été retrouvés hier.
F B, 31 ans, était partie rencontrer son mari, hier matin, pour faire visiter leur maison, mise en vente dans le cadre de leur divorce. Cela ne devait pas prendre plus d'une heure. Inquiet de ne pas la voir revenir, son nouveau compagnon qui ne parvenait pas à la joindre sur son téléphone portable a donné l'alerte en début d'après-midi.
Ses craintes étaient fondées. À leur arrivée ... les gendarmes locaux ont découvert deux corps sans vie. Ceux de ce couple sans enfants.

Photo de mariage à ses côtés
La jeune femme gisait au sol dans le salon-salle à manger. J B, son mari âgé de 43 ans, s'était pendu dans un cabanon à l'arrière de la maison. Il avait laissé une photo de mariage en évidence à ses côtés. Dans une lettre également saisie pour les besoins de l'enquête, il confiait les raisons - liées à la séparation - de son acte désespéré.
Le vice-procureur de la République s'est rendu sur place et a ordonné une autopsie qui sera pratiquée rapidement. Car si les causes de la mort du mari semblent claires, celles de la femme posent davantage question.
La jeune femme présente des hématomes à la tête et porte en effet des traces de coups. Le mystère demeure sur ce qui s'est passé. Une énième dispute a-t-elle mal tourné ? Le mari a-t-il intentionnellement tué son épouse pour qu'elle reste à jamais avec lui ? Avait-il tout prémédité quand il lui a demandé de passer ? L'enquête ne fait que débuter.
Source : Sud Ouest

===========

les périodes critiques septennales sont souvent présentes et contribuent aux problèmes des couples... nombre de conflits et drames de séparations y sont liés du fait du changement de personnalité qui a tendance à se produire à ce moment-là : ici il s'agit probablement de la période critique septennale des 42 ans qui s'est mal passée...

combinaisons-portails (suite)

jours et périodes critiques - surtout de nos cycle psychiques et émotionnels (1) - ont un autre rôle important, qui est celui de nous faire "remettre en cause" les choses... ils nous remuent, nous donnent envie et nous incitent à passer à l'action, à prendre des décisions. ils nous font réfléchir aussi, ce qui fait que ce sont là les moments propices (aussi "portails" périodiques par conséquent) pour recevoir, percevoir, découvrir... au moyen de la réflexion et de la méditation par exemple (qu'il est plus productif de pratiquer à ce moment-là).

les grandes orientations de nos vies sont souvent le fruit d'une période critique septennale... les drames aussi, sont, pour ces mêmes raisons, souvent liés à des jours et périodes critiques : ils ont tendance à se produire - exceptionnellement heureusement - lorsque nous n'arrivons pas à assumer et gérer les pulsions qui surgissent, alors que simultanément nous sommes désinhibés pour plus facilement décider et passer à l'action... (2)

lors d'une décision ou d'une action en jour ou période critique il est important de toujours décider et agir avec prudence, car jours et périodes critiques sont aussi jours et périodes des coups de tête... c'est ce qui peut faire la différence entre une décision prise en jour ou période critique par rapport à une décision prise en dehors de ces moments-là : comme nous ne sommes parfois pas la même personne (nous sommes alors dans un autre "état", que nous pouvons être plus ou moins désinhibés, il peut arriver que la décision ne soit pas la bonne ou soit trop intempestive... mais l'inverse est possible aussi, et les coups de génie ont tendance à arriver dans ces moments-là : Euréka ! j'ai trouvé !
le tout est de le savoir et d'en tenir compte.



(1) les "jours critiques émotionnels" nous arrivent chaque septième jour de notre vie du fait d'un cycle psychique et émotionnel à rythmes courts de sept jours, alors que les périodes critiques septennales sont les périodes critiques d'un cycle équivalent, plus long, et nous arrivent chaque septième année de nos vies, soit aux alentours de nos âges de la table de sept.
par "combinaisons-portails" j'entends le fait que jours et périodes critiques peuvent nous arriver ensemble ou séparément, ou encore se succéder (pour ce qui est des jours critiques physiques et émotionnels par exemple).

(2) notre conscience est en quelque sorte "exacerbée" et nous pouvons être désemparés lorsque les choses prennent une ampleur qu'elles n'ont pas en réalité : c'est l'une des raisons qui font que jour critique émotionnel et périodes critiques septennales sont pour l'un jour de possibles coups de blues et dépressions "foudroyants" et pour l'autre périodes de possibles graves et longues dépressions septennales. jour et périodes de suicides pour cela.

combinaisons-portails

les cycles humains démarrent avec la vie aérienne au moment de la naissance. il fonctionnent ensuite à la manière d'une pendule, nous faisant passer tout au long de notre vie par des jours critiques physiques, des jours critiques émotionnels, des périodes critiques physiques et des périodes critiques émotionnelles.

ce sont autant de jours et périodes d'évolution par à-coups, voire de métamorphose parfois ; ce sont aussi des "jours-test" et de "contrôle technique" tant physiques que psychiques.

c'est pour cela que ce sont des jours et périodes "à risques".

en fin de vie ces jours et périodes vont jouer un rôle très important dans la mesure où ils vont constituer périodiquement un portail ou une "combinaison portail" lorsqu'ils arrivent groupés : c'est à ce moment que nous sommes sensés repartir... que nous pouvons nous "échapper", dans les conditions adéquates... comme nous sommes arrivés.

au moment de la naissance se situe le point de départ des cycles et les premiers jours/périodes critiques : ils forment le "portail d'entrée dans la vie", le "passage". de même on trouvera fréquemment - pour peu que l'on ne soit pas "décalé" par trop d'interventions thérapeutiques - un "portail" ou une "combinaison-portail" de jours/périodes critiques, au moment du décès d'une personne.

il y a en quelque sorte un "bon moment pour mourir" et passer de l'autre côté.
cela peut se vérifier en regardant la situation cyclique des personnes qui décèdent : on trouvera souvent des jours et périodes critiques, physiques, et/ou émotionnelles. on peut alors considérer qu'elles sont parties ou passées "au bon moment" puisqu'elles auront profité de l'ouverture qui s'est présentée à elles.

samedi 26 juin 2010

suicide

LeTélégramme.com :
Rennes. Suicide à la prison des femmes
26 juin 2010 -

Une détenue s'est suicidée, dans la nuit de jeudi à hier, à la prison des femmes de Rennes. Elle a été retrouvée pendue, hier matin. Il s'agit d'une femme âgée de 50 ans tout juste, dont c'était hier le jour de l'anniversaire. Elle avait été condamnée à douze ans de réclusion, et devait sortir en 2014. Elle est décrite par les services pénitentiaires comme fragile psychologiquement. Une information judiciaire a été ouverte par le parquet, comme cela se produit toujours dans de telles circonstances.

=============

c'est rarement le cas, mais ici nous sommes en mesure de regarder la situation cyclique de la personne, puisque nous avons sa date de naissance.

juin 2010 (25/06/1960)
Ma 22
Me 23
Je 24
Ve 25 P(1)
Sa 26 E(8)

Di 27
Lu 28 I(17)

nous trouvons alors : la proximité de la période critique septennale des 49 ans (elle se termine en principe à 50 ans sauf si elle se passe mal ce qui est fort probablement le cas ici) ; proximité de la date anniversaire aussi (période de possible dépression) et arrivée de deux jours critiques : P1 jour critique physique dès jeudi soir et vendredi, et E8 jour critique émotionnel à partir de vendredi soir.

schizophrène

Un schizophrène, qui a déjà poignardé sa tutrice dans les années 90, tue dans un foyer de Saint-Pol-sur-Mer

Article posté par Stéphane Bourgoin Librairie 3ème oeil le Samedi 26 juin 2010

" Un homme originaire de Saint-Pol-sur-Mer, âgé de 42 ans, a été mis en examen pour assassinat par un juge de Dunkerque et placé en détention provisoire, hier soir.

L'affaire n'est pas banale. Le mis en cause s'est pointé avant-hier, au palais de justice de Dunkerque, pour signaler qu'il avait tué un homme, dimanche, au foyer ADOMA de Saint-Pol-sur-Mer.

Le personnel du tribunal a préféré contacter la police. « On ne savait pas si c'était du lard ou du cochon », confie un témoin.

Le suspect est alors placé en garde à vue. Les enquêteurs se transportent rapidement sur la scène du crime dénoncée.

Folie ou acte conscient ?

Au troisième étage du foyer qui loge des personnes défavorisées, dans la chambre indiquée, ils tombent nez à nez avec un cadavre qui commence à se décomposer, un couteau encore planté dans l'oeil. Au total, la victime aura reçu neuf coups de couteau.

Le suspect a livré un mobile. La victime aurait commis des abus sexuels sur sa personne, lorsqu'au foyer, ils partageaient la même chambre. Depuis, il affirme ruminer son désir de vengeance.

Le mis en examen, un marginal dont la vie est partagée entre la rue, les drogues dures et l'hôpital psychiatrique, vit sous le régime d'une curatelle renforcé. Il est soigné depuis l'adolescence pour une psychose schizophrénique. Dans les années quatre-vingt-dix, cet homme a déjà poignardé sa tutrice, dans un accès de folie.

La justice devra établir, notamment à travers des expertises psychiatriques, si le Saint-Polois peut être jugé. Son état de santé mentale peut amener les magistrats à prononcer un non-lieu pour cause d'irresponsabilité pénale. Dans le cas contraire, le mis en examen risque la réclusion criminelle à perpétuité."

Un article d'ALEXIS CONSTANT.
Source : LA VOIX DU NORD (26 juin 2010)

=================

42 ans et période critique septennale : la prise en compte des cycles psychiques humains permettrait parfois de voir venir un risque à l'avance : les personnes schizophrènes passent assez souvent - probablement le plus souvent même - à des actes violents à l'arrivée et durant un séjour dans l'une de leurs périodes critiques septennales et aussi à l'arrivée ou durant leur jour critique émotionnel.
je n'ai pas trouvé l'année précise de l'agression des années 90 mais il s'agit souvent de récidives septennales et elle pourrait donc avoir eu lieu lors de la période critique des 28 ans de l'intéressé. à vérifier.
jour critique émotionnel ?

adolescence

nous passons tous par des périodes critiques chaque septième année de notre vie, mais l'adolescence est LA période critique septennale "par excellence" : c'est la plus "voyante", celle où il se passe le plus de choses... les transformation physiques et psychiques importantes, que l'on connaît...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Adolescence

l'adolescence est en quelque sorte la "période critique septennale de référence" pour tenter d'expliquer ce qui nous arrive - en moins fort ou en "plus petit" - lors d'une période critique septennale (voir la liste et les dates en marge de droite).

on peut ainsi expliquer et mieux comprendre certains maux et comportements comme la dépression septennale, le changement de personnalité, l'irritabibilité, et exceptionnellement dans les versions graves, les suicides et comportements destructeurs parfois criminels... les perturbations psychiatriques aussi, qui peuvent faire partie de certaines de nos années septennales.

il faut que nous tenions compte du fait que nous passons tous par une sorte d'adolescence aux alentours de chaque septième année de notre vie et que cela peut, parfois, nous perturber : le savoir et y penser A L'AVANCE devrait permettre de relativiser et gérer les changements qui peuvent nous surprendre à cette occasion.
il faudrait que nous prenions le pli simplement d'y penser un peu de la même façon que tout le monde sait qu'un adolescent passe par une période de changements, autour de l'âge de 14 ans...

vendredi 25 juin 2010

médicaments

une mère devant les Tribunaux pour avoir empoisonné ses trois enfants avec des médicaments, des adolescents qui se suicident ou tentent de se suicider avec des médicaments, et ce ne sont là que deux exemples sur une multitude, dont il a été question récemment : le médicament devient alors une aide, voire une incitation au suicide.
on interdit l'usage du cannabis mais le médicament est apparemment disponible à volonté et librement...
peut-être quelque chose à revoir ?

récidiviste septennal

l'étrange profil de veuf noir du présumé tueur en série Camille Cléroux

Article posté par Stéphane Bourgoin Librairie 3ème oeil 25 juin 2010

" Le mystère entourant la disparition de deux jeunes femmes d’Ottawa se dissipe lentement après des années. La police a déposé des accusations de meurtre contre l’ex-époux des deux victimes, un individu déjà inculpé pour le meurtre d’une personne âgée d’Ottawa.

Lise Roy avait 27 ans au moment de sa disparition en 1990, et Jean Rock, dont on est sans nouvelles depuis 2003, en avait alors 32. Fait surprenant, les familles des deux jeunes femmes n’avaient pas signalé leur disparition à l’époque, croyant simplement qu’elles avaient déménagé et coupé tout contact. Les corps des femmes n’ont pas encore été retrouvés.

Cependant, la police d’Ottawa a confirmé jeudi matin que ses enquêteurs, à la lumière de nouveaux renseignements, ont pu relier Camille Cléroux, 56 ans, à la disparition ses deux ex-épouses.

Cléroux a été arrêté mercredi matin et inculpé de deux autres accusations de meurtre. Il est déjà détenu pour un premier meurtre, celui de Paula Leclair, une grand-mère de 64 ans, disparue en mai dernier de son appartement de Fairlea Crescent à Ottawa.
...............
SOURCE : AGENCE QMI (24 juin 2010).

===============

56 ans aujourd'hui c'est une naissance en 1954
on peut alors calculer les périodes critiques septennales de l'intéressé :


1954 naissance
1961 7 ans
1968 14 ans
1975 21 ans
1982 28 ans
1989 35 ans
1996 42 ans
2003 49 ans
2010 56 ans

on voit bien, ici, que l'intéressé est un récidiviste septennal puisqu'il a commis le premier crime lors de sa période critique des 35 ans, le second lors de sa période critique des 49 ans et le troisième lors de sa période critique des 56 ans...

cela est une démonstration intéressante de la présence fréquente des périodes critiques du cycle psychique et émotionnel septennal, s'agissant de périodes de pulsions.

étant précisé que l'intéressé n'est que suspecté, pour l'instant, et qu'il faudrait parler au conditionnel :-).

dépression septennale

Wikipédia :
Philippe Labro (né à Montauban le 27 août 1936) est un écrivain, journaliste, réalisateur français et également auteur de chansons notamment pour Johnny Hallyday.
..............
Tomber sept fois, se relever huit est un témoignage écrit en 2003. Ce livre autobiographique décrit l'entrée, le douloureux passage, et la lente sortie de dépression de Philippe Labro, entre 1999 et 2001.

================

Philippe Labro est passé par une dépression septennale, celle de ses 63 ans, qu'il raconte dans son livre (que je n'ai pas lu) mais ce sont les dates qui m'ont intéressé, à l'époque : sa période critique dure de mars 1999 à août 2000.
c'est un peu grâce à lui que je me suis intéressé et ai découvert la théorie du cycle psychique et émotionnel septennal et de ses périodes critiques...

dépression septennale

http://www.lavoixdunord.fr/Region/actualite/Secteur_Region/2010/06/25/article_agresse-dans-une-unite-psychiatrique-de.shtml

Agressé dans une unité psychiatrique de Tourcoing, un patient dans un état critique
vendredi 25.06.2010,

Alberto Da Costa Esteves, 56 ans, entré aux unités tourquennoises de psychiatrie pour une dépression, y a été sauvagement agressé par un patient au point d'être aujourd'hui atteint de séquelles neurologiques irréversibles.

L'homme, père de trois enfants et cinq fois grand-père, a été admis en fin d'année dans les unités tourquennoises de psychiatrie pour une simple dépression.

Le dimanche 22 novembre vers 18 h, il y était sauvagement agressé par un autre patient dans la salle de télévision.

=====================

différentes formes de prévention seraient possibles, je pense : 56 ans et période critique septennale ne me semble pas être une raison suffisante pour mettre une personne dans un hôpital psychiatrique... mais il faudrait voir ce qui a conduit la personne dans cet établissement.
la dépression septennale peut être comprise de façon tout à fait différente et sereine car l'on sait à l'avance à quel moment elle risque d'arriver, pourquoi et pour combien de temps, puisqu'il s'agit d'une manifestation cyclique naturelle.

pour ce qui est de l'agression commise : on a tendance à agresser en période critique septennale et en jour critique émotionnel. ce serait à vérifier ici mais je n'ai trouvé aucun renseignement au sujet de l'agresseur.
là aussi connaissant les périodes à risque on peut parfois prendre des mesures. en outre, 18h est un pic de pulsions car c'est le moment du changement de journée chronobiologique : on entre dans une nouvelle journée chronobiologique (ici celle du lundi dès dimanche soir à 18 heures).
seraient donc à vérifier la situation cyclique de l'agresseur afin de voir s'il ne se trouvait pas dans une période critique septennale et/ou n'entrait pas dans son jour critique émotionnel du lundi si p.ex. c'est un natif du lundi)

accidents, suicides et tentatives

midilibre.com :
Tentatives de suicide d’ados à Coursan
Deux drames de la route ont-il poussé des collégiens audois à commettre un acte désespéré ? Quatre tentatives de suicide viennent d’être enregistrées à Coursan, petite ville endeuillée par des accidents. Le 23 mai, deux jeunes cyclistes avaient été fauchés à Gruissan. Le 16 juin, un garçon s’était tué en scooter. Le point commun : deux des victimes avaient étudié au collège des Mailheuls. Où elles avaient beaucoup d’amis. Cette loi des séries en aurait entraîné une autre : quatre élèves de 3e, dont trois de la même classe, ont tenté de mettre fin à leurs jours. D’abord le 17, puis le 18, le 19 et enfin le 22 juin.
À chaque fois, les élèves, deux garçons et deux filles, ont absorbé, au domicile familial, des médicaments. L’un d’eux était, hier
soir, dans un état critique, alors que les trois autres sont hors de danger. À la préfecture, Benoit Huber, directeur de cabinet, suit le dossier de près. « Tous ces actes n’ont pas la même portée. Les situations particulières sont primordiales. » Tout lien avec le collège est écarté. Mais celui avec internet ne l’est pas.
...........

====================

la connaissance et prise en compte des rythmes et cycles humains permettrait parfois de mieux comprendre ce qui se passe en nous, et de réagir différemment.
les accidents par exemple arrivent plus souvent en jour critique car ce sont nos jours "point faible". de même on a tendance à être plus suicidaire le jour critique émotionnel surtout, car ce jour là (et dès la veille au soir) peuvent nous arriver de gros coups de blues et des dépressions "foudroyantes".
ces moments sont connus à l'avance et on peut donc y prêter une attention particulière, et mieux comprendre ce qui se passe...
on n'évitera pas systématiquement tous les drames mais certains sans aucun doute.

bébé secoué... ou pas...

Bébé secoué :
le père acquitté

"On ne saura probablement jamais qui a provoqué la mort du petit E., 11 jours, le 9 novembre 2006. Les experts s'accordent pour dire que le nourrisson est décédé du syndrome du bébé secoué mais la justice n'a pas pu se prononcer sur l'auteur de cet acte."

===================

on peut vérifier la situation du bébé, puisque les bébés sont essentiellement secoués leur jour critique physique parce que souvent jour de pleurs incessants :

voici la situation d'un bébé qui a 11 jours (s'il est décédé le 9 novembre il est né le 30 octobre) :

octobre 2006
Lu 30 P(1)E(1)I(1)
Ma 31
Novembre 2006
Me 1
Je 2
Ve 3
Sa 4
Di 5 P(7)
Lu 6 E(8)
Ma 7 I(9)
Me 8
Je 9
Ve 10 P(12)

Sa 11
Di 12

bébé entre bien dans son jour critique physique P12 le soir aux alentours de 18 heures, le jeudi 9 novembre.
la situation du papa serait intéresante car elle pourrait éventuellement avoir quelque chose à dire aussi (s'il y a par exemple une compatibilité avec un jour critique physique et/ou émotionnel)

jeudi 24 juin 2010

tentative d'infanticide et suicide

SKCenter :
Coups de couteau : la maman est décédée

Véronique Douay, 36 ans, est décédée mercredi dans l'après-midi des suites de ses blessures au centre hospitalier d'Amiens nord. Elle et sa fille âgée de 3 ans avaient été retrouvées en sang au domicile familial, lardées de coups de couteau. Selon la thèse privilégiée par les enquêteurs, la femme, connue pour son état dépressif, aurait poignardé sa fille avant de se donner elle-même ses blessures
Source : Le Courrier Picard

====================

dépression septennale : la période critique septennale des 35 ans est probablement en cause ici. jour critique émotionnel ?

meurtre et suicide

SKCenter :

Il tue sa conjointe et se suicide
C'est une cliente qui, en poussant la porte du magasin de prêt-à-porter féminin Chic attitude de Cornebarrieu a découvert deux corps ensanglantés. Le cadavre de la propriétaire du magasin, P. B., 46 ans, et celui de son compagnon, P. S., 70 ans, gisaient au fond de cette boutique installée depuis 2006 au centre commercial les Hammats.
.............
Reste qu'hier soir, on ignorait encore comment s'est déroulé le drame.
..........
Source : La Dépêche

=======================

il est indispensable que nous apprenions à maîtriser les pulsions survenant lors de nos périodes critiques septennales : ce sont elles qui la plupart du temps nous conduisent à des comportements dramatiques.
et une bonne partie de ces drames pourraient être évités si nous travaillions A L'AVANCE à la prévention : en cas d'approche d'un âge septennal et par conséquent d'une période critique septennale il faut que nous soyons sur nos gardes : il peut s'en suivre des dépressions gravissimes, des comportements agressifs et suicidaires tout aussi graves.

si la plupart du temps les périodes critiques septennales ne posent pas trop de problèmes, c'est lorsque l'on voit arriver un changement d'humeur, d'état d'esprit et de comportement qu'il faut s'inquiéter.

drame

Ouest-france.fr :
Saint-Germain-de-Tallevende-la-Lande-Vaumont
Déféré cet après-midi au parquet du tribunal de Caen, le propriétaire qui aurait tué sa locataire de 59 ans, lundi après-midi à Saint-Germain-de-Tallevende, près de Vire, a été mis en examen pour meurtre. Locataire et proche voisine depuis deux mois, la victime est morte des suites de plusieurs coups de fauchaurd (outil de débroussaillage entre la faucille et la serpe) : deux portés à la tête et un au cou. Elle a été trouvée dans un talus, à quelques mètres du pavillon qu’elle et son propriétaire partageaient. Ce dernier, un ouvrier agricole retraité de 62 ans, a été placé en détention provisoire par le juge des libertés et de la détention. Il passera sa première nuit en maison d’arrêt.

================

arrivée de la période critique septennale (des 63 ans ici) et jour critique émotionnel (à vérifier) peuvent être les déclencheurs de coups de fureur et/ou de folie...

forcené

http://www.midilibre.com/articles/2010/06/22/MONTPELLIER-Il-poignarde-sa-soeur-de-trois-coups-de-couteau-1278702.php5

Montpellier. DrameIl poignarde sa soeur de trois coups de couteau

LESFAITS : Cet homme de 42 ans s'est muré dans le silence en garde à vue. Il a été interné.

Les dernières nouvelles médicales seraient rassurantes. Et c'est un petit miracle : une femme d'une quarantaine d'années serait hors de danger après avoir reçu trois coups de couteau, au niveau du coeur, portés par son frère. Ce dernier a été interné, souffrant visiblement de graves troubles psychiatriques.
Ce « coup de folie » est survenu samedi soir, vers 22 h 30, rue Danton, dans le secteur de Paul-Valéry, au domicile du mis en cause.
..................
............

====================

on trouve très fréquemment la présence d'une période critique ou/et d'un jour critique émotionnel lors d'un problème de ce type... il sont apparemment des déclencheurs lors de comportements "explosifs"... cela permet parfois de s'attendre au risque bien à l'avance.

mercredi 23 juin 2010

limogé

Afghanistan : Obama limoge le général McChrystal
Le général en chef en Afghanistan était au coeur de la polémique après avoir émis des critiques dans la presse sur l'administration Obama. Il est remplacé par le général Petraeus.

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20100623.OBS6020/afghanistan-obama-limoge-le-general-mcchrystal.html

======================

Wikipédia :

Stanley A. McChrystal, né le 14 août 1954, est un général de l'armée américaine qui a été entre juin 2009 et juin 2010 le commandant de l'ISAF en Afghanistan avant d'être congédié par le président Obama.

======================

je vais toujours voir si les personnes ne sont pas dans une période critique car ce sont des périodes ou l'on en dit parfois trop ou encore où l'on peut faire des erreurs...
McChrystal étant du 14 août 1954 il est entré dans sa période critique septennale des 56 ans en mars dernier.
il se peut encore que l'interview date d'un jour critique émotionnel dans lequel cas le risque est le même... augmenté éventuellement encore par la situation en période critique...
(samedi pour McChrystal)

suicide

L'Alsace :
Un suicide à la maison à cause du travail.

Le tribunal des affaires de sécurité sociale du Bas-Rhin vient de reconnaître que le suicide à domicile d’un cadre d’Alcatel est survenu du fait du travail et doit être pris en charge au titre du risque professionnel.

L’affaire remonte au 16 novembre 2006. Ce jour-là, un cadre qui travaille à Alcatel Lucent à Illkirch, s’est suicidé par pendaison dans le grenier de sa maison. L’homme, âgé de 49 ans, avait laissé à côté de lui un courriel émanant de son supérieur hiérarchique dans lequel on faisait état d’un manque d’efficacité dans le courant de l’année 2004. Selon l’enquête de gendarmerie, les voisins de ce cadre le décrivaient comme « attristé et malheureux » et « fragilisé par des problèmes professionnels ».
............
http://www.lalsace.fr/fr/region/alsace/article/3363057/Un-suicide-a-la-maison-a-cause-du-travail.html
==================

période critique... et dépression septennale...
jour critique émotionnel ?

suicide au Tribunal

A Evry, un homme condamné à de la prison se suicide en salle d'audience
(AFP) –
EVRY — Un homme de 57 ans, qui comparaissait libre mardi devant le tribunal correctionnel d'Evry, pour avoir poignardé son épouse en 2006, s'est suicidé à la barre, après l'annonce de sa condamnation à cinq ans d'emprisonnement, a-t-on appris mercredi de source judiciaire.
Alors que le tribunal venait de le condamner à cinq ans d'emprisonnement avec mandat de dépôt, il a avalé des produits, dont une analyse toxicologique devra déterminer la nature. Il s'est alors senti mal, s'est affaissé et est décédé dans la salle d'audience.
Il avait laissé sur lui une lettre destinée à ses enfants.
Son épouse, avec laquelle une procédure de divorce était en cours, avait quitté le tribunal lors du suicide.
Une autopsie a été réalisée mercredi matin, dont les résultats n'étaient pas connus à la mi-journée.
Cet homme comparaissait pour avoir porté un coup de couteau à sa femme, le 5 septembre 2006 à Bures-sur-Yvette (Essonne). Celle-ci venait de lui apprendre son intention de le quitter. Il avait alors caché un couteau sous son oreiller, et attendu que son épouse s'endorme, pour lui donner un coup de couteau, qui n'avait pas été mortel.
Placé en détention provisoire pendant trois mois et demi, il avait ensuite été libéré et placé sous contrôle judiciaire, suite à un courrier de sa femme demandant cette mesure.
Les deux époux, présents mardi à l'audience, ne s'étaient pas revus depuis les faits.
Hormis cette tentative de meurtre, le casier judiciaire de cet homme était vierge.

====================

difficile à prévoir, ce scénario, mais on peut dans tous les cas vérifier les cycles des personnes : (ceux de l'épouse seraient intéressants aussi pour voir sa situation en 2006, les séparations ayant en général lieu en période critique de l'un ou de l'autre partenaire)
en 2006 le Monsieur avait 53 ans s'il en a 57 aujourd'hui. ce n'est pas une période ou année critique. (sauf sortie de l'année de vie 53 qui, elle, est une année critique physique.

un autre élément est le moment du passage à l'acte : les passage à l'acte ont lieu le plus souvent le jour critique émotionnel en raison des pulsions survenant à ce moment-là. c'est définitivement le jour de la semaine où on est né (cycle de sept jours) et s'il y a problème ou récidive la personne aura tendance à passer à l'acte par conséquent le même jour de la semaine.

or ici le coup de couteau c'est un mardi, le 5 septembre 2006.
et le suicide... aussi un mardi puisque c'était hier le 22 juin 2010.
ce peut être une coïncidence bien sûr. mais pour le vérifier il faudrait voir si la personne est native du mardi... ce qui ne m'étonnerait pas. (ou mercredi si les deux incidents sont arrivés mardi en fin de journée)

et enfin, l'homme vient de passer par une période critique septennale qui est une période à risque vu son état et la situation de son couple... (période critique septennale des 56 ans allant de 55 ans et demi à 57 ans).

le diable

DNA 22/09/2009 je suis tombé sur cet ancien article dont je relève les données qui m'intéressent :
- R.Z. accusé d'avoir tué son père en juin 2007. grand consommateur de cannabis à l'époque des faits, l'accusé ne s'explique toujours pas son geste.
- un véritable calvaire, pour le prévenu, âgé de 31 ans...
- il a pris son père pour le diable alors que lui même pensait qu'il est Allah
- R.Z. a déjà été victime d'hallucinations
- quinze jours avant le meurtre il s'en était pris à l'une de ses tantes pour les mêmes raisons.
- deux épisodes de violence similaire que le meurtrier ne s'explique pas
- d'après ses soeurs l'accusé est quelqu'un de calme et généreux
- pas de lien avec le cannabis

===============

j'ai lu par la suite que l'accusé a été acquitté... et libéré... son discernement étant aboli au moment des faits. le parquet aurait fait appel... et je n'ai pas trouvé autre chose, pour l'instant.

ce qui est intéressant ici c'est que si l'on regarde les cycles psychiques de la personne on remarquera que c'est la situation en période critique septennale des 28 ans de l'intéressé qui a probablement joué un rôle de déclencheur dans ce scénario...

on pourrait encore vérifier le jour critique émotionnel lors des deux épisodes de violence car souvent c'est ce jour là qu'ils ont tendance à se manifester.

lorsque l'on prendra en compte jours et périodes critiques de nos cycles toute la psychitarie fera un énorme pas en avant...

bébé secoué

SKCenter :
La nounou avait secoué et battu trois bébés
Les faits se sont produits entre janvier 2008 et mars 2009. Le petit Mirco, âgé de 5 mois, a été à ce point secoué qu'il a été victime d'une hémorragie cérébrale entraînant des pertes de la vue et de la surdité. Il a actuellement besoin de soins importants.
Un second enfant, Aron, âgé de 6 mois, est rentré à la maison avec une double fracture au bras gauche. Le petit Franc, âgé de 10 mois, souffre du syndrome de l'enfant battu.
Selon la prévenue, le petit Mirco s'était étranglé en mangeant et elle a été obligée de le secouer pour lui sauver la vie. Une version mise en cause par l'expertise judiciaire.
Le tribunal correctionnel de Louvain a condamné, mardi, la gardienne d'enfants de 44 ans, de Herent, à quatre ans de prison dont un an avec sursis pour coups et blessures. Les trois bébés ont été victimes de ses agissements. Elle devra verser un total de 10.500 euros de dommage moral et 738 euros de dommage matériel à deux des parties civiles. Un expert a été chargé d'examiner la troisième victime pour laquelle les dommages et intérêts ont été provisoirement fixés à 5.000 euros.
L'inculpée n'a pas été en mesure d'expliquer les accidents dont les deux autres enfants ont été victimes.
Le juge a notamment tenu compte de l'important faisceau de présomptions pour estimer les faits établis.
La défense a annoncé que sa cliente fera appel de ce jugement
Source : Sud Presse

==================

attention aux nounous en période critique septennale... (celle des 42 ans ici, apparemment)

mardi 22 juin 2010

James Bulger

REPORTAGE : l'enfant-tueur de Liverpool est un pédo-pornographe

Article Librairie 3ème oeil le Mardi 22 juin 2010

" Jon Venables, un des deux "enfants-tueurs de Liverpool" qui avaient défrayé la chronique en 1993 pour le meurtre d'un enfant de deux ans au Royaume-Uni, a été inculpé pour possession de photographies de pornographie infantile.

Le petit James Bulger, âgé de deux ans, avait été battu à mort sur une voie ferrée de Liverpool (nord-ouest de l'Angleterre) en 1993 par Jon Venables et Robert Thompson, qui n'avaient que 10 ans à l'époque. Les deux condamnés, devenus des personnes haïes en Grande-Bretagne, ont reçu de nouvelles identités et ont été remis en liberté conditionnelle en 2001.

Mais Venables, âgé de 27 ans, est retourné en prison fin février à la suite d'allégations "extrêmement graves", avait indiqué le ministre de la Justice de l'époque Jack Straw, sans donner à l'époque d'autre précision pour ne pas porter atteinte à la justice.

Un juge du tribunal de l'Old Bailey à Londres a levé lundi des restrictions appliquées aux médias dans cette affaire, permettant de révéler les faits reprochés à Venables qui ont entraîné son retour en prison.

Il a été inculpé pour avoir téléchargé sur son ordinateur 57 photographies indécentes d'enfants entre février 2009 et février 2010, et pour avoir diffusé sept photographies indécentes d'enfants entre les 1er et 23 février cette année. "

SOURCE : BELGA (21 juin 2010).

=============

Wikipédia :
L’affaire James Bulger est une affaire criminelle britannique qui a défrayé la chronique en 1993, à la suite de l'enlèvement et du meurtre le 12 février 1993 d'un enfant de deux ans, James Patrick Bulger (16 mars 1990 - 12 février 1993), par deux autre enfants de dix ans, Robert Thompson (23 août 1982) et Jon Venables (13 août 1982)1, dans un centre commercial de Bootle, près de Liverpool, au Royaume-Uni.

==============

voyons déjà la situation des intéressés au moment du crime :

James Bulger (la victime) était en jour triple critique : (un mois avant son 3ème anniversaire)
février 1993 (16/03/1990)
Me 10
Je 11 P(6)
Ve 12 P(7) E(1) I(9)
Sa 13
Di 14

Robert Thompson (23 août 1982) est en jour neutre.
Jon Venables (13 août 1982) est en jour triple critique physique P19, émotionnel E1 et intellectuel i9
édit 2/12/2017 pour Venables et Thompson : tous deux à six mois de l'anniversaire donc épisode critique du rythme semestriel.

février 1993 (13/08/1982)
Ma 9
Me 10 P(17)
Je 11 P(18)
Ve 12 P(19) E(1) I(9)
Sa 13

Di 14

Thompson et Venables ont 10 ans et 5 mois.

et aujourd'hui :
Venables et Thompson (qui ont le même âge à une semaine près) se trouvent dans leur période critique septennale des 28 ans : il y sont entrés en mars 2010... ils en sortiront en août 2011.

lundi 21 juin 2010

Nicolas Cocaign

Le cannibale de la prison de Rouen aux assises
Par TF1 News

Nicolas Cocaign avait tué un co-détenu et mangé un morceau de ses poumons - pensant que c'était le coeur - pour lui "prendre son âme".

La cour d'assises de la Seine-Maritime juge depuis ce matin Nicolas Cocaign, le détenu qui avait tué un autre détenu dans la cellule qu'ils partageaient à la maison d'arrêt de Rouen et mangé un morceau de ses poumons pour lui "prendre son âme". Le drame s'était déroulé le 2 janvier 2007 alors que les deux détenus  s'étaient querellés à propos de l'hygiène de la cellule. Nicolas Cocaign, alors âgé de 35 ans, reprochait à Thierry Baudry, 41 ans, d'avoir bouché les toilettes avec des rouleaux de papier.
http://lci.tf1.fr/france/justice/2010-06/le-cannibale-de-la-prison-de-rouen-aux-assises-5886590.html

===============
période critique septennale des 35 ans, ...
la victime aurait 31 ans et non 41 ?

j'avais par ailleurs trouvé :
http://www.lepost.fr/article/2009/08/24/1668022_meurtre-avec-actes-de-barbarie.html
"cet homme qui aura 38 ans le 8 novembre prochain" (2009)
soit une naissance le 8 novembre 1971 :
et une situation le 2 et 3 janvier 2007 : (dans la nuit du 2 au 3 janvier 2007).

Janvier 2007 (8/11/1971)
Lu 1 E(15)
Ma 2 P(6)
Me 3 P(7)

Je 4
Ve 5

période triplement critique avec, si l'on rajoute à la période septennalee des 35 ans qui est probablement un maillon essentiel, le jour critique émotionnel du 1er janvier (E15) suivi de la paire critique physique P6/P7 les 2 et 3 janvier...
(tout ceci sous réserve que la date de naissance trouvée soit juste car ce n'est pas toujours le cas)
(période et jours critiques sont périodes et jours de pulsions).


=====================


http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2010/06/21/01016-20100621ARTFIG00441-le-detenu-cannibale-devant-les-assises.php
Un soir du 2 janvier, les deux détenus, qui partagent la même cellule, se querellent à propos de l'hygiène de la pièce. Nicolas Cocaign, alors âgé de 35 ans, reproche à Thierry Baudry, 41 ans, d'avoir bouché les toilettes avec des rouleaux de papier.
Les deux hommes en viennent rapidement aux mains et le troisième détenu de la cellule, David Lagrue, 36 ans, parvient à les séparer. Le conflit s'apaise mais dans la soirée, Nicolas Cocaign croit percevoir «un air fusilleur» dans le regard de Thierry Baudry. Ressentant alors une «pulsion d'agressivité», comme il le raconte lui-même, il se jette sur son co-détenu et le frappe à coups de pieds, de poings et de genoux sur le visage et le ventre.
Un troisième détenu assiste à la scène
Mais Thierry Baudry ne se laisse pas faire, ce qui déclenche une plus grande agressivité encore chez Nicolas Cocaign, qui explique avoir ressenti à ce moment «une jouissance intérieure identique à une jouissance sexuelle». Il s'empare alors de ciseaux et frappe une dizaine de fois le co-détenu, avant de l'achever en l'étouffant avec des sacs poubelles. Devant les yeux impuissants du troisième détenu.


=====================

Paris Normandie.fr :
Mort d'un témoin capital
Publié le vendredi 20 novembre 2009 à 01H00
David Lagrue a partagé durant 6 mois sa cellule avec Nicolas Cocaign, et a assisté, tétanisé, au meurtre de Thierry Baudry le 3 janvier 2007
ENQUETE.David Lagrue, l'ex-codétenu du cannibale de la prison de Rouen, serait décédé d'une surdose de médicaments, hier à Evreux, où il était incarcéré.

==================

Tentative de suicide du co-détenu du cannibale présumé de la prison de Rouen
Le détenu qui en janvier 2007 avait assisté au crime du présumé "cannibale" de la prison de Rouen (Seine-Maritime) a tenté de mettre fin à ses jours vendredi dernier dans sa cellule, a-t-on appris jeudi auprès de son avocat.
David Lagrue, qui venait de nouveau d'être incarcéré pour conduite en état d'ivresse en récidive, a été retrouvé pendu par les surveillants. Il a été transporté dans un état jugé sérieux dans un centre hospitalier psychiatrique.
Dans la nuit du 2 au 3 janvier 2007, il avait assisté au meurtre de Thierry Baudry, étranglé et tué par le troisème détenu de la cellule, Nicolas Cocaign. Ce dernier aurait alors fait cuire dans une poêle puis mangé un morceau de poumon de son co-détenu, après l'avoir battu, lardé de plusieurs coups de ciseaux et asphyxié avec un sac poubelle.
Depuis le 25 août dernier, David Lagrue avait de nouveau été écroué à la prison de Rouen alors que son avocat, Me Hugues Vigier, avait alerté du risque d'un tel placement, dans une prison où de nombreux détenus lui avaient reproché de ne pas être intervenu le soir du crime. AP

==================

on peut observer diverses choses ici encore :
tentative de suicide de David Lagrue un vendredi et suicide réussi un jeudi.
les suicides et tentatives ont souvent lieu le jour critique émotionnel, de sorte que l'on pourrait penser que le vendredi est le jour critique de l'intéressé et "jour à risque" (de jeudi soir à vendredi soir, si mes suppositions sont justes)

rupture

Wikipédia :
Tom Nicon, né le 22 mars 1988 et mort le 18 juin 2010 à Milan est un mannequin français.
Il a travaillé pour Burberry, Louis Vuitton, GQ et Vogue.
Il est mort par défenestration. La police penche pour la thèse du suicide parce qu'il déprimait suite à une rupture amoureuse

===============

comme toujours lorsqu'il y a suicide je regarde la situation des personnes (on trouve souvent une période critique septennale et/ou un jour critique émotionnel).

ici ce n'est cependant pas le cas et nous sommes en jour neutre :

juin 2010 ((22/03/1988)
Ma 15 E(1)
Me 16
Je 17
Ve 18
Sa 19
Di 20 P(7)

toutefois l'intéressé était en E1 mardi (jour critique émotionnel le plus "difficile" des quatre) et sa période critique septennale des 21 ans s'est terminée en mars dernier (une dépression septennale peut parfois se prolonger).

dimanche 20 juin 2010

drame familial

Drei Tote bei Schießerei in Fastfood-Restaurant
Washington (dpa) - Tödliches Familiendrama im Fastfood-Restaurant: Ein 56-jähriger Mann hat im südkalifornischen San Bernardino mit zwei Waffen auf seine Stieftochter und ihre Familie geschossen. Der Ehemann der Stieftochter und ihr acht Jahre alter Sohn wurden getötet, die Frau und ein fünfjähriger Sohn kamen schwer verletzt ins Krankenhaus. Der Täter brachte sich mit einem Kopfschuss um. Die Hintergründe der Bluttat sind nach Polizeiangaben bislang unklar.
(Süddeutsche.de)

===================

çà se passe dans un Fastfood en Californie, ce samedi : un homme de 56 ans (période critique septennale) a fait feu sur sa belle-fille et sa famille, tuant le mari de celle-ci ainsi que son fils de huit ans. la femme et un autre fils de cinq ans sont grièvement blessés alors que l'auteur des coups de feu s'est suicidé d'une balle dans la tête.

Moliets

http://www.sudouest.fr/2010/06/20/moliets-le-suspect-mis-en-examen-pour-viol-et-assassinat-121514-3.php
Moliets: le suspect mis en examen pour viol et assassinat
..............
Rappelons que ce samedi après-midi là, une vacancière béarnaise de 57 ans, Henriette Santamaria, avait été en effet été découverte sans vie dans les dunes de Moliets, le corps partiellement dénudé, et transpercé de neufs coup de couteau.
Une affaire qui s’est accélérée ces derniers jours avec l’interpellation vendredi matin à 8h30 d’un suspect.

À l’issue des différentes auditions mais aussi du résultat des investigations, l’homme, un père de famille de 48 ans (trois enfants), domicilié dans le Sud des Landes, marié et salarié et sans antécédent judiciaire, a été mis en examen pour viol et assassinat.
..............
En garde à vue, l’homme, qui bénéficie toujours de la présomption d’innocence, "a donné des éléments convergent vers sa responsabilité" a indiqué le procureur de la république. "Ce qu’il a pu expliquer va dans le sens de sa participation au crime, même s’il a du mal à exprimer la raison de son passage à l’acte.

-----------

édit :
"Un passage à l'acte d'autant plus étonnant que l'homme, parfaitement inséré socialement et professionnellement, n'est pas connu pour avoir des comportements violents. Il n'a d'ailleurs aucun antécédent judiciaire. « Il a une attitude qui ne permet pas d'expliquer de façon rationnelle un tel niveau de violence : en plus, il est prostré, très affecté par ce qu'il a pu nous déclarer », poursuit le procureur..."
http://www.sudouest.fr/2010/06/21/meurtre-de-moliets-le-suspect-est-mis-en-examen-pour-assassinat-122022-3564.php
===============================

les passages à l'acte en période critique septennale ou en jour critique émotionnel (à vérifier ici) sont souvent difficilement expliqués par les intéressés, car il s'agit de périodes de pulsions bien particulières associées à un effet de désinhibition...

fratricide

Isère: un homme abat son frère de deux balles
Article posté Librairie 3ème oeil le Dimanche 20 juin 2010

" Un homme de 35 ans a été placé en garde à vue après avoir tué par arme à feu son frère au cours d'une dispute dans la nuit de vendredi à samedi en Isère, a-t-on appris de source judiciaire. La victime, âgée de 37 ans, qui a reçu deux balles dans le thorax, a été découverte morte au domicile de son frère par sa mère, arrivée sur les lieux après le drame, selon la même source. Le frère de la victime, ivre au moment des faits et qui vivait dans le même village que son frère, à Champier, a été interpellé rapidement par les gendarmes qui l'ont placé en garde à vue, selon le parquet.

Connu des services judiciaires, notamment pour trafic de stupéfiants, l'homme a reconnu être l'auteur des coups de feu mortels, mais n'a pas expliqué son geste et les raisons de la dispute. Il devrait être présenté au parquet de Grenoble dimanche, en vue de sa mise en examen pour homicide volontaire."

Source : LCI/TF1.FR (19 juin 2010)

drame familial

SKCenter :
il tue une famille dans un restaurant et se suicide

Un homme a fait feu sur sa belle-fille et sur les trois autres membres de sa famille qui l'accompagnaient dans un restaurant du sud de la Californie. Le mari de la femme et son garçon de huit ans ont péri.

L'homme de 56 ans s'est ensuite donné la mort, ont confirmé les forces policières.

La fusillade s'est déroulée vers 13 h au restaurant Del Taco de San Bernardino. L'homme est arrivé sur son vélo, s'est dirigé vers la table où mangeait la famille et a fait feu sur sa belle-fille de 29 ans, son mari de 33 ans et leurs fils âgés de 6 et 8 ans, a expliqué le lieutenant Jarrod Burguan.

L'homme de 33 ans a été déclaré mort au restaurant tandis que son fils de 8 ans est décédé à l'hôpital, a annoncé le porte-parole du département des incendies de San Bernardino, Steve Tracey.

Quant à la femme et à son garçon de 6 ans, ils ont été hospitalisés et se trouvent dans un état critique, selon M. Tracey.

Les noms des victimes et du meurtrier n'ont pas été dévoilés, mais l'homme de 56 ans était connu des autorités policières.
Source : Cyberpresse

======================

56 ans est pleine période critique septennale...
jour critique émotionnel ?

samedi 19 juin 2010

François de Grossouvre

Wikipédia :
Marie François Durand de Grossouvre, né le 29 mars 1918 à Vienne et mort le 7 avril 1994 à Paris, est un industriel et un conseiller de François Mitterrand.
.............
L'enquête judiciaire

Le 7 avril 1994, peu après 23 heures, la présidence de la République annonce la mort de François de Grossouvre.

Ce soir-là, il devait se rendre pour le dîner chez un ancien premier ministre gabonais. En homme raffiné (on le surnommait le duc de Guise), il fait envoyer à 18 heures un bouquet de fleurs à la maîtresse de maison avec un petit mot : « Je me réjouis d'être avec vous ce soir ».

Vers 20 heures, un gendarme venu lui apporter un télégramme découvre François de Grossouvre mort assis dans son fauteuil, un Manurhin MR-73 de calibre .357 Magnum à la main. Bizarrement, personne n'a entendu le coup de feu à l'Élysée, pas même le gendarme en faction sous sa fenêtre, alors que l'arme utilisée est de très gros calibre, qu'il y a « du sang jusqu'au plafond » (écrit le docteur Gubler, médecin personnel de François Mitterrand, dans Le grand secret).

L'enquête judiciaire, écourtée (il n'y a notamment pas eu d'expertise balistique), conclut au suicide malgré des indices troublants : le rapport d'autopsie précise que le corps présentait « une luxation avant de l'épaule gauche et une ecchymose à la face », alors que le corps de François de Grossouvre a été retrouvé assis dans son fauteuil.

D'après une source contradictoire, Daniel Gamba, gendarme du GIGN affecté à la sécurité du Président de la République à l'époque, le bruit de l'arme à feu aurait alerté son garde du corps, qui se serait précipité dans le bureau de François de Grossouvre.

Un suicide
Des proches du pouvoir ont soutenu que François de Grossouvre était dépressif, ne supportant pas le fait de vieillir et vivant mal sa progressive mise à l'écart... C'est la thèse que soutiendront notamment le docteur Gubler, dans son livre Le grand secret et Pierre Favier et Michel Martin-Roland dans La Décennie Mitterrand, tome 4. Mais cela a été démenti par le médecin traitant, le docteur Claude Loisy, la famille et des amis de F. de Grossouvre.
.............
Le suicide de François de Grossouvre fait l'objet d'une polémique médiatique. Certains tentent de minimiser l'événement en le ramenant au rang de simple fait divers, alors que d'autres font le lien entre l'acte tragique et les affaires de l'État que François de Grossouvre a eu à connaître lors de son passage à l'Élysée, voir les affaires d'État qu'il aurait pu révéler, ou encore les affaires de famille et les secrets par lesquels il était lié (l'existence de Mazarine Pingeot ne sera révélée au grand public que quelques mois plus tard).
...................



=====================

Avril 1994 (29/03/1918)
Ve 1 E(15)
Sa 2
Di 3
Lu 4
Ma 5
Me 6 P(7)
Je 7
Ve 8 E(22) I(17)

Sa 9
Di 10

si l'on regarde l'aspect purement cyclique de François de Grossouvre, on trouve réunis les trois "éléments-suicide" auxquels je prête toujours attention :
- 76 ans et approche de la période critique septennale (pic à 76 ans et demi : nous n'y sommes donc pas tout à fait)
- proximité de la date anniversaire (considéré par moi comme possible période de dépression)
- et surtout entrée jeudi en fin d'après midi dans le jour critique émotionnel (jour-suicide) E22 du vendredi 8 - un pic de possible "dépression foudroyante" se situant aux alentours de 18 heures - jeudi soir, moment de l'entrée dans le jour critique émotionnel ; doublement critique d'ailleurs puisque aussi critique intellectuel i 17.

infanticide

Bild.de :
Schizophrene Mutter tötet Tochter
19.06.10

Eine Frau aus Düsseldorf hat am Samstag gestanden, ihre kleine Tochter getötet zu haben. Nach Polizeiangaben leidet die Frau an Schizophrenie und wollte ihrem Kind mit der Tat ein besseres Leben ermöglichen. Die 25-Jährige habe das Mädchen durch "scharfe Gewalt gegen den Hals" getötet, sagte ein Polizeisprecher. Genauere Angaben wollte er nicht machen. Ein Gutachten hatte am Samstag die Schizophrenie und damit die Schuldunfähigkeit der Frau festgestellt, die mit einem zweiten Kind im achten Monat schwanger ist. Sie befinde sich nun in psychiatrischer Behandlung.

Über Notruf war die Polizei über den Fund eines leblosen Kindes unterrichtet worden. Sofort eilten Beamte und Rettungsdienste in den Düsseldorfer Stadtteil Flingern. Ein Notarzt konnte in der Wohnung jedoch nur noch den Tod des zwei Jahre und zehn Monate alten Mädchens feststellen.

Die Polizei hatte das zwei Jahre und zehn Monate alte Mädchen am frühen Freitagabend leblos in der elterlichen Wohnung gefunden, nachdem ein Bekannter die Beamten alarmiert hatte. Der 35 Jahre alte Vater war zur Tatzeit bei der Arbeit.

Die Familie wohnte in einem Mehrfamilienhaus im Düsseldorfer Stadtteil Flingern-Nord und galt nach Polizeiangaben bisher als unauffällig. In den nächsten Wochen werde ein ausführliches Gutachten über die Frau erstellt, sagte der ermittelnde Staatsanwalt. Danach werde beantragt, die Mutter dauerhaft in einer psychiatrischen Anstalt unterzubringen.

=================

une mère schizophrène de 25 ans a tué sa petite fille de 3 ans à Düsseldorf.
pas de période critique, pour la 26ème année de vie, mais le jour critique émotionnel est à vérifier...
le mari qui était au travail a 35 ans : lui se trouve donc en pleine période critique, ce qui peut éventuellement avoir une signification dans un drame pareil, si par exemple des problèmes de couple ont surgit du fait de cette situation en période critique.

drame familial

7S7 mise à jour Un drame familial s'est produit vendredi à Genk. Quatre personnes ont trouvé la mort. Il s'agit d'une famille composée d'un homme de 35 ans, de sa compagne de 37 ans et de leurs deux enfants de quatre ans et deux ans et demi. Le jeune couple venait de déménager.
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/1120797/2010/06/18/Quatre-morts-dans-un-terrible-drame-familial-a-Genk.dhtml

=================

attendons d'en savoir plus. mais le mari à 35 ans se trouve dans sa période critique septennale : c'est une période qui peut être à risque de downs et perturbations importants. il faudrait absolument la prendre en compte A L'AVANCE car elle nous arrive naturellement et avec des effets individuels très variables.

édit :
rtl.be :
Drame familial à Genk: trois des quatre membres tués au CO.
Vendredi, les corps sans vie d'un couple et de ses deux enfants avaient été retrouvés à leur domicile de Genk. Les premiers éléments de l’enquête indiquent que trois des quatre victimes sont décédées en raison d'une intoxication au monoxyde de carbone (CO).
Vendredi, les corps de tous les membres d'une famille ont été découverts sans vie à Genk. Les victimes sont un homme de 35 ans, sa femme de 37 ans et leurs deux enfants de 4 et 5 ans. Le couple venait à peine d'emménager. Comme le mari, militaire de profession, ne s'était pas présenté à son travail depuis plusieurs jours, les services de secours ont été avisés.
La cause du décès de trois des quatre victimes est maintenant connue. Il s'agit d'une intoxication au CO provoquée par un petit poêle. Cependant, l'agence Belga ne précise pas l'identité du quatrième membre de la famille qui n'est pas mort d'une intoxication au CO.

édit source SKCenter/Belga :
Le parquet avait déjà précisé lundi que les trois premières victimes avaient été intoxiquées au CO dégagé par un petit poêle. Selon le parquet, il n'y a aucune raison pour croire que ce drame était un accident.

Les lettres d'adieu retrouvées dans l'habitation et la façon dont avait été placé le poêle dans le salon prouvent le caractère intentionnel de l'intoxication.

fusillé

Wikipédia :

Ronnie Lee Gardner (January 16, 1961 – June 18, 2010) was a convicted murderer who was executed by firing squad by the state of Utah on June 18, 2010

Biography
Gardner murdered Salt Lake City bartender Melvyn Otterstrom during a botched robbery on October 9, 1984. During his trial for the Otterstrom murder, Garder attempted an escape from custody on April 2, 1985, killing attorney Michael Burdell in the process. Ultimately convicted of first degree murder and sentenced to death on October 22, 1985, Garder was allowed to select his method of execution — either lethal injection or firing squad.[1] Utah has since eliminated the firing squad option, but grandfathered the option for those sentenced to death such as Gardner before its elimination. Since 1976, only two other people have been executed by firing squad in the United States, both in Utah: Gary Gilmore and John Albert Taylor.

=================

l'intéressé a fait le choix d'être fusillé pour son exécution...
j'ai regardé sa situation au moment des crimes qu'il a commis, un premier le 9 octobre 1984, puis le 2 avril 1985 alors qu'il essayait de s'enfuir si j'ai bien compris.

octobre 1984 (16/01/1961)
Sa 6
Di 7 P(18)
Lu 8 P(19)E(15)
Ma 9

Me 10

le 9 octobre 1984 est un lendemain de jour doublement critique émotionnel E15 et physique P19 et à 23 ans et 8 mois (la 24ème année de vie est une année critique physique)
le 2 avril 1985 est aussi lendemain de critique émotionnel E 22. il serait utile de connaître l'heure du crime car le lendemain est en P12. on peut peut-être aussi voir un lien éventuel avec sa fuite ou tentative de fuite ce même jour.

Avril 1985
Lu 1 E(22)
Ma 2
Me 3 P(12)


édit : sinon dans cette "affaire" et contre la peine de mort en général...
http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/peloton-d-execution-pour-un-77131

"
............
Un homme changé
C’est ainsi que l’un de ses avocats, Andrew Parnes, le décrivait récemment à des reporters. La liste des crimes de Gardner est longue, indiscutablement. D’abord condamné en 1980 pour un braquage, il parvient à s’enfuir quatre ans plus tard. Après quelques mois dehors, il tue Melvyn Otterstorm, un barman à Salt Lake City. Le 2 avril 1985, pendant son procès pour ce meurtre, il tente une nouvelle fugue et tire un coup fatal sur un membre du parquet, Michael Burdell. C’est donc d’une double condamnation à mort qu’écope Ronnie Lee Gardner cette année là. ............
............
A 23 ans, lorsqu’il tue Otterstorm, il a déjà passé 18 mois dans une institution psychiatrique, et a été abusé sexuellement dans une de ses familles d’accueil.
Interrogé par téléphone la semaine dernière par un journal local, il déclarait « J’avais un tempérament explosif. Même ma mère disait que j’avais deux personnalités. ». Mais, même si pendant 25 ans la seule main qu’il peut serrer est celle de son avocat, son frère soutient qu’il n’était plus le même homme. Il projetait, s’il réussissait à être libéré, de créer des jardins communautaires pour révéler des mains vertes parmi les jeunes « difficiles ». Mercredi soir, pour la première fois en un quart de siècle, Il a pu passer les bras à travers les barreaux et toucher sa famille. C’était aussi la dernière fois.
............."

taser

Wikipédia :
Robert Dziekański (April 15, 1967 – October 14, 2007; was a Polish immigrant to Canada who died on October 14, 2007, after being tasered five times by the Royal Canadian Mounted Police (RCMP) at Vancouver International Airport.

==================

Usage injustifié du pistolet électrique
http://www.radio-canada.ca/regions/colombie-britannique/2010/06/18/001-dziekanski_braidwood.shtml
Robert Dziekanski est arrivé à l'aéroport à Vancouver en fin d'après-midi le 13 octobre 2007 pour rejoindre sa mère. Il a attendu près de 10 heures dans l'aire sécurisée de la zone d'arrivée des vols internationaux à l'aéroport de Vancouver sans pouvoir communiquer avec personne.
À un certain moment, il est devenu agité et quatre agents de la GRC ont été appelés sur les lieux. Selon le commissaire Braidwood, le fait que l'homme se soit emparé d'une agrafeuse lors de la confrontation ne représentait pas une menace suffisante pour justifier l'usage d'un pistolet électrique. Les explications des agents n'étaient pas crédibles, note-t-il dans son rapport.

==================

sa situation cyclique indique qu'il se trouvait la journée du 13 octobre 2007 dans son jour critique émotionnel E8 : cela a certainement conduit à lui faire perdre patience et à craquer, puisque le drame est arrivé au courant de la nuit vers 1h du matin semble-t-il...

Je 11 P(1)
Ve 12
Sa 13 E(8)
Di 14 I(9)

Lu 15

le pistolet taser peut d'ailleurs - à mon avis - être dangereux si une personne touchée se trouve dans un jour critique physique... il serait probablement intéressant de regarder les situations des accidents arrivés...

vendredi 18 juin 2010

exécution

un gars entré dans l'histoire pour en avoir bavé au moment de son exécution...

Wikipédia :

Ángel Nieves Díaz (August 31, 1951 – December 13, 2006) was a Puerto Rican convict who was executed by lethal injection in Raiford, Florida. Nieves Díaz was convicted for shooting and killing the manager of a strip club in 1979.[1] He maintained his innocence until his execution.
...........
Crime and conviction
On December 29, 1979, Nieves Díaz and two friends, Angel Toro and another yet-unidentified man, robbed the Velvet Swing Lounge, a strip club in Florida. During the robbery, Joseph Nagy, the manager, was shot to death. There were no eyewitnesses because most of the employees and patrons were locked in a public restroom.
...........

==================

http://www.slate.fr/story/10521/pein-de-mort-comment-executer-romell-broom
"Cette méthode, rétablie en avril 2008, est jugée «non cruelle» par la cour suprême des États-Unis. Trois produits sont administrés: l'un endort, le second paralyse les muscles, le dernier tue. Elle a été interrompue pendant 6 mois dans 10 États, suite à l'interminable agonie de Angel Nievez Diaz, qui a souffert 34 minutes avant de mourir."

==================

l'exécution a eu lieu la veille d'un jour critique physique P1.

ce qui est intéressant c'est comme souvent de regarder la situation de l'intéressé au moment du crime : (29 décembre 1979)

décembre 1979 (31/08/1951)
Lu 24
Ma 25
Me 26 P(18)
Je 27 P(19)I(17)
Ve 28 E(15)
Sa 29
Di 30

c'est le lendemain de son jour critique émotionnel E15, et surtout 28 ans et 4 mois soit pleine période critique septennale des 28 ans.

Romel Broom

Romell Broom (born 4 June 1956) is an American convicted of murder, kidnap and rape. He was convicted in 1984 of abducting and killing Tryna Middleton, age 14, who was walking home from a football game in East Cleveland, Ohio. ................
...................Aborted execution
Broom was scheduled to be executed on 15 September 2009. However, the executioners tried for two hours to maintain an IV line through which they could inject the lethal drugs, before Ohio Governor Ted Strickland issued a one-week reprieve. Broom's lawyers argue that his first execution attempt was cruel and unusual punishment, and that executing him would mean that his evidence would be "irretrievably lost" for their broader lawsuit challenging the constitutionality of Ohio’s lethal injection procedure. U.S. District Court Judge Gregory L. Frost scheduled a 30 November 2009 hearing on the issues. As of May 2010, Broom was awaiting the outcome of an appeal.

================

il attend son exécution : les médecins n'ont pas trouvé ses veines alors qu'il essayaient de l'exécuter le 15 septembre 2009... (!)

là aussi c'est sa situation au moment du crime qui est intéressante : crime du 21/09/1984 un jour neutre mais 28 ans et 4 mois soit pleine période critique septennale des 28 ans.

jeudi 17 juin 2010

Alabama shooting

Librairie 3ème oeil :
La tueuse de masse Amy Bishop inculpée d'un autre meutre

" Une professeure de biologie de l'université d'Alabama-Huntsville accusée d'avoir tué trois de ses collègues en février lors d'une fusillade a été inculpée mercredi du meurtre de son frère en 1986 dans le Massachusetts.

La mort du frère, survenue au domicile familial à Braintree, au sud de Boston, avait d'abord été déclarée comme un accident. Mais le dossier a été rouvert après l'arrestation d'Amy Bishop pour la fusillade de Hunstville.

En 1986, Amy Bishop avait d'abord déclaré à la police avoir pris le fusil de chasse de son père et avoir accidentellement tiré sur son frère âgé de 18 ans en essayant de décharger l'arme. Elle avait 21 ans à l'époque.

Selon les rapports de police, après avoir fui la maison, Amy Bishop avait tenté de s'emparer d'une voiture sous la menace d'une arme. Il avait fallu attendre 11 jours avant que la jeune femme ne soit interrogée mais elle n'avait pas été inculpée.

Agée aujourd'hui de 45 ans, Amy Bishop, détentrice d'un doctorat de génétique de l'université de Harvard, est actuellement détenue pour les trois meurtres d'Alabama-Huntsville. La fusillade avait fait aussi trois blessés.

L'universitaire, mariée et mère de quatre enfants, avait été accusé en 2002 d'avoir agressé une cliente dans un restaurant à Peabody, dans le Massachusetts, après avoir apris que celle-ci avait pris le seul siège rehausseur pour enfant restant.

Selon le rapport de la police, Amy Bishop, après avoir proféré des grossièretés, avait frappé la femme à la tête en hurlant : "je suis le Dr. Amy Bishop." "

Source : REUTERS (17 juin 2010)

=========================


Dr. Amy Bishop (born: April 24, 1965)

voici la situation de ses cycles :

2010 (12 février) University of Alabama in Huntsville shooting :

pas de période critique mais la veille de son jour critique émotionnel E15.

février 2010 (24/04/1965)
Ma 9
Me 10
Je 11 P(12)
Ve 12
Sa 13 E(15)

Di 14
Lu 15 I(1)


1986 21 ans (accusation d'avoir tué son frère, alors que l'on croyait à un tir accidentel) c'était d'ailleurs en E1 le plus fort des jours critiques émotionnels -

(Wikipédia :
Bishop fatally shot her 18-year-old brother, Seth Bishop, on December 6, 1986 at their home in Braintree, Massachusetts)

et voici cette situation :

Décembre 1986 (24/04/1965)
Lu 1
Ma 2
Me 3
Je 4 P(6)
Ve 5 P(7)I(9)
Sa 6 E(1)
Di 7
Lu 8


dans les deux situations le jour critique émotionnel est en cause. (il démarre vendredi en fin d'après-midi pour durer jusqu'au samedi soir, Amy Bishop étant une native du samedi).
lors de la mort de son frère l'intéressée se trouvait en pleine période critique septennale des 21 ans.

édit :
"Amy Bishop tried to commit suicide yesterday in an Alabama jail where she has been held while awaiting trial for allegedly killing three colleagues and wounding three others during a shooting rampage in February at the University of Alabama Huntsville, according to a family member and a person briefed on the incident."
http://www.boston.com/news/local/massachusetts/articles/2010/06/19/bishop_tries_to_commit_suicide/


yesterday c'était vendredi 18 juin : cela correspond par conséquent à la veille de son jour critique émotionnel qui est le samedi... aussi critique intellectuel i 26 ; mais c'était aussi son jour critique physique P1... autre jour de pulsions et de possible méforme. un ensemble triplement critique par conséquent.


juin 2010 (24/04/1965)
Me 16
Je 17
Ve 18 P(1)
Sa 19 E(1)I(26)

Di 20
Lu 21

mercredi 16 juin 2010

meurtre ou suicide ?

L'Alsace :
Une reconstitution privée, organisée par la défense, plaide pour le suicide

Une reconstitution privée effectuée à la demande de la défense du docteur Jean-Louis Muller, rejugé pour le meurtre par balle de sa femme, a été sérieusement mise à mal par les parties civiles et l'avocat général, mercredi au troisième jour du procès devant les assises du Haut-Rhin.

Le professeur Patrice Mangin, de l'Institut de médecine légale de Genève, a effectué une reconstitution des faits le 19 mars dernier. A la barre, il a expliqué avoir travaillé sur trois hypothèses: un suicide de la femme du Dr Muller, un homicide, et un homicide avec deux coups de feu, un premier tiré à distance et un second à bout touchant.

«Les arguments en faveur du suicide l'emportent largement sur celle de l'homicide», a conclu le professeur Mangin, qui a par ailleurs affirmé avoir travaillé «sans aucun parti pris».

...............
Le 8 novembre 1999, Brigitte Muller, une documentaliste de 42 ans, avait été retrouvée morte au sous-sol du domicile conjugal d'Ingwiller (Bas-Rhin), une plaie béante à la tête.
http://www.lalsace.fr/fr/article/3325473/Une-reconstitution-privee-organisee-par-la-defense-plaide-pour-le-suicide.html
=======================

42 ans c'est pleine période critique septennale et un "âge du suicide"...
le 8 novembre 1999 est un lundi. Brigitte Muller est-elle une native du lundi ? ce qui "plaiderait" aussi en faveur d'un suicide... (jour critique émotionnel = jour du suicide).
situation de l'époux, le jour du drame ? période critique ou/et jour critique ?

pédophile

Un violeur en série devant la justice
Article posté Mercredi 16 juin 2010 Librairie 3ème oeil.

" Un homme comparaît devant les assises pour plusieurs viols, dont l'un commis sur une fillette en Bourgogne

Le procès d'un homme de 49 ans s'est ouvert, à huis clos, mardi 15 juin 2010 devant la cour d'assises de l'Essonne. Il est accusé de plusieurs viols, dont celui d'une fillette de 11 ans à Gacogne (Nièvre), en 2003.

L'homme est accusé d'avoir violé, le 13 janvier 2003, une femme de 20 ans à Arpajon (Essonne), après l'avoir fait monter de force dans sa voiture, et l'avoir conduite sur le parking d'un cinéma, sombre et désert.

Une information judiciaire avait été ouverte le 26 février 2003 mais les traces relevées n'avaient pas permis de retrouver l'auteur du viol. Une ordonnance de non-lieu avait été délivrée le 20 décembre 2005.

L'information avait été réouverte le 21 mai 2008 après l'enregistrement d'un profil ADN identique. L'homme, père de famille, est en effet accusé d'avoir, en août 2003, violé une jeune voisine de 11 ans. Profitant qu'il était seul avec elle, il lui avait proposé de se mettre de la crème solaire. Il l'avait ensuite menacée de s'en prendre à son frère si elle racontait ce qui venait de se passer.

L'adolescente avait parlé des faits pour la première fois en juin 2007, à une amie de collège puis à des adultes de l'établissement. La principale avait alors alerté le procureur.

Trois autre jeunes filles, de 11, 12 et 25 ans, avaient indiqué avoir subi des attouchements de la part de l'accusé mais n'avaient pas souhaité déposer plainte. L'interpellation de l'accusé avait eu lieu le 17 novembre 2008.

Le procès doit s'achever vendredi 18 juin 2010."

Source : FRANCE 3.FR (16 juin 2010)

=========================

je n'ai pas trouvé si tous les faits ont été commis à la même période, mais au premier coup d'oeil on voit qu'il s'agit d'une période critique septennale de l'intéressé... (2003)(il a 49 ans et c'est arrivé il y a 7 ans dont à 42 ans)
édit : il semblerait bien que les deux viols aient eu lieu en 2003.
http://www.au-troisieme-oeil.com/index.php?page=actu&type=skr&news=33480

beaucoup de passages à l'acte pédophile mais autres aussi, puisque ici il y a eu viol d'une autre personne encore, ont tendance à se produire en période critique septennale du fait des pulsions et d'un effet de désinhibition qui arrive à ce moment là.

exécuté

Un "détenu modèle" exécuté au Texas
AFP
16/06/2010
David Powell, 59 ans, présenté comme un "prisonnier modèle" par ses défenseurs, a été exécuté hier au Texas pour un meurtre commis il y a 32 ans, un délai d'attente inhabituellement long aux Etats-Unis.
.............
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2010/06/16/97001-20100616FILWWW00312-un-detenu-modele-execute-au-texas.php

====================

effectivement un homme 32 ans après n'est plus la même personne... et çà n'a plus tellement de sens de l'exécuter...
même sortie de sa période critique septennale (celle-ci étant en général un élément favorisant dans le cas d'un drame (1), la personne est déjà différente... (ici aussi l'acte a eu lieu à l'arrivée de la période critique septennale des 28 ans) :

(13/01/1951)(crime - le meutre du policier Ralph Ablanedo - commis le 18/05/1978 à 27 ans et 5 mois soit précisément au moment de l'entrée dans sa période critique septennale des 28 ans - un jour critique physique P6) je pense que plus que le jour critique physique P6 c'est l'arrivée de la période critique (moment de pulsions/désinhibition : on a la gachette facile...) qui est en cause)


mai 1978 (13/01/1951)
Ma 16
Me 17
Je 18 P(6)
Ve 19 P(7)
Sa 20 E(22)
Di 21


(1))(les périodes critiques septennales sont des périodes de transformation - pouvant être de sérieuses perturbations - et on y entre en passant par un pic de pulsions/désinhibition situé environ six mois avant l'anniversaire septennal)