samedi 13 août 2016

crime ou suicide

Nord: Crime ou suicide, trois questions autour de la mort mystérieuse d'un assureur arrageois L’enquête sur la mort mystérieuse d’un assureur arrageois, en 2008, pourrait connaître de nouveaux développements après une plainte déposée par la famille de la victime… Cet assureur arrageois de 59 ans avait été retrouvé mort dans un canal, en Belgique, en janvier 2009. Sa famille, qui n’a jamais cru à la thèse du suicide, a déposé, en mai, une plainte auprès du doyen des juges d’instruction au tribunal de Lille, Jean-Michel Gentil pour « faux et usage de faux en écriture publique » et « obstacle à la manifestation de la vérité ». Elle dénonce le travail de quatre officiers de police judiciaire qui ont été en charge du dossier. Cette plainte a pour but de relancer une enquête, pour laquelle le procureur de Béthune avait rendu un avis de non-lieu deux mois plus tôt, en mars. Il est vrai que le décès de Jacques Heusèle est resté entaché de nombreuses zones d’ombre. (...)Comment certains détails fragilisent la thèse du suicide ? Pour Nicole Heusèle, au moins trois détails démontent la thèse du suicide. Tout d’abord, la date supposée de sa noyade. Sa montre, qui n’était pas étanche, s’est arrêtée de fonctionner un 21 à 1h15, sans information sur le mois concerné. Or Jacques Heusèle a disparu le 17 novembre. Il serait donc tombé à l’eau quatre jours plus tard. Ensuite, le lieu où son mari a été repêché, plus de deux mois après sa disparition : trente kilomètres séparaient le corps de la voiture retrouvée deux jours plus tard. Et surtout huit écluses à traverser. Enfin, il manquait la page du 17 novembre, jour de sa disparition, dans l’agenda retrouvé sur lui. Elle avait été arrachée. Pourquoi existe-t-il des lacunes dans la procédure ? Après son décès, l’enquête dévoile des dettes d’environ 500.000 euros de la part du défunt. Où est passé cet argent ? Les comptes d’une SCI appartenant au couple, transmis aux enquêteurs, ne figurent pas dans la procédure. « Il y a pourtant des éléments intéressants », se contente de dire Nicole Heusèle, persuadée que l’enquête a été volontairement bâclée. Mais ce n’est pas tout : le rapport de l’autopsie, pratiquée deux ans après le décès, est incomplet. L’expert agréé par la cour de cassation constate l’absence de description du cuir chevelu et de la boîte crânienne pourtant demandée.
http://www.20minutes.fr/lille/1907203-20160812-nord-crime-suicide-trois-questions-autour-mort-mysterieuse-assureur-arrageois
=======================

12 décembre 1948 : naissance de Jacques Heusèle. 17 novembre 2008 : disparition de cet assureur d'Arras

(effectivement curieuses "zones d'ombre"... mais curieux aussi lorsque l'on regarde la situation des rythmes il en ressort une "typique" si j'ose dire, situation "disparition/suicide possible" le 17 novembre : un épisode triple critique fort (lendemain du jour critique émotionnel E22 et jour critique physique P18 qui est un équivalent) à proximité de l'anniversaire 60)

17 novembre 2008 (12/12/1948)
Ve 14 I(9)
Sa 15
Di 16 E(22)
Lu 17 P(18)
Ma 18 P(19)
Me 19
Je 20
Ve 21

Aucun commentaire: