vendredi 22 septembre 2017

drame

La police tue un étudiant dépressif en pleine rue L’homicide par balle d’un étudiant dans le sud-est des Etats-Unis a relancé ce mardi le débat sur les difficultés des policiers américains à affronter, sans leur tirer dessus, des personnes souffrant de troubles psychiatriques. Scout Schultz, 21 ans, ne présentait selon ses proches aucun danger immédiat et il a pourtant été brutalement abattu sur le campus de sa faculté, Georgia Tech, une scène choquante captée sur une vidéo amateur mise en ligne. (...) il a passé l’été dernier à lutter contre des accès dépressifs. Samedi dans la soirée, il a laissé dans sa chambre universitaire trois notes évoquant son envie de suicide. Il a ensuite appelé le numéro d’urgence 911. Au téléphone, il a décrit un homme au comportement suspect correspondant en fait à sa propre apparence. A leur arrivée vers minuit, les policiers ont trouvé Scout Schultz à l’extérieur de sa résidence universitaire, marchant pieds nus et manifestement très désorienté. Ils le mettent alors en joue. "Tirez-moi dessus" Durant de longs instants, les agents lui intiment l’ordre de lâcher le couteau qu’il tiendrait en main. «Lâche le couteau !!», exhortent les policiers à plusieurs reprises, ce à quoi l’étudiant rétorque: «Tirez-moi dessus !» Scout Schultz continuant à avancer de trois pas, le face-à-face tendu se conclut par un tir policier, suivi des cris du jeune homme mortellement blessé. Les proches de Scout ont vite démenti la thèse selon laquelle les policiers auraient agi en état de légitime défense. L’étudiant selon eux tenait une pince multifonction, dont la lame n’était pas sortie. (...) «Il est tragique que Scout, qui souffrait de problèmes mentaux le poussant au bord du désespoir, ait eu sa vie fauchée par une balle plutôt que sauvée par un moyen non létal»,(...)
http://www.ledauphine.com/france-monde/2017/09/20/la-police-tue-un-etudiant-depressif-en-pleine-rue
https://en.wikipedia.org/wiki/Shooting_of_Scout_Schultz
( the police officer who shot Schultz was identified as Tyler Beck)
=============
Scout was born on December 7, 1995 and passed away on Sunday, September 17, 2017. 
16/17 septembre 2017 (7/12/1995) (16/17 septembre ne sont pas directement critiques, mais situés après un passage dans un épisode triple critique fort de mercredi à vendredi - période critique septennale des 21 ans)
Lu 11
Ma 12
Me 13 P(17)
Je 14 P(18) E(1)
Ve 15 P(19) I(1)
Sa 16
Di 17
Lu 18

(situation du policier à voir)

meurtre

L'ex d'un ancien Boyzone tue sa nounou française L’ex-compagne d’un membre fondateur du célèbre boys band est soupçonnée d’avoir tué la jeune baby-sitter de ses enfants. Les tabloïds britanniques se déchaînent en cette fin de semaine: Sabrina Quider, 34 ans, ex de Mark Walton, membre fondateur de Boyzone, et son nouveau compagnon, sont accusés d’avoir assassiné une nounou française, mercredi, dans sa maison de la banlieue sud de Londres. Ce sont les voisins qui ont donné l’alerte, rapporte le Daily Mail, après avoir constaté un grand feu et une odeur suspecte dans l’arrière-cour de la maison de Sabrina Quider. Les pompiers et la police ont alors découvert un corps tellement carbonisé qu’il était quasiment impossible de déterminer le sexe et l’âge de la victime. Les premiers éléments de l’enquête ont déterminé qu’il s’agissait du corps de Sophie Lionnet, une Française de 21 ans. La jeune femme, originaire de Troyes, en France, était depuis 14 mois la nounou des deux enfants de 3 et 6 ans que Sabrina Quider a eu avec Mark Walton. Les voisins racontent que Sophie, issue d’un milieu modeste, venue Outre-Manche apprendre l’anglais, était exploitée par son employeur qui ne l’aurait payée que 30 livres sterling par mois. Sabrina Quider et son nouveau compagnon – qui lui a présenté la nounou – ont été arrêtés et sont accusés de meurtre.
http://www.20min.ch/ro/entertainment/people/story/L-ex-d-un-ancien-Boyzone-tue-sa-nounou-fran-aise-27273181
==================
(période critique septennale des 35 et 21 ans - rythmes courts à voir)

forcené

Forcené abattu par la police à Châlette : une information judiciaire contre X a été ouverte Un juge d'instruction a été désigné. Il aura pour mission de mener des investigations complémentaires, dans le cadre de violences volontaires par personne dépositaire de l'autorité publique, ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Du point de vue du parquet cependant, les policiers ont agi dans un cadre légal. Le procureur de la République d'Orléans, Nicolas Bessone a ouvert, ce mercredi, une information judiciaire contre X, dans le cadre de l'enquête portant sur la mort de Luis Manuel Bico, ce Châlettois de 48 ans abattu par la police, le 19 août dernier, tandis qu'il prenait la fuite en voiture. (...)
http://www.larep.fr/orleans/justice/2017/09/20/forcene-abattu-par-la-police-a-chalette-une-information-judiciaire-contre-x-a-ete-ouverte_12558936.html
================

jeudi 21 septembre 2017

violeur

Hauts-de-Seine : le violeur de Colombes fait volte-face  Sofiane Rasmouk est rejugé en appel à Versailles pour le viol d’une jeune fille, la tentative de meurtre et la tentative de viol d’une autre victime. Condamné à perpétuité il y a plus d’un an, Sofiane Rasmouk est rejugé en appel à Versailles pour avoir massacré une jeune femme et violé une autre victime. Il reconnaît ce qu’il a toujours nié. Enfin. Le violeur de Colombes, Sofiane Rasmouk, reconnaît enfin le viol de Sandra, jeune femme agressée avec une rage folle le 7 août 2013 à Colombes. Condamné à la réclusion à perpétuité à Nanterre, en mai 2016, pour ce viol et pour avoir massacré une autre jeune femme désormais handicapée à vie, Sofiane Rasmouk est rejugé en appel à Versailles depuis ce jeudi jusqu’à la fin de semaine prochaine. (...) Sur l’épouvantable agression de Priscillia, en revanche, il ne varie pas. « J’ai toujours reconnu l’agression », murmure-t-il en réfutant sa volonté de tuer. Ce soir du 7 août 2013, Rasmouk a suivi la belle brune et son corps de danseuse depuis la gare de La Garenne-Colombes jusqu’à sa résidence proche de la voie ferrée. Au pied de l’immeuble, il a essayé de la violer, n’a pas réussi, et s'est déchaîné avec une extrême violence. La malheureuse n’avait quasiment plus de visage quand il l’a laissée pour morte. (...)
http://www.leparisien.fr/colombes-92700/hauts-de-seine-le-violeur-de-colombes-fait-volte-face-21-09-2017-7276941.php
======================
(né en 1987 - 2013 est l'année i26 - pas trouvé de donnée de naissance qui permettrait de voir le ou les éléments déclencheurs le 7/8 août 2013)

violences

Il étrangle sa compagne pour des grumeaux dans la pâte à crêpes Dimanche, un homme de 35 ans a frappé et étranglé, ivre, sa compagne pour une pâte à crêpes comportant des grumeaux. Il a comparu devant le tribunal correctionnel de Rouen, mardi.   Dimanche, à Saint-Léger-du-Bourg-Denis, en Seine-Maritime, une soirée familiale a viré au cauchemar, selon le site Actu.fr. En début de soirée, deux des trois filles de la maison cuisinent avec leur maman : elles préparent une pâte à crêpes. Le compagnon de celle-ci depuis 10 ans, un homme de 35 ans, est très énervé : il y a des grumeaux dans la pâte à crêpes. Il est fortement alcoolisé. Il choisit de se défouler sur sa conjointe en lui assénant plusieurs coups.  En comparution immédiate, devant le tribunal correctionnel de Rouen, il reconnaît les gestes : "Oui, j’ai attrapé madame par la gorge et je lui ai mis une gifle dans la cuisine". Selon elle, elle a reçu deux gifles, en plus de l’étranglement. Des traces ont été constatées sur son cou. Alertés, les policiers essuient un flot d'injures et de menaces à leur arrivée : "Je vais t’arracher la carotide, je vais t’égorger", hurle le trentenaire aux fonctionnaires, qui doivent le plaquer au sol avant de l'emmener au poste. Prison ferme Il a été condamné à six mois de prison ferme assortis d’une obligation de soins. Il était en état de récidive, ayant déjà été condamné il y a trois ans pour "violences avec menace d’une arme" sur sa petite sœur. 
http://www.leprogres.fr/faits-divers/2017/09/21/il-etrangle-sa-compagne-pour-des-grumeaux-dans-la-pate-a-crepes
===========
(période critique septennale des 35 ans - la désinhibition liée à la consommation d'alcool vient se cumuler avec celle de la situation en période critique septennale... il y a trois ans c'était l'année critique intellectuelle i1 - rythmes courts à voir dans les deux cas)

disparitions

Disparition inquiétante à Nérac : aucune trace de Nawal et d'Inès Signalées disparues depuis décembre dernier, deux jeunes filles de 11 et 13 ans décrites comme lourdement handicapées sont au cœur d'un dispositif de recherches des gendarmes. Leur mère est en garde à vue depuis hier. Elle nie toute implication. Où sont Nawal, 11 ans, et sa sœur aînée Inès, 13 ans ? Cette question, les gendarmes de la section recherches d'Agen se la posent depuis le printemps dernier. C'est à ce moment qu'une enquête pour disparition inquiétante a été ouverte chez un juge d'instruction d'Agen. Souffrant de handicaps profonds, les deux adolescentes étaient prises charge par les équipes d'établissements spécialisés auprès d'enfants nécessitant un accompagnement quotidien. En décembre, elles ne s'y trouvaient plus. (...) Longue audition Au sein des services de gendarmerie comme du parquet d'Agen, le silence était de mise hier, alors que la mère divorcée, 50 ans, était entendue dans les locaux du groupement départemental de la gendarmerie nationale, caserne Valence à Agen. Cette première audition s'est poursuivie tard dans la soirée, elle promettait d'être longue La mère niait toute implication dans la disparition de ses enfants. Elle en avait la garde régulière à son domicile. Dans le même temps, les recherches ont continué sur place, rue du Moulin des tours, à Nérac, au domicile de la mère et dans les environs. Une équipe de plongeurs sondait encore les eaux de la Gélise alors que l'information de la découverte de deux corps était démentie par Manuelle Garnier, procureur de la République d'Agen, en début de soirée. Aucune trace des deux adolescentes, signalées disparues depuis six mois. Que sont-elles devenues ? À Nérac, les recherches reprennent ce matin sous tension, laissant craindre une double découverte macabre. Et peut-être un double infanticide. (...)
http://www.ladepeche.fr/article/2017/09/21/2649881-disparition-inquietante-nerac-aucune-trace-nawal-ines.html
============
(période critique septennale des 49 ans - *1967 - rythmes courts à voir)

sanctionné

Florian Philippot, sanctionné par Marine Le Pen, quitte le Front national  Alors que Marine Le Pen avait retiré mercredi soir à Florian Philippot son portefeuille de la stratégie et de la communication tout en le maintenant vice-président, l'eurodéputé a annoncé jeudi matin qu'il quittait le Front national.(...)
http://www.lejdd.fr/politique/florian-philippot-sanctionne-par-marine-le-pen-quitte-le-front-national-3441827
================
deux "septennaux" ... (35 et 49 ans)

suicide

Son fils mort, Piedad Bonnett partage le deuil Daniel, 28 ans, s’est suicidé. Dans le salvateur « Ce qui n’a pas de nom », sa mère, poète et dramaturge colombienne, cherche à comprendre. (...). Ecrire son nom. Décrire son visage. Evoquer sa vie brève, en dépeindre certains fragments comme dans une caresse, à la fois réconfortante et dérisoire. Voilà ce à quoi s’emploie la poète et dramaturge colombienne Piedad Bonnett (née en 1951), dans Ce qui n’a pas de nom, le récit bouleversant qu’elle consacre à son fils Daniel. Le jeune homme, artiste tourmenté et étudiant en master à l’université de ­Columbia (New York), a mis fin à ses jours en sautant du dernier étage d’un immeuble de Manhattan en mai 2011, deux mois après avoir fêté ses 28 ans. (...)ce que cherche surtout Piedad Bonnett, c’est à s’approcher le plus possible des derniers instants de la vie de son fils, c’est à comprendre ce qui a pu motiver son passage à l’acte.(...)
http://www.lemonde.fr/livres/article/2017/09/20/son-fils-mort-piedad-bonnett-partage-le-deuil_5188295_3260.html#xRTQVfDl28siwGkD.99
(Daniel Segura Bonnett ?/03/1983 - 14/05/2011)
============
(période critique septennale des 28 ans - rythmes courts à voir)

drame

Un homme et une femme âgés d'une quarantaine d'années ont été découverts morts par arme à feu, dans un appartement du Vieil Antibes, rue du Cannet, mardi soir. La piste de l'homicide suivi d'un suicide est privilégiée selon les premiers éléments de l'enquête. L'homme et la femme ont été découverts gisant au sol, une voisine de l'immeuble en face, ayant aperçu ces corps qui ne bougeaient plus a donné l'alerte mardi soir vers 20H. Une autre voisine dit avoir été réveillée, dans la nuit de lundi à mardi, par des coups de feu. Un revolver a été retrouvé dans l'appartement. L'hypothèse du drame passionnel est évoquée. La piste de l'homicide suivi d'un suicide La piste de l'homicide, suivi d'un suicide, est privilégiée selon les premiers éléments de l'enquête, confiée à la brigade criminelle de la police judiciaire de Nice. L'homme âgé de 44 ans, divorcé venait d'emménager dans l'appartement. La femme, une quarantaine d'années elle aussi, avait un compagnon. Comment et depuis quand se connaissaient-ils ? Que faisaient-ils ensemble ? Des questions auxquels tentent de répondre les enquêteurs en auditionnant des témoins et proches des victimes. Des autopsies doivent être pratiquées.
https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/un-homme-et-une-femme-decouverts-morts-dans-un-appartement-du-vieil-antibes-1505915220
=============
(rythmes courts à voir)

chute

Chute mortelle du 4ème étage à Rouen : la piste du suicide est privilégiée Une enquête a été ouverte après le décès, ce mardi matin, d'un homme qui a chuté du quatrième étage de son immeuble, rue Ambroise-Fleury, à Rouen. Les pompiers et le Samu ont tenté en vain de réanimer la victime. L'hypothèse d'un suicide est privilégié.  Le drame est survenu peu après 5 heures ce matin. Le corps d'un homme âgé de 35 ans a été découvert au pied de l'immeuble où il habitait, dans le centre-ville de Rouen.  Le trentenaire était en arrêt cardio-respiratoire à l'arrivée des secours. Les sapeurs-pompiers puis une équipe du Samu ont procédé longuement à un massage cardiaque mais n'ont pu réanimer la victime, dont la mort a été constatée sur place par le médecin urgentiste. Les premières investigations policières ont établi que l'homme est tombé par une fenêtre de son appartement, situé au quatrième étage. S'est-il défenestré volontairement dans l'intention de mettre fin à ses jours ? En l'état des éléments à leur disposition, c'est la piste privilégiée par les enquêteurs, qui vont poursuivre leurs investigations afin de déterminer les causes de la chute.
http://www.infonormandie.com/Chute-mortelle-du-4eme-etage-a-Rouen-la-piste-du-suicide-est-privilegiee_a17890.html
=============
(période critique septennale des 35 ans - rythmes courts à voir)

méningite

Un homme de 28 ans vient d'en mourir à Grasse : la méningite, c'est quoi ? Un jeune homme de 28 ans originaire d'un hameau près de Grasse (Alpes-Maritimes) est mort dans la nuit de mardi à mercredi d'une méningite C. On fait le point sur cette infection bactérienne.  Quel type d'infection frappe la France ? Une infection à méningocoque, ou méningite, est une infection due à des bactéries appelées méningocoques qui s'attaquent aux fines membranes enveloppant le cerveau et la moelle épinière. Très grave, elle peut provoquer la mort dans 50% des cas si elle n'est pas soignée à temps, et entre 5 et 10 % des malades décèdent même s'ils sont soignés. En France, les méningites les plus fréquentes sont les méningites de type B et C. La B étant la plus répandue en Europe et en Amérique du Nord. Elles frappent en particulier les enfants et les jeunes adultes, comme ça a été le cas entre octobre et décembre 2016 Dijon. En 2015, 469 infections invasives à méningocoque ont été notifiées, selon l'InVS. Parmi ces cas, 53 patients (11%) sont décédés. Comment se transmet-elle ? La méningite est très contagieuse et se transmet par des contacts rapprochés et prolongés au sein d'une même famille par exemple, par la salive, ou dans les populations qui vivent dans la promiscuité. (...)
http://www.lci.fr/sante/un-homme-de-28-ans-vient-d-en-mourir-a-grasse-la-meningite-c-est-quoi-symptomes-traitements-transmission-1543668.html
==============
me suis demandé d'où viennent ces bactéries, alors qu'elles n'étaient apparemment pas là l'instant d'avant... et pourquoi subitement une si grave infection, sur une personne au hasard...

mercredi 20 septembre 2017

Gaffer

Gaffer von Heidenheim stellt sich  Ein 27-jähriger Radfahrer soll mit dem Handy in der Nähe von Heidenheim einen verunglückten Motorradfahrer gefilmt und Rettungskräfte behindert haben. Nach dem Mann lief eine Fahndung. Nun hat er sich bei der Polizei gestellt. Dem Mann droht eine Freiheitsstrafe von bis zu zwei Jahren. Der Gaffer von Heidenheim hat sich gestellt. Der 27-Jährige habe zugegeben, am Sonntag Handy-Aufnahmen eines verunglückten Motorradfahrers gemacht zu haben, teilte die Polizei mit. Der Mann war mit dem Fahrrad zufällig am Unglücksort gewesen. Statt dem verunfallten Motorradfahrer zu helfen, habe er nach Angaben der Polizei noch vor Eintreffen der Rettungskräfte "unbeeindruckt die Unfallstelle und den Verletzten" gefilmt. Er behinderte demnach auch die Arbeit der Rettungssanitäter und des Notarzts. Sein Verhalten hatte bundesweit für Empörung gesorgt. Der 27-Jährige habe sich am Dienstagnachmittag auf dem Polizeirevier Heidenheim gemeldet. "Der öffentliche Druck war wohl zu groß", sagte Uwe Krause, Sprecher des zuständigen Polizeipräsidiums Ulm. Die Ermittler hatten erklärt, der Gaffer sei auf einem Video zu erkennen, das von der sogenannten Dashcam eines Autos gemacht worden sei. (...)
http://www.sueddeutsche.de/panorama/unfall-gaffer-von-heidenheim-stellt-sich-1.3675724
=============
il était recherché. un cycliste âgé de 27 ans s'est présenté de lui-même à la police suite probablement à la pression publique et policière : son comportement avait outré tout le monde lorsqu'il a filmé un motard qui allait décéder à la suite d'un accident, au lieu d'alerter les secours et ainsi de les retarder et même d'entraver leur arrivée.
(période critique septennale des 28 ans - rythmes courts à voir)

rencontre

Inceste «involontaire»: la justice privilégie l'intérêt de la petite Océane  Les parents de la fillette se sont rencontrés sans connaître leur lien fraternel. Mais aux yeux de la loi, un inceste empêche d'inscrire une double filiation sur un acte de naissance. La justice avait donc privé juridiquement l'enfant de sa mère alors qu'elle l'élève depuis sa naissance. Ils ignoraient qu'ils étaient liés par le sang au moment de la conception de leur enfant. Fautifs d'inceste aux yeux de la loi, Hervé et Rose-Marie ont pourtant été officiellement reconnus, mardi, comme parents légaux d'Océane, rapporte Le Parisien. La justice a décidé de privilégier l'intérêt de la petite fille, âgée aujourd'hui de 8 ans. C'est en 2006 que Hervé et Rose-Marie, alors âgés de 42 et 35 ans, se rencontrent pour la première fois. L'un et l'autre ne se doutent pas un seul instant qu'ils sont nés de la même mère et qu'ils sont par conséquent demi-frère et sœur. Rapidement après leur naissance, tous deux ont été placés dans des familles d'accueil et ont vécu dans des villes différentes. Le hasard les a pourtant réunis. Ils tombent amoureux et, le 5 mai 2009, naît une petite fille prénommée Océane.(...)
http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2017/09/20/01016-20170920ARTFIG00302-inceste-involontaire-la-justice-privilegie-l-interet-de-la-petite-oceane.php
============
rencontre septennale...

meurtre

En octobre 2014, il avait reconnu le meurtre de Mélissa Le mardi 7 octobre, Mélissa, 20 ans, avait été retrouvée sans vie par son compagnon, aux côtés de leur petite fille de 10 mois, indemne dans son couffin. Trois jours plus tard, l’ami du couple, également parrain de l’enfant, était placé en garde à vue. Son procès s’ouvre à Douai, ce jeudi, devant la cour d’assises du Nord. « Cet individu présentait des griffures au visage et à la main, indiquait le procureur François Pérain, au terme de la garde à vue de Christophe Bompis, soupçonné du meurtre de Mélissa, jeune maman de 20 ans. Il donnait aux enquêteurs des explications confuses quant à l’origine de ces blessures, évoquant une agression le matin du 7 octobre par un SDF. » C’est ce même 7 octobre, en début de soirée que Mélissa avait été découverte sans vie par son compagnon, aux côtés de son bébé de 10 mois, indemne. Les explications de Christophe Bompis, ami du couple et parrain de leur enfant, n’avaient pas convaincu et l’homme finissait par passer aux aveux. Educateur spécialisé, l’homme de 37 ans, n’avait plus de travail et se serait trouvé, au RSA, dans une situation financière délicate. Alors qu’il rendait visite à Mélissa, rue Désiré-Gernez, il aurait profité d’un moment où elle avait quitté la pièce pour fouiller dans une armoire où de l’argent était stocké. Mélissa l’aurait surpris et une dispute aurait éclaté. Le parrain du bébé aurait reconnu avoir voulu étrangler la victime puis avoir placé un coussin sur son visage. « Avec l’autre main, il a pris un couteau et lui en a donné au moins deux coups à travers le coussin », précisait le procureur. La jeune femme serait décédée d’asphyxie par strangulation et suffocation. Telle est la version que l’enquête avait privilégiée au moment des faits. Le procès d’assises, qui commence ce jeudi 21 et qui durera quatre jours (interrompu par le week-end), se tiendra à Douai, devant la cour d’assises du Nord.
http://www.lavoixdunord.fr/220236/article/2017-09-19/en-octobre-2014-il-avait-reconnu-le-meurtre-de-melissa
==========
(rythmes courts à voir)

drame

Moselle : «J'ai récupéré ma fille, mais en cendres dans une petite boîte»  Frédéric Lux avait maintes fois alerté la justice sur l'état psychologique de son ex-femme. En mai dernier, en Moselle, elle avait étouffé leur fille Alizée, 9 ans, avant une tentative de suicide. Lundi 22 mai 2017. Il est presque 23 heures, Muriel Schroer, la quarantaine, décide d'en finir. Elle commence par mettre le feu à son petit appartement du village de Dolving (Moselle) avant de fuir dans sa C3 rouge en emportant sa fille Alizée, 9 ans, et leur chat. Quelques kilomètres plus loin, elle s'arrête en pleine nature, égorge le chat, puis étouffe sa fille Alizée avec un coussin avant de se taillader les veines. Dans une lettre retrouvée dans la voiture, Muriel Schroer, qui a survécu à sa tentative de suicide, écrit qu'elle «n'avait plus de ressources, poussée à bout par les vicissitudes de la vie». Sauf que ce portrait d'une femme devant élever seule sa fille est loin de la vérité. Frédéric Lux, le père d'Alizée, dénonce aujourd'hui un «drame programmé». (...) J'avais tellement alerté sur le fait que mon ex-femme n'allait pas bien psychologiquement et que notre fille était en danger avec elle... Et on ne vous a pas cru ? Jamais. J'ai prévenu les magistrats, les gendarmes, les policiers, je suis même allé jusqu'à la ministre de la Justice, à l'époque Mme Taubira. Personne n'a bougé ! J'étais face à une justice qui partait du postulat qu'une enfant avec sa mère n'est pas en danger. Que je ne voie pas ma fille et que notre lien se distende n'était pas grave pour eux... Que la mère se marginalise et s'isole pour fuir leurs décisions ne les inquiétait pas. Comment s'est passée la séparation avec Muriel Schroer ? En décembre 2008, Muriel quitte le domicile conjugal avec Alizée, qui a un an et demi. Elle ne voulait jamais me la laisser en garde et prétextait toujours des imprévus de dernière minute. Je faisais des signalements à chaque fois, sans conséquence. En juin 2010, un jugement est enfin venu régir mon droit de garde. Classique : un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires. Mais cela n'a rien changé. Pis, en novembre 2014, je reçois une convocation du commissariat... Muriel avait déposé plainte contre moi pour viol sur mineur. Elle m'accusait d'avoir violé ma fille ! Heureusement, la police a bien vu que j'étais de bonne foi et la plainte a été rapidement classée sans suite. Est-ce qu'à partir de là, la justice a bougé ? Pas le moins du monde. La dernière fois que je l'ai vue, c'était en février 2014. Comme à chaque fois, cela se passait bien entre Alizée et moi, mais je la sentais très triste et affectée. Je l'ai signifié. Après, Muriel a commencé la valse des déménagements, fuir Internet, et tout ce qui fait une vie sociale. J'ai définitivement perdu sa trace après 2014, même mes chèques de pension revenaient avec la mention «n'habite plus à l'adresse indiquée». Je prévenais la justice que la situation, au-delà de son caractère intolérable pour moi, devenait de plus en plus dangereuse pour Alizée. Muriel Schroer va être jugée pour assassinat. Qu'attendez-vous aujourd'hui de la justice ? Rien. J'ai effectivement récupéré ma fille, mais en cendres dans une petite boîte. Je me bats pour que ce drame n'arrive pas à tous les papas en souffrance qui se rendent chaque samedi à la gendarmerie, la boule au ventre, en se doutant que leur ex ne leur apportera pas leur enfant, et qui, quand ils demandent à la justice ce qu'elle va faire de leur dépôt de plainte, ne voient que des épaules se soulever.
http://www.leparisien.fr/faits-divers/moselle-j-ai-recupere-ma-fille-mais-en-cendres-dans-une-petite-boite-20-09-2017-7273254.php
=================
(pas trouvé de donnée d'âge ou autre concernant la mère pour voir sa situation le jour du drame) (l'observation des rythmes et cycles doit également aider à éviter des drames puisqu'ils permettent de connaître en partie les raisons d'un accès de désespoir et même de connaître les épisodes à risque à l'avance)

mardi 19 septembre 2017

risqué

Il tente de récupérer son chat... et se tue en chutant de 12 mètres  Dramatique accident, lundi soir, à Marseille. Un jeune homme de 28 ans est monté sur le toit de son immeuble pour tenter de récupérer son chat qui s'était enfui, rapporte Le Nouveau Détective. Mais il est tombé et n'a pas survécu à la chute d'une douzaine de mètres. Ce sont des riverains qui ont alerté les secours. Mais, arrivés sur place, ils n'ont pu que constater le décès de la victime. Une enquête a été ouverte.
http://www.estrepublicain.fr/faits-divers/2017/09/19/il-tente-de-recuperer-son-chat-et-se-tue-en-chutant-de-12-metres
=================

tentative de suicide

Il tente de s'enlever la vie par policier interposés Le 10 septembre 2017, Vince Joncas a menacé des policiers avec une hache et il a reçu cinq balles. Il voulait commettre un «suicide par policier interposé». Blessé et conduit à l'hôpital, il a pu avoir son enquête sur remise en liberté  Incapable d’obtenir un lien vidéo avec l’hôpital où son client était détenu à la suite d’une tentative de «suicide par policier interposé», un avocat a proposé et obtenu de tenir l’enquête sur remise en liberté de ce dernier via Facetime. Au petit matin du 10 septembre dernier, Vince Joncas a appelé le 911 à deux reprises. Dans une conversation difficile à suivre, les mots «hache, marteau, sang partout et Irving Rive-Sud» ont été prononcés par l’homme de 27 ans, forçant immédiatement une intervention policière dans le secteur. À leur arrivée sur place, les patrouilleurs ont vu un homme, hache à la main, se diriger vers eux. Non loin de là, il y avait des gens près d’un bar et les policiers ont eu peur pour la sécurité de ces personnes. Après avoir crié plusieurs fois au suspect de lâcher son arme, ils ont fait feu et atteint Joncas à cinq reprises soit aux jambes, au dos, à la clavicule, à l’estomac et au bras.(...)
http://www.journaldequebec.com/2017/09/18/il-tente-de-senlever-la-vie-par-policier-interpose
=============
(période critique septennale des 28 ans - rythmes courts à voir)

suicide

Une dame de 80 ans décède sous les roues d’un camion Ce lundi matin, à Hautmont, une femme de 80 ans est décédée après avoir être passée sous les roues d’un poids lourd. La piste du suicide est privilégiéeL’accident s’est produit vers 5 h du matin ce lundi au niveau de la rue des Tulipes à Hautmont. L’accident s’est produit vers 5 h du matin ce lundi au niveau de la rue des Tulipes à Hautmont. (...) selon les premiers éléments, le chauffeur serait hors de cause. Selon les témoignages recueillis et les premières constatations, la thèse du suicide est largement privilégiée par les enquêteurs de la brigade accident de Maubeuge. Lesquels doivent cependant encore effectuer une série de vérifications pour faire toute la lumière sur ce tragique événement. (...)
http://www.lavoixdunord.fr/220078/article/2017-09-18/une-dame-de-80-ans-decede-sous-les-roues-d-un-camion
============
(rythmes courts ?)

cancer de l'âme

Véronique Bannon se confie sur sa tentative de suicide «J'ai fait des rechutes. J'ai pas toujours eu les bons réflexes...» Dans une vidéo bouleversante, Véronique Bannon revient sur la tentative de suicide qu'elle a faite le 24 septembre 2010. L'actrice explique avoir été approchée par plusieurs personnes qui se sont confiées à elle sur leur maladie mentale ou sur un proche qui s'est enlevé la vie et avoir été ainsi motivée à parler de son expérience. Ce qu'elle appelle un «cancer de l'âme» la rongeait de l'intérieur et elle décrit avec émotion comment elle se sentait avant, pendant et surtout après ce jour fatidique. «Je vais arrêter de faire souffrir les gens que j'aime», pensait-elle, disant qu'il s'agissait d'une idée «insupportable». «Heureusement, j'ai été aidée par des professionnels immédiatement, des gens qui m'ont expliqué calmement, qui m'ont vraiment expliqué ce que j'avais», raconte-t-elle avant d'expliquer que la dépression est une maladie et que, comme n'importe laquelle, c'est quelque chose qu'on ne choisit pas et dont on n'est pas responsable. La guérison n'a pas été un chemin facile. «J'ai fait des rechutes. J'ai pas toujours eu les bons réflexes», confie-t-elle avant de dire que, maintenant, lorsqu'elle ne se sent pas bien, elle appelle tout de suite son médecin. Véronique Bannon invite aussi les proches de gens vivant avec une maladie mentale à se renseigner et à ne pas juger.
http://quebec.huffingtonpost.ca/2017/09/18/veronique-bannon-se-confie-sur-sa-tentative-de-suicide_a_23213759/
=============
(période critique septennale des 35 ans - veille du jour critique intellectuel i17 cinq semaines après l'anniversaire 34)(même période aujourd'hui, en période critique septennale des 42 ans - jour critique émotionnel toujours mardi, dès lundi soir)
24 septembre 2010 (17/08/1976)
Ma 21 E(22)
Me 22 P(12)
Je 23
Ve 24
Sa 25 I(17)
Di 26
Lu 27 P(17)

burn-out

Auvers.  Jeudi dernier une employée chargée des marchés publics s’est tailladée les veines avec un cutter dans son bureau. Son geste, qui résonne comme un appel au secours, émeut tout le personnel communal. Derrière les murs de la mairie d’Auvers-sur-Oise, un malaise durable semble s’être installé. Mais cette fois-ci, les tensions dénoncées par les agents depuis plusieurs années, ont peut-être dépassé les bornes. Jeudi dernier une employée chargée des marchés publics s’est tailladée les veines avec un cutter dans son bureau. Évacuée par les pompiers, cette femme de 56 ans a été conduite à l’hôpital de Pontoise. Elle n’est que légèrement blessée mais son geste résonne comme un appel au secours qui émeut tout le personnel communal. Car pour les proches de cette victime arrêtée depuis pour burn-out, il n’y a aucun doute : « elle a tenté de se suicider à cause de son travail. ». (...)
http://www.leparisien.fr/auvers-sur-oise-95430/auvers-sur-oise-l-emotion-apres-la-tentative-de-suicide-d-une-employee-en-mairie-18-09-2017-7270260.php
=====================
(période critique septennale des 56 ans - rythmes courts à voir)

exécution

On August 28, 1990, Keith Tharpe’s wife left him and moved in with her mother. Tharpe was ordered by the courts to cease all contact with his wife and her family after he harassed them and made several threats of violence against them. Tharpe disregarded the order and called his wife on September 24, 1990, telling her that if she wanted to “play dirty,” he would show her “what dirty was.” The following morning, on September 25, 1990, Tharpe’s wife and former sister-in-law, Jacqueline Freeman, were forced to stop their vehicle while driving to work. Tharpe had used his vehicle to block them, which forced them to stop. After they stopped, Tharpe exited his vehicle, armed with a shotgun. Tharpe ordered the two women out of their vehicle, telling Jacqueline that he was going to “[expletive deleted] you up.” Tharpe took Jacqueline to the back of his vehicle and shot her. He then rolled her into ditch where he shot her twice more, ultimately killing her. Tharpe then drove away with his wife. When he was unable to rent a motel room, he parked his vehicle on the side of the road and raped her. She was able to call the police when she was supposed to be obtaining cash from her credit union. Tharpe was arrested later that day. He was sentenced to death on January 18, 1991.
http://www.theforgivenessfoundation.org/index.php/scheduled-executions/4322-georgia-gives-keith-tharpe-execution-date-of-september-26-2017
============
Tharpe doit être exécuté le 26 septembre prochain, pour avoir tué sa belle-soeur dont il avait bloqué la voiture avec la sienne. celle-ci se trouvait dans le véhicule avec sa femme qui venait de le quitter.
le drame a démarré le 24 septembre lorsque Tharpe a téléphoné à sa victime pour la menacer - meurtre le lendemain 25 septembre 1990 :
la situation est ici aussi assez parlante puisque l'on retrouve le jour critique intellectuel i9, celui que j'appelle le "jour des tueurs" à force de le trouver :
24/25 septembre 1990 (10/04/1958)(32 ans et cinq mois - année i1 - jour critique physique P12 et lendemain jour critique intellectuel i9)
Ve 21
Sa 22
Di 23
Lu 24 I(9)
Ma 25 P(12)
Me 26
Je 27 E(15)
Ve 28
Sa 29
Di 30

lundi 18 septembre 2017

attaque

Militaire attaqué au couteau : le parquet antiterroriste saisi L'agresseur a rapidement été maîtrisé par le militaire de l'opération Sentinelle. Aucune personne n'a été blessée.  Ce vendredi 15 septembre, un homme armé d'un couteau a attaqué un militaire de l'opération Sentinelle en patrouille à la station de métro Châtelet, à Paris. L'agression, qui a eu lieu vers 6h30, n'a cependant fait aucun blessé. L'assaillant, rapidement maîtrisé par un des militaires qui a réussi à s'emparer de la lame de 20 centimètres, a déclaré lors de l'attaque : "Allahou Akbar, vous êtes des mécréants". Le parquet antiterroriste de Paris a été saisi de l'enquête. L'individu interpellé est né à Casablanca en 1978. S'il n'était pas connu des services de police, il a déclaré après son interpellation attendre les militaires depuis 5h30 du matin et être sous traitement médicamenteux, selon nos informations. (...)
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/paris-un-militaire-attaque-par-un-homme-arme-d-un-couteau-l-agresseur-arrete-7790101141
=============
(rythmes courts à voir : ce sont très souvent eux qui "déclenchent" une décision de passer à un acte)

Basquiat

Banksy rend hommage à Basquiat… à sa manière Le street-artist britannique a réalisé deux fresques aux abords de la rétrospective Basquiat, qui ouvrira cette semaine à Londres.(...)
L’ironique Banksy s’amuse à moquer la grand-messe organisée par l’institution pour l’artiste issu de l’underground, mort d’une overdose en 1988 à l’âge de 27 ans… assurant au passage une publicité internationale à l’exposition, qui ouvrira ses portes jeudi 21 septembre.
http://www.lemonde.fr/arts/article/2017/09/18/banksy-rend-hommage-a-basquiat-a-sa-maniere_5187484_1655012.html
=============
Jean-Michel Basquiat, né à Brooklyn le 22 décembre 1960 et mort le 12 août 1988 à SoHo, est un artiste peintre américain. Il devient très tôt un peintre d'avant-garde populaire et pionnier de la mouvance underground.(...)
Mort. Profondément affecté par la disparition d'Andy Warhol le 22 février 1987, Basquiat commence à mener une existence recluse et produit peu. En 1988, après une année et demie d'absence, il expose à nouveau. Malgré le succès de son exposition, il se rend à nouveau à Hawaï au mois de juillet, afin de se défaire de sa toxicomanie. Il rentre à New York le 2 août et déclare être guéri de son addiction.
Dix jours plus tard, Jean-Michel Basquiat est retrouvé mort dans son appartement de Great Jones Street d'une overdose d'héroïne et de cocaïne. À 27 ans, il laisse derrière lui une œuvre de plus de huit cents tableaux et mille cinq cents dessins.
(Wikipédia)
================
Basquiat fait en quelque sorte partie du 27 Club (1), ces artistes et personnalités qui ont succombé à leur période critique septennale des 28 ans (le jour critique émotionnel est souvent présent, comme ici aussi) :
12 août 1988 (22/12/1960) (lendemain du jour critique émotionnel E15 en période critique septennale des 28 ans)
Di 7 P(17) I(26)
Lu 8 P(18)
Ma 9 P(19)
Me 10
Je 11 E(15)
Ve 12
Sa 13
Di 14 P(1)

chasseur

Savoie : quatre ânes abattus par un chasseur  Les animaux, qui appartenaient à une petite entreprise de location d'ânes, ont reçu plusieurs balles chacun. Quatre ânes ont été tués par balle dans leur champ, sur la commune d'Arith (Savoie), à l'est d'Aix-les-Bains, tandis qu'un cinquième a survécu. Selon Arpi'âne, la petite entreprise de location à laquelle ils appartenaient, les animaux auraient été visés par un chasseur suisse, officiellement venu chasser... le cerf. Les quatre ânes ont reçu plusieurs balles chacun, notamment dans les pattes. Deux des bêtes sont mortes sur le coup, les deux autres ont dû être euthanasiées. La propriétaire, qui ne réside pas sur place, a appris la nouvelle dimanche par téléphone. C'est le frère du chasseur qui l'aurait prévenue pour s'excuser mais sans donner d'explication sur le geste du chasseur. (...)
http://www.leparisien.fr/faits-divers/savoie-quatre-anes-abattus-par-un-chasseur-18-09-2017-7269243.php
================

meurtre

Meurtre d'une femme enceinte à Ustaritz : ce que l'on sait du suspect "d'importance majeure" arrêté dimanche  - Un homme de 38 ans a été interpellé ce dimanche dans le cadre de l'enquête sur le meurtre d'une jeune femme de 23 ans, mercredi 13 septembre à Ustaritz (Pyrénées-Atlantiques). Lors d'une conférence de presse, le procureur a donné plus de précisions sur le profil de ce suspect "d'importance majeure", identifié grâce à son ADN.  Il a été interpellé au terme d'une course-poursuite, ce dimanche vers 12h. Âgé de 38 ans, l'homme, considéré comme "suspect d'importance majeure" dans le cadre de l'enquête sur le meurtre d'une jeune femme enceinte âgée de 23 ans mercredi à Ustaritz, au Pays Basque, circulait à bord d'un camion utilitaire volé plus tôt à Anglet. Il a été intercepté par les forces de l'ordre sur la commune de Boucau, près de Bayonne, après avoir percuté un bâtiment et avoir tenté de s'échapper à pied. Un SDF retrouvé grâce à son ADN Né en août 1979, originaire de Haute-Savoie et habitant la région de Bayonne depuis huit ans, l'homme était "traqué depuis deux jours", a indiqué le procureur de la République lors d'une conférence de presse ce dimanche. Il avait été identifié à partir de "traces biologiques relevées sur les lieux" du crime, qui ont permis d'obtenir son ADN. Déjà présent dans le Fichier national automatisé des empreintes génétiques (FNAEG) pour des vols et dégradations, l'homme a rapidement été confondu. Sa dernière condamnation remonte à août 2017. Trois mois de prison avec sursis et une obligation de soins psychiatriques avaient été requis pour des faits de vols et dégradations. "Le suspect a eu plusieurs placements d'office à Bayonne et dans l'Isère", a ajouté le procureur, Samuel Vuelta-Simon, sans préciser le type de pathologie dont il souffrait.
http://www.lci.fr/faits-divers/meurtre-d-une-femme-enceinte-a-ustaritz-ce-que-l-on-sait-du-suspect-d-importance-majeure-arrete-dimanche-2064705.html?device=website
===============
peut-être connaîtrons-nous le jour de naissance pour voir l'élément déclencheur de ce coup de folie... (proximité de l'anniversaire aussi ?)

suicide

La maman âgée de 20 ans se suicide après avoir conduit la voiture de son mari … la raison est vraiment étrange ! Elle a pris la voiture et a foncé dans trois véhicules en quelques minutes  Une jeune mère de 20 ans s’est suicidée après un accident de voiture avec le véhicule de son mari, que celui-ci lui avait interdit de conduire. Anastasia Lysukho, de Novocherkassk en Russie, s’était vue interdire de conduire le VAZ-2106 de son mari quand il était en voyage d’affaires, car il n’avait pas confiance en sa conduite.
http://www.quebuzz.com/la-maman-agee-de-20-se-suicide-apres-avoir-conduit-la-voiture-de-son-mari-la-raison-est-vraiment-etrange/
================
(période critique septennale des 21 ans - rythmes courts à voir)

retrouvé

L'ancien joueur Clarke Carlisle retrouvé sain et sauf Porté disparu pendant plusieurs heures, l'ancien joueur Clarke Carlisle a été retrouvé à Liverpool. Carrie, l'épouse de Clarke Carlisle, ancien joueur de QPR, Leeds ou encore Burnley, a annoncé la nouvelle sur son compte Twitter. L'ex-défenseur de 37 ans est sain et sauf comme l'a également confirmé la police anglaise. Carlisle a été retrouvé, vendredi, dans la soirée, à Liverpool. Il avait été vu pour la dernière fois à Manchester, à 6 heures du matin. Sa famille s'inquiétait en raison de troubles mentaux qui l'avaient conduit à une tentative de suicide en 2014 puis à un séjour en hôpital psychiatrique durant six semaines.
https://www.francefootball.fr/news/L-ancien-joueur-clarke-carlisle-retrouve-sain-et-sauf/834831
*14/10/1979
============
vendredi était jour critique physique P6 et l'entrée dans un épisode triple critique chez ce natif du dimanche. (à un mois de l'anniversaire)
14 septembre 2017 (14/10/1979)
Me 13
Je 14
Ve 15 P(6)
Sa 16 P(7) I(26)
Di 17 E(22)
Lu 18
Ma 19


aussi dans un épisode triple critique, sa tentative de suicide du 22 décembre 2014 était son jour critique intellectuel i17. (lendemain de critique émotionnel E1 et physique P19 en période critique septennale des 35 ans)
22 décembre 2014 (14/10/1979)(épisode triple critique fort : jour critique intellectuel i17, lendemain du jour critique physique P19 et émotionnel E1 - période critique septennale des 35 ans)
Je 18
Ve 19 P(17)
Sa 20 P(18)
Di 21 P(19) E(1)
Lu 22  I(17)
Ma 23
Me 24

drame

Champigny : il se pend après avoir tenté de tuer sa compagne Le différend conjugal s’est terminé par un suicide. Un homme a été retrouvé pendu aux alentours d’1 heure du matin dans la nuit de samedi à dimanche dans la zone d’activité du marché Rollay à Champigny. Peu avant, l’homme, âgé de 44 ans avait agressé sa compagne avec un couteau lors d’une dispute à leur domicile, rue Dupertuis, la blessant au cou et plus légèrement à la main. Son pronostic vital n’est pas engagé. La femme, âgée de 47 ans, s’était réfugiée chez un voisin qui a mis en fuite l’agresseur. L’homme a été retrouvé pendu à une barre avec une cordelette.
http://www.leparisien.fr/champigny-sur-marne-94500/champigny-il-se-pend-apres-avoir-tente-de-tuer-sa-compagne-17-09-2017-7266612.php
================
(rythmes courts à voir et peut-être remonter à la période critique septennale des 42 ans pour l'origine de problèmes ?...)

dimanche 17 septembre 2017

agression

Marseille : deux touristes américaines aspergées d'acide au visage en pleine gare Saint-Charles Dimanche  Quatre touristes américaines d'une vingtaine d'années qui se trouvaient en transit entre Marseille et Paris, en gare Saint-Charles, ont été aspergées d'acide chlorhydrique par une inconnue ce matin, peu après 11h. Deux d'entre elles ont été touchées au visage. De source policière, on évoque le geste d'une déséquilibrée qui est restée sur place après son geste et a exhibé des photos d'elle-même la présentant avec des brûlures. L'auteur des faits âgée de 41 ans a été interpellée par la police et placée en garde à vue. Les marins pompiers ont dépêché sur les lieux quatre véhicules de secours et quatorze hommes. Les victimes âgées de 20 et 21 ans ont été transportées à l'hôpital. Les deux autres sont simplement choquées. La police indique que l'auteur n'a proféré aucune menace terroriste au moment des faits.
http://www.laprovence.com/actu/en-direct/4622589/marseille-deux-touristes-americaines-aspergees-dacide-au-visage-en-pleine-gare-saint-charles.html
(*1976)
==============
les "faits divers" sont faits de "septennaux" en raison des perturbations auxquelles ces derniers peuvent être sujets... (période critique septennale des 42 ans - rythmes courts à voir)

fusillade

Mann (62) schießt mit Gewehr um sich Blutbad in bayerischer ​Bar! 2 Tote, 2 Schwerverletzte In der Hex-Hex-Bar in Traunreut starben am Abend zwei Menschen. In der „Hex-Hex“- Bar in Traunreut wurden am Abend zwei Menschen erschossen. Am Sonntagmorgen konnte die Polizei einen Verdächtigen (62) festnehmen. Die Horrortat vom Abend zuvor: Die Gäste wollten einfach nur am Samstagabend in Ruhe etwas trinken gehen. Dann geschah das Unfassbare. Ein Mann stürmte gegen 22.30 Uhr mit einem Gewehr in eine Gaststätte am St. Georgs-Platz in der Kleinstadt Traunreut (20 922 Einwohner). Sofort schoss der Täter auf vier Personen. Zwei Männer (beide 31) aus dem Landkreis starben sofort. Zwei Frauen (50, 28) wurden durch die Schüssen schwer verletzt und ins Krankenhaus eingeliefert. Der Zustand der Frauen sei stabil, sie seien nicht in Lebensgefahr, so ein Polizeisprecher.
http://www.bild.de/news/inland/news-inland/mann-schiesst-in-gastwirtschaft-um-sich-53237742.bild.html
================
samedi soir un homme de 62 ans a fait irruption dans un bar de Bavière et a tiré sur quatre personnes, tuant deux hommes et blessant grièvement deux femmes. l'homme a été arrêté dimanche matin.
(période critique septennale des 63 ans - rythmes courts à voir)