mardi 6 juin 2017

drame

NÉ: pas d’enquête sur le militaire qui a tué trois proches avant de se suicider Halifax — Le médecin légiste en chef de la Nouvelle-Écosse, Matt Bowes, a renoncé à l’idée de mener une enquête concernant le meurtre de trois des proches du défunt militaire canadien Lionel Desmond. Cet homme de 33 ans, qui avait participé à la guerre en Afghanistan et qui souffrait de troubles de stress post-traumatique, s’était suicidé après avoir abattu sa fille de dix ans, sa femme de 31 ans et sa mère de 52 ans. Le drame, qui remonte au 3 janvier, avait eu lieu à Upper Big Tracadie, en Nouvelle-Écosse. Il avait soulevé des débats difficiles à propos de la santé mentale des anciens militaires et à la violence familiale. Lionel Desmond avait servi en Afghanistan en 2007. Il avait été ultérieurement traité par une unité de soutien du personnel des Forces armées canadiennes basée au Nouveau-Brunswick pour favoriser son retour à la vie civile. Pour l’instant, les ministères de la Défense nationale et des Anciens Combattants n’ont pas pris l’engagement d’enquêter sur les soins qui lui avaient été prodigués. Immédiatement après le suicide et les meurtres, certains des proches de Lionel Desmond avaient affirmé qu’il n’avait pas reçu les traitements dont il avait besoin avant l’épisode de violence de l’hiver dernier. Ils avaient également remis en question les soins auxquels il avait eu droit à Antigonish, en Nouvelle-Écosse, au département de santé mentale de l’hôpital local.
http://lactualite.com/actualites/2017/06/05/ne-le-medecin-legiste-en-chef-nenquetera-pas-sur-un-suicide-et-trois-meurtres/
===========
(pas trouvé la donnée de naissance qui permettrait peut-être de voir le déclencheur le 3 janvier 2017 - année i1)

Aucun commentaire: