dimanche 31 mai 2015

forcené

Les gendarmes de Luxeuil ont été appelés ce dimanche après-midi, pour tapage, par des riverains de l’impasse du Clos-de-Turenne. Un voisin aurait vu un homme d’une quarantaine d’années s’enfermer chez lui, seul avec sa carabine. Une dizaine d’agents des forces de l’ordre étaient sur place vers 17 h 15-17 h 30. À 19 h, sans réponse du forcené, ils ont été rejoints par un négociateur de la gendarmerie nationale, puis à 19 h 30 par un maître-chien. Ils évoquaient alors la possibilité d’une arrestation avec un placement en hôpital.
http://www.estrepublicain.fr/edition-de-vesoul-haute-saone/2015/05/31/luxeuil-un-forcene-retranche-chez-lui

===================

décès

Décès d'Emmanuel Limido, l'actionnaire majoritaire d'Auxerre
Le football auxerrois en deuil. (Archives L'Equipe) Au lendemain de la défaite d'Auxerre en finale de la Coupe de France face au PSG (1-0), les supporters de l'AJA ont appris une triste nouvelle. L'Yonne Républicaine a révélé ce dimanche le décès d'Emmanuel Limido, l’actionnaire majoritaire, samedi matin à Paris. Une information apprise «auprès du club». Le patron de l'AJA aurait succombé à une crise cardiaque selon France Bleu Auxerre. Agé de 56 ans, il avait pris les commandes du club en 2013. Ce dimanche après-midi, Guy Cotret, le président de l'AJA a publié un communiqué sur le site du club confirmant la disparition d'Emmanuel Limido : «Le président du conseil d'administration du club de l'AJ Auxerre (...) a la très grande tristesse de vous faire part du décès brutal à la suite d'un malaise cardiaque, samedi 30 mai, de son administrateur et actionnaire, Emmanuel Limido». Il a aussi salué «la mémoire de celui qui a permis de sauver le club d'une relégation assurée». Il a, pour finir, assuré qu'il ferait tout «avec le soutien de sa famille, pour que l'oeuvre de redressement engagée et les directions données soient, dans la continuité, menées à leurs termes».
http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Deces-d-emmanuel-limido-l-actionnaire-majoritaire-d-auxerre/563034

==============
Date de Naissance : 5 janvier 1959.
malaise cardiaque à l'âge de 56 ans (période critique septennale) la veille du jour critique intellectuel i9. (à cinq mois de l'anniversaire)
curieusement presque même situation que cet autre homme d'affaires de 56 ans décédé d'un malaise cardiaque vendredi :
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/2015/05/deces_30.html

chute

John Kerry chute de vélo et se fracture le fémur
Le secrétaire d'Etat américain John Kerry a chuté de vélo et s'est fracturé le fémur de la jambe droite dimanche matin près de la ville française de Scionzier, en Haute-Savoie, non loin de la frontière suisse. Il a été évacué par hélicoptère vers un hôpital de Genève, a précisé son porte-parole John Kirby. Le chef de la diplomatie américaine, 71 ans, va être transféré aux Etats-Unis pour être soigné au Massachusetts General Hospital de Boston. Ses visites prévues ce dimanche et lundi à Madrid et à Paris ont été annulées.
http://www.challenges.fr/monde/20150531.REU5921/lead-1-accident-de-velo-de-john-kerry-dans-les-alpes-etat-stable.html

====================

(11/12/1943)
j'ai regardé sa situation à tout hasard, les accidents physiques ayant fréquemment lieu un jour critique physique mais ce n'est apparemment pas le cas ici.
c'est un accident la veille du jour critique physique P1, mais jour neutre le jour-même.
(à six mois de l'anniversaire 71 et de la période critique septennale des 70 ans)

accident

Blois : un pilote se tue lors d'un entraînement de voltige
Un pilote s'est tué lors d'un exercice de voltige sur un Stampe à l'aérodrome de Blois (capture les anciennes ailes niortaises) Un homme de 49 ans, qui s'entraînait à bord d'un avion de voltige léger en prévision d'un meeting aérien qui doit débuter ce dimanche vers 14 heures sur l'aérodrome de Blois-Le Breuil, sur la commune de Villefrancoeur, à une vingtaine de kilomètres au nord-ouest de Blois, est décédé samedi soir après s'être écrasé.
 Vers 14 h 30, samedi, trois avions décollent. L'un d'eux, un Stampe SV-4, appareil conçu dans les années 30 par un ingénieur belge, est piloté par un pilote d'expérience qui dirige une entreprise de travaux de charpente à Mer. Selon la Nouvelle République, les avions enchaînent plusieurs figures de voltige quand soudain l'appareil se met à tourner sur lui même avant de partir en vrille vers le sol.
 Décédé à l'hôpital Quand les premiers secours arrivent alors que le biplan est littéralement disloqué, le pilote est toujours est en vie même s'il souffre de multiples fractures et d'un traumatisme facial important. Durant le transport à l'hôpital de Blois, son état se dégrade subitement. Iil décèdera un peu plus tard en début de soirée. Si une enquête a été ouverte par la brigade de gendarmerie des transports aériens de tenter de déterminer les circonstances de l'accident, les pilotes avoir du mal à expliquer cet accident. « On sait juste qu'il y avait beaucoup de vent », a lâché l'un d'entre eux. Toutes les hypothèses sont possibles: rupture d'une pièce mécanique, malaise du pilote... (...)
http://www.leparisien.fr/faits-divers/blois-un-pilote-se-tue-lors-d-un-entrainement-de-voltige-31-05-2015-4819367.php

====================

tireur fou

Woippy (57) : 15h le procureur de Metz donne une conférence sur la fusillade
Un homme en état d'ébriété a ouvert le feu en pleine rue samedi 30 mai 2015 à Woippy près de Metz, faisant un mort et trois blessés graves parmi des passants. Le frère de la jeune femme décédée en fait partie. L'homme de 49 ans était connu des services de la police et de la justice. Il avait été condamné en 2011 à 5 ans de prison avec sursis pour des faits d'agression sexuelle, de violences et de violence avec arme. Le pistolet 9mm était chargé au moment de son interpellation par les forces de l'ordre. 15 douilles ont été retrouvées sur les lieux. Placé en garde à vue, le tireur présumé devrait voir sa garde à vue prolongée aujourd'hui en vue d'un défèrement devant un juge dans la journée de lundi.
 Retour sur le drame Selon l'AFP, le tireur présumé, qui portait sur lui une arme d'un calibre 9 mm, a ouvert le feu hier vers 22 heures dans une rue d'un quartier de Woippy au nord de Metz, a précisé la police, confirmant des informations du Républicain Lorrain sur internet. L'homme, présenté comme "un tireur fou en état d'ivresse" par cette source policière, a tiré plusieurs coups de feu. Une jeune femme de 25 ans est décédée sur place tandis qu'une autre victime, un homme d'une trentaine d'années atteint d'une balle en pleine tête, se trouvait entre la vie et la mort. Evacué par les secours, son pronostic vital se trouvait engagé, a précisé la police. Selon les premières auditions des témoins, la femme tuée et l'homme grièvement blessé à la tête appartenaient à une même fratrie. Une troisième victime a été grièvement blessée: il s'agirait d'un homme d'une vingtaine d'années, atteint par balle à l'abdomen et une quatrième personne, un homme d'une soixantaine d'années, a été plus légèrement blessée, selon une source policière. L'auteur présumé des tirs a rapidement été interpellé. (...)
http://france3-regions.francetvinfo.fr/lorraine/2015/05/31/woippy-57-un-mort-et-deux-blesses-graves-apres-une-fusillade-735889.html

=================
(apparemment un drame de la période critique septennale des 49 ans ?)

samedi 30 mai 2015

meurtre

Meurtre d'une nonagénaire à Athis-de-l'Orne: un petit-fils de la victime en garde à vue
Le corps sans vie d'une femme de 93 ans a été découvert ce jeudi dans ce pavillon d'Athis-de-l'Orne
C'est l'un des fils de la victime qui a découvert le corps ce jeudi dans un pavillon d'un quartier réputé tranquille d'Athis-de-l'Orne. Sa mère de 93 ans gît sans vie sur le sol de sa chambre à coucher. Il prévient le samu. Les médecins sur place ont du mal à identifier les causes du décès, malgré son grand âge. Ils dressent donc un obstacle médico légal (interdiction temporaire d'inhumer). Parallèlement une enquête de voisinage est menée par les gendarmes. Un voisin signale alors la présence mercredi soir d'un des petits-fils de la victime et raconte que, un an auparavant, la vieille dame avait refusé de le faire rentrer chez elle. L'homme et sa grand-mère semblait donc avoir une relation conflictuelle. (...)
Le petit-fils de la victime, âgé de 24 ans, est décrit comme un marginal, sans domicile fixe et "connu de la justice pour des condamnations relativement anciennes pour des faits qui sont totalement différents de ceux d'aujourd'hui". Débutée ce vendredi à 16 h 05, la garde à vue est toujours en cours. L'enquête est menée par la brigade de recherche de Domfront avec l'appui de la section de recherche de Caen.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/basse-normandie/2015/05/30/meurtre-d-une-nonagenaire-athis-de-l-orne-un-petit-fils-de-la-victime-en-garde-vue-735639.html

==================
(l'homme serait né en 1981 donc 34 ans (alors probable drame de la période critique septennale des 35 ans)

suicide

Disparition inquiétante: l'homme s'est suicidé 
J M n’avait plus donné signe de vie depuis mardi.
Les gendarmes de Rosheim avaient été avertis de la disparition de J M, 82 ans, qui n’avait plus donné de nouvelles depuis le mardi 26 mai. Ce jour-là, il avait quitté son domicile à Rosheim vers 9 h du matin, a priori suite à une dispute avec sa compagne. Il est parti avec le véhicule de cette dernière, une Citroën ZX vert foncé immatriculée 1661XQ67. Les gendarmes de Rosheim ont indiqué ce samedi 30 mai qu'il a été retrouvé mort par un promeneur entre Rosheim et Rosenwiller.(...)
http://www.dna.fr/faits-divers/2015/05/30/disparition-inquietante

======================

exit

Les adhésions explosent à Exit Suisse alémanique
 L'organisation d'aide au suicide Exit Suisse alémanique a enregistré plus de 21'500 nouveaux membres en 18 mois. Actuellement, elle compte plus de 90'000 personnes inscrites.
Ce nombre est «trois fois plus important que certains partis gouvernementaux», souligne samedi l'organisation à l'issue de son assemblée générale à Zurich. Cette importante progression des adhésions est notamment due à l'extension de l'aide au suicide pour les personnes souffrant de polypathologies liées à l'âge, écrit Exit. Ce point avait été ancré dans les statuts l'an dernier. Pour l'organisation, une personne très âgée qui choisit librement de s'en aller doit avoir un accès facilité à un médicament létal. Le nombre d'adhésions a également augmenté en Suisse romande, avait indiqué en mars Exit ADMD Suisse romande. Selon les données sur son site internet, elle compte 15'000 membres.
Refus de s'alimenter L'assemblée générale d'Exit Suisse alémanique s'est penchée sur la problématique du refus volontaire de s'alimenter. Selon l'état de santé de la personne qui choisit de mourir de cette manière, et selon les éventuels effets secondaires, le décès intervient après une ou deux semaines. Ce processus est toutefois considérablement prolongé si une personne absorbe du liquide. Cette possibilité de mourir ne fait pas partie des compétences de base d'Exit, souligne l'organisation. Pour des conseils et une assistance, elle renvoie à des spécialistes externes, notamment dans le domaine palliatif.
http://www.lematin.ch/suisse/adhesions-explosent-exit-suisse-alemanique/story/13989753

==============

suicide par policier

Etats-Unis : il menace de se suicider, la police le tue L'homme de 28 ans, ivre et armé d'un couteau, a été abattu par deux policiers appelés par sa compagne pour venir le secourir, en Floride.
Sa mort intrigue. Justin Way a été tué par la police du comté de Saint Johns, en Floride (Etats-Unis), lundi 11 mai.
L'homme de 28 ans, ivre et armé d'un couteau, menaçait de se suicider. En le découvrant dans cet état, sa compagne a appelé la police pour qu'elle vienne le secourir. Mais les policiers ont abattu son compagnon, raconte The Daily Beast (en anglais), jeudi 28 mai. Justin souffrait d'alcoolisme. Il avait réussi à surmonter son addiction, mais après avoir perdu son travail, il a fait une rechute. En rentrant à leur domicile, sa petite amie, Kaitlyn Lyons, l'a découvert ivre et armé d'un couteau. Justin menaçait de mettre fin à ses jours. Elle a alors appelé la police à l'aide. Elle espérait que son petit ami soit hospitalisé. Mais les policiers, qui ont demandé à la jeune femme de quitter son domicile avant d'intervenir, ont abattu Justin au fusil d'assaut quelques minutes seulement après être arrivés. Ils ont tiré dans la poitrine et dans l'abdomen. Il s'agirait "d'un suicide par policier" Les deux policiers de 26 et 32 ans affirment que Justin les a attaqués avec son arme et qu'ils n'ont eu d'autre choix que de tirer pour se défendre. Les parents du jeune homme pensent, au contraire, que Justin était couché sur son lit et qu'il a été tué avant même d'avoir pu se relever. Ils affirment que l'officier qui a rédigé le rapport leur a donné une autre version des faits. Les policiers n'auraient pas même été menacés physiquement. Ils auraient demandé à Justin de lâcher son couteau. Ce qu'il n'a pas fait. Ils ont donc tiré. L'officier leur aurait même parlé d'un "suicide par policier". Une formule que la police emploie dans le cas de personnes aux tendances suicidaires qui provoquent les policiers afin d'en finir avec leur vie.
http://www.francetvinfo.fr/monde/ameriques/etats-unis-il-menace-de-se-suicider-la-police-le-tue_927457.html

==================

suicide

Un détenu, non rentré en prison, se suicide à l’arrivée des policiers
 Un détenu de 49 ans, qui n’avait pas réintégré la prison de Gradignan (Gironde) à l’issue d’une permission, s’est donné la mort vendredi à l’arrivée des policiers à son domicile à Mérignac, près de Bordeaux. L’homme, qui bénéficiait d’une permission pour rendre visite à un parent, n’était pas revenu à la maison d’arrêt jeudi soir comme prévu, se trouvant dès lors considéré comme évadé. La police s’est rendue à son domicile à Mérignac, a-t-on précisé auprès du parquet, confirmant une information du journal Sud Ouest. A l’arrivée des policiers dans l’après-midi, et dans des circonstances que l’enquête devra déterminer avec précision, l’homme se serait porté plusieurs coups de couteau. Les policiers ont alerté les secours, et le détenu a été transféré en urgence au CHU de Bordeaux, où il est décédé. (...)
http://www.ledauphine.com/france-monde/2015/05/30/un-detenu-non-rentre-en-prison-se-suicide-a-l-arrivee-des-policiers

===================

décès

Le président d'AmEx décède après un malaise dans un vol vers New York
L'émetteur de cartes bancaires American Express (AmEx) a annoncé vendredi le décès subit de son président, Ed Gilligan, 55 ans, survenu après un malaise dans un avion de l'entreprise qui le ramenait de Tokyo vers New York.
http://www.lepoint.fr/bourse/le-president-d-amex-decede-apres-un-malaise-dans-un-vol-vers-new-york-29-05-2015-1932230_81.php

=============
Edward Patrick Gilligan was born July 13, 1959,
(décès la veille du jour critique intellectuel i17 à six semaine de l'anniversaire 56 - période critique septennale des 56 ans)

drame

Accident mortel à Paris : le policier va passer devant un juge
L'accident s'est précisément produit au niveau du 92 boulevard Sébastopol, dans le IIIe arrondissement de Paris. Ce brigadier chef de 39 ans est soupçonné d'avoir provoqué la mort d'un autre automobiliste jeudi à l'aube alors qu'il rentrait ivre et à vive allure d'une boîte de nuit parisienne.
 En poste à la PJ de Seine-Saint-Denis, ce brigadier-chef de 39 ans qui n'était pas en service, rentrait d'une soirée à vive allure à bord d'une voiture banalisée. Selon les premiers éléments de l'enquête, il ne s'est pas arrêté au feu rouge quand il a percuté la camionnette conduite par un livreur de 40 ans, vers 04H15, boulevard de Sébastopol. Éjecté de son véhicule sous la violence du choc, Yazid B. est décédé peu après. Il était père de trois enfants de 7, 9 et 11 ans. Le policier revenait d'une boîte de nuit dans le quartier des Champs-Elysées, où se déroulait une soirée annuelle d'un service de la PJ.
Plus de quatre fois le taux autorisé Or, le conducteur présentait une alcoolémie de 2,13 grammes d'alcool par litre de sang, soit plus de quatre fois le taux autorisé (0,5 gramme) et près de trois fois celui à partir duquel conduire en état d'ébriété devient un délit (0,8 gramme).(...)
Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a d'ores et déjà prévenu que si l'enquête judiciaire confirmait les premières constatations, il ferait preuve «d'une très grande sévérité» à l'endroit des deux policiers, «indépendamment des poursuites pénales».
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/05/30/01016-20150530ARTFIG00084-accident-mortel-a-paris-le-policier-va-passer-devant-un-juge.php

========================

accident

Un homme retrouvé mort dans un silo Un accident de travail a eu lieu vendredi matin à Berthoud. Un homme a été mortellement blessé dans un silo. Une enquête a été ouverte afin de déterminer les circonstances de cet accident.
Vendredi, vers 7h45, la police cantonale bernoise a été informée qu'un ouvrier affairé à aspirer de la sciure dans un silo à la Buchmattstrasse à Berthoud n'était plus atteignable. Dépêchés sur les lieux, les secours ont retrouvé le corps sans vie de l'homme après avoir vidé le silo de son contenu. La victime est un citoyen lucernois de 41 ans. Outre la police cantonale bernoise, les pompiers de Berthoud ainsi qu'une ambulance sont intervenus sur les lieux de l'accident. Le déroulement ainsi que les circonstances de ce dernier font l'objet de plus amples investigations.
http://www.journaldujura.ch/nouvelles-en-ligne/region/un-homme-retrouve-mort-dans-un-silo

=================

drame

«Différend familial» dans le Nord: deux très jeunes enfants sont morts
 Le drame s’est passé dans la petite commune française de Walincourt-Selvigny, dans le Nord.
Deux enfants sont morts et un troisième se trouvait entre la vie et la mort après un probable drame familial dans une commune du nord de la France dans la nuit de vendredi à samedi, a-t-on appris de sources concordantes. Le père des trois enfants, âgés de deux mois, deux ans et quatre ans, «semble avoir donné la mort» à deux d’entre eux avec couteau dans la maison familiale de Walincourt-Selvigny, une bourgade du département du Nord, selon le sous-préfet de la zone, Thierry Hégay. Les enfants âgés de deux mois et quatre ans sont décédés. Une fillette de deux ans, qui se trouve «dans un état critique», a été transportée par voie terrestre à l’hôpital, a indiqué à l’AFP le procureur de la République de la ville voisine de Cambrai, Rémi Schwartz. «A priori, personne n’a assisté aux meurtres», a-t-il précisé. «Différend familial» La femme et la belle-mère ont été légèrement blessées mais leur pronostic vital n’est pas engagé. Elles ont été admises à l’hôpital de Cambrai, selon M. Hégay. La mère des enfants aurait notamment été frappée avec une bûche, selon le procureur. Contactés par l’AFP, les services de secours ont évoqué un «différend familial». Selon le sous-préfet, les infanticides présumés auraient eu lieu sur fond de dispute familiale, mais le père, âgé d’une trentaine d’années, «semblait atteint de troubles psychiatriques». Le père de famille voulait apparemment se suicider, mais il a été interpellé, toujours selon le sous-préfet.
http://www.lavenir.net/cnt/dmf20150530_00657196

========================
(édit : l'homme serait âgé de 32 ans)

vendredi 29 mai 2015

risqué

Le fait divers jour : il tire sur son ami en gilet pare-balles et le tue
Le "jeu" a viré au drame en Californie. Un jeune homme a été involontairement tué par l'un de ses amis, alors qu'ils cherchaient à tester la résistance d'un gilet pare-balles.
Il s'agirait d'un accident, mais au moins deux autres cas du genre ont été recensés aux Etats-Unis ces derniers mois. Un jeune homme de 19 ans, Miguel Henry Martinez, est mort la semaine dernière dans un parc de la localité de Fair Oaks, en Californie. Les circonstances de son décès, relatées par la presse américaine, ont de quoi interpeller. Le jeune adulte a été tué par un coup de feu tiré par l'un de ses amis, alors que tous deux et au moins deux autres personnes, dont une jeune fille, "s'amusaient" à tester... un gilet par-balles. Mais l'expérience idiote a tourné au drame.
 "Mon frère ne méritait pas cette mort" Touché malgré sa protection, Miguel Henry Martinez s'est écroulé et s'éteindra quelques instants plus tard, malgré la tentative de ses comparses de prévenir les secours. Arrivée sur les lieux, la police a d'abord eu droit à une version mettant en scène deux voleurs qui auraient tiré sur le jeune homme, mais la véritable cause du drame n'a pas tardé à être révélée. L'auteur du coup de feu, Elijah Lambert, 21 ans, a été immédiatement arrêté et inculpé d'homicide involontaire. Ce dernier n'est pas un inconnu des services de police. Il avait déjà eu affaire à la justice pour vol à main armée. Du côté de la famille du tué, le frère aîné de la victime a tenté d'expliquer à la presse l'enchaînement des faits. "Mon frère s'est laissé entraîné par ses amis qui l'ont poussé à mettre le gilet pare-balles en lui certifiant qu'il ne risquait rien (...) La balle a perforé le haut du gilet. Mon frère a été touché de plein fouet, il ne pouvait plus respirer." (...)
http://www.metronews.fr/info/le-fait-divers-jour-il-tire-sur-son-ami-en-gilet-pare-balles-et-le-tue/moeC!VnttOceObCKE/

================

incendie

Un Italien de 42 ans est décédé à la suite d'un incendie qui s'est déclaré dans un chalet mercredi soir à Ovronnaz (VS). L'homme gisait sur le sol et n'a pas pu être réanimé. Il a succombé sur les lieux. Les dommages sont importants à l'intérieur du chalet. Une enquête est en cours, a précisé la police.
http://www.rts.ch/info/suisse/6819096-un-italien-de-42-ans-est-decede-dans-l-incendie-d-un-chalet-mercredi-soir-a-ovronnaz-vs.html

=================

retrouvé décédé

Sainte-Sigolène : le disparu retrouvé décédé de mort naturelle 
 J B, 84 ans, qui avait disparu depuis le 24 mai 2015 de la maison de retraite de Sainte-Sigolène, a été retrouvé décédé le 28 mai, dans un des ascenseurs de l'établissement, par un technicien chargé de leur maintenance. Dès que la gendarmerie a été informée de sa disparition le 24 mai, des moyens importants avaient été engagés. Les gendarmes avaient procédé à une fouille systématique des locaux de la maison de retraite, dont celle des deux ascenseurs qui étaient vides à ce moment là.
 Une autopsie effectuée L'enquête se poursuit par l'audition des personnes de l'établissement, afin de connaître l'emploi du temps de J B entre le dimanche 24 mai et le mardi 26 mai, date présumée de son décès, sachant qu'un témoin déclare de manière formelle l'avoir vu dimanche 24 mai après-midi à Montbrison (Loire) et le décrit dans une tenue vestimentaire strictement identique à celle qu'avait le disparu lors de sa découverte dans l'ascenseur. Une autopsie aura lieu le plus rapidement possible pour déterminer les causes de la mort.
http://www.mon43.fr/actualite-68911-sainte-sigolene-le-disparu-retrouve-dece.html

==============
édit 3/06/2015 :

La cause du décès de l'homme retrouvé mort dans un ascenseur toujours inconnue
Le mystère reste entier, tout au moins pour l’heure, sur le décès de Jean Brun, 84 ans, retrouvé mort dans l’un des ascenseurs de la maison de retraite de Sainte-Sigolène (Haute-Loire). L’autopsie pratiquée lundi 1er juin à l’institut médico-légal de Saint-Étienne (Loire) écarte pour l’instant la thèse d’un homicide volontaire. Dans le pré-rapport, il ne serait fait mention d’aucune trace de violence. Et les experts n’ont pas mis en évidence une quelconque intervention extérieure. Aucune raison médicale n’a également pu être trouvée : pas d’infarctus ni de déshydratation. En substance, selon le parquet, « il n’y a pas de cause du décès mise en évidence » si ce n’est que l’octogénaire est mort le lundi de Pentecôte, trois jours après le signalement de sa disparition, le samedi, et trois jours avant sa découverte par un agent de maintenance. (...)
http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/06/02/la-cause-du-deces-de-l-homme-retrouve-mort-dans-un-ascenseur-toujours-inconnue_11463902.html

=============

accident

Sète : un homme de 28 ans décède dans sa voiture tombée dans le canal
Ce jeudi soir dans la zone des Eaux Blanches à Sète, un Frontignanais de 28 ans a perdu le contrôle de son véhicule qui est passé par dessus la rambarde et a fini sa course dans le canal. Les pompiers ont récupéré l'homme dans sa voiture au fond de l'eau et ont tenté de réanimer, en vain. Il est décédé malgré l'intervention des secours.
http://www.midilibre.fr/2015/05/28/sete-sa-voiture-tombe-au-fond-du-canal-il-decede,1167453.php

======================

drame

Un patient poignardé au centre psychiatrique Titeka Schaerbeek
Un patient âgé de 27 ans du centre hospitalier Jean Titeka, une institution privée spécialisée dans la psychiatrie lourde et située rue de la Luzerne à Schaerbeek, a poignardé à plusieurs reprises, dans la nuit de dimanche à lundi vers 01h30 du matin, un autre homme âgé de 44 ans hospitalisé, selon une information du quotidien la Dernière Heure, confirmée mardi par le parquet de Bruxelles. Ce dernier précise que le suspect a été placé sous mandat d'arrêt sous l'inculpation de tentative d'assassinat. Sa victime, toujours dans un état critique, n'a pas encore pu être auditionnée. Les circonstances ne sont pas encore clairement établies. La DH rapporte que ce sont deux infirmières de nuit alertées par le bruit qui sont parvenues à mettre le jeune homme hors d'état de nuire avant l'arrivée de la police. Il était muni de deux couteaux de table. L'inculpé a déclaré les avoir pris chez ses parents lors de sa permission de sortie. De ses déclarations sur les motivations de son acte, il ressort uniquement pour l'instant que le patient agressé "l'énervait". Source : Belga le 5 mai 2015
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=22146&hl=

=================
(période critique septennale des 28 ans - jour critique émotionnel ?)

jeudi 28 mai 2015

éducateur

Haute-Savoie: un éducateur filmait de jeunes footballeurs sous la douche
Un entraîneur de football, qui filmait ses joueurs d’une quinzaine d’années sous la douche, a été mis en examen et écroué après avoir avoué des agressions sexuelles de mineurs, a-t-on appris jeudi auprès du parquet de Bonneville, en Haute-Savoie.
 Ce conseiller patrimonial de 50 ans, éducateur bénévole du club de football de Thyez en Haute-Savoie, avait déjà été condamné en 2000 pour agression sexuelle et corruption de mineur par le tribunal correctionnel de Montpellier.
 C’est à l’occasion d’un déplacement dans l’Hérault que les jeunes du club de football de Thyez ont découvert un système vidéo destiné à les filmer sous la douche, a indiqué le parquet. «Ce n’était pas la première fois qu’il le faisait, on a retrouvé des vidéos sur son ordinateur», a précisé le procureur de Bonneville Pierre-Yves Michau. Placé en garde à vue lundi soir, l’éducateur sportif a reconnu au cours de son audition des faits d’agressions sexuelles contre un jeune du club pendant trois ans de 2005 à 2008. la jeune victime a été identifiée et entendue par les enquêteurs. Il a aussi reconnu des faits plus anciens datant de 1996, commis à Montpellier, et qui sont prescrits. (...)
http://www.leprogres.fr/faits-divers/2015/05/28/haute-savoie-un-educateur-filmait-de-jeunes-footballeurs-sous-la-douche-cwnh

===========
(apparemment récidives septennales : périodes critiques des 35, 42 et 49 ans = 2000 - 2007 - 2014) ?

cruauté aggravée

Le fait divers du jour - Elle tue les chats de ses petits-enfants car ils n’ont pas rangé leurs chambres
Une grand-mère voulait donner une bonne leçon à ses petits-enfants. Après les avoir menacé de tuer leur chat et ses petits s’ils ne rangeaient pas leurs chambres, elle a mis ses menaces a exécution. Et risque désormais jusqu’à 3 ans de prison...
Elle a mis ses menaces à exécutions. Une grand-mère de 71 ans, habitant le comté de Madison dans l’Etat américain de l’Illinois, se trouve actuellement derrière les barreaux. Selon les enquêteurs, elle est accusée de cruauté aggravée envers des animaux. Les faits remontent à la semaine dernière. Alors que les chambres de ses petits-enfants sont en désordre, elle leur assure qu’elle tuera leur chat et ses chatons s’ils n’y mettent pas de l’ordre, relate la chaîne américaine Fox 2. Dans la soirée, sa petite-fille de 13 ans se rend dans la cuisine pour prendre une petite collation, après avoir semble-t-il laissé sa chambre en l’état. En ouvrant le congélateur, elle fait alors une horrible découverte. Son chat qu’elle adore y est entreposé, raide mort.
Sans tarder, elle prévient ses parents par SMS, sûre que c’est l’œuvre de sa grand-mère. Ils arrivent rapidement, après avoir prévenu la police.
Coups de marteaux et poubelles Une fois sur place, les enquêteurs demandent des explications à l’adolescente qui les dirige vers sa grand-mère. Sans gêne, ni remords, cette dernière confie avoir tué le chat à coups de marteau, ainsi que ses 4 chatons, parce que les enfants n’ont pas rangé leurs chambres. Les petits félins ont été jetés à la poubelle, selon elle, et n’ont pas été retrouvés. En attente de son jugement, elle risque désormais entre 1 à 3 ans de prison. Mais le capitaine de police du comté a d'ores et déjà indiqué que la septuagénaire pourrait n'être condamnée qu'à une simple amende et une peine de probation.
http://www.metronews.fr/info/le-fait-divers-du-jour-elle-tue-les-chats-de-ses-petits-enfants-car-ils-n-ont-pas-range-leurs-chambres/moeB!NWU8WZJjl25m2/

==========================
(désinhibition de la période critique septennale des 70 ans et d'un jour critique ?)

enquête rouverte

Les ossements d'une jeune fille au pair disparue en 1982 retrouvés
 Elisabeth Martinsson, 21 ans, avait disparu le 17 janvier 1982 aux Etats-Unis Cette jeune fille au pair, d'origine suédoise, étudiait à l'université de Marin County, au nord de San Francisco, aux Etats-Unis. Sa voiture avait été retrouvée au volant d'un homme, déjà condamné à dix ans en prison pour viol mais, faute de preuves, ce dernier n'avait été inquiété que pour vol de voiture. Les restes partiels d'un squelette avaient été découvert dans un canyon, près de Fremont, en 2010 et ont été identifiés en novembre en utilisant des empreintes dentaires. Il s'agit bien des restes humains d'Elisabeth. L'enquête a depuis été rouverte. Quant aux ossements, ils ont été incinérés et doivent être renvoyés en Suède à la famille de la victime. Source : Marinij. le 27 mai 2015
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=22143&hl=

===================
Elisabeth Martinson var en utländsk utbytesstudent som bodde i Kentfield, Marin County, Californien. Den försvunna var född den 8 februari 1960

situation le jour de la disparition : 

17 janvier 1982 (8 février 1960)
Ve 15
Sa 16
Di 17
Lu 18 P(12) E(8)
Ma 19
Me 20
Je 21

(veille du jour critique physique P12 et du jour critique émotionnel E8 - à l'approche de l'anniversaire 22 - période critique septennale des 21 ans)

Dorothy

Drogue, alcool et tentative de suicide, l’agent de Judy Garland révèle des détails choquants sur sa vie tourmentée. "Elle a pris un paquet d’allumettes, en a craqué une et a mis le feu à sa robe", raconte Stevie Phillips, l’agent de Judy Garland (la jolie fille aux fossettes, devenue star à 17 ans grâce à son rôle légendaire de Dorothy dans Le Magicien d’Oz) qui avait tenté de s’immoler devant elle. La terreur m’a envahie. J’ai saisi une couverture pour tenter d’étouffer les flammes qui commençaient à consumer la robe en nylon bleu pâle." Judy, qui est restée apathique durant toute la scène, ne sera que légèrement brûlée à la jambe. Stevie Phillips a attendu 46 ans après sa mort (c’était en 69) pour tout dévoiler dans un livre intitulé Judy&Liza&Robert&Freddie&David&Sue&me. Entre 1960 et 1964, elle fut l’agent de la comédienne américaine, entrée au panthéon mythique des stars hollywoodiennes en remportant, en 1940, un Oscar pour son rôle de l’adorable Dorothy dans Le Magicien d’Oz. À seulement 17 ans. S’en est suivie une véritable descente aux enfers…
 La reine de la tragédie Depuis ses 28 ans, lorsqu’elle est virée des studios MGM qui la traitait de "petit cochon à couettes" et était soumise à de cruels régimes depuis ses 13 ans, Judy Garland souffre d’une grave dépression. (...)
Elle jette l’éponge en 1964 donc et Judy meurt cinq ans plus tard des suites d’une surdose accidentelle de barbituriques. (...)
http://www.lalibre.be/lifestyle/people/drogue-alcool-et-tentative-de-suicide-les-dessous-de-judy-garland-5566c8773570fde9b3746ff8

===================

Frances Ethel Gumm, dite Judy Garland, née le  à Grand Rapids (Minnesota) et décédée le 

Judy passa trois mois dans une clinique de Boston, puis retourna aux studios pour tourner son dernier film à la MGM, La Jolie Fermière. Le tournage dura six mois après bien des retards dus aux absences et crises de nerf de l’actrice. Le producteur Joe Pasternak et le réalisateur Charles Walters décidèrent, le film terminé, d’ajouter un numéro musical et de la faire revenir. Elle revint en pleine forme et exécuta le numéro Get happy.
En 1950, alors âgée de 28 ans, l'accoutumance de Judy Garland à l'alcool et aux médicaments la rendant ingérable, la MGM met un terme à son contrat (...)
.Une profonde dépression la mène à une tentative de suicide en 1950.
Elle décède le 22 juin à Londres (Grande-Bretagne) d'une surdose accidentelle de barbituriques.
(Wikipédia)
===========

la période critique septennale des 28 ans (1950) a apparemment beaucoup contribué à sa chute...
mais 1964 lorsque son agent jette l'éponge c'est la période critique septennale des 42 ans... aussi...
décès d'une overdose de barbituriques le 22 juin 1969 : c'est le lendemain du jour critique émotionnel E15 et à deux semaines de l'anniversaire 47 - année critique P1)(j'ai aussi trouvé ailleurs qu'elle serait morte le 21 donc le jour critique émotionnel même)
la tentative de suicide du 20 juin 1950 a lieu la veille du jour critique intellectuel i9 - un jour pouvant effectivement être fortement perturbateur...
elle a l'air aussi d'avoir des problèmes avec son cycle annuel, celui des anniversaires et qui peut donner lieu selon les personnes à de sérieux épisodes de dépression (née 10 juin, tentative de suicide 20 juin, décès 22 juin)

suicide

Lyon 3e : la thèse du suicide privilégiée après un coup de fusil en pleine rue
Dans la nuit de mardi à mercredi, un quinquagénaire s’est écroulé dans la rue Antoine Charial du 3eme arrondissement. Les habitants des immeubles voisins ont entendu un coup de feu et ont immédiatement appelé la police qui dans un premier temps à cru avoir à faire à meurtre. D’après les premiers éléments de l’enquête, le coup a été tiré à bout portant en direction de la tête et l’arme a été retrouvée près de la victime. La thèse du suicide est donc la plus plausible. La victime âgée de 55 ans était inconnue des services de police, il traversait semble-t-il une période difficile à la suite d’une rupture sentimentale. Plusieurs éléments restent pourtant à éclaircir : notamment l’arme qui était attachée à une portière de voiture et l’emplacement du véhicule en question, garé à 3h40 du matin à l’angle de la rue Saint-Eusèbe et Antoine Charial.
http://www.lyonmag.com/article/73073/lyon-3e-la-these-du-suicide-privilegiee-apres-un-coup-de-fusil-en-pleine-rue

==============
(période critique septennale des 56 ans)

selfie

Quand la bêtise humaine prendra fin ? Pas aujourd'hui c'est certain puisqu'on vient d'apprendre un nouveau décès lié à un selfie. Et comme par hasard l'histoire se déroule en Russie. Une jeune femme de 21 ans a eu la judicieuse idée de se prendre en selfie. Rien de bien étonnant jusque là. Sauf que, allez savoir pourquoi, elle s'est sentie obligée de tenir un pistolet 9 mm, pointé sur elle au moment de la photo. Mais qu'a-t-il bien pu se passer ? On ne sait pas si la jeune femme a confondu le déclencheur de son appareil photo avec la gâchette du pistolet, mais toujours est-il qu'elle s'est littéralement tirée une balle en pleine tête. (...) Miracle toutefois puisque la jeune fille n'est pas morte. Elle est certes dans un état très critique, mais elle pourrait s'en sortir. (...)
 http://hitek.fr/actualite/selfie-meurtrier-pistolet_5940

=================

retrouvé mort

Dennis Sheehan, le directeur de tournée du groupe U2 depuis plusieurs décennies, est mort mercredi dans un hôtel de Los Angeles. U2 est en deuil. De retour sur les routes américaines pour assurer de nouvelles représentations, le groupe irlandais doit aujourd'hui faire face à la disparition de son directeur de tournée, Dennis Sheehan, décédé à l'âge de 69 ans. Ce mercredi 27 mai, celui-ci a en effet été retrouvé mort au Sunset Marquis Hôtel de Los Angeles, dans le quartier de West Hollywood, où il était descendu. De passage en Californie, les rockeurs y donnent actuellement une série de concerts avant de mettre le cap vers le Colorado début juin. «Nous avons perdu un membre de notre famille, nous sommes encore sous le choc», a commenté Bono dans un communiqué diffusé par l'attaché de presse du groupe. «Il n'était pas simplement une légende dans le monde de la musique, il était une légende pour notre groupe. Il est irremplaçable», a-t-il poursuivi.(...)
http://www.parismatch.com/People/Musique/Dennis-Sheehan-le-directeur-de-tournee-du-groupe-U2-a-ete-retrouve-mort-771446

==============

Dennis Sheehan aurait été victime d'une crise cardiaque.
27/05/2015 (15/11/1946) (68 ans et six mois décès en jour critique physique P7 et intellectuel i17)

mercredi 27 mai 2015

homicide et suicide ?

Meurtre suivi d’un suicide ?
Mardi, à 6 h 30, un homme a été happé par le TER Saint-Quentin-Paris, à hauteur de Pont-l’Évêque. L’hypothèse du suicide est rapidement privilégiée : le choc a lieu en dehors de toute gare, sur un site difficile d’accès. En se rendant au domicile familial de cet habitant de Noyon, âgé de 48 ans et originaire d’Angola, les gendarmes ont fait dans la matinée une autre découverte macabre : le corps sans vie de sa compagne. Un homicide a-t-il été suivi d’un suicide ? Certains éléments trouvés sur place le laissent supposer. Une autopsie a été ordonnée afin de déterminer la cause de la mort. Selon toute apparence, il n’y a pas eu d’usage d’arme. Vont notamment être recherchées des traces de substances mortelles. La femme a pu en effet être empoisonnée. Aussi le procureur de Compiègne a-t-il procédé à une ouverture d’enquête pour crime et a confié les investigations à la brigade de recherches de Compiègne, avec le renfort des gendarmes de Noyon. Entre-temps, la circulation ferroviaire – une dizaine de trains ont été bloqués – a repris aux alentours de 10 h 30.
http://www.courrier-picard.fr/region/noyon-meurtre-suivi-d-un-suicide-ia201b0n575426

=====================
(période critique septennale des 49 ans)
édit : la compagne retrouvée morte serait âgée de 35 ans (également période critique et dans ce cas compatibilité des périodes critiques entre les deux personnes)

tentative d'homicide

Une femme devant les assises pour avoir tenté de tuer la maîtresse de son amant
Pour son avocat, cette femme se trouvait dans un état de dépendance pervers vis-à-vis de son amant quand elle a asséné deux coups de couteau à sa rivale amoureuse.
Jalousie maladive ou acte de démence, sous emprise? La Cour d'assises de Seine-et-Marne va devoir déterminer dans quelles circonstances Florence Wojcik, 44 ans, a assené deux coups de couteau à sa rivale le 12 octobre 2011. 
Ce jour là, Shabnam Vaezi-Nejad vient de quitter le domicile de son amant, en Seine-et-Marne, quand elle est agressée par une femme vêtue d'un long imperméable, le visage masqué par une écharpe. Interpellée cinq jours plus tard près d'Orléans, Florence Wojcik reconnaît entretenir une liaison depuis six ans avec Claude Meyer, un universitaire marié de 64 ans, qu'elle soupçonne d'avoir une autre maîtresse. Et ce jour-là, elle bascule. «J'ai du mal à réaliser. J'avais une vie classique, ordinaire. J'étais amoureuse et, par amour, j'ai été emportée dans une spirale et je n'ai pas su m'en sortir (…) Il ne se passe pas un jour où je ne regrette pas ce qui s'est passé, pas un jour sans que j'y pense, sans que je pleure», raconte l'accusée auprès de nos confrères de RTL. Aux enquêteurs, elle dit se rappeler avoir fait le geste d'une claque en direction de la tête de la seconde maîtresse. Mais pas de l'avoir poignardée. Quant à l'arme du crime, elle affirme l'avoir prise dans sa cuisine avant de partir de chez elle pour manger une pomme. Mise en examen pour «tentative d'homicide», l'accusée, qui comparaîtra libre sous contrôle judiciaire, risque 30 ans de réclusion criminelle. Son procès se tient ce mercredi et jeudi à Melun. Amant pervers, épouse complice Pour Me Pascal Garbarini, son avocat, «rien ne prédestinait cette femme», directrice des affaires culturelles d'une mairie du Loiret, «à se retrouver devant une cour d'assises». Amoureuse éperdue, Florence Wojcik passe même ses vacances en compagnie de l'universitaire et de son épouse officielle. A ses yeux, Florence Wojcik a été victime d'un amant pervers, avec la complicité de sa femme. Elle se trouvait, selon l'avocat, en état de dépendance psychique totale vis à vis de ce couple. «J'ai toujours estimé que l'intention criminelle n'y était pas», explique celui qui a été l'avocat d'Yvan Colonna. Quand elle commet ce geste, «ma cliente est sous une emprise telle que ce n'est plus elle» qui agit, fait-il valoir. Aussi «les responsabilités sont à chercher ailleurs» et la question à laquelle ce procès devra répondre est: «comment peut-on en arriver là?». Le verdict est attendu jeudi soir.
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/05/27/01016-20150527ARTFIG00256-une-femme-devant-les-assises-pour-avoir-tente-de-tuer-la-maitresse-de-son-amant.php

====================

sous réserve de la bonne donnée de naissance la situation cyclique pourrait là aussi, donner des indications :

12 octobre 2011 (1/06/1971)
Sa 8
Di 9
Lu 10
Ma 11 E(15)
Me 12 P(1) I(26)
Je 13
Ve 14
Sa 15
Di 16
Lu 17

(jour critique physique P1 et critique intellectuel i26 le lendemain du jour critique émotionnel E15 - donc un épisode triplement critique - à 40 ans et presque cinq mois après l'anniversaire)
(rupture possiblement septennale du côté de l'amant si 64 ans c'est à l'époque - d'une liaison septennale de 56 à 63 ans)

drame

Saint-Herblain Un couple d'octogénaires retrouvé mort à son domicile
 Leurs morts remontent à plusieurs semaines. Ce sont les sapeurs-pompiers qui ont fait la macabre découverte, dimanche soir, vers 21 h 45. Alerté par des voisins leur signalant des émanations suspectes, ils ont forcé la porte de cet appartement du sixième étage d'un immeuble de la rue du Parana à Saint-Herblain. À l'intérieur gisaient deux corps. Ceux d'un homme et d'une femme de 84 et 80 ans. Les occupants des lieux. Les corps des victimes ont été autopsiés hier. Le légiste n'a pas, en l'état, pu déterminer les causes exactes des décès. Selon ses conclusions, l'homme serait mort il y a « quatre à six semaines », indique une source proche du dossier. La femme, elle, aurait succombé il y a « deux à quatre semaines ». Des estimations à prendre avec précaution : « Les corps n'ont pas été retrouvés dans la même pièce de l'habitation. Des éléments comme l'exposition à la lumière par exemple jouent sur la conservation des tissus humains. Cela pourrait aussi expliquer cette différence entre les délais post-mortem. » Les résultats des analyses toxicologiques, attendus dans plusieurs jours, pourraient permettre d'en savoir plus. Mais selon les premiers éléments de l'enquête, l'intervention d'un tiers paraît exclue. « L'appartement était fermé. Il n'a pas été fouillé et rien ne semble avoir été volé », poursuit cette même source. Enfin, les corps ne portent pas de « lésions importantes » pouvant trahir des actes de violence. Reste les pistes des morts naturelles ou du double suicide. Les victimes avaient une santé fragile. Une infirmière libérale les visitait. Elle devrait être entendue rapidement.
http://www.presseocean.fr/actualite/saint-herblain-un-couple-doctogenaires-retrouve-mort-a-son-domicile-27-05-2015-160263

========================
(autres indications 84 et 85 ans = période critique septennale des 84 ans)

coup de folie

Mardi midi, en plein centre-ville de Lens, un homme de 59 ans a reçu une dizaine de coups de couteau. Son agresseur, peut-être pris d’un accès de folie, a été interpellé sur les lieux et placé en garde à vue. La victime a succombé à ses blessures en début de soirée au centre hospitalier de Lens. (...)
Il était peu avant midi, près de l’Espace santé, rue du 14-Juillet à Lens quand un homme de 59 ans a été poignardé d’un dizaine de coups de couteau au thorax. Sans explication, son agresseur de 31 ans se serait jeté sur lui sans même le connaître et l’aurait ainsi violemment frappé. D’après des témoins il aurait tenu des propos incohérents, parlant de Dieu. Tandis que la victime s’écroulait au sol, l’auteur, légèrement blessé au thorax, s’est assis sur le trottoir. Il a été interpellé quasi immédiatement par une patrouille de policiers à VTT qui se trouvait dans la rue Lanoy et qui a été alertée par un automobiliste. Quand les fonctionnaires se sont approchés, ils ont découvert la victime ainsi que l’auteur, qui, à la vue des policiers, a jeté au sol le couteau de type cran d’arrêt qu’il tenait encore dans sa main. Il a aussitôt reconnu être l’auteur des faits et a été placé en garde à vue au commissariat de police pour y être entendu. D’après les premiers éléments recueillis sur place, l’agresseur aurait d’abord tenté de s’en prendre à une passante mais qui a réussi à prendre la fuite avant d’attaquer le malheureux. (...)
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=22138&hl=

=================

mardi 26 mai 2015

décès

Argentine : Un joueur décède après un malaise sur le terrain
Le football argentin a été touché par un nouveau drame ce dimanche. Cristian Gomez, un joueur de l’Atlético Parana âgé de 27 ans, est décédé à la suite d’un malaise sur le terrain alors que son équipe affrontait Boca Unidos (2e division). Selon les médias argentins, le corps médical aurait confirmé le décès du jeune homme durant son transfert à l’hôpital.
http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Argentine-un-joueur-decede-apres-un-malaise-sur-le-terrain/561281

=======================

Cristian Gómez Argentina argentino Nacido el 04 Novi 1987 en Rafaela, Santa Fe Argentina
Difunto el 24 Mayo 2015

(décès le lendemain du jour critique physique P12, à cinq mois du 28ème anniversaire entrée période critique septennale des 28 ans)

disparition

Le cri du coeur du père de Lucas Tronche, disparu depuis un mois
L'adolescent de 16 ans a disparu de son domicile, à Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard, le 18 mars. Depuis, les enquêteurs n'ont aucune piste fiable et sa famille vit «un cauchemar».
Ce samedi, Lucas Tronche devrait célébrer son anniversaire entouré de sa famille. Mais depuis le 18 mars à 17 heures, le jeune garçon a mystérieusement disparu. Ce mercredi là, Lucas devait se rendre à un cours de natation avec son frère dans une commune voisine. Comme il n'était pas tout à fait prêt, le jeune garçon a laissé son frère partir devant lui. Depuis les enquêteurs ont sillonné la région au peigne fin et le parquet de Nîmes a ouvert une information judiciaire pour «séquestration et enlèvement», dans l'espoir de voir émerger une piste. L'enquête est menée par le SRPJ de Montpellier, l'Office central de la répression des violences faites aux personnes et la police de Bagnols-sur-Cèze. (...)
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/04/14/01016-20150414ARTFIG00257-le-cri-du-coeur-du-pere-de-lucas-tronche-disparu-depuis-un-mois.php

===================

18 mars 2015 (18 avril 1999)(natif du dimanche)
Di 15 E(15)
Lu 16
Ma 17
Me 18 P(18)
Je 19 P(19)
Ve 20
Sa 21 I(9)
Di 22E(22)
(épisode critique physique P18/P19 les 18/19 mars, à un mois de l'anniversaire)
(P18/P19 équivaut au jour critique émotionnel)

pédophilie

Pédophilie, le déni d’une communauté religieuse devant les tribunaux Le procès du F. Jean-Dominique Lefèvre, accusé de viols et d’attouchements sexuels sur six victimes – dont cinq mineures –, reprend mardi 26 mai devant la cour d’assises de Saône-et-Loire.
(...) Cinq des victimes de ce religieux et diacre, encore aujourd’hui membre de la communauté et âgé de 66 ans, étaient mineures au moment des faits, entre 1991 et 1998. (...)
 En 1998, ses supérieurs le contraignent à une « période de désert » dans les Alpes-de-Haute-Provence et l’envoient dans un ermitage non loin du prieuré de Chateaufort.
Là encore, la surveillance dont il aurait dû faire l’objet a provoqué l’ironie cinglante du ministère public. « Vous étiez soi-disant au désert et vous sortiez librement ? », s’est interrogé l’avocat général, s’étonnant que Jean-Dominique Lefèvre ait pu célébrer un mariage. C’est lors de cette cérémonie à Turriers, au cours de l’été 1998, que le religieux a agressé la petite Fabiola. Quelques mois plus tard, le 28 janvier 1999, il se trouvait chez des amis à l’heure du goûter en compagnie de leurs enfants et d’une amie de l’un d’eux, Pénélope. Parce qu’il n’y a pas suffisamment de place autour de la table, le religieux propose à cette enfant de monter sur ses genoux et glisse sa main sous son pantalon, lui caressant le sexe. (...)
http://www.la-croix.com/Religion/Actualite/Pedophilie-le-deni-d-une-communaute-religieuse-devant-les-tribunaux-2015-05-26-1316023

==================

les épisodes critiques semblent également ressortir des données de cet article : si 66 ans aujourd'hui l'intéressé a débuté les faits en 1991 sa période critique septennale des 42 ans alors que 1998/99 est la période critique suivante des 49 ans.

suspect

Tuerie de Chevaline. Le suicide d'un ex-légionnaire intrigue
Dans l'enquête sur la tuerie de Chevaline, les soupçons se tournent maintenant vers un ancien légionnaire qui s'est suicidé en juin.
Selon le journal britannique Mirror un ancien légionnaire, proche du cycliste assassiné, serait devenu "un suspect" dans ce quadruple assassinat. Le cycliste, la cible principale Le suspect, qui s'est suicidé en juin 2014 en livrant dans une note « ne plus supporter les soupçons pesant sur lui », avait déjà été interrogé comme simple témoin en 2012. Et Tom Parry, journaliste au Mirror, assure dans son livre consacré au quadruple meurtre (The Perfect Crime) que l’enquête portant sur la tuerie de 2012 pourrait connaître un nouveau rebondissement. Cela en suivant la piste du militaire, Patrice Menegaldo. « L'hypothèse privilégiée par les enquêteurs est celle d'un meurtre aux racines locales. Nous avons un vrai suspect. Je parle du légionnaire d'Ugine », aurait ainsi assuré le procureur Eric Maillaud, cité par Tom Parry. La théorie du journaliste ? Sylvain Mollier, le cycliste de la région perçu comme une victime collatérale pourrait être la cible principale de ce carnage. 
 Aucune preuve tangible pour l'instant Le légionnaire, âgé d'une cinquantaine d'années, connaissait effectivement Sylvain Mollier et sa compagne. « Nous parlons ici d'un ex-soldat endurci, habitué au maniement des armes, disant soudainement qu'il ne pouvait supporter d'être considéré comme un suspect », souligne Eric Maillaud. « Se pourrait-il que ce soit lui ? A-t-il regretté ses actions ? (...) Il avait les capacités techniques de commettre ce qui a été commis ce jour-là. » Aucune preuve tangible n'accuserait pour l'instant le militaire. En effet, selon les informations de France 2, l'ADN du légionnaire ne se trouvait pas sur la scène du crime. Contacté par Europe 1, le procureur d'Annecy a précisé, ce lundi, avoir « simplement dit que ce suicide » l’intriguait « mais pas que son auteur pouvait être considéré comme un suspect ».
 Le 5 septembre 2012, il y a deux ans et demi, trois membres d'une même famille britannique d'origine irakienne et un cycliste français étaient exécutés sur une route forestière, près de Chevaline, en Haute-Savoie. Deux fillettes, de 4 et 7 ans, ont réchappé à la tuerie. L'enquête a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie de Chambéry. Plusieurs pistes ont été étudiées par les enquêteurs, mais le quadruple meurtre de Chevaline n'a jamais été élucidé.
http://www.ouest-france.fr/un-nouveau-suspect-numero-un-3428980

==================

"...nouvelle piste d'enquête démentie par le procureur..."
Nos confrères de France TV INFO font valoir qu'aucun élément concret n'incrimine le légionnaire et souligne qu'il pourrait s'agir là d'une interprétation erronée du journaliste anglais.Cette nouvelle hypothèse repose en effet sur des propos prêtés à Eric Maillaud . Or l'interessé se défend aujourd'hui de faire du légionnaire un coupable. Dans une interview accordée à Europe 1, le procureur a replacé ses déclarations dans le contexte : "J’ai simplement dit que ce suicide m’intriguait, mais pas que son auteur pouvait être considéré comme un suspect".

=============

(Né le mercredi 18 mars 1964 Décédé  le mardi 3 juin 2014)
une donnée de naissance (ss rés.exactitude bien sûr) permet à tout hasard de voir la situation le jour du suicide mais aussi le jour du drame de Chevaline :

5 septembre 2012 (18/03/1964)
Sa 1
Di 2
Lu 3
Ma 4
Me 5 E(8)
Je 6 P(18) I(17)
Ve 7 P(19)
Sa 8
Di 9
Lu 10
Ma 11

(jour critique émotionnel E8 dans un épisode triplement critique fort, 48 ans et six mois = entrée période critique septennale des 49 ans)

"il avait les capacités techniques" mais aussi psychiques... (fortes même) par contre pouvait-il aussi être très affecté plus tard d'avoir été suspecté à tort et se suicider à l'issue d'une dépression septennale... 

le suicide :
3 juin 2014 (18/03/1964)
Di 1 P(7)
Lu 2
Ma 3
Me 4 E(1) I(26)
Je 5
Ve 6 P(12)

(veille du jour critique émotionnel E1 et intellectuel i26)(50 ans et 2 mois = fin période critique septennale des 49 ans)

cette hypothèse me rappelle curieusement ce drame de Perpignan où un légionnaire accusé d'avoir tué sa fille et son épouse s'est suicidé ensuite...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Benitez
l'intéressé se trouvait en jour neutre, le jour de la disparition, mais entrait le soir dans son jour critique physique P12 (pas un jour typique pour un scénario de crime) mais se trouvait aussi dans sa période critique septennale des 49 ans à cinq mois de l'anniversaire - suicide en jour critique intellectuel i17)
l'affaire met au jour une précédente disparition d'une autre compagne fin 2004 ( à deux semaines de l'anniversaire 41 - un lendemain de jour critique physique P12 - juste avant la période critique septennale des 42 ans)

triple meurtre

Triple meurtre en Angleterre. Le principal suspect retrouvé mort.
Jed Allen, un jeune Britannique de 21 ans, était recherché après le meurtre de sa petite sœur, sa mère et le compagnon de cette dernière. Son corps a été retrouvé ce lundi à Oxford, non loin du lieu du drame. Depuis samedi, cette chasse à l’homme faisait la Une des médias britanniques.
Jed Allen, un jeune homme de 21 ans, était recherché depuis que les corps sans vie de sa petite sœur de six ans Derin, sa mère Janet et Philip, le compagnon de cette dernière, avaient été retrouvés dans leur maison de Didcot samedi soir. Les voisins inquiets avaient appelé la police, qui avait fait la macabre découverte, rapporte la BBC. Tous trois avaient été poignardés. La police recherchait donc depuis Jed Allen, fan du personnage Wolverine et passionné par les armes blanches. Les investigations avaient débuté sur le campus d’Oxford, où il a été un temps jardinier. Son corps a été retrouvé ce lundi après-midi dans des bois près d'Oxford. Les autorités n'ont pas précisé quelle était la cause du décès. Il n'avait plus été aperçu depuis que des caméras de surveillance l'avaient filmé samedi sortant d'une boutique après avoir acheté une bouteille d'eau dans une boutique de la gare d'Oxford, où il était arrivé après avoir pris un train depuis Didcot. Il avait quitté la ville à bord du train de 17h24, trois heures avant que les corps des trois victimes ne soient découverts. (...)
http://www.parismatch.com/Actu/Faits-divers/Chasse-a-l-homme-apres-un-triple-meurtre-769816

============

lundi 25 mai 2015

drame

Val-de-Marne : une mère et ses deux enfants retrouvés morts
Une femme s'est défenestrée lundi matin à Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne. Lorsque les policiers sont arrivés sur place, ils ont découvert dans l'appartement les corps sans vie de deux enfants, dont un bébé.
C'est une scène d'horreur que les forces de l'ordre ont découverte. Une femme âgée de 38 ans et ses deux enfants en bas âge ont été retrouvés morts lundi matin dans un quartier résidentiel de Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne. Les policiers ont été appelées après qu'une femme a chuté du quatrième étage d'un immeuble, depuis la fenêtre de son appartement. Son corps présentait une importante blessure au thorax. "J'ai entendu un bruit, et boum, on l'a vue couchée là. Un pompier en civil a appelé les pompiers, qui ont accouru, fait des massages... Ca n'a servi à rien", témoigne pour l'AFP un vigile dans le supermarché voisin, qui passait dans la rue au moment du drame. "Un voisin a dit aux pompiers : 'Y'a des enfants là-haut', et ils se sont précipités", a-t-il ajouté.
Un couteau retrouvé En pénétrant dans l'appartement, les fonctionnaires ont fait une dramatique découverte : les corps sans vie de deux enfants, l'un âgé de 5 à 6 ans et l'autre, un bébé d'environ 6 mois, probablement tués à l'arme blanche. Un couteau a été retrouvé à côté d'eux. Selon des informations du Parisien, la femme et ses enfants nés de pères différents n'étaient connus ni des services sociaux, ni des services de police. "Elle elle était bien, tranquille" et vivait ici "depuis au moins dix ans", avec un homme puis un autre, a assuré un voisin de palier. On n'entendait "jamais de dispute", a ajouté l'homme qui n'était pas en mesure de dire si elle avait un compagnon au moment du drame.
http://www.metronews.fr/paris/villeneuve-saint-georges-val-de-marne-une-mere-et-ses-deux-enfants-retrouves-morts/moey!c9LuBKbVljys/

=====================

suicides

Roumanie : étranges suicides d'étudiants français en médecine En un mois, entre mars et avril, deux étudiants français en médecine se sont suicidés à Cluj, en Roumanie, et deux autres ont tenté de le faire. Après ces quatre drames, la France a décidé d'envoyer un psychiatre, pour comprendre ce qui se passait chez les étudiants expatriés.
 Un psychiatre a été envoyé sur place par la France pour essayer de comprendre ce qui s'est passé. «Le fait qu’il y ait, en trois semaines, quatre tentatives de suicide dont deux mortelles, forcément ça interpelle, souligne le docteur Pascal Pannetier qui précise qu'il ne peut s'agir de simples coïncidences. (...)
http://www.leparisien.fr/faits-divers/roumanie-etranges-suicides-d-etudiants-francais-en-medecine-25-05-2015-4801365.php

==================

constance

Alizé Cornet juge le court «pourri» et s'en prend ensuite à un arbitre
Les nerfs de la Française ont lâché à plusieurs reprises sur le court Central face à l'Italienne Roberta Vinci qu'elle a difficilement battue.
Joueuse réputée nerveuse qui dissimule rarement ses émotions sur un terrain, Alizé Cornet a vécu une entrée en matière difficile sur le court Philippe-Chatrier face à l'Italienne Roberta Vinci. Finalement vainqueur en trois manches (4-6, 6-4, 6-1), la Niçoise a eu du mal à contrôler ses nerfs devant un public tout acquis à sa cause. En début de deuxième manche, elle a d'abord piqué une colère noire contre l'état du court qualifié de «pourri.» «Il y a une partie du court qui est pourrie!», a lancé la joueuse avant de s'en prendre quelques instants plus tard à son jeu après avoir perdu un nouveau point: «Je fais que des hauts, des bas, j'arrive pas à avoir aucune p…. de constance!»
http://sport24.lefigaro.fr/le-scan-sport/buzz/2015/05/25/27002-20150525ARTFIG00092-alize-cornet-juge-le-court-pourri-et-s-en-prend-ensuite-a-un-arbitre.php

=================

c'est comme çà, parfois, le jour critique émotionnel... (toujours le lundi pour Alizé Cornet native du lundi)(adversaire en jour neutre)

drame

Il essaie d'assassiner sa compagne avec un rouleau à pâtisserie
Un pâtissier de Saint-Laurent-du-Var dans les Alpes-Maritimes a été mis en examen et écroué dimanche après avoir enlevé et tenté d'assassiner sa compagne à coup de rouleau à pâtisserie. Vendredi soir, vers 23h30, l'artisan d'une cinquantaine d'années, qui entretenait depuis quelques mois une relation avec une quinquagénaire serveuse dans cette ville de l'agglomération niçoise, était venu attendre cette dernière à son domicile et l'avait violemment agressée avec un rouleau à pâtisserie, avant de l'entraîner de force dans son véhicule.(...)
http://lci.tf1.fr/france/faits-divers/il-tente-d-assassiner-sa-compagne-avec-un-rouleau-a-patisserie-8613054.html

=====================

fusillade

Tunisie : 7 militaires tués dans une fusillade (...)Ce lundi matin, des tirs ont retenti dans la caserne de Bouchoucha, située entre le Bardo - où se situent l’Assemblée des représentants du peuple et le musée - et Bab Saadoun, lieu d’où partent les louages (taxis collectifs). (...)
 Cette fusillade pose de nombreuses questions. La première version officielle délivrée par le porte-parole du ministère de la Défense, qui se refuse à parler d'un acte terroriste, évoque un caporal interdit de port d’armes en raison de problèmes familiaux et psychologiques qui a dérobé un fusil et ouvert le feu sur les militaires. L'auteur de la fusillade serait Mehdi Jemili, 30 ans, originaire de Bir Ezitoun, à Tebourba (30 kilomètres à l'ouest de Tunis). Il a été tué. Le bilan provisoire fait état de 7 morts et de 10 blessés, dont un dans un état grave. (...)
http://www.lepoint.fr/monde/tunisie-deux-morts-et-huit-blesses-dans-une-fusillade-25-05-2015-1930932_24.php

====================

drame

Un couple de quinquagénaires tué par balles Flandre orientale
Deux corps sans vie ont été retrouvés, samedi soir, dans un domicile de Wachtebeke, rapportait dimanche Het Laatste Nieuws. Les victimes, un homme et sa compagne, présentaient des blessures par balles. Le parquet de Flandre orientale enquête sur l'éventuelle participation d'un tiers. Deux corps, ceux d'une habitante de 57 ans de la Stationstraat (Wachtebeke) et de son compagnon, ont été retrouvés sans vie à leur domicile hier soir. La cause de la mort est une blessure par balles pour chacun, mais on ignore encore s'il s'agit de l'intervention d'une tierce personne ou si l'un des partenaires a tué l'autre avant de mettre fin à ses jours. Le laboratoire judiciaire est sur place et procède aux analyses d'usage, notamment dans la voiture garée devant la porte de la maisonnette. Aucune piste n'est pour l'instant privilégiée bien que, selon le voisinage, les disputes et les problèmes étaient fréquents au sein de l'habitation. Sources : Source: Het Laatste Nieuws/ Belga le 24 mai 2015
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=22125&hl=

================
(période critique septennale des 56 ans)

Mélanie

Pourquoi elle a mis un terme à sa carrière
 Sa liberté, sa féminité, son passé... Diam's se confie à Sept à Huit sur WAT
Elle est reve­nue sur la descente aux enfers qu'elle a vécue, alors qu'elle était au plus haut de son succès. Hier soir, Diam's est longue­ment reve­nue sur la déchéance qu'elle a vécue en 2008, alors qu'elle était au sommet de sa gloire. (...)
  Rongée par la dépres­sion, Diam's est à l'époque en plein doute. « J'étais malheu­reuse. J'étais seule dans mon lit. Il m'arri­vait de pleu­rer comme un bébé, à ne pas savoir ce que je fichais sur la Terre. Pourquoi moi ? C'est toujours la ques­tion que je me posais. Pourquoi ce succès ? Pourquoi tout cet argent, cette gloire ? Pourquoi ? A quoi bon ? » Au sommet de sa gloire en mars 2008, lors des Victoires de la musique, Diam's a pour­tant déjà passé un mois et demi d'hôpi­tal psychia­trique et que deux jours après l'évène­ment, elle y retour­nait. (...)
http://www.voici.fr/news-people/actu-people/video-diam-s-revient-sur-sa-descente-aux-enfers-dans-sept-a-huit-561161

=================

(en 2008, c'était pleine période critique septennale des 28 ans) 

pulsions

Collégien suivi. A Nantes, des parents sous le choc
Le suspect a été interpellé samedi matin, rue de Pressensé, dans le quartier Doulon à Nantes.
La garde à vue du Nantais interpellé samedi matin a été prolongée.
"Il ne faut pas que cela puisse se reproduire" clament les parents de l'adolescent. « Heureusement pour notre fils, tout s'est bien terminé. Mais ce que l'on découvre au fil des heures nous fait froid dans le dos. » Ils veulent parler. D'abord pour protéger leur fils et les autres enfants du quartier. Aussi pour exprimer leur angoisse au fur et à mesure qu'ils comprennent ce qui est arrivé, épisode après épisode, depuis vendredi midi.
 Leur fils et son camarade de classe suivis avec insistance à la sortie du collège par un inconnu. Une intrusion discrète à leur domicile, dans l'après-midi, le vol d'un porte-monnaie, de bonbons dans la chambre de leur fils. Le face-à-face, samedi matin, « avec un homme qui met des gants noirs et pousse le portillon du jardin ». La folle course à ses trousses à travers le quartier. « On est allé vers des contrôleurs de la Tan. Ce sont eux qui ont appelé la police. » Une patrouille a interpellé ce Nantais de 27 ans et l'a placé en garde à vue. « En voyant cet homme samedi matin, j'ai fait en quelques secondes le recoupement avec le signalement que nous avait donné notre fils la veille au soir » raconte la mère de l'adolescent. « Cela s'est bien terminé car tout le monde a été hyper réactif. Maintenant, la peur que l'on a, forcément, c'est qu'il recommence. Ici, dans notre quartier, ou ailleurs. » Ce dimanche, la garde à vue du suspect a été prolongée. Condamné en 2009 pour agression sexuelle sur mineur de moins de quinze ans, il avait l'obligation de se soumettre à un suivi socio-judiciaire. Lors de ses auditions, il aurait reconnu « avoir des pulsions ». En perquisitionnant l'appartement qu'il occupe à Nantes, les enquêteurs ont retrouvé des vêtements et des cartables qui pourraient appartenir à d'autres enfants. D'autres investigations sont en cours. Le suspect devrait être présenté au parquet ce lundi.
http://www.ouest-france.fr/collegien-suivi-nantes-des-parents-sous-le-choc-3425162

====================
(ss réserve ailleurs l'intéressé aurait 26 ans)
27 ans est la période critique septennale des 28 ans. 2009 est probablement la période critique septennale précédente, celle des 21 ans : il pourrait donc bien s'agir d'une récidive septennale...

dimanche 24 mai 2015

suicide

Villamblard : un habitant se tue en fonçant sur la gendarmerie
Dimanche matin, un jeune automobiliste de 25 ans est mort en percutant la gendarmerie de Villamblard. Il a volontairement foncé sur le bâtiment pour se suicider, d'après les gendarmes.
 Il était 6h30 quand sa voiture, lancée à vive allure, a percuté le mur de le bâtiment qui est au bord de la route. Ce jeune homme avait 25 ans. A leur arrivée sur place, les secours n'ont rien pu faire pour le sauver. Le jeune automobiliste est décédé sur les lieux. Les premiers éléments de l'enquête permettent d'affirmer que le jeune homme a volontairement percuté le mur de la gendarmerie pour se suicider, d'après les gendarmes. Il n'avait jamais eu aucun problème avec les gendarmes. Manifestement, le jeune automobiliste n'avait aucun grief contre l'institution.
http://www.francebleu.fr/infos/suicide/villamblard-un-habitant-se-tue-en-foncant-sur-la-gendarmerie-2378487

==================

suicide

Chateauroux Un détenu du Craquelin se suicide
Un détenu de 43 ans, qui purgeait une peine d'emprisonnement au centre de détention du Craquelin, est décédé le 14 mai dernier. La Direction Inter-Régions des centres pénitentiaires a indiqué qu'il s'agissait d'un suicide.
http://www.lanouvellerepublique.fr/Indre/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2015/05/24/CHATEAUROUX-Un-detenu-du-Craquelin-se-suicide-2339241

==============
(période critique septennale des 42 ans)

suicide

Un nouveau suicide dans les rangs de la gendarmerie.
La maréchal des logis chef , Audrey D. , 35 ans, de la brigade de L’ISLE-SUR-LA-SORGUE (84) se serait suicidée le 20 mai avec son arme de service. Une enquête est en cours pour faire la lumière sur cette tragédie.
http://www.profession-gendarme.com/un-nouveau-suicide-dans-les-rangs-de-la-gendarmerie/

================

ivresse

Science décalée : l'amour rend vraiment ivre L’hormone de l’amour (ocytocine) aurait les mêmes effets sur le comportement et les émotions que l’alcool. Alcool et ocytocine agissent tous les deux sur la transmission du GABA dans certaines régions du cerveau et favorisent la confiance, la générosité, la prise de risque, voire l’agressivité.
 Ne parle-t-on pas parfois de l’ivresse de l’amour ? Il semblerait que cette expression trouve une justification scientifique avec les nouveaux résultats que publient des chercheurs britanniques sur l’effet de l’« hormone de l’amour » : l’ocytocine. Hormone peptidique produite par l’hypothalamus et sécrétée par l’hypophyse postérieure, l’ocytocine est notamment fabriquée par les femmes au moment de l’accouchement, où l’hormone joue un rôle important dans la mise en place du lien entre la mère et l’enfant. Mais l’ocytocine intervient aussi dans l’attachement qui se crée lors des relations amoureuses, et de manière générale dans le lien social avec des proches. Dans un article paru dans Neuroscience and Biobehavioral Reviews, des chercheurs de l’université de Birmingham ont comparé les études qui existent sur l’ocytocine et l’alcool. Ils voulaient voir quelles pouvaient être les similarités des effets sur le comportement humain, comme l’explique Ian Mittchell, principal auteur de l’article : « Nous pensions que c’était une aire qui méritait d’être explorée, alors nous avons compilé la recherche existante sur les effets à la fois de l’ocytocine et de l’alcool et nous avons été frappés par les incroyables similarités entre les deux composés. » L’ocytocine augmente les comportements sociaux comme l’altruisme, la générosité et l’empathie, elle nous rend plus susceptibles d’accorder notre confiance aux autres. Et si certains se donnent du courage en buvant un verre d’alcool, afin de dissiper peur et anxiété, l’ocytocine semble procurer ces mêmes effets et mimerait les effets de l’alcool. En effet, l’administration intranasale du neuropeptide est associée avec une augmentation de l’altruisme, de la générosité, de l’empathie et de la confiance, tout en diminuant peur, anxiété et stress
Pour se donner du courage on peut boire un verre d’alcool… ou faire un câlin.
Alcool et ocytocine suppriment des freins comme la peur et le stress Mais l’hormone a aussi sa face sombre : comme l’alcool, elle peut inciter à des comportements agressifs, à la colère : peut-être parce que les mères sont aussi programmées pour être plus agressives afin de protéger leurs bébés. Les similarités entre alcool et ocytocine seraient liées à des actions similaires dans le cerveau, comme l’explique Ian Mittchell : « Ils semblent cibler différents récepteurs dans le cerveau, mais causent des actions communes sur la transmission du GABA dans le cortex préfrontal et les structures limbiques. Ces circuits neuraux contrôlent la façon dont nous percevons le stress ou l’anxiété, en particulier dans des situations sociales comme des entretiens ou peut-être même quand on a le courage de demander un rendez-vous à quelqu’un. » Une dose d’alcool ou d’ocytocine favoriserait donc la détente, la confiance et augmenterait la prise de risque. L’ocytocine pourrait ainsi proposer une solution pour traiter certaines situations psychiatriques ou psychologiques. Mais si l’ocytocine peut nous donner du courage pour affronter des situations intimidantes, le chercheur préconise une méthode plus naturelle que la prise d’hormones : embrasser son partenaire…
http://www.futura-sciences.com/magazines/sante/infos/actu/d/amour-science-decalee-amour-rend-vraiment-ivre-58351/

===============

intéressant... car j'avais déjà comparé "l'ivresse" du jour et des périodes critiques à l'ivresse de l'alcool...
les comportements entreprenants et désinhibés de nos jours et périodes critiques seraient donc le fait de l'ocytocine... reste à trouver si, comme je le pense, elle est produite à intervalles réguliers, lors de ce que j'appelle des "pulsations" (hormonales), de nos jours et périodes critiques...
ainsi l'idée de la méthode naturelle d'embrasser son partenaire pour se donner du courage (l'amour enivre) ne marche pas à mon avis : c'est l'inverse... (l'ivresse rend amoureux) car on a l'envie et le courage d'embrasser grâce à l'ocytocine, mais en n'en aura pas le courage si elle n'est pas présente. il faut donc attendre notre jour critique émotionnel pour cela et/ou notre période critique septennale : c'est apparemment de préférence là que nous sommes le plus armés pour faire des conquêtes... et un travail statistique montrerait peut-être que c'est alors qu'elles ont majoritairement lieu... mais les séparations aussi... du fait des mêmes ingrédients... .:-)
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/p/effets.html



je me suis souvenu qu'il était question d'ocytocine récemment :
http://www.20minutes.fr/sante/1590983-20150420-hormone-ocytocine-origine-amitie-homme-chien
L'hormone Ocytocine serait à l'origine de l'amitié homme-chien Tout est dans le regard. Quand les humains et les chiens se regardent dans les yeux, le niveau d'ocytocine, l'hormone de l'amour, de la confiance et du plaisir, augmente nettement dans leur cerveau et renforce leurs liens. D’après des chercheurs japonais, dont les recherches viennent d'être traduites dans la revue américaine Science, ce mécanisme a probablement résulté de l'évolution depuis le début de la domestication du meilleur ami de l'homme qui remonte à environ 30.000 ans. Le chien aurait donc développé cette réaction hormonale pour se faire adopter par les humains (1). Ce qui n'est pas une première, puisque le même phénomène «du renforcement des liens par le regard» est connu pour consolider les rapports émotionnels entre la mère et son enfant quand ils se regardent. (...)
(1). Les chercheurs ont testé cette réaction chez des loups, dont les chiens descendent, et constaté que ces derniers n'ont pas cette réponse hormonale. Cela signifie que les chiens n'en ont pas hérité, mais l'ont bien développée au contact des humains.

=====

éventuellement, regarder sa belle dans les yeux augmente le niveau d'ocytocine... et renforce les liens...



samedi 23 mai 2015

acquitté

Un policier acquitté après avoir abattu deux Noirs non armés
Un policier blanc jugé pour avoir abattu deux Noirs non armés dans leur voiture à la suite d'une course poursuite en 2012 à Cleveland (Ohio, nord des Etats-Unis), a été acquitté samedi.
S'il avait été reconnu coupable, ce policier, Michael Brelo, 31 ans, aurait pu écoper jusqu'à 22 ans de prison.
Il avait été inculpé de deux homicides volontaires. Le juge John O'Donnell a expliqué avant de prononcer son verdict qu'il "ne sacrifierait pas" le policier si les indices ne justifiaient pas sa culpabilité. Treize policiers avaient tiré au total 137 balles sur la voiture de Timothy Russell et de Malissa Williams. Le policier Brelo avait été inculpé car il avait attendu que le véhicule soit à l'arrêt pour tirer debout sur le capot à quinze reprises contre le pare-brise. Aucune arme n'a été retrouvée dans la voiture. Après l'énoncé du verdict, un petit groupe de manifestants s'est rassemblé près du tribunal scandant "il n'y a pas de justice". Une autre enquête sur un policier blanc débutant de cette ville, qui avait tué en novembre dernier un enfant noir de douze ans Tamir Rice alors qu'il pointait un jouet en forme de pistolet dans un parc, n'a toujours pas abouti. Le ministère de la Justice avait déterminé à la suite de ce drame que la police de Cleveland avait tendance à faire "un usage excessif à la force". Source : Belga le 23 mai 2015
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=22119&hl=

==================
(2012 était période critique septennale des 28 ans du tireur)

drame de la séparation

Il poignarde son ex devant deux enfants Un homme a poignardé à mort son ancienne concubine devant deux enfants âgés de neuf et onze ans à Vitray-en-Artois, dans le Pas-de-Calais. Les faits se sont déroulés ce matin à la suite d'une rupture difficile, a indiqué le parquet d'Arras. "Le couple était séparé depuis une quinzaine de jours et c'est l'ex-concubin qui a porté plusieurs coups de couteaux mortels à madame en présence des enfants âgés de 9 et 11 ans", a déclaré Adam Chodkiewicz, substitut du procureur, confirmant une information de La Voix du Nord. "L'individu a ensuite appelé les secours et s'est porté à lui-même des coups de couteaux. Il est actuellement en garde à vue et au bloc opératoire", a-t-il ajouté, sans détailler son état de santé à l'hôpital d'Arras où il a été transporté. Les faits se sont déroulés à 7h45 ce matin, dans cette commune de 4.500 habitants, située entre Arras et Douai, dans l'ancien bassin minier. L'homme n'était pas connu des services de police "pour des faits graves", mais "la gendarmerie était régulièrement amenée à intervenir" au domicile du couple, a précisé M. Chodkiewicz. Sources : Le Figaro avec AFP le 22 mai 2015
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=22121&hl=

==================
(sous réserve,  mais selon d'autres articles le couple semble être âgé de 41 ans et alors possible drame de la période critique septennale commune des 42 ans)