vendredi 30 septembre 2016

pulsions meurtrières

Un mineur de 17 ans écroué pour tentative de meurtre En proie, selon lui, à des "pulsions meurtrières", un mineur de 17 ans a confié être l'auteur d'un coup de couteau sur un inconnu,à Auray. Il a été interpellé et écroué ce mercredi. Dans la nuit du 6 au 7 août 2016, un jeune homme qui rentrait chez lui à pied était agressé à Auray, au port de Saint-Goustan. La victime avait reçu un violent coup de couteau à la nuque. La gendarmerie avait, à l’époque, lancé un appel à témoin pour retrouver un individu âgé entre 16 et 20 ans, avec des cheveux courts et roux, aperçu quai Francklin, près du manège, entre minuit et 1h15 du matin. "Pulsions meurtrières" Les investigations ont permis d’interpeller un mineur âgé de 17 ans. L’agresseur présumé a été déféré ce mercredi, mis en examen du chef de tentative de meurtre et écroué. Il a été interpellé par la Brigade des recherches de la gendarmerie de Lorient, après avoir confié à un responsable de son établissement où il est scolarisé, être l’auteur du coup de couteau et avoir des "pulsions meurtrières". "Il ne connaissait pas la victime, explique la procureure de la République, Laureline Peyrefitte. Il semblerait qu’il l’ait choisie après l’avoir repérée se promenant dans une rue sombre à l’écart d’une zone d’affluence". Les investigations menées avant et pendant sa garde à vue ont permis de confirmer les déclarations du mis en cause. Source : Le Télégramme ;e 29 septembre 2016
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=25348&hl=
===============
il serait intéressant de savoir quel est l'élément (ou les éléments) qui pourrait avoir suscité ces pulsions meurtrières et un passage à l'acte... (rythmes courts à voir)

arrêté

Un policier de 26 ans a été interpellé jeudi pour être entendu dans le cadre de l'enquête sur la mort d'un couple, retrouvé, dimanche, dans un appartement de Bereldange, a annoncé le parquet dans un communiqué. L'homme est soupçonné d'avoir tué sa sœur de 29 ans et l'ami de cette dernière, âgé de 31 ans. Une enquête criminelle est en cours. Le suspect sera présenté vendredi à un juge d'instruction. Selon les informations de L'essentiel, l'homme travaille dans la capitale et «n’a jamais fait de vague dans la police». Les deux corps sans vie avaient été retrouvés dimanche dans un appartement de la route de Luxembourg, appartenant au policier interpellé. Les secours dépêchés sur place n'avaient pas réussi à réanimer les victimes.(...)
http://www.lessentiel.lu/fr/luxembourg/faits_divers/story/14177297
===================

bavure

Bavure - Un an après, la justice américaine a diffusé la vidéo du meurtre d'un enfant de six ans tué par deux policiers en Louisiane. 29 sept 19:50 Un peu moins d’un an après les faits, la justice américaine a décidé de dévoiler la vidéo du meurtre de Jeremy Mardis, six ans, par deux policiers de la ville de Marksville en Louisiane. La mort de cet enfant avait choqué l’Amérique. Le 3 novembre 2015, deux policiers, Derrick Stafford et Norris Greenhouse Jr., tentent d’arrêter un automobiliste, Christopher Few, après qu’il a quitté son domicile suite à une altercation avec sa petite amie. L’homme recule pour se rapprocher des policiers mais les deux officiers ouvrent le feu, pensant qu’il tentait de s’enfuir. De nombreux coups de feu sont tirés, blessant grièvement le conducteur. Pire : avant de tirer, les policiers n’ont pas vérifiés si Christopher Few était le seul dans le véhicule. La fusillade suspendue : ils découvrent mort sur le siège passager son fils autiste de six ans, Jeremy Mardis.  Le procès des deux officiers, accusés de meurtre non-prémédité, s’est ouvert mercredi 28 septembre. Les avocats de la famille ont rapidement fait diffuser la vidéo du meurtre pour montrer l’emploi excessif de la force par les deux policiers et ainsi remettre en cause leur argumentaire. Depuis la fusillade, ils affirment s’être défendu car le père de Jeremy tentait de les écraser. Après avoir vu la vidéo, le juge du district affirme que le conducteur n’essayait pas d’écraser les policiers mais au contraire de s’arrêter. Les deux officiers risquent de lourdes peines de prison.
http://www.lci.fr/international/la-justice-americaine-devoile-la-video-du-meurtre-d-un-enfant-de-6-ans-par-des-policiers-2005295.html
===============
Greenhouse 15/11/1991
Stafford 6/07/1983
drame du 3/11/2015 21h

on peut, par curiosité, regarder la situation des deux policiers, nos rythmes psychiques ayant souvent une incidence sur nos réactions et comportements du moment :

3 novembre 2015 (15/11/1991)(lendemain jour critique intellectuel i9 proximité anniversaire 24)
 Di 1
Lu 2 I(9)
Ma 3
Me 4
Je 5
Ve 6 P(18) E(22)


3 novembre 2015 ( 6/07/1983)(entrée dans le jour critique émotionnel E22 - 32 ans et 4 mois)
Di 1 I(26)
Lu 2
Ma 3
Me 4 E(22)
Je 5 P(12)
Ve 6
Sa 7
Di 8

violences

Le Pontet - La cuisinière accusée d’avoir poignardé son compagnon est jugée aujourd’hui Après un peu plus d’un mois de détention provisoire à la prison pour femmes à Nîmes, Sandra Distani, une cuisinière de 49 ans, va devoir faire face au tribunal correctionnel d’Avignon cet après-midi. Elle est accusée d’avoir donné plusieurs coups de couteau à l’homme qui partage sa vie et qui est aussi son patron dans le restaurant où ils travaillent à Avignon. Les faits présumés se seraient produits dans la nuit du 22 au 23 août dernier. Le couple avait eu une violente dispute à son domicile du Pontet. L’homme, âgé de 60 ans, va devoir s’expliquer lui aussi. Sous contrôle judiciaire depuis le mois d’août, il lui est reproché des violences. 
http://www.ledauphine.com/faits-divers/2016/09/29/la-cuisiniere-accusee-d-avoir-poignarde-son-compagnon-est-jugee-aujourd-hui
===============
(période critique septennale des 49 ans - rythmes courts à voir pour les deux personnes)

condamné

Caen: un policier condamné pour avoir frappé un manifestant Un policier a été condamné aujourd'hui à Caen à deux mois de prison avec sursis après avoir frappé un manifestant contre la loi travail le 26 mai, selon le parquet. Le fonctionnaire ne verra pas sa condamnation inscrite à la partie communicable de son casier judiciaire, a précisé à l'AFP le procureur de la République de Caen, Carole Etienne. Selon le parquet, il a été condamné dans le cadre d'une comparution avec reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC), le "plaider-coupable" à la française, une procédure rapide qui évite au prévenu un procès public. L'Inspection générale de la police nationale (IGPN) avait été saisie le 27 mai de cette affaire après la diffusion d'une vidéo sur le site Normandie-Actu. Dans ce film, on voit le policier donner des coups de matraque et un coup de pied à un homme à terre pendant une manifestation houleuse. "Mon client est un peu frustré par cette procédure. Néanmoins, on est satisfait que la justice soit passée, même si on a été largement aidés par cette vidéo. C'est une peine symbolique, mais importante. Aujourd'hui peu d'affaires de violence policière arrivent devant le tribunal. Beaucoup sont classées", a commenté Me Claude Marand-Gombar, l'avocat du plaignant interrogé par l'AFP. Selon lui, le policier est un commandant de 54 ans travaillant pour la police judiciaire. Le conseil de ce dernier, Me Gilles Viaud, n'était pas joignable dans l'immédiat. "Je n'ai même pas eu d'excuses", a déploré jeudi le plaignant, Monji Essanaa, 54 ans également, à France 3 Basse-Normandie. Le volet indemnitaire sera jugé ultérieurement.
http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2016/09/29/97002-20160929FILWWW00149-caen-un-policier-condamne-pour-avoir-frappe-un-manifestant.php
===============
(rythmes courts à voir)

abus

Colmar: un prêtre soupçonné de viol sur mineure a été écroué  Le prêtre soupçonné de pédophilie a été arrêté, mis en examen et écroué. L'auteur présumé des faits, un homme de 58 ans, aurait détourné des fonds de la paroisse pour obtenir des faveurs sexuelles, il y a une dizaine d'années. Un prêtre catholique de 58 ans a été mis en examen et écroué à Colmar. Il est soupçonné de viol et agression sexuelle sur une adolescente. Les faits remonteraient à une dizaine d'années. Ce curé, mis en cause dans une affaire de viol par pénétration digitale, d'agression sexuelle sur mineure et d'abus de confiance, a été placé en garde à vue mardi. Selon l'archevêque de Strasbourg, Mgr Jean-Pierre Grallet, il a été mis en examen et incarcéré à Colmar. Par ailleurs, l'homme d'église, nommé en 2005 dans la paroisse de Wintzenheim, près de Colmar, détournait "des chèques destinés à la paroisse". Il est soupçonné de s'être servi d'une partie de ces sommes pour obtenir des faveurs sexuelles auprès d'une jeune fille, selon des sources judiciaires. Un curé "abordable" et "séduisant" L'affaire a démarré par une enquête de Tracfin, la cellule anti-blanchiment du ministère des Finances. Constatant que d'importantes sommes d'argent transitaient par le compte bancaire de l'homme d'Eglise, Tracfin avait émis un signalement qui avait abouti à l'interpellation de la jeune femme. Âgée aujourd'hui de 26 ans, celle-ci a été mise hors de cause dans l'enquête.(...)
http://www.bfmtv.com/societe/colmar-un-pretre-soupconne-de-viol-sur-mineure-a-ete-ecroue-1042673.html
==========================
(il y a dix ans c'était période critique septennale des 49 ans)

jeudi 29 septembre 2016

suicide

Edmonton – Talonnée depuis quelques semaines par un groupe d’internautes baptisée Creep Catchers qui l’accusait de leurre d’enfant, une jeune femme d’Edmonton s’est enlevée la vie au début du mois, a rapporté Global News mercredi. Le groupe de justiciers Creep Catchers écume le web à la recherche de prédateurs sexuels avant de les confronter et de les exposer sur internet. En août, il a publié une vidéo sur son site dans lequel un membre confrontait et accusait Katelynn McKnight, 27 ans, d’avoir tenté de leurrer une enfant pour obtenir une relation sexuelle. Or, la jeune femme aurait plutôt souffert d’une maladie mentale. La mère de Katelynn, Cathy Dunn, s’interroge sur les tactiques du groupe. «Comment pouvez-vous confrontez les gens et assumer qu’ils sont coupables quand vous n’avez pas vraiment de preuves», s’est-elle questionnée. Mme Dunn admet toutefois qu’elle ignore si la dénonciation a bel et bien mené au suicide de sa fille, puisqu’elle avait déjà tenté de s’enlever la vie par le passé. Les policiers éprouvent aussi un certain malaise vis-à-vis du groupe. Selon eux, les interventions des internautes entrent parfois en conflit avec leur travail et peut même amener des prédateurs à déménager, avant de recommencer à leurrer des enfants ailleurs. «Les dommages que causent ce groupe à l’application de la loi et de la justice ne sont pas bien», a dénoncé Stephen Camp, de l’unité de lutte contre l’exploitation sexuelle des enfants sur internet. Creep Catchers avait réalisé un coup fortement médiatisé en confrontant et dénonçant Dario Devic, un policier de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) de Surrey, en Colombie-Britannique, en début septembre. Il a été accusé de leurre d’enfant quelques jours plus tard, selon CBC. 16
http://www.journaldemontreal.com/2016/09/29/accusee-de-leurre-denfant-par-des-internautes-elle-se-suicide-1
=================
date-of-birth January 19, 1989 date-of-death September 7, 2016
(suicide à l'arrivée du jour critique émotionnel E15 en période critique septennale des 28 ans à cinq mois de l'anniversaire)
(pas trouvé l'âge de Dario Devic)

suicide

Caen Soupçonné d'attouchements sexuels, à Caen. Le moniteur d'auto-école se suicide Le moniteur d'auto-école qui devait être jugé, à Caen (Calvados), le 4 octobre 2016, pour attouchements sexuels sur ses élèves, s'est donné la mort. Le procès n'aura pas lieu. Un moniteur d’auto-école soupçonné d’attouchements sur ses élèves Il avait déjà tenté de se suicider 14 mai 2016. Ce jour-là, en pleine leçon de conduite, le moniteur, âgé de 50 ans, aurait voulu se suicider sous les yeux d’une élève en se jetant sous une voiture puis sous un camion sur le périphérique de Caen. Il s’en sortira avec des blessures légères. L’enquête ouverte après cet incident aboutira à des témoignages inquiétants d’élèves du moniteur. Celui-ci aurait échangé des caresses en échange d’heures de conduite gratuites ou aurait réclamé des baisers lorsque les jeunes filles rataient leurs manœuvres. Huit victimes présumées, dont certaines mineures, auraient été recensées par les enquêteurs. Un procès devait se tenir devant le tribunal correctionnel de Caen, mardi 4 octobre 2016. Le suicide du prévenu entraîne, de fait, l’annulation de ce procès.
http://www.normandie-actu.fr/soupconne-d-attouchements-sexuels-a-caen-le-moniteur-d-auto-ecole-se-suicide_233975/
====================
(période critique septennale des 49 ans)
http://www.libertebonhomme.fr/2016/10/01/temoignages-exclusifs-apres-le-suicide-du-moniteur-d-auto-ecole-a-caen-nos-filles-avaient-besoin-du-proces-pour-se-reconstruire/

correction

Supermarkt-Chef soll Dieb totgeprügelt haben: Opfer traute sich nicht zur Polizei Ein tödlicher Fall von Selbstjustiz nach einem Ladendiebstahl sorgt in Berlin für Aufsehen. Opfer ist ein 34-jähriger Mann. Er wurde angegriffen und traute sich offenbar nicht, zur Polizei zu gehen. Auch zum Arzt ging er viel zu spät. Kurz darauf war er tot. Der Filialleiter eines Berliner Supermarktes soll einen Ladendieb so brutal geschlagen haben, dass dieser wenige Tage später starb. Die Gewalttat ereignete sich nach Polizeiangaben vom Donnerstag bereits am 17. September. Der 34-jährige Ladendieb soll am frühen Morgen in dem Supermarkt im Bahnhof Lichtenberg aufgefallen sein. Der 29-jährige Filialleiter soll den Mann daraufhin nicht der Polizei übergeben, sondern ihn misshandelt haben. Das hätten die Ermittlungen im Supermarkt und anschließende Vernehmungen ergeben, teilten Polizei und Staatsanwaltschaft in Berlin mit. Erst zwei Tage nach dem Angriff ging das Opfer zu einem Arzt in Lichtenberg. Der diagnostizierte schwere Gesichtsverletzungen und schickte den Mann zur stationären Behandlung in ein Krankenhaus. Das Krankenhauspersonal informierte die Polizei. Fotos der Polizei zeigen den Verletzten mit einer großen Wunde über dem linken Auge. Einen weiteren Tag später, am 20. September, starb der Mann an seinen Verletzungen.(...)
http://www.focus.de/panorama/welt/schlimmer-vorfall-in-berlin-supermarkt-chef-soll-dieb-totgepruegelt-haben-opfer-traute-sich-nicht-zur-polizei_id_6008085.html
==================

un gérant de supérette de Berlin (âgé de 29 ans) a surpris un voleur dans son magasin (un homme de 34 ans). au lieu de remettre l'individu à la police il s'est chargé de sévèrement le corriger. à un tel point que l'homme, qui avait peur d'aller voir la police ou un médecin... est décédé de ses blessures trois jours après.
(périodes critiques septennales des 28 et 35 ans)

justice

Californie : des manifestants demandent justice après la mort d'un Noir abattu par la police Alfred Olango, qui était non armé, a été tué dans la nuit de mardi à mercredi par la police à El Cajon, dans la banlieue de San Diego.
http://www.francetvinfo.fr/monde/usa/etats-unis-manifestation-en-californie-apres-la-mort-d-un-homme-noir-tue-par-la-police_1847323.html
===================
(Richard Gonsalves: El Cajon Police Officer Who Killed AlfredOlango Identified)

drame

Un demandeur d'asile abattu par la police à Berlin Un demandeur d'asile de 29 ans qui s'apprêtait à attaquer au couteau un autre réfugié dans un foyer d'accueil à Berlin a été abattu par des policiers dans la nuit de mardi à mercredi, ont annoncé la police et le Parquet. La police avait initialement été appelée vers 18H30 GMT dans cet établissement du centre de la capitale allemande afin d'interpeller un demandeur d'asile de 27 ans soupçonné d'avoir abusé mardi soir dans un parc voisin d'une enfant réfugiée de six ans vivant dans le même foyer, selon un communiqué de la police. Au moment où le suspect, qui était menotté, était assis dans le véhicule des policiers, un autre réfugié est sorti du foyer un couteau à la main et s'est précipité sur lui, selon ce communiqué. Selon plusieurs témoins, l'homme, peut-être le père de l'enfant, a crié: "Tu ne vas pas survivre à ça!", a écrit l'agence de presse allemande DPA. "Il a ignoré les multiples sommations lui enjoignant de s'arrêter, en conséquence de quoi plusieurs policiers ont fait feu sur lui", ont expliqué dans un communiqué le Parquet et la police. (...)
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=25331&hl=
===================
(les deux personnes concernées par la période critique septennale des 28 ans)

drame

Etats-Unis: un adolescent, soupçonné d'avoir tué son père, tire dans une école Trois personnes ont été blessées lors d'une fusillade dans une école élémentaire de Townville en Caroline du sud, et le tireur - un adolescent - a été arrêté Le suspect a tiré sur deux autres garçons dans la cour de l'établissement, les blessant respectivement à la jambe et au pied, ainsi que sur une enseignante, touchée à l'épaule, de l'école primaire de Townville, en Caroline du Sud. La fusillade a éclaté dans l'après-midi, a indiqué la police lors d'une conférence de presse. Le mineur "a été interpellé, il n'y pas de danger pour les habitants", a déclaré le capitaine Garland Major, du bureau du shérif du comté d'Anderson. "Toutes les victimes ainsi que le suspect sont blancs, il n'y a pas de connotation raciste associée à ces faits" qui "ne sont liés à aucun type de menace terroriste", a précisé le bureau du shérif dans un communiqué. Une enquête pour homicide a été ouverte après la mort d'un homme de 47 ans, Jeffrey DeWitt Osborne, retrouvé mort dans une maison à quelque trois kilomètres de l'école. Il s'agirait du père du suspect, a indiqué le médecin légiste, Greg Shore. (...)
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=25329&hl=
===================
(le tireur serait âgé de 14 ans)
édit 2/10/2016 : 
Jesse Osborne's attorney confirmed that his client just turned 14 three weeks ago.
(nous sommes donc à proximité de l'anniversaire)
(le père qui a été tué est né le 8 juillet 1969 et se trouvait en jour critique émotionnel E1 la veille du drame)

mercredi 28 septembre 2016

drame

Cardiff : un couple retrouvé poignardé à mort Le corps sans vie d'un couple a été retrouvé mercredi matin à proximité du magasin Matalan où ils travaillaient tous les deux à Cardiff, en Grande-Bretagne. Zoe Morgan, 21 ans, et Lee Simmons, 34 ans, ont tous les deux été poignardés à mort. Les victimes, qui étaient en couple depuis environ 4 mois, travaillaient toutes les deux en tant que vendeurs dans la même boutique. Ils s'étaient rencontrés sur leur lieu de travail et étaient très amoureux. Selon les premiers éléments de l'enquête, ils ont été attaqués vers 5H30 du matin alors qu'ils quittaient la boutique. Le meurtrier s'en serait d'abord pris à Zoé. Lee a ensuite été poignardé en tentant de défendre sa petite amie. Un suspect, âgé de 20 ans, a été interpellé à son domicile 25 minutes après la macabre découverte. Il connaîtrait les deux victimes. Source : Mirror le 28 septembre 2016
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=25325&hl=
====================

drame

Drame de Gréez-sur-Roc : l'hypothèse d'un crime passionnel privilégiée Les enquêteurs penchent pour l'hypothèse d'un crime passionnel après la découverte de 2 corps sans vie, mardi soir dans une petite maison du bourg de Gréez-sur-Roc, près de la Ferté-Bernard. Un homme de 57 ans aurait tué sa compagne de 46 ans, puis se serait donné la mort . Les gendarmes poursuivent leurs investigations après la découverte ce mardi de 2 corps sans vie dans une petite maison à Gréez-sur-Roc, dans l'Est de la Sarthe. Un drame conjugal qui est survenu mardi, en début de soirée. "Aux environs de 18h50, une jeune fille de 13 ans contacte la gendarmerie en indiquant que sa mère vient de lui envoyer un SMS lui disant qu'elle était séquestrée par son compagnon dans une maison à Gréez-sur-Roc" explique le procureur de la République du Mans, Fabrice Belargent. Cette alerte déclenche immédiatement l'envoi d'une patrouille qui arrive en une dizaine de minutes. "Les gendarmes ont alors constaté sur place la présence de 2 corps. Celui d'un homme qui était pendu et celui d'une femme qui était en train de se consumer". Cette femme, qui n'a pas encore été identifiée avec certitude, présentait une blessure à l'arme blanche au niveau de la carotide et des traces d'hydrocarbures ont été relevées sur le corps. Par ailleurs, plusieurs couteaux ont été retrouvés dans l'habitation par les gendarmes a indiqué le parquet. Un homme maladivement jaloux Très rapidement, les enquêteurs penchent pour un crime passionnel. Ce que confirme le procureur : "L'hypothèse qui a été élaborée, c'est que la femme a été tuée par son compagnon qui s'est après donné la mort". Un scénario que les autopsies, pratiquées ce jeudi à Angers, devront confirmer. Ce qui est sûr, c'est que l'homme âgé de 57 ans était réputé violent et "maladivement jaloux" selon Fabrice Belargent. Le couple, qui s'était rencontré en janvier dernier, se querellait très fréquemment. Quelques heures avant le drame, une dispute a d'ailleurs éclaté confie une voisine. (...)Condamné pour violences et menaces de mort en 2015 Le quinquagénaire avait été condamné à 2 reprises en 2015 pour des violences et des menaces à l'encontre de ses anciennes compagnes. Il écope ainsi d'une peine de 18 mois d'emprisonnement avec sursis, puis 4 mois ferme. Mais il n'ira jamais en prison bénéficiant d'un aménagement de peine à savoir le port d'un bracelet électronique depuis mars 2016.
 2ème drame familial en 6 ans à Gréez-sur-Roc Cette mesure n'a en tout cas pas permis d'éviter un nouveau drame familial à Gréez-sur-Roc alors que la commune n'a pas encore totalement tourné la page de celui de 2010. Il y a 6 ans un habitant avait tué son frère d'un coup de pistolet. Cela fait beaucoup pour un petit village de 350 âmes dit le maire Gérard Clément : " C'est la deuxième fois que cela nous arrive. On est un village qui se veut paisible et malheureusement, cela tombe sur nous. J'espère que ce n'est qu'un hasard parce que c'est lourd à porter. On a beaucoup de peine".
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/un-couple-retrouve-mort-greez-sur-roc-en-sarthe-1475070432
========================

un drame de la période critique septennale des 56 ans.
les périodes critiques sont souvent en cause lors de drames conjugaux et familiaux : le drame de 2010 cité est un drame des périodes critiques communes des deux frères - pcseptennales des 63 et 56 ans)
http://www.lemainelibre.fr/actualite/assises-marcel-correge-condamne-a-13-ans-de-reclusion-criminelle-25-10-2013-70110

chute

Une adolescente de 14 ans du lycée Marcelin-Berthelot de Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne) a fait une chute mortelle du troisième étage de son établissement ce mercredi.  L’élève, scolarisée en seconde dans ce lycée, est décédée vers 12 h 30 après « plusieurs tentatives de réanimation des services de secours pendant une heure », a indiqué une source policière. Suicide, accident, acte malveillant d’un camarade ? « Aucune piste n’est écartée pour l’instant », selon cette même source. Une enquête a été ouverte.
http://www.leprogres.fr/faits-divers/2016/09/28/une-ado-se-tue-en-chutant-dans-son-lycee
===================

problèmes

Mireille Darc frappée par deux hémorragies cérébrales L'actrice bientôt octogénaire est hospitalisée à Paris depuis le 19 septembre en raison de graves problèmes de santé. Son époux, Pascal Deprez, s'est voulu malgré tout rassurant.  «Il y a deux semaines, elle a commencé à avoir mal à la tête pendant tout le week-end. Elle avait fait une hémorragie qui, par miracle, se situe entre le cerveau et la boîte crânienne. C'est-à-dire qu'elle n'aura aucune séquelle», a précisé sur RTL, Pascal Deprez, l'époux de la comédienne depuis 2002. «Quand elle a fait une deuxième hémorragie cérébrale, il y a eu un grand moment de panique (...) J'ai eu la peur de ma vie», a-t-il ajouté. Depuis, Mireille Darc aurait récupéré certaines de ses facultés, dont la parole. «Elle a vraiment failli mourir mais le ciel attendra. Ce n'est pas encore pour cette fois-ci. Elle va bien, même peut-être très bien», a encore affirmé son époux. (...)
http://www.lefigaro.fr/cinema/2016/09/28/03002-20160928ARTFIG00364-mireille-darc-frappee-par-deux-hemorragies-cerebrales.php
==================
(19 septembre est jour critique physique P6 dans un épisode triplement critique au sortir de la pcseptennale des 77 ans)
septembre 2016 (15/05/1938)
Je 15
Ve 16
Sa 17
Di 18 E(1)
Lu 19 P(6)
Ma 20 P(7)
Me 21 I(9)
Je 22
Ve 23
Sa 24

décès

Shimon Peres né Szymon Perski le 2 août 1923 à Wiśniew (en Pologne à l'époque, actuellement Vishnyeva en Biélorussie) et mort le 28 septembre 2016 à Ramat Gan (Israël), est un homme d'État israélien.
(Wikipédia)
===================
(décès la veille de son jour critique émotionnel E8)

apaisée

Trooz: Martine Dewitte se dit «apaisée» après le décès de son «bourreau» Dimanche, Martine Dewitte était placée sous mandat d’arrêt pour l’assassinat d’André Harray, âgé de 98 ans et domicilié rue Grand’Rue à Trooz, juste en face de chez Martine. Son avocate lui a rendu visite en prison. « Apaisée », Martine Dewitte découvre cependant le monde carcéral. La Troozienne de 48 ans a expliqué qu’elle avait été victime d’attouchements de la part de son voisin alors qu’elle n’avait que 7 ans. 41 ans après, elle a décidé de se venger et elle l’a tué samedi matin, alors qu’il se trouvait, avec son épouse alitée, Élisabeth, dans son coquet pavillon niché dans un écrin de verdure. Son avocate lui a rendu visite en prison ce lundi. « Elle a l’état d’esprit de quelqu’un qui est apaisé maintenant qu’il n’est plus là. » Source : La Meuse le 27 septembre 2016
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=25318&hl=
================
un assassinat en période critique septennale des 49 ans (rythmes courts à voir) alors que les faits pourraient correspondre à la période critique septennale des 56 ans de la victime.


mardi 27 septembre 2016

décompensation

Il avoue un assassinat et tente de se suicider Un des accusés de l'assassinat au cutter d'un adolescent de 14 ans, en 2013, a tenté de se suicider aujourd'hui aux assises du Rhône, après avoir reconnu pour la première fois à l'audience être l'auteur des coups mortels. Âgé aujourd'hui de 27 ans, Yannis Varaille "a reconnu être l'auteur des coups de cutter. Puis, lors de la pause, il s'est tranché les veines avec une lame de rasoir provenant de la maison d'arrêt", a précisé à l'AFP son avocat Me Michel Jallot. Les gardes ont pu l'arrêter dans son geste avant que l'entaille ne soit trop profonde et ont appelé les secours. Il a pu ensuite rejoindre le banc des accusés "avec un énorme bandage au bras gauche et s'est peu à peu ressaisi", a ajouté Me Jallot. Yannis Varaille comparaît depuis hier devant la cour d'assises du Rhône, à Lyon, avec Anthony Berger, 31 ans, tous deux jugés pour assassinat, et sa soeur Marine Varaille, 22 ans, poursuivie pour complicité. Le 2 mai 2013, ils auraient attiré Fabian Ristic, dit Léo, dans un guet-apens avant de l'égorger au cutter et de le noyer dans le Rhône. Le lendemain, le corps de l'adolescent avait été retrouvé sur les rives du Rhône, à Sablons-sur-Isère (Isère), avec une plaie béante au cou. Yannis Varaille et Anthony Berger avaient été interpellés le lendemain, s'accusant réciproquement d'avoir porté les quatre coups de cutter et impliquant aussi Marine Varaille. Il a fallu attendre le deuxième jour du procès, mardi, pour que Yannis Varaille avoue: "Oui, c'est moi qui l'ai tué", a-t-il dit après avoir demandé que ses parents sortent de la salle d'audience. "Sa tentative de suicide est sans doute un problème de décompensation, après avoir gardé tout cela pour lui pendant des années. Mais il est aussi soulagé", a estimé son avocat. Le verdict est attendu vendredi soir.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2016/09/27/97001-20160927FILWWW00369-il-avoue-un-assassinat-et-tente-de-se-suicider.php
=========================
(période critique septennale des 28 ans)

arrêté

Le policier arrêté projetait un double assassinat Un policier carolo de 35 ans a été interpellé lors d'une opération policière, lundi après-midi. Il avait été repéré par un service de renseignements étranger à la suite de l'achat d'armes et d'explosifs sur le darkweb. Il projetait vraisemblablement de les utiliser pour assassiner deux personnes. Le parquet de Charleroi a confirmé ce mardi le double mandat d'arrêt décerné à charge de Thomas V., un policier local de 35 ans appartenant au GSA (Groupe de Sécurisation et d'Appui) de la zone carolorégienne. Le juge d'instruction l'a inculpé d'importation illégale d'armes et d'une double tentative d'assassinat. Une enquête a donc été ouverte par la police judiciaire fédérale. Plusieurs livraisons d'armes ont été effectuées par voie postale. Il s'agirait des nouveaux petits amis de ses ex-compagnes Les forces de l'ordre avaient bouclé lundi la rue Tienne Saint-Gilles à Marcinelle où est domicilié le suspect. Ce dernier a été interpellé par les forces spéciales et de nombreux éléments ont été saisis sur place, parmi lesquels figurent manifestement les armes.
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=25317&hl=
===================
(période critique septennale des 35 ans)

tentative de suicide

Tentative de suicide à Mantes : un homme se jette dans la Seine Ce lundi peu avant 17 heures, une policière a sauvé une personne suicidaire de la noyade. Selon nos informations, un homme d’une soixantaine d’années s’est jeté du pont de Mantes-Limay dans la Seine. Alertés, les policiers sont arrivés rapidement sur place ainsi que les sapeurs-pompiers. Une policière a plongé dans le fleuve et a réussi à ramener le sexagénaire. Ce dernier était apparemment alcoolisé. Les secours l’ont ensuite pris en charge. Ses jours ne seraient pas en danger.
http://www.mantes-actu.net/tentative-de-suicide-a-mantes-un-homme-se-jette-dans-la-seine/
====================

accident ou suicide

La Rochette : un homme se trouvant sur les rails est percuté par un train L’enquête est en cours pour établir s’il s’agit d’un suicide ou bien d’un accident.Un homme âgé de 35 ans a été percuté par le train Montargis-Paris alors qu’il se trouvait sur les voies, à hauteur du passage à niveau du chemin des Brolles, à La Rochette, dans la nuit de samedi à dimanche. Vers 00 h 20, le conducteur du train a entendu un bruit qu’il a assimilé à un choc et a découvert un individu inconscient sur le sol. L’homme a été percuté par l’arrière et présentait en outre plusieurs fractures aux tibias. Malgré les tentatives de réanimation par les secours, il est décédé sur place. « Aucun élément concernant un suicide n’a été relevé pour le moment », précise la police. Un courrier a été retrouvé dans une poche, ce qui a permis de remonter jusqu’à un proche de la victime.
http://www.leparisien.fr/la-rochette-77000/la-rochette-un-homme-se-trouvant-sur-les-rails-est-percute-par-un-train-26-09-2016-6152407.php
==================
(période critique septennale des 35 ans)

accident ou suicide

Accident ou suicide ? Une femme tombe du pont de Brotonne et se noie  Les sapeurs-pompiers ont pris en charge le corps d'une femme décédée par noyade, ce mardi matin vers 7 heures 30. La victime était âgée d'une cinquantaine d'années. Selon les premiers éléments, elle se serait jetée dans le vide du pont de Brotonne. Le corps sans vie a été récupéré par l'équipage d'un remorqueur. Une enquête est ouverte afin de d'établir précisément les causes de la mort. Accident ou suicide ? C'est l'enquête ouverte par la gendarmerie qui devra le déterminer.
http://www.infonormandie.com/Accident-ou-suicide-Une-femme-tombe-du-pont-de-Brotonne-et-se-noie_a14244.html
====================
(période critique septennale des 49 ans ?)

suicide

Suicide de Pierre-Yves Brossault: un particulier découvre l'horreur chez lui En dépit de l’avis de recherche lancé, le vendredi 16septembre, par la famille de Pierre-Yves Brossault, le corps de celui-ci a été découvert pendu, le jeudi22, chez un particulier, route de Nouzonville, à Charleville-Mézières.Le Carolo Pierre-Yves Brossault a été retrouvé mort: une enquête est ouverte Appel à témoins après la disparition inquiétante d'un homme à Charleville Cet homme de 29 ans avait quitté l’hôpital psychiatrique de Bélair le mercredi 14, en faussant compagnie aux surveillants médicaux. À la suite de la découverte du corps, le parquet avait ouvert une enquête en recherche des causes de la mort, afin d’apporter toutes les réponses nécessaires à la famille du défunt. Il a ainsi été procédé à un examen du corps, à l’institut médico-légal de Reims. L’examen a permis d’établir que la mort était due à une pendaison sans l’intervention d’un tiers. Par ailleurs, le médecin légiste a fait remonter la date du décès à au moins huit jours plus tôt. Il en conclut que le désespéré s’est donné la mort juste après être sorti de l’hôpital, qu’il avait quitté sans autorisation. La macabre découverte a été faite non loin de là dans une remise appartenant à un particulier. Ce dernier s’y rendant très peu, il n’a réalisé qu’au bout de huit jours que le désespéré s’était tué chez lui. Contacté ce lundi soir, le procureur de Charleville-Mézières, Laurent de Caigny, a indiqué que « l’ensemble des vérifications opérées jusqu’à présent permet de confirmer le caractère autolytique (suicidaire, ndlr) du décès et l’absence de toute infraction pénale. »
http://www.lunion.fr/810269/article/2016-09-26/suicide-de-pierre-yves-brossault-un-particulier-decouvre-l-horreur-chez-lui
==========================
(période critique septennale des 28 ans ?)

surmédiatisation

Briis-sous-Forges : un collectif dénonce la « surmédiatisation » du suicide de Marion  Briis-sous-Forges, lundi soir. Près de 300 personnes ont assisté à une réunion du collectif du collège Jean-Monnet pour dénoncer la « surmédiatisation » de Nora Fraisse, qui estime que sa fille Marion, s’est suicidée à cause du harcèlement scolaire lorsqu’elle étudiait dans l’établissement.Sur les grilles du collège, des dizaines de rubans colorés ont été accrochés. Comme pour se protéger de la « déflagration que causera » le téléfilm « Marion, 13 ans pour toujours », diffusé sur France 3 mardi soir, et pour dire « stop aux accusations, ce collège n’est pas celui décrit par les médias ». Ce lundi soir, près de 300 personnes — enseignants, parents et adolescents — ont témoigné à l’occasion d’une réunion publique leur « soutien » à un collectif de membres de l’équipe pédagogique du collège Jean-Monnet à Briis-sous-Forges. Un établissement soumis à une véritable tempête médiatique et émotionnelle depuis le 13 février 2013. Ce jour-là, une élève de 4e, Marion Fraisse, se suicide en se pendant dans sa chambre. L’adolescente de 13 ans laisse une lettre où elle confie se sentir mal au collège et où elle désigne des camarades. Depuis, sa maman, Nora Fraisse, se bat pour savoir qui est responsable de la mort de sa fille et milite contre le harcèlement scolaire. Elle a aussi écrit le livre « Marion, 13 ans pour toujours », paru en janvier 2015 aux éditions Calmann-Lévy, vendu à près de 150 000 exemplaires. Son adaptation à la télévision, qui mettra un nouveau coup de projecteur sur ce drame, a fait réagir l’équipe pédagogique. Car elle estime que l’ouvrage de Nora Fraisse — et donc le film qui en découle — est « une œuvre de fiction qui correspond à une thèse partisane, certes respectable mais qu’il convient d’aborder avec une extrême réserve ». « Le suicide de Marion est une tragédie, et la douleur de la famille Fraisse est immense et nous la partageons, ont répété ses membres. Mais cela fait trois ans que nous sommes accusés de faits pour lesquels aucun personnel de direction, enseignant ou élève n’a été mis en examen. » « Nous sommes dans l’impossibilité de nous en sortir » Quatre jeunes filles, aujourd’hui en Terminale, se sentent elles aussi trop pointées du doigt : « Nous devons déjà vivre avec la perte de Marion, c’est très dur, confient-elles. Mais depuis trois ans, nous sommes dans l’impossibilité de nous en sortir un peu, car il y a le livre, puis le film, où tout le monde va se dire : ça s’est passé au collège de Briis. » Celles qui ont autrefois côtoyé Marion au collège estiment qu’elles n’ont « pas du tout vécu les scènes du film ou celles que Nora Fraisse raconte dans son livre ». Une position que la maman de Marion, contactée avant cette réunion, n’a pas souhaité commenter. « Moi, je fais ce que j’ai à faire pour que cela ne se reproduise plus », a-t-elle insisté. À partir de mercredi, des cellules psychologiques seront à nouveau mises en place pour les élèves du collège aujourd’hui devenus lycéens.
http://www.leparisien.fr/briis-sous-forges-91640/briis-sous-forges-un-collectif-denonce-la-surmediatisation-du-suicide-de-marion-26-09-2016-6152489.php
=============

il est vrai que lorsque l'on regarde la position des rythmes et cycles de la jeune fille, elle se trouve dans une situation suicide "habituelle" (pour moi qui m'intéresse aux cycles psychiques humains depuis quelques décennies, "habituelle" parce que l'on retrouve les trois "éléments suicide" à rechercher généralement lors de ce type de drame). ce qui ne veut pas dire qu'elle n'a pas été harcelée, mais un harcèlement va pouvoir être ressenti avec une ampleur démesurée en situation de période critique septennale et de jour critique émotionnel, qui sont de fréquents "éléments suicide" même en cas de non harcèlement, mais par suite des sévères états dépressifs qu'ils peuvent causer...
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/2015/02/pour-toujours.html
aussi
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/p/prudence-en-cas-denvies-suicidaires-il.html

agression

Agressée chez elle par un gendarme Un gendarme de 44 ans sera jugé en décembre à Nantes pour avoir agressé une jeune femme à son domicile jeudi soir à Sainte-Luce-sur-Loire (Loire-Atlantique), avec un autre homme et alors qu’il n’était pas en service.  Ce gendarme de la brigade de Saint-Luce-sur-Loire avait été rapidement interpellé vendredi par la section de recherches d’Angers. Déféré au parquet de Nantes, il a été placé sous contrôle judiciaire avec une date de comparution devant le tribunal correctionnel fixée au 15 décembre pour « violences volontaires en réunion et avec usage d’une arme », ainsi que pour « violation de domicile », a indiqué le parquet. Le gendarme a depuis été suspendu de ses fonctions. Jeudi soir, il s’était rendu, en civil et en compagnie d’une de ses relations, muni d’un taser privé, dans une maison de Sainte-Luce-sur-Loire, et avait agressé une jeune femme de 24 ans, qui a reçu une journée d’incapacité totale de travail (ITT). L’agresseur présumé ne « connaissait apparemment pas » la victime, selon le parquet.
http://www.lejsl.com/faits-divers/2016/09/27/agressee-chez-elle-par-un-gendarme
===================

violences conjugales

Au Havre, il avait roué de coups sa compagne enceinte de cinq mois Tribunal. Le Havrais n’a pas supporté que sa compagne refuse qu’il rentre à la maison ivre et accompagné. «Une intolérance majeure à la frustration » a été retenue par l’expert-psychiatre qui a rencontré Saïd. « Il veut obtenir immédiatement satisfaction », ajoute le médecin. De plus, le Havrais de 35 ans « ne se sent pas concerné ». Il « ne se sent pas responsable de ses actes ». Le 8 août dernier, il a notamment serré le cou de sa concubine enceinte de cinq mois. Parce qu’elle n’acceptait pas qu’il rentre à la maison, ivre, avec un copain. (...)
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=25316&hl=
==================

violences conjugales

Violences conjugales : Rouen, une mère et son nourrisson entre la vie et la mort au CHU - Une femme de 20 ans, enceinte de 8 mois, a été « massacrée » par son compagnon, près de Rouen. Le pronostic vital de la mère et de son bébé, sorti en urgence par césarienne, est engagé. La Brigade criminelle recherche activement le compagnon de la jeune femme.« Le suspect s’est acharné. On peut clairement parler de massacre », confie une source judiciaire. Depuis ce lundi, une femme âgée de 20 ans lutte contre la mort au Centre hospitalier universitaire (CHU) de Rouen. « Dans un état pitoyable », la jeune femme enceinte de 8 mois a été admise aux urgences de Charles-Nicolle dans la matinée, déposée par un proche. Les médecins ont dû procéder à une césarienne pour sortir le nourrisson du ventre de sa mère en détresse respiratoire. « Il était en arrêt cardiaque, les médecins ont dû le réanimer », indique cette même source, qui précise également que le pronostic vital de l’enfant est toujours engagé. Face à la gravité des blessures infligées, la direction du CHU de Rouen a fait un signalement au procureur de la République de Rouen, qui a confié les investigations à la Sûreté départementale. D’après nos informations, la mère, qui vit à Maromme, aurait été violemment frappée par son compagnon. Cet homme, âgé de 19 ans, serait également le père du bébé. Il est actuellement en fuite et recherché activement par les policiers de la Brigade criminelle. A ce stade des investigations, on ignore les circonstances dans lesquelles la victime a été frappée. L’enquête ne fait que démarrer
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=25315&hl=
==================
(l'individu a été interpellé au domicile de sa mère)

http://www.paris-normandie.fr/accueil/drame-conjugal-pres-de-rouen--mon-client-a-ete-pris-d-un-coup-de-folie-declare-me-alexis-julia-EY6980996#.V_DDjvQ9kbA
 « Mon client a reconnu les faits de violences sur sa compagne, mais conteste formellement les faits de tentative d’homicide. Il regrette énormément les violences qu’il a commises. Il explique qu’il a été pris d’un coup de folie, par jalousie. Il ne sait pas comment il en est arrivé là, il ne parvient pas à l’expliquer »
(rythmes courts à voir)

drame

Familiendrama: Wer warf den Stein auf die A7? Die Polizei fahndet fieberhaft nach dem Unbekannten, der einen Klotz auf die A7 schmiss. Als das Auto einer jungen Familie dagegen fuhr, wurde alle vier Insassen schwer verletzt. Zwölf Kilo wog der Betonklotz, den ein Unbekannter in der Nacht zum Sonntag bei Heidenheim auf die A7 geworfen hat. Das Auto einer Familie fuhr dagegen. Die vier Insassen waren gerade auf dem Heimweg von einer Familienfeier, alle wurden schwer verletzt: Die 25-jährige Mutter schwebt noch in Lebensgefahr. Der Vater und die vier und sechs Jahre alten Kinder seien stabil, sagte eine Sprecherin der Polizei Ulm gestern auf Anfrage. Dort hat die Kripo nun eine Sonderkommission eingerichtet, die nach dem Täter fahndet und wegen versuchten Mordes ermittelt. Denn der Unbekannte hat den Beton-Pflasterstein erst mehrere Meter von einer nahen Baustelle zur Autobahnbrücke getragen, um ihn hinabzuwerfen. (...)
http://www.augsburger-allgemeine.de/panorama/Familiendrama-Wer-warf-den-Stein-auf-die-A7-id39195607.html
=======================

la police tente de retrouver une personne qui a jeté dans la nuit de samedi à dimanche un morceau de béton de 12 kg sur une autoroute depuis un pont. une voiture qui arrivait a été accidentée et les quatre passagers, un couple et leurs deux enfants de 4 et 6 ans, gravement blessés. la vie de la mère, âgée de 25 ans, est en danger. le couple et ses enfants rentraient d'une fête familiale.

retrouvés morts

Un jeune couple retrouvé mort Deux morts mystérieuses à Bereldange L'enquête est toujours en cours. Les corps sans vie d'un couple ont été retrouvés à Bereldange ce dimanche. L'homme, âgé de 31 ans et la femme, âgée de 29 ans, sont morts presque simultanément et de manière inexplicable. Le couple participait, selon nos informations, à une randonnée du côté de Vianden dimanche. Peu après, ils ont été pris de nausées et se sont évanouis. Un médecin a pratiqué une autopsie lundi afin de déterminer la cause de la mort soudaine de ces jeunes gens, mais l'hypothèse d'un empoisonnement est ici à prendre en compte. Les résultats de cette autopsie n'ont pas encore été communiqués: les tests toxicologiques prennent généralement plus de temps.
http://www.wort.lu/fr/luxembourg/un-jeune-couple-retrouve-mort-deux-morts-mysterieuses-a-bereldange-57ea10feac730ff4e7f67046
==================

lundi 26 septembre 2016

drame

Jura : un mort, un blessé dans un huis clos familial Hier soir, le procureur de la République de Lons-le-Saunier, Jean-Luc Lennon, demeurait extrêmement prudent. Les investigations étaient toujours en cours au 41, de la Grande-Rue, à Rans (Jura), et quasiment aucune audition n’avait pu être menée dans des conditions satisfaisantes. La seule certitude disponible est que le drame découvert en fin de matinée dans ce paisible village relève d’un huis clos familial certainement étouffant. C’est la mère, bien qu’alcoolisée, qui a donné l’alerte à 11 h 10. Sur place, sapeurs-pompiers et gendarmes ont découvert un homme mort. Robert Pin, 70 ans, le père de famille, tué semble-t-il d’un seul coup de couteau reçu à la gorge, qui a atteint la veine jugulaire. À ses côtés un homme grièvement blessé de plusieurs coups de couteau, le fils âgé de 34 ans qui, au vu de son état, a été héliporté au centre hospitalier de Dijon. Selon le voisinage, M. Pin était « sympathiquement apprécié » ; par contre, son fils était connu pour son intempérance. L’alcool pourrait donc être au cœur de ce drame familial, dont on ne savait pas, hier soir, s’il s’était déroulé dans la nuit ou au cours de la matinée. La rumeur d’un parricide n’était quant à elle « ni confirmée ni infirmée » par le parquet jurassien. « Pour l’instant on ne sait même pas si l’on est en présence d’un homicide », expliquait le procureur Lennon, coupant court à toute spéculation. L’enquête a été confiée à la brigade des recherches de Dole, à laquelle la section des recherches de Besançon a apporté son soutien.
http://www.estrepublicain.fr/faits-divers/2016/09/26/jura-un-mort-un-blesse-dans-un-huis-clos-familial
===================
(les deux personnes en période critique septennale - rythmes courts à voir)

fusillade

Yvelines: le forcené qui a blessé grièvement deux personnes par balles s'est rendu Un homme d'une soixantaine d'années a ouvert le feu ce lundi midi, sur le parking d'un supermarché de Port-Marly, dans les Yvelines. Deux personnes ont été très grièvement blessées. Le RAID est intervenu sur place. Un sexagénaire a ouvert le feu lundi à deux reprises devant un supermarché du Port-Marly, en région parisienne, blessant grièvement deux personnes avant de se rendre au bout de quelques heures aux forces de police d'élite du Raid. "Il n'y a pas encore d'éléments sur ses motivations, ni sur le choix des victimes, c'est vraiment trop tôt", mais "nous n'avons aucun soupçon d'indice d'un acte terroriste", a déclaré sur place le procureur de Versailles, Vincent Lesclous, après l'arrestation du suspect. "C'est vraiment d'ordre privé", a-t-il encore insisté devant plusieurs journalistes. Une femme et un homme très grièvement blessés L'auteur présumé des tirs, un client régulier du supermarché âgé de 61 ans, a ouvert le feu vers 11h45 sur le parking du magasin Super U de cette commune des Yvelines, à l'ouest de Paris. Armé "très probablement" d'un fusil de chasse, selon le parquet, il a très grièvement blessé une femme de 57 ans et un homme de 73 ans, pour lesquels le pronostic vital est engagé, ont rapporté des sources proches de l'enquête. Les deux victimes ont été transportées vers les hôpitaux Georges-Pompidou à Paris et Percy à Clamart, dans les Hauts-de-Seine. (...)
http://www.bfmtv.com/societe/yvelines-un-forcene-blesse-tres-grievement-deux-personnes-par-balles-le-raid-sur-place-1041234.html
===================

décédé

Le Docteur Michel Hellin, l’homme qui a foncé sur un groupe de cyclistes ce samedi faisant six blessés, est décédé dans la nuit de dimanche à lundi. Il est décédé de mort naturelle, selon nos informations. Son décès confirme ce que son épouse nous avait confié à l’issue du drame qui a fait plusieurs blessés parmi les cyclistes : le médecin était malade, ce qui expliquait, selon sa version, l’accident.(...)
http://www.7sur7.be/7s7/fr/1502/Belgique/article/detail/2886393/2016/09/26/Le-medecin-d-Estaimpuis-implique-dans-un-accident-est-decede.dhtml
===============================

meurtre et suicide

Creuse : un homme tue sa compagne avant de se donner la mort Une enquête pour homicide volontaire est ouverte en Creuse. Ce dimanche, à Saint-Sulpice-les-Champs, entre Pontarion et Aubusson, un homme de 48 ans a tiré sur sa jeune compagne avant de retourner l'arme contre lui. Il est décédé à l'hôpital, il s'agirait d'un drame familial. (...)Alerte a été donné par un témoin qui était au téléphone avec le couple en pleine dispute. Une fois sur place, les secours trouvent deux corps dans une chambre maculée de sang. La jeune femme est morte d'un coup de fusil dans l'abdomen. L'homme est gravement blessé à la tête. Il est emmené à l’hôpital et meurt dans la soirée. Que s'est-il passé ? Vraisemblablement un coup de sang de l'homme, 48 ans, originaire d'Aubusson. Il fréquentait la jeune anglaise de 21 ans depuis plusieurs années. Mais il y a un mois le couple s'était séparé, elle va vivre chez sa mère.. avant de revenir ce dimanche. Pour les enquêteurs, la piste du crime passionnel ne fait guère de doutes. Mais des investigations sont tout de même menées : analyses dans la maison, audition de l'entourage, autopsie des corps ce mardi matin. Une enquête a été ouverte par le parquet de Guéret pour homicide volontaire puis suicide. Aujourd'hui le calme est revenu dans le village d'Ahys, les habitants sont incrédules. Ils décrivent un couple apparemment sans histoire, discret, qui louait une maison, dans le village de Hays, depuis environ deux ans.
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/saint-sulpice-les-champs-un-homme-tue-sa-compagne-1474885416
=====================
(deux personnes en période critique septennale... rythmes courts à voir.)

fusillade

Etats-Unis :  Au moins six personnes ont été blessées par un homme qui a ouvert le feu à Houston (Texas, Etats-Unis), lundi 26 septembre, avant d'être abattu par les forces de l'ordre, ont annoncé la police et les pompiers. Selon les autorités, le suspect a tiré entre 20 et 30 balles sur les véhicules qui passaient devant un centre commercial. Le suspect serait un avocat qui aurait eu un contentieux avec son cabinet. (...)
http://www.francetvinfo.fr/monde/usa/etats-unis-plusieurs-personnes-blessees-par-balles-a-houston_1843003.html
=========================
 Attorney Nathan DeSai 46 has been identified as the alleged shooter

la situation sous réserve d'exactitude de la donnée :
 (veille du jour critique émotionnel E1 - proximité anniversaire)

 Nathan Desai ND Houston, TX Male , Age 46 , 9 /1 /1970

26 septembre 2016 (1/09/1970)
Ve 23 P(12)
Sa 24
Di 25
Lu 26
Ma 27 E(1)
Me 28
Je 29 P(18) I(1)


verdict

Verdict L'assassinat de son épouse l'envoie en prison pour 30 ans La cour d'assises des Yvelines a rendu son verdict dans l'affaire Darcy : 30 ans de réclusion criminelle L’homme qui a fêté ses 50 ans devant les jurés a écopé de 30 années de réclusion criminelle, au-delà des réquisitions prises. Il dispose d’un délai de 10 jours pour faire appel de la sentence. Son avocat a déjà fait savoir qu’il entendait prendre cette direction. François Darcy était renvoyé devant la cour, accusé d’avoir assassiné son épouse, Sylvie (Fumadelles de son nom de jeune fille), le 26 février 2012. Le couple vivait à Montigny-le-Bretonneux. Au terme d’un week-end amoureux, au cours duquel ils avaient fêté leurs 10 ans de mariage, Sylvie avait été retrouvée morte dans sa voiture entièrement calcinée. François Darcy avait été retrouvé blessé par balle, à l’épaule gauche, juste à côté. Aux gendarmes, il avait expliqué s’être arrêté en pleine forêt, sur le petit parking de terre proche de l’Abbaye de Port-Royal. Il avait eu envie d’uriner et ne pouvait pas attendre d’arriver à l’hôtel, en vallée de Chevreuse. C’est en sortant de sa voiture que quelqu’un lui aurait tiré dessus. Il se serait évanoui. En reprenant ses esprits, il aurait prévenu les secours, face à son Audi qui brûlait. Au cours de son procès, différents experts ont livré plusieurs théories. Certains affirmaient que François Darcy avait pu se tirer dessus lui-même. D’autre que cela était impossible. Au cours de l’audience, plusieurs témoins ont rapporté que le couple ne s’entendait plus. Dans son journal intime, Sylvie avait écrit son intention de divorcer. François Darcy semblait l’ignorer, avouant tout de même des désaccords profonds, notamment pour l’éducation des enfants et sa passion pour les armes. La famille supportait également de lourds crédits à la consommation. Plus de 80 000 euros à rembourser. “ Aux jurés, l’homme a réaffirmé sa position des premiers jours, celle de l’innocence. « Une silhouette a pointé un laser sur moi. Je n’ai pensé qu’à une chose : fuir. Oui j’ai des armes et je tire dans un club. Mais je n’ai jamais tiré sur quelqu’un. » « Je n’ai pas tué Sylvie. Je vous fais confiance », a-t-il lancé aux jurés avant qu’ils ne délibèrent. Dans cette affaire, l’avocate générale avait demandé une peine de 25 ans et le retrait de l’autorité parentale. Elle a estimé qu’il s’agissait d’un « crime déguisé », estimant que François Darcy était un homme cynique. Pour la partie civile, maître Fournier a interrogé l’accusé. « Qu’allez-vous dire à vos deux enfants quand leur colère d’adolescent aura remplacé leurs larmes d’enfants ? » De son côté, l’avocat de François Darcy a plaidé sur le registre du doute. Pour Yves Bedouk, « tout peut aussi bien l’accuser que l’innocenter. D’autant plus qu’il n’y a pas de témoin, pas de preuve et pas de mobile ». Et que le dossier comporte des « zones d’ombres », accentuées par des « investigations insuffisantes ». Reste un dernier mystère. Après six jours de procès, on ignore encore comment est morte Sylvie Fumadelles. L’état de son corps, carbonisé, n’a pas permis au médecin légiste de le dire. Source : 78 Actu le 22 septembre 2016
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=13370&hl=darcy
==============

on peut regarder la situation le jour du drame (mais il faut tenir compte de la préméditation éventuelle si c'est le cas) (*16/09/1966) (la victime (jour neutre le jour du drame) née sauf erreur le 18 septembre 1963 donc au même moment de l'année que son époux, se trouve dans sa période critique septennale des 49 ans - les deux personnes à cinq mois de leur anniversaire)

26 février 2012 (16/09/1966) (jour critique intellectuel i1 à l'entrée dans l'épisode critique physique P18/P19 équivalent à un jour critique émotionnel)
Ve 24 E(22)
Sa 25
Di 26 I(1)
Lu 27 P(18)
Ma 28 P(19)
Me 29

(F Darcy a fait appel)

limogé

Viorel Moldovan, l'entraîneur d'Auxerre, limogé suite à ses propos tenus vendredi L'entraîneur d'Auxerre Viorel Moldovan, qui avait violemment critiqué ses dirigeants vendredi soir, a été limogé. Auxerre n'a plus d'entraîneur. Viorel Moldovan, qui avait succédé à Jean-Luc Vannuchi, a été démis de ses fonctions lundi matin. Le technicien roumain paye le très mauvais début de saison de son équipe (19e du classement) et également ses vives critiques à l'égard des dirigeants... Vendredi soir, après la défaite de l'AJA à domicile contre le Havre (0-1), il avait pointé du doigt le mauvais recrutement, les problèmes de management et regretté de n'être jamais écouté par ses supérieurs.
http://www.lequipe.fr/Football/Actualites/Viorel-moldovan-l-entraineur-d-auxerre-limoge-suite-a-ses-propos-tenus-vendredi/731057
==============
jour de vérité et/ou jour des excès de paroles et autres... c'est fréquemment le jour critique émotionnel que çà arrive. Moldovan entrait vendredi soir dans son jour critique émotionnel du lendemain samedi. 

23/24 septembre 2016 (8/07/1972)
Me 21 P(1)
Je 22
Ve 23
Sa 24 E(22)
Di 25
Lu 26 P(6)
Ma 27 P(7)

drame

Biterrois : un enfant de 12 ans tué à l'arme blanche par son frère à Sauvian Un drame familial a eu lieu samedi soir dans les rues de Sauvian, un village au sud de Béziers. "Samedi soir vers 23 h, un garçon de 12 ans a été retrouvé mort dans une rue de Sauvian, a confirmé le vice procureur de la République de Béziers, Jean-Claude Miquel. Un mineur de 17 ans a été placé en garde à vue dans les locaux de la brigade territoriale de Valras." Selon nos informations, la personne en garde à vue serait le propre frère de la victime qui l'aurait tué à l'arme blanche. Par la suite, le suspect aurait tenté de masquer les preuves avant de revenir chez lui où il a été interpellé par les gendarmes. Les faits se seraient produits dans la maison familiale. (...)
http://www.midilibre.fr/2016/09/25/sauvian-12-ans-et-tue-par-son-frere,1398625.php
====================

dimanche 25 septembre 2016

à l'arbalète

Il se tire une flèche dans le thorax avec une arbalète Samedi, à 13 h 30 à l'entrée du village de Montolieu, un automobiliste blessé a été signalé aux pompiers par une témoin et voisine de la victime. L'homme, âgé de 45 ans et résidant dans la commune, avait tenté de mettre fin à ses jours plus de deux heures auparavant dans un bois situé près du bassin de Saint-Denis. Après s'être tiré à l'aide d'une arbalète une flèche dans la poitrine qui a frôlé le cœur, et malgré l'agonie jouant avec le temps, il a fini par reprendre le volant de son véhicule pour rallier son domicile. Réputé bipolaire, souffrant de troubles psychiatriques et récidiviste en matière de tentative de suicide, il a été conduit dans un état grave (la flèche ayant traversé le thorax de part en part) par le SMUR de Carcassonne assisté des pompiers dans un hôpital de Toulouse. Les gendarmes de la communauté de brigades de Conques-sur-Orbiel ont retrouvé dans le sous- bois l'arbalète abandonnée.
http://www.ladepeche.fr/article/2016/09/25/2425993-tire-fleche-thorax-arbalete.html
=================

suicide

Un agent de sécurité de 20 ans se suicide au centre de rétention de Cornebarrieu Dans la nuit du samedi 24 au dimanche 25 septembre, un jeune adjoint de sécurité travaillant au centre de rétention de Cornebarrieu a mis fin à ses jours sur son lieu de travail.  Il est passé à l’acte avec son arme de service. C’est un geste désespéré qui arrive malheureusement trop souvent dans notre corporation, a réagi Didier Martinez, du syndicat Unité SGP Police – FO. Pas de lien avec les conditions de travail Selon le syndicaliste, le geste de l’adjoint de sécurité, qui a pris son poste il y a à peine un mois, n’a pas de lien avec le travail mais a suscité un grand émoi auprès de la profession.
http://actu.cotetoulouse.fr/un-agent-de-securite-de-20-ans-se-suicide-au-centre-de-retention-de-cornebarrieu_46224/
==========================
(suicide en période critique septennale des 21 ans - rythmes courts à voir)
voir aussi  http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/2016/09/suicide_24.html

retrouvé mort

Disparu depuis huit jours, il est retrouvé mort en forêt Ludovic Ludovic, cet habitant de Tracyle- Val porté disparu depuis le 16 septembre, a été retrouvé mort, vendredi vers 20 h 45 dans un endroit très isolé de la forêt de Tracy. Il s’agirait, selon les premières constatations de la gendarmerie, d’un suicide. Ludovic, 35 ans, avait quitté son domicile à vélo ce jeudi là, et ses proches restaient sans nouvelle depuis cette date. Un avis de disparition inquiétante avait été publié par la gendarmerie et affiché dans de nombreuses communes de l’Oise. Sa famille avait prévu, hier matin, une battue pour le retrouver.(...)
http://www.leparisien.fr/espace-premium/oise-60/disparu-depuis-huit-jours-il-est-retrouve-mort-en-foret-25-09-2016-6148345.php
(*8/06/1981 ? = jour neutre)
=============
(période critique septennale des 35 ans)

fusillade

États-Unis : cinq morts dans une fusillade, le tireur arrêté Un homme armé a tué vendredi soir quatre femmes et un homme dans un centre commercial de l'Etat de Washington, dans le nord-ouest des Etats-Unis. Après 24 heures de cavale, le suspect, Arcan Cetin, 20 ans, né en Turquie, a été arrêté. Selon le porte-parole de la police de l'Etat de Washington, Mark Francis, le suspect se nomme Arcan Cetin, est âgé de 20 ans, et réside à Oak Harbor, une ville voisine de Burlington, commune de quelques milliers d'habitants à 110 km au nord de Seattle où a eu lieu la fusillade vendredi soir. Aucun autre suspect n'est recherché. (...) La police, alertée à 18h58 (02h58 heure de Paris), est intervenue rapidement et le centre commercial a été évacué. Sur une séquence tirée de la vidéo-surveillance, et diffusée par les médias locaux, on voit le suspect, jeune, muni de ce qui pourrait être un fusil. Un premier bilan avait fait état de quatre personnes tuées, quatre femmes, mais un homme transporté à l'hôpital dans un état critique a succombé à ses blessures, avait indiqué Mark Francis. (...)Il y a une semaine, un homme a blessé au couteau neuf personnes dans un centre commercial du Minnesota avant d'être abattu par la police. Le groupe Etat islamique a revendiqué l'attaque et les autorités ont ouvert une enquête pour potentiel acte de terrorisme.
http://www.lefigaro.fr/mon-figaro/2016/09/24/10001-20160924ARTFIG00049-etats-unis-quatre-morts-dans-une-fusillade-dans-l-etat-de-washington.php
https://en.wikipedia.org/wiki/2016_Cascade_Mall_shooting
==================
(apparemment drame de la période critique septennale des 21 ans - idem l'attaque citée au Minnesota - pas de données de naissance pour l'instant, pour voir les rythmes courts)

édit :
 The suspect has been identified as 20-year-old Arcan Cetin Born on August 20, 1996,
https://en.wikipedia.org/wiki/2016_Cascade_Mall_shooting

23 septembre 2016 (20/08/1996) 
Ma 2 E(1)
Me 21 P(1)
Je 22
Ve 23
Sa 24
Di 25
Lu 26 I(17)

cela donne un jour neutre, le 23 septembre (toutefois à un mois de l'anniversaire, en période critique septennale des 21 ans)

drame

Hérault : à Galargues et Saussines, la piste du drame familial se dessine Ce vendredi 23 septembre au matin, entre Galargues et Saussines, une séparation difficile entre époux a tourné au drame. Un homme, entre 40 et 50 ans, a sérieusement blessé son ex-femme. Selon nos informations, cet ancien chef d'une entreprise de Montpellier, actuellement en redressement judiciaire, est parti de la maison familiale à Galargues (Hérault), entre 8 h et 9 h, au volant de son Audi blanche, pour aller sept kilomètres plus loin, à Saussines, où s'était installée sa femme après leur séparation remontant à quelques mois. Après l'avoir repérée dans les rues du village, il aurait percuté son épouse, qui était à pied, avant d'aller s'encastrer dans une maison voisine. Ce père de deux enfants est alors sorti de sa voiture avec une arme blanche et a asséné un ou plusieurs coups à son épouse. Sérieusement blessée, elle a été transportée par les pompiers aux urgences de l'hôpital Lapeyronie à Montpellier. Son mari, "très sportif" selon ses voisins qui le voyait régulièrement faire son footing, a ensuite tout laissé sur place et serait reparti en courant à Galargues. Rentré chez lui, il a mis le feu à sa maison. Caché dans son domicile, il a finalement été interpellé par les autorités, alors qu'il venait de s'automutiler avec un couteau.(...)
http://www.midilibre.fr/2016/09/24/il-poignarde-sa-femme-et-met-le-feu-a-leur-maison,1398538.php
=======================
(âge non précisé)

samedi 24 septembre 2016

heurts

De violents heurts entre policiers et manifestants ont fait des blessés, hier, à Charlotte en Caroline du Nord, après la mort d’un homme noir abattu par un policier lui aussi noir. Une douzaine de membres des forces de l’ordre ont été blessés, ainsi qu’un nombre indéterminé de manifestants. Plusieurs véhicules de police ont été attaqués et endommagés. La police, en tenue anti-émeutes, a fait usage de gaz lacrymogène. Les manifestants s’étaient rassemblés après le décès de Keith Lamont Scott, 43 ans, en brandissant des pancartes affirmant « les vies des Noirs comptent » et scandant le slogan « Pas de justice, pas de paix ». Brentley Vinson, le policier qui a abattu la victime, a été suspendu de ses fonctions en attendant les résultats d’une enquête administrative. Il faisait partie d’un groupe de policiers mandatés pour arrêter un suspect. Appel au calme Keith Lamont Scott, qui n’était pas la personne recherchée, était dans une voiture sur un parking d’immeuble et en possession d’une arme à feu, selon la police. La discussion s’est envenimée et les policiers ont affirmé s’être sentis menacés par Keith Lamont Scott jusqu’à ouvrir le feu. La famille conteste cette version des faits et affirme que la victime avait seulement un livre à la main. La maire de Charlotte, Jennifer Roberts, a appelé les habitants de la ville au calme. Cette affaire « mérite des réponses et une enquête complète va être menée », a-t-elle promis. Les tensions raciales ont été ravivées aux États-Unis depuis deux ans après bavures et violences policières, souvent envers des hommes noirs non armés.
http://www.ledauphine.com/faits-divers/2016/09/21/un-noir-tue-nouveaux-heurts

Brent Vinson Birthday is Sept. 2
http://www.liberty.edu/Flames/index.cfm?PID=10872&TeamID=9&RosterID=3184
=================
(sous réserve de bonnes données)

l'intéressé étant âgé de 26 ans serait alors né en 1990 ce qui donne une situation "à risque" curieusement... ressemblante à celle de la policière qui a tué un homme à Tulsa... (1) :

20 septembre 2016 (2/09/1990)
Sa 17I(9)
Di 18 E(22)
Lu 19
Ma 20
Me 21 P(18)
Je 22 P(19)
Ve 23
Sa 24
Di 25 E(1) I(17)

(entrée le soir dans l'épisode critique physique P18/P19, à proximité de l'anniversaire 26, année critique intellectuelle i26)


(1) http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/2016/09/bavure.html

suicide

Un policier briviste s’est donné la mort, jeudi 22 septembre, en début d’après-midi, dans le jardin de son domicile corrézien, avec son arme de service. Avant de commettre l’irréparable, ce père de famille, âgé de 41 ans, avait revêtu son habit professionnel. Policier en poste au commissariat de Brive, au sein de la BAC de nuit, il s’était investi récemment au sein du club de volley, le CABC Volley, où il avait été élu dirigeant lors de l’assemblée générale du 9 septembre. Ses obsèques auront lieu mardi à 9 h 15, au centre funéraire de la Fournade à Brive.
http://www.lepopulaire.fr/limousin/actualite/departement/correze/2016/09/24/suicide-d-un-policier-briviste-avec-son-arme-de-service_12085620.html
===============

les suicides de policiers et gendarmes que j'ai relevés ces derniers temps sont presque toujours des suicides septennaux... 
ici aussi,  suicide de la période critique septennale des 42 ans. les rythmes courts sont à voir car on a tendance à se suicider son jour critique émotionnel ou un jour à côté. attention donc aux sévères downs pouvant être induits naturellement par nos périodes critiques septennales et notre jour critique émotionnel... il nous faut y être préparé...
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/2016/09/suicide_3.html

assassinat

Une femme a été tuée par balles, à Pantin (Seine-Saint-Denis), vendredi soir, près de la cité des Pommiers. Les faits se seraient produits rue de Candale, vers 21 h 40. La victime se trouvait apparemment au volant de sa voiture lorsqu'elle a été touchée de cinq balles dans la tête. «Le tireur, à scooter, a passé un bras à travers la vitre, probablement ouverte, et a tiré sur elle, à l'intérieur de la voiture», rapporte une source proche de l'affaire, indiquant que plusieurs témoins étaient dans le secteur, suffisamment proches pour entendre si le tueur avait proféré des propos. «Aucune parole à caractère islamophobe, n'a été proférée», poursuit cette source, en écho au voile que portait la victime, détail vestimentaire qui nourrit des interrogations sur le mobile de l'assassin, toujours recherché. La victime serait une femme d'une trentaine d'années, originaire de Seine-Saint-Denis mais qui ne vivait pas à Pantin. C'est grâce à la voiture qu'elle conduisait qu'elle a pu être identifiée, mais des vérifications restent en cours pour confirmer son identité. Six douilles ont été retrouvées sur les lieux. Il pourrait s'agir de 9 mm. Le parquet de Bobigny a ouvert une enquête pour «assassinat» et saisi la brigade criminelle de Paris. Source : Le Parisien le 23 septembre 2016
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=25286&hl=
================

drame

Fontenay-le-Pesnel : Un frère et sa soeur retrouvés morts. Il était malade, elle le soignait… Les faits se sont passés ce mercredi 21 septembre 2016. Un homme a découvert le corps de son frère, 64 ans, et de sa soeur âgée de 60 ans, dans leur maison à Fontenay-le-Pesnel dans le Calvados. Inquiets de ne pas avoir de nouvelles depuis plusieurs jours, il a découvert les deux corps sans vie. Les gendarmerie de Bayeux ont aussitôt ouvert une enquête. Les deux victimes vivaient ensemble depuis plusieurs années. L’homme était un paisible retraité de l’industrie automobile, mais il avait d’importants problèmes de santé. Il venait d’être amputé d’une jambe et était soigné par sa soeur. Dans la commune, cette famille bien connue depuis plusieurs générations a la réputation d’être « une famille sans histoires », Aucune trace d’effraction, de lutte ou d’altercation semblent écarter la thèse de l’agression. Reste à savoir s’il peut s’agir d’un suicide voulu par les deux membres de cette famille.
http://www.topnormandie.com/fontenay-pesnel-tragedie-familiale-frere-soeur-retrouves-morts/
====================
(période critique septennale des 63 ans pour le frère)

dépressions

Vous êtes dépressif ? Alors prenez garde aux morsures de chat ! Mais comment les chercheurs ont-ils pu lier les morsures de chat à la dépression ? C'est très sérieux ! D'après une étude de Popular Science, les personnes dépressives seraient davantage exposées aux morsures de chat ! Cette étude a été menée par une équipe de l'université américaine, auprès de plus d'un million de personnes, et sur une longue période de 10 ans. Ils ont récolté les données de nombreux hôpitaux concernant des patients soignés pour des morsures de chat. En épluchant les dossiers des patients, les scientifiques se sont rendu compte que près de 50% des personnes reçues pour une morsure de chat, ont également été traitées pour dépression ! Mais le chiffre le plus marquant n'est pas celui là... 86% des personnes mordues par un chat et souffrant de dépression sont des femmes. On le sait, la compagnie d'un animal aide à soulager pour certains, la déprime et l'isolement. Les bienfaits de la présence d'un compagnon poilu à quatre pattes est bien connue... mais problème : si le chat déteste les gens déprimés, comment fait-on ? Et bien en règle général, les morsures d'un animal envers le maitre, sont dûes la plupart du temps aux changement d'humeur et d'attitude de ce dernier. La dépression pourrait tout simplement être un comportement dérangeant pour les chats. Pourquoi particulièrement les femmes ? Là en revanche cela reste une énigme... Mais il y a plus inquiétant encore ! La déprime ne serait-elle pas transmise justement par le chat lui-même ? Une hypothèse encore plus angoissante est ressortie de cette étude... Et si le chat nous transmettait lui même les syndrôme de la déprime ? En effet, les propriétaires de chats auraient des risques plus grands d'être infectés par le parasite Toxoplasma gondii, celui là même, fortement présent, dans les excréments de chats. En faisant la litière de son matou, le maitre peut-être infecté par ce parasite. Celui-ci serait à l'origine de modifications dans le cerveau humain... et pourrait engendrer par conséquent, un état dépressif !
http://www.tendanceouest.com/actualite-194099-vous-etes-depressifalors-prenez-garde-aux-morsures-de-chat-.html
=======================
c'est intéressant, et j'aurais tendance à regarder la situation des rythmes et cycles de toutes ces personnes au moment de la morsure du chat : les animaux semblent en effet ressentir nos épisodes critiques (induisant dépression et états dépressif (voir effectivement agressifs) parfois momentanés p.ex. pour le jour critique émotionnel hebdomadaire) comme des épisodes ou comportements d'agressivité... et auront alors tendance à nous agresser donc aussi mordre, probablement par peur et/ou réflexe de défense...

fusillade

Etats-Unis: tirs dans un centre commercial, trois morts. Au moins quatre personnes ont été tuées et plusieurs blessées par des tirs dans un centre commercial de l'Etat de Washington Un homme armé a tué vendredi soir au moins trois personnes et blessé deux autres dans un centre commercial de l'Etat de Washington, dans le nord-ouest des Etats-Unis, avant de prendre la fuite, selon la police qui a lancé une chasse à l'homme. D'après la police, il y aurait au moins un suspect. Il s'agit d'un "homme hispanique vêtu de gris", a déclaré sur Twitter le sergent Mark Francis, un porte-parole de la police de l'Etat de Washington. Les tirs ont eu lieu dans le centre commercial Cascade Mall de la ville de Burlington, à quelque 110 km au nord de Seattle. Le centre commercial a été évacué et la police est intervenue en vitesse. Sur une séquence tirée de la vidéo-surveillance, et diffusée par la police, on voit le suspect armé d'un fusil. Le porte-parole a précisé aux journalistes que trois femmes avaient été tuées et deux hommes blessés, dont l'un est dans un état critique. Il avait auparavant fait état de quatre morts. D'après le policier, le suspect a été vu pour la dernière fois en train de se diriger à pied vers une autoroute qui passe à proximité du centre commercial situé à Burlington, une ville entre Seattle et la frontière canadienne. "Nous recherchons activement le suspect et des pistes", a ajouté le sergent Francis. (...)
http://www.ladepeche.fr/article/2016/09/24/2425649-etats-unis-tirs-centre-commercial-moins-quatre-morts.html
===============

vendredi 23 septembre 2016

bavure

La policière qui a tué Terence Crutcher inculpée d'homicide involontaire  Les poursuites visant Betty Shelby ont été annoncées alors que, à l'autre bout des Etats-Unis, la ville de Charlotte est en proie à un violent mouvement de protestations déclenché par la mort d'un Noir, également tué par balle par un policier. La policière "est visée par un mandat d'arrêt", a précisé dans une conférence de presse le procureur Steve Kunzweiler. Une policière américaine qui a abattu un Noir non armé dans l'Oklahoma a été inculpée jeudi d'homicide involontaire, dans un contexte de débat national sur les abus des forces de l'ordre à l'encontre des Afro-Américains. Elle est accusée d'avoir ouvert le feu sur un homme, Terence Crutcher, qui était tenu en joue par les policiers après avoir marché jusqu'à son véhicule les mains en l'air. La scène, qui s'est déroulée vendredi sur une route de l'Oklahoma (sud) a été filmée sous deux angles différents par des caméras embarquées dans un hélicoptère et une voiture de la police. Crutcher n'était pas armé Selon les documents enregistrés au tribunal de Tulsa et consultés par l'AFP, Mme Shelby s'est crue menacée par M. Crutcher, même si aucune arme n'a été retrouvée sur lui, ni dans sa voiture. Le décès de Terence Crutcher est venu s'ajouter à plusieurs affaires similaires de brutalités policières à l'encontre de Noirs non armés ces deux dernières années. A Charlotte, dans l'Etat de la Caroline du Nord, les autorités ont appelé jeudi en renfort les militaires de la Garde nationale pour contenir des manifestants qui dénoncent depuis mardi soir l'homicide d'un Noir par un policier. Source : Belga le 23 septembre 2016
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=25261&hl=
===============

une policière en situation de fragilité : 
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/2016/09/bavure.html

suicide

Reims: une jeune fille met fin à ses jours en se jetant du 5e étage Une jeune fille n'a pas survécu à une chute de plus de 15 mètres, ce matin à Reims.  Jeudi matin, vers 9 heures, une jeune fille a mis fin à ses jours en se jetant du cinquième étage d’un immeuble de la rue de Dunkerque à Reims. Elle a fait une chute d’environ quinze mètres. Les secours n’ont pu que constater son décès. Afin de s’assurer qu’elle était seule dans l’appartement, les pompiers y ont accédé au moyen de la grande échelle (la porte d’entrée était fermée à clef). La mère de la victime s’est présentée sur les lieux alors que les sauveteurs s’affairaient autour de sa fille. Prise de malaise consécutif à l’état de choc, elle a dû être transportée à l’hôpital. Les investigations menées par la police ont confirmé l’hypothèse du suicide.
http://www.lunion.fr/807354/article/2016-09-22/reims-une-jeune-fille-met-fin-a-ses-jours-en-se-jetant-du-5e-etage
======================
(âge non précisé)

suicide

Vitry: Une femme de 65 ans s'est suicidée avec une tronçonneuse, dans la nuit de jeudi à vendredi. C'est une vision d'horreur à laquelle ont été confrontés les policiers, dans la nuit de ce jeudi à vendredi, à Vitry. Une femme a été retrouvée décapitée à la tronçonneuse à son domicile, verrouillé de l'intérieur. Un voisin a donné l'alerte en entendant le bruit de l'outil. D'après les premiers éléments que révèle Le Parisien, il s'agirait d'un suicide: une lettre d'adieu a été retrouvée, ainsi que la tronçonneuse fixée à un tabouret avec du ruban adhésif. La femme n'en était pas à sa première tentative de suicide. 
http://www.bfmtv.com/societe/vitry-suicide-a-la-tronconneuse-1040380.html
==================

drame familial

Asthon, 19 ans, a tué ses parents dans leur sommeil Ashton Sachs a plaidé coupable mardi du meurtre de ses parents pendant leur sommeil et d’avoir tiré sur son petit frère, le laissant paralysé. Les faits se sont déroulés en 2014. Le 14 octobre prochain, Ashton Sachs saura s’il est condamné à la prison à vie ou non. Mardi, il a plaidé coupable des faits qui lui sont reprochés. Des faits d’une rare violence. En février 2014, ce fils d’une famille aisé de Californie a tué ses parents dans leur sommeil et laissé son petit frère paralysé après lui avoir tiré dessus, indique CBS. Le jour du drame, il a pénétré dans la villa et a tiré sur Andra Resa Sachs, 54 ans, et son époux Bradford Hans Sachs, 57 ans, qui se trouvaient dans leur chambre. Il s’est ensuite dirigé vers la pièce dans laquelle était son petit frère de huit ans. Il a aussi essayé de tuer sa petite sœur de 17 ans, mais a manqué sa cible, rapporte le «Los Angeles Times». C’est l’une des deux filles du couple qui a téléphoné aux secours, vers 2 heures du matin, pour raconter le drame qui venait de se jouer chez elle. Rapidement après la fusillade, les enquêteurs ont interrogé les membres de la famille –dont Ashton Sachs– mais n’ont alors pas trouvé «assez de preuves pour mener à un suspect direct», a expliqué le shérif Sandra Hutchens au «Orange County Register». Durant les funérailles de ses parents, Ashton Sachs, alors encore simple témoin dans cette affaire, avait d’ailleurs salué, en larmes, leur mémoire. «Il faisait tout parfaitement. Il était la seule personne qui pouvait faire autant que ma mère. Ils étaient parfaits ensemble. Ils étaient l’équipe idéale», avait-il lancé. Une famille trouble Tout n’était pourtant pas simple dans cette famille en apparence sans histoire. Les deux parents qui étaient à la tête de plusieurs sociétés lucratives et avaient cinq enfants –dont deux avaient été adoptés en Russie– s’étaient séparés il y a quinze ans, officiellement pour des «raisons financières». Ils continuaient cependant à cohabiter et à travailler ensemble, malgré une rupture houleuse marquée par les plaintes et les ordonnances restrictives. Après son arrestation, Ashton Sachs a expliqué qu’il ne faisait plus confiance à ses parents et qu’ils l’avaient humilié en préférant ses frères et sœurs. Il a également indiqué avoir arrêté l’école, passant ses journées à fumer de la marijuana. Les autorités ont annoncé que le plan de départ de l’accusé était de tuer ses parents et de se suicider ensuite. Les enquêteurs ne savent pas pourquoi il a préféré se retourner contre le reste de sa famille. Source : Paris Match le 22 septembre 2016
http://www.skcenter.org/forum/index.php?showtopic=19909&hl=
===================
April 20, 1994: Ashton Colby Sachs is born
Le jeune homme est accusé d’avoir tué ses parents, le 9 février, dans leur luxueuse demeure californienne

 9 février 2014 (20/04/1994)
Me 5 E(8)
Je 6
Ve 7 P(12)
Sa 8
Di 9 I(9)
Lu 10
Ma 11
Me 12 E(15)

... on retrouve là aussi le jour critique intellectuel i9... mon "jour des tueurs"... 
(père apparemment en période critique septennale des 56 ans :
BRADFORD HANS SACHS was born 6 February 1957
Ashton Schs écrit le 5/02 (jour critique émotionnel E8) :
He also regularly commented on a Facebook group; his last message there, posted Feb. 5, “Satan is that you?”, was an apparent reference to the game’s ban of the word Satan.
http://www.ocregister.com/articles/sachs-607553-ashton-andra.html

incendiaire

Incendie de la rue Myrha à Paris : un ancien locataire mis en examen  Le 2 septembre 2015, huit personnes avaient perdu la vie dans les flammes qui ont ravagé le 4 rue Myrha, dans le XVIIIe arrondissement de Paris.  Le jeune homme interpellé mardi aurait reconnu être à l'origine du sinistre survenu le 2 septembre 2015 dans le XVIIIe arrondissement de Paris, le plus grave dans la capitale depuis 2005. (...)Un peu plus d'un an après les faits, un ancien locataire de l'immeuble a été mis en examen et écroué pour dégradation volontaire par incendie ayant entraîné la mort et des blessures, révèle ce mercredi Europe 1. Interpellé mardi, cet homme de vingt ans aurait reconnu avoir mis le feu à sa boîte aux lettres et à une poussette avant de prendre la fuite.(...)
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/09/23/01016-20160923ARTFIG00130-incendie-de-la-rue-myrha-a-paris-un-ancien-locataire-mis-en-examen.php
http://www.liberation.fr/france/2016/09/23/incendie-rue-myrha-un-nouveau-suspect-ecroue-un-autre-libere_1507428
====================