mardi 17 octobre 2017

drame

Misshandelter Elfjähriger aus Neuss gestorben Ein elfjähriger Junge aus Neuss wurde so schwer misshandelt, dass er lebensgefährliche Verletzungen erlitt. Nun ist das Kind im Krankenhaus gestorben. Der Onkel des Jungen befindet sich in Untersuchungshaft. Der Junge war am 8. Oktober mit schwersten Verletzungen in einer Wohnung im Neusser Stadtteil Weckhoven gefunden worden. Rettungskräfte reanimierten den Jungen. Seitdem kämpften Ärzte in der Düsseldorfer Uniklinik um das Leben des Kindes. Am Dienstagnachmittag informierten Polizei und Staatsanwaltschaft in einer gemeinsamen Mitteilung über seinen Tod. Ein Sprecher der Staatsanwaltschaft Düsseldorf sagte, nach dem Tod des Jungen werde wegen vollendeten Mordes ermittelt. Sein 41-jähriger als Gewalttäter vorbestrafter Onkel soll dem Kind die Verletzungen zugefügt haben. Der Mann befindet sich in Untersuchungshaft und hat die Tat gestanden. Die Tat hat im Neusser Ortsteil Weckhoven für Entsetzen gesorgt. Am Sonntag organisierten Bürger eine Gedenkfeier mit Lichterzug. Der geständige Onkel des Kindes hatte vor seiner Festnahme seine Unschuld beteuert. Im Gespräch mit unserer Redaktion sagte der Mann, der Junge habe sich die Verletzungen beim Spielen zugezogen. Einen Tag später wurde der 41-Jährige festgenommen.
http://www.rp-online.de/nrw/staedte/neuss/misshandelter-elfjaehriger-aus-neuss-gestorben-aid-1.7149704
=============
un garçon de 11 ans est décédé des suites de graves blessures occasionnées par son oncle de 41 ans chez lequel il vivait. ce dernier avait d'abord prétendu que l'enfant s'est blessé en jouant, mais a avoué par la suite être l'auteur des sévices, apparemment coupures et coups de couteau. 
(période critique septennale des 42 ans - rythmes courts des deux personnes à voir le jour du drame)
(l'homme a déjà été condamné pour des violences)

drame

Häftling erhält Freigang und missbraucht Gefängnisangestellte Der Sexualstraftäter hätte im August 2018 entlassen werden sollen, bei 50 Ausgängen gab es keine Beanstandung. Doch nun missbrauchte er bei Freigang eine JVA-Bedienstete und tötete sich daraufhin selbst.  Ein Strafgefangener hat bei einem begleiteten Ausgang eine Bedienstete der Justizvollzugsanstalt Lingen missbraucht und sich anschließend getötet. Die Frau sei in medizinischer und psychologischer Behandlung, teilte das niedersächsische Justizministerium am Dienstag mit. Zu näheren Einzelheiten der Tat am Montag in Delmenhorst äußerte sich die Behörde nicht. Der 27-Jährige war wegen sexueller Nötigung in Spanien zu einer Freiheitsstrafe von sechs Jahren verurteilt worden und seit 2014 in deutscher Haft gewesen. Ansonsten war er nicht vorbestraft. Im Mai 2015 wurde er in das Behandlungsprogramm für Sexualstraftäter aufgenommen. Dabei absolvierte er bis Februar diesen Jahres alle erforderlichen Behandlungsschritte, bei 50 begleiteten Ausgängen gab es keine Beanstandungen. Im August 2018 hätte er seine Strafe abgesessen.(...)
https://www.welt.de/vermischtes/article169724911/Haeftling-erhaelt-Freigang-und-missbraucht-Gefaengnisangestellte.html
=========
l'homme de 27 ans avait été condamné pour agression sexuelle et devait être libéré en 2018. 
lors d'une autorisation de sortie (il y en avait eu 50 avant celle-ci, sans problème) l'homme a violenté la jeune femme son accompagnatrice pénitentière... il s'est ensuite suicidé par pendaison. la victime a été prise en charge médicalement et psychologiquement.
(période critique septennale des 28 ans - rythmes courts à voir le jour du drame... on peut aussi regarder sa situation lors de l'agression précédente - pour laquelle il a été condamné - et apparemment commise en Espagne... dans ce genre de situation l'observation des rythmes psychiques d'une personne peut être d'une certaine utilité, agressions et suicides ayant tendance à avoir lieu en jours pulsions ; les faits arrivés peuvent alors donner des indications utiles, les récidives ayant tendance à se produire en situations analogue des rythmes psychiques).
un autre aspect à relever ici : l'homme s'est apparemment soumis à une thérapie de 2015 à 2017... le problème étant qu'après sa thérapie il entre probablement (données à voir) dans la période de pulsions qu'est la période critique septennale des 28 ans (après le 27ème anniversaire) mais les pros ne connaissent pas ces rythmes psychiques pour l'instant... (ni bien sûr les personnes concernées auxquelles il faudrait expliquer) et une thérapie peut bien entendu être efficace... en dehors d'une période de pulsions... mais moins lorsque celle-ci arrive...
(dans son malheur, l'accompagnatrice a eu plus de chance que Adeline qui a été tuée (Suisse) lors de la seconde sortie par celui qu'elle accompagnait - qui se trouvait alors dans son "jour critique intellectuel i9" (que j'appelle le "jour des tueurs" en raison de l'effet de désinhibition qu'il peut produire)(l'homme avait déjà commis un précédent viol en i9)
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/2017/09/adeline.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Fabrice_Anthamatten

drame

Quatre ans de prison, dont un an ferme, pour la puéricultrice qui a causé la mort de la petite Malaïka Le tribunal correctionnel de Bruxelles a condamné, lundi matin, Sylvie W. à une peine de quatre ans de prison, avec sursis pour ce qui excède un an. Cette ancienne puéricultrice de la crèche « Bébé câlins » à Berchem-Sainte-Agathe, âgée de 58 ans, a été reconnue coupable de coups et blessures volontaires ayant entraîné la mort de la petite Malaïka, en mars 2015. (...)  Dans la motivation de son jugement, le tribunal a retenu les conclusions des rapports des médecins. Ceux-ci affirmaient qu’il était hautement probable voire certain que la cause du décès était le syndrome du bébé secoué. Le tribunal a ensuite rappelé qu’il ressortait des témoignages que Malaïka allait bien jusqu’à sa sieste de début d’après-midi et que c’est juste après son réveil qu’elle avait fait un malaise. Or, il apparaissait que c’était la prévenue qui était allée chercher la petite fille dans son lit. Le tribunal n’a pas retenu l’argument de la défense, représentée par Me Sven Mary et Me Cédric Moisse, selon lequel la collègue de la prévenue n’avait entendu aucun bruit et aucun cri. (...) « Les experts sont formels : il faut nécessairement un acte violent pour causer les dommages observés. Cela ne peut être provoqué simplement en prenant mal l’enfant dans son lit. Un acte commis par imprudence n’est pas possible. Malaïka est forcément décédée des suites d’actes volontaires, après sa sieste, et ce ne pouvait être que par la prévenue », assoit le tribunal. La condamnée a désormais un mois pour faire appel du jugement si elle le souhaite. Malaïka, un bébé de 10 mois, était décédée à l’hôpital le 21 mars 2015, à la suite d’une hémorragie interne. Elle y avait été admise quelques jours plus tôt, le 19 mars 2015, après avoir fait un malaise à la crèche « Bébé câlins » à Berchem-Sainte-Agathe. L’autopsie avait ensuite révélé que l’enfant avait été victime du syndrome du bébé secoué. L’une des puéricultrices de la crèche avait été inculpée, soupçonnée d’avoir violemment secoué la fillette, peu avant son malaise.(...)
http://www.sudinfo.be/1964163/article/2017-10-16/quatre-ans-de-prison-dont-un-an-ferme-pour-la-puericultrice-qui-a-cause-la-mort
============
(période critique septennale des 56 ans - rythmes courts gardienne et bébé à voir)

retrouvé mort

Craponne-sur-Arzon : l’homme disparu a été retrouvé mort à Usson-en-Forez Un homme de 49 ans n’avait plus donné signe de vie depuis samedi 7 octobre (lire notre édition de mercredi). Il a été retrouvé mort. Son corps a été découvert par sa famille et les gendarmes, samedi à la mi-journée, dans les gorges de l’Ance, au lieu-dit « Monteillet », à Usson-en-Forez (Loire). Une enquête a été ouverte par les militaires ligériens en vue de déterminer les causes de la mort. Une autopsie devait être pratiquée afin de confirmer l’hypothèse privilégiée d’un geste désespéré. Le jour de sa disparition, cet homme était convoqué à la brigade de gendarmerie de Craponne-sur-Arzon dans le cadre d’une procédure classique. Il avait été renvoyé à son domicile, route d’Ollias, pour y chercher des pièces supplémentaires. Il n’était plus réapparu. D’importantes recherches avaient été menées par les gendarmes et un appel à témoins avait été lancé mardi soir.
http://www.leprogres.fr/haute-loire-43-edition-puy-en-velay/2017/10/17/l-homme-disparu-a-ete-retrouve-decede-a-usson-en-forez
============
(période critique septennale des 49 ans - rythmes courts à voir)

meurtre

Meurtre d'une étudiante française en Belgique : l'auteur avait déjà été condamné pour deux viols Dimanche 8 octobre, Patrick Vanderlinden, 54 ans, aurait étranglé et poignardé à deux reprises sa voisine, Louise Lavergne, étudiante de 23 ans.DR. L'assassinat de Louise Lavergne, 23 ans, commis à Liège le 8 octobre dernier par un violeur récidiviste sous bracelet électronique, crée le scandale en Belgique. La jeune fille avait signalé qu'il l'avait importunée. (...)Aucune violence sexuelle n'a été commise, d'après les éléments rendus publics par le parquet de Liège. L'enquête n'a pas duré bien longtemps. Le corps de la victime a été découvert lundi dernier et, dès le mardi, le suspect était interpellé. (...) «Une personne qui cède à une impulsion spontanée»  (...) L'affaire a suscité une onde de choc pour deux raisons. Déjà, le profil extrêmement dangereux du suspect. En 2003, il est mis en examen pour un viol. Libéré après moins d'un an de détention, il sera par la suite condamné à trois ans de prison avec sursis. Trois ans plus tard, en avril 2006, il récidive. Arrêté de nouveau pour viol, il est condamné à six ans de prison. Son précédent sursis tombe aussi. En 2015, il est remis en liberté conditionnelle, suivi par le tribunal d'application des peines. Au moment des faits, il se trouvait en «liberté sous surveillance» jusqu'en 2020, sous bracelet électronique, et faisait encore l'objet d'un suivi du fait de son statut de délinquant sexuel. Elle signale que son voisin s'est présenté nu à sa porte Mais le plus inquiétant est qu'en février 2015 (11), soit quelques semaines après son retour à la liberté, Louise Lavergne, la victime, est venue signaler à la police liégeoise que son nouveau voisin avait eu un comportement déplacé avec elle. Un certain Patrick Vanderlinden, dit-elle alors, récemment arrivé dans l'immeuble, a glissé sous sa porte une lettre enflammée, avant de se montrer nu en face d'elle. Il a fini par présenter ses excuses. Louise Lavergne était allée signaler les faits à la police, sans toutefois déposer plainte. La police a rédigé une fiche d'information. Mais sans, à l'évidence, vérifier le profil de Patrick Vanderlinden, sans quoi son passé de délinquant sexuel récidiviste et
http://www.leparisien.fr/faits-divers/meurtre-d-une-etudiante-francaise-en-belgique-l-auteur-avait-deja-ete-condamne-pour-deux-viols-16-10-2017-7334088.php
===========
( né 1963 = période critique septennale des 42 ans en 2005 - rythmes courts à voir lors des différents faits)

retrouvée morte

Mère de famille retrouvée morte : la thèse du meurtre confirmée Une femme est morte après avoir été frappée et étranglée. Le locataire de l’appartement était toujours en garde à vue hier soir. Dans cette résidence récente du boulevard Emile-Romanet, les habitants se connaissent peu. Les relations de voisinage sont réduites au bonjour-bonsoir, résume un jeune homme qui a appris dans le journal ce qui s’est passé, dans la nuit de vendredi à samedi dans un appartement proche, au numéro 11 de l’immeuble. Il ne se souvient d’ailleurs pas avoir croisé ce locataire de 37 ans, interpellé samedi matin et placé en garde à vue pour homicide volontaire. Ce Nantais a été longuement interrogé au commissariat hier. Les enquêteurs de police judiciaire cherchent à comprendre les circonstances dans lesquelles une mère de famille de 50 ans a trouvé la mort. (...)
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-mere-de-famille-retrouvee-morte-la-these-du-meurtre-confirmee-5317236
=============

sordide

Cour d'assises d'Aix-en-Provence : le meurtrier a roulé 50 fois sur sa victime Premier jour du procès d'Abdelmalek LAIB devant la cour d'assises d'Aix-en-Provence Un procès sordide, effroyable, s'annonce au Palais Monclar à Aix-en-Provence pendant deux jours et demi. Dans la salle de la cour d'assises, devant Abdelmalek Laib, le meurtrier présumé, le président décrit les faits. L'affaire remonte à la soirée du 11 janvier 2014. Ce soir-là, Nacim et Abdelmalek, domiciliés à Istres tous les deux, se rendent à Marseille pour passer la soirée. Dans la nuit, les deux hommes se retrouvent à bord d'une voiture, garée devant le supermarché "Monoprix", avenue du Prado. Ils sont vraisemblablement ivres. Après une dispute, Nacim sort de la voiture et s'assoie sur le trottoir. A ce moment-là, Abdelmalek, le conducteur, avance sur lui avec la voiture et l'écrase. Avec acharnement et détermination, la vidéo-surveillance montre qu'Abdelmalek a roulé 50 fois sur sa victime. Selon la famille de la victime décrivant la vidéo Il est descendu de la voiture pour vérifier si Nacim était bien mort avant de reprendre ses manœuvres meurtrières Le meurtre a été filmé par une caméra de surveillance du supermarché. A l'arrivée de la police sur les lieux du crime, le conducteur est retrouvé à quelques mètres de là, endormi au volant de sa voiture. Le verdict du procès est attendu mercredi prochain dans la soirée.
http://france3-regions.francetvinfo.fr/provence-alpes-cote-d-azur/bouches-du-rhone/aix-en-provence/cour-assises-aix-provence-meurtrier-roule-50-fois-sa-victime-1349187.html
070281?
=================
(une donnée de naissance, mais incertaine donc à confirmer, indique un jour critique émotionnel E15 le jour du drame en année critique intellectuelle i1)(rythmes victime également à voir)

drame

Tarbes : il frappe ses enfants avant de se jeter par la fenêtre Un terrible drame familial s'est produit, quartier Solazur, à Tarbes. Un homme a frappé ses deux jeunes enfants avant de se défenestrer depuis le quatrième étage dans la nuit de dimanche à lundi. Les faits se sont produits aux alentours de 23 heures. Ce père de famille, âgé d’une trentaine d’années, s’en est pris à ses deux enfants âgés de 4 et 7 ans, avant de se jeter par la fenêtre. L’homme a atterri sur le toit d’un garage. Il a été évacué vers un hôpital dans un état jugé très préoccupant, mais ses jours ne sont pas en danger. Les deux enfants ont aussi été hospitalisés, l’un deux souffrait notamment d’une fracture au bras. Pour l’instant, on ignore ce qui a motivé de tels gestes. On sait toutefois que cet homme était déjà connu défavorablement de la justice pour des faits de violence. Une enquête a été ouverte.
http://www.centpourcent.com/les-infos-10/tarbes-il-frappe-ses-enfants-avant-de-se-jeter-par-la-fenetre-8423
============
(âge non précisé - rythmes courts des trois personnes à voir)

drame

Une femme poignardée à mort, son fils arrêté La Chaux-de-Fonds (NE)Les deux auteurs présumés de l'homicide, dont le fils de la victime, ont été arrêtés dimanche à La Chaux-de-Fonds.  Un couple a été poignardé dimanche à La Chaux-de-Fonds. L'épouse âgée de 62 ans est décédée et son mari âgé de 36 ans est grièvement blessé. Les deux auteurs présumés de l'homicide, dont le fils de la victime, ont été arrêtés. La police a été alertée vers 21h30. Dans un appartement, les agents ont trouvé le corps sans vie de l'épouse, qui présentait des blessures à l'arme blanche, a expliqué la police cantonale neuchâteloise lundi dans un communiqué. Les premiers éléments recueillis sur place ont permis d'identifier les auteurs présumés. Une quarantaine de minutes après les faits, la police a pu interpeller le fils de la victime. Il n'a pas opposé de résistance. Il s'agit d'un homme de 31 ans domicilié dans la région. La personne qui l'accompagnait lors du drame s'est présentée à la police plus tard dans la nuit. Le mari de la victime s'était réfugié chez des voisins de palier. Il a été héliporté à l'hôpital de Berne. Son pronostic vital n'est pas engagé. Le Ministère public a ouvert une instruction pénale pour établir les causes et les circonstances de ce drame familial. (ats/nxp)
https://www.tdg.ch/suisse/faits-divers/femme-poignardee-mort-chauxdefonds/story/12400428
=============
(victimes en période critique septennale - rythmes courts des trois personnes à voir)

problèmes

Mark Salling : tentative de suicide pour l'acteur de Glee ? Sombre période pour Mark Salling. Selon TMZ, l'acteur de Glee, qui a récemment plaidé coupable pour détention d'images pédopornographiques, aurait tenté de se suicider... en août dernier. Depuis la fin de Glee où il incarnait le rôle de Noah Puckerman surnommé Puck, Mark Salling est au fond du trou. En décembre 2015, la star était arrêté par la police qui a retrouvé à son domicile plus de 50 000 images pornographiques mettant en scène des enfants. Mark Salling aurait tenté de mettre fin à ses jours Il y a quelques semaines, on apprenait que Mark Salling avait plaidé coupable pour détention d'images pédopornographiques et qu'il risque 4 à 7 ans de prison. Mais avant de passer cet accord, l'acteur aurait tenté de mettre fin à ses jours. C'est TMZ, souvent bien renseigné, qui a dévoilé l'information ce lundi 16 octobre. Selon le site, les faits se seraient déroulés chez l'ex-star de Glee le 22 août dernier. L'acteur se serait tailladé les poignets avant de paniquer et d'appeler ces colocataires. Ces derniers auraient ensuite appelé les secours. Toujours selon TMZ, Mark Salling aurait subi une évaluation psychiatrique puis aurait rejoint un centre de repos. Une histoire qui a cependant été démentie par l'avocat de l'acteur, précise TMZ. "Mark va bien et il passe du temps à expier ses fautes à travailler sur lui-même" a expliqué ce dernier. Le site persiste cependant et affirme bien que la star aurait tenté de se suicider.
http://www.purebreak.com/news/mark-salling-tentative-de-suicide-pour-l-acteur-de-glee/138547
================
22 août 2017 (17/08/1982)
Je 17
Ve 18
Sa 19
Di 20 I(17)
Lu 21 P(1)
Ma 22 E(22)
Me 23
Je 24
Ve 25
Sa 26

c'est là qu'il peut être utile de connaître, savoir lire et comprendre ses rythmes psychiques : 
- période critique septennale des 35 ans (dépression septennale)
- proximité de l'anniversaire (épisode critique semestriel et possible dépression)
- jour critique émotionnel (tentatives et suicides ont lieu généralement le jour critique émotionnel, toujours le jour de la semaine où on est né - ici né mardi = tentative de suicide mardi)
- épisode triple critique du samedi soir 19 au mardi 22)(peut accentuer l'effet des précédents)
- 2015 était année critique intellectuelle i1
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/p/analyser_25.html
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/p/depression.html

retrouvé mort

Un touriste français de 77 ans disparu depuis deux semaines a été retrouvé mort au bord du fleuve Saint-Laurent près de la ville de Québec, dans l’Est du Canada. Marcel Bidault, originaire de Lavaur, près de Toulouse, a été retrouvé mort sur les rives du fleuve par un marcheur vendredi matin, à la suite d'un avis de disparition émis par la police le 3 octobre. A priori pas criminel "A première vue, il ne semble pas y avoir d’éléments criminels reliés à ce décès, mais tant que tous les éléments d’enquête ne sont pas colligés, nous ne pouvons pas en faire une conclusion officielle", a indiqué Ann Mathieu, porte-parole de la police provinciale en charge de l’enquête. Les résultats de l’autopsie en cours pour déterminer la cause exacte du décès de Marcel Bidault pourraient être disponibles dans "quelques semaines" en fonction des analyses effectuées par les médecins légistes, a précisé la porte-parole de la Sûreté du Québec. Habitué de la ville de Québec Aperçu pour la dernière fois le 29 septembre au soir, ce touriste habitué de la ville de Québec ne s’était pas présenté pour payer sa chambre d’hôtel avant son retour en France prévu le 2 octobre et ses effets personnels étaient toujours présents dans sa chambre.
http://www.bienpublic.com/faits-divers/2017/10/17/un-touriste-francais-retrouve-mort-sur-les-rives-du-saint-laurent
==================
(période critique septennale des 77 ans - rythmes courts à voir)

suicide

Dordogne : le corps d'un homme découvert dans une école Il s'agit d'un jeune homme de 22 ans qui avait braqué un centre vétérinaire la semaine dernière. Un homme à tendance suicidaire. À tendance suicidaire, il s'était fait remettre un somnifère qu'il se serait administré lui-même. Sud-Ouest rappelle que d'importants moyens de recherches avaient été mis en œuvre ce week-end pour le retrouver. Lundi matin, police et gendarmerie ont procédé à de nombreux relevés et constatations. Les élèves et enseignants dirigés vers une autre école. L'école primaire a quant à elle été fermée pour la journée et la trentaine d'élève et enseignants ont été conduits dans une autre école. Le parquet de Bergerac a indiqué qu'il communiquerait dans l'après-midi.
http://www.europe1.fr/faits-divers/dordogne-le-corps-dun-homme-decouvert-dans-une-ecole-3465860
===============
(période critique septennale des 21 ans - rythmes courts à voir)

dimanche 15 octobre 2017

retrouvé mort

Un appel à témoins avait été lancé par les gendarmes du Nord suite à la disparition inquiétante de Jonathan Nowak, jeune homme de 28 ans. L’appel est malheureusement levé. Ce dimanche 15 octobre 2017, le corps sans vie du jeune homme a en effet été retrouvé dans sa voiture, à Cantin, près de Douai (Nord). Reste à savoir depuis quand le véhicule était là, sachant que le véhicule n’était pas visible depuis la route, caché par des arbres. Jonathan Nowak n’avait pas redonné signe de vie depuis la soirée du jeudi 12 octobre 2017. 
https://actu.fr/hauts-de-france/cantin_59126/le-corps-lhomme-porte-disparu-retrouve-dans-voiture_13009753.html
==============
(disparition à l'entrée dans un jour critique fort puisque jour critique émotionnel E1 - en période critique septennale des 28 ans à proximité de l'anniversaire)
12/13 octobre 2017 (22/09/1989)
Sa 7
Di 8
Lu 9
Ma 10
Me 11 P(12) I(17)
Je 12
Ve 13 E(1)
Sa 14
Di 15

drame

Plauen - Tödliches Familiendrama in der Beyerstraße: Ein Ehepaar stürzte am Samstagmorgen aus dem Fenster eines Mehrfamilienhauses . Wahrscheinlich stieß der Mann (†79) seine Frau (†77) zuerst! Rettungskräfte wurden um 8 Uhr gerufen. Anwohner hatten die Tote und ihren schwer verletzten Mann hinter dem Gebäude gefunden. Er verstarb jedoch im Krankenhaus. "Beide sind aus dem Fenster herausgesprungen. Bei dem Mann gehen wir von Suizid aus", sagte ein Polizeisprecher. Noch ist unklar, warum der Mann seine Ehefrau ermordet hat, Oder war es gar ein Freitod? Die Kriminalpolizei war bis zum Nachmittag vor Ort, die Beamten ermitteln noch.
https://www.tag24.de/nachrichten/plauen-vogtland-beyerstrasse-familiendrama-mord-rentner-fenster-tot-353710
=============
probable drame de la période critique septennale des 77 ans et/ou périodes critiques successives : un homme âgé de 79 ans et une femme de 77 ans ont été retrouvés au pied de leur immeuble après avoir chuté par la fenêtre. la femme était décédée et l'homme est mort à l'hôpital. on ignore pour l'instant s'il s'agit d'un suicide collectif, car on pense plutôt que l'homme a pu pousser son épouse par la fenêtre et se suicider ensuite.
(rythmes courts des deux personnes à voir)

drame

Une femme retrouvée morte, un Nantais en garde à vue  Le corps d’une femme a été retrouvé ce samedi matin dans un appartement du quartier Bellevue, à Nantes. Ce sont les pompiers qui, appelés pour un début d’incendie, ont fait la macabre découverte.  (...)Une autopsie doit être réalisée dimanche. L’occupant de l’appartement, un homme de 37 ans, a été interpellé et placé en garde à vue pour homicide volontaire. La police judiciaire a été saisie de l’enquête.
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la-loire/nantes-44000/nantes-une-femme-retrouvee-morte-dans-un-appartement-5313071
================

résolution

Il se dénonce lui-même à la police et demande à aller en prison Un jeune homme qui était devenu SDF à la suite d'un drame familial s'est rendu à la police après plusieurs délits pour pouvoir retrouver sa vie d'avant. En 2014, un jeune homme sans histoires a vu sa vie basculer au moment de la mort de son père. Vivant en région parisienne, il quitte tout et se retrouve dans les Landes, à la rue et sans salaire. Pour survivre, il se voit réduit à commettre une série de vols de carte bleue, d'argent, de téléphones... Mais récemment, comme le raconte le quotidien régional Sud Ouest, cet homme a décidé de couper court à cette vie en marge de la société et a décidé de se rendre lui même à la gendarmerie. Là, il leur a décrit chacun de ses délits avec précision. Son but ? Retrouver la vie qu'il avait avant. Il devra en revanche passer par la case prison avant de pouvoir repartir de zéro. Âgé aujourd'hui de 27 ans, il vient d'être condamné à 6 mois de détention et à 600 euros d'amende, qu'il devra verser à un ancien ami à qui il avait volé cette somme.
https://news.sfr.fr/actualites/societe/il-se-denonce-lui-meme-a-la-police-et-demande-a-aller-en-prison.html
================
résolutions de la période critique septennale des 28 ans... ?

drame

Drame de Dison: l'homme suspecté d'avoir assassiné Lætitia est un «dangereux récidiviste» Près de trois jours après le drame qui a coûté la vie à la jeune Disonaise Lætitia Depouille, l'assassin présumé, est toujours en fuite. Il s'agit de Henry Generet, un Verviétois de 34 ans considéré comme un "dangereux récidiviste". Une centaine de vols et de vols avec violence au sein d'une bande armée, le pédigrée du Verviétois Henry Generet fait froid dans le dos. Condamné à de nombreuses reprises entre 2004 et aujourd'hui, le Verviétois de 34 ans est considéré par les forces de police comme un "dangereux récidiviste". Il a pris la fuite jeudi après avoir annoncé à son frère avoir fait "quelque chose de grave". Il est le suspect numéro 1 dans l'enquête au sujet de l'assassinat de Lætitia Depouille. La jeune Disonaise de 26 ans, mère de trois enfants, a été retrouvée sans vie dans son appartement situé rue de la Station à Dison. Elle a été poignardée à mort. Henry Generet est suspecté de meurtre avec préméditation. Il était l'ancien compagnon de la jeune femme. Selon certains riverains et plusieurs internautes, il aurait pris la fuite à bord de la voiture de la victime. Il serait parti pour la France.
http://www.lavenir.net/cnt/dmf20171014_01070594/l-homme-suspecte-d-avoir-assassine-laetitia-depouille-est-un-dangereux-recidiviste
=============
(période critique septennale des 35 ans - rythmes courts à voir)
(l'homme s'est rendu à la police)

livré

Le suspect d’un meurtre commis à Montréal en juin 2014 a été arrêté  Un suspect activement recherché pour un meurtre commis en 2014 dans un bar du Plateau-Mont-Royal, à Montréal, s’est livré aux policiers. Régino Magloire, 27 ans, s’est présenté à l’Établissement de détention de Rivière-des-Prairies dans la nuit de vendredi à samedi. Magloire, qui fait face à une accusation de meurtre au deuxième degré, aurait tué Steven Célestin par balle le 7 juin 2014, dans un bar de l’avenue du Parc. Il aurait aussi blessé quatre personnes. Considéré comme dangereux, il était recherché en vertu d’un mandat d’arrestation pancanadien pour homicide. Régino Magloire est aussi connu pour ses activités de proxénétisme. Il a comparu samedi après-midi par visioconférence au palais de justice de Montréal. Il devrait rester détenu en attendant la suite des procédures judiciaires.
https://lactualite.com/actualites/2017/10/14/le-suspect-dun-meurtre-commis-a-montreal-en-juin-2014-a-ete-arrete/
=========
(période critique septennale des 28 ans)

immolation

Il s'immole au lendemain d'une fausse alerte au suicide «Il y a de la misère sociale, parfois à notre porte. Et on n'est pas formé pour y faire face !» A Briatexte, l'heure est à l'abattement au lendemain de la terrible découverte effectuée par les pompiers de Graulhet au premier étage d'une maison située au croisement de la rue du Mourat et de la route des Cabannes. Vendredi à 18 h 40, des voisins donnent l'alerte. De la fumée s'échappe de la maison occupée depuis quelques mois par un nouvel habitant de la commune. Les soldats du feu arrivent très vite sur les lieux et préservent l'intégrité de la structure. Mais en inspectant l'intérieur de la maison, ils arrivent devant la chambre fermée. À l'intérieur, le corps d'un homme de 49 ans. Les pompiers de Lavaur et le Smur arrivent en renfort tandis que les gendarmes sont eux aussi alertés, mais il est trop tard pour sauver le malheureux. La piste du suicide s'impose rapidement, des éléments matériels laissant penser qu'il pourrait s'agir d'une immolation. Autre détail troublant. La victime est connue des pompiers comme des gendarmes qui se sont déplacés quelques heures avant à son domicile. Et pour cause, dans la nuit de jeudi à vendredi, cet homme de 49 ans a appelé les pompiers à 2 h 40 du matin pour signaler qu'une personne avait sauté dans le Dadou à partir du pont, sur la D631. Selon ses déclarations, il faisait un footing nocturne quand il a entendu quelqu'un tomber dans l'eau et a aperçu des bulles depuis le parapet. Il aurait alors sauté dans l'espoir de sauver cet inconnu. En vain. Et aurait appelé les pompiers en renfort, pompiers qui seraient arrivés avec des hommes-grenouilles, sans plus de succès. Cette intervention la nuit précédente a effectivement eu lieu (lire notre édition d'hier). L'homme suivi sur le plan psychiatrique a-t-il voulu tester avec quelques heures d'avance sur son geste fatal le temps d'intervention des pompiers pour être sûr de ne pas être sauvé ? Sa fausse déclaration sur l'inconnu du pont était-elle un appel au secours ? A-t-il été victime d'une hallucination annonciatrice d'un état perturbé ? Personne ne le saura jamais. (...)
https://www.ladepeche.fr/article/2017/10/15/2665556-immole-lendemain-fausse-alerte-suicide.html
=================
c'est là que l'analyse des rythmes psychiques de la personne peut être d'une grande utilité : on sait déjà qu'elle se trouve dans sa période critique septennale des 49 ans, et au moyen de la date de naissance on saura si la personne se trouve dans son jour critique émotionnel (jour habituel des drames et suicides) ou éventuellement dans un jour critique intellectuel (plus fréquemment problèmes psychiatriques) et qu'alors ... il y a peut-être grand danger surtout s'il y a eu comme ici une alerte préalable... (18h est une "heure pulsions")
http://rythmescycleshumains.blogspot.fr/p/analyser_25.html

samedi 14 octobre 2017

drame

Nord : un enfant de 10 ans retrouvé pendu chez lui  Appelés sur place vendredi, les pompiers n'ont pas réussi à réanimer le jeune enfant. Un enfant de dix ans a été retrouvé vendredi pendu chez lui à Waziers dans le Nord, près de Douai, a-t-on appris de source judiciaire. L'enfant a été découvert par un membre de sa famille pendu dans une chambre de la maison familiale, a rapporté le parquet de Douai. Alertés en début de soirée, les pompiers ne sont pas parvenus à réanimer l'enfant qui est mort dans la soirée, a ajouté cette source. Une enquête en recherche des causes de la mort a été ouverte et confiée au commissariat de Douai. La famille "choquée". Pour l'heure, "les circonstances ne sont pas tout à fait établies", car la famille, "choquée", "n'a pas encore pu être auditionnée", a précisé le parquet. 
http://www.europe1.fr/faits-divers/nord-un-enfant-de-10-ans-retrouve-pendu-chez-lui-3464207
================

décès

Charente : un homme de 36 ans décède en garde à vue L’homme, placé en garde à vue à la gendarmerie de Roumazières-Loubert depuis lundi, aurait fait un malaise cardio-vasculaire ce vendredi matin. Une enquête a été ordonnée Un homme de 36 ans, demeurant à Saint-Claud en Charente Limousine, est décédé vendredi matin au cours de sa garde à vue à la gendarmerie de Roumazières-Loubert. Selon le procureur de la République, les gendarmes se sont rendus dans sa cellule vers 7 heures vendredi matin. Ils ont constaté que l’individu faisait un malaise. Prévenus, les secours lui ont porté assistance en vain. Le trentenaire a été déclaré décédé à 8 h 51.Placé en garde à vue depuis lundi, dans le cadre d’une instruction dans un dossier de stupéfiants, l’homme aurait été vu à trois reprises par un médecin. Son état de santé aurait été déclaré compatible avec une garde à vue. Toujours selon le parquet, tout était conforme. Pour autant, les magistrats ont lancé une enquête pour recherche des causes de la mort. Les résultats de l’autopsie ont d’ores et déjà confirmé la mort naturelle par asphyxie majeure due à un oedème aiguë d’un poumon. A la suite du décès du trentenaire, sa famille aurait évoqué un malaise fait par la victime il y a environ un an. Une information dont ne disposait pas les enquêteurs.
http://www.sudouest.fr/2017/10/13/charente-un-homme-de-36-ans-decede-en-garde-a-vue-3859931-813.php
===========
(période critique septennale des 35 ans ? rythmes courts à voir)

drame

Une mère de famille de 26 ans poignardée à mort à Dison  Le corps d’une jeume mère de famille de 26 ans a été retrouvé à son domicile, situé en plein centre de Dison, ce jeudi par les policiers de la zone de police Vesdre, alertés par des membres de la famille, inquiets de ne plus avoir de nouvelles de la jeune femme, selon La Dernière Heure. Le mari de la victime est recherché, même si rien ne peut dire à l’heure actuelle qu’il soit l’auteur de ce meurtre. La jeune femme a reçu plusieurs coups de couteau. Le parquet, un juge d’instruction et un médecin légiste sont descendus sur les lieux en soirée.
https://www.televesdre.eu/www/article/info/faits-divers/une-mere-de-famille-de-26-ans-poignardee-a-mort-a-dison_93168_89.html
============

drame

Une femme âgée de 78 ans a été grièvement blessée après avoir reçu plusieurs coups de couteau à son domicile. Une septuagénaire se trouve dans un état jugé critique après avoir reçu plusieurs coups de couteau à son domicile dans les Pyrénées-Atlantiques, indique ce samedi le parquet de Pau. Un jeune réfugié été placé en garde à vue dans le cadre de cette affaire. «Une dame, âgée de 78 ans, a reçu plusieurs coups de couteau à son domicile d'Oloron-Sainte-Marie vendredi soir. L'auteur pourrait être un jeune homme réfugié à qui elle avait ouvert sa porte», déclare la procureure de la République, Cécile Gensac. «Il a été interpellé dans la soirée par les gendarmes sur la voie publique, il était très agité et a été placé en garde-à-vue dans la soirée», poursuit-elle. La piste terroriste écartée Selon France Bleu Béarn, la dame âgée avait ouvert sa porte vers 18 h 30 à ce réfugié afghan de 19 ans qui habitait à côté de chez elle, dans un appartement prêté par l'Ogfa, l'organisme de gestion des foyers de l'amitié. La radio précise que la victime et le réfugié se voyaient régulièrement. «Ce sont trois autres réfugiés présents au moment des faits qui ont alerté la gendarmerie explique La République des Pyrénées. La victime a été hospitalisée à Pau et elle est dans un état très critique», explique Mme Gensac, précisant que la piste terroriste était écartée. Selon les premiers éléments de l'enquête, la septuagénaire avait pour habitude d'accueillir des réfugiés. France Bleu Béarn indique que l'agresseur était apparemment suivi suite à des problèmes psychiatriques. Il doit être présenté dimanche à un juge d'instruction en vue de sa mise en examen.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/pyrenees-atlantiques-une-septuagenaire-entre-la-vie-et-la-mort-poignardee-par-un-migrant-14-10-2017-7331007.php
==========

drame

Il se jette à la Seine à Rouen : un homme retrouvé mort Un homme s’est jeté dans la Seine, à Rouen, dans la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 octobre 2017. Il s’était vu refuser une entrée en boîte de nuit, car il avait trop bu. Alertés par les cris de son camarade, deux personnes d'un établissement voisin arrivent, appellent les secours et se jettent à l'eau pour le secourir, en vain. La police est arrivée sur les lieux à 2 h 30. Les pompiers ont retrouvé le corps sans vie un peu plus d'une heure plus tard, coincé par une péniche à quai. Selon les premiers témoignages recueillis, le plus probable ait que le jeune ait sauté sous l'emprise de l'alcool.
https://www.ouest-france.fr/normandie/il-se-jette-la-seine-rouen-un-homme-retrouve-mort-5310492
=======
(période critique septennale des 28 ans - rythmes courts à voir)

vendredi 13 octobre 2017

drame

Nord: une jeune mère poignardée à mort Une femme de 26 ans, mère de quatre enfants, est morte aujourd'hui à Jeumont (Nord) après avoir reçu plusieurs coups de couteau portés par son ex-concubin, qui a été interpellé, selon des sources concordantes. L'agression a eu lieu vers 8h30, "dans son hall d'immeuble" de cette commune proche de Maubeuge, a indiqué le Codis du Nord. Selon un porte-parole de la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) du Nord, "la jeune femme est morte suite à des coups de couteau donnés par son-ex concubin". Cet homme, trentenaire, "a pris la fuite et a été interpellé par la police de Maubeuge sur la commune de Jeumont" dans la matinée, selon la même source.
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/10/13/97001-20171013FILWWW00132-nord-une-jeune-mere-poignardee-a-mort.php
=============
(âge de l'auteur non précisé - rythmes courts à voir)

pas mort

"Je suis mort pendant 68 minutes" : l'incroyable histoire d'un homme victime d'un arrêt cardiaque Chris Hickey est un miraculé. Après avoir été victime d'un arrêt cardiaque, l'homme de 62 ans a été déclaré mort puis réanimé. Une expérience que Chris Hickey n'oubliera jamais. A la suite d'un arrêt cardiaque, l'homme de 62 ans a été hospitalisé avant d'être déclaré mort 55 minutes après que son cœur se soit arrêté de battre. Les médecins ont tenté à plusieurs reprises de le réanimer avant de renoncer. La femme du patient a tout fait pour qu'ils réessayent une dernière fois. Chris Hickey est finalement revenu à la vie, 68 minutes après son arrêt cardiaque. Les médecins ont tenté en tout de le réanimer 12 fois. Chris Hickey avait été victime d'un arrêt cardiaque en juillet dernier à son domicile. Les médecins pensent qu'il a été victime en réalité de "la mort subite de l'adulte", la même maladie qui a failli tuer également la star du foot Fabrice Muamba en 2012. A titre d'information, la mort subite de l'adulte touche 30 000 personnes par an au Royaume-Uni. Seulement 8% des victimes survivent. Chris Hickey s'est aujourd'hui remis de son hospitalisation. "Ce n'était pas son heure", a confié sa femme, très soulagée.
https://www.closermag.fr/vecu/faits-divers/je-suis-mort-pendant-68-minutes-l-incroyable-histoire-d-un-homme-victime-d-un-arret-cardiaque-753469
================
pas trouvé de données concernant Chris Hickey, si ce n'est qu'il se trouve dans sa période critique septennale des 63 ans. (les morts subites, adultes mais aussi du nourrisson, ont tendance à arriver pendant les "downs" de l'énergie de l'organisme, çàd nos jours critiques physiques - qui nous arrivent tous les six jours)

on peut regarder la situation de Fabrice Muamba qui a effectivement failli mourir son jour critique physique P7 :
17 mars 2012 (6/04/1988)
Me 14 E(8)
Je 15
Ve 16 P(6) I(1)
Sa 17 P(7)
Di 18
Lu 19
Ma 20

accident

Accident bus-voiture à Frontignan : le conducteur est décédé Un nouvel accident mortel à déplorer sur cette portion très accidentogène de la RD 612, à proximité du radar fixe. Le conducteur palois âgé de 41 ans est décédé des suites de ses blessures, lundi 9 octobre au soir, après la violente collision frontale entre sa voiture et un bus scolaire qui s'est produite ce même jour, aux environs de 18 h 15, sur la RD 612, à la limite entre Sète et Frontignan, dans des circonstances encore indéterminées. Une portion très accidentogène Après plus d'une heure de travail de désincarcération, le conducteur avait été transporté en urgence vitale par l'hélicoptère Dragon 34 au CHU de Montpellier, où il est décédé vers 23 h. Le bus scolaire transportait une trentaine d'élèves du lycée Joliot-Curie de Sète. Choqués mais indemnes, ils avaient été mis en sécurité sur le bord de la départementale, avant d'être pris en charge par autre bus scolaire. Pendant que, légèrement blessée par des éclats de verre, la conductrice du bus avait été évacuée à l'hôpital de Sète. Elle est sortie le soir même. (...)
http://www.midilibre.fr/2017/10/13/accident-bus-voiture-a-frontignan-le-conducteur-est-decede,1573918.php
=============
(période critique septennale des 42 ans - rythmes courts à voir)

décès

Roger Brisson est décédé de suffocation au cours d’un incendie qu’il a délibérément allumé Dans son rapport rendu public ce jeudi, la coroner Renée Roussel conclut que Roger Brisson, 60 ans, est décédé de suffocation au cours d’un incendie qu’il a délibérément allumé, le 9 décembre 2016 à Saint-Gabriel-de-Rimouski. M. Brisson vivait en couple depuis plusieurs années, mais cette relation était en voie de rupture. Il travaillait dans le nord du Québec (Baie-James) à titre de contremaître dans un garage. Il partait pendant 35 jours et revenait à Saint-Gabriel pour 10 jours. Il semble que l’homme n’allait pas bien depuis environ deux ans et sa consommation d’alcool se serait aggravée, selon sa conjointe. Selon l’information recueillie par les policiers de la SQ, M. Brisson a été impliqué dans un accident de la route le 8 décembre 2016 alors qu’il conduisait avec les facultés affaiblies. Il s’agissait, semble-t-il, de sa troisième infraction de conduite d’un véhicule à moteur avec les facultés affaiblies. « M. Brisson, aux prises avec un important trouble de l’usage d’alcool qui, combiné à certains facteurs de stress identifiés (rupture du couple, 3e infraction avec facultés affaiblies au volant) et peut-être d’autres facteurs de stress qui ne nous sont pas connus, semble avoir développé un tableau de trouble d’adaptation aigu avec humeur dépressive. Cet état dépressif était possiblement induit par l’usage chronique et important d’alcool qui est un dépresseur du système nerveux bien connu. Ainsi, il a été amené à contempler sérieusement le suicide pendant qu’il était intoxiqué à l’alcool et a fait un passage à l’acte», écrit la Dre Roussel.
http://www.lavantage.qc.ca/faits-divers/2017/10/12/roger-brisson-est-decede-de-suffocation-au-cours-dun-incendie-qu.html
==============
29 septembre 1956 – 09 décembre 2016 - 60 ans
il est toujours intéressant de voir quels sont les éléments de nos rythmes psychiques qui ont pu conduire à un drame, et on retrouve bien sûr fréquemment les mêmes : ici le jour critique intellectuel i9 (jour critique du cerveau et de la pensée) et - surtout - l'arrivée du jour critique émotionnel E8 - dans un épisode triple critique :
9 décembre 2016 (29/09/1956)
Me 7
Je 8
Ve 9 I(9)
Sa 10 E(8)
Di 11 P(1)
Lu 12
Ma 13
Me 14

vengeance

Rouen: Il brûle une voiture pour se venger mais provoque un incendie monstre Un homme a provoqué un important incendie sur le parking extérieur d’une résidence, à Rouen (Seine-Maritime), vers 5 heures ce lundi. Il a mis le feu à trois voitures et à un scooter pour se venger d’un individu qu’il soupçonnait de colporter des rumeurs sur son compte, rapporte France 3 Normandie. Six voitures et un scooter réduits en cendres Plusieurs riverains l’ont aperçu en train d’incendier les véhicules et ont alerté la police. Une patrouille est rapidement arrivée sur place et a rattrapé l’incendiaire qui tentait de s’enfuir à pied. Entre-temps, les flammes s’étaient propagées à d’autres véhicules et aux façades des immeubles alentours. L’un d’eux a d’ailleurs été évacué. Bilan : six voitures et un scooter réduits en cendres, deux façades d’immeubles noircies ainsi que plusieurs fenêtres et portes-fenêtres. Les dégâts sont estimés à plus de 100.000 euros. Il explique avoir incendié plusieurs voitures pour brouiller les pistes En garde à vue, l’homme de 21 ans qui habite à Canteleu (Seine-Maritime) a expliqué le motif de son crime. Il voulait se venger du propriétaire de l’un des véhicules incendiés qu’il soupçonnait de propager des rumeurs à son sujet. Alors pourquoi avoir mis le feu aux deux autres voitures et au scooter ? Pour que la victime ne se sache pas prise pour cible et pour « faire croire à un simple acte de vandalisme », rapporte France 3 Normandie. Jugé en comparution immédiate au tribunal de grande instance de Rouen, le jeune homme a été condamné à 18 mois de prison dont 6 avec sursis.
http://www.20minutes.fr/societe/2150539-20171013-rouen-brule-voiture-venger-provoque-incendie-monstre
=====================
(période critique septennale des 21 ans - rythmes courts à voir)

meurtre

Belgique: Le voisin de l'étudiante française tuée à Liège reconnaît le meurtre L’homme, connu de la justice pour plusieurs viols était encore sous surveillance et porteur d’un bracelet électronique…  Louise, une étudiante française, a été retrouvée morte lundi à Liège en Belgique. La jeune femme a été retrouvée étranglée et poignardée dans son appartement. Son voisin, Patrick V. a reconnu les faits devant les enquêteurs belges. Un homme de 54 ans a reconnu le meurtre de Louise, la jeune étudiante française retrouvée morte dans son appartement lundi à Liège. Le parquet de Liège a indiqué que Patrick V. a d’abord nié les faits. Mais « face à l’interrogatoire et aux incohérences pointées par les enquêteurs, il a reconnu son geste », rapporte France Bleu, citant le parquet. L’homme, connu de la justice pour plusieurs viols était encore sous surveillance et porteur d’un bracelet électronique. Il a été placé sous mandat d’arrêt pour meurtre. (...)
http://www.20minutes.fr/monde/2149587-20171012-belgique-voisin-etudiante-francaise-tuee-liege-reconnait-meurtre
=============
(rythmes courts à voir)